Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gundula Janowitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Ven 3 Aoû 2012 - 8:24

aurele a écrit:
Ericc a écrit:
Non non, elle sait transformer en "oie blanche" tous les personnages qu'elle touche.
( smileys bien sûr ! au choix)

Elle n'a jamais joué de rôles de méchantes à ma connaissance. Elle est plus souvent une victime ou quelqu'un de noble dans la plupart des rôles qu'elle chante. Elle peut être une "oie blanche" aussi selon les personnages qu'elle interprète probablement : Elsa dans Lohengrin en particulier.

Tout sauf "oie blanche", suivant ce que moi j'en perçois. Il suffit d'écouter son Elsa, justement, incendiée/incendiaire pour s'en persuader ; son Elisabeth de Tannhäuser, aussi. Rien de moins absent que son Elvira tardive avec Tate (85, autant que je me souvienne mais je n'ai pas le disque sous les yeux). Au-delà, et toutes réserves mises de côté quant au "profil" (on pourrait presque dire : au profilage) même de l'instrument, son Odabella, son Amelia de Simon Boccanegra, justement parce qu'elles la portent au-delà son terrain d'intelligibilité habituelle (le "syndrôme Janowitz" dont on a souvent parlé ici), l'amènent à des raffinements et, a contrario, à des prises de position scéniquement péremptoires, je trouve. Mais, je pense que tout découle de la perception qu'on a de la voix ; mieux, des affinités qu'on développe avec, ici peut-être plus encore qu'avec une infinités d'autres artistes. Justement parce que l'empreinte vocale est puissante (vibratello ? Evidemment ; mais c'est justement toute la chair du timbre et, in fine, des personnages qui est en cause).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pottolo
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: gundula janowitz   Ven 3 Aoû 2012 - 15:46

2 Août 1937
2 Août 2012
On souhaite un bon anniversaire à Gundula Janowitz !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Sam 26 Jan 2013 - 14:37

Je viens de tomber sur un article du figaro, dont voici le lien : http://www.lefigaro.fr/musique/2011/06/10/03006-20110610ARTFIG00437-s-il-vous-plait-madame-janowitz.php

J'y ai appris quelque chose de surprenant à propos de ses rapports avec Bernstein et Karajan : "Vienne lui demande de chanter Fidelio avec Bernstein. Seulement voilà: le chef, qui voulait une autre chanteuse (Gwyneth Jones), la prend en grippe dès la première répétition. Le travail est éprouvant, mais ce ne serait rien sans l'effet domino : vexé qu'elle ait chanté Fidelio avec Bernstein et non avec lui, Karajan se brouille à son tour avec Gundula. Il ne lui confiera plus rien !"

Concernant ce Fidelio de Vienne : cette mésentente ne se perçoit heureusement ni au disque ni sur scène dans le DVD disponible. Et surtout quelle merveille, heureusement que l'opéra de Vienne n'a pas cédé à Bernstein. J'aime beaucoup Jones dans ce rôle, mais on l'a déjà avec Böhm.

Par contre ce qui me surprend le plus est la réaction de Karajan, il avait déjà fait Fidelio quelques année plus tôt avec Dernesch. Pourquoi n'avait-il pas proposé le rôle à Janowitz ? L'a-t-il fait et avait-elle refusé à l'époque ?...

Enfin, je trouve sa réaction stupide et regrettable. Je pense que ça nous a privé de quelques très belles choses. Sûrement un Tannhaüser, peut-être une Femme sans ombre, un Don Giovanni, un Vaisseau fantôme (à la place de Vejzovic), une Turandot drunken drunken (à la place de Ricciarelli), une Salomé drunken drunken drunken (je sais je délire geek ) ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80306
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Sam 26 Jan 2013 - 14:44

Je crois que c'est pareil avec Behrens: vexé qu'elle ait chanté, je ne sais plus... Fidelio avec Böhm, ou Tristan avec Bernstein... il n'a plus voulu d'elle après l'avoir pourtant révélée dans Salomé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5011
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Sam 26 Jan 2013 - 14:55

Figaro a écrit:
"Vienne lui demande de chanter Fidelio avec Bernstein. Seulement voilà: le chef, qui voulait une autre chanteuse (Gwyneth Jones), la prend en grippe dès la première répétition. Le travail est éprouvant, mais ce ne serait rien sans l'effet domino : vexé qu'elle ait chanté Fidelio avec Bernstein et non avec lui, Karajan se brouille à son tour avec Gundula. Il ne lui confiera plus rien !"
Pauvre Gundula ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Sam 26 Jan 2013 - 15:01

Oui, la pauvre Crying or Very sad
Et vraiment, Karajan, quel ego sur-dimensionné
Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22843
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Sam 26 Jan 2013 - 23:39

Si ces faits sont avérés, c'est vraiment triste mais cela ne me surprend pas de la part de Karajan. Lorsque Freni lui a refusé Turandot, il s'est passé la même chose. Bernstein qui est un chef que j'adore avait lui aussi une sacrée personnalité et un égo surdimensionné me semble-t-il. Gundula Janowitz a été courageuse d'aller jusqu'au bout si ses relations avec lui étaient tendues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Dim 27 Jan 2013 - 9:12

aurele a écrit:
Si ces faits sont avérés, c'est vraiment triste mais cela ne me surprend pas de la part de Karajan. Lorsque Freni lui a refusé Turandot, il s'est passé la même chose. Bernstein qui est un chef que j'adore avait lui aussi une sacrée personnalité et un égo surdimensionné me semble-t-il. Gundula Janowitz a été courageuse d'aller jusqu'au bout si ses relations avec lui étaient tendues.

Crespin raconte, dans ses mémoires, que Karajan l'avait un peu boudée quand elle lui avait refusé Elisabetta de Don Carlo ("Il avait raison ; j'étais vraiment folle"). Mais ça ne l'a pas empêché, malgré tout, de lui offrir Brünnhilde de Walküre à Salzburg. Elle raconte aussi le petit tour qu'il avait joué à Nilsson (pas trop aimable, elle, pour le coup), quand le Ring de Salzburg était allé au MET ; tordant.
Les raisons sont souvent plus obscures, plus profondes qu'un "simple" refus, non (chez Karajan, c'était affaire de projet par rapport à sa vision très personnelle d'un "grand oeuvre" en quelque sorte) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Lun 11 Jan 2016 - 16:40

On parlait d'elle ailleurs ; et par hasard, pour vérifier, j'ai mis la main sur une discographie (qui n'est d'ailleurs pas tout à fait à jour, il me semble) : http://www.doremi.com/gundulajanowitz.html .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pottolo
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: gundula janowitz   Lun 11 Jan 2016 - 17:57

Exact.Cette discographie date d'une dizaine d'années.Chez "Opéra Dépôt",on peut se procurer des "Noces" (Munich 1976 ),avec sensiblement la même distribution que l'enregistrement DG ( reri grist remplaçant Mathis en Suzanna et Fassbaender remplaçant Troyanos en Cherubino .Janowitz obtient un triomphe après son "dove sono".)J'attends une Arabella de Vienne,avec Lucia Popp,Gruberova et dirigée par le chef préféré de la cantatrice:Karl Bohm.
Sinon ,il faut voir absolument sur Machin Tube,l'hommage rendu à la Kammersangerin par l'Opéra de Vienne,le 11 octobre dernier.Christa Ludwig et Janowitz évoquent leurs souvenirs entre rires et émotion.(janowitz faisant le pitre comme jamais,déclenchant,à moultes reprises, l'hilarité de la salle.Jouissif !).
Elle aura 80 ans l'an prochain !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lm@viv@
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 546
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Jeu 27 Avr 2017 - 18:34

A paraître le 2 Juin 2017  14 CDs


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3081
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Ven 28 Avr 2017 - 9:25

Bonne nouvelle, je vais à la recherche du programme, tant mieux s'ils mettent un peu d'ordre dans ses enregistrements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Ven 28 Avr 2017 - 12:10

Les 5 premiers CD reprennent exactement ce coffret :

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
pottolo
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Ven 28 Avr 2017 - 18:20

Pas d'ordre dans les enregistrements...un vrai fouillis...aucun inédit (alors que dans le précédent coffret,il y avait deux airs de Mozart jamais édités et les quatre derniers lieders de Strauss enregistrés live ).Bref,une honte...curieuse façon pour DG de célébrer les 80 ans de la cantatrice !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3081
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Ven 28 Avr 2017 - 20:30

Oui, c'est exactement le contraire de ce que Decca a proposé pour Sutherland ou RCA pour Moffo ... non seulement il n'y a pas d'inédits, mais surtout c'est une gigantesque compilation en 14 cds. Pas vraiment d'intérêt et beaucoup de doublons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pottolo
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Ven 28 Avr 2017 - 21:06

Mieux vaut attendre le cd d'une firme anglaise (Fist Hand Records) qui propose un de ses derniers récitals (16 septembre 1999 au théâtre antique d'Athènes )consacré à Schubert,Shumann et Stauss (en bis la"forelle" !!!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Lun 10 Juil 2017 - 18:54

Le récital dont parle Pottolo (à paraître le 4 août a priori!) :



Gundula Janowitz - The Last Recital (In Memoriam Maria Callas)
Recorded Live at the Herodes Atticus Odeon, Athens, Greece, 16 September, 1999

Schubert:
Die Gotter Griechenlands D677 (Schiller)
Iphigenia, D573 (Mayrhofer)
An die Leier, D737 (Bruchmann)
Raste Krieger, Krieg ist aus (Ellens Gesang I), D837
Fischerweise, D881 (Schlechta)
Der Fluss, D693
Im Abendrot, D799
Der Lindenbaum (No. 5 from Winterreise, D911)
Das Lied im Grünen, D917
Die Forelle, D550

Schumann:
Lied der Suleika, Op. 25 No. 9
Schneeglöckchen, Op. 79 No. 26
Die Lotosblume, Op. 25 No. 7
Meine Rose, Op. 90 No. 2
Der Nussbaum, Op. 25 No. 3

Strauss, R:
Lob des Leidens, Op. 15 No. 3
Allerseelen, Op. 10 No. 8
Morgen, Op. 27 No. 4
Nachtgang Op. 29 No. 3
Befreit, Op. 39 No. 4

Gundula Janowitz (soprano), Charles Spencer (piano)


Et une vidéo où on voit justement Janowitz, j'imagine lors de cet ultime récital :
/watch?v=NS0Ipj9oSZc

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
calixte1978
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 148
Age : 39
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Dim 16 Juil 2017 - 12:10

aurele a écrit:
keane a écrit:
On peut camper un personnage en peu de temps ! Ecoute Judy Garland live à carnegie Hall dans Stormy weather : elle incarne davantage son personnage en 4 minutes que Gundula Janowitz en 2 heures.

Pour Janowitz, ta remarque est valable pour tous les rôles?


Non Aurèle, je ne crois pas. De ce que je connais de Janowitz, c'est assez irrégulier dans l'interprétation des rôles, et selon le moment où cela a été enregistré. Par exemple sa Cosi est assez fade avec Böhm alors que c'est un rôle taillée sur mesure. En revanche, dans un répertoire plus lourd (Sieglinde, Léonore...) elle est souvent étincelante. Je dirai: se faire une idée au cas par cas en fonction de tes goûts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pottolo
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   Lun 17 Juil 2017 - 17:43

Oui,le CD est paru.
On l'attendait avec impatience et une certaine appréhension...C'est,qu'écouter un chanteur en fin de carrière peut s'avérer ,parfois pénible, souvent douloureux et peut plonger dans des abîmes de nostalgie et de tristesse.
La soirée de lieder donnée par Janowitz au Théâtre antique d'Athènes ,le 16 septembre 1999 est une des dernières de la cantatrice,avant l'ultime concert.(Bordeaux ,décembre 2000).
Et c'est l'étonnement.
Certes,les moyens sont raccourcis,l'aigu,jadis souverain ,moins glorieux,le souffle moins puissant...mais...

mais,c'est toujours,et plus que jamais,le renoncement aux effets faciles,l'impeccable tenue vocale,la loyauté musicale,la sensibilité à son degré le plus extrême.
Le concours précieux de Charles Spencer donne naissance à un concert d'exception qui rend pleinement justice aux exigences des lieder de Schubert et de Strauss,compagnons de toujours de Janowitz et dont elle connaît l'univers mieux que quiconque.
Merci à la firme  Fist Hand Records...et bon anniversaire Gundula !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gundula Janowitz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gundula Janowitz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Gundula Janowitz
» Gundula Janowitz
» Spontini-Opéras
» Customize ton Ring
» Strauss - Ariane à Naxos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: