Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gabriel Pierné (1863-1937)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 13 Nov 2009 - 14:32

Source : Wikipédia



Citation :
Sa mère est professeur de piano et son père professeur de chant. La défaite française de 1870 amène la famille à Paris.

Pierné entre au Conservatoire de Paris où il a pour maîtres Albert Lavignac, Antoine François Marmontel, Émile Durand, César Franck et Jules Massenet.

En 1882, il obtient en même temps que le prix d'orgue, le Second premier Grand Prix de Rome avec la cantate Édith.

Au Conservatoire, il côtoie Claude Debussy avec lequel il restera toujours très lié.

À la mort de César Franck en 1890, il remplace son maître à la tribune de l’orgue de l'Église Sainte-Clotilde pendant huit ans avant que Charles Tournemire ne prenne la relève en 1898.

La véritable carrière musicale de Pierné s'effectue à la direction d’orchestre. Il devient en 1903 adjoint d'Édouard Colonne à la tête des Concerts Colonne pour en assurer ensuite seul la direction de 1910 à 1934. Il obtient une grande célébrité comme chef d'orchestre et en profite pour imposer d'innombrables œuvres contemporaines (Claude Debussy, Maurice Ravel, Albert Roussel, Igor Stravinski, etc.). Il assure ainsi, notamment, la création de la Symphonie de Louis Vierne en 1919 et de la Symphonie no 3 de Georges Enesco en 1921 ; il s'attire les foudres de son ami Camille Saint-Saëns lorsqu'il dirige la Seconde suite de Darius Milhaud.

Gabriel Pierné est, parallèlement à sa carrière de chef d'orchestre, l'auteur d'une œuvre musicale assez diversifiée comme compositeur.

En 1924, il est nommé membre de l’Académie des Beaux-Arts au fauteuil de Théodore Dubois. La même année, il est fait Chevalier de la Légion d’honneur.

Il s'éteint en Bretagne à Ploujean le 17 juillet 1937, mais son corps sera inhumé au cimetière du Père Lachaise à Paris, sous une tombe sculptée par Henri Bouchard.


Je viens d'écouter son ballet en entier, qui dure tout de même 1h15, Cydalise et le chèvre-pied.

Fini de composé en 1914, il fut crée 10 ans plus tard.
Le thème et la musique ... tout rapelle Daphnis et Chloé. Antiquité idéalisé, choeurs vocalisants, musique typiquement française ... la liste est longue des points communs.
Ce ballet a été récussité par l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, celui auquel on doit de redécouvrir Cras.
En parlant de Cras ... le lien me parait tout trouvé : ce ballet est à Daphnis ce que Polyphème est à Pelléas, à savoir une sorte de double moins génial que l'original.
Mais il faut dire que quand on compare à Pelléas ou Daphnis, on place la barre extrêmement haut.

Points faibles : ce ballet est tout de même assez long et bavard, c'est un fait.
Points forts : des moments de grande inspiration, et une forme qui montre une maîtrise technique assez hallucinante.

Il manque la touche de génie de Ravel, c'est certains, mais ça n'explique pas que ce ballet soit désormais totalement oublié !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 13 Nov 2009 - 19:01

Pas d'accord : Polyphème est quasiment aussi bien que Pelléas, alors que Cydalise... Ah ben si, c'est aussi mignonnet que Daphnis. Mr. Green

Pour le génie, c'est Sophie Arnould qu'il faut absolument découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 13 Nov 2009 - 22:34

J'aimerais bien entendre un jour Ramuntcho, dont je n'ai que l'ouverture (enregistrée par la société des concerts du conservatoire et Jean-Baptiste Mari en 1961) et qui me plaît bien. Pas d'enregistrements, au moins des suites d'orchestre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 8 Jan 2010 - 22:35

J'ai écouté le Nocturne en forme de Valse op. 40 no. 2 pour piano. C'est très fauréen et donc très beau. Certains frottements reviennent un peu trop cependant ça s'écoute avec plaisir.

Cololi dit que que son ballet est debussyste. Pierné copi... rendrait un peu trop hommage aux autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 8 Jan 2010 - 22:39

Ophanin a écrit:
J'ai écouté le Nocturne en forme de Valse op. 40 no. 2 pour piano. C'est très fauréen et donc très beau. Certains frottements reviennent un peu trop cependant ça s'écoute avec plaisir.

Cololi dit que que son ballet est debussyste. Pierné copi... rendrait un peu trop hommage aux autres ?

J'ai pas dit que le ballet est debussyste, je l'ai comparé à Daphnis, donc ravélien.
C'est nettement moins révolutionnaire que du Debussy ... et même que du Ravel, faut être clair, mais c'est franchement inspiré et agréable, ce qui est déjà pas mal.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 9 Jan 2010 - 14:25

Ophanin a écrit:
J'ai écouté le Nocturne en forme de Valse op. 40 no. 2 pour piano. C'est très fauréen et donc très beau. Certains frottements reviennent un peu trop cependant ça s'écoute avec plaisir.

Cololi dit que que son ballet est debussyste. Pierné copi... rendrait un peu trop hommage aux autres ?
A peu près autant que Koechlin... c'est-à-dire que de loin, on peut penser que, sans doute, mais lorsqu'on écoute les bonnes oeuvres et qu'on regarde les partitions, je réponds certainement pas.

Ses opéras ne ressemblent vraiment à rien d'autre. Il faudrait juste qu'on les monte. Mais en attendant, Timpani l'a fait pour Sophie Arnould, donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 6 Mar 2010 - 1:57

DavidLeMarrec a écrit:
Pour le génie, c'est Sophie Arnould qu'il faut absolument découvrir.

Bien d'accord, j'ai été absolument bluffé!

Un compositeur à creuser au plus vite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 6 Mar 2010 - 11:58

Wolfgang a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pour le génie, c'est Sophie Arnould qu'il faut absolument découvrir.

Bien d'accord, j'ai été absolument bluffé!

Un compositeur à creuser au plus vite!
Ben oui, personne ne veut jamais me croire, alors que je vous donne des adresses de chefs-d'oeuvre clefs en mains. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 6 Mar 2010 - 12:04

DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pour le génie, c'est Sophie Arnould qu'il faut absolument découvrir.

Bien d'accord, j'ai été absolument bluffé!

Un compositeur à creuser au plus vite!
Ben oui, personne ne veut jamais me croire, alors que je vous donne des adresses de chefs-d'oeuvre clefs en mains. Rolling Eyes

Patience, patience, on a pas eu 3 vies nous pour découvrir toute la musique

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 6 Mar 2010 - 12:10

Ce n'est pas à toi que je pensais, tu as suffisamment à faire avec le patrimoine mondial de la transcription. hehe

Non, c'est juste une plaisanterie, mais il y a certaines oeuvres peu connues qui méritent vraiment l'effort d'une écoute. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 6 Mar 2010 - 12:21

DavidLeMarrec a écrit:
Non, c'est juste une plaisanterie, mais il y a certaines oeuvres peu connues qui méritent vraiment l'effort d'une écoute. Smile

Le plus simple, ce serait que tu nous en fasses la liste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 6 Mar 2010 - 12:41

Wolfgang a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Non, c'est juste une plaisanterie, mais il y a certaines oeuvres peu connues qui méritent vraiment l'effort d'une écoute. Smile

Le plus simple, ce serait que tu nous en fasses la liste.
Il suffit de lire les pages du forum (et éventuellement les "disques du jour" de CSS). carton rouge

Par exemple, ai-je assez dit que Thora, c'était génial ? siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 14:59

DavidLeMarrec a écrit:
Pour le génie, c'est Sophie Arnould qu'il faut absolument découvrir.

C'est pas mal, en effet. Smile

Il inclus des pages orchestrales sur des danses baroques, passepied, menuet, rigaudon, etc... et ça créé une atmosphère intemporelle à la manière de Si Versailles m'était conté. (peut être un peu osé, ça)

En tout cas, c'est délicieux et subtile. Ça regarde en arrière sans être réactionnaire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 15:25

Ca ne regarde pas tant en arrière que ça puisque c'est un des premiers témoignages de Conversation en musique.

Ca inclut surtout des pages tirées d'opéra. Pour les danses solos, c'est le couplage avec les danses de cour sur le CD, qui ne sont pas conçues pour être dans Sophie bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 16:05

DavidLeMarrec a écrit:
Ca ne regarde pas tant en arrière que ça puisque c'est un des premiers témoignages de Conversation en musique.

Et c'est d'ailleurs assez fulgurant. Je ne m'attendais pas du tout à cela, c'est peut-être aussi cette surprise qui a participé à me faire accrocher à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouf1er
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 16:16

DavidLeMarrec a écrit:
Pas d'accord : Polyphème est quasiment aussi bien que Pelléas, alors que Cydalise... Ah ben si, c'est aussi mignonnet que Daphnis. Mr. Green

Pour le génie, c'est Sophie Arnould qu'il faut absolument découvrir.

(Pollution sans intérêt)


Dernière édition par Ouf1er le Dim 18 Avr 2010 - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 16:40

DavidLeMarrec a écrit:
Pour les danses solos, c'est le couplage avec les danses de cour sur le CD, qui ne sont pas conçues pour être dans Sophie bien sûr.

Ah, musicme et ses références. Le pire, c'est dans les compilations, on ne sait pas quelle oeuvre appartient à quel auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 17:23

Ouf1er a écrit:
Fragonard est absolument délicieux, musicalement (plus léger, sans doute), même si le livret a un peu vieilli.
Fragonard m'a vraiment laissé sur ma faim. C'est quand même plus proche de Terrasse que de Sophie Arnould dans le ton, et même musicalement. Et le livret, sans parler de son vieillissement, est vraiment faible.

Citation :
Mais ce qu'il faudrait surtout remonter, à mon avis, c'est La Fille de Tabarin,
Je ne l'ai que lu, n'est-ce pas Very Happy , mais je ne trouve pas forcément ça plus génial que Sophie Arnould. C'est plus opératique et plus ample d'ambition, disons.
Ca n'a pas ce côté tellement concentré, cette intrication intime entre texte et musique. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 17:26

Citation :
Ah, musicme et ses références. Le pire, c'est dans les compilations, on ne sait pas quelle oeuvre appartient à quel auteur.
C'est vrai, c'est horrible, il faut se connecter sur Amazon. Insupportable, ça fait mal aux doigts d'entrer "amazon.fr" dans un nouvel onglet. Basketball

Le couplage avec les danses de cour est très bienvenu bien sûr, et j'aime beaucoup. Mais ce n'est pas prévu par Pierné, donc. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ouf1er
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 17:44

DavidLeMarrec a écrit:
Fragonard m'a vraiment laissé sur ma faim. C'est quand même plus proche de Terrasse que de Sophie Arnould dans le ton, et même musicalement. Et le livret, sans parler de son vieillissement, est vraiment faible.
.
(Pollution sans intérêt)

Citation :
Je ne l'ai que lu, n'est-ce pas Very Happy , mais je ne trouve pas forcément ça plus génial que Sophie Arnould. C'est plus opératique et plus ample d'ambition, disons. ,

(Pollution sans intérêt)

Citation :
Ca n'a pas ce côté tellement concentré, cette intrication intime entre texte et musique. Smile

(Pollution sans intérêt)


Dernière édition par Ouf1er le Dim 18 Avr 2010 - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouf1er
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 17:48

(Pollution sans intérêt)


Dernière édition par Ouf1er le Dim 18 Avr 2010 - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 17:58

Ouf1er a écrit:
Là encore,je pense qu'il faudrait un bon enregistrement, avec un excellent orchestre pour mettre en valeur cette musique. Bien sûr, Fragonard est plus proche, disons de Messager (que de Terrasse...! ) dans l'esprit.
Oui, disons de Messager. Smile Mais comme moi j'aime autant Terrasse que Messager, ce n'était pas si méchant.

Citation :
Bien sur, plus operatique et large d'ambition, mais là encore, je pense que l'orchestration (que tu n'as pas lue ! lol) doit apporter beaucoup de couleurs à cette musique.
Je suis bien d'accord sur ce point, j'imagine à la lecture (ça se sent même sur une particelle) des choses assez boisées, ça pourrait effectivement donner un supplément décisif (à quelque chose de déjà bien beau, soit dit en passant...).

Citation :
Comme Sondheim, tu veux dire ? Very Happy
Là, c'est plus du niveau de Pelléas ou de l'Heure espagnole que de Sondheim, sauf ton respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 17:59

Ouf1er a écrit:
David, as-tu lu On ne Badine pas avec l'amour ?
Non, ça se trouve facilement ?

Celui qui me répond "en livre de poche" a gagné le droit de relire la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 18:00

Je viens d'écouter Impressions de Music-Hall.

Ce n'est pas une oeuvre très profonde, les considérations sont dans le titre. Mais comment ne pas se laisser aller dans cet univers, évoqué avec intelligence, par une musique pleine de vivacité, qui va de l'avant; c'est une musique très optimiste, et la dernière partie, "Clowns musiceaux", surtout le début, est revigorante, pleine de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouf1er
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 18:03

DavidLeMarrec a écrit:
Ouf1er a écrit:
David, as-tu lu On ne Badine pas avec l'amour ?
Non, ça se trouve facilement ?

Celui qui me répond "en livre de poche" a gagné le droit de relire la conversation.

(Pollution sans intérêt)


Dernière édition par Ouf1er le Dim 18 Avr 2010 - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouf1er
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 18:08

DavidLeMarrec a écrit:

Là, c'est plus du niveau de Pelléas ou de l'Heure espagnole que de Sondheim, sauf ton respect.

(Pollution sans intérêt)


Dernière édition par Ouf1er le Dim 18 Avr 2010 - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 18:10

Ouf1er a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Là, c'est plus du niveau de Pelléas ou de l'Heure espagnole que de Sondheim, sauf ton respect.

Laughing Je parlais bien évidemment de "l'intrication intime entre texte et musique".
Moi aussi. Parce que Sondheim écrit tout de même plutôt de la musique de caractère, ce n'est pas tout à fait la même chose.

Citation :
Par ailleurs, j'espère que tu es quand même capable d'entendre une différence entre Terrasse et Messager... Razz Ce n'est pas du même tonneau, tout de même...
Ca dépend de quel Messager on parle. siffle Je fais une différence sensible entre Véronique et La Basoche / Fortunio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 18:10

Ouf1er a écrit:
Disons qu'il suffit de demander gentiment à la bonne personne...
Mais j'ai pas mérité, et à choisir j'ai quelques priorités dans la bibliothèque ladite bonne personne. Embarassed

Cela dit, donc, on peut négocier, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ouf1er
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Avr 2010 - 18:28

DavidLeMarrec a écrit:

Ca dépend de quel Messager on parle. siffle Je fais une différence sensible entre Véronique et La Basoche / Fortunio.

mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Lun 12 Avr 2010 - 9:07

J'ai écouté ces temps-ci plusieurs oeuvres de Pierné.
Impression mitigée sur L'an mil. Des moments somptueux qui alternent avec de vraies longueurs, et dans l'ensemble une esthétique franckiste qui n'est pas ma tasse de thé.
J'ai en revanche beaucoup aimé les Paysages franciscains, dans un style plus impressionniste et plus proche de Cydalise et le chèvre-pied. Une très belle oeuvre que ces Paysages franciscains !
Cydalise que j'ai également écouté à plusieurs reprises ces jours-ci. J'ai beaucoup aimé le Ier acte, avec de très grands moments et cette orchestration avec six flûtes qui fait des merveilles. Le IIè acte m'a moins convaincu, plus anecdotique et qui traîne un peu en longueur, mais je vais insister avant d'avoir un avis définitif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Lun 12 Avr 2010 - 20:02

Iskender a écrit:
J'ai écouté ces temps-ci plusieurs oeuvres de Pierné.
Impression mitigée sur L'an mil. Des moments somptueux qui alternent avec de vraies longueurs, et dans l'ensemble une esthétique franckiste qui n'est pas ma tasse de thé.
J'ai en revanche beaucoup aimé les Paysages franciscains, dans un style plus impressionniste et plus proche de Cydalise et le chèvre-pied. Une très belle oeuvre que ces Paysages franciscains !
J'ai été assez déçu au départ par ces deux oeuvres. Elles gagnent à être réécoutées : certes, l'An Mil est avant tout une musique de caractère, et les longueurs ne deviendront pas des inspirations fulgurantes, mais comme on a peu l'habitude de ce type de musique peu formelle, en s'imprégnant de son caractère, on y trouve plus de beautés.


Citation :
Cydalise que j'ai également écouté à plusieurs reprises ces jours-ci. J'ai beaucoup aimé le Ier acte, avec de très grands moments et cette orchestration avec six flûtes qui fait des merveilles. Le IIè acte m'a moins convaincu, plus anecdotique et qui traîne un peu en longueur, mais je vais insister avant d'avoir un avis définitif.
Cydalise, c'est pour moi un Daphnis gentil (et je précise que je trouve déjà Daphnis un peu gentil...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Lun 7 Juin 2010 - 22:59

Pierné a composé une canzonetta pour clarinette et piano très sympa. C'est assez court très léger, divertissant somme toute et très intéressant à travailler.
Elle a été enregistrée par van Spaendonck et Tharaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Mer 18 Aoû 2010 - 10:16

Laurent Wagschal sort un disque Pierné chez Timpani
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Mer 18 Aoû 2010 - 11:20

jerome a écrit:
Laurent Wagschal sort un disque Pierné chez Timpani

Le nom de Laurent Wagschal est de bon augure ; il avait enregistré un magnifique disque Florent Schmitt. Je suis sûr qu'il saura donner de très belles couleurs à cette musique de Pierné, pas révolutionnaire pour deux sous, mais si bien écrite, belle et raffinée. L'intégrale des oeuvres pour piano avait été enregistrée en son temps par Diane Andersen, et les seules Variations de l'opus 42 par Jean-Paul Sevilla il y a quelques années.

Ah tiens, c'est déjà écoutable sur Musicme. Dommage que je sois au bureau.
http://www.musicme.com/Laurent-Wagschal/albums/Gabriel-PiernE-Piano-Works-Oeuvres-Pour-Piano-0884463289567.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 52
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 1 Oct 2010 - 22:18

Bonsoir à tous,

Pur hasard, j'ai acheté le disque de Laurent Wagschal cité juste au dessus. Je l'ai découvert en farfouillant dans les bacs de la fnac, puis l'ai écouté sur une borne. Les 30 secondes par plage m'ont données envie de glisser ce disque dans mon panier d'achat.

C'est mon premier disque de Pierné même si j'étais persuadé d'avoir son concerto pour piano scratch

Contenu : Variations en ut mineur Op. 42, Etude de concert Op.13, 3 pièces formant suite de concert Op. 40 et Passacaille Op.52

Note : de I love you à I love you I love you I love you selon les oeuvres.

Commentaires : Une seule écoute pour l'instant, et pas toujours des plus attentives, donc à en tenir compte.

Que dire si ce n'est que je suis assez partagé. Ca commence plutôt bien avec les variations qui contiennent des dissonances qui me deviennent aujourd'hui très familières. Elles restent toutefois légères et peu présentes. J'entends aussi quelque chose de vaguement mystérieux, légèrement angoissant même si je ne suis pas satisfait de ce terme. Mais ces variations ne tiennent pas leur promesse du début. Comme vous dites souvent, ça devient "bavard" sans trop de raison d'être. Oh, ce n'est jamais déplaisant mais ça ne présente pas non plus beaucoup d'intérêt (à mon goût, bien entendu).

Du coup, j'avoue avoir un peu décroché jusqu'à ce qu'un thème me rappelle à l'ordre. Je regarde alors la plage, il s'agit de l'étude symphonique (plage n° 5 du disque), la 3ème des 3 pièces formant suite de concert. Là, ça mérite mes 3 coeurs. Un jeu rapide et virtuose, peu générateur d'émotion (écoute 1er degré, comme j'en ai déjà donné une définition), mais vraiment splendide.

La passacaille finale oscille également entre 2 et 3 coeurs.

Bref, un peu mitigé. De très belles choses noyées dans un ensemble un peu confus et d'un intérêt moindre. Dommage !

A réécouter, mais plus tard car j'ai encore d'autres nouveautés à glisser dans mon lecteur CD.

Dois-je persévérer avec ce compositeur ? Des pistes ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 1 Oct 2010 - 22:36

C'est le seul CD que j'ai pu écouter concernant les oeuvres pour piano de Pierné moi aussi. Pas mal pour confronter les points de vue, mais par contre, je ne vais pas pouvoir te conseiller grand chose d'autre... Surprised

Les variations m'avaient beaucoup plu, de mon côté. Cette belle musique de salon, avec une certaine grâce - toute une époque!
L'étude de concert aussi, même si l'aspect pianistique est franchement accentué...
Rien de bien transcendant, juste de la belle musique en résumé.
C'est ce qui fait le génie de son opéra Sophie Arnould; cette simplicité, cette limpidité, cette humanité, extrêmement touchante. On est loin d'ambitions démesurées, métaphysiques ou je ne sais quelle chimère... Smile
Il faudrait que je réécoute ces oeuvres, pour remettre mon sentiment à jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 52
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 1 Oct 2010 - 23:17

Nous sommes donc globalement d'accord, malgré quelques petites divergences.

C'est le côté "belle musique de salon" que je qualifie d'un peu bavard alors que j'ai apprécié "l'aspect pianistique franchment accentué"

Mais comme tu le dis si justement en conclusions : "Rien de bien transcendant, juste de la belle musique en résumé"

Bon, je vais aller I don't want that

A bientôt,
Christophe coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 30 Jan 2011 - 19:16

Je signale la récente sortie de ce disque, que je compte d'ailleurs acheter, attendant depuis des lustres un enregistrement des suites de Ramuntcho Smile :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9415
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Lun 31 Jan 2011 - 13:04

Une autre sortie récente :



A découvrir pour ses superbes variations qui ouvrent le cd, le nocturne envoûtant ou encore la passacaille. J'avoue m'être ennuyé avec les études et petites pièces pseudo lisztienne. Superbe prise de son en prime! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Lun 31 Jan 2011 - 13:29

Jaky a écrit:
Une autre sortie récente :
A découvrir pour ses superbes variations qui ouvrent le cd, le nocturne envoûtant ou encore la passacaille. J'avoue m'être ennuyé avec les études et petites pièces pseudo lisztienne. Superbe prise de son en prime! bounce
Le lien signalé plus haut de Musicme est d'ailleurs toujours actif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Lun 31 Jan 2011 - 19:51

Jaky a écrit:
A découvrir pour ses superbes variations qui ouvrent le cd, le nocturne envoûtant ou encore la passacaille. J'avoue m'être ennuyé avec les études et petites pièces pseudo lisztienne. Superbe prise de son en prime! bounce
J'en parlais justement dans le fil sur le piano, ces variations lentes sont totalement magnétiques. Et j'aime bien tout le reste, même les petites pièces brillantes sont moins personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Mer 23 Fév 2011 - 10:40

J'ai donc acheté ce disque dont je mentionnais la sortie l'autre jour :



J'ai trouvé le concerto pour piano assez académique. On ne peut pas dire que c'est pour autant ennuyeux, c'est assez enlevé et il y a de belles choses dans la partie de piano du 1er mouvement. On sent l'influence de St Saëns, mais certains passages de piano du 1er mouvement m'ont aussi un peu fait penser à Rachmaninov.

Ramuntcho qui est la raison pour laquelle j'ai acheté ce disque me plaît vraiment. Les mouvements rythmés, d'inspiration populaire sont un peu inégaux : L'ouverture sur des thèmes basques que je connaissais et qui avait éveillé mon intérêt pour l'oeuvre est une réelle réussite, mais le fandango et la rhapsodie basque finale ne sont pas aussi bien, tout en restant agréables à écouter. Les plus beaux moments de Ramuntcho sont pour moi ceux qui concernent Gracieuse (pour ceux qui connaissent le livre de Pierre Loti), à savoir Le jardin de Gracieuse et Le couvent.

Je n'ai pas trop accroché à la première écoute au Divertissement sur un thème pastoral : Mis à part un beau solo de saxophone, ça ne m'a pas emballé. Mais une écoute c'est trop peu, il faut que je réécoute cela attentivement.

Concernant l'interprétation, le BBC philharmonic est un bel orchestre, avec des timbres magnifiques (les flûtes dans Le jardin de Gracieuse !) et le disque bénéficie d'une très belle prise de son. Mais la direction de Juanjo Mena est trop tapageuse et superficielle. Il joue à fond la carte du brillant et de l'hispanisant dans Ramuntcho, mais ça manque vraiment de subtilité, surtout quand on connaît la version pleine d'esprit qu'avait faite Jean-Baptiste Mari dans les années 60 à la tête de l'orchestre de la Société des Concerts, mais dont on a hélas en cd que l'ouverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6360
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Lun 25 Juil 2011 - 12:44

Je viens d'écouter son concerto pour piano (Op 12). C'est très agréable à écouter pour une première fois sa laisse une très bonne impression de sa musique, très française, mais il manque tous de même quelque chose. Un petit truc de génie qui élèverais cette oeuvre à quelque chose de vraiment géniale. M'enfin sans ça le concerto reste quant même une très jolie oeuvre, une belle découverte pour moi qui adore les concertos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 51
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Lun 25 Juil 2011 - 13:03

Rach-phaël06 a écrit:
Je viens d'écouter son concerto pour piano (Op 12). C'est très agréable à écouter pour une première fois sa laisse une très bonne impression de sa musique, très française, mais il manque tous de même quelque chose. Un petit truc de génie qui élèverais cette oeuvre à quelque chose de vraiment géniale. M'enfin sans ça le concerto reste quant même une très jolie oeuvre, une belle découverte pour moi qui adore les concertos.

Tout à faire d' accord avec toi . D' ailleurs Hyperion a publie l' intégralité de son oeuvre concertante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6360
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Lun 25 Juil 2011 - 13:06

franchom a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
Je viens d'écouter son concerto pour piano (Op 12). C'est très agréable à écouter pour une première fois sa laisse une très bonne impression de sa musique, très française, mais il manque tous de même quelque chose. Un petit truc de génie qui élèverais cette oeuvre à quelque chose de vraiment géniale. M'enfin sans ça le concerto reste quant même une très jolie oeuvre, une belle découverte pour moi qui adore les concertos.

Tout à faire d' accord avec toi . D' ailleurs Hyperion a publie l' intégralité de son oeuvre concertante

Voila qui m'interesse je le note sur ma liste parce que j'aime beaucoup le style de Pierné, qui se laisse tous simplement écouter, avec plaisir, sans soucis Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82416
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Mer 24 Oct 2012 - 0:08

Je confirme ce qu'a dit Cololi: Cydalise c'est très chouette!

Effectivement on pense pas mal à Daphnis, mais je trouve qu'il y a aussi quelques couleurs rappelant la Salomé de Schmitt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Mer 24 Oct 2012 - 8:50

Very Happy

Ce que je trouve dommage, c'est qu'on nous donne tout le temps Daphnis et jamais d'autres ballets français de l'époque ... comme justement Cydalise. Découverte pour les spectateurs ... moins la routine pour les musiciens ... bref ...

En tout cas merci à Timpani !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25579
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Mer 24 Oct 2012 - 18:16

Xavier a écrit:
Je confirme ce qu'a dit Cololi: Cydalise c'est très chouette!

Effectivement on pense pas mal à Daphnis, mais je trouve qu'il y a aussi quelques couleurs rappelant la Salomé de Schmitt.

Je n'ai jamais rien entendu de Pierné hélas... Mais si ça peut rappeler Daphnis et Chloé ou La Tragédie de Salomé, la découverte me tente...

Quelqu'un pourrait-il donc me conseiller une bonne version discographique de ce Cydalise et le chausse-pied ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30249
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Mer 24 Oct 2012 - 20:13

Mélomaniac a écrit:
Xavier a écrit:
Je confirme ce qu'a dit Cololi: Cydalise c'est très chouette!

Effectivement on pense pas mal à Daphnis, mais je trouve qu'il y a aussi quelques couleurs rappelant la Salomé de Schmitt.

Je n'ai jamais rien entendu de Pierné hélas... Mais si ça peut rappeler Daphnis et Chloé ou La Tragédie de Salomé, la découverte me tente...

Quelqu'un pourrait-il donc me conseiller une bonne version discographique de ce Cydalise et le chausse-pied ?

1 seule version dispo : chez Timpani

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25579
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Mer 24 Oct 2012 - 21:00

Cololi a écrit:

1 seule version dispo : chez Timpani
Et le disque de Martinon, des extraits seulement ? C'est recommandable ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabriel Pierné (1863-1937)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gabriel Pierné (1863-1937)
» Gabriel Pierné
» Arthur SOMERVELL (1863 -1937)
» A vendre: National NEW YORKER de 1937 3 pickups! New photos
» 1937 : gibson dépose un brevet de guitare électrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: