Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Thomas-Opéras

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMer 7 Oct 2009 - 16:23

Mignon :

J'ai écouté cette opéra dans la version d'Antonio de Almeida.
La direction du chef est très poétique, pleine de lyrisme, charmante avec de jolies couleurs.
Horne dans le rôle titre me laisse sur une impression plutôt bonne globalement. La diction est plutôt satisfaisante, c'est bien chanté mais je trouve que le grain de sa voix ne correspond pas forcément bien pour ce personnage. Il y a une pudeur dans l'interprétation, la fragilité du personnage est bien mise en valeur.
Vanzo au timbre très particulier est vraiment merveilleux en Wilhem, son interprétation est très poétique.
Ruth Welting ne m'a séduite plus que cela en Philine, je ne suis pas emballé par le timbre que je trouve superficiel.
Nicola Zaccaria a une diction vraiment mauvaise, il impose toutefois un personnage touchant et son timbre est beau.
Frederica Von Stade est un Frédéric très charmant. La voix est évidemment une pure merveille.
Claude Meloni et André Battedou complètenent la distribution avec efficacité.
L'Ambrosian Opera Chorus est le gros point faible de l'enregistrement à cause de leur diction abominable.
Un bon enregistrement dans sa globalité de cet opéra peu servi au disque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyJeu 8 Oct 2009 - 0:58

Je n'avais pas été très emballé dans l'ensemble... L'écoute des numéros séparés m'ait plus sympathique si bien que je ne fréquente plus ques les tubes sur youtube!!
D'ailleurs, je crois qu'il y a tout maintenant... (je viens de regarder)

Je pense attendre une version plus satisfaisante avec récitatifs avant d'investir!

David avait parlé de Psyché, c'est indisponible je suppose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyJeu 8 Oct 2009 - 16:18

Eh oui, indisponible, ça n'a plus été joué depuis... hou-là ! Est-ce que ça a seulement été joué depuis l'existence des radiodiffusions ?

En revanche, on peut faire comme pour Paladilhe, je peux t'en enregistrer un extrait (et, à l'occasion, te montrer la partition).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptySam 29 Mai 2010 - 21:09

Il n'y a pour le moment que 3 versions officielles d'Hamlet :

Thomas-Opéras 41DVSB6AXWL._SL500_AA300_
Thomas-Opéras 61GYEEEN5EL._SL500_AA300_
Thomas-Opéras 51stxT2-VyL._SL500_AA300_

Je connais des extraits de la version en DVD, notamment la scène de folie d'Ophélie. C'est un des rôles que Dessay a marqué et un de ses plus grands rôles même si je n'ai pas vu le DVD en entier.
Pour Sutherland, on ne doit pas croire probablement du tout au personnage.
J'ai peur que la version d'Almeida soit ennuyeuse, notamment avec June Anderson qui est une très grande artiste mais souvent plate.
Votre avis sur ces versions m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptySam 29 Mai 2010 - 21:16

Pour le coup c'est vraiment David le spécialiste.

A propos de la version Bonynge juste pour dire qu'en comparant la première gravure de la folie d'Ophelie par Sutherland et cette version on se rend compte que si la voix s'est tassée, a perdu de sa phénomènale luminosité, de ses libertés d'oiseau qui chante, le timbre et la texture restent superbement intacts. C'est quand même plus qu'honorable et puis elle m'a toujours convaincu particulièrement dans le répertoire français, malgré l'absence de mots. Bon Conrad est terrifiante par contre, une des choses les plus atroces que j'ai entendues et j'ai une certaine expérience maintenant Mr. Green

La version Almeida est un monument d'ennui, en effet pour moi, de froideur, de distance et de professionnalisme. Horreur ... horreur ...

Mignon je n'écoute ça qu'en allemand (et là j'adore) donc je sais que ça ne t'intéresse pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptySam 29 Mai 2010 - 21:19

Je connais la gravure de la folie par Sutherland sous la direction de Molinari-Pradelli en 1960 et c'est effectivement remarquable (malgré la diction du français qui est loin d'être claire). Comment est Milnes en Hamlet? Il existe au moins deux lives sotto il mantello.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptySam 29 Mai 2010 - 21:21

Le disque Almeida est une catastrophe : c'est lent, indolent, sans style, sans esprit. A cause de lui, j'ai cru pendant des années que Thomas était un tâcheron qui ne devait sa survie qu'au fait d'avoir platement remanié Shakespeare. Shit

La version Billy est fantastique en tout point. La version Plasson, remarquable aussi, n'a pas été publiée au DVD ? Elle était souvent diffusée sur la télévision publique, en tout cas.

Le disque avec Sutherland est devenu introuvable, mais Sutherland est généralement beaucoup plus impliquée dans ce type de répertoire français exigeant et rare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptySam 29 Mai 2010 - 21:29

DavidLeMarrec a écrit:
Le disque Almeida est une catastrophe : c'est lent, indolent, sans style, sans esprit. A cause de lui, j'ai cru pendant des années que Thomas était un tâcheron qui ne devait sa survie qu'au fait d'avoir platement remanié Shakespeare. Shit

La version Billy est fantastique en tout point. La version Plasson, remarquable aussi, n'a pas été publiée au DVD ? Elle était souvent diffusée sur la télévision publique, en tout cas.

Le disque avec Sutherland est devenu introuvable, mais Sutherland est généralement beaucoup plus impliquée dans ce type de répertoire français exigeant et rare.

La version Plasson n'a pas été publiée en DVD. L'enregistrement avec Sutherland semble disponible sur arkivmusic. Je pense que j'achèterai la version DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptySam 29 Mai 2010 - 21:31

DavidLeMarrec a écrit:
j'ai cru pendant des années que Thomas était un tâcheron qui ne devait sa survie qu'au fait d'avoir platement remanié Shakespeare. Shit
Ce qui est d'autant plus injuste que les librettistes Carré et Barbier se sont servis non de Shakespeare lui-même mais de la pièce française à succès de Dumas et Meurice, qui tout en se tenant encore à une certaine distance de l'original, était quand même une imitation plus fidèle dans l'esprit que celle qu'on donnait auparavant à la Comédie française par Ducis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptySam 29 Mai 2010 - 21:32

Tout à fait, la conversion en drame romantique a conservé tout de même l'essentiel, en le transposant remarquablement dans d'autres codes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 58
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 30 Mai 2010 - 9:26

J'ai découvert récemment Hamlet, dont je ne connaissais que la scène d'Ophélie incluse par Callas dans son récital de Scènes de folie... que je n'écoutais que pour l'interprète!
C'est une étrange succession de beaux moments et de platitudes (le spectre du Roi débitant ses imprécations sur une note unique...). Globalement l'oeuvre tient la scène et même l'écoute!
Le DVD avec Keenlyside et Dessay est très bien, même si le baryton nasalise un peu et si Uria-Monzon est lourde de voix et de de diction. Un beau spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 30 Mai 2010 - 9:30

Je précise donc pour tout le monde que l'acte IV (une sorte d'intermède tout entier tourné, voire constitué... par cet air colorature de bravoure) est de très loin le plus faible de l'oeuvre, à l'image d'Ombre légère pour Dinorah.

pianofortiste a écrit:
et de platitudes (le spectre du Roi débitant ses imprécations sur une note unique...).
Sauf que l'orchestre fait de bien belles choses à ce moment ! Il y a tout de même des choses assez originales dans l'oeuvre (le thème d'Hamlet dans les soli de saxophone, le début du V, cette scène spectracle). Et beaucoup de beautés. A part à l'acte IV, je ne ressens pas de baisses de tension, je trouve tout excellent.
Ca fait partie des opéras que je joue le plus souvent aussi, c'est assez agréable à pratiquer.

Citation :
même si le baryton nasalise un peu
Entre le fait qu'il est anglais, qu'il chante du français et que le rôle est assez haut placé, je n'y vois rien de scandaleux. Et puis du nasal de ce tonneau, j'en boirai autant de litres que tu voudras. Very Happy


Dernière édition par DavidLeMarrec le Dim 30 Mai 2010 - 9:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 58
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 30 Mai 2010 - 9:33

DavidLeMarrec a écrit:
pianofortiste a écrit:
et de platitudes (le spectre du Roi débitant ses imprécations sur une note unique...).
Sauf que l'orchestre fait de bien belles choses à ce moment !

Il faut que je réécoute...

Citation :
même si le baryton nasalise un peu
Entre le fait qu'il est anglais, qu'il chante du français et que le rôle est assez haut placé, je n'y vois rien de scandaleux. Et puis du nasal de ce tonneau, j'en boirai autant de litres que tu voudras. Very Happy

Oui, mes mots sont injustes, c'est une prestation admirable dans l'ensemble, tant du point de vue musical que scénique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 30 Mai 2010 - 9:38

Pour le DVD, la mise n'est pas enthousiasmante, mais ça se tient bien (je passe sur le hideux placenta de polystyrène que Dessay est obligé de tenir sur son bide pendant sa scène...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 30 Mai 2010 - 10:26

DavidLeMarrec a écrit:
Je précise donc pour tout le monde que l'acte IV (une sorte d'intermède tout entier tourné, voire constitué... par cet air colorature de bravoure) est de très loin le plus faible de l'oeuvre, à l'image d'Ombre légère pour Dinorah.

pianofortiste a écrit:
et de platitudes (le spectre du Roi débitant ses imprécations sur une note unique...).
Sauf que l'orchestre fait de bien belles choses à ce moment ! Il y a tout de même des choses assez originales dans l'oeuvre (le thème d'Hamlet dans les soli de saxophone, le début du V, cette scène spectracle). Et beaucoup de beautés. A part à l'acte IV, je ne ressens pas de baisses de tension, je trouve tout excellent.
Ca fait partie des opéras que je joue le plus souvent aussi, c'est assez agréable à pratiquer.

Je trouve aussi cet opéra très bien fait, et l'acte IV, un peu pièce rapportée comme un ballet, ne me gêne pas plus que ça. Ce qui est remarquable chez Thomas, c'est que la musique ne vient jamais couvrir les voix. C'est ce qui permet de tout entendre et de tout comprendre, pour peu que les interprètes sachent articuler, et donc d'être en plein coeur du drame. La musique la plus intéressante est en dehors du chant ; à part les superbes envolées verdiennes lors de l'affrontement entre Hamlet et sa mère, les couplets à boire, et la scène de la folie, l'essentiel du chant est de la déclamation accompagnée. Pour ma part, je trouve l'intervention du spectre très belle, simple et forte.

Citation :
Citation :
même si le baryton nasalise un peu
Entre le fait qu'il est anglais, qu'il chante du français et que le rôle est assez haut placé, je n'y vois rien de scandaleux. Et puis du nasal de ce tonneau, j'en boirai autant de litres que tu voudras. Very Happy

Je ne connais pas la DVD mais Keenlyside lors de la récente retransmission du Met était tout simplement superbe et, je le crains, insurpassable dans son alliance de jeu et de chant. J'ai entendu hier la première partie de la retransmission en direct de l'opéra de Marseille. Ciofi et surtout Todorevitch m'ont semblé pas mal. Franco Pomponi ne déméritait pas, mais il n'a pas la prononciation et la classe tragique de Keenlyside. Je ne connaissais pas le chef Nader Abbassi, au parcours intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 30 Mai 2010 - 10:42

♫ a écrit:
Je trouve aussi cet opéra très bien fait, et l'acte IV, un peu pièce rapportée comme un ballet, ne me gêne pas plus que ça.
Oh, ce n'est pas gênant, c'est juste qu'il faut s'attendre à un acte de décorations bucoliques un peu virtuoses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyLun 25 Oct 2010 - 11:39

DavidLeMarrec a écrit:
Le disque avec Sutherland est devenu introuvable, mais Sutherland est généralement beaucoup plus impliquée dans ce type de répertoire français exigeant et rare.

J'ai réussi à me procurer l'enregistrement même s'il va falloir que je supporte Barbara Conrad. Que pensez vous de l'Hamlet de Milnes? C'est un rôle qu'il a chanté à la scène également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMer 22 Déc 2010 - 0:12

J'espère que je pourrai voir un jour la retransmission du Châtelet de 2000 dirigée par Plasson dont il y a des extraits sur le tube. La mise en scène est de Joël, les décors sont d'Ezio Frigerio et les costumes sont de Franca Squarciapino. C'est surtout pour le Claudius de Van Dam et la direction du chef que j'aimerais entendre et voir cette version. On retrouve Hampson, Dessay, Michelle DeYoung, Marc Laho et Makus Hollop dans les principaux rôles. Je vais bientôt recevoir le DVD de la production de Barcelone avec Dessay et Keenlyside mais Dessay était paraît il encore mieux à Paris. C'est vrai que j'avais pu comparer les deux scènes de folie et elle semblait plus en voix à Paris. Espérons qu'un jour la version du Châtelet sera éditée officiellement ou rediffusée sur une chaîne publique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMer 22 Déc 2010 - 8:38

Ah moi aussi je vais reçevoir ce DVD. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 11:00

Guillaume a écrit:
Thomas : Hamlet
acte I jusqu'au spectre
Milnes, Sutherland / Bonynge

Pas mal, pas mal, les gros avantages sont surtout la prise de son, la beauté et l'équilibre de l'orchestre (le choeur d'introduction n'est même pas pompier, mais joué de façon nuancée), je préfère effectivement Sutherland à Dessay et Milnes est un peu moins bon que Keenlyside, moins incarné. J'attends la fête du II pour me prononcer sur l'ensemble.
Le Ô vin dissipe la tristesse de Milnes manque de volupté, c'est dommage parce que le français est bon et l'expression intéressante. On reste en deçà de Keenlyside quand même, mais si elle n'était pas hors de prix je me précipiterais sur cette intégrale qui est incomparablement meilleure qu'Almeida (bon, certes, il n'y a pas Kunde) avec un orchestre magnifique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 11:35

Merci d'avoir rapatrié mon message ! Smile

En conclusion, je pense que la version de Billy suffit, même si j'aurais bien aimé avoir Hamlet au disque. C'est paradoxal : on joue beaucoup l'oeuvre en ce moment avec beaucoup de stars, mais elle ne dispose que de trois versions, dont une est épouvantable, l'autre indisponible et la dernière en DVD. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 11:47

Guillaume a écrit:
Merci d'avoir rapatrié mon message ! Smile

En conclusion, je pense que la version de Billy suffit, même si j'aurais bien aimé avoir Hamlet au disque. C'est paradoxal : on joue beaucoup l'oeuvre en ce moment avec beaucoup de stars, mais elle ne dispose que de trois versions, dont une est épouvantable, l'autre indisponible et la dernière en DVD. Confused

C'est la direction qui gâche tout d'après les commentaires dans ce topic mais sur le papier, la distribution semble quasiment idéale. Je dis "quasiment" car je ne sais pas comment est Graves en Gertrude et Anderson pose certainement problème à cause de sa diction atroce. J'écouterai cette version pour me faire ma propre opinion, rien que pour Hampson et Ramey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 11:50

La direction, mais aussi la prise de son catastrophique, et surtout l'ambiance mortifère de ce studio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 12:10

aurele a écrit:
Guillaume a écrit:
Merci d'avoir rapatrié mon message ! Smile

En conclusion, je pense que la version de Billy suffit, même si j'aurais bien aimé avoir Hamlet au disque. C'est paradoxal : on joue beaucoup l'oeuvre en ce moment avec beaucoup de stars, mais elle ne dispose que de trois versions, dont une est épouvantable, l'autre indisponible et la dernière en DVD. Confused

C'est la direction qui gâche tout d'après les commentaires dans ce topic mais sur le papier, la distribution semble quasiment idéale. Je dis "quasiment" car je ne sais pas comment est Graves en Gertrude et Anderson pose certainement problème à cause de sa diction atroce. J'écouterai cette version pour me faire ma propre opinion, rien que pour Hampson et Ramey.

Elle est si catastrophique que ça, la diction d'Anderson, ou est-ce que ce n'est pas plutôt l'écriture du rôle qui peut contraindre les interprètes à la sacrifier un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 12:18

Guillaume a écrit:
La direction, mais aussi la prise de son catastrophique, et surtout l'ambiance mortifère de ce studio.

L'as tu écouté pour affirmer cela?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 12:20

Wagneropathe a écrit:
Elle est si catastrophique que ça, la diction d'Anderson, ou est-ce que ce n'est pas plutôt l'écriture du rôle qui peut contraindre les interprètes à la sacrifier un peu ?

Anderson a toujours eu une diction française détestable. Je veux bien que la scène de la folie ne soit pas évidente du point de vue de la diction dans les passages vocalisés mais le reste du rôle doit être tout à fait compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 12:23

aurele a écrit:
Wagneropathe a écrit:
Elle est si catastrophique que ça, la diction d'Anderson, ou est-ce que ce n'est pas plutôt l'écriture du rôle qui peut contraindre les interprètes à la sacrifier un peu ?

Anderson a toujours eu une diction française détestable. Je veux bien que la scène de la folie ne soit pas évidente du point de vue de la diction dans les passages vocalisés mais le reste du rôle doit être tout à fait compréhensible.

Détestable ? Je n'ai pas écouté ce disque, mais dans la Fille du Régiment je comprends plutôt bien le texte, et dans Robert le Diable aussi... peut-être qu'il faudrait que j'arrête d'écouter Ghiuselev en Dr Miracle et Raimondi en Mephisto pour me réhabituer à des dictions convenables ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 12:38

Guillaume a écrit:
La direction, mais aussi la prise de son catastrophique, et surtout l'ambiance mortifère de ce studio.
Oui, c'est vraiment atroce, en écoutant ça je suis parti à toutes jambes en me disant qu'on avait ressuscité un tâcheron juste pour avoir un Hamlet au répertoire. C'était figé, on a avait l'impression que tout le monde découvrait la partition, qu'on n'avait que des aplats d'accords extrêmement simples.
Rarement entendu un tel massacre.

Aujourd'hui, j'en suis à me faire des séances "Thomas rare" au piano. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 12:44

Shocked je trouve la version Almeida dans l'ensemble fort belle, merveilleusement chantée, dirigée et enregistrée.
Quant à Anderson, elle est une Ophélie à la fois lunaire et déchirante.
La version Bonynge est très réussie également mais force est de reconnaître que le timbre de Sutherland (toujours éblouissante) est devenu trop corsé pour ce rôle qui exige une voix un peu moins dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 12:49

Le rôle de Gertrude est très important et il paraît que Barbara Conrad dans la version Bonynge est abominable. J'ai entendu dans ce rôle pour le moment Marie-Ange Todorovitch (captation Opéra de Marseille 2010) et Uria-Monzon. Je dirai évidemment des choses sur Uria-Monzon. Je n'ai pas gardé de souvenirs précis de l'interprétation de Todorovitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 13:05

Oui, j'ai écouté tout le début, les passages avec Laërte (heureusement qu'il y a Kunde...parce que même Ramey et Hampson sont entraînés dans le naufrage...).

Quant à Anderson, sa diction est encore pire que Sutherland (oui, c'est possible), à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 13:08

Otello a écrit:
Shocked je trouve la version Almeida dans l'ensemble fort belle, merveilleusement chantée, dirigée et enregistrée.
Ce n'est pas toi qui demandes toujours le respect du style ? Shocked

Citation :
La version Bonynge est très réussie également mais force est de reconnaître que le timbre de Sutherland (toujours éblouissante) est devenu trop corsé pour ce rôle qui exige une voix un peu moins dramatique.
Alors là, cent fois Sutherland plutôt qu'Anderson, surtout dans ce rôle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 13:09

Pour Otello, je crois que le respect du style se limite à l'exécution de toutes les vocalises et le bon format...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 13:12

Guillaume a écrit:
Oui, j'ai écouté tout le début, les passages avec Laërte (heureusement qu'il y a Kunde...parce que même Ramey et Hampson sont entraînés dans le naufrage...).
En effet, même Hampson qui a chanté magnifiquement le rôle avec Plasson est totalement en errance... Confused

Citation :
Quant à Anderson, sa diction est encore pire que Sutherland (oui, c'est possible), à mon sens.
C'est sans commune mesure : Sutherland déforme beaucoup la langue, mais Anderson, elle parle le vénusien. Mr. Green En plus le timbre est toujours aussi métallique et pleurnichard... Au moins, Sutherland pleurniche avec un minimum de rondeur. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 14:01

Guillaume a écrit:
Pour Otello, je crois que le respect du style se limite à l'exécution de toutes les vocalises et le bon format...
absolument pas! quand on parle de style de chant ce n'est pas que le format vocal de l'interpréte et l'exécution technique des vocalises, c'est également la manière de chanter le style musical et vocal du compositeur (à savoir que Thomas ne se chante pas comme du Offenbach qui ne se chante pas comme du Donizetti qui ne se chante pas comme du Mozart qui ne se chante pas comme du Puccini,...); c'est uniquement cet ensemble là le respect du style!
La diction dont je reconnais l'importance (mais pas la prédominance sur le chant!) est un domaine à part.
Vocalement, techniquement et stylistiquement, l'Ophélie d'Anderson est irréprochable et je regrette mais sa diction, sans être effectivement flamboyante n'en est pas moins correcte.
https://www.youtube.com/watch?v=e0ZAfVPQx50
https://www.youtube.com/watch?v=ogzgIaPj_K0&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 14:05

Guillaume a écrit:
Merci d'avoir rapatrié mon message ! Smile

En conclusion, je pense que la version de Billy suffit, même si j'aurais bien aimé avoir Hamlet au disque. C'est paradoxal : on joue beaucoup l'oeuvre en ce moment avec beaucoup de stars, mais elle ne dispose que de trois versions, dont une est épouvantable, l'autre indisponible et la dernière en DVD. Confused

C'est qu'il fallait capter officielle la prod' de Marseille !

Ce que j'avais écrit à son sujet au retour de la représentation :

Bien d'accord pour la caractérisation fine des
personnages, hantants et hantés à la fois ; pas seulement des
silhouettes mais des corps vivants, tendus, travaillés, pétris dans la
masse.
De belles images, également (l'arrivée du choeur au cimetière ; le sarcophage pétrifié d'Ophélie, après sa sublime baignoire).
Bel
orchestre ; bien tenu certes. J'aurais aimé peut-être plus de ductilité
(notamment du côté des vents, bien sollicités) ; également plus de
nuances, de vraies gradations, même si les épisodes "romantiques" (cf.
les remparts) sont vraiment bienvenus.
Déçu, un peu par la prestation de Cavallier, malgré une prière, au III, phrasée l'archet à la corde. Saisi par Todorovitch,
mise à mal pourtant (mais l'écriture, en dents de scie, hérissée,
tranchante, ne l'aide peut-être pas). Un tempérament est à l'oeuvre,
indéniablement ; et la mante religueuse bouffie d'orgueuil,
hyper-sexuée et pourtant flétrie et se délitant par strates est d'une
instrumentiste/actrice/dramaturge de première qualité. Pomponi
percutant ; airain tranchant, brillant. Personnage rude, violent,
funambulesque et qui n'attend que de tomber, que de se vautrer dans la
douleur ; l'écume aux lèvres. Corps malmené, désossé presque,
quasi-chorégraphié et chant brut mais d'une acuité chirurgicale.
Quant à Ciofi, le rôle est investi, y compris quand le personnage est
ramené au statut de silhouette, objet/prétexte du drame ; y compris
(surtout) quand le texte de Thomas n'est pas dans ses meilleures notes.
Pour autant la lumière sombre du timbre est là, plus que jamais,
peut-être ; retrouvée, comme réinventée. Le nimbe aussi ; cette espèce
de halo entre Carrière, Rossetti et Redon. Avec ce petit plus d'orfèvre
; ce chouïa de préciosité de "sur-travail" dans l'articulation, dans
les nuances, etc. Duos prégnants ; scène au II calligraphiée comme on
bande et débande un arc ; et "Folie" majuscule, à la limite de
l'investissement et du moment où l'artiste sombre avec son double
scénique, jusqu'à l'évanouissement suraigu au fond de la la baignoire.
Un immense moment très justement récompensé d'une ovation à l'image de
son chant : directe et sans tricherie !
Une réellement belle soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 15:12

@ Otello :
En ce qui me concerne, je pensais surtout à l'orchestre, pour le style. Les chanteurs sont étrangers et surtout totalement perdus, faute d'être guidés convenablement, mais ce n'est pas là que la question du style m'a le plus gêné.

C'est plus la direction opaque et très verticale d'Almeida qui m'a vraiment posé problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 15:45

J'ai un souvenir délicieux de "Mignon" sur scène dans une version avec dialogues parlés et mélodrames (sans les récitatifs chantés indigestes).

C'était avec l'irrésistible Jane Berbié qui faisait de son personnage un sosie de Giulietta Massina dans la Strada.
C'était avec Gerard Serkoyan, plus vrai que nature dans son rôle d'aristo en costume de vagabond.
Il y avait aussi Gérard Garino léger et clair et Anne-Marie Liautaud, virtuose et brillante.

Aucune version discographique ne m'a jamais fait revivre le plaisir de cette soirée.

La vieille version Sebastian mérite d'être écoutée pour René Bianco, mais tout sonne terriblement vieillot et daté.

Malgré la présence de Vanzo et Horne, la version dirigée par d'Almeida est un monument d'ennui à cause de l'intégralité des récitatifs insipides qui remplacent les dialogues, Zaccaria, à bout de voix et avec un français excécrable est inécoutable, et Ruth Welting, aussi acidulée et crispante que Mady Mesple et Reri Grist réunies.

La seule version qui peut donner une idée de l'efficacité de l'oeuvre, c'est celle de Compiègne: Annick Massis est excellente, Lucille Vignon sait jouer et son timbre rappelle certains grands noms du passé (Solange Michel qui vient de décéder, par exemple), J-P Courtis est très convaincant, malgré une émission vocale assez artificielle..... mais le ténor.... s'il fait illusion au début, les défauts apparaissent dès le "Adieu Mignon courage" et dans le difficile duo du dernier acte, les dégats sont incommensurables....

Il n'y a pas de solution?... (un live inconnu sorti du chapeau, par exemple?...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 15:59

Personne n'a encore parlé du Songe qui m'apparaît régulièrement comme une partition savoureuse, bigarrée et d'une inventivité folle. Peut-être parce qu'elle est farcie de "demi-caractères", je ne sais pas. Beaucoup plus innervée, en tout cas, à mon goût, que Mignon, par exemple.

Je dispose deux versions : celle de Rosenthal (http://www.amazon.fr/gp/product/B0043JE8KM?ie=UTF8&child=B0043JAO2I ; Micheau, Depraz et Vessières c'est tout un luxe de détails, d'intonations, etc.) et celle de Swierczewski à Compiègne.

La cour de Chimène vaut également le détour, moins tant pour le sujet et l'inspiration générale que pour le métier, le côté faiseur du compositeur : http://www.opera-rara.com/site/product.asp?section=1&cat=1&sub=1&prod=989.

Savez-vous s'il existe un enregistrement de Raymond, opéra créé en 1851. L'ouverture a été donnée au cours du récital de Gruebrova à Gstaad (avant la "Folie" d'Ophélie, qui était un monde en soi) et m'a laissé un souvenir très sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 16:16

bAlexb a écrit:
Personne n'a encore parlé du Songe qui m'apparaît régulièrement comme une partition savoureuse, bigarrée et d'une inventivité folle. Peut-être parce qu'elle est farcie de "demi-caractères", je ne sais pas. Beaucoup plus innervée, en tout cas, à mon goût, que Mignon, par exemple.
Assez d'accord avec toi, une partition sympathique, bien plus réussie que Mignon. Mais dans le genre plaisant, Psyché est bien plus inventive, et la veine mélodique en est infiniment plus convaincante.

Citation :
La cour de Chimène vaut également le détour, moins tant pour le sujet et l'inspiration générale que pour le métier, le côté faiseur du compositeur : http://www.opera-rara.com/site/product.asp?section=1&cat=1&sub=1&prod=989.
Oui, c'est pas mal du tout effectivement. L'enregistrement est peut-être un peu "rectiligne", ça enlève du naturel qu'il faudrait pour le goûter (à la scène si possible).

Citation :
Savez-vous s'il existe un enregistrement de Raymond, opéra créé en 1851. L'ouverture a été donnée au cours du récital de Gruebrova à Gstaad (avant la "Folie" d'Ophélie, qui était un monde en soi) et m'a laissé un souvenir très sensible.
Jamais vu passer la mention d'un enregistrement intégral, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 19:28

bAlexb a écrit:
Savez-vous s'il existe un enregistrement de Raymond, opéra créé en 1851. L'ouverture a été donnée au cours du récital de Gruebrova à Gstaad (avant la "Folie" d'Ophélie, qui était un monde en soi) et m'a laissé un souvenir très sensible.
voici la romance de Raymond:

/watch?v=_XX5XMLQ06M


Dernière édition par Otello le Mar 28 Déc 2010 - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 19:43

C'est toi qui as fait le MIDI ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 19:46

DavidLeMarrec a écrit:
C'est toi qui as fait le MIDI ? Very Happy
lol j'ai seulement mis l'extrait en ligne.
enregistrement réalisé par l'Ensemble Instrumental d'Anjou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87570
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyMar 28 Déc 2010 - 19:52

Ah flûte, je pensais que c'était un MIDI vu le son et... l'âme toute relative de l'exécution. hehe

(Si c'est pas libre de droits en revanche, il faut juste conserver la fin de l'adresse. Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 2 Jan 2011 - 15:12

DVD Barcelone 2003 :

La mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser est assez épurée dans la mise en espace. Il y a une direction d'acteurs remarquable. Le choeur malheureusement est laissé à l'abandon. Au niveau des lumières, ce n'est pas toujours finement éclairé. Néanmoins, l'atmosphère sombre de l'oeuvre dans son ensemble est parfaitement rendu. La scène du banquet est remarquable en terme de direction d'acteurs. La pantomime est fantastiquement exécutée. L'image d'Hamlet se couvrant de vin est très forte. La scène de la folie d'Ophélie que je connaissais déjà par le DVD "Le Miracle d'une voix" de Dessay est assez trash, ils en font peut être un peu trop. Néanmoins, c'est impressionnant. La douleur d'Ophélie est encore plus exacerbée.

La direction de De Billy est d'un très bon niveau. Il soutient très bien les voix et offre une direction qui n'est pas trop pompière alors que certains passages pourraient l'être. Il y a un juste dosage entre la théâtralité et le lyrisme.

Keenlyside est fantastique dans le rôle titre. Il a une très bonne prononciation dans l'ensemble du français. La voix est un peu nasale et engorgée mais rien de trop embêtant. Il offre un portrait sensible, nuancé. La torture mental d'Hamlet est parfaitement rendue. Il y a une véritable noblesse dans l'expression dans les passages les plus lyriques. Il a la vaillance requise dans les aigus qui sont magnifiques. La fureur et l'impétuosité du personnage sont parfaitement rendues.

Dessay est une très bonne Ophélie. La candeur, l'innonence du personnage sont présentes. La voix est un peu "blanche" par moments et il y a quelques duretés dans l'aigu mais cela reste très bien dans l'ensemble. La scène de la folie est un triomphe pour elle et cela se comprend. C'est un très grand moment. Elle est totalement prise dans son rôle, un brin hystérique par moments mais cela colle à la vision des metteurs en scène et cela ajoute des choses dans les vocalises qui sont comme des cris de douleur.

Uria-Monzon a une présence scénique incontestable. Elle est très expressive. La diction est correcte mais personnellement, j'attends mieux d'une artiste française sur ce plan là. On retrouve sa voix cuivrée et les couleurs intéressantes de celle-ci. La fragilité du personnage est parfaitement rendue dans le chant. Néanmoins, ce n'est pas irréprochable. Il y a des duretés dans les aigus qui sont même parfois beuglés, le registre grave est assez moche. Le vibrato est important. A connaître néanmoins pour l'incarnation.

Vernhes est un Claudius assez terne sur le plan vocal. Il est assez touchant dans "Je t'implore, ô mon frère" au 3e acte. La voix est plutôt abimée. Il a une certaine présence scénique mais beaucoup moins que Keenlyside ou Uria-Monzon qui sont les plus impressionnants sur ce plan là.

Shtoda est un Laërte convaincant sur le plan dramatique mais la voix est plutôt nasale et peu séduisante. Au niveau de la prononciation, il y a un accent évidemment.

Hollop a une prononciation tout à fait bonne. La voix est percutante, profonde comme il faut. C'est idéal pour le rôle du Spectre du feu roi.

Le reste de la distribution m'a peu marqué évidemment. Les choeurs sont moyens sur le plan de la prononciation évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 2 Jan 2011 - 15:38

aurele a écrit:
DVD Barcelone 2003 :

La mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser est assez épurée dans la mise en espace. Il y a une direction d'acteurs remarquable. Le choeur malheureusement est laissé à l'abandon. Au niveau des lumières, ce n'est pas toujours finement éclairé. Néanmoins, l'atmosphère sombre de l'oeuvre dans son ensemble est parfaitement rendu. La scène du banquet est remarquable en terme de direction d'acteurs. La pantomime est fantastiquement exécutée. L'image d'Hamlet se couvrant de vin est très forte. La scène de la folie d'Ophélie que je connaissais déjà par le DVD "Le Miracle d'une voix" de Dessay est assez trash, ils en font peut être un peu trop. Néanmoins, c'est impressionnant. La douleur d'Ophélie est encore plus exacerbée.

La direction de De Billy est d'un très bon niveau. Il soutient très bien les voix et offre une direction qui n'est pas trop pompière alors que certains passages pourraient l'être. Il y a un juste dosage entre la théâtralité et le lyrisme.

Keenlyside est fantastique dans le rôle titre. Il a une très bonne prononciation dans l'ensemble du français. La voix est un peu nasale et engorgée mais rien de trop embêtant. Il offre un portrait sensible, nuancé. La torture mental d'Hamlet est parfaitement rendue. Il y a une véritable noblesse dans l'expression dans les passages les plus lyriques. Il a la vaillance requise dans les aigus qui sont magnifiques. La fureur et l'impétuosité du personnage sont parfaitement rendues.

Dessay est une très bonne Ophélie. La candeur, l'innonence du personnage sont présentes. La voix est un peu "blanche" par moments et il y a quelques duretés dans l'aigu mais cela reste très bien dans l'ensemble. La scène de la folie est un triomphe pour elle et cela se comprend. C'est un très grand moment. Elle est totalement prise dans son rôle, un brin hystérique par moments mais cela colle à la vision des metteurs en scène et cela ajoute des choses dans les vocalises qui sont comme des cris de douleur.

Uria-Monzon a une présence scénique incontestable. Elle est très expressive. La diction est correcte mais personnellement, j'attends mieux d'une artiste française sur ce plan là. On retrouve sa voix cuivrée et les couleurs intéressantes de celle-ci. La fragilité du personnage est parfaitement rendue dans le chant. Néanmoins, ce n'est pas irréprochable. Il y a des duretés dans les aigus qui sont même parfois beuglés, le registre grave est assez moche. Le vibrato est important. A connaître néanmoins pour l'incarnation.

Vernhes est un Claudius assez terne sur le plan vocal. Il est assez touchant dans "Je t'implore, ô mon frère" au 3e acte. La voix est plutôt abimée. Il a une certaine présence scénique mais beaucoup moins que Keenlyside ou Uria-Monzon qui sont les plus impressionnants sur ce plan là.

Shtoda est un Laërte convaincant sur le plan dramatique mais la voix est plutôt nasale et peu séduisante. Au niveau de la prononciation, il y a un accent évidemment.

Hollop a une prononciation tout à fait bonne. La voix est percutante, profonde comme il faut. C'est idéal pour le rôle du Spectre du feu roi.

Le reste de la distribution m'a peu marqué évidemment. Les choeurs sont moyens sur le plan de la prononciation évidemment.

thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 2 Jan 2011 - 15:39

aurele a écrit:


Keenlyside est fantastique dans le rôle titre. Il a une très bonne prononciation dans l'ensemble du français. La voix est un peu nasale et engorgée mais rien de trop embêtant. Il offre un portrait sensible, nuancé. La torture mental d'Hamlet est parfaitement rendue. Il y a une véritable noblesse dans l'expression dans les passages les plus lyriques. Il a la vaillance requise dans les aigus qui sont magnifiques. La fureur et l'impétuosité du personnage sont parfaitement rendues.

Oui, plutôt d'accord, c'est quand même lui qui fait tout le prix de ce spectacle.

Citation :
Dessay est une très bonne Ophélie. La candeur, l'innonence du personnage sont présentes. La voix est un peu "blanche" par moments et il y a quelques duretés dans l'aigu mais cela reste très bien dans l'ensemble. La scène de la folie est un triomphe pour elle et cela se comprend. C'est un très grand moment

Bôf, la scène de la folie est le moment le plus faible de l'oeuvre et se traîne en longueur, et les glottolâtres qui applaudissent frénétiquement pendant un quart d'heure sont énervants et rompent le drame, déja peu présent dans cette scène.
On pourrait le couper cet acte, ou le remplacer par un acte où seraient développés Horatio, Polonius, Guildenstern et Rosenkrantz.
Citation :
Vernhes est un Claudius assez terne sur le plan vocal. Il est assez touchant dans "Je t'implore, ô mon frère" au 3e acte. La voix est plutôt abimée. Il a une certaine présence scénique mais beaucoup moins que Keenlyside ou Uria-Monzon qui sont les plus impressionnants sur ce plan là.

Ah ? J'ai trouvé au contraire la voix très fine et pleine, assumant tout le rôle, et puis c'est un diseur. Claudius se doit de ne plus être tout jeune.

Citation :
Shtoda est un Laërte convaincant sur le plan dramatique mais la voix est plutôt nasale et peu séduisante. Au niveau de la prononciation, il y a un accent évidemment.

Oui, il y a quelque chose de nasal dans l'émission qui est assez désagréable.

Citation :
Le reste de la distribution m'a peu marqué évidemment. Les choeurs sont moyens sur le plan de la prononciation évidemment.

Je les trouve tout à fait corrects. Les comprimarii (Horatio, fossoyeurs) ont des dictions variables allant du sabir au satisfaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 2 Jan 2011 - 15:42

Guillaume a écrit:
Ah ? J'ai trouvé au contraire la voix très fine et pleine, assumant tout le rôle, et puis c'est un diseur. Claudius se doit de ne plus être tout jeune.

Je suis d'accord quand tu dis que le personnage n'est plus tout jeune mais j'aurais préféré entendre un chanteur ayant une voix en meilleur état. Il faudrait que j'entende Van Dam dans le rôle pour faire un comparatif. Néanmoins, cela me semble difficile puisque je n'ai pas de moyens de me procurer la captation du Théâtre du Châtelet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 2 Jan 2011 - 15:47

Guillaume a écrit:
aurele a écrit:


Keenlyside est fantastique dans le rôle titre. Il a une très bonne prononciation dans l'ensemble du français. La voix est un peu nasale et engorgée mais rien de trop embêtant. Il offre un portrait sensible, nuancé. La torture mental d'Hamlet est parfaitement rendue. Il y a une véritable noblesse dans l'expression dans les passages les plus lyriques. Il a la vaillance requise dans les aigus qui sont magnifiques. La fureur et l'impétuosité du personnage sont parfaitement rendues.

Oui, plutôt d'accord, c'est quand même lui qui fait tout le prix de ce spectacle.

D'accord aussi, par contre je ne le trouve ni nasal ni engorgé, ni encore moins les 2 (ça ferait un peu beaucoup pour un seul homme).

Citation :
Citation :
Dessay est une très bonne Ophélie. La candeur, l'innonence du personnage sont présentes. La voix est un peu "blanche" par moments et il y a quelques duretés dans l'aigu mais cela reste très bien dans l'ensemble. La scène de la folie est un triomphe pour elle et cela se comprend. C'est un très grand moment

Bôf, la scène de la folie est le moment le plus faible de l'oeuvre et se traîne en longueur, et les glottolâtres qui applaudissent frénétiquement pendant un quart d'heure sont énervants et rompent le drame, déja peu présent dans cette scène.
On pourrait le couper cet acte, ou le remplacer par un acte où seraient développés Horatio, Polonius, Guildenstern et Rosenkrantz.

C'est surtout que Dessay est encore plus mémorable au Châtelet que dans ce DVD ; personnellement les applaudissements ne me gênent pas, il faut accepter que ça fait un peu partie du spectacle, et au fond ils ne sont pas uniquement le fait des "glottolâtres" : on peut sincèrement trouver une force dramatique à cette scène, que Dessay maîtrise et dose à la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras EmptyDim 2 Jan 2011 - 15:50

Wagneropathe a écrit:
C'est surtout que Dessay est encore plus mémorable au Châtelet que dans ce DVD ; personnellement les applaudissements ne me gênent pas, il faut accepter que ça fait un peu partie du spectacle, et au fond ils ne sont pas uniquement le fait des "glottolâtres" : on peut sincèrement trouver une force dramatique à cette scène, que Dessay maîtrise et dose à la perfection.

Exact car c'est visible et écoutable sur le tube. La date n'est pas la même non plus. 3 ans séparent les deux captations. Je trouve dommage que cela ne soit pas disponible facilement même si je sais que cela a été rediffusé à plusieurs reprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Thomas-Opéras Empty
MessageSujet: Re: Thomas-Opéras   Thomas-Opéras Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thomas-Opéras
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sir Thomas Beecham
» JEAN CORTI : NOUVEL ALBUM LE 12 MARS et plein de surprises
» EXCELLENT LIVRE SUR LE DISCO!!!
» Hérodiade
» Phoenix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: