Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Turandot Monte-Carlo Novembre 2009

Aller en bas 
AuteurMessage
pollione
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 28/11/2009

Turandot    Monte-Carlo Novembre 2009 Empty
MessageSujet: Turandot Monte-Carlo Novembre 2009   Turandot    Monte-Carlo Novembre 2009 EmptySam 28 Nov 2009 - 8:02

Giacomo PUCCINI (1858-1924)
Turandot
Drame lyrique en trois actes et cinq tableaux
Livret de Giuseppe Adami et Renato Simoni
d'après la fable théatrale homonyme de Carlo Gozzi
Création postume Scala de Milan 1826


Mise en scène:Chen Kaige réalisée par Allex Aguilera
Décors:Liu Qing
Costumes: Chen Tong Xun
Lumières:Albert Faura

Production du Palau de les Arts Reina Sofia, Valence

Turandot Sylvie Valayre
Calaf Fabio Armiliato
Liu Daniela Dessi
Timour Ramaz Chikviladze
Altoum Guy Gabelle
Ping Giorgio Caoduro
Pang Norbert Ernst
Pong Florian Laconi
Un mandarin Gianfranco Montresor

Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo
Direction Jacques Lacombe
Choeurs de l'Opéra de Monte-Carlo et de l'Opéra National de Montpellier
Chorale de l'Académie de Musique Fondation Rainier lll
Direction Stefano Visconti

Monte-Carlo, Forum Grimaldi, 22 novembre 2009



Après trente ans d'absence de Turandot sur le Rocher, autant dire que le spectacle programmé dans le cadre de la Fête Nationale Monégasque faisait figure d'évènement.

Trois réprésentations dont deux soirées de gala,affichant complet depuis des semaines,ont été programmées au Grimaldi Forum,salle très agréable d'une capacité de 1800 places, idéale pour l'ouvrage, à l'acoustique et au confort parfait.

La diffusion sur Arte en 2008 de la mise en scène du cinéaste chinois Chen Kaige,créée au Palau de les Arts Reine Sofia de Valence, avait déjà permis d'en admirer le classicisme de bon aloi bénéficiant de très beaux décors et de costumes traditionnels (pas moins de six tenues pour Turandot !) mis en valeur par les lumières raffinées d'Albert Faura. Si le traitement des évolutions du choeur apparaît quelque peu conventionnel, les protagonistes sont mis en valeur par des images frappantes dont on retiendra la vision de Ping Pang et Pong sur leurs balançoires ou la fuite éperdue de Turandot après le duo avec Calaf.

Sans éviter quelques décalages ou imprécisions chez certains pupitres, Jacques Lacombe, propose une direction colorée, sans cesse attentive aux voix et à l'équilibre entre fosse et plateau. Quant aux choeurs, si souvent sollicités dans cette partition, leur puissance vocale n'est jamais mise en défaut

Parmi une distribution de très haut niveau, on distinguera le pétulant trio de Ministres formé par Giorgio Caoduro,Norbert Ernst et Florian Laconi, ainsi que le Timour à la grande noblesse de timbre de Ramaz Chikviladze. On sera plus réservé sur l'adéquation du rôle de Liu aux moyens actuels de Daniela Dessi, d'une vocalité trop dramatique pour restituer la fragilité d'un personnage que des aigus trop prudents et un costume peu seyant achèvent de desservir. Plus de satisfaction en revanche avec un Fabio Armilato au port racé et aux aigus vaillants, qui se signale par une interprétation particulièrement sensible de « Nessun dorma » . Il forme un couple très crédible avec la Turandot de Sylvie Valayre. La soprano française qui a deja triomphé dans ce role à Budapest ,Dresde,Berlin et Washington capte l'attention dès son entrée en scène . Avec l'atout d'une élégance qui transcende son aplomb scénique, Sylvie Valayre est bien l'être inaccessible et torturé voulu par Puccini grâce à un jeu inspiré de la dramaturgie chinoise. Sa maîtrise vocale lui permet d'affronter cranement la redoutable scène des énigmes tandis que la fulgurance de ses aigus alterne avec de superbes messa di voce lors de l'affrontement avec Calaf. Avec une telle assurance dans un rôle aussi périlleux que Turandot, la chanteuse française nous montre encore une fois qu'elle est une artiste d'exception.



Au finale, une représentation électrisante dont la somptuosité rend justice à l'ultime opus de Puccini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Turandot Monte-Carlo Novembre 2009
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MTV EMA - 5 novembre 2009
» Deep Purple à l'Olympia le 18 novembre
» Festival Blues Sur Scène du 13 au 28 Novembre 2009
» Jose Cura
» [ Album ] Extrait de "World behind my wall" - RollingStone @

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: