Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gabriel Pierné (1863-1937)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 27 Oct 2012 - 14:48

@Xavier
Sauf que justement sur cette page il n'est quasiment pas du tout question d'œuvres de Pierné (sauf Sophie Arnould)... Cela dit ce débat est très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 27 Oct 2012 - 14:50

WoO a écrit:
Ensuite je trouve l'opéra de Pierné autrement plus intéressant que celui de Cras et j'en préfère le livret (on est à mille lieues de la frustration sexuelle et des manières ampoulées fin-de-siècle de Polyphème)
Et la musique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 27 Oct 2012 - 14:55

Les styles ne sont pas les mêmes.

La musique de Cras vaut d'être écoutée pour elle-même, c'est un flot continu très réussi. L'écoute in extenso m'est rendue difficile par le livret de Samain (je pense qu'on a compris maintenant bedo ), mais à part ça il n'y a rien à redire...

Chez Pierné la musique et le texte marchent main dans la main, l'osmose est totale, il n'y a aucune esbrouffe, l'essentiel est là, tout est dit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 1 Fév 2013 - 10:13

Découvert hier soir la Sonate pour violon et piano opus 36 de Pierné (1900)...
Moi qui ne connaissais pour ainsi dire rien de lui, j'ai été complètement conquis!!! sunny Une esthétique encore très imprégnée de Franck mais comme assouplie et adoucie par l'influence de Fauré, un discours tout en raffinement, mais pour autant jamais fuligineux ni évanescent, trois mouvements de caractère affirmé et personnel...bref un petit bijou de musique française, subtil sans affectation, riche sans surcharge, et qui mériterait largement de figurer plus souvent aux côtés des Franck, Fauré, Debussy et Ravel!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17008
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Ven 12 Juil 2013 - 22:54

Variations op.42 pour piano

On en a déjà parlé, et je n’en ai pas grand-chose à dire, mais bon. Voilà encore une œuvre que j’aime beaucoup (sans qu’elle me transcende). Le langage est très contrapuntique (je dois dire que je ne m’y attendais pas) et largement chromatique. Ces variations se sont jamais (il me semble) mièvres, mais au contraire marquées par moment de furie (je vous avoue que j’ai beaucoup pensé à Busoni).

Cela se trouve sur le cd (dont on a également déjà parlé) enregistré par Laurent Wagschal pour Timpani en 2009 :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Sam 13 Juil 2013 - 11:42

Oui, contrairement à l'image qu'on peut avoir de Pierné, c'est assez sombre... et ça secoue !

Certains moments sont écrits sur quatre portées...


Tout le disque est très beau et mérite l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3238
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 19 Jan 2014 - 19:55

Du nouveau dans la discographie de Pierné :

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=6005&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 19 Jan 2014 - 19:57

cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Mar 11 Nov 2014 - 11:07

Jof, dans Playlist, a écrit:
Pierné: Variations en do mineur, op. 42 / Wagschal

Sympathique.  Smile

On en a déjà parlé, mais comme j'ai écouté avec la partition, je me permets d'en faire une petite description.

Une oeuvre dont l'ambition dépasse le salon, bien qu'elle soit dispensable. Elle reste assez bien écrite et agréable à écouter pour ceux qui aiment la musique française de cette époque.

Voici :

Spoiler:
 

La Passacaille, plus tardive, multiplie aussi les atmosphères (appassionato, scherzando, contrapuntique...), et bien qu'elle soit moins réussie elle mérite une écoute si l'on a aimé les Variations.


Dernière édition par Jof le Lun 24 Nov 2014 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 23 Nov 2014 - 12:05

benvenuto a écrit:
Découvert hier soir la Sonate pour violon et piano opus 36 de Pierné (1900)...
Moi qui ne connaissais pour ainsi dire rien de lui, j'ai été complètement conquis!!! sunny  Une esthétique encore très imprégnée de Franck mais comme assouplie et adoucie par l'influence de Fauré, un  discours tout en raffinement, mais pour autant jamais fuligineux ni évanescent, trois mouvements de caractère affirmé et personnel...bref un petit bijou de musique française, subtil sans affectation, riche sans surcharge, et qui mériterait largement de figurer plus souvent aux côtés des Franck, Fauré, Debussy et Ravel!!!

C'est la transcription de la Sonate pour flûte.
Plein de superpositions rythmiques bizarres dans le I : du 10/16 (qui contient en plus des sextolets ou septolets) en même temps que du 6/8 ou du 2/4.
Vraiment une oeuvre pleine d'énergie et de poésie. Very Happy
Je ne la placerais peut-être pas à côté des Sonates des compositeurs que tu cites, mais elle s'écoute très bien !

Francesco a écrit:
Du nouveau dans la discographie de Pierné :

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=6005&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55

Pour l'essentiel des mélodies de jeunesse pas forcément mal écrites.
En revanche les 6 Ballades françaises sont super chouette !  Surprised  Debussy est juste à côté ! Il ne revient que vers la fin de sa carrière aux mélodies, mais il ne le fait pas n'importe comment !
Il a pris un sacré tournant après Cydalise, tout en gardant une certaine simplicité et limpidité qui transparaissent dans certaines des ces chansons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 23 Nov 2014 - 14:08

Jof a écrit:
benvenuto a écrit:
Découvert hier soir la Sonate pour violon et piano opus 36 de Pierné (1900)...
Moi qui ne connaissais pour ainsi dire rien de lui, j'ai été complètement conquis!!! sunny  Une esthétique encore très imprégnée de Franck mais comme assouplie et adoucie par l'influence de Fauré, un  discours tout en raffinement, mais pour autant jamais fuligineux ni évanescent, trois mouvements de caractère affirmé et personnel...bref un petit bijou de musique française, subtil sans affectation, riche sans surcharge, et qui mériterait largement de figurer plus souvent aux côtés des Franck, Fauré, Debussy et Ravel!!!

C'est la transcription de la Sonate pour flûte.

Ca n'en reste pas moins très beau! Mr. Green


Citation :
Plein de superpositions rythmiques bizarres dans le I : du 10/16 (qui contient en plus des sextolets ou septolets) en même temps que du 6/8 ou du 2/4.
Vraiment une oeuvre pleine d'énergie et de poésie.  Very Happy
Je ne la placerais peut-être pas à côté des Sonates des compositeurs que tu cites, mais elle s'écoute très bien !

Au même niveau, sans doute pas, mais si la fréquence au concert des chefs-d'oeuvre de Franck, Fauré, Debussy et Ravel est amplement justifiée (encore que j'aimerais entendre plus souvent la 2ème de Fauré par exemple), la rareté de cette sonate de Pierné ne l'est absolument pas, alors qu'elle serait l'occasion non seulement d'enrichir le répertoire courant d'une oeuvre substantielle et attachante, mais encore de renouveler notre écoute des grands jalons sus-cités, ce dont, avouons-le, nous avons parfois bien besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 23 Nov 2014 - 14:25

Absolument.

J'ai en revanche moins accroché à sa musique de chambre de la maturité : les Trio et Quintette avec piano ou la Sonate pour violoncelle m'ont semblé plus bavards et moins inspirés.
Le Trio vient de sortir joué par les Wanderer et couplé avec celui de Fauré justement. Certainement à tenter.



Edit : J'ai écouté et l'oeuvre est, conformément à mon souvenir, longue et pas vraiment captivante. Passable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roupoil
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 37
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Jeu 8 Nov 2018 - 21:47

J'ai découvert aujourd'hui Sophie Arnould, je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai trouvé ça génial (pour revenir sur une discussion qu'il y eu un peu plus haut dans le fil, je ne l'échange pas contre le Polyphème de Cras Mr. Green ), mais c'est vraiment très intéressant, ce format modeste (à peine une heure de musique, trois personnages qui se contentent de discuter, donc une action vraiment réduite à zéro) est intriguant, et la musique colle vraiment très bien aux émotions des deux protagonistes principaux, c'est une belle découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.normalesup.org/~glafon/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85553
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   Dim 11 Nov 2018 - 13:25

Ah oui, la pièce de Nigond est super aussi ! Et cette conversation en musique, sorte de Capriccio sans prétention ni philosophique, ni méta-, ni même musicale, c'est délicieux – et vraiment bien fichu. Un des opéras que j'aime le plus dans le répertoire. Embarassed

Il y a d'autres beaux Pierné (son audacieux oratorio sur saint François d'Assise, plusieurs opéras), mais bon, il faut être patient, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel Pierné (1863-1937)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabriel Pierné (1863-1937)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Gabriel Pierné (1863-1937)
» Gabriel Pierné
» Arthur SOMERVELL (1863 -1937)
» A vendre: National NEW YORKER de 1937 3 pickups! New photos
» 1937 : gibson dépose un brevet de guitare électrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: