Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Richard Strauss (1864-1949)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28349
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Richard Strauss (1864-1949)   Lun 31 Aoû 2009 - 22:40

Je ferais un texte sur Strauss plus tard que je mettrais au début du fil bien entendu.

En attendant je voulais savoir si qq un avait lu ou avait des conseils avisés sur :

http://www.resmusica.com/article_7203_livre_biographie_bleu_nuit_editeur_looking_for_richard.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28349
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 10:42

Xavier a écrit:
Franchement, le Strauss chiant, je ne connais pas.

Guntram n'est pas hyper-passionnant peut-être c'est vrai... A part ça je ne vois pas, tout est à connaître.

Rosenkavalier ... je trouve ça chiant comme la pluie Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 11:43

Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Mélomane averti


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 11:47

Cololi a écrit:
Rosenkavalier ... je trouve ça chiant comme la pluie Neutral

Moi je trouve qu'il y a quelques longueurs...surtout les trois quarts le début du troisième acte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 11:54

Guillaume a écrit:
Shocked Shocked
Laisse... on ne répond pas à ce genre de provocations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79912
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 11:58

Il y a quelques longueurs, je veux bien, m'enfin sinon quand même...

Ceci dit c'est loin d'être un de mes Strauss préférés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Mélomane averti


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 12:01

Xavier a écrit:
Il y a quelques longueurs, je veux bien, m'enfin sinon quand même...
Ceci dit c'est loin d'être un de mes Strauss préférés.

Oui bien sûr, c'est loin d'être ch....la musique est quand même superbe la plupart du temps...
De ce que je connais pour le moment, ce n'est pas non plus mon préféré, dans le genre je préfère quand même Arabella que j'écoute bien plus souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 12:10

Mr. Green On est HS, mais j'adore le premier acte, peut-être un peu moins le second, que j'ai moins écouté il faut dire.

Je ne connais pas le troisième, donc je n'en parlerai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 867
Age : 49
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 13:23

Cololi a écrit:

Rosenkavalier ... je trouve ça chiant comme la pluie Neutral

Et bien pareil pour moi. Désolé, pas taper. (puisqu'apparemment c'est mal de ne pas aimer Mr.Red ).
Il y a bien des merveilles là-dedans, le final, oui bien sûr. Mais toutes ces longueurs. Ce style de chant, cette conversation chantée, je n'y comprends rien. J'essaye souvent car j'adore l'oeuvre symphonique de Strauss et les lieder avec orchestre; mais l'opera j'y arrive pas. .
Mais je veux bien qu'on m'aide Laughing

De toutes façons il va être temps que je commence à dire ce que je n'aime pas, vu qu'apparemment ici chacun est connu pour ses goûts. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 13:24

hehe


J'aime, en dvd. (comme l'énorme majorité des opéras que je connais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 13:25

Quand même la fin du I Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 13:25

Guillaume a écrit:
Je ne connais pas le troisième, donc je n'en parlerai pas.
Avec des défenseurs comme toi Strauss n'a pas besoin d'attaquants. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79912
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 13:29

Iskender a écrit:
Cololi a écrit:

Rosenkavalier ... je trouve ça chiant comme la pluie Neutral

Et bien pareil pour moi. Désolé, pas taper. (puisqu'apparemment c'est mal de ne pas aimer Mr.Red ).
Il y a bien des merveilles là-dedans, le final, oui bien sûr. Mais toutes ces longueurs. Ce style de chant, cette conversation chantée, je n'y comprends rien. J'essaye souvent car j'adore l'oeuvre symphonique de Strauss et les lieder avec orchestre; mais l'opera j'y arrive pas. .
Mais je veux bien qu'on m'aide Laughing

J'ai un tuyau pour toi: suis avec le livret. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28349
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 13:35

Iskender a écrit:
Cololi a écrit:

Rosenkavalier ... je trouve ça chiant comme la pluie Neutral

Et bien pareil pour moi. Désolé, pas taper. (puisqu'apparemment c'est mal de ne pas aimer Mr.Red ).
Il y a bien des merveilles là-dedans, le final, oui bien sûr. Mais toutes ces longueurs. Ce style de chant, cette conversation chantée, je n'y comprends rien. J'essaye souvent car j'adore l'oeuvre symphonique de Strauss et les lieder avec orchestre; mais l'opera j'y arrive pas. .
Mais je veux bien qu'on m'aide Laughing

De toutes façons il va être temps que je commence à dire ce que je n'aime pas, vu qu'apparemment ici chacun est connu pour ses goûts. Mr. Green

J'adore le Strauss symphonique aussi, aussi je te conseille Salome si tu veux passer à l'opéra. C'est électrique, un concentré d'adrénaline, rien à voir avec la cremerie que Rosenkavalier Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79912
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 13:37

Si on n'aime pas le côté conversation en musique il faut éviter Rosenkavalier, Arabella, Capriccio et Intermezzo.

Si on veut le versant plutôt moderne il faut écouter Salomé et Elektra en priorité, c'est sûr, mais ne pas négliger pour autant la Femme sans ombre, Daphne, Hélène d'Egypte et Danae qui sont aussi des chefs d'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 13:41

Cololi a écrit:
Salome si tu veux passer à l'opéra. C'est électrique, un concentré d'adrénaline, rien à voir avec la cremerie que Rosenkavalier Mr. Green

Là je ne suis pas d'accord, si tu écoutes l'orchestre de Salome, tu te rends compte qu'il est parfois aussi sirupeux que celui du Chevalier, seule Elektra sort du lot de ce point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 14:01

Xavier a écrit:
Si on n'aime pas le côté conversation en musique il faut éviter Rosenkavalier, Arabella, Capriccio et Intermezzo.

Si on veut le versant plutôt moderne il faut écouter Salomé et Elektra en priorité, c'est sûr, mais ne pas négliger pour autant la Femme sans ombre, Daphne, Hélène d'Egypte et Danae qui sont aussi des chefs d'oeuvre.

A mon avis, de toute façon la meilleure approche pour les opéras de Strauss reste de les voir sur scène...

J'avais beaucoup de mal avec Salomé et la Femme sans Ombre, j'ai adoré sur scène et j'écoute beaucoup maintenant!

Cappriccio, je n'aurais jamais écouté... vu sur scène, et j'ai bien aimé... (je ne suis pas allé jusqu'à ré-écouter non plus!)
Le Chevalier, j'y arrive pas... je trouve ça pincé et mou... mais peut-être sur scène!

Par contre, Hélène et Daphné, j'aime bien comme ça...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 14:09

Octavian a écrit:
Guillaume a écrit:
Je ne connais pas le troisième, donc je n'en parlerai pas.
Avec des défenseurs comme toi Strauss n'a pas besoin d'attaquants. Laughing

Il y a trois mois je ne connaissais rien à Strauss. Absolument rien. Wink Je te rappelle que ça fait 3 ans que je m'intéresse sérieusement à la musique.

Je connais et adore Elektra, immense chef d'oeuvre de la folie, je connais une bonne partie de Frau ohne Schatten et Rosenkavalier, je vais me mettre à Capriccio, sans livret, mébon
J'aime beaucoup certaines oeuvres symphoniques aussi (Alpensinfonie, Tod und Verklärung)

Mes priorités : Arabella, Salomé, Ariadne et peut être Daphne.

(l'ennui c'est que je suis en train de tout acheter en collection Böhm, sans livret traduit en Fr.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 14:21

Guillaume a écrit:
je vais me mettre à Capriccio, sans livret, mébon

Houla... Vu que dans Capriccio, le texte a une énorme importance, ça risque d'être difficile!
Si tu peux mettre la main sur les représentations de Paris, le DVD mis en scène par Carsen est vraiment super pour découvrir : mise en scène hyper lisible et une scène finale féérique...

Et Renée Fleming... I love you

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 14:44

Oui, le texte est indispensable pour Capriccio.
Cette mise en abyme... I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 14:50

Polyeucte a écrit:
Guillaume a écrit:
je vais me mettre à Capriccio, sans livret, mébon

Houla... Vu que dans Capriccio, le texte a une énorme importance, ça risque d'être difficile!
Si tu peux mettre la main sur les représentations de Paris, le DVD mis en scène par Carsen est vraiment super pour découvrir : mise en scène hyper lisible et une scène finale féérique...

Et Renée Fleming... I love you

Mieux, je vais me procurer l'ASO, surtout que je possède déja une version superlative : Böhm/Janowitz/Ridderbusch/Fischer-Dieskau/Schreier/Prey/Troyanos Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 15:23

Guillaume a écrit:
Octavian a écrit:
Guillaume a écrit:
Je ne connais pas le troisième, donc je n'en parlerai pas.
Avec des défenseurs comme toi Strauss n'a pas besoin d'attaquants. Laughing

Il y a trois mois je ne connaissais rien à Strauss. Absolument rien. Wink Je te rappelle que ça fait 3 ans que je m'intéresse sérieusement à la musique.
Je te plaisantais un peu, avoue que monter à la défense d'une œuvre en avouant benoîtement qu'on est jamais arrivé au bout, c'est léger côté stratégie. Very Happy

(Cela dit je demeure convaincu qu'en dehors du nom du chef d'orchestre, la version que tu as n'est pas forcément celle qui était la plus appropriée pour toi pour partir partir à la découverte cet opéra... "mébon", comme tu dis.)

Après, à titre personnel, à ton âge je pense que je ne devais connaître de Strauss pas grand chose de plus que le fameux début d'Ainsi parlait Zarathoustra, et oui, bien sûr, tu as encore du temps devant toi. Smile C'est aussi pour ça, d'ailleurs, que je te conseillerais plutôt de te familiariser un minimum d'abord avec une œuvre (l'écouter au moins une fois en entier...), a fortiori si elle te plaît, avant de passer à quatre ou cinq autres plutôt que d'écouter un acte par-ci, un acte par-là. Chacun sa méthode, cela dit.

Pour Capriccio c'est clair que c'est nettement mieux avec le livret, mais je l'ai d'abord découvert en "musique pure" (version Böhm, effectivement superlative, sur MusicMe) et j'ai trouvé que ça se "tenait" suffisamment, que c'était suffisamment plaisant en tant que tel, à première écoute, pour avoir envie de pousser plus avant ensuite. Toutefois il semblerait que je sois un des seuls. hehe

Guillaume a écrit:
Mes priorités : Arabella, Salomé, Ariadne et peut être Daphne.

Daphne, j'en parlerai bientôt dans le fil sur les opéras peu connus, je suis en train de découvrir ça, pour l'instant je ne suis pas franchement convaincu. Les trois autres, en revanche, c'est du très grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 15:35

Octavian a écrit:
Guillaume a écrit:
Octavian a écrit:
Guillaume a écrit:
Je ne connais pas le troisième, donc je n'en parlerai pas.
Avec des défenseurs comme toi Strauss n'a pas besoin d'attaquants. Laughing

Il y a trois mois je ne connaissais rien à Strauss. Absolument rien. Wink Je te rappelle que ça fait 3 ans que je m'intéresse sérieusement à la musique.
Je te plaisantais un peu, avoue que monter à la défense d'une œuvre en avouant benoîtement qu'on est jamais arrivé au bout, c'est léger côté stratégie. Very Happy

(Cela dit je demeure convaincu qu'en dehors du nom du chef d'orchestre, la version que tu as n'est pas forcément celle qui était la plus appropriée pour toi pour partir partir à la découverte cet opéra... "mébon", comme tu dis.)

Qu'aurais tu conseillé ? Et à titre personnel, je trouve cette version superbe, surtout que je suis membre du fan club d'Adam.

Citation :
Après, à titre personnel, à ton âge je pense que je ne devais connaître de Strauss pas grand chose de plus que le fameux début d'Ainsi parlait Zarathoustra, et oui, bien sûr, tu as encore du temps devant toi. Smile C'est aussi pour ça, d'ailleurs, que je te conseillerais plutôt de te familiariser un minimum d'abord avec une œuvre (l'écouter au moins une fois en entier...), a fortiori si elle te plaît, avant de passer à quatre ou cinq autres plutôt que d'écouter un acte par-ci, un acte par-là. Chacun sa méthode, cela dit.

Je connais Elektra en entier je signale, et si je n'écoute parfois que les premiers actes, c'est parce que j'ai l'intention d'y revenir.

Mais je vais me concentrer sur Frosch et Rosenkavalier, promis.


Guillaume a écrit:
Mes priorités : Arabella, Salomé, Ariadne et peut être Daphne.

Daphne, j'en parlerai bientôt dans le fil sur les opéras peu connus, je suis en train de découvrir ça, pour l'instant je ne suis pas franchement convaincu. Les trois autres, en revanche, c'est du très grand.[/quote]

Moi je suis en train de l'écouter bounce (Böhm (!!!), Wunderlich (!!!!), King (!!!), Güden, Schöffler) et je trouve ça beau, et surtout, les interprètes sont superbes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28349
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 15:36

Polyeucte a écrit:
Guillaume a écrit:
je vais me mettre à Capriccio, sans livret, mébon

Houla... Vu que dans Capriccio, le texte a une énorme importance, ça risque d'être difficile!
Si tu peux mettre la main sur les représentations de Paris, le DVD mis en scène par Carsen est vraiment super pour découvrir : mise en scène hyper lisible et une scène finale féérique...

Et Renée Fleming... I love you

Je te souhaite bon courage pour essayer de faire écouter un enregistrement moderne à Guillaume Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 15:37

Cololi a écrit:
Polyeucte a écrit:
Guillaume a écrit:
je vais me mettre à Capriccio, sans livret, mébon

Houla... Vu que dans Capriccio, le texte a une énorme importance, ça risque d'être difficile!
Si tu peux mettre la main sur les représentations de Paris, le DVD mis en scène par Carsen est vraiment super pour découvrir : mise en scène hyper lisible et une scène finale féérique...

Et Renée Fleming... I love you

Je te souhaite bon courage pour essayer de faire écouter un enregistrement moderne à Guillaume Mr.Red

Surtout que je dispose déja d'une version... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 15:46

Guillaume a écrit:
Octavian a écrit:
(Cela dit je demeure convaincu qu'en dehors du nom du chef d'orchestre, la version que tu as n'est pas forcément celle qui était la plus appropriée pour toi pour partir partir à la découverte cet opéra... "mébon", comme tu dis.)

Qu'aurais tu conseillé ? Et à titre personnel, je trouve cette version superbe, surtout que je suis membre du fan club d'Adam.
On en avait déjà discuté à l'époque. Si tu me dis que tu trouves cette version superbe (et que ça n'a aucune incidence avec le fait que tu n'aies pas dépassé l'acte II), je ne peux que m'incliner et reconnaître mon erreur.

Guillaume a écrit:
Octavian a écrit:
Guillaume a écrit:
Mes priorités : Arabella, Salomé, Ariadne et peut être Daphne.

Daphne, j'en parlerai bientôt dans le fil sur les opéras peu connus, je suis en train de découvrir ça, pour l'instant je ne suis pas franchement convaincu. Les trois autres, en revanche, c'est du très grand.

Moi je suis en train de l'écouter bounce (Böhm (!!!), Wunderlich (!!!!), King (!!!), Güden, Schöffler) et je trouve ça beau, et surtout, les interprètes sont superbes
C'est eut-être ma version qui n'est pas satisfaisante alors (celle avec Fleming).

Bon, sinon, c'est moi ou ce fil dont je n'ai pas bien compris l'utilité de départ a rapidement viré au n'importe quoi fourre-tout? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28349
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 15:48

Oui moi je voulais parler de cette biographie Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 15:59

Bah, sans vouloir te vexer, on a déjà évoqué (et on évoquera sans doute encore) à moult occasions les traits saillants de la vie de Strauss - son passage d'une relative "avant-garde" (Elektra) à une relative "tradition", ses relations avec ses librettistes et surtout bien sûr Hofmannsthal, son attitude sous le IIIe Reich - dans la plupart des topics qui lui sont consacrés. C'est le prétexte officiel de l'ouverture de ce sujet sauf que "en attendant..."

Cololi a écrit:
En attendant je voulais savoir si qq un avait lu ou avait des conseils avisés sur :

http://www.resmusica.com/article_7203_livre_biographie_bleu_nuit_editeur_looking_for_richard.html

...question qui aurait tout aussi bien pu être posée dans le topic consacré aux livres sur la musique. A partir de là, on a une conversation sur le mode du j'aime / j'aime pas Der Rosenkavalier, déplacée depuis le topic sur les opéras peu connus et qui aurait tout aussi bien pu prendre place dans le topic général sur cette œuvre, et maintenant on en est à refaire les discussions discographiques qu'on a déjà eu sur Der Rosenkavalier, Capriccio, etc., dans les topics consacrés à chacun d'eux.

D'où mes questions... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79912
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 16:06

Oui ça vire au fourre-tout comme je le craignais mais bon...

J'ai déplacé ici parce que je sentais qu'on allait pas parler que du Chevalier à la rose, et pour la discographie il y a effectivement des sujets déjà. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 16:08

Cololi a écrit:
Je te souhaite bon courage pour essayer de faire écouter un enregistrement moderne à Guillaume Mr.Red

Attends! Si j'arrive à écouter un enregistrement d'un opéra russe qui date des années 90, je pense que Guillaume doit pouvoir écouter un enregistrement DVD récent quand même! cool-blue

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79912
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 16:10

Allez, on essaie de ne pas partir dans tous les sens: http://classik.forumactif.com/discographie-f2/strauss-capriccio-cd-dvd-t3074.htm

Guillaume, je pense aussi qu'il faut voir Capriccio sur scène ou en DVD, ou au moins avoir le livret; sinon j'ai peur que tu perdes ton temps ou que tu n'apprécies pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 1 Sep 2009 - 17:40

Octavian a écrit:
Guillaume a écrit:
Octavian a écrit:
(Cela dit je demeure convaincu qu'en dehors du nom du chef d'orchestre, la version que tu as n'est pas forcément celle qui était la plus appropriée pour toi pour partir partir à la découverte cet opéra... "mébon", comme tu dis.)

Qu'aurais tu conseillé ? Et à titre personnel, je trouve cette version superbe, surtout que je suis membre du fan club d'Adam.
On en avait déjà discuté à l'époque. Si tu me dis que tu trouves cette version superbe (et que ça n'a aucune incidence avec le fait que tu n'aies pas dépassé l'acte II), je ne peux que m'incliner et reconnaître mon erreur.


Non, ça n'a a aucune incidence. C'est une version que je trouve magistrale, un live trés vivant et coloré, une Ludwig émouvante, une superbe Mathis...etc...

Je ne sais pas si j'aurais autant aimé avec le studio de Karajan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Dim 18 Oct 2009 - 1:19

Strauss c'est trop beau. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Dim 18 Oct 2009 - 12:19

Toi, tu n'as pas écouté Elektra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Ven 23 Sep 2011 - 10:27

Siegmund a écrit:
Strauss : Métamorphoses

Comment ne pas y entendre une compositeur obsédé par Tristan ? Fascinant comme j'ai l'impression qu'on tourne autour du pot Wagnerien tout en s'interdisant continuellement une citation trop reconnaissable.

Cololi a écrit:
C'est très wagnérien, soit (comme Pelléas de Schoenberg au passage, c'est pas très éloigné) ... mais j'y entend surtout une sorte de mélancolie très forte que Strauss a pour toute la lignée dont il est héritier, et qui se termine clairement avec ces Métamorphoses et les 4 derniers lieders. Non seulement c'est la fin de la lignée, c'est aussi la fin pour lui, mais c'est aussi la fin de la 2° guerre, et ça sonne donc a beaucoup de titres comme la fin d'un monde.

En même temps et paradoxalement, ça ressemble aussi beaucoup au sextuor d'entrée de Capriccio.

Je vise plus spécifiquement Tristan. Certaines ambiances et motifs, sur les parties adagio, me font presque l'impression d'entendre directement une reformulation de Tristan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4451
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Lun 26 Sep 2011 - 1:11

Mrguitarcat a écrit:
D'ailleurs j'ai l'impression que Strauss n' a pas donner aux hommes de grands rôles. Les ténors sont assez délaissés.

Il me semble qu'il y a un air de ténor dans rosenkavalier (air que j'aime assez) que strauss avait composé (aussi bien l'air que le role), comme une parodie de l'habituel ténor dans l'opéra italien, qui le gonflait. Je ne peux guere en dire plus car je connais mal l'opéra italien et je n'ai pas vu le dvd de rosenkavalier depuis longtemps.

En tous cas j'ai aussi cette impression que strauss préférait composer pour les voix de femmes, même si je ne connais pas tout, si qqn connait un opéra de strauss où les voix d'hommes dominent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79912
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Lun 26 Sep 2011 - 1:17

Il y a aussi une parodie de ce genre (même encore plus poussée) dans Capriccio.

Oui c'est assez vrai, les ténors en particulier sont la plupart du temps soit inexistants (le Chevalier, avec juste le petit passage dont tu parles), soit complètement ridicules (Hérode, Egiste), soit caricaturaux et inchantables. (Bacchus dans Ariane)
Il y a quand même l'exception de l'Empereur, certes pas loin d'être inchantable lui aussi, mais qui a un vrai rôle important (quoiqu'étant le moins présent des 5 personnages principaux) et des pages sublimes.
D'ailleurs la Femme sans ombre est peut-être l'exception majeure pour les voix d'hommes puisque Barak est également un très beau rôle très important.
Mais je ne vois pas d'opéra de Strauss où les voix d'hommes soient vraiment plus importantes et en avant au détriment des voix féminines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22817
Age : 25
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Lun 26 Sep 2011 - 1:37

Tout le monde sait que Strauss préférait les voix féminines, que ce soit pour des rôles travestis, de jeunes filles, de femmes plus mûres, de femmes plus iréelles, de personnages mythologiques, etc...
Il a peu gâté les ténors. L'Empereur même s'il a de très belles choses à chanter n'a aucune carrure. Il a plus gâté les barytons et les basses avec Barak, Jochanaan, Mandryka et Ochs. Oreste n'a pas de consistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28349
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Lun 26 Sep 2011 - 9:11

Glocktahr a écrit:
Mrguitarcat a écrit:
D'ailleurs j'ai l'impression que Strauss n' a pas donner aux hommes de grands rôles. Les ténors sont assez délaissés.

Il me semble qu'il y a un air de ténor dans rosenkavalier (air que j'aime assez) que strauss avait composé (aussi bien l'air que le role), comme une parodie de l'habituel ténor dans l'opéra italien, qui le gonflait. Je ne peux guere en dire plus car je connais mal l'opéra italien et je n'ai pas vu le dvd de rosenkavalier depuis longtemps.

En tous cas j'ai aussi cette impression que strauss préférait composer pour les voix de femmes, même si je ne connais pas tout, si qqn connait un opéra de strauss où les voix d'hommes dominent...

C'est une parodie du ténor italien effectivement (il revient à la charge dans Capriccio) ... mais ce n'est pas pour uniquement s'en moquer.
Parait il qu'il a dit : "Au diable le contrepoint germanique ... pourquoi ne suis pas née Verdi ou Puccini ?".

Pour le reste, oui il détestait les ténors ... d'où les rôles de pervers comme Hérode ou de "couille molle" (pardonnez moi l'expression) comme Egysthe ... ou d'intriguant cupide comme Valzacchi ... ou alors effectivement la partition inchantable comme Bacchus.
Exception : Flamand tout de même dans Capriccio, qui a le bon rôle ... celui de défendre la musique.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 27 Sep 2011 - 19:56

Bien vu pour Flamand. Dans le genre ténor-italien, mais beaucoup plus positif, il y a le pâtre de Friedenstag. Et on peut ajouter dans les rôles un peu frustes ou limités Matteo (cependant un très beau rôle !) dans Arabella, ou le côté traître de Lummer dans Intermezzo.

En revanche, il y a quand même Daphne, avec ses deux beaux rôles de ténor, comme contre-exemple. Pour Menelas dans Helena, c'est plus ambigu, à la fois le fautif et un rôle vaste et héroïque, avec plus de substance que Bacchus, et pas sans parentés avec l'Empereur. Je laisse de côté Guntram qui n'est pas du "vrai" Strauss.

Voilà, c'est un peu plus complexe que la dichotomie ténor ridicule (Hérode, Egisthe) / ténor inhumain (Bacchus, Empereur), même si la tendance est clairement sensible, surtout si on considère les oeuvres les plus fréquemment données...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Yohan Nicolas
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 390
Age : 28
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 27 Sep 2011 - 20:52

DavidLeMarrec a écrit:
Bien vu pour Flamand. Dans le genre ténor-italien, mais beaucoup plus positif, il y a le pâtre de Friedenstag. Et on peut ajouter dans les rôles un peu frustes ou limités Matteo (cependant un très beau rôle !) dans Arabella, ou le côté traître de Lummer dans Intermezzo.

En revanche, il y a quand même Daphne, avec ses deux beaux rôles de ténor, comme contre-exemple. Pour Menelas dans Helena, c'est plus ambigu, à la fois le fautif et un rôle vaste et héroïque, avec plus de substance que Bacchus, et pas sans parentés avec l'Empereur. Je laisse de côté Guntram qui n'est pas du "vrai" Strauss.

Voilà, c'est un peu plus complexe que la dichotomie ténor ridicule (Hérode, Egisthe) / ténor inhumain (Bacchus, Empereur), même si la tendance est clairement sensible, surtout si on considère les oeuvres les plus fréquemment données...
Entièrement d'accord... entre Daphne, Die ägyptische Helena, Die Liebe der Danae etc., il y a de très belles parties de ténor, même si...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 27 Sep 2011 - 21:54

Et il y a Narraboth quand même, qui est le seul être à peu près normal dans ce satané palais d'Hérode.

Sinon, côté fat, le jeune serviteur dans Elektra n'est pas mal non plus, on le cite rarement, mais c'est la première voix masculine à chanter dans l'opéra, et on choisit généralement des gens relativement connus pour chanter ça (Gerhard Unger...etc).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 27 Sep 2011 - 22:28

Guillaume a écrit:
Et il y a Narraboth quand même, qui est le seul être à peu près normal dans ce satané palais d'Hérode.

Sinon, côté fat, le jeune serviteur dans Elektra n'est pas mal non plus, on le cite rarement, mais c'est la première voix masculine à chanter dans l'opéra, et on choisit généralement des gens relativement connus pour chanter ça (Gerhard Unger...etc).
Effectivement, Narraboth, qui est moins secondaire que les trois chanteurs italiens cités. Véritable antidote au soupçon que Strauss n'écrivait pas bien pour les voix de ténor. colors

Pour le jeune serviteur, c'est bien distribué exclusivement dans certains studios, parce qu'en principe, on n'embauche pas Melchior ou Domingo pour tenir ce type de rôle brévissime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 27 Sep 2011 - 22:51

C'est sûr, mais il y a parfois des grands chanteurs dans des rôles très secondaires : pour Elektra toujours, dans une des meilleures versions, Böhm 65, Janowitz est la Cinquième servante et surtout Windgassen chante Egisthe. Ils ont osé réquisitionné Windgassen fort occupé ailleurs (vu que c'était le seul ténor wagnérien ou presque) pour 3 minutes de cabotinage ! Exclamation

De même, dans le genre "réunion de vieilles gloires", Böhm 81 fait fort : Greindl en précepteur (30 secondes...), Beirer en Egisthe, Böhme en vieux serviteur...etc. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Mar 27 Sep 2011 - 23:01

Guillaume a écrit:
C'est sûr, mais il y a parfois des grands chanteurs dans des rôles très secondaires : pour Elektra toujours, dans une des meilleures versions, Böhm 65, Janowitz est la Cinquième servante et surtout Windgassen chante Egisthe. Ils ont osé réquisitionné Windgassen fort occupé ailleurs (vu que c'était le seul ténor wagnérien ou presque) pour 3 minutes de cabotinage ! Exclamation
Il ne faut pas lire l'histoire à rebours, Janowitz n'était pas forcément suffisamment célèbre en 1965 pour chanter Chryso à la place de Rysanek. Smile

Sinon, Egisthe est (sans fondement sur le plan de la partition, c'est plus à cause du mythe...) un rôle de prestige, qui est tenu par les plus grands. Comme Hérode, qui est beaucoup plus important, mais où on distribue beaucoup de chanteurs célèbres et fatigués. Quand à Paris on met le plus grand Siegfried (en activité !) de ces dix dernières années, on voit l'attractivité de ces rôles de caractère, qu'on pourrait distribuer à des voix spécialistes de ces profils vocaux.

Au passage, il ne faut pas exagérer concernant Windgassen : c'est le ténor exceptionnel sur qui reposaient les distributions du Nouveau Bayreuth, mais il n'était pas le seul (surtout si on parle de ténor wagnérien au delà des seuls helden-).

Vois par exemple, dans les mêmes années, Aldenhoff ou Hopf.


Citation :
De même, dans le genre "réunion de vieilles gloires", Böhm 81 fait fort : Greindl en précepteur (30 secondes...), Beirer en Egisthe, Böhme en vieux serviteur...etc. bounce
Beirer, gloire, c'est vite dit. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Sam 12 Oct 2013 - 14:16

Xavier, ta version de Schlagobers, c'est une intégrale, ou seulement la Suite de 50 minutes ? Je n'ai pas trouvé l'intégrale à ce jour, je me contente de la Suite (N. Järvi / Detroit SO) et de divers extraits gravés aux détours d'anthologies.

Ce n'est pas que ça change fondamentalement les choses (il y a suffisamment de sucre pour se lasser au bout d'une demi-heure, même quand on adore le Strauss galant comme moi), mais je suis curieux de voir comment s'articule l'ensemble de l'œuvre ; en principe on ne garde que les « numéros » dans une suite, et ce ne sont pas forcément les moments qui ont ma faveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79912
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Sam 12 Oct 2013 - 14:49

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier, ta version de Schlagobers, c'est une intégrale, ou seulement la Suite de 50 minutes ?  Je n'ai pas trouvé l'intégrale à ce jour, je me contente de la Suite (N. Järvi / Detroit SO) et de divers extraits gravés aux détours d'anthologies.
C'est indiqué comme étant le ballet complet, et ça dure 1h15.
Il y a le détail des scènes dans le livret du CD.
Il me semble que c'est la seule version intégrale disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Sam 12 Oct 2013 - 15:11

Merci ! Effectivement, il doit y avoir un peu plus de musique (les « récitatifs » entre les numéros, ou simplement d'autres numéros ?). Je vais me procurer ça (si ça se trouve encore).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   Dim 13 Oct 2013 - 23:09

Sur les œuvres de caractère de Strauss :

    => R. Strauss - Tanzsuite - Wakasugi, Tokyo MetSO (Denon)
    Exécrable (en tout cas joué comme ça). Enregistré sur boyaux, ce devrait être très valable, mais ce n'est vraiment pas pour ce type d'émotions qu'on écoute du Strauss.

    => R. Strauss - Divertimento - Wakasugi, Tokyo MetSO (Denon)
    J'aime beaucoup, très primesautier, et une version très valable.

    => R. Strauss - Schlagobers (cette fois l'intégrale) - Wakasugi, Tokyo MetSO (Denon)
    Nettement moins réjouissant que chez Järvi, mais j'aime beaucoup ce Strauss galant, et c'est tellement mieux dans sa continuité (j'ai l'impression qu'on a enlevé beaucoup de liant entre les numéros dans la Suite de Järvi, ce qui le rend beaucoup plus rigide et monotone).


Aus 'Playlist'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: strauss   Ven 3 Jan 2014 - 12:41

Tiré du sujet discographique sur les coffrets R.Strauss:


Cololi a écrit:
Ah mais venant d'un fan de Gounod et Massenet ça ne manque pas de ... sel  cat 
Oui, mais le sucre de Gounod et Massenet est totalement différent, moins gluant et rose bonbon...

bAlexb a écrit:
Postulat de base : Strauss n'est jamais écoeurant ; même avec une double portant de Schaglsahne  Evil or Very Mad !
(Et puis, dans une société qui respecte les fondamentaux, une tarte à la framboise ce n'est pas un appareil au citron, ça ne se meringue pas, non ? Allons donc, de si beaux fruits ! Ou alors l'ordre du monde est définitivement alla roversa !)
Ben le Chevalier pourtant... mais un jour j'y arriverai à l'écouter en entier!
(Sinon, au boulot ils nous font des tartes à la framboise meringuées... Mr.Red)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richard Strauss (1864-1949)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Strauss (1864-1949)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» R. Strauss - Oeuvres a cappella
» Johann Strauss Père (1804-1849)
» La femme sans ombre de Strauss et Hofmannsthal
» Richars Strauss - Don Juan
» Johann Strauss fils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: