Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Korngold-opéras

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyDim 25 Oct 2009 - 12:29

Il y a un fil général sur le compositeur mais je pense que pour parler de la discographie/vidéographie qui n'est pas pléthorique, il faut tout de même faire un fil à part.

Die Tote Stadt :

J'ai découvert cette semaine en intégralité cet opéra dans la version Leinsdorf et l'oeuvre m'a beaucoup plu. Je pense donc aller la voir à Nancy en mai.
La direction de Leinsdorf est d'une grande poésie, d'une grande vigueur également, prenante, dramatique. Elle est superbe, c'est l'un des points forts de cette version. L'orchestre est superbe.
Kollo dans le rôle de Paul m'a convaincu dans son incarnation mais pas du tout vocalement. Son chant manque de nuances, c'est hurlé. Il y a quelques beaux moments mais qui sont rares où il allège la voix comme dans "Glück, das mir verlieb" ou dans son monologue au début du deuxième tableau qui n'est pas parfait.
Neblett est remarquable en Marietta/Marie, la voix est puissante, sublime, les aigus remarquables. Elle est magistrale dans son incarnation du personnage.
Benjamin Luxon et Rose Wagemann sont bons en Frank et Brigitta, sans être exceptionnels comme Neblett en Marietta.
Hermann Prey est un bouleversant Fritz/Pierrot. Sa chanson du Pierrot est un des plus beaux moments du disque. C'est très délicat, poétique.
Le reste de la distribution est efficace.
Les choeurs sont tout à fait satisfaisants.
Une version donc qui permet de découvrir l'oeuvre mais qui a malheureusement un Paul ne tenant pas la route, ce qui est dommage et embêtant à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyDim 25 Oct 2009 - 15:36

Puisque j'ai lancé ce disque en début d'après-midi avant d'avoir vu que tu avais créé ce fil, et puisque tout le monde, sinon, a l'air décidé à ne s'intéresser qu'à Chausson aujourd'hui Mr.Red, j'abonde dans les grandes lignes de ton jugement. C'est-à-dire que je te trouve dur avec Kollo. Oui ça crie de façon gênante de temps en temps, mais pas tout le temps quand même - et en tout cas pas au point de remettre en question à lui tout seul la très grande qualité de cet enregistrement. Sans compter que l'œuvre réclament un peu ça aussi, à mon avis... Pour le reste je te rejoins tout à fait, Carol Neblett, que je n'ai jamais entendu ailleurs, est merveilleuse, Leinsdorf me semble irréprochable, bref, c'est du très grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyDim 25 Oct 2009 - 20:04

Et la prise de son met tout cela très en valeur. Il n'y a que Latham-Koenig qui fasse mieux.

Très grand disque (c'est plutôt pour Prey que j'émettrais des réserves, c'est toujours lourd et un peu pataud).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Poulet
Don Juan piqué aux hormones
Poulet

Nombre de messages : 5899
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 05/08/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyMar 27 Oct 2009 - 0:55

Il y a "la ville morte" en ce moment à l'opéra bastille ! La mise en scène est vraiment exceptionnelle ça vaut vraiment le détour Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hexachords.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyMar 27 Oct 2009 - 1:17

Poulet a écrit:
Il y a "la ville morte" en ce moment à l'opéra bastille ! La mise en scène est vraiment exceptionnelle ça vaut vraiment le détour Smile
Je crois que tu n'as pas lu les messages juste au-dessus du tien.

A part ça, d'accord.

Bon retour Poulet. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83854
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyMar 27 Oct 2009 - 8:48

Poulet a écrit:
Il y a "la ville morte" en ce moment à l'opéra bastille !

Heureusement que tu es là pour nous tenir au courant! Laughing
(et bon retour par ici Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 14 Déc 2009 - 18:40

Réédition de "VIOLANTA" prévue pour janvier 2010 !

Korngold-opéras 41PXbC4yoDL._SL500_AA240_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19071
Date d'inscription : 22/01/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyDim 24 Jan 2010 - 22:02

Octavian a écrit:
Puisque j'ai lancé ce disque en début d'après-midi avant d'avoir vu que tu avais créé ce fil, et puisque tout le monde, sinon, a l'air décidé à ne s'intéresser qu'à Chausson aujourd'hui Mr.Red, j'abonde dans les grandes lignes de ton jugement. C'est-à-dire que je te trouve dur avec Kollo. Oui ça crie de façon gênante de temps en temps, mais pas tout le temps quand même - et en tout cas pas au point de remettre en question à lui tout seul la très grande qualité de cet enregistrement. Sans compter que l'œuvre réclament un peu ça aussi, à mon avis... Pour le reste je te rejoins tout à fait, Carol Neblett, que je n'ai jamais entendu ailleurs, est merveilleuse, Leinsdorf me semble irréprochable, bref, c'est du très grand.

Je souscris à tes propos Octavian,

je trouve cette version Leinsdorf grandiose, la prise de son est stratosphèrique, l'orchestre est somptueux, l'interpretation scintillante...

Kollo est ardent, enthousiaste, déchaîné, brûlant... le fait qu’il accroche parfois quelques notes ne me dérange pas, tant son engagement est patent...c'est mon enregistrement préféré de l'ami René avec son Tannhauser (chez Solti).

J'apprécie également la version DVD dirigée par Jan Latham-Koening même si je me tourne plus volontiers vers Leinsdorf (son approche "cinémascope" est un veritable film pour les oreilles Cool)


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Lun 19 Aoû 2013 - 1:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 09/01/2011

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyJeu 2 Fév 2012 - 21:09

Pour die tote stadt une gravure récente chez OehmsClassics issue d'une représentation radiodiffusée de 2009 me parait bousculer la hierarchie : Opéra de Francfort; Dir. Sebastian Weigle; Klaus Florian Vogt (Paul) Tatiana Pavlovskaya (Marietta), Hedwig Fassbender (Brigitta)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fgero
Mélomaniaque
fgero

Nombre de messages : 882
Age : 50
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyJeu 23 Fév 2012 - 19:50

DavidLeMarrec a écrit:


Très grand disque (c'est plutôt pour Prey que j'émettrais des réserves, c'est toujours lourd et un peu pataud).

ach, les autres tanzlied que j'ai pu entendre ne m'ont pas fait l'effet de celui de Prey (surtout le début)....alors j'ai mauvais goût, et j'aime ça Embarassed Laughing


Sur le même disque Liensdorf, la partie orchestrale qui forme le début de la dernière plage est vraiment magnifique, je trouve. Un autre sommet de ce disque, pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 22 Juin 2012 - 21:31

aurele a écrit:
Il y a un fil général sur le compositeur mais je pense que pour parler de la discographie/vidéographie qui n'est pas pléthorique, il faut tout de même faire un fil à part.

Die Tote Stadt :

J'ai découvert cette semaine en intégralité cet opéra dans la version Leinsdorf et l'oeuvre m'a beaucoup plu. Je pense donc aller la voir à Nancy en mai.
La direction de Leinsdorf est d'une grande poésie, d'une grande vigueur également, prenante, dramatique. Elle est superbe, c'est l'un des points forts de cette version. L'orchestre est superbe.
Kollo dans le rôle de Paul m'a convaincu dans son incarnation mais pas du tout vocalement. Son chant manque de nuances, c'est hurlé. Il y a quelques beaux moments mais qui sont rares où il allège la voix comme dans "Glück, das mir verlieb" ou dans son monologue au début du deuxième tableau qui n'est pas parfait.
Neblett est remarquable en Marietta/Marie, la voix est puissante, sublime, les aigus remarquables. Elle est magistrale dans son incarnation du personnage.
Benjamin Luxon et Rose Wagemann sont bons en Frank et Brigitta, sans être exceptionnels comme Neblett en Marietta.
Hermann Prey est un bouleversant Fritz/Pierrot. Sa chanson du Pierrot est un des plus beaux moments du disque. C'est très délicat, poétique.
Le reste de la distribution est efficace.
Les choeurs sont tout à fait satisfaisants.
Une version donc qui permet de découvrir l'oeuvre mais qui a malheureusement un Paul ne tenant pas la route, ce qui est dommage et embêtant à la fois.

Aurele, je viens de trouver cette version de l'air de Marietta que je ne connaissais pas ; apparemment c'est peu facilement trouvable. Schwarzkopf en 52 : /watch?v=ZoGQd1dsAlw&feature=related. Je ne sais pas si c'est cette voix-ci qu'elle qualifie de "Kopfstimme" dans ses mémoires ? Je serais curieux d'avoir ton avis sur cette interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20113
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 22 Juin 2012 - 21:37

Voilà la Schwarzkopf que j'aime entendre! drunken
Et en fait, c'est logique, puisque je l'ai sur le récital CD que j'ai d'elle (avec Butterfly et Idomeneo aussi dans le genre rare pour elle!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 22 Juin 2012 - 22:32

Polyeucte a écrit:
Voilà la Schwarzkopf que j'aime entendre! drunken
Et en fait, c'est logique, puisque je l'ai sur le récital CD que j'ai d'elle (avec Butterfly et Idomeneo aussi dans le genre rare pour elle!)

Idomeneo, oui : une seule fois en scène, en 56. Si je te demande quel cd c'est, j'abuse ?
Pour Idomeneo, je ne connais que "Zeffiretti" avec Pritchard (en 52, comme l'air de Marietta, d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 25 Juin 2012 - 20:43

Schwarzkopf dans cet air, c'est vraiment splendide avec ce timbre délicat, aérien. Elle est touchante dedans et m'a donné quelques frissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 25 Juin 2012 - 20:46

aurele a écrit:
Schwarzkopf dans cet air, c'est vraiment splendide avec ce timbre délicat, aérien. Elle est touchante dedans et m'a donné quelques frissons.

thumright kiss
La "Kopfstimme", c'est définitivement ravageur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83854
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyMer 26 Sep 2012 - 2:59

Ca va intéresser du monde je pense... en tout cas ça sort en octobre chez nos amis britanniques.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyMer 26 Sep 2012 - 8:30

Vraiment une politique très intelligente d'exploitation des archives vidéos (des archives sonores pourraient suivre ?) du théâtre ; perspective(s) stimulante(s).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19071
Date d'inscription : 22/01/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyMer 26 Sep 2012 - 10:40

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31028
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyMer 26 Sep 2012 - 10:44

arnaud bellemontagne a écrit:
cheers

Attend d'écouter avant de te réjouir, il n'y aura p être pas les étincelles de poudroiments lumineux sidérants Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19071
Date d'inscription : 22/01/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyMer 26 Sep 2012 - 14:25

Chez Korngold il y a 20 000 glissandos de harpe par seconde, donc les perspectives sont très encourageantes... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27319
Date d'inscription : 21/09/2012

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptySam 22 Déc 2012 - 17:22

arnaud bellemontagne a écrit:
Mélomaniac a écrit:
Erich Wolfgang Korngold (1897-1957) :

Die Tote Stadt

Korngold-opéras Tote10

cheers cheers cheers

Merci de nous relater tes impressions!!!!

Je viens de découvrir cet opéra en écoutant cette version, qui passe pour la meilleure, et en feuilletant l'Avant-Scène Opéra.

Smile Un chef d'oeuvre : musique envoûtante, sujet symboliste planté dans le décor de la ville de Bruges fin XIX°, des visions oniriques où le songe affronte la réalité et la plie à ses fantasmes morbides...
Je n'ai pas été gêné par la prestation du ténor qui chante Paul, contrairement à ce qu'on lit dans la revue. Mais je ne suis pas spécialiste en matière de chant. En tout cas, je crois que Leinsdorf exploite tous les sortilèges postromantiques de la partition d'orchestre, magnifiés par la prise de son RCA.
Voilà tout ce que j'attends d'un opéra.
J'aimerais bien le regarder en DVD : quelle version s'impose ? Celle que Xavier a citée au-dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19071
Date d'inscription : 22/01/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptySam 22 Déc 2012 - 17:35

Content que ça te plaise, cet opéra m'envoûte totalement. Un sommet du Postromantisme. king

En DVD il faut en priorité regarder celui dirigé par Jan Latham Koenig avec l'orchestre de Strasbourg. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83854
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptySam 22 Déc 2012 - 18:48

De toute façon il n'y en a pas 50!
Il y a la version Hollreiser/Friedrich qui est sortie dernièrement, la mise en scène a l'air classique, mais je ne sais pas ce que ça vaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafsan
Mélomaniaque
Rafsan

Nombre de messages : 1524
Age : 55
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptySam 22 Déc 2012 - 23:03

Peut-être peut-on aussi inviter à la lecture de Georges Rodenbach…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83854
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyDim 23 Déc 2012 - 0:11

Peut-être peux-tu être plus explicite?
Il n'y a que 3 DVD et pas de Rodenbach en vue...
De plus tes goûts sont on ne peut plus opposés à ceux de Melomaniac en matière de mise en scène. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27319
Date d'inscription : 21/09/2012

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyDim 23 Déc 2012 - 2:51

Xavier a écrit:
Peut-être peux-tu être plus explicite?
Il n'y a que 3 DVD et pas de Rodenbach en vue...
Je crois que Rafsan suggère de se plonger directement dans la lecture de Bruges-la-Morte, le roman de Georges Rodenbach qui inspira cet opéra...

Xavier a écrit:

De plus tes goûts sont on ne peut plus opposés à ceux de Melomaniac en matière de mise en scène. Wink

Je note study
A voir les pochettes, c'est la production de Gotz Friedrich qui m'attire le plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83854
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyDim 23 Déc 2012 - 2:54

Il y a des extraits des 3 DVD sur Youtube.
La version Friedrich ne me fait pas envie pour ma part. (pourtant j'aime ce metteur en scène habituellement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafsan
Mélomaniaque
Rafsan

Nombre de messages : 1524
Age : 55
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyDim 23 Déc 2012 - 11:10

Oui, je parlais du roman Bruges-la-morte de l'écrivain symboliste Georges Rodenbach, duquel est tiré l'opéra, disponible en poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 8:53

arnaud bellemontagne a écrit:
Je viens de commander le Hollreiser avec James King en Paul. Smile 
Visuellement, la mise en scène de Götz Friedrich manque assez de panache (vraiment du visuel fait pour les représentations de routine). Et puis King, c'est monolithique comme toujours, et bien vaillant pour le rôle, même si le décalage n'est pas aussi patent que pour Parsifal. Ca manque de demi-teintes, de tendresse, de désarroi.

Orchestralement aussi, bien carré. Vraiment pas une version qui me bouleverse.


Citation :
Et Inbal je me méfie
Inbal est un chef immense, un des plus grands vivants, et pas seulement à cause des prises de son Denon et Teldec dont il a bénéficié : en vrai aussi, il emporte tout !

Citation :
Concernant la discographie, la version de Leinsdorf me laisse tellement pantois (au point même que c'est peut être le plus beau disque d'opéra que je possède d'un point de vue sonore) qu'en acquérir une autre ne m'a jamais effleuré l'esprit.
Il faut dire que tu trouveras difficilement plus adéquat dans l'enchantement sonore, alors que l'affiche n'est pas forcément la meilleure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 9:52

C'est peut-être l'occasion de revenir sur la discographie, je crois que personne ne l'a fait dans ce fil.

CD

1952 - Fritz Lehmann
Remarquablement chanté (Maud Cunitz et Karl Friedrich), mais on n'entend pas très bien l'orchestre (Radio Bavaroise), avec un son sec caractéristique de la radio de ces années. Donc assez dommage pour cette œuvre, mais une belle version de complément.

1975 - Erich Leinsdorf
Enregistrement légendaire à juste titre, et pas seulement pour ses gros plans sur les glissandi de harpe : on entend remarquablement le détail d'un orchestre chatoyant et touffu (encore la Radio Bavaroise). En plus, Carol Neblett, finalement peu documentée, est remarquable en tout point, et René Kollo, par ses limites vocales, rend très crédible la fragilité de son Paul (pas bien beau vocalement, un peu comme l'Hugues déclinant du roman). On peut difficilement faire mieux en effet, malgré un côté technicolor qui peut parfois paraître un rien outré.

1996 - Leif Segerstam
Version économique parue chez Naxos ; elle avait le mérite, à l'époque, d'être un nouveau témoignage alors qu'il n'existait que Leinsdorf (Lehmann ayant été sorti des archives assez récemment), et à prix d'ami.
Aujourd'hui, dans l'état de la discographie (édition économique de Leinsdorf, nombreuses autres versions), c'est un document tout au fait dispensable : Thommas Sunnegardh et même Katarina Dalayman sonnent assez frustement, le premier avec ce type de voix farineuse où l'aigu est obtenu au prix d'une dissolution du timbre... Des voix larges, certes, mais pas beaucoup de délicatesse et de frémissement. Segerstam non plus n'est pas particulièrement rompu à ce type d'exercice.

2004 - Donald Runnicles
Cette version reproduit pour le disque le couple légendaire Angela Denoke / Torsten Kerl. Mais il est un lustre plus tard, et dans l'univers impitoyable de Wagner et de ses successeurs, le passage du temps s'entend à cette échelle... ce reste beau, mais les voix ont beaucoup perdu en éclat, et comme Runnicles est comme toujours assez réservé, on a surtout l'impression d'entendre Latham-Koenig refait au pastel...
Un bon choix si on n'a pas le DVD dans l'oreille.

2009 - Sebastian Weigle
Oehms donne beaucoup de place à ce jeune chef, et les interprétations qu'il propose sont la plupart du temps très marquantes (''Ring'' et ''Wozzeck'' qui se hissent tout au sommet, à mon avis). Ici, il est associé avec le ténor alternatif wagnérien du moment, Klaus-Florian Vogt.
Une belle version, assurément ; peut-être la meilleure alternative à Leinsdorf. Vogt est comme toujours différent, mais différent de la même manière, rayonnant de façon très différente selon les voyelles, et toujours dans la même grâce éthérée. C'est beau, mais pas aussi nourrissant que les personnages de Kollo ou Kerl. Quant à son vis-à-vis Tatiana Pavlovskaya, elle m'a fortement évoqué Fleming, ce qui n'est pas pour moi (en tout cas ce répertoire) un compliment.

--

DVD

1983 - Hollreiser (msc Friedrich)
Vidéodiffusée depuis les origines, mais disponible commercialement depuis assez peu, il me semble, une version surtout recherchée pour la présence de James King.
En dehors de la nostalgie (autre époque, avec décors littéraux et voix bien sonores), j'avoue ne pas trouver grand intérêt à cette vision : King comme toujours peu nuancé, avec sa voix claironnante et brute, assez loin du personnage de veuf brisé et en proie aux hallucinations... Hollreiser est assez à l'unisson de cette interprétation très rectiligne.
Karan Armstrong sonne avec une souplesse que n'ont pas toutes les titulaires, malgré un vibrato pas toujours beau (rapide, mais grande amplitude).
Visuellement, il ne manque rien au décor crépusculaire de Götz Friedrich, mais on reste dans le très traditionnel et assez statique (difficile cela dit de faire très animé) ; ça sent un peu la poussière, mais ce n'est pas si inadapté au sujet après tout – à défaut de me ravir personnellement.

1999 - Jan Latham-Koenig (msc Levant)
J'ai le sentiment que c'est cette production qui, en tout cas en France, a rendu Die tote Stadt à la mode. Multi-rediffusée, saluée par la critique, et découverte avec émerveillement à cette occasion par beaucoup de mélomanes qui n'avaient jamais osé l'abstraction d'un CD d'opéra du XXe allemand. C'était aussi le début de la gloire pour Angela Denoke et Torsten Kerl, qui étaient loin de la staritude incontournable qui est aujourd'hui la leur. Et on rencontre même Stephan Genz en Fritz, là aussi une grande valeur du chant d'aujourd'hui, même si son éclosion était déjà ancienne.
Vocalement, on peut trouver des défauts (toujours un peu d'opacité dans le beau chant galbé de Denoke), mais on se hisse à des standards rares pour ces musiques particulièrement difficiles où il faut conjuguer une puissance supra-wagnérienne (orchestre encore plus large à passer) à une souplesse et une qualité de timbre particulières. Marquant.
En revanche, la mise en scène d'Inga Levant me déplaît fortement : elle est très peu claire, certes crépusculaire, mais plus moche que prégnante, et peu animée sur le plan de la direction d'acteurs.

2009 - Inbal (msc Pizzi)
Seule version que je n'aie pas encore essayée.
Mais sur le papier, si la prise de son Dynamic est correcte (elle l'est généralement dans leurs DVDs, contrairement aux CDs atrocement secs, comme s'ils avaient – mal – repiqué des bandes d'archives du théâtre prises depuis les coulisses), c'est la version, DVD ou CD, qui m'attire le plus. Pizzi sera traditionnel, pour sûr (avec visuels sans doute moins confits que Friedrich néanmoins), mais Inbal étant l'un des chefs les plus accomplis dans la mise en valeur du détail, et Stefan Vinke, avec sa voix de dramatique mixant, tient une place toute particulièrement dans les ténors allemands actuels – bien plus intéressant à mon sens que Vogt. Solveig Kringelborn et Stephan Genz promettent aussi du haut standard.
Si l'alchimie est opérante, ce pourrait être une alternative très intéressante.

--

En l'état, donc, il n'y a pas mieux orchestralement que Leinsdorf. Pour le chant, toutes (moins Segerstam) valent d'être entendues, avec un intérêt particulier pour le duo Denoke-Kerl chez Latham-Koenig.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Lun 19 Aoû 2013 - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 11:17

DavidLeMarrec a écrit:
C'est peut-être l'occasion de revenir sur la discographie*, je crois que personne ne l'a fait dans ce fil.
* de La Ville Morte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 11:30

Oui, très juste, mais à part un message d'une ligne de Rubato sur la réédition de Violanta, on n'a pas parlé d'autre chose. Smile

Il faut dire que le choix sur les autres opéras est assez étroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
@lm@viv@
Mélomaniaque
@lm@viv@

Nombre de messages : 557
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 11:59

Peut-être que lorsqu'il aura arrêté ses galipettes italiennes, Kaufmann pourrait nous délivrer une version sublimissime...d'ici quelques temps. Idea 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 12:17

C'est peut-être un rôle un peu délicat pour son tempérament et sa voix, je le vois davantage dans l'emphase (Empereur de Frau ohne Schatten ! Very Happy ou même Matteo dans Arabella). Mais oui, ce serait très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 12:36

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, très juste, mais à part un message d'une ligne de Rubato sur la réédition de Violanta, on n'a pas parlé d'autre chose. Smile

Il faut dire que le choix sur les autres opéras est assez étroit.
Certes, mais au moins ils ont tous été enregistrés, c'est déjà ça. Et c'est encore CPO qui s'y colle pour au moins trois d'entre eux :
- Der Ring des Polykrates (pas écouté)
- Die Kathrin (acheté mais pas écouté)
- Die Stumme Serenade (pas acheté : ça jacasse trop, il me semble que c'est visible ou écoutable sur Youtube)

Chez Sony :
- Violanta
- Die Tote Stadt (j'adore cette version Leinsdorf I love you )

Chez Decca (série Entwartete) :
- Das Wunder des Heliane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 12:52

WoO a écrit:
- Die Stumme Serenade (pas acheté : ça jacasse trop, il me semble que c'est visible ou écoutable sur Youtube)
Moi j'ai écouté ça avec gourmandise (pas sur YouTube, on a sa fierté). C'est léger, mais c'est quand même très joli, surtout avec cette instrumentation étrange. Après, ce n'est pas non plus aussi intéressant que ses "grands" opéras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19071
Date d'inscription : 22/01/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 17:59

Merci pour le topo,David. salut 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 18:19

De Korngold, j'ai en CD les opéras:

Das Wunder der Heliane
Die tote Stadt
Die Kathrin
Violanta

..et c'est toujours un plaisir de les réécouter! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19071
Date d'inscription : 22/01/2010

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 18:23

Je les ai aussi (à part Die Kathrin).
Mais j'ai le sentiment que Die tote stadt est vraiment la quintessence de son oeuvre.Dans les autres opéras il y a toujours quelque chose qui me fait tiquer,qui m'apparaît comme inabouti ou inachevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 18:26

arnaud bellemontagne a écrit:
Je les ai aussi (à part Die Kathrin).
Mais j'ai le sentiment que Die tote stadt est vraiment la quintessence de son oeuvre.Dans les autres opéras il y a toujours quelque chose qui me fait tiquer,qui m'apparaît comme inabouti ou inachevé.
Oui, je pense que je placerais aussi Die tote stadt en tête. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 18:40

Rubato a écrit:
De Korngold, j'ai en CD les opéras:

Das Wunder der Heliane
Die tote Stadt
Die Kathrin
Violanta

..et c'est toujours un plaisir de les réécouter! Smile 
Tout pareil pour moi Very Happy
(sauf que je n'ai pas encore écouté Die Katherin hehe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyLun 19 Aoû 2013 - 20:21

WoO a écrit:
Rubato a écrit:
De Korngold, j'ai en CD les opéras:

Das Wunder der Heliane
Die tote Stadt
Die Kathrin
Violanta

..et c'est toujours un plaisir de les réécouter! Smile 
Tout pareil pour moi Very Happy
(sauf que je n'ai pas encore écouté Die Katherin hehe)
carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83854
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 23 Aoû 2013 - 15:11

Deux mots sur le DVD Inbal: une belle réussite dans l'ensemble, mise en scène classique en effet avec de très beaux moments esthétiques.
Vous pouvez vous en faire une petite idée ici: https://www.youtube.com/watch?v=dKXucCXQvgk
J'ai eu beaucoup de mal avec Stefan Vinke, qui semble toujours plus ou moins s'étrangler dans l'aigü, il chante juste mais on a l'impression que c'est faux.
Ajoutons à cela que l'acteur n'est pas très gracieux... bref il m'a rendu le personnage vraiment antipathique.
Kringelborn est très bien, la voix est même ensorcelante par moments.
Le reste de la distribution est au-dessus de tout reproche, la direction d'Inbal également.
Pour répondre à l'interrogation de David, j'ai trouvé la prise de son tout à fait bonne.
Bref, un excellent DVD si on arriver à supporter le ténor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 23 Aoû 2013 - 16:22

Xavier a écrit:
Deux mots sur le DVD Inbal: une belle réussite dans l'ensemble, mise en scène classique en effet avec de très beaux moments esthétiques.
Ca a l'air très beau visuellement, dans un genre pas trop littéral quand même, et plus incarné que Decker. Effectivement, dans l'extrait, la prise de son est parfaite, rien à voir avec les CDs Dynamic (ils enregistrent plein de choses formidables, mais c'est rarement agréable à écouter...).

En revanche, je suis étonné de ce que tu dis de Vinke, il chante d'habitude très très bien, et il mixe tout en haut (du plus bel effet !). Son Tristan est excellent, par exemple, et c'est pourtant un rôle sensiblement plus tendu et paroxystique.

Les extraits de Kringelborn ont l'air en revanche lourdement vibrés...  

Merci d'avoir signalé la vidéo, ça fait envie. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83854
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 23 Aoû 2013 - 16:26

Oui, Kringelborn vibre, mais ça ne me gêne pas du tout, et la voix est belle.
Vinke, vraiment j'ai trouvé ça moche. Neutral 
Je ne le connais dans rien d'autre, alors soit c'était ce soir-là, soit on ne l'entend pas pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 23 Aoû 2013 - 16:40

Dans les brefs extraits de la vidéo (où on n'entend que le médium), ça sonne comme d'habitude en tout cas.

Le médium est toujours un peu éraillé, ça je vois bien ce que ça a de gênant, mais d'habitude l'aigu est assez facile, et en plus pour un rôle moins tendu que Tristan ou Salvago... Il faut que j'entende ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83854
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 23 Aoû 2013 - 16:58

Tu trouves que ça n'est pas un rôle tendu?
Ca va dans les la et si bémol très souvent quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 23 Aoû 2013 - 17:02

Xavier a écrit:
Tu trouves que ça n'est pas un rôle tendu?
Pour moi, si. Mr. Green

Je veux dire que pour un titulaire de rôles semblables, Paul a quand même de longs moments plutôt reposants, qui ne réclament pas autant de tension, qui n'ont pas autant à lutter avec l'orchestre, qui sont davantage dans le médium... Je comparais ça avec Tristan, dont une bonne partie est écrite quasiment en apnée, au-dessus du passage très longuement, en particulier au troisième acte.

Évidemment, oui, par rapport à don Ottavio, et même dans l'absolu, c'est un rôle difficile. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31028
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 23 Aoû 2013 - 17:09

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Tu trouves que ça n'est pas un rôle tendu?
Pour moi, si. Mr. Green 

Je veux dire que pour un titulaire de rôles semblables, Paul a quand même de longs moments plutôt reposants, qui ne réclament pas autant de tension, qui n'ont pas autant à lutter avec l'orchestre, qui sont davantage dans le médium... Je comparais ça avec Tristan, dont une bonne partie est écrite quasiment en apnée, au-dessus du passage très longuement, en particulier au troisième acte.

Évidemment, oui, par rapport à don Ottavio, et même dans l'absolu, c'est un rôle difficile. Smile
Et encore ... faire le piano timbré le daaalaaa sua pAAAAAAAAceeee c'est loin d'être évident !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras EmptyVen 23 Aoû 2013 - 17:13

Cololi a écrit:
Et encore ... faire le piano timbré le daaalaaa sua pAAAAAAAAceeee c'est loin d'être évident !
Si je parle de moi, oui, assurément. Smile Mais dans une carrière de musicien professionnel, je ne crois pas que don Ottavio représente le sommet des désagréments !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Korngold-opéras Empty
MessageSujet: Re: Korngold-opéras   Korngold-opéras Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Korngold-opéras
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: