Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Mar 3 Oct 2017 - 18:07

Je me plante peut-être du tout au tout, mais je pense que dans les exemples que tu cites on est justement dans le registre du pur divertissement, au sens justement d'une incitation à "regarder ailleurs", à penser à autre chose, à occulter la part sombre. Ce qui me semble le contraire de ce que j'essayais de décrire. Mr. Green Mais ce n'est pas non plus une marque d'infamie rédhibitoire : Trenet ce n'est pas trop ma came, mais Count Basie j'aime beaucoup, par exemple.

Je pense également que dans les remises en contexte que tu proposes, il faut peut-être aller un peu plus loin. Par exemple, dans la vision américaine des années 50, je ne suis pas sûr que l'explosion "atomique" de cette fameuse pochette soit associée à des idées si "apocalyptiques" que pour notre sensibilité d'aujourd'hui. Purcell composait de la musique de cour pour un public qui, lui, ne devait guère être habitué aux charrettes de pestiférés – et n'en avoir cure. Quant à Oberfeld, il ne pouvait évidemment pas savoir, quand il écrivait la musique de cette chanson, dans quelles circonstances il mourrait six ans plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29136
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Mar 3 Oct 2017 - 18:47

Je pense que si ce n'était que du "feel good", il aurait été oublié. Il y a sûrement des tonnes de compositeurs qui n'ont fait que composer cela à son époque ... tous oubliés.

Bien sûr que tu as raison de parler de mélancolie ... mais je peux trouver chez lui des choses géniales qui ne relèvent pas de cela.

Un exemple concret : le passage, sans transition, entre la scène du Commandeur, et la musique guillerette qui suit ... je trouve ça profondément génial ... impossible de dire pourquoi.
(et d'ailleurs ... la suite n'est qu'un amoncèlement d'idées géniales, sans qu'on puisse véritablement expliquer : le moment où Leporello cherche à se disculper ... le sublime petit duo Ottavio / Anna ... et le final ... totalement génial). On peut même isoler dans ces passages les notes ou les rythmes qui précisément donnent le côté génial ... mais de là à expliquer pourquoi ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4613
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Mer 4 Oct 2017 - 8:05

Octavian tu devrais s'intéresser à l'Opéra de Richard Strauss "Ariadne auf Naxos", c'est le sujet, un dialogue entre une tragédienne et une chanteuse d'opéra bouffe sur la valeur de la joie dans la musique et pour les gens qui la font. Et c'est un excellent opéra, texte comme musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Mer 4 Oct 2017 - 12:04

C'est effectivement un opéra que j'aime beaucoup, même si ce n'est pas mon préféré de Strauss Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 10:53

Il doit être "politiquement incorrect" de ne pas aimer Mozart; il n'empêche qu'on en a parfaitement le droit...Et ce droit, je le prends et, même, je l'écris...

Mon premier contact avec Mozart a eu lieu quand j'étais petit, lors de vacances de Noël chez mes grands-parents. Mon père, qui voyait que je m'intéressais à la musique, me fit écouter la "petite musique de nuit" en me disant que c'était le "must" en matière de musique. Quand ce fut fini, je lui ai répondu "c'est cela ta belle musique? Eh bien tu peux te la garder!".

En fait, j'ai tjs reproché à Mozart cette volonté perceptible presque tt le temps chez lui d'être "aimable" et, par voie de conséquence, d'être apprécié par bcp de gens qui prétendent aimer la musique à condition qu'elle ne dérange pas...En revanche, j'ai "mordu" tt de suite à Beethoven et ceci se justifie sans doute par ce sentiment inconscient chez moi à l'époque que la musique est une clé de l'explication du monde et qu'elle ne peut se contenter d'être aimable, même et surtout lorsqu'elle prétend illustrer des épisodes dramatiques.

Alors, rien à retenir de Mozart? Si. Le Quintette avec clarinette dont j'aime l'approche discrète et insinuante. Le silence qui lui fait suite est encore de Mozart comme disait cette truffe de Sacha Guitry, jamais à court de bons mots pour montrer combien il était intelligent et digne d'être appelé "maître".

Autrement, je me sens plus proche de la souffrance révoltée d'un Beethoven ou d'un Schumann, des caresses érotico-morbides d'un Debussy ou d'un Scriabine ou encore du désespoir enchanté d'un Maurice Ravel...C'est plus proche de mon vécu, "poli au doigt", pour conclure ce post et ne choquer personne...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brigitte
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 24/08/2017

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 12:52

Je me permets de réagir bien que je n'ai pas lu tous les messages Wink

Je trouve que Mozart ne peut absolument pas être généralisé! Et c'est probablement ce qui fait son génie! Il a écrit dans les styles extrêmement différents allant du simple divertissement à des musiques profondes comme le Requiem bien sûr ou la messe en Do mineur que j'adore. Donc autant je trouve personnellement certaines de ses pièces pas très intéressantes au mieux, agréables à écouté sans plus, autant je trouve d'autres, dont certaines ont été citées, absolument géniales!

Donc pour moi la question n'a simplement pas de sens pour quelqu'un d'aussi complexe que Mozart!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 12:55

Est-ce l'homme qui est complexe ou sa musique?

Je pense que c'est plutôt la première proposition... coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brigitte
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 24/08/2017

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 12:59

Je suppose qu'il ne devait pas être simple pour écrire comme ça, mais je ne l'ai pas connu personnellement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82638
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 13:06

starluc a écrit:
En fait, j'ai tjs reproché à Mozart cette volonté perceptible presque tt le temps chez lui d'être "aimable" et, par voie de conséquence, d'être apprécié par bcp de gens qui prétendent aimer la musique à condition qu'elle ne dérange pas...

Je serais curieux de disposer des noms des contemporains ou prédécesseurs de Mozart qui trouvent alors grâce à tes yeux… ce que tu lui reproches me semble plus ressortir au style d'époque qu'à une caractéristique de Mozart, au contraire plus subtil et tourmenté que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 13:47

Il y a de ça...Mais il n'empêche que, dans la même époque, je préfère Haydn qui a, à mon sens un côté plus "ludique".

En fait, ce que je n(aime pas chez Mozart, ce qu'il n'est plus tt à fait classique et pas encore romantique. Je ne sens pas chez lui cette révolte qui m'attache tant chez Beethoven. Remarque bien que, dans la génération suivante, je n'aime pas non plus Schubert chez qui je ressens un gentil fatalisme assez judéo-chrétien...

Mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brigitte
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 24/08/2017

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 13:57

C'est drôle parce que j'ai tendance à trouver Haydn un tantinet embêtant et même certains trucs chez Beethoven en fait  Embarassed mais de nouveau sans généraliser! ... et puis il en faut pour tous les goûts Laughing

Je trouve justement intéressant chez Mozart qu'il soit sur beaucoup de points en avance sur son temps et puis sur d'autre totalement dans son époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3743
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 14:14

Comment ne pas penser à Thomas Bernhard et à Glenn Gould .
L'écrivain autrichien s'en est déjà pris à Mozart en disant que les opéras de ce dernier étaient remplis du kitsch de la petite culotte: un doigt d'honneur par-ci et un doigt d'honneur par là, c'est aussi ça, les opéras de Mozart.
Et le pianiste canadien Glenn Gould, combien de fois a-t-il dit qu'il n'aimait pas Mozart. Selon lui, Mozart est mort trop vieux et non trop jeune, voulant dire par là qu'il aimait la musique de Mozart quand il était enfant et que son génie s'est comme érodé avec l'âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 14:24

Rien à faire...Je ne vois pas en quoi il est "moderne"...Pour moi, il est rivé au XVIIIème siècle, culture que l'on a le droit d'apprécier...Mais bon..Les quatres notes d'entrée de la Vème de Beethoven me semblent confiner Mozart à l'âge des dentelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3743
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 14:35

Il faut prendre ça avec un brin d'humour: il y a une forme de provocation chez Bernhard qui vise surtout à éveiller l'esprit critique afin de ne pas tout admirer aveuglément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 14:43

Voilà un état d'esprit qui me plaît bien... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3743
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 14:45

starluc a écrit:
Voilà un état d'esprit qui me plaît bien... Very Happy

Alors permets-moi de te suggérer la lecture de Maîtres anciens.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 14:46

C'est quoi "maîtres anciens"? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80997
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 14:53

brigitte a écrit:
C'est drôle parce que j'ai tendance à trouver Haydn un tantinet embêtant et même certains trucs chez Beethoven en fait  Embarassed mais de nouveau sans généraliser! ... et puis il en faut pour tous les goûts Laughing

C'est à peu près pareil pour moi, je vénère Mozart et Schubert, j'écoute très peu Haydn et Beethoven, tout en reconnaissant leur importance voire leur génie parfois.
Il y a peut-être un axe Haydn-Beethoven et un autre Mozart-Schubert, même si c'est évidemment plus compliqué que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4439
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 15:01

starluc a écrit:
C'est quoi "maîtres anciens"? Laughing
Un roman-diatribe de Thomas Bernhard (Alte Meister en VO), sous-titré Une comédie, où, en gros, toutes les valeurs de la culture classique (Renaissance et romantisme compris) sont systématiquement descendues dans une espèce de logorrhée d'une méchanceté jubilatoire (mais Des arbres à abattre me semble plus abouti.)


Dernière édition par Benedictus le Jeu 5 Oct 2017 - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brigitte
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 24/08/2017

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 15:03

Je vois ce que tu veux dire: moi aussi je choisis Mozart-Schubert et j'aurais tendance à moins apprécier Haydn-Beethoven Laughing  Tout en relativisant bien sûr! Je déteste l'absolu pour la musique Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 15:05

starluc a écrit:
Rien à faire...Je ne vois pas en quoi il est "moderne"...Pour moi, il est rivé au XVIIIème siècle, culture que l'on a le droit d'apprécier...Mais bon..Les quatres notes d'entrée de la Vème de Beethoven me semblent confiner Mozart à l'âge des dentelles...

Alors attention j'aime beaucoup Beethoven aussi, en ce qui me concerne. Mais... les quatre accords d'entrée de la 5e, c'est vraiment censé être le top de l'entrée dans la modernité de la sombritude de la rébellion ?... Non parce que tant qu'à comparer les tartes à la crème passages ultra-connus, l'entrée du Commandeur à la fin de Don Gio, je ne suis pas sûr que ça ait beaucoup à envier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 15:06

Benedictus a écrit:
starluc a écrit:
C'est quoi "maîtres anciens"? Laughing
Un roman-diatribe de Thomas Bernhard (Alte Meister en VO), sous-titré Une comédie, où, en gros, toutes les valeurs de la culture classique (Renaissance et romantisme compris) sont systématiquement descendues dans une espèce de logorrhée d'une méchanceté jubilatoire (mais Des arbres à abattre me semble plus abouti.)

Ouh, là tu m'ouvres des horizons... Cool Comme j'aime bien les gens qui "décapent" et la méchanceté qui s'assume, cela devrait me plaire! Merci, merci! coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 15:08

Octavian a écrit:
starluc a écrit:
Rien à faire...Je ne vois pas en quoi il est "moderne"...Pour moi, il est rivé au XVIIIème siècle, culture que l'on a le droit d'apprécier...Mais bon..Les quatres notes d'entrée de la Vème de Beethoven me semblent confiner Mozart à l'âge des dentelles...

Alors attention j'aime beaucoup Beethoven aussi, en ce qui me concerne. Mais... les quatre accords d'entrée de la 5e, c'est vraiment censé être le top de l'entrée dans la modernité de la sombritude de la rébellion ?... Non parce que tant qu'à comparer les tartes à la crème passages ultra-connus, l'entrée du Commandeur à la fin de Don Gio, je ne suis pas sûr que ça ait beaucoup à envier.

P-ê...Mais c'est moins marquant. Beethoven ne tourne pas autour du pot...Ca éclate tt de suite.

Et, au fond, dans l'histoire de la musique ce sont les quatre accords d'entrée de la 5ème qui ont fait date... Et qui restent dans la mémoire des musiciens, même modernes (je pense, entre autres à Ch Ives et sa "Concord-Sonata"... coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16714
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 15:22

starluc a écrit:
Benedictus a écrit:
starluc a écrit:
C'est quoi "maîtres anciens"? Laughing
Un roman-diatribe de Thomas Bernhard (Alte Meister en VO), sous-titré Une comédie, où, en gros, toutes les valeurs de la culture classique (Renaissance et romantisme compris) sont systématiquement descendues dans une espèce de logorrhée d'une méchanceté jubilatoire (mais Des arbres à abattre me semble plus abouti.)

Ouh, là tu m'ouvres des horizons... Cool Comme j'aime bien les gens qui "décapent" et la méchanceté qui s'assume, cela devrait me plaire! Merci, merci! coucou

D'autant qu'il y démolit complétement Heidegger (qui dans le genre verbeux-pompeux-obscur a tout pour te déplaire  Mr.Red ).

Il te faut ce livre.  Wink

Sinon, je suis également un tenant de l'axe Haydn/Beethoven/Brahms/Schoenberg.
Durchkomponiert to the max!  Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3072
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 16:12

On attend d'urgence quelqu'un pour défendre l'axe Méhul/Czerny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29136
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 16:21

Roderick a écrit:
On attend d'urgence quelqu'un pour défendre l'axe Méhul/Czerny

Arrête il le fait déjà toute l'année ! hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3743
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 16:33

arnaud bellemontagne a écrit:
starluc a écrit:
Benedictus a écrit:
starluc a écrit:
C'est quoi "maîtres anciens"? Laughing
Un roman-diatribe de Thomas Bernhard (Alte Meister en VO), sous-titré Une comédie, où, en gros, toutes les valeurs de la culture classique (Renaissance et romantisme compris) sont systématiquement descendues dans une espèce de logorrhée d'une méchanceté jubilatoire (mais Des arbres à abattre me semble plus abouti.)

Ouh, là tu m'ouvres des horizons... Cool Comme j'aime bien les gens qui "décapent" et la méchanceté qui s'assume, cela devrait me plaire! Merci, merci! coucou

D'autant qu'il y démolit complétement Heidegger (qui dans le genre verbeux-pompeux-obscur a tout pour te déplaire  Mr.Red ).

Il te faut ce livre.  Wink

Durchkomponiert to the max!  Cool

Enfin il faut savoir aussi que Bernhard vilipende dans certains livres ce qu'il encense dans d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 16:38

Ravélavélo a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
starluc a écrit:
Benedictus a écrit:
starluc a écrit:
C'est quoi "maîtres anciens"? Laughing
Un roman-diatribe de Thomas Bernhard (Alte Meister en VO), sous-titré Une comédie, où, en gros, toutes les valeurs de la culture classique (Renaissance et romantisme compris) sont systématiquement descendues dans une espèce de logorrhée d'une méchanceté jubilatoire (mais Des arbres à abattre me semble plus abouti.)

Ouh, là tu m'ouvres des horizons... Cool Comme j'aime bien les gens qui "décapent" et la méchanceté qui s'assume, cela devrait me plaire! Merci, merci! coucou

D'autant qu'il y démolit complétement Heidegger (qui dans le genre verbeux-pompeux-obscur a tout pour te déplaire  Mr.Red ).

Il te faut ce livre.  Wink

Durchkomponiert to the max!  Cool

Enfin il faut savoir aussi que Bernhard vilipende dans certains livres ce qu'il encense dans d'autres.

Comme Bernard Giraudeau dans "Ridicule", quoi... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3743
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 17:11

starluc a écrit:
Ravélavélo a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
starluc a écrit:
Benedictus a écrit:
starluc a écrit:
C'est quoi "maîtres anciens"? Laughing
Un roman-diatribe de Thomas Bernhard (Alte Meister en VO), sous-titré Une comédie, où, en gros, toutes les valeurs de la culture classique (Renaissance et romantisme compris) sont systématiquement descendues dans une espèce de logorrhée d'une méchanceté jubilatoire (mais Des arbres à abattre me semble plus abouti.)

Ouh, là tu m'ouvres des horizons... Cool Comme j'aime bien les gens qui "décapent" et la méchanceté qui s'assume, cela devrait me plaire! Merci, merci! coucou

D'autant qu'il y démolit complètement Heidegger (qui dans le genre verbeux-pompeux-obscur a tout pour te déplaire  Mr.Red ).

Il te faut ce livre.  Wink

Durchkomponiert to the max!  Cool

Enfin il faut savoir aussi que Bernhard vilipende dans certains livres ce qu'il encense dans d'autres.

Comme Bernard Giraudeau dans "Ridicule", quoi... Laughing

Merci pour la référence à Giraudeau que je ne connais pas.
Surprised
Le parallèle que tu traces entre lui et Bernhard pique ma curiosité, je ne manquerai pas de me renseigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 17:18

Ravélavélo a écrit:
starluc a écrit:
Ravélavélo a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
starluc a écrit:
Benedictus a écrit:
starluc a écrit:
C'est quoi "maîtres anciens"? Laughing
Un roman-diatribe de Thomas Bernhard (Alte Meister en VO), sous-titré Une comédie, où, en gros, toutes les valeurs de la culture classique (Renaissance et romantisme compris) sont systématiquement descendues dans une espèce de logorrhée d'une méchanceté jubilatoire (mais Des arbres à abattre me semble plus abouti.)

Ouh, là tu m'ouvres des horizons... Cool Comme j'aime bien les gens qui "décapent" et la méchanceté qui s'assume, cela devrait me plaire! Merci, merci! coucou

D'autant qu'il y démolit complètement Heidegger (qui dans le genre verbeux-pompeux-obscur a tout pour te déplaire  Mr.Red ).

Il te faut ce livre.  Wink

Durchkomponiert to the max!  Cool

Enfin il faut savoir aussi que Bernhard vilipende dans certains livres ce qu'il encense dans d'autres.

Comme Bernard Giraudeau dans "Ridicule", quoi... Laughing

Merci pour la référence à Giraudeau que je ne connais pas.
Surprised
Le parallèle que tu traces entre lui et Bernhard pique ma curiosité, je ne manquerai pas de me renseigner.

Bernard Giraudeau, dans "Ridicule" joue le rôle d'un abbé de cour. Il fait un sermon devant le roi Louis XVI où il justifie, avec maestria, les fondements de la religion catholique. Le roi vient le féliciter et l'abbé lui répond "oh, Sire, j'aurais pu tout aussi bien vous démontrer le contraire..." Sur quoi, le roi lui tourne le dos "bon, eh bien, bien le bonsoir M. le philosophe"...Et l'abbé comprend qu'il est perdu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4439
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 17:29

Cololi a écrit:
Roderick a écrit:
On attend d'urgence quelqu'un pour défendre l'axe Méhul/Czerny
Arrête il le fait déjà toute l'année ! hehe
Ce n'est pas plutôt Czerny/Dubois/Hakola?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82638
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Jeu 5 Oct 2017 - 21:48

Octavian a écrit:
Mais... les quatre accords d'entrée de la 5e, c'est vraiment censé être le top de l'entrée dans la modernité de la sombritude de la rébellion ?... Non parce que tant qu'à comparer les tartes à la crème passages ultra-connus, l'entrée du Commandeur à la fin de Don Gio, je ne suis pas sûr que ça ait beaucoup à envier.

Ce n'est pas du tout sur le même registre… dans ces symphonies (et celle-là en particulier), Beethoven redéfinit assez fortement ce que peut être un thème (moins de mélodie et – beaucoup – plus de structure) ; le Commandeur, c'est différent, c'est à la fois un effet harmonique (emprunts modaux) et dramatique (surtout), les deux œuvres ne sont pas de même nature et n'explorent pas les mêmes contrées.

En ce qui me concerne, je ne voudrais me passer d'aucun des deux, surtout pas.

(Je ne vois pas trop la nécessité d'opposer tous ces gens… Et encore moins pour traiter Mozart de perruque poudrée tout en vantant le formalisme extrême de Haydn… Qu'on n'aime rien du XVIIIe sauf Mozart et Beethoven, c'est cohérent, mais en exclure Mozart pour y mettre Haydn, ça me paraît vraiment faire des contorsions complexes pour justifier simplement son goût personnel.)


Roderick a écrit:
On attend d'urgence quelqu'un pour défendre l'axe Méhul/Czerny

Mr. Green

J'aurais plutôt dit Vranický/Gossec, mais je veux bien condescendre à faire un effort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1458
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Sam 7 Oct 2017 - 20:01

Sinon, on peut aussi dire que la période classique est la moins excitante de l'histoire de la musique, et c'est pour ça qu'on n'en a retenu que deux compositeurs et qu'elle a duré si peu de temps... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4439
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   Sam 7 Oct 2017 - 21:14

C'est ce que j'ai longtemps pensé... Jusqu'à ce que j'écoute (merci, David!) des concertos pour piano de Cramer et de Hummel, des symphonies de Gossec, de Cartillieri et de Wranitzky, les tragédies en musique de Salieri, Grétry et J.Ch. Bach - en plus de ce que je connaissais déjà (Requiem de Cherubini, œuvres pour clavier de W.F. Bach, les deux Iphigénie de Gluck).

Du coup, j'en viens à me poser des questions sur les causes de la postérité écrasante de Mozart et de Haydn - leur génie, certes, mais forcément autre chose, qui tient peut-être à l'histoire des formes, de la réception...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» A-t-on le droit de ne pas aimer Mozart ?
» transformer un jack droit en jack coudé?
» droit de réponse
» votre pied droit est-il intelligent?
» A vendre - 2 Euphoniums argent, pavillon droit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: