Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Busoni: Doktor Faust

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Doktor Faust de Busoni:
-je connais, j'adore!
Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_lcap41%Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_rcap
 41% [ 12 ]
-je connais, je n'aime pas.
Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_lcap3%Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_rcap
 3% [ 1 ]
-je ne connais pas, et ce fil me donne drôlement envie de découvrir.
Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_lcap38%Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_rcap
 38% [ 11 ]
-je ne connais pas, et ce n'est pas ce fil qui fera changer quoi que ce soit.
Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_lcap10%Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_rcap
 10% [ 3 ]
-je ne lis que Goethe.
Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_lcap7%Busoni: Doktor Faust - Page 2 Vote_rcap
 7% [ 2 ]
Total des votes : 29
 

AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87411
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyVen 18 Fév 2011 - 15:27

Percy Bysshe a écrit:
Je pense que c'est surtout la mise en scène qui brouille une oeuvre finalement assez limpide dans ses intentions au niveau du livret, en particulier à la fin, qui exprime la rédemption dans la paternité, qu'on ne retrouve pas du tout sur scène...
J'ai découvert cet opéra au disque avec la version Nagano, et ensuite la version Jordan a réussie à m'embrouiller. Mais globalement, je n'ai pas trouvé cette obscurité et ces bizarreries dont vous parlez... Vous pouvez préciser? Smile
Je n'ai pas vu cette mise en scène, j'ai seulement fréquenté l'oeuvre avec le livret. Comme Xavier, c'est juste que la musique est étonnante, à la fois ronde et agréable, et puis simultanément comme errante. C'est novateur, et en même temps ça sonne comme plus traditionnel dans les couleurs. C'est bizarre en somme.

Mon propos (et je pense celui de Xavier) n'est nulllement un reproche ; au contraire, c'est cette incertitude, couplée avec le texte mystique, qui fait la saveur particulière de cet opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyVen 18 Fév 2011 - 18:39

D'accord. Smile
Au niveau de la musique, je trouve que l'orchestre est extrêmement coloré, notamment dans la Symphonia.
Sur l'ensemble, cela fait certes un peu patchwork, mais ce patchwork est une palette irisée et contrastée, sans grisaille finalement. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83770
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyDim 27 Fév 2011 - 15:32

Dans ses écrits, Schoenberg cite les propos de Busoni qui dit que dans un opéra, la musique ne doit surtout pas exprimer ou illustrer ce qui est dans le texte...
Je comprends mieux pourquoi je suis un peu resté en dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyDim 27 Fév 2011 - 16:30

Ca me paraît extrêmement bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83770
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyDim 27 Fév 2011 - 16:32

Pourquoi?
Ce n'est pas parce qu'il dit que sa musique n'exprime rien que c'est vrai ou en tout cas qu'on est obligé de le ressentir de cette façon.

En tout cas, j'ai pour ma part ressenti cette grande distance, apparemment volontaire donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyDim 27 Fév 2011 - 16:35

Oui, oui, c'est certain. Je dis ça parce que je ne l'ai pas du tout perçu de cette manière - et que tout ce que j'ai pu lire à propos de cet opéra et des ambitions de Busoni est contradictoire avec ce que rapporte Schoenberg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83770
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyDim 27 Fév 2011 - 16:38

Peut-être qu'il extrapole ou interprète ses propos, c'est bien possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5234
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptySam 19 Mar 2011 - 0:14

Percy Bysshe a écrit:
Ca me paraît extrêmement bizarre.
Moi aussi.

Étrange, étrange opéra...

Je ne sais pas s'il vaut vraiment la peine de me fendre d'un commentaire après une première écoute qui m'a plus dérouté qu'autre chose, mais allez hop je me lance quand même.

J'ai fait l'acquisition de ce coffret il y a un petit moment, mais je n'osais pas m'y plonger jusqu'à ce que j'écoute presque par hasard la "Symphonia" introductive, cette nuit dans un demi-sommeil, et peut-être en partie à cause de ces circonstances originales j'ai été franchement emballé par ce début... J'ai tout de suite établi un parallèle très frappant avec l'univers de Mahler, mais j'y reviendrai plus loin.

Le fait d'avoir deux fins totalement différentes (dans la version Nagano) dont aucune n'est de Busoni n'aide pas vraiment à cerner l'ensemble en une fois...
J'en profite pour dire que la fin Beaumont m'a nettement plus satisfait que la fin Jarnach qui détonne franchement par rapport au reste: j'avais oublié que l'opéra avait été "terminé" par un disciple, et j'ai eu l'impression que quelque chose ne collait pas avec cet orchestre soudain carrément postromantique dans la tirade de Faust, et cette fin alla "Gezeichneten" qui jure totalement avec le reste.

À propos de Schreker, je ne comprends même pas que l'on puisse faire des parallèles tant ils ont peu à voir entre eux: le style de Schreker est ultra-sensuel et hédoniste tout en étant résolument moderne et tourné vers l'avenir (en dépit du langage tonal et du lyrisme méta-puccinien), ce qui fait que je l'apparente un peu à une sorte de Ravel germanique - ou de Dukas, dont je le trouve souvent très proche -, alors que Busoni a au contraire une démarche assez ascétique me semble-t-il, refusant le sirop (ou le nectar) sous quelque forme que ce soit tout en étant par ailleurs plus tourné vers le passé - y compris un passé plus ancien que le romantisme (Bach, Mozart, Beethoven).

Je dois souligner la proximité étonnante de certains passages avec Mahler: en fait je n'avais jamais rien entendu qui se rapproche autant (par moments) de l'univers mahlérien - notamment de la seconde partie de la Huitième (Faust oblige ?) et du finale de "Résurrection" avec ce côté pseudo-archaïque et mystique à relents d'encens (j'adore), mais aussi plus généralement par le côté démiurgique disparate, fourre-tout et bric-à-brac mégalo ne reculant devant rien, ne discriminant rien dans l'optique d'une représentation totale du monde (du réalisme trivial au sublime et au merveilleux), le tout formant néanmoins un univers très cohérent - tout cela existant aussi chez Berg, mais dans un esprit et un style extrêmement différents.

Ce qui "manque" par rapport à Mahler (à mon avis volontairement), c'est l'expressivité sans frein et sans limite, l'espèce de naïveté sur-romantique et féerique ou épique qui rend le bric-à-brac de ce dernier totalement irrésistible.

J'ai également entendu un peu de Wagner dans "Doktor Faust", mais un Wagner "dégraissé", débarrassé de tout romantisme - ce qui est un tour de force mais ne m'a pas non plus vraiment convaincu.

Globalement j'ai trouvé cette musique assez sèche et peu directement expressive (à l'exception de certains rares passages, comme l'"air" de la Duchesse), mais néanmoins assez envoûtante, sans que je puisse en déterminer les causes. Même sans avoir rien lu sur Busoni, il est manifeste à l'écoute que cette sécheresse, cette distance, cette absence de lien clairement perceptible entre musique et texte, sont délibérés.

L'impression globale et diffuse que j'en retire est malgré tout celle d'une œuvre extrêmement pensée et cohérente; je suis en outre très séduit par le caractère de jeu hyper-sérieux, d'artifice assumé, de mélange des genres et des arts, et le côté "théâtre de marionnette" dont il est question dans le texte parlé du début - le tout me faisant très fortement penser à l'univers de Bergman (dont il a été question récemment à propos de son film "la Flûte enchantée" spiderman).

Voilà: pardon pour le côté bordélique de ce premier commentaire à chaud, que j'ai voulu le plus exhaustif possible à son niveau... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyJeu 6 Mar 2014 - 10:38

bonjour peut-on parler ici des autres oeuvres de busoni car il n'y a pas de sujet général pour ce compositeur,

je suis vraiment surpris par son ouverture Lustspiel composée en 1987.....je m'attendais à du moderne un peu comme son opera doktor faust et en fin de compte c'est du romantisme à la beethoven....
c'est du néo-classique ? cette ouverture aurait pu être composée en 1800 par exemple.....

je ne comprends pas ces compositeurs d'abord busoni voulait être un avant-gardiste un précurseur et puis il nous compose une ouverture romantique.....

et maintenant j'ecoute sa suite orchestrale : Arlecchino" (1915)......et c'est tout à fait autre chose que son ouverture lustspiel composée 15 ans plus tôt.
arlecchino colle à son époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8387
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyMer 22 Nov 2017 - 1:34

Du fil Playlist:
Benedictus a écrit:
Busoni: Doktor Faust - Page 2 Busoni10
Busoni: Doktor Faust: Symphonia, Vorspiel I & Vorspiel II
Dietrich Fischer-Dieskau (Doktor Faust), Karl Christian Kohn (Wagner), William Cochran (Mephistopheles), Hans Sotin, Marius Rintzler, Franz Grundheber, Manfred Schmidt, Anton de Ridder (fünf Geisterstimme), Ferdinand Leitner / Symphonie-Orchester und Chor des Bayerischen Rundfunks
Munich, V.1969
DG


Génial! - et tout à fait ma came: du postromantico-moderniste complexe mais plutôt «intellectuel», à la fois musicalement (c’est assez contrapuntique et déclamatoire) et littérairement (le livret est assez mystérieux, à la fois spéculatif et distancié), tout en étant paradoxalement accessible (en termes de langage musical comme de contenu théâtral.) Un peu l’anti-Flammen.

Beau chant allemand très expressif, comme on s’en doute en lisant la distribe; orchestre tendu et sombre (mais capté trop en arrière - et les chœurs encore davantage.)
J'en reparlerai probablement plus longuement ici quand j'aurais fini d'écouter l'œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9093
Date d'inscription : 21/01/2007

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyMer 22 Nov 2017 - 8:40

Ah oui! J'adore. Very Happy

Il me semble en avoir parlé; c'est sur un autre fil ? scratch
On avait même débattu sur les deux versions (Jarnach ou Beaumont)...je n'arrive pas à mettre la main dessus! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87411
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptyJeu 23 Nov 2017 - 13:54

Benedictus a écrit:
Génial! - et tout à fait ma came: du postromantico-moderniste complexe mais plutôt «intellectuel», à la fois musicalement (c’est assez contrapuntique et déclamatoire) et littérairement (le livret est assez mystérieux, à la fois spéculatif et distancié), tout en étant paradoxalement accessible (en termes de langage musical comme de contenu théâtral.) Un peu l’anti-Flammen.

Il y a de ça, oui. Je me doutais que ça te plairait, juste complexe, sombre et direct comme il te faut. bounce Impatient de lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 512
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptySam 29 Juin 2019 - 9:08

Apparemment, Benedictus n'a jamais fini son écoute de ce Docteur Faust hehe .

En ce qui me concerne, je viens de le découvrir, et je suis également très séduit, j'ai plus entendu de post-romantisme que de modernisme là-dedans, mais l'oeuvre est vraiment intéressante dans sa construction dramatique, et surtout passionnante musicalement tout du long, Busoni a une capacité vraiment impressionnante à créer les atmosphères idoines pour illustrer son propos (la visite des trois étudiants lors du prologue est géniale !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8387
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 EmptySam 29 Juin 2019 - 9:46

Embarassed Si, j'ai écouté la fin, j'ai juste dû avoir la flemme d'écrire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Busoni: Doktor Faust   Busoni: Doktor Faust - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Busoni: Doktor Faust
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Slapp Happy, the Douanier Rousseau sound
» Kosmiche Musik - KRAUTROCK
» Gramophone Awards 2010
» Mariella Devia, soprano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: