Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Albeniz - Iberia

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Albeniz - Iberia   Sam 21 Nov 2009 - 19:09

A part Alicia de Larrocha, qui peut me renseigner sur des versions plus récentes de ce chef-d'oeuvre d'Albeniz?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 993
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Sam 21 Nov 2009 - 20:06

J'avais beaucoup aimé Jean-François Heisser. Mais je crois que ce n'est plus disponible; je n'ai pas vu de réédition. (C'était chez Erato). Confused

Bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Enregistrements d'Iberia d'Albeniz   Sam 21 Nov 2009 - 20:27

Que pensez-vous des versions de Hervé Billaut, Olivier Chauzu, Luis Fernando Perez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Sam 21 Nov 2009 - 20:29

J'aime bien la version de Barenboïm, bien dans l'esprit des oeuvres. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Sam 21 Nov 2009 - 20:59

Justement, dimanche prochain, le 29 novembre, la Tribune des critiques de France Musique sera consacrée à Iberia.

Je ne connais pas beaucoup de versions. Celle de Marc-André Hamelin est pianistiquement superbe, un modèle comme toujours avec ce pianiste, mais sans la poésie et l'expressivité d'une Larrocha.

Celle de Chauzu est à fuir, faible pianistiquement, avec des tempos parfois ridiculement lents, des effets déplacés, aucune nuance, et surtout aucune interprétation, à tel point qu'on reconnaît à peine l'oeuvre. Quand c'était sorti, j'avais bien ri et je l'avais revendue illico.

On dit que la version d'Esteban Sanchez est excellente mais je ne l'ai pas écoutée. A vrai dire, je me contente très bien de Larrocha, mais l'écoute comparée de France Musique devrait être intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Enregistrements d'Iberia d'Albeniz   Sam 21 Nov 2009 - 21:23

J'ai écouté Hamelin (Hyperion) dans le 3ème cahier, c'est très bien fait mais je trouve que c'est une réalisation un peu froide.

De Chauzu (Harmonia Mundi), j'ai entendu à France Musique le 4ème, je ne suis pas du tout d'accord avec Hippolyte car c'est une vision d'une grande profondeur, alliée à une netteté et rondeur pianistiques confondantes. Jerez un peu lent, mais les moyens sont colossaux. De la poésie différente de celle de Larrocha, mais pas forcément en-dessous.

Billaut (Lyrinx) c'est très lent, mais pourquoi pas. Muraro, c'est l'excès inverse, on a pas le temps de dire ouf

Je serais curieuse d'entendre la version de Perez, dont on ne m'a dit que du bien. Je l'ai entendu dans le premier à la radio et c'était magnifique. Et celle de Torres Pardo. Quelqu'un les connait? Et cet anglais dont je ne sais plus le nom?


Dernière édition par Belcanto le Dim 22 Nov 2009 - 0:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Sam 21 Nov 2009 - 22:52

Faudra que j'écoute attentivement Muraro, mais ça m'avait l'air vraiment chouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 22 Nov 2009 - 0:00

C'est drôle, Belcanto, tu demandes des "renseignements" et en fait c'est toi qui en donnes. What the fuck ?!? On n'est jamais mieux servi que par soi-même. santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 22 Nov 2009 - 0:46

Hippolyte: qu'il n'y ait pas de malentendu entre vous et moi. Je ne possède pas les versions sus-citées, j'ai exprimé un désaccord sur ce que vous dites d'Hamelin qui me laisse froide et sur Chauzu, que j'ai entendu récemment à l'émission de Marc Dumont ainsi qu'il y a quelques mois au matin des musiciens en direct dans Albaicin, Polo et Lavapies.

Que pensez-vous de Perez, par exemple? Je l'ai entendu dans des extraits et j'ai trouvé magnifique bien que discutable.

Le reste, je ne connais pas du tout. Nicolas Unwin, Rosa Torres Pardo, la nouvelle version Heisser, Esteban Sanchez, Guillermo Gonzalez, etc.

Peut-être aurait-il mieux valu que je demande des "impressions" plutôt que des renseignements. Car bien que néophyte ici, je suis mélomane avertie depuis bien des années. On est toujours impressionné en arrivant dans un nouveau site.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 22 Nov 2009 - 2:44

Bienvenue, Belcanto, je n'avais pas vu que tu venais d'arriver. Je ne faisais que remarquer avec perplexité un décalage entre ta demande initiale et tes commentaires, mais pour le reste, s'agissant d'impressions, tu es bien entendu libre d'exprimer les tiennes, nous sommes là pour ça.

Pour Hamelin, je suis assez proche de ton avis, pas forcément "froid", mais à cette formidable démonstration de piano il manque des atmosphères, des couleurs et des ombres, ce qui dans cet ouvrage particulièrement me semble un défaut majeur.

Pour Chauzu, en revanche, vraiment pas d'accord. Jamais entendu un Iberia aussi mauvais. Je ne connais pas les autres versions que tu cites. Dans mon souvenir la version de Heisser était belle, mais ce n'est qu'un vieux souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Enregistrements d'Iberia d'Albeniz   Dim 22 Nov 2009 - 8:28

Je crois que je vais casser ma tirelire pour m'en rendre compte par moi-même et me procurer Chauzu, Perez, Sanchez, Unwin, Barenboïm, Billaut et la nouvelle de Heisser. La première m'avait semblé un peu brouillonne.

Sauf celle d'Hamelin, car ce que j'en ai entendu ne m'apporte rien. J'ai été fascinée par le grain qui émane de ce que j'ai entendu de la version Chauzu, outre sa fidélité au texte et l'absolue clarté et évidence polyphonique, qui la place parmi les meilleures. C'est drôle, mais Hamelin, Chauzu et Heisser ont aussi enregistré de très belles versions de Dukas, il doit y avoir une explication à cette coïncidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 22 Nov 2009 - 8:55

Bonjour Smile ,

pour Esteban Sanchez, Brilliant Classics a édité un coffret de 3 CDs reprenant tous les enregistrements de ce pianiste dans Albéniz.



Il est a noté que dans Ibéria la qualité sonore n'est pas extraordinaire mais l'interprétation d'Esteban Sanchez a le don de faire passer à l'arrière plan ce petit défaut. Le reste des oeuvres ne souffre pas de ce problème.

Pour revenir sur l'interprétation, le premier mot qui me vient est "naturel". La musique coule de source, les atmosphères se créent d'elles même grâce à la partition sans qu'Esteban Sanchez n'en rajoute, son jeu est très clair. Une grande interprétation thumright

Si par après, tu t'intéresse à ce pianiste, tu peux le retrouver aussi dans Manuel de Falla, Roaquin Turina et un très bon disque consacré à Gabriel Fauré.

Sinon, est-ce que quelqu'un a déjà eu l'occasion d'entendre Rafael Orozco dans cette oeuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 22 Nov 2009 - 12:25

Belcanto, n'oublie pas non plus d'aller voir sur MusicMe.com pour voir ce qui est le plus à ton goût et économiser sur des versions qui ne te plairaient pas du tout.
(Et de commander sur Amazon pour payer moins cher. hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 22 Nov 2009 - 12:28

Et surtout, n'oublie pas de nous en faire un petit compte-rendu, ce serait rudement sympathique. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 22 Nov 2009 - 14:38

DavidLeMarrec a écrit:
Belcanto, n'oublie pas non plus d'aller voir sur MusicMe.com pour voir ce qui est le plus à ton goût et économiser sur des versions qui ne te plairaient pas du tout.
(Et de commander sur Amazon pour payer moins cher. hehe )

Je ne connaissais pas ce site, il est génial! Mais je trouve un peu dommage d'avoir accès gratuitement à l'intégralité de l'enregistrement de Heisser et celui de Muraro et à la première moitié de celui de Chauzu. Ils font quoi pour manger?

Je suis impressionnée par chacune de ces versions. Celle de Heisser est un peu lisse à mon goût, tout en ayant une belle définition sonore et une superbe maestria, mais est-ce vraiment le cante hondo?. Celle de Muraro manquerait un peu de profondeur, mais on suit bien l'idée générale. Je suis un peu frustrée de ne pas entendre plus de celle de Sanchez, il y a une liberté et un balancement qui me plait, parfois au détriment de la continuité. c'est l'antipode de Muraro.

J'ai eu accès aux deux premiers cahiers entiers de celle de Chauzu, malgré une prise de son un peu trop proche à mon goût (on entend presque les marteaux et le volume manque), j'ai été conquise par la profondeur de sa vision et sa sobriété, du piano habité et refusant l'effet facile. Le choix de tempi étirés est bénéfique, car on entend toutes les parties dans leur complexité polyphonique.

Pas pu entendre ni Perez ni Unwin, ni Pardo. Je vais commander Chauzu et Perez. Mais chez Harmonia, juste une action militante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 22 Nov 2009 - 19:58

Belcanto a écrit:
Je ne connaissais pas ce site, il est génial!
Un forum est là aussi pour relayer les bonnes infos. Smile

Pour manger, ils vendent de l'écoute en ligne ou du téléchargement. Je me demande aussi comment ça peut être amorti, surtout qu'ils vendent ça assez cher.

C'est sans doute la publicité, vu le trafic énorme, qui doit leur sauver la mise. J'ai trouvé très sympa qu'on me propose de m'engager dans l'Armée de l'Air alors que j'écoutais des Quatuors de Mendelssohn. On n'est jamais assez prudent lorsqu'on ouvre la porte à l'Allemagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Brunail38
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 39
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 22 Nov 2009 - 20:58

Au niveau d'une version "orchestrée", des conseils ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Lun 23 Nov 2009 - 10:51

Tu parles de la suite Arbos?

J'ai justement ça dans mon coffret Dorati, mais je n'ai pas encore écouté; j'en dirai peut-être deux mots plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philistin
Néophyte


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Pour larrocha   Lun 23 Nov 2009 - 20:25

Il faut vraiment préférer la première version chez EMI ( en fait chez Hispavox) qui doit dater de 1962 et qui est beaucoup plus rythmée et colorée avec une dynamique plus grande.
Les versions Decca, surtout la troisième sont plus ternes et enregistrée avec de la réverbération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mar 24 Nov 2009 - 10:53

Tu parles de Dorati?

Ce que j'ai chez Mercury date de 1957. (avec Minneapolis)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mar 24 Nov 2009 - 11:59

J'ai l'impression que Philistin parle de Larrocha, plutôt, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mar 24 Nov 2009 - 17:29

C'est marqué dans le titre de son message, il parle de Larrocha. Mais comme les titres sont peu lisibles dans Forumactif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 29 Nov 2009 - 12:21

La tribune des critiques de disques.

Ah! Il est loin le temps d'Armand Panigel et les empoignades de Goléa et Bourgeois! Aujourd'hui c'est un peu décaféiné.

Je préfère la version Orozco à celle de Larrocha qui a été choisie. Elle va plus loin dans l'imaginaire. Et Larrocha n'est pas toujours très fidèle au texte, il faut peut-être le souligner, même si ce n'est pas politiquement correct. (Je parle des dynamiques notées par le compositeur, même dans les mauvaises éditions elles apparaissent correctement).

Hamelin a été descendu en flammes, avec raison. Je n'avais jamais entendu un Iberia aussi lisse, aussi dénué d'esprit. Son Lavapies sur youtube est à hurler. C'est tout de même regrettable que les critiques n'aient pas eu la délicatesse de ne pas le mentionner.

Celle de Rosa Torres Pardo est sans intérêt aussi.

Pour ma part, je dis donc Orozco, Larrocha dans les anciens. Chauzu, Billaut et Perez dans les jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Dim 29 Nov 2009 - 13:49

Belcanto a écrit:
Ah! Il est loin le temps d'Armand Panigel et les empoignades de Goléa et Bourgeois! Aujourd'hui c'est un peu décaféiné.
Effectivement, moins d'informations, moins de ridicule aussi. Mais le principe reste toujours le jeu de massacre, et plus le temps passe, plus je trouve ça franchement déplaisant.
Il serait plus intéressant de faire une tribune (quitte à ce qu'elle ne soit pas à l'aveugle) où l'on présente les propriétés de chaque version, plutôt que d'essayer d'établir une hiérarchie sur deux minutes en vouant aux gémonies des interprétations qui, dans l'absolu, sont quand même éverestique.

Le plus fort dans le genre, ça a quand même été l'émission comparative de Radio Classique sur une symphonie de Bruckner : plus de dix versions comparées, et pour le premier mouvement déjà éliminatoire, c'était une minute du début par symphonie. Et après ils décrétaient que Jochum était un tocard. Excellent ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Lun 30 Nov 2009 - 22:32

DavidLeMarrec a écrit:
Belcanto a écrit:
Ah! Il est loin le temps d'Armand Panigel et les empoignades de Goléa et Bourgeois! Aujourd'hui c'est un peu décaféiné.
Effectivement, moins d'informations, moins de ridicule aussi. Mais le principe reste toujours le jeu de massacre, et plus le temps passe, plus je trouve ça franchement déplaisant.
Il serait plus intéressant de faire une tribune (quitte à ce qu'elle ne soit pas à l'aveugle) où l'on présente les propriétés de chaque version, plutôt que d'essayer d'établir une hiérarchie sur deux minutes en vouant aux gémonies des interprétations qui, dans l'absolu, sont quand même éverestique.

Le plus fort dans le genre, ça a quand même été l'émission comparative de Radio Classique sur une symphonie de Bruckner : plus de dix versions comparées, et pour le premier mouvement déjà éliminatoire, c'était une minute du début par symphonie. Et après ils décrétaient que Jochum était un tocard. Excellent ! Laughing

Quand une version est une arnaque, je suis favorable au jeu de massacre.

Mais il ne faut pas se tromper! A utiliser avec prudence. Pour la version Hamelin, il y a de quoi critiquer car sans être une arnaque, je me demande vraiment pourquoi cet artiste a enregistré ce répertoire qu'il ne ressent pas.

Objectivement, je ne suis pas un inconditionnel des professionnels qui sont invités à cette tribune, hormis des gens comme Arnaud Merlin, ou Alain Lompech.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Lun 30 Nov 2009 - 22:45

Dommage que Chauzu n'ait pas été sélectionné. On aurait eu un sacré jeu de massacre. Mais Hudry, dans sa sagesse, a quand même choisi des versions qui tenaient la route.

Parce que Hamelin, cela ne mérite certainement pas d'être massacré ! Ce n'est certes pas idiomatique pour deux sous, mais au moins ce n'est pas indigne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Lun 30 Nov 2009 - 22:49

Et Ciccolini, ça donne quoi dans ces oeuvres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Lun 30 Nov 2009 - 22:52

Hippolyte a écrit:
Dommage que Chauzu n'ait pas été sélectionné. On a échappé à un sacré jeu de massacre. Mais Hudry a quand même choisi des versions qui tenaient la route.

Parce que Hamelin, cela ne mérite certainement pas d'être massacré ! Ce n'est certes pas idiomatique pour deux sous, mais au moins ce n'est pas indigne...

Vous n'êtes pas objectif, cher Hippolyte. Je vous rappelle que Chauzu a fait l'unanimité dans les critiques: Diapason d'or, 4 étoiles du Monde de la Musique, le choix de France Musique. Je ne vois pas à quel massacre vous faites allusion. Sa version est bien plus habitée que celle de Hamelin, sa diction plus claire, sa technique moins m'as-tu-vu et plus au service de la matière musicale. Pas de feux d'artifice, mais une évidence, outre un respect absolu du texte que l'on ne trouve pas chez Larrocha. Avez-vous écouté son Jerez? Je ne l'ai jamais entendu ainsi. Seuls m'ont gênée une prise de son trop mate et un ou deux tempos un peu personnels et appesantis.

Non, Hudry n'a pas fait de très bon choix: Torres Pardo est fort creuse.


Dernière édition par Belcanto le Lun 30 Nov 2009 - 23:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Lun 30 Nov 2009 - 23:00

Belcanto a écrit:
Objectivement, je ne suis pas un inconditionnel des professionnels qui sont invités à cette tribune, hormis des gens comme Arnaud Merlin, ou Alain Lompech.
Moi aussi je les aime bien ces deux-là (mais attention, c'est Christian Merlin, du Figaro, qui participe à la Tribune; Arnaud Merlin est aussi sur France Musique mais c'est un producteur, qui a plusieurs émissions.)
Jean-Charles Hoffelé est plus problématique: il a une connaissance discographique assez inégalée, mais à la radio il fait trop souvent sa précieuse ridicule. Je pense qu'il en a conscience, il en joue, telle une diva. Ça anime un peu l'émission mais ça doit aussi agacer pas mal d'auditeurs...


Dernière édition par adriaticoboy le Lun 30 Nov 2009 - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Lun 30 Nov 2009 - 23:16

Belcanto a écrit:
Vous n'êtes pas objectif, cher Hippolyte. Je vous rappelle que Chauzu a fait l'unanimité dans les critiques: Diapason d'or, 4 étoiles du Monde de la Musique, le choix de France Musique. Je ne vois pas à quel massacre vous faites allusion.

Tu me fais rire. Depuis quand les Hochets d'Or sont-ils des gages d'objectivité critique, ou même plus modestement de critique avertie ? On a vu d'autres fausses valeurs portées au pinacle.

C'est sûr que le disque n'a pas été massacré (heureusement d'ailleurs, je n'ai pas ce genre de plaisir et je n'aime pas non plus cette course à la "version de référence") mais le soutien dont il a bénéficié a accrû sérieusement ma méfiance à l'égard de nos critiques musicaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Lun 30 Nov 2009 - 23:24

Hippolyte a écrit:
Belcanto a écrit:
Vous n'êtes pas objectif, cher Hippolyte. Je vous rappelle que Chauzu a fait l'unanimité dans les critiques: Diapason d'or, 4 étoiles du Monde de la Musique, le choix de France Musique. Je ne vois pas à quel massacre vous faites allusion.

Tu me fais rire. Depuis quand les Hochets d'Or sont-ils des gages d'objectivité critique, ou même plus modestement de critique avertie ? On a vu d'autres fausses valeurs portées au pinacle.

C'est sûr que le disque n'a pas été massacré (heureusement d'ailleurs, je n'ai pas ce genre de plaisir et je n'aime pas non plus cette course à la "version de référence") mais le soutien dont il a bénéficié a accrû sérieusement ma méfiance à l'égard de nos critiques musicaux.

Ne pensez-vous pas qu'il existe aussi la possibilité chez vous d'être passé à côté de quelque chose? ça peut arriver, surtout lorsqu'il s'agit d'un produit qui a tout de même été peu controversé à sa sortie. J'ai eu l'occasion d'entendre une fois ce pianiste dans la sonate de Dukas, à l'Athénée de Paris, ainsi que l'Humoresque de Schumann, et c'était tout sauf une fausse valeur. Un certain charisme, de l'honnêteté, des partis-pris très personnels et plausibles, une volonté de ne pas faire facile... et ça marche. Outre une technique magnifique au service de sa pensée. Bon, une façon de se présenter un peu limite (dommage, ces cheveux en bataille).

Et Lompech, Jean Roy, Lionel Esparza, c'est tout sauf des rigolos.

Je vous suggère de ne pas vous arrêter à une première impression. Mais quand on est mélomane, on est tellement passionnel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mar 1 Déc 2009 - 20:42

Belcanto a écrit:
Quand une version est une arnaque, je suis favorable au jeu de massacre.
Il y a vraiment des versions publiées où de faux pianistes font semblant de jouer ?

Et je suis désolé, lorsqu'on décrète au bout de deux minutes d'une symphonie de Bruckner que Jochum est nul parce qu'il n'a pas pris le tempo qu'un obscur criticaillon avait envie d'entendre parce qu'il lui rappelle le premier concert de ses quinze ans, ce n'est pas vraiment de l'analyse de haute volée qui autorise le jugement sans appel.

Ca n'empêche pas d'être critique évidemment, mais :
1) avec le respect nécessaire ;
2) et surtout sans cette course imbécile à la hiérarchisation. Il est plus intéressant (c'est d'ailleurs le faux-nez vendu par la propagande de ces émissions et de beaucoup de collectionneurs de versions, les glottophiles étant finalement moins hypocrites de ce point de vue) d'aller chercher des choses nouvelles, qui nous font voir l'oeuvre autrement, avec d'autres plaisirs, qui nous informent. Qui rompent la lassitude d'écouter la même interprétation, aussi.


Citation :
Objectivement, je ne suis pas un inconditionnel des professionnels qui sont invités à cette tribune, hormis des gens comme Arnaud Merlin, ou Alain Lompech.
Ce n'est pas une question de personnalité mais du principe et du ton général. Moi aussi, si on me met avec trois potes autour d'un phonographe, avec un verre de Brandy dans chaque main, je peux dire beaucoup de mal de Klemperer dans Mozart.

Simplement, lorsqu'on est censé faire une émission informative destinée au public, on prend la mesure de ses propos. Les amateurs de classique qui vont au concert ou qui achètent des disques pour le plaisir de faire la moue parce que ce n'est pas leur idéal m'agacent. Et moi-même, je me maudis lorsque je vois que j'ai cette exigence en cherchant le disque idéal, et que je vais renoncer à écouter une version des Meistersinger parce que Konrad Nachtigall n'a pas un joli timbre.


Bref, on serait en droit d'attendre, il me semble, parce que les participants, précisément, ne sont pas des imposteurs, quelque chose de plus informatif (pourquoi ces choix, plutôt que leur évaluation) et pour tout dire de plus décent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 0:17

DavidLeMarrec a écrit:


Et je suis désolé, lorsqu'on décrète au bout de deux minutes d'une symphonie de Bruckner que Jochum est nul parce qu'il n'a pas pris le tempo qu'un obscur criticaillon avait envie d'entendre parce qu'il lui rappelle le premier concert de ses quinze ans, ce n'est pas vraiment de l'analyse de haute volée qui autorise le jugement sans appel.

Ca n'empêche pas d'être critique évidemment, mais :
1) avec le respect nécessaire ;
2) et surtout sans cette course imbécile à la hiérarchisation. Il est plus

Nous sommes d'accord. Je déteste les discussions de salon destinées à tailler des costards aux professionnels de la musique.

Mais nous ne parlons pas de la même chose. Il y a eu des arnaques au disque. Moins maintenant, mais il y en a eu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82030
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 10:55

Belcanto a écrit:
Hippolyte a écrit:
Dommage que Chauzu n'ait pas été sélectionné. On a échappé à un sacré jeu de massacre. Mais Hudry a quand même choisi des versions qui tenaient la route.

Parce que Hamelin, cela ne mérite certainement pas d'être massacré ! Ce n'est certes pas idiomatique pour deux sous, mais au moins ce n'est pas indigne...

Vous n'êtes pas objectif, cher Hippolyte. Je vous rappelle que Chauzu a fait l'unanimité dans les critiques: Diapason d'or, 4 étoiles du Monde de la Musique, le choix de France Musique.

Je ne sais pas si Hippolyte est vraiment le moins objectif des deux. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 10:58

Belcanto a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


Et je suis désolé, lorsqu'on décrète au bout de deux minutes d'une symphonie de Bruckner que Jochum est nul parce qu'il n'a pas pris le tempo qu'un obscur criticaillon avait envie d'entendre parce qu'il lui rappelle le premier concert de ses quinze ans, ce n'est pas vraiment de l'analyse de haute volée qui autorise le jugement sans appel.

Ca n'empêche pas d'être critique évidemment, mais :
1) avec le respect nécessaire ;
2) et surtout sans cette course imbécile à la hiérarchisation. Il est plus

Nous sommes d'accord. Je déteste les discussions de salon destinées à tailler des costards aux professionnels de la musique.

Mais nous ne parlons pas de la même chose. Il y a eu des arnaques au disque. Moins maintenant, mais il y en a eu.
Mais qu'est-ce que c'est, une arnaque au disque ? Un ratage ? Pas assez bien pour le prix ? Pas les bonnes oeuvres sur la pochette ? scratch

A moins qu'il ne soit question du cas Clayderman et de son piano sin control.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 11:04

L'arnaque n'est pas dans le disque, elle est (parfois) dans le Hochet d'Or. violon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 13:48

Hippolyte a écrit:
L'arnaque n'est pas dans le disque, elle est (parfois) dans le Hochet d'Or. violon
Vu la forme, on pourrait plutôt parler d'un hameçon doré pour la clientèle. Mais est-ce vraiment une arnaque ? Il y a des effets de mode, un peu de manipulation aussi, mais de là à dire qu'on est trompé sur la marchandise.

Le problème structurel des récompenses, c'est qu'on en distribue beaucoup pour exister, et de façon mensuelle, donc sans aucune rationnalité... Il en faut de toute façon un certain nombre pour constituer le disque d'extraits...

Là où ce peut être intéressant, c'était plus la politique d'Opéra International, dont le timbre de platine était vraiment rare et attribué seulement pour des enregistrements particulièrement impeccables. Après ça, on peut discuter (il me semble que le Don Carlo de Solti l'avait, alors que quoique très bon, il y a amplement mieux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 16:25

Citation :
(il me semble que le Don Carlo de Solti l'avait, alors que quoique très bon, il y a amplement mieux).



C'est même le moins qu'on puisse dire (pour moi, c'est un studio sous sachet stérile, avec une Tebaldi sénile, et un chef désespérant de superficialité... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 18:42

DavidLeMarrec a écrit:
Belcanto a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


Et je suis désolé, lorsqu'on décrète au bout de deux minutes d'une symphonie de Bruckner que Jochum est nul parce qu'il n'a pas pris le tempo qu'un obscur criticaillon avait envie d'entendre parce qu'il lui rappelle le premier concert de ses quinze ans, ce n'est pas vraiment de l'analyse de haute volée qui autorise le jugement sans appel.

Ca n'empêche pas d'être critique évidemment, mais :
1) avec le respect nécessaire ;
2) et surtout sans cette course imbécile à la hiérarchisation. Il est plus

Nous sommes d'accord. Je déteste les discussions de salon destinées à tailler des costards aux professionnels de la musique.

Mais nous ne parlons pas de la même chose. Il y a eu des arnaques au disque. Moins maintenant, mais il y en a eu.
Mais qu'est-ce que c'est, une arnaque au disque ? Un ratage ? Pas assez bien pour le prix ? Pas les bonnes oeuvres sur la pochette ? scratch

A moins qu'il ne soit question du cas Clayderman et de son piano sin control.

Je ne voulais pas le citer mais quand on écoute Stéphane Blet par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 18:49

Hippolyte a écrit:
L'arnaque n'est pas dans le disque, elle est (parfois) dans le Hochet d'Or. violon

Ce n'est pas mon avis. On peut être d'accord ou pas en tant qu'auditeur. En général, les récompenses sont décernées après accord de TOUTE la rédaction, rédacteur en chef compris et laissent peu de place à la subjectivité. Un diapason d'or ou un choc du Monde est ce qui lance le mieux les artistes et ouvre leurs enregistrements à la grande distribution. Je n'ai jamais vu encore un enregistrement encensé dans un magazine sérieux et descendu dans un autre. Ces récompenses font parfois grincer des dents mais elles sont nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 18:49

Mais c'est quand même hyper confidentiel, il n'y a quasiment rien chez un label un peu bien distribué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 19:22

Belcanto a écrit:
En général, les récompenses sont décernées après accord de TOUTE la rédaction, rédacteur en chef compris et laissent peu de place à la subjectivité.

En général ? Pour avoir entendu certains critiques commenter en privé des récompenses données par leur propre journal, je peux te dire que cette généralité souffre de sérieuses exceptions. Cette unanimité n'existe pas telle que tu la formules. Le rédacteur en chef, oui, certes. Pour les autres rédacteurs, tout est affaire d'influence, de stratégie, de diplomatie et d'intérêt, car - et c'est la raison première -, excepté celui qui est en charge d'écrire la critique, la plupart n'ont pas écouté le disque !


Dernière édition par Hippolyte le Mer 2 Déc 2009 - 19:23, édité 1 fois (Raison : tu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 19:32

Hippolyte a écrit:

Le rédacteur en chef, oui, certes.

C'est déjà beaucoup. C'est le rédacteur en chef qui choisit l'extrait qui sera donné en échantillon dans le CD offert. Les chroniqueurs apposent sur leur papier la récompense PROPOSÉE, qui est ensuite discutée par les autres chroniqueurs, le rédacteur en chef étant déterminant. Pour être au courant des tensions qu'il existe dans certains hebdos entre chroniqueurs, je sais que cette mesure est primordiale pour éviter toute tricherie ou tout favoritisme.

En général, peut-on dire que les récompenses soient du paquet bonux? Non (il n'en va pas de même pour les victoires, je sais). Vous émettez un doute sur l'une d'elle, c'est votre avis, respectable, pas forcément celui de l'opinion générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 19:36

Belcanto a écrit:
Je n'ai jamais vu encore un enregistrement encensé dans un magazine sérieux et descendu dans un autre.
C'est que tu ne lis que des magazines sérieux, effectivement, et pas Diapason, Classica, Répertoire, LMDLM ou Opéra International. hehe

Plus sérieusement, Hippolyte a bien sûr raison : j'ai moi aussi mes sources (sans surprise) sur le déroulement des critiques. C'est comme un journal politisé, il y a une ligne éditoriale idéologique et on est prêt à faire des entorses à l'honnêteté de l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 19:38

Belcanto a écrit:
c'est votre avis, respectable, pas forcément celui de l'opinion générale.
C'est pas une question d'opinion générale (qui n'est pas plus dupe que cela au demeurant, je pense), mais de réalité des processus de décision : on force la main aux rédacteurs pour mettre un papier dans le bon sens, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 19:46

DavidLeMarrec a écrit:
Belcanto a écrit:
Je n'ai jamais vu encore un enregistrement encensé dans un magazine sérieux et descendu dans un autre.
C'est que tu ne lis que des magazines sérieux, effectivement, et pas Diapason, Classica, Répertoire, LMDLM ou Opéra International. hehe

Plus sérieusement, Hippolyte a bien sûr raison : j'ai moi aussi mes sources (sans surprise) sur le déroulement des critiques. C'est comme un journal politisé, il y a une ligne éditoriale idéologique et on est prêt à faire des entorses à l'honnêteté de l'écoute.

En général, un choc du Monde est suivi de 5 diapasons. Ou inversement, diapason d'or et 4 étoiles du Monde. C'est de bonne guerre. Quelquefois, plus rarement, choc et diapason. Ces deux magazines doivent émettre des avis différents, mais rarement totalement divergents.

A-t-on déjà vu un massacre quelque part et des dithyrambes par ailleurs? Je n'en ai pas le souvenir.

Par ailleurs, je ne suis pas d'accord. Les chroniqueurs sont farouchement indépendants. Bastianelli, Lompech, Moreau, Naulleau pour Diapason, Roy, Bellamy, pour Monde, Bonnaure pour Classica et j'en passe... pour en connaître un certain nombre parmi eux, je peux affirmer qu'ils ne sont astreints à aucune ligne particulière. Ils ne sont pas formatés et peuvent envoyer leurs articles du bout du monde sans passer par aucun lavage de cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 19:52

Sauf que je connais le cas, moi, où il y a pression. Smile Evidemment qu'ils ne vont pas dire s'ils modifient ceci ou cela, et peut-être qu'on ne le leur demande pas à eux parce que ce qu'ils écrivent convient, ou parce que leur nom leur sert de rempart. Mais ça existe.

De toute façon, dans un milieu où beaucoup se connaissent, même sans manipulation, l'objectivité...

Le problème est de toute façon dès le départ : en si peu de mots, on ne peut pas faire passer un avis convenablement détaillé et argumenté, et en plus les rédacteurs se donnent rarement la peine de le tenter...

Bref, ça sert à rien de les lire, quoi, et même sans prendre en considération Internet. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 19:54

Belcanto a écrit:
A-t-on déjà vu un massacre quelque part et des dithyrambes par ailleurs? Je n'en ai pas le souvenir.
Je serais en peine de citer des exemples, il y a tellement longtemps que je ne lis plus ça, mais j'en ai rencontré souvent, autant qu'il m'en souvienne, c'est même banal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 20:44

DavidLeMarrec a écrit:
Sauf que je connais le cas, moi, où il y a pression. Smile Evidemment qu'ils ne vont pas dire s'ils modifient ceci ou cela, et peut-être qu'on ne le leur demande pas à eux parce que ce qu'ils écrivent convient, ou parce que leur nom leur sert de rempart. Mais ça existe.

S'il y avait pression, bon nombre d'entre eux donneraient leur démission. Ils sont trop farouchement indépendants pour suivre le dictat de qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84760
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   Mer 2 Déc 2009 - 20:45

Certains l'ont fait, précisément.

Bien, à présent, je ne vais peut-être pas plus insister : c'est tout à ton honneur de vouloir croire à la vertu, et comme je ne vais pas t'avancer les noms, tu es libre de ne pas ajouter foi à ce que je dis. C'est d'ailleurs très bien de ne pas croire les médisances. Smile

Après ça, tu ne me convaincras pas, puisque je sais. Et de toute façon, je n'ai pas dit non plus que le système était pourri, je dis juste comme Hippolyte qu'il est illusoire de penser qu'il fonctionne sur des critères purement esthétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Albeniz - Iberia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Albeniz - Iberia
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Albeniz - Iberia
» Vos disques favoris.
» Iberia ( Albéniz )
» Cécilia- Albeniz
» Mateo Albeniz (1755/60-1831)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: