Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Monteverdi : Madrigaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28688
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Monteverdi : Madrigaux   Ven 27 Nov 2009 - 22:55

Quoi ? Natrav ?? Il n'y a pas de sujet sur la discographie des madrigaux de Monteverdi !!

Je cherche une bonne version du Livre VIII de ses madrigaux. Laquelle choisir ? J'ai l'impression que certains complets ... d'autres non ... jamais dans le même ordre, alors je m'y perd.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Ven 27 Nov 2009 - 22:59

Justement, j'avais posé la question.

De fait, cf. fil sur les madrigaux, tout y est exposé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Nov 2010 - 11:24

Elvira a écrit:
Justement, j'avais posé la question.

De fait, cf. fil sur les madrigaux, tout y est exposé.
Donc juste en deux mots concernant l'interprétation. Parce qu'entendre de si belles choses sans en parler serait un crime sans nom.
C'est sous les conseils avertis de Natrav qu'ici je me suis dirigé.
Son fil sur les madrigaux est juste impressionnant, ici le VIII :
http://classik.forumactif.com/general-f1/le-madrigal-italien-1530-1640-t1425-400.htm


La sinfonia, préfigure bien ce qui va suivre et quand Rossana Bertini entre en scène c'est un vrai festival. Sa voix angélique vous transporte aux rythmes des entrelacs de voix
Les complaintes vous élèvent, tout se bouscule, il faut lire entre les notes au risque de ne pas tout entendre. C'est juste divin.
Il faut que ça repasse en boucle. Je vois pas comment on pourrait entendre mieux ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Nov 2010 - 12:09

Tout ça est très plaisant à lire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Nov 2010 - 15:24

Il faudra que je réécoute, alors, parce que je trouve Alessandrini un peu sec et presque malingre avec ses voix sans vibrato, pour le madrigal monteverdien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28688
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Nov 2010 - 15:30

En plus avec une pochette qui insite à l'achat Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Nov 2010 - 15:34

Je te découvre une passion pour la peinture, on pourra en parler dans les fils correspondants. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Iranon
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 26
Localisation : Celephais
Date d'inscription : 01/02/2010

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Nov 2010 - 17:50

Alessandrini a-t-il enregistré tout les livres? Il y a bien une intégrale par "The consort of musicke" qui semble de qualité d'après le fil sur le madrigal italien et mes oreilles qui ont apprécié le livre IV, mais bon, sans les textes, bof, c'est un peu du gachis... Confused
Et oui cette pochette est une véritable invitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Nov 2010 - 17:52

Iranon a écrit:
Alessandrini a-t-il enregistré tout les livres? Il y a bien une intégrale par "The consort of musicke" qui semble de qualité d'après le fil sur le madrigal italien et mes oreilles qui ont apprécié le livre IV, mais bon, sans les textes, bof, c'est un peu du gachis... Confused
Alessandrini n'a pas enregistré tous les livres. La seule disponible avec les textes doit être celle de La Venexiana.
Revenir en haut Aller en bas
Iranon
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 26
Localisation : Celephais
Date d'inscription : 01/02/2010

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Nov 2010 - 19:09

alexandre. a écrit:
Alessandrini n'a pas enregistré tous les livres. La seule disponible avec les textes doit être celle de La Venexiana.

D'accord... Pas dramatique mais tout de même dommage comme situation;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Jeu 4 Nov 2010 - 9:18

atomlegend a écrit:
Donc juste en deux mots concernant l'interprétation. Parce qu'entendre de si belles choses sans en parler serait un crime sans nom.
C'est sous les conseils avertis de Natrav qu'ici je me suis dirigé.
Son fil sur les madrigaux est juste impressionnant, ici le VIII :
http://classik.forumactif.com/general-f1/le-madrigal-italien-1530-1640-t1425-400.htm


J'aime énormément ce disque.

Le Lamento de La Ninfa m'a tout simplement bouleversé ici. La fragilité que la chanteuse met dans les deux petites notes du début (Amor) me met les larmes aux yeux à chaque fois. Et c'est pire après. Je sens la perte, le désespoir et la peur presque naïve que je n'ai pas trouvé dans d'autres versions. Un monde qui s'écroule tout simplement.


Dernière édition par Cello le Sam 6 Nov 2010 - 8:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Jeu 4 Nov 2010 - 12:43

Je suis bien de ton avis. Cette interprétation de ce lamento est exceptionnelle. Jamais on ne sent à ce point le caractère pregnant de son angoisse presque blanche, le vide qui l'étreint et l'empathie douloureuse des témoins de ce drame. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Jeu 4 Nov 2010 - 18:58

Je suis vraiment navré, c'est tout frais d'une minute... et j'entends pas du tout ça. Tout est si froidement parfait...

J'avais été beaucoup plus touché par Lefilliâtre / Dumestre, avec son excès assumé. Mais je crois que je n'ai pas beaucoup d'inclination pour la trop grande stylisation du madrigal, surtout avec les voix toutes droites et décharnées du Concerto Italiano.


Sinon, la fin du Zefiro torna du livre VI (dont il était question de 'Playlist') est magnifique dans l'absolu, je crois de toute façon que c'est le livre qui m'a le plus touché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Ven 5 Nov 2010 - 10:02

Il me semble me souvenir d'une discussion en Général où tu disais préférer largement le V... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Ven 5 Nov 2010 - 15:41

Ça m'avait étonné, il avait certainement dû se tromper. Enfin une étourderie du David ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Ven 5 Nov 2010 - 21:48

jerome a écrit:
Il me semble me souvenir d'une discussion en Général où tu disais préférer largement le V... study
C'est possible, en tout cas avec Monteverdi, on voit bien le déclin de la musique occidentale... on passe d'Orphée à Poppée (entre la musique et les sujets !) et du livre V au livre VIII. Shit
Quel tristesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 6 Nov 2010 - 16:32

Tu écris exactement ce que je pense, c'est louche, doit y avoir un piège... What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 6 Nov 2010 - 16:36

Non, c'est juste qu'il change d'esthétique, et qu'on n'y trouve plus les mêmes qualités polyphoniques ni les mêmes audaces harmoniques. Conjoncturellement, nous avons le même avis. Smile

Après, si on parle de la fin du XVIIe qui peut quasiment égaler Orphée pour moi, on ne sera sans plus du tout d'acord. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80235
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Dim 7 Nov 2010 - 2:01

DavidLeMarrec a écrit:
Non, c'est juste qu'il change d'esthétique, et qu'on n'y trouve plus les mêmes qualités polyphoniques ni les mêmes audaces harmoniques. Conjoncturellement, nous avons le même avis. Smile

Des audaces harmoniques j'en vois plus dans Poppée que dans Orphée pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Dim 7 Nov 2010 - 15:34

Oui, pour l'harmonie, je pensais d'abord aux madrigaux (où c'est flagrant). Orphée et Poppée sont très différents et je n'ai pas vérifié. Cela dit, si je n'ai pas vu d'audaces en lisant Orphée, je n'en ai pas vu non plus en lisant Poppée... mais je n'ai pas lu les deux intégralement, donc... S'il y a des passages particulièrement significatifs, tu peux me dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28688
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Ven 11 Nov 2011 - 14:49

Cello a écrit:
atomlegend a écrit:
Donc juste en deux mots concernant l'interprétation. Parce qu'entendre de si belles choses sans en parler serait un crime sans nom.
C'est sous les conseils avertis de Natrav qu'ici je me suis dirigé.
Son fil sur les madrigaux est juste impressionnant, ici le VIII :
http://classik.forumactif.com/general-f1/le-madrigal-italien-1530-1640-t1425-400.htm


J'aime énormément ce disque.

Le Lamento de La Ninfa m'a tout simplement bouleversé ici. La fragilité que la chanteuse met dans les deux petites notes du début (Amor) me met les larmes aux yeux à chaque fois. Et c'est pire après. Je sens la perte, le désespoir et la peur presque naïve que je n'ai pas trouvé dans d'autres versions. Un monde qui s'écroule tout simplement.

Je viens d'écouter ce disque. Tout simplement magnifique Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Ven 11 Nov 2011 - 17:52

antrav a écrit:
Si ch'io vorrei morire

Dès l'entrée, l'extase, le soupir, hommes et femmes unis dans les mêmes mouvements ascendants. La délicatesse avec laquelle les voix caressent les vers suivants est furieusement érotique. La musique encore plus que les paroles ose l'indécence. Les cris de joie physique des amants, les halètements saccadés, les soupirs s'éteignants en suspens. Les mouvements sur Ahi bocca, ahi, baci , ahi lingua marquent l'acmé de ce moment de plaisir. Suit l'apaisement de cette mort de bonheur sur "Si ch'io... " final. Monteverdi est un homme passionné qui ne recule pas devant le plaisir, le plaisir de démontrer la virtuosité du madrigal de ce XVII° débutant. Le figuralisme implacable de ce madrigal est proprement stupéfiant.

Si ch'io vorrei morire
Ora ch'io bacio, Amore,
La bella bocca del mio amato core.
Ahi, cara e dolce lingua,
Datemi tant'umore
Che di dolcezz'in questo sen m'estingua !
Ahi, vita mia, a questo bianco seno,
Deh, stingetemi fin ch'io venga meno !
Ahi bocca, ahi baci, ahi lingua,
Torn'a dire:
"Si ch'io vorrei morire".


Comme j'aimerais mourir
A l'heure où j'embrasse, Amour,
La belle bouche de mon coeur bien aimé.
Ah, chère et douce langue,
Livre-moi tous tes sucs
Que je puisse m'abîmer de douceur dans ce sein.
Ah, ma vie ! Contre cette blanche poitrine
Serre-moi tant qu'à la fin je me pâme.
Ah, bouche ! Ah, baisers ! Ah, langue !
Répète encore: "Comme j'aimerais mourir".

Merci pour la traduction.

Dans Shakespeare et dans John Donne, to die souvent voulait dire avoir un orgasme. Je suppose que morire voulait dire la même chose pour Monteverdi.
 
Alessandrini chante le madrigal très lentement, et le résultat est trop sentimental pour moi. L'interprétation  sur  le CD live (en Corse) de  La Venexiana est meilleure. Mais le meilleur que je connais est dans un 33 tours de New York Pro Musica.
 
New York Pro Musica le chante comme un amant brulant. L'interprétation est chargé d'érotisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eleanore-clo
Mélomane averti


Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: madrigaux   Mer 30 Nov 2011 - 22:56

Bonsoir

Harnoncourt 1984 est le grand gagnant de la discographie de "ll Combattimento di Tancredi et Clorinda", réalisée par Diapason ce mois-ci.

Cordialement
Eléanore-clo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 17 Nov 2012 - 0:57

Personne ne connait l'intégrale dirigée par Anthony Rooley sortie il y a peu en collection économique chez Virgin?

En écoutant un disque où se trouvent des madrigaux des livres 7 et 8 dirigé par Christie, je me suis dit qu'il fallait que je m'y plonge... et cette intégrale pourrait être intéressante si musicalement ça vaut le coup! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 17 Nov 2012 - 1:05

C'est pas ce qui se fait de mieux pour les madrigaux . Disons que ça manque tantôt d'un peu de finesse tantôt d'un peu de poigne, mais l'ensemble est honnête et le prix attractif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 17 Nov 2012 - 1:21

Bon, alors je vais plutôt aller piocher à droite et à gauche dans ce que je trouve...
Merci! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 17 Nov 2012 - 11:30

En ce moment, et depuis 2 ans, Paul Agnew a entreprit une tournée dans toute la France + Venise pour refaire l'intégrale des madrigaux. Cette année je crois que c'est les madrigaux 5 et 6. Je crois que les concerts peuvent encore être écoutés sur arteliveweb ou sur youtube.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 17 Nov 2012 - 11:37

Polyeucte a écrit:
Personne ne connait l'intégrale dirigée par Anthony Rooley sortie il y a peu en collection économique chez Virgin?

En écoutant un disque où se trouvent des madrigaux des livres 7 et 8 dirigé par Christie, je me suis dit qu'il fallait que je m'y plonge... et cette intégrale pourrait être intéressante si musicalement ça vaut le coup! Very Happy
Ce n'est pas intégral, tu as les livres I, II, III, VI, VII, VIII.
Le reste avait été enregistré pour l'Oiseau-Lyre (et comme ce catalogue est honteusement sous exploité...).
Il y avait pas mal de commentaires pertinents dans ce fil : http://classik.forumactif.com/t1425-le-madrigal-italien-1530-1640
Pour 20€, je ne vois pas de vraie raison pour passer à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80235
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 17 Nov 2012 - 11:54

alexandre. a écrit:
Pour 20€, je ne vois pas de vraie raison pour passer à côté.

L'absence des textes peut-être?... (à moins qu'ils y soient?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 17 Nov 2012 - 11:56

Oui, c'est vrai. Mais on peut toujours se reporter aux traductions de natrav pour une bonne partie.
Ou avoir l'intégrale de la Venexiana pour disposer des textes (mais là ce n'est plus le même budget Confused ).
Revenir en haut Aller en bas
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 17 Nov 2012 - 12:01

Les textes sont quasiment tous en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6383
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 23 Jan 2013 - 10:29

Hidraot a écrit:
Les textes sont quasiment tous en ligne.

Aurais-tu un lien s'il te plait, ça m'intéresserait. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 23 Jan 2013 - 10:46

http://livretsbaroques.fr/Madrigaux.htm#Compositeurs

Ça fait longtemps que je ne suis pas allée voir mais il yna des mises à jour régulières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6383
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 23 Jan 2013 - 11:18

Merci Hidraot! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dadamax
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 43
Localisation : Provence
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 14 Sep 2013 - 15:39

Naxos propose, à l'exception du livre 8 je crois, tous les madrigaux, avec les textes et une traduction en anglais... Le tout dirigé par Marco Longhini. Je n'ai pas tout écouté mais ai particulièrement aimé les interprétations des livres 3 et 4.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=91eSAxr_3RY
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28688
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Ven 22 Nov 2013 - 13:50

Qui a écouté :



Moi dés que je vois Rivenq et Cavallier sur la pochette j'ai envie d'acheter alors ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Dadamax
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 43
Localisation : Provence
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Ven 22 Nov 2013 - 17:29

C'est une compilation de morceaux des 7ème, 8ème, 9ème livres de madrigaux, avec un scherzo musicalo de 1632, bref parmis ses dernières oeuvres non opératiques.

L'interprétation est... top niveau! C'est pour moi une merveille.

Depuis un moment, je me demande s'il ne serait pas beau de voir interprêter, même représenter, le 8ème livre de madrigaux, dont la structure globale semble réellement étudiée et presque celle d'un opéra avec des numéros variés... je ne l'ai pas encore entendu en disque, tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=91eSAxr_3RY
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2897
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Ven 22 Nov 2013 - 18:48

Dadamax a écrit:
Depuis un moment, je me demande s'il ne serait pas beau de voir interprêter, même représenter, le 8ème livre de madrigaux, dont la structure globale semble réellement étudiée et presque celle d'un opéra avec des numéros variés... je ne l'ai pas encore entendu en disque, tiens...
La Venexiana l'a fait je crois, sinon il faudra attendre que Paul Agnew arrive au 8ème livre (dans 2 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Sam 23 Nov 2013 - 0:28

Cololi a écrit:
Qui a écouté :



Moi dés que je vois Rivenq et Cavallier sur la pochette j'ai envie d'acheter alors ...
Dans le genre grande déclamation, inégalé. Rivenq est renversant en Testo, probablement son plus beau témoignage.

J'en avais parlé ici :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2009/06/10/1277-il-combattimento-di-tancredi-e-di-clorinda-discographie
Depuis, j'ai écouté quelques autres très grandes versions (comme celle de Lasserre, phénoménale), mais ça fait déjà quelques parutions commentées.

    William Christie (1992). Cette version s'impose comme la plus inspirée, grâce à l'extraordinaire enthousiasme verbal du Testo de Nicolas Rivenq, qui façonne les phrases avec le naturel de la déclamation parlée et le pouvoir d'impact de la déclamation chantée. L'idéal que les inspirateurs de deux Camerate n'auraient osé rêver.
    Par ailleurs, l'accompagnement très réduit (deux violons, luth, et viole de gambe), dans une acoustique agréablement réverbérée, produit l'épure parfaite qui sied à cette version où le texte est incontestablement premier. Arte a de surcroît diffusé en 2004 une version filmique très plaisante à regarder, mélangeant sans esprit de sérieux balade vénitienne et restitution.
    Un extrait figure dans cette notule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Dim 24 Nov 2013 - 10:59

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Qui a écouté :



Moi dés que je vois Rivenq et Cavallier sur la pochette j'ai envie d'acheter alors ...
Dans le genre grande déclamation, inégalé. Rivenq est renversant en Testo, probablement son plus beau témoignage.

J'en avais parlé ici :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2009/06/10/1277-il-combattimento-di-tancredi-e-di-clorinda-discographie
Depuis, j'ai écouté quelques autres très grandes versions (comme celle de Lasserre, phénoménale), mais ça fait déjà quelques parutions commentées.
638), my emphasis a écrit:
Claudio Monteverdi in the preface to Madrigals of War and Love (1

    William Christie (1992). Cette version s'impose comme la plus inspirée, grâce à l'extraordinaire enthousiasme verbal du Testo de Nicolas Rivenq, qui façonne les phrases avec le naturel de la déclamation parlée et le pouvoir d'impact de la déclamation chantée. L'idéal que les inspirateurs de deux Camerate n'auraient osé rêver.
    Par ailleurs, l'accompagnement très réduit (deux violons, luth, et viole de gambe), dans une acoustique agréablement réverbérée, produit l'épure parfaite qui sied à cette version où le texte est incontestablement premier. Arte a de surcroît diffusé en 2004 une version filmique très plaisante à regarder, mélangeant sans esprit de sérieux balade vénitienne et restitution.
    Un extrait figure dans cette notule.
Merci d’avoir écrit cette revue d’enregistrements de Combattimento. J’ai commandé le disque de Christie.

En ce qui concerne Harnoncourt, ce que tu dis m’apparait juste. Mais j’adore son interprétation quand même, pace qu’il est tellement fâché. Dans la préface de Combattiemnto Monteverdi a dit que l’expression de colère en musique était un de ses buts principaux.

(Désole pour l’anglais)
Monteverdi dans la préface de Madrigaux guerriers et amoureux (le gras est de moi) a écrit:
Reflection shows the principal emotions of mankind to be three: anger, equanimity, and supplication or humility. This truth is corroborated by what the great philosophers say, as well as by the character of the human voice with its high, low, and middle pitch. It is further manifested clearly in the art of sound through its threefold expressions–passionate, soft, and calm. But thought I have carefully searched the works of earlier composers, I have not been able to find any examples of the passionate style–only of the calm and soft. Yet Plato speaks of the agitated style in the third book of his Republic when he describes “that kind of harmony which fittingly imitates the voice and accents of a brave man going into battle.”

Now I am aware that contrasts are what stir our souls, and that such stirring is the aim of all good music. As Boethius puts it: “Music was given us either to purify or to degrade our conduct.” Accordingly, I set about by study and effort to rediscover this style of expression, and finding that all the best philosophers declare that a Pyrrhic, that is to say, a rapid, tempo should be used for all war-like or agitated dances, and on the contrary a slow tempo for the opposite situations, I pondered the repeated quarter note, which seemed to me to correspond to a spondee when performed by an instrument. And when I reduced this note to sixteenths, and matched these one-to-one with a speech connecting anger and disdain, I could hear in this simple example the likeness of the effect I was seeking–and this even though the voice could not keep pace with the speed of the instrument.

In order to test the device still further, I had recourse to the divine Tasso, as being the poet who expresses most aptly and most naturally in words the passions he wishes to describe. I turned to the account he gives of the combat between Tancred and Clorinda [b]and there I found as subject for my music the two contrary passions of battle and prayer on the point of death
Bien que j'adore le Harnoncourt, j'adore le Vartolo plus! Ca sent l’antiquité Smile

Un autre disque qui est intéressant est celui de Clemencic

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Jeu 24 Juil 2014 - 13:49

Sortie de l'intégrales des Madrigaux de Monteverdi par La Venexiana :

C'est pour le 9 septembre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Jeu 24 Juil 2014 - 14:26

Très, très belle référence. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18866
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Lun 10 Nov 2014 - 14:18





Quarto Libro di madrigali: I. Sfogava con le stelle
Quarto Libro di madrigali: II. Si ch'io vorrei morire
Quarto Libro di madrigali: III. Voi pur da me partite
Quarto Libro di madrigali: IV. Anima dolorosa
Quarto Libro di madrigali: V. Piagn' e sospira, e quand' i caldi raggi
Quinto Libro di madrigali: I. Cruda Amarilli, che col nome ancora
Quinto Libro di madrigali: II. O Mirtillo, Mirtill' anima mia
Quinto Libro di madrigali: III. Era l'anima mia
Quinto Libro di madrigali: IV. T'amo mia vita, la mia cara vita
Quinto Libro di madrigali: V. E cosi a poco a poco
Sesto Libro di madrigali, Lamento d'Arianna: I. Lasciatemi morire
Sesto Libro di madrigali, Lamento d'Arianna: II. O Teseo, o Teseo moi
Sesto Libro di madrigali, Lamento d'Arianna: III. Dove, dove è la fede
Sesto Libro di madrigali, Lamento d'Arianna: IV. Ahi, che non pur risponde
Sesto Libro di madrigali: Zefiro torna, e 'l bel tempo rimena
Sesto Libro di madrigali, Sestina: I. Incenerite spoglie, avara tomba
Sesto Libro di madrigali, Sestina: II. Ditelo, o fiumi, e voi, ch'udiste Glauco
Sesto Libro di madrigali, Sestina: III. Dara la notte il sol lume alla terra
Sesto Libro di madrigali, Sestina: IV. Ma te raccogli, O Ninfa, in grembo 'l Cielo
Sesto Libro di madrigali, Sestina: V. O chiome d'or, neve gentil del seno
Sesto Libro di madrigali, Sestina: VI. Dunque, amate reliqui, un mar di pianto
Quinto Libro di madrigali: Questi vaghi concenti


Quelqu'un a écouté?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28688
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Lun 10 Nov 2014 - 14:32

J'ai écouté, mais je n'ai aucun avis pour le moment hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2897
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Lun 10 Nov 2014 - 17:43

J'ai écouté aussi. Magnifique dans l'interprétation et notamment dans l'équilibre des voix (et voix/basse continue pour la deuxième partie). Très intéressant aussi dans ce que laisse à entendre ce programme de l'évolution entre prima et seconda prattica.

Après, les réserves :
Par rapport au concert, c'est un poncif de le dire, mais il y a une grosse perte en terme d'incarnation des personnages, c'est plus propre, mais la présence, les respirations, cette manière (qu'on aime ou pas) de Paul Agnew de presque "cracher" certains mots disparait.
Le choix de madrigaux (nécessaire pour faire un CD) ne me convient pas toujours. Me manquent plus particulièrement le "Ah, dolente partita !" au tout début du livre IV et le Pastor Fido ("Ecco silvio..." du livre V).

Mais bon, ce "Lamento d'Arianna" I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Lun 10 Nov 2014 - 19:27

Je l'ai à peine survolé, mais encore une fois, les Arts Flo (je ne suis pourtant pas un fanatique de leur esthétique chorale) représentent un idéal pour moi dans ce répertoire : on entend vraiment des solistes qui expriment des choses, comme dans le vieux disque Christie… très loin des interprétations immaculées mais purement instrumentales façon Alessandrini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2892
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Déc 2014 - 13:10

Tiens, c'est en lisant la critique d'un disque de madrigaux dont le livret est semble-t-il bien pauvre (version de La Venexiana), que je me suis rendu compte qu'il ne m'était jamais venu à l'idée d'écouter des madrigaux en lisant les textes. D'autant plus étonnant qu'à l'inverse je n'ai jamais imaginé écouter un opéra sans parcourir le texte et en comprendre l'histoire et la narration.

Si la musique de cette forme me semblait se suffire à elle-même, je comprends que nombre de mélomanes considèrent qu'il s'agit d'un des styles dans lesquels les textes sont de la plus grande qualité et très important dans la compréhension lors de l'écoute. A y réfléchir ça me parait évident maintenant.

Et vous, écoutez-vous les madrigaux avec le livret dans les mains ?

EDIT : d'ailleurs je tombe sur un post de Vartan (parlant de la version Rooley) "Gros inconvénient, il n'y a pas de livret, et sans le texte, le madrigal c'est pas la peine ! Non, non, non !". Au moins c'est clair Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2897
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Déc 2014 - 13:51

Comme les opéras, j'écoute (presque) systématiquement la première fois avec le livret, rarement ensuite. Mais il m'arrive aussi de les relire sans musique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Déc 2014 - 14:18

Les textes étant très stéréotypés (même ceux d'auteurs inattaquables au demeurant), et la polyphonie noyant par essence l'expression précise des affects qui y sont contenus, c'est bien de lire les textes, mais pas forcément indispensable.

Enfin, pour les madrigaux subvertis comme le Combattimento, le Lamento della Ninfa, le Ballo delle ingrate, oui, forcément, texte indispensable. Mais pour les Monteverdi d'avant les deux derniers livres, et pour les Gesualdo, Agostini, Luzzaschi, Marenzio, D'India et autres, même si leurs mouvements expressifs suivent le texte, ça reste quand même une plus-value modérée à mon sens.
(En tout cas personnellement le texte ne me suffit pas à être séduit pour ceux qui ne m'ont pas touché musicalement.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   Mer 3 Déc 2014 - 18:29

J'ai écouté le livre VI dans la version Alessandrini avec le livret traduit et je ne conçois pas qu'il fût possible que je m'en abstinsse. C'est saoûlant sans comprendre les mots. Mais c'est juste assez enivrant de les entendre chantés en lisant, sans quoi on n'entend pas les intentions, que dis-je, la musique de Monteverdi. (Cf. ce qu'en dit DavidLeMarrec dans son paragraphe 1 ci-dessus, je suis d'accord mais il y a un point entre la polyphonie et l'expression des affects que la lecture permet d'atteindre avec une certaine précision).

La poésie de ce livre me parle, pas tellement celle du livre VIII. Le reste, dont j'ai pris connaissance en audio uniquement, je ne l'ai pas encore abordé de cette manière parce qu'il m'aurait fallu en effet produire un effort important pour soutenir la tension engendrée par le « dispositif » lecture/écoute, sans compter celle de l'œuvre en elle-même, qui est d'une musicalité relativement inouïe de nos jours.

La première fois c'était en concert, Les Arts Florissants, le livre IV. Je crois que je n'étais pas le seul à découvrir et nous étions un peu « ailleurs » à la fin du concert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monteverdi : Madrigaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Monteverdi : Madrigaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Claudio Monteverdi : Madrigaux
» Monteverdi : Madrigaux
» Monteverdi - Vêpres de la Vierge
» Monteverdi - Orfeo
» Luca Marenzio (1553-1599) madrigaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: