Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Maria Stader

Aller en bas 
AuteurMessage
ojoj
Mélomaniaque
ojoj

Nombre de messages : 653
Age : 33
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

Maria Stader Empty
MessageSujet: Maria Stader   Maria Stader EmptyJeu 22 Oct 2009 - 19:33

Maria Stader (née Maria Molnar le 5 novembre 1911 à Budapest, Hongrie - décédée le 27 avril 1999 à Zurich) était une soprano suisse d'origine hongroise. C'était l'une des sopranos helvétiques les plus renommées du XXe siècle, avec Lisa della Casa et Edith Mathis. Elle était l'égérie lyrique du chef d'orchestre Ferenc Fricsay, avec lequel elle interpréta notamment Mozart, Verdi et Dvořák. Maria Stader a également chanté sous la direction d'autres chefs célèbres dont Eugen Jochum, Josef Krips, Eugene Ormandy, George Szell, Carl Schuricht, Rafael Kubelik, Bruno Walter, Hermann Scherchen, Otto Klemperer, Ernest Ansermet et Dean Dixon.

Maria Stader était réputée pour la clarté radieuse et la finesse de sa voix, dont elle conserva la fraîcheur de timbre jusque dans les années 1960. Très petite de taille (elle mesurait 1,44 m), elle chantait sur scène sur un podium et interprétait la plupart de ses rôles d'opéra en studio. Stader était une interprète très demandée d'oratorios, de cantates et de lieder et chantait fréquemment Bach sous la baguette de Karl Richter.

Maria Stader a chanté pour la toute dernière fois le 7 décembre 1969 dans le requiem de Mozart au Philharmonic Hall à New York. Ses tournées l’ont amenée sur presque tous les continents. Elle a chanté non seulement en Europe et aux États-Unis, mais encore au Japon, en Afrique du Sud et en Amérique latine. Elle a également participé à divers festivals, par exemple à Salzbourg, à Lucerne, à Prades et à Aspen.

Vocalement, elle était souvent associée à la contralto Hertha Töpper.

Comme les aliments étaient chers en Hongrie pendant et après la première guerre mondiale, les parents Molnar avaient de la peine à nourrir leurs cinq enfants. Maria et Elisabeth, sa sœur cadette, étaient sous-alimentées et en 1919 l’Armée du salut a arrangé un séjour en Suisse pour les deux fillettes. La famille d’accueil de Maria a fait les démarches nécessaires pour que ce séjour de trois mois soit prolongé pour Maria et c’est ainsi qu’elle a pu séjourner en Suisse pour neuf mois. De retour à Budapest, Maria est tombée malade et avait besoin d’un séjour de convalescence. Sa famille d’accueil en Suisse en a eu connaissance et a fait tout son possible pour que Maria puisse retourner en Suisse. Quand la police des étrangers du canton de Zurich a exigé le retour en Hongrie de Maria, sa famille d’accueil a cherché pour elle une nouvelle famille d’accueil dans un autre canton. C’est ainsi que Maria est arrivée dans la famille Stader à Romanshorn qui l’a par la suite adoptée.

En 1939 Maria s’est mariée avec Hans Erismann, qui était à l’époque le directeur de musique de Weinfelden et plus tard le chef de chœur du Zürcher Stadttheater. Par l’intermédiaire du mari de son professeur de chant, Mathilde Bärlocher, Maria a fait la connaissance du couple Schulthess-Geyer. La violoniste Stefi Geyer s’est par la suite beaucoup engagée pour elle. Ilona Durigo, son professeur de chant, l’a présentée à Hermann et Lily Reiff (qui était une élève de Liszt). Les Busch, les Walter et les Mann, ainsi que toute la crème du Stadttheater et du Schauspielhaus étaient des habitués dans la maison des Reiff. C’est par l’intermédiaire de Fritz Busch que Maria Stader est arrivé à Tremezzo, quelques années plus tard, pour suivre des cours à l’école Schnabel. Parmi ses amis Maria Stader comptait le politicien suisse Walther Bringolf, le réalisateur Emil-Edwin Reinert ainsi que de nombreux musiciens dont particulièrement Ferenc Fricsay (dont elle a fait la connaissance par l’intermédiaire de Rolf Liebermann) et Clara Haskil.

Maria Stader a vécu une grande partie de son existence à Zurich, en particulier dans le quartier de Hirslanden, puis dans le Lindenhof, au bord de la Limatt. Le couple Stader-Erismann a eu deux fils, portant les prénoms de Martin et Roland.

Maria Stader a pris ses premières leçons de chant chez Mathilde Bärlocher à Saint-Gall et à partir de 1930 à Constance chez Hans Keller (le père de Mathilde Bärlocher). À partir de 1935, elle a suivi des cours chez Ilona Durigo à Zurich puis à Tremezzo chez Therese Schnabel-Behr, l’épouse d’Artur Schnabel et à partir de 1938 chez Giannina Arangi Lombardi à Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83836
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Maria Stader Empty
MessageSujet: Re: Maria Stader   Maria Stader EmptyJeu 22 Oct 2009 - 19:34

Excuse-moi mais ne pourrais-tu pas ouvrir des sujets plus personnels, qui donnent envie de discuter?
Parce que là tu nous ouvres plein de sujets copiés de Wikipédia, ça ne sert pas à grand chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
ojoj

Nombre de messages : 653
Age : 33
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

Maria Stader Empty
MessageSujet: Re: Maria Stader   Maria Stader EmptyJeu 22 Oct 2009 - 19:37

désolé je pensais qu'ouvrir la biographie d'un artiste pouvait donner envie à certaisn de donner leur opinion là dessus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83836
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Maria Stader Empty
MessageSujet: Re: Maria Stader   Maria Stader EmptyJeu 22 Oct 2009 - 19:38

Tu peux au moins ajouter quelques mots plus personnels dans ton message. Wink
Dire ce que tu aimes chez l'artiste, dans quels rôles, quels disques...
Un truc recopié de Wikipédia, ça ne donne pas forcément envie de répondre.
Et peut-être n'en ouvre pas trop d'un coup, ça peut effrayer. Smile

Je ne prétends pas que ce soit un modèle, mais par exemple sur ce sujet: http://classik.forumactif.com/discographie-f2/tatiana-troyanos-t1496.htm
Je dis quelques mots sur ce que j'apprécie chez elle, je mets quelques extraits à écouter... tu vois?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
ojoj

Nombre de messages : 653
Age : 33
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

Maria Stader Empty
MessageSujet: Re: Maria Stader   Maria Stader EmptyJeu 22 Oct 2009 - 19:43

quand méme les gens ne vont pas avoir peur pour si peu Razz

pour ce qui est de maria stader je l'ai dans la flute enchantée avec fricsay, la messe ste cécile de haydn par jochum et un récital mozart avec fricsay
j'avais aussi un microssillon de la 1ére missa solemnis par karl bohm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maria Stader Empty
MessageSujet: Re: Maria Stader   Maria Stader EmptyJeu 22 Oct 2009 - 21:59

Bienvenue Ojoj ! Very Happy

(Ici un récent ancien bordelais vous parle. phone )

Je suis assez d'accord avec Xavier sur le principe : tout le monde connaît Wikipedia, autant dire un mot personnel sur le sujet, quitte à aller piocher des infos là-bas.

Et toujours indiquer ses sources. Smile

Par ailleurs, on voit bien le fou de Bach à la mode des années cinquante, vu les noms de chanteur. Very Happy J'aime aussi beaucoup Jochum, Scherchen et Münchinger dans ce répertoire. Nettement moins Richter à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ojoj
Mélomaniaque
ojoj

Nombre de messages : 653
Age : 33
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

Maria Stader Empty
MessageSujet: Re: Maria Stader   Maria Stader EmptyVen 23 Oct 2009 - 9:19

j'aime beaucoup richter mais le seul point que je lui reproche c'est d'avoir un choeur amateur pas forcément trés joli

tu lui reproches quoi à richter?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87533
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maria Stader Empty
MessageSujet: Re: Maria Stader   Maria Stader EmptyVen 23 Oct 2009 - 18:46

Je ne lui reproche rien ; simplement, tant qu'à choisir du Bach opaque et lourd, autant avoir en contrepartie un chef souverainement inspiré, comme Scherchen ou Jochum.

Je dis ça, mais cela dit j'ai un gros faible pour Bach sur instruments modernes. hehe

Bref, Richter, ça me semble relativement quelconque, et un choix bizarre par rapport à ce qu'on trouve en face tout aussi facilement.

Après ça, c'est joli et il y a de superbes solistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Maria Stader Empty
MessageSujet: Re: Maria Stader   Maria Stader Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Maria Stader
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carlo Maria Giulini
» Maria Jeritza (1887-1982)
» Ave maria de Caccini par Sumi Jo.
» Supernatural (1999)
» Gwyneth Jones, soprano dramatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: