Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les meilleures sorties en musique médiévale

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Pour vous, la musique médiévale est
Passionnante
73%
 73% [ 30 ]
Étrange
17%
 17% [ 7 ]
Incompréhensible
2%
 2% [ 1 ]
À mourir d'ennui
7%
 7% [ 3 ]
Total des votes : 41
 

AuteurMessage
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 8925
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Les meilleures sorties en musique médiévale   Jeu 10 Jan 2019 - 8:53



HISTORICA SANTI MARTINI
Grand office solennel de la "Saint Martin d'Hiver", Basilique Saint-Martin de Tours XIIIe siècle.

Plain-chant et polyphonies à voix d'hommes.

Diabolus In Musica

Spoiler:
 

Commentaire après de nouvelles écoutes. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26336
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les meilleures sorties en musique médiévale   Sam 23 Fév 2019 - 23:47

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Zodiaque des Très Riches heures du Duc de Berry (détail)

Les Nuits du Fond des Âges...




Au programme ce soir :    J. Lusignan – J. Bologna – C. Trobairitz – O. Wolkenstein




Mélomaniac a écrit:

Musique à la Cour de Janus de Lusignan (1374-1432), Roi de Chypre :

Si doulchement mon ceur je sens souspris
Je sui trestout d'amour raimpli
Je prens d'amour noriture
Je prens plaisir en une dame
Si doulcement me fait amours - Nulz vrais amans


= Paul van Nevel, Huelgas Ensemble

(Sony, juin 1993)

Smile Parallèlement à leur captivant album "Antiennes Cypriotes de l'Avent", les troupes de Van Nevel se sont aussi penchées sur ces pièces
du dernier Moyen-âge, provenant de la Biblioteca Nazionale de Turin.
Je me suis tenu ici à l'écoute des pièces profanes qui constituent les trois quarts de ce disque copieux,
mais il contient aussi des motets et mouvements de messe encore plus spectaculaires : chromatismes effarants, hoquets vertigineux, isorythmie à donner le frisson  bounce
Un des plus grands disques du Huelgas Ensemble, couvert de lauriers à sa parution (Diapason, Répertoire, Monde de la Musique, Télérama...)
 




Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Jacopo da Bologna (fl.1339-1360) :

Madrigaux et Chasses

Claudia Caffagni, luth, voix
Livia Caffagni, flûte à bec, vielle
Elisabetta de'Mircovich, voix, rebec
Raffaella de'Mircovich, voix, harpe
Doron David Sherwin, voix, cornet, percussion, organetto

(Arcana, octobre 2003)


Smile La Reverdie avait déjà convié Jacopo da Bologna dans de précédents albums thématiques, notamment le tout premier (chez Nuovo Era, 1990), évocation du bestiaire médiéval.
Le présent CD se voue entièrement à ce natif de Bologne qui fréquenta les cours de Milan (auprès du Duc Luchino Visconti) et de Vérone (auprès de Mastino della Scala) et demeure
une figure majeure de la première génération du Trecento en Italie du Nord, au même titre que ses confrères Maestro Piero et Giovanni da Cascia.
Parmi la trentaine d'œuvres vocales qu'on doit à ce musicien, majoritairement des madrigali à deux voix, le programme en a ici retenu dix-huit, piochées dans le Codex Squarcialupi
qui constitue la principale source, ou dans d'autres manuscrits qui préservent des versions alternatives.
Quelques divertissements purement instrumentaux (comme Tanto suavemente) prolongent la poésie du chant.
Les trois caccia et madrigaux canoniques qu'on connaît à ce compositeur (Per sparverare, Useletto selvaggio, Aquilea altera) sont inclus dans ce panorama de 59 minutes,
dont la durée aurait permis d'accueillir d'autres pièces -quitte à rapatrier en « bonus track » celles qui avait été enregistrées en 1997 pour le disque Suso in Italia Bella.
S'accompagnant au luth, rebec, harpe, flûte, avec leur comparse Californien Doron David Sherwin, les quatre sœurs Caffagni et Mircovich dressent
une interprétation véridique et instruite, avec quelques saillies gouailleuses comme il sied,
mais la magie et l'enthousiasme qu'on admire habituellement chez cette équipe n'est pas toujours au rendez-vous.





Mélomaniac a écrit:

Cansós de Trobairitz

Vos que'm semblatz dels corals amadors
Estat ai en greu cossirier
Na Carenza al bel cors avinen
Si us quer conselh, bel' ami' Alamanda
Ab joi et ab joven m'apais
A chantar m'er de so q'ieu no voldria
S'anc fui belha ni prezada


Montserrat Figueras, Pilar Figueras, soprano
Josep Benet, ténor
Jordi Savall, vièle, lyre
Hopkinson Smith, luth, guitare mauresque
Lorenzo Alpert, flûte, percussion
Gabriel Garrido, guitare mauresque, flûte, percussion
Christophe Coin, vièle, rebab

(Emi, juin 1977)


drunken Le jeune ensemble Hespérion XX arpentant les terroirs méridionaux de la lyrique occitane, fin XII° début XIII° siècles.
Admirable compilation de chants de troubadours, textes de la Comtesse de Die, la Comtesse Garsende de Provence, Gui de Cavaillon,
mélodies de Gaucelm Faidit, Raimon de Miraval, Arnaut de Maruelh, Guiraut de Bornelh, Bernart de Ventadorn et « Cadenet ».





Mélomaniac a écrit:

Oswald von Wolkenstein (c.1376-1445) :

Kreuschlich geboren
Hör, kristenhait!
Mich tröst ain adeliche mait
In Suria ain braten hal
Ave, Mater, O Maria


Sabine Lutzenberger, voix
Raitis Grigalis, voix
Baptiste Romain, vièle, crwth, cornemuse
Marc Lewon, voix, luth, guiterne, vièle

(Christophorus, octobre 2013)


Smile Un copieux programme (une heure vingt) dédié aux chansons sacrées du dernier Moyen-Âge, où apparaissent aussi d'autres éminentes figures du XIV°-XV° siècles :
Michel Behem, le Moine de Salzbourg, Richard Loqueville...
Voix denses et prenantes, instrumentarium discret et intelligemment géré, acoustique précise et épanouie : un album aussi intéressant qu'agréable.





Benedictus a écrit:

Et puis, après avoir lu Mélo, je n’ai pas pu y résister...

• Cansós de trobairitz:
 

Raimon de Miraval: Cancó Estat ai en greu cossirier¹
Bernart de Ventadorn: Cancó Ab joi et ab joven m’apais²
Condesa de Dia: Cancó A chantar m’er de so q’ieu no voldria³
Hespèrion XX: Montserrat Figueras (chant), Jordi Savall (lyre¹ ³, vielle²); Christophe Coin (vielle¹ ², rebab²); Hopkinson Smith (guitarra moresca), Lorenzo Albert (flûte, instruments à percussion), Gabriel Garrido (guitarra moresca, flûte, instruments à percussion) ²
Séon, VI.1977
EMI «Réflexe»


Il a fallu que je réécoute ces trois cansós sur des poèmes de la comtesse de Die. Les mélismes et les couleurs instrumentales orientalisants d’Ab joi et ab joven m’apais comme le chant lancinant  et l’accompagnement âpre et nu d’Estat ai en greu cossirier et surtout d’A chantar m’er de so q’ieu no voldria - ça me bouleverse toujours autant.

(Au fait, je ne sais plus si je l’avais signalé dans le fil «Lectures», mais le livre de Michel Zink, Les troubadours, en collection Tempus chez Perrin, est vraiment très bien: non pas une somme conceptuelle à la Zumthor - admirable, au demeurant - mais une sorte de promenade paradoxale et érudite qui sait emprunter les chemins de traverse.)



Oriane a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Musique à la Cour de Janus de Lusignan (1374-1432), Roi de Chypre :

= Paul van Nevel, Huelgas Ensemble

(Sony, juin 1993)


C'est sublissime.
Merci pour la découverte.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 8925
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Les meilleures sorties en musique médiévale   Lun 11 Mar 2019 - 9:04

HILDEBRANDSTON
Chansonniers Allemands du XVè siècle

Ferrara Ensemble


Spoiler:
 

J'étais persuadé d'en avoir parlé...ben non.

Chansons et pièces instrumentales en Allemagne au XVè siècle.
Des chants accompagnés ou a capella, à une voix ou plus. On approche parfois d'une certaine polyphonie.

Onze instrumentaux, avec de très belles sonorités.
C'est d'une grande sobriété et on ressent comme une sorte d'apaisement à l'écoute de cet album.

Les textes, chantés en Allemand ont leur traduction française.

Vraiment bien ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26336
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les meilleures sorties en musique médiévale   Lun 11 Mar 2019 - 21:33

Rubato a écrit:

On approche parfois d'une certaine polyphonie


Smile Et même d'une polyphonie certaine, par exemple dans le fameuse chanson Hildebranston (Ich will zu Land ausreiten...) où deux seules voix (dialogue entre un père et son fils
qui se reconnaissent à la fin) donnent l'illusion de trois ou quatre, par les effets de croisement, les canons, les retards, les sauts de tessiture...
Magnifique album, récompensé à sa parution par la presse (Diapason d'or, notamment), qui impose son rythme d'écoute et recrée patiemment un univers
pas si souvent abordé au disque, celui de la chanson germanique au crépuscule du Moyen-Âge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 8925
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Les meilleures sorties en musique médiévale   Lun 11 Mar 2019 - 21:51

Oui, Hildebranston , grande chanson, sans doute l'un de mes titres préférés de ce superbe album. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les meilleures sorties en musique médiévale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les meilleures sorties en musique médiévale
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» soif de découvertes en musique médiévale
» Les meilleures sorties en musique baroque
» La musique médiévale
» Quel est le morceau du film "Nos meilleures années&quot
» Les meilleures BO de film

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: