Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vladimir Sofronitsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 25 Sep 2013 - 12:59

pale  Attention, cette source n'est pas légale... Il est interdit d'en faire mention sur le forum. Les œuvres de Boris Goltz, Dmitri Kabalevski, Nikolaï Medtner et Sergueï Prokofiev (au moins) ne sont pas libres de droits elles-mêmes (sans même parler des droits voisins dans de nombreux autres cas).

Je pense qu'il faut éditer ton message...  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 25 Sep 2013 - 13:14

En effet, pas d'incitation au piratage ici. Merci d'y veiller à l'avenir, Toscarturo. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 14 Mai 2014 - 12:00

Melodiya vient, comme annoncé depuis un mois ou deux sur divers sites Internet, de publier un nouveau boîtier de deux disques compacts consacrés à Vladimir Sofronitsky.

Spoiler:
 

Voici le contenu avec quelques commentaires, en reprenant les indications discographiques de l'éditeur.

CD n°1. Frédéric Chopin, Franz Schubert/Ferenc Liszt, Ferenc Liszt et Alexandre Scriabine.

1-10. Frédéric Chopin : dix Mazurkas (opus 63 n°2, 33 n°3-4, 68 n°4, 30 n°2-4, 50 n°3 et 41 n°1-2).
11. Frédéric Chopin : Polonaise, opus 26 n°1.
12-14. Frédéric Chopin : trois Valses (opus 69 n°1 et 70 n°2-3).
Ce sont des extraits des sessions d'enregistrement en studio en janvier et février 1960 (le 11 février pour les Mazurkas, le 8 janvier pour la Polonaise, le 19 février pour les Valses). Ce sont des enregistrements déjà publiés en disque compact par Agora, Arlecchino, Classound, Denon, Musikstrasse et Philips, mais il ne s'agit pas forcément toujours des mêmes prises : il y a parfois eu deux ou trois prises différentes d'une même œuvre le même jour, et les éditeurs n'ont pas toujours choisi la même prise pour leurs publications respectives (ce qui ajoute encore beaucoup à l'intérêt déjà majeur de ces sessions). Les œuvres concernées par la multiplicité des prises complètes sont les opus 63 n°2, 30 n°3-4, 50 n°3, 41 n°1, 26 n°1, 69 n°1 et 70 n°3.

15. Franz Schubert/Ferenc Liszt : Litanei.
16. Ferenc Liszt : Sposalizio.
17. Alexandre Scriabine : Andante de la Sonate-Fantaisie n°2, opus 19.
Il s'agit de la dernière session de Sofronitsky réalisée en studio, le 11 décembre 1960 (il existe quelques enregistrements postérieurs effectués en public, le 24 décembre 1960 et le 7 janvier 1961, chaque fois au musée Scriabine). Elle est rééditée complètement. L'Andante de la Sonate de Scriabine avait déjà été publié en disque compact par Arlecchino, Brilliant et Philips, mais Litanei et Sposalizio sont ici réédités pour la première fois depuis l'époque du disque vinyle. Ce sont trois enregistrements d'une beauté indescriptible.

CD n°2. Consacré entièrement à Alexandre Scriabine. Les plages 1-14 sont enregistrées en studio, les plages 15-40 en public.

1. Étude, opus 2 n°1. Melodiya donne l'année d'enregistrement 1951, mais selon la discographie de Farhan Malik (IPQ 1998) ce n'est pas possible et il doit s'agir plutôt de l'enregistrement en studio de 1949. Déjà publié par Le Chant du monde, Denon et DiwClassics.
2-3. Prélude, opus 2 n°2, et Impromptu à la Mazur, opus 2 n°3. Enregistrements en 1953, déjà réédités par Denon (et par Vista Vera pour l'Impromptu à la Mazur).
4. Prélude, opus 35 n°2. Il y a une petite ambiguïté pour cette œuvre : s'agit-il de l'enregistrement de 1948 ou de celui de 1948-1953 ? Melodiya indique 1948, mais le minutage correspond un peu mieux à celui de 1948-1953. Celui de 1948 a été réédité par Denon, celui de 1948-1953 n'a jamais été réédité sur disque compact jusqu'ici.
5. Prélude, opus 27 n°1. Enregistrement en 1939. Première réédition sur disque compact.
6-9. Préludes, opus 17 n°1,3-4,6. Enregistrements en 1948 (n°3) et en 1952 (les trois autres), déjà réédités en disque compact par Denon.
10. Prélude, opus 22 n°1. Enregistrement en 1946, déjà réédité en disque compact par Denon et Urania.
11. Prélude, opus 16 n°1. Enregistrement en 1948 (le 5 juillet), déjà réédité en disque compact par Denon et Urania.
12-14. Guirlandes, opus 73 n°1, Flammes sombres, opus 73 n°2, et Vers la flamme, opus 72. Enregistrements en studio le 6 janvier 1959. Déjà réédités en disque compact par Arlecchino et Philips (l'opus 72 a en outre été déjà réédité par Le Chant du monde, Diapason tout récemment, Melodiya, Olympia et Vista Vera). Une nouvelle réédition ne nuit pas, pour ces trois enregistrements miraculeux. C'est la session du 6 janvier 1959 au complet.

15-30. Seize Préludes (opus 13 n°1, 11 n°2, 13 n°3, 11 n°5, 15 n°1, 11 n°9, 22 n°2, 22 n°3, 16 n°2-4 et 11 n°15,16,21-22,24).
31-35. Cinq Poèmes (opus 52 n°1, 59 n°1, 51 n°3, 52 n°3 et 36).
36. Sonate n°9, opus 68.
37. Fragilité, opus 51 n°1.
38. Feuillet d'album, opus 45 n°1.
39. Mazurka, opus 25 n°3.
40. Étude, opus 42 n°5.
Ce sont vingt-six œuvres extraites des récitals Scriabine du 8 janvier 1960 et du 2 février 1960 donnés à la petite salle (Maly) du conservatoire de Moscou, deux récitals parmi les plus incendiaires et oniriques qu'on puisse imaginer. La plupart des extraits viennent du récital du 2 février, mais le Prélude opus 11 n°9 vient de celui du 8 janvier. Il y a aussi plusieurs œuvres qui ont été jouées aux deux dates en question : c'est le cas des opus 13 n°1, 11 n°2,5, 15 n°1, 22 n°2, 11 n°16,21-22,24, 59 n°1, 51 n°1,3 et 45 n°1. Pour lever toutes ces ambiguïtés, il faut que mon exemplaire arrive et que je l'écoute en parallèle avec les références...

Un très beau boîtier, avec d'excellents choix et un certain nombre d'enregistrements rares (les premières publications en disque compact, etc.), même s'il n'y a, a priori et avant l'écoute, pas d'inédits. Sur la page du site Internet de Melodiya, il y a même une phrase qui me semble (wishful thinking ?) indiquer qu'il y aura peut-être d'autres volumes...

Melodiya a écrit:
Melodiya is preparing for release a collection of the great pianist's records.

http://melody.su/en/catalog/classic/21014/


Dernière édition par Scherzian le Mer 14 Mai 2014 - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 14 Mai 2014 - 17:31

Tu l'as commandé où ? Sur ebay ? Pas de livraison avant mi/fin juin…


 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 14 Mai 2014 - 18:53

Mariefran a écrit:
Tu l'as commandé où ? Sur ebay ? Pas de livraison avant mi/fin juin…

Oui, sur ebay, grâce au vendeur providentiel... J'ai relu l'offre, mais je n'ai pas vu de livraison si tard (il fait partir l'objet dans les dix jours qui suivent le règlement)... Tu me fais peur, là...  pale  La livraison en juin, c'est sur quel site ?

Citation :
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 22 Avr 2015 - 8:03

Que dire d'important après tous les posts superbes de Scherzian sur ce génial pianiste? Pour ma part ,je viens de réécouter un Cd de l'album Brillant , avec La Fantaisie de Schubert et le Carnaval, il y a un tel effacement derrière la musique et dans sa façon de jouer, ce n'est pas vraiment pour ceux qui aiment le très beau piano, mais pour ceux qui voient plus l'âme que le corps de la musique.C'est rare par l'effet d'un seul disque de ressentir autant de vécu et de profondeur dans des oeuvres tellement jouées et rabbatues .Il y a une terrible et puissante unité dans cette vision de la fantaisie et surtout ,ce n'est pas surjoué, comme beaucoup le font .J'avoue aussi avoir écouté Nikitta Magaloff ,dans le Carnaval ,juste après avoir écouté Sofro, et j'ai trouvé que tout semblait exagèré et forcé, alors que le Schumann de Sofro,m'évoquait une balade assez natuelle , pourtant Schumann est un musicien extrêmement périlleux à jouer , il faut surtout pas , être en dessous ou au dessus,et l'effet n'est plus le même et surtout un carnaval se doit d'être démonstratif, mais la différence entre les deux, c'est que Magaloff démontre et Sofro suggère, et la musique c'est essentiellement l'art de suggérer ,ce qui n'existe pas en réalité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Ven 24 Avr 2015 - 16:21

Le problème de l'album Brilliant, c'est le degré de filtrage qu'il impose dans la partie haute du spectre audio, disons tout ce qui dépasse à peu près 8kHz ou 10kHz selon les œuvres choisies. Dans les enregistrements en public, c'est difficile, dans ces conditions, de profiter de l'ambiance du concert, de se laisser emporter par les circonstances du récital : l'acoustique de la salle en devient abstraite, théorique, étouffée, clinique. Dans tous les enregistrements, en concert comme en studio, le piano y perd aussi une large partie de ses harmoniques supérieurs, ceux qui définissent la sonorité et le timbre que le musicien obtient de son instrument.

Bien enregistrée, et surtout bien rééditée, la sonorité de Sofronitsky fait, au contraire, les délices de ceux qui aiment le très beau piano : le raffinement des nuances -- les deux nuances extrêmes du piano, disons le ppp et le fff, sont accessibles à n'importe quelle personne qui pose ses mains sur le clavier, puisqu'il suffit d'une force très modeste pour produire le fff et qu'il suffit d'un petit peu d'oreille pour trouver le ppp, alors que le grand maître est celui qui obtient le plus grand nombre de nuances intermédiaires ou demi-nuances (plus d'une centaine !) entre le ppp qui reste un son avec un timbre, une projection et une pénétration qui lui permettent d'échapper au silence, et le fff qui reste un son avec une plénitude et une texture qui lui permettent d'échapper au bruit --, la souplesse féline du jeu et en particulier celle du poignet, l'utilisation diabolique des pédales (lors de ses concerts, les professeurs présents conseillaient à leurs élèves : « Regardez ses pieds ! »), le raffinement et la variété des textures et des couleurs, l'ampleur du rubato ou au contraire son absence totale, la subtilité de l'agogique, la force aristocratique de la conception. Je crois qu'il doit exister au moins une centaine de disques compacts de Sofronitsky : sur ces cent disques, il y en a sans doute à peu près vingt-cinq qui permettent de l'écouter dans de très bonnes conditions de départ et au travers d'un travail éditorial qui a respecté ce dont on dispose sans essayer de le « nettoyer ». En écoutant ces vingt-cinq disques, il ne fait aucun doute que Sofronitsky était l'un des très rares véritables magiciens de l'instrument, ce que confirment d'ailleurs ceux qui l'ont écouté en direct, mélomanes, pianistes et pédagogues (par exemple Heinrich Neuhaus), artistes, dramaturges (Vsevolod Meyerhold), peintres, poètes (Aleksandr Blok). Meyerhold qui lui a dédié sa mise en scène de La Dame de pique, Blok qui aimait l'écouter jouer et improviser et y trouvait peut-être une source d'inspiration.

Je suis d'accord avec toi à propos de la Fantaisie de Schubert ; on ne répétera jamais assez l'importance de cette œuvre, aussi bien pour elle-même que pour sa « filiation » dans la musique de Schumann et dans celle de Liszt en particulier. La version de Sofronitsky montre assez bien l'influence qu'il a exercée sur des générations de pianistes russes plus jeunes dans cette œuvre, à commencer par Sviatoslav Richter.

Au sujet du Carnaval, c'est, me semble-t-il, une des œuvres où sa conception a le plus changé, entre 1947 et 1959, pour prendre la date de son premier enregistrement connu et celle de son dernier. Je ne suis pas sûr de le suivre tout à fait dans cette évolution -- contrairement par exemple à la Première Sonate, opus 11 -- et je pense que je préfère encore, à cet enregistrement précoce de 1951 qui est le seul en studio et qu'on trouve dans le boîtier Brilliant, celui du concert en public du 4 mars 1947 édité par Prometheus Editions. Mais c'est un enregistrement très défaillant et je ne pense pas qu'un ingénieur du son pourra y faire grand-chose (l'édition Prometheus me semble optimale). En 1947, Chiarina et Chopin sont à se damner ; je ne pense pas que Sofronitsky se serait encore lancé dans un tel Chopin dès le début des années 1950.

(Et puis, le résultat de la suggestion est bien plus puissant et fécond que celui de la démonstration ou de l'affirmation... Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Ven 24 Avr 2015 - 16:54

Merci Scherzian pour ta réponse, mais pour un enregistrement de 1950 en public, je le trouve assez bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Ven 24 Avr 2015 - 19:42

gluckhand a écrit:
Merci Scherzian pour ta réponse, mais pour un enregistrement de 1950 en public, je le trouve assez bon.

Oui, il a été « nettoyé », mais un enregistrement du début des années 1950 ne peut pas sonner comme ça, sans presque aucun souffle résiduel, sans air autour des notes, de façon aussi assourdie. Ils ont nettoyé la partie supérieure du spectre et ont altéré en même temps les timbres. Je viens de réécouter la réédition pirate par Urania (URN 22.299) : loin d'être idéale, elle est quand même un peu meilleure, avec des timbres plus fidèles et une musique plus aérée, une partie haute du spectre plus ouverte. L'idéal pour cette version du Carnaval, c'est peut-être le CD Meldac MECC 26016, mais je ne l'ai pas...  Sad

Au fait, c'est vrai que Brilliant indique qu'il s'agit d'un enregistrement en public le 28/11/1950, mais les attributions données par Brilliant Classics sont le plus souvent folkloriques. Ce Carnaval est l'enregistrement en studio effectué en 1951 (on n'a pas une date plus précise) : cf. Farhan Malik, International Piano Quarterly, vol. 2, n° 5, automne 1998, p. 72. Il n'y a aucun enregistrement du Carnaval par Sofronitsky en 1950. Les autres sont tous en public : 4/3/1947 (Prometheus Editions 003), 10/10/1952 (Moscow State Conservatoire SMC CD 0020) et 18/11/1959 (par exemple Denon COCQ-83673/4). Il y a aussi l'enregistrement de six extraits en public en 1954 (Prometheus Editions 003 1/2).

J'en ai profité pour réécouter l'enregistrement du 4/3/1947. À pleurer tant c'est beau, en dépit de la prise de son très précaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telemakos69
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mar 21 Juil 2015 - 23:14

Dear Scherzian,
your work on Sofronitzky is really astonishing! Thank you very very much for this precious treasure you have made known to all of us!
I don't know you if you are acquainted with the thesis of Lajko Istvan, defended at the Musical Accademic Ferenc Liszt in Budapest in 2013 and available for free download on internet (http://docs.lfze.hu/netfolder/public/PublicNet/Doktori%20dolgozatok/lajko_istvan/disszertacio.pdf). Unfortunately it is in Hungarian... However it is rather simple to read, for example, the complete Sofronitsky's repertoire (pp. 41-53) as it is reported in the volume of Emily White, a book non available for sale, and other interesting infos.
If you want you can reply in French without a problem.
Thank you again, Scherzian, for your invaluable work!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telemakos69
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mar 21 Juil 2015 - 23:30

Scherzian, do you know this new release by Hänssler label with (also) the rare Sonate n° 6 of Scriabin?

www.amazon.fr/Scriabine-Alexandre-Intégrale-Sonates-Piano/dp/B00WFMVMUS/ref=sr_1_fkmr0_1?ie=UTF8&qid=1437514022&sr=8-1-fkmr0&keywords=sofronitzky+hanssler

Unfortunately it is impossible from the site understand the recording's dates of the various sonatas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Lun 3 Aoû 2015 - 21:57

Hi Telemakos69, and welcome!  Thank you for the kind words.  I apologize for my not being able to reply sooner; I was on vacation and only read your posts yesterday.

Telemakos69 a écrit:
I don't know you if you are acquainted with the thesis of Lajko Istvan, defended at the Musical Accademic Ferenc Liszt in Budapest in 2013 and available for free download on internet (http://docs.lfze.hu/netfolder/public/PublicNet/Doktori%20dolgozatok/lajko_istvan/disszertacio.pdf). Unfortunately it is in Hungarian... However it is rather simple to read, for example, the complete Sofronitsky's repertoire (pp. 41-53) as it is reported in the volume of Emily White, a book non available for sale, and other interesting infos.

I downloaded István Lajkó's doctoral dissertation on Sofronitsky, but unfortunately I cannot read Hungarian at all...  There are numerous very interesting insights into Sofronitsky's art in his dissertation -- for instance, the analysis of performances of Scriabin's Poem Op.32 No.1, also with the help of (what seems to me to be) time diagrams drawn with the Sonic Visualizer software --, and it is especially significant as those insights are proposed by a professional musician who is himself a performer of the music involved.  There is also an (eight-pages) abstract of his doctoral dissertation that is available (in PDF format, too) both in Hungarian and in English. On pp.7-8 of this abstract, István Lajkó points out that he met Sofronitsky's younger daughter, Viviana Sofronitskaya, and that the two of them are planning to publish a book written in English about the art of her father.  I certainly hope this great project will come to fruition!  (AFAIK, it would be the first large-scale work on Sofronitsky in a language other than Russian, apart from the extensive articles in Italian written by Valerij Voskobojnikov and published in the review Nuova Rivista Musicale Italiana [July-September 2009, No.3, pp.368-410, and October-December 2009, No.4, pp.532-574].)

Incidentally, Emily White's work on Sofronitsky is also a (DMA) doctoral dissertation, published IIRC in March 1995 at the Manhattan School of Music.  It is actually available from the International Piano Archives at the University of Maryland (IPAM, College Park, Maryland, MD 20742, USA); one should get in touch with Prof. Donald Manildi if one's interested in obtaining a paper copy of Emily White's dissertation.

Telemakos69 a écrit:
Scherzian, do you know this new release by Hänssler label with (also) the rare Sonate n° 6 of Scriabin?

www.amazon.fr/Scriabine-Alexandre-Intégrale-Sonates-Piano/dp/B00WFMVMUS/ref=sr_1_fkmr0_1?ie=UTF8&qid=1437514022&sr=8-1-fkmr0&keywords=sofronitzky+hanssler

Unfortunately it is impossible from the site understand the recording's dates of the various sonatas...

Yes, I have this twofer from Profil Hänssler.  IMO it's a great publication, though some recordings there sound over-filtered to me, in the upper-end of the audio spectrum.  Provided I made no identification mistakes, here is the contents of this Profil Hänssler box of two CDs AFAICT:

0.  Fantasy in B minor, op.28.  This is the studio recording of this piece, dated April 29, 1959.
1.  Sonata No.1. Sofronitsky only recorded the fourth movement of this Sonata, in the Scriabin Museum.  Hänssler claims the recording has been made in 1958 (no more precision on the recording date).  Unfortunately, Hänssler -- like the previous CD edition by Classound (CLAS 001-025) -- omits the three forte chords of the last bar of the movement (bar No.71).  Those chords are of course present in the Melodiya LP edition (D19639/40) of the performance by Sofronitsky.  I guess Hänssler and Classound have lost themselves because of the long `delay' put by Sofronitsky immediately before the three chords; actually, this `delay' lasts longer than the time lapse between this movement of the First Sonata and the next piece on the LP issued by Melodiya.  The complete Sonata is also played by Heinrich Neuhaus.
2.  Sonata No.2.  This one is IMO one of the treasures of that Hänssler box.  It is the performance of the complete Sonata, in the Scriabin Museum, not to be confused with the often-reissued, slightly later studio recording of the first movement only.  Hänssler claims the recording date is July 12, 1960.  AFAIK, it is the first edition on CD of this hard-to-find performance.  IMO, it is completely mesmerizing.
3.  Sonata No.3.  This is the studio recording dated September 12, 1958.
4.  Sonata No.4.  This is the well-known live performance dated May 13, 1960.
5.  Sonata No.5.  Hänssler provides two different live performances of the Fifth Sonata:  January 14, 1955, and June 8, 1958.  The 1955 one is better recorded than the later performance, IMO, and a fabulous live performance.
6.  Sonata No.6.  So, here we are.  The performance of the Sixth Sonata on Profil Hänssler DCD PH15007 is, if I'm not wrong, identical to the one that appeared, a few years back, on Vista Vera VVCD-00233.  It is a live performance, at the Scriabin Museum, dated January 7, 1961.  But, I don't think it is the same performance as the one that was previously published by Melodiya on their LP D19639/40.  IMO, these two performances are different.  Moreover, both Hänssler and Vista Vera applied IMO way too much over-filtering in the upper half of the spectrum; the piano sounds really muffled, unfortunately.
7.  Sonata No.7.  No recording of the Seventh Sonata by Sofronitsky, of course.  The piece is here performed by Sviatoslav Richter.
8.  Sonata No.8.  This is the live performance dated June 8, 1958.
9.  Sonata No.9.  This is the studio recording dated September 12, 1958 (same case as that of Sonata No.3 above).
10.  Sonata No.10.  This is the live performance dated January 8, 1960.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telemakos69
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Lun 3 Aoû 2015 - 22:55

Thank you very very much, Scherzian, for these invaluable news! I am very astonished by the rigor and completeness of your reply. Many thanks again!
I am Italian, so I have had the privilege to fully enjoy the radio program conducted by Valerij Voskobojnikov for "Radio Vaticana" and his two articles in "Nuova Rivista Musicale Italiana" that you have mentioned. These are only two of the things survived by now to be still good and worthy in this poor Italy... But, if you are French, I think that you can have fully enjoyed them as well!
In the past, I have had some interesting electronic conversations with Viviana Sofronitskaya. As you know, you can contact her by her home page (http://www.sofronitsky.com/contacts.html). I really hope that the announced publication that will be edited by her and István Lajkó is released soon. I have some Hungarian friends and, to be honest, I am tempted to ask them to translate for me István Lajkó's doctoral dissertation: without lists, diagrams, indexes and so on, it consists in only 40 pages or so. If it will be in my hands I will gladly share it with you.
Thanks to your indications, I have just ordered Emily White's work on Sofronitsky. Thanks a lot, Scherzian!
It is really a good destiny to be in touch with a person, like you, so enthusiastic and expert of the art of this unattainable pianist!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Dim 9 Aoû 2015 - 23:19

Telemakos69 a écrit:
I am Italian, so I have had the privilege to fully enjoy the radio program conducted by Valerij Voskobojnikov for "Radio Vaticana" and his two articles in "Nuova Rivista Musicale Italiana" that you have mentioned. These are only two of the things survived by now to be still good and worthy in this poor Italy... But, if you are French, I think that you can have fully enjoyed them as well!

I'm Belgian, but French is my mother tongue; Prof. Voskobojnikov's radio program is a marvel and I tried to understand it completely (that's difficult for me).  His vast, two-part article in the Nuova Rivista Musicale Italiana is even more complete than the radio program, of course, with many, many details that were previously only available in books about Sofronitsky written in Russian (for instance Воспоминания о Софроницком edited by Yakov I. Milshteyn in 1982, Вспоминая Софроницкого edited by Igor V. Nikonovich and Alexander S. Scriabin in 2008, and Последний великий романтик фортепиано. Владимир Софроницкий издали и вблизи edited by Alexander S. Scriabin and A. Yu. Nikolaieva in 2013), and I tried to end up with a full translation in French of his articles in Italian (but my translation is most probably faulty and flawed...).

By the way, there is a second (chronologically first, I think) radio program by Valerij Voskobojnikov, also for Radio Vaticana, about Heinrich Neuhaus' piano school, with broadcasts about Heinrich and Stanislav Neuhaus, Emil Gilels, Sviatoslav Richter, Yakov Zak, Anatoly Vedernikov, Evgeny Malinin, Vera Gornostaieva, Natalia Fomina, Igor Nikonovich, Alexei Nasedkin, Elisso Virssaladze, Alexander Slobodianik, Valery Kastelsky, Alexei Lubimov, Rusudan Chunzaria, Olga Zdorenko, Sasha Bajcic, and Boris Petrushansky, all former students of Heinrich Neuhaus, or students of his students.  This program is also available (under the same conditions) from Neuhaus' Italian website, as MP3 files, alongside Sofronitsky's radio program.  Both radio programs are extremely interesting.

Citation :
In the past, I have had some interesting electronic conversations with Viviana Sofronitskaya. As you know, you can contact her by her home page (http://www.sofronitsky.com/contacts.html). I really hope that the announced publication that will be edited by her and István Lajkó is released soon. I have some Hungarian friends and, to be honest, I am tempted to ask them to translate for me István Lajkó's doctoral dissertation: without lists, diagrams, indexes and so on, it consists in only 40 pages or so. If it will be in my hands I will gladly share it with you.

Thanks, that's very, very kind of you.  It's true the DMA thesis is not very long if one factors out pages whose translation would anyway not be very useful and if one restricts oneself to the main, text pages...  Maybe this is possible.  I, too, hope the announced book will be published soon; that's certainly a project that should be supported!

Citation :
Thanks to your indications, I have just ordered Emily White's work on Sofronitsky. Thanks a lot, Scherzian!

Thanks to you, Telemakos69, for your interest and kind words!

I'd like to complete the above information about the recent two-CDs set of Scriabin Sonatas published by Profil Hänssler.  According to the author of a blog about Sviatoslav Richter (again in Italian!), Richter's performance of Alexander Scriabin's Seventh Sonata in the Profil Hänssler CDs has been recorded, in East Berlin, on July 13, 1964.  That is also the recording date and recording venue given by the editor in the CD booklet.  If this information is correct, then it is the first time this performance is available through an official CD release: it was previously only available to the `happy fews', as a private tape.  Yet another good reason to buy this box of two CDs.  If I'm not wrong, this is Sviatoslav Richter's earliest (documented/known) performance of the Seventh Sonata, according to Ates Tanin's repertoire of Richter's recordings.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telemakos69
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Lun 10 Aoû 2015 - 0:27

Thanks a lot, Scherzian, for your invaluable information!
I am in touch with V. Voskobojnikov, no more so young but always well committed in his passion in the russian pianistic world. I am always asking him other programs and even articles and publications on Sofronitsky's art, but also about many of the russian pianists you have mentioned in your last post. Let's hope...! With some (unfortunately rare) sponsors it would also be a great thing to translate, for example in English, the volumes edited in Russia in 2008, 2011 and 2013 devoted to Sofronitsky...

Thank you for the elucidation about Richter's performance of Alexander Scriabin's Seventh Sonata in the Profil Hänssler CDs!

Aleksandr Aleksandrovich Blok, first of all, and then Anna Andreevna Achmatova, as you know, were two russian poets extremely esteemed by Sofronitsky. My suggestion is to read some of their verses: they will open a new, very important, outlook for a deeper comprehension of the mistery of Sofronitsky's art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Lun 10 Aoû 2015 - 20:35

Telemakos69 a écrit:
I am in touch with V. Voskobojnikov, no more so young but always well committed in his passion in the russian pianistic world. I am always asking him other programs and even articles and publications on Sofronitsky's art, but also about many of the russian pianists you have mentioned in your last post. Let's hope...!

One other member of this board is a student or former student of Prof. Voskobojnikov; thanks to this member, I've been in indirect touch with Valerij Voskobojnikov in the past.  V. Voskobojnikov ends his Sofronitsky radio program saying that he hopes to return to the (Radio Vaticana?) microphones in order to present the public with a cycle of radio broadcasts about Alexander Scriabin and his music; I hope this latter project will come to fruition as well some day!

Citation :
With some (unfortunately rare) sponsors it would also be a great thing to translate, for example in English, the volumes edited in Russia in 2008, 2011 and 2013 devoted to Sofronitsky...

It would be marvelous to have these Russian books translated in English (for the first time!), but somehow I wouldn't hold my breath...  It's a giant project, with hundreds and hundreds (more than a thousand) pages to be translated.  Let's hope a book will be published in English soon, especially while first-hand witnesses of the times are still with us, of course.

By the way, I'm not quite sure about the 2011 Russian book you mentioned in your last post.  I know there's a book directed and edited by Pavel V. Lobanov et al. in 2003, but I've been unable to locate a copy of this book.  (If I remember correctly, it was a limited edition, with maybe three to five hundreds copies only.)  From the year 2011, I don't remember any particular book written in Russian about Sofronitsky...  Do you have more information?

Citation :
Aleksandr Aleksandrovich Blok, first of all, and then Anna Andreevna Achmatova, as you know, were two russian poets extremely esteemed by Sofronitsky. My suggestion is to read some of their verses: they will open a new, very important, outlook for a deeper comprehension of the mistery of Sofronitsky's art.

Yes, you're right; I really should read Alexander Blok's poems.  If I remember correctly, Sofronitsky liked to say that he met him `posthumously', because he learned and knew who actually was the person he met only after Blok's death...  Thank you also for the recommendation about Anna Achmatova (whose name also appears in the 2008 book).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80919
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Lun 10 Aoû 2015 - 20:37

Ces échanges sont surement très riches (je n'ai pas pris le temps de tout lire), mais j'aimerais que le forum reste tout à fait francophone; comme cela ne concerne que deux participants, peut-être pourriez-vous poursuivre par message privé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Lun 10 Aoû 2015 - 20:51

Oui, excuse-moi, Xavier, c'est de ma faute, d'autant que Telemakos69 avait lui-même proposé que je poste en français, dès le départ de la discussion le 21 juillet. Je ne sais pas s'il préfère lui-même s'exprimer en italien, en français ou en anglais, mais s'il en est d'accord je peux aussi traduire nos échanges en français.

Mais pas de panique, rien de particulièrement subversif ou underground dans nos discussions... Jusqu'à maintenant...  hehe  Wink  Les discussions hors MP à propos du pianiste sont si rares, de nos jours, j'aurais aimé que ça continue comme ça pour le moment...  Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telemakos69
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mar 11 Aoû 2015 - 20:30

Xavier a écrit:
Ces échanges sont surement très riches (je n'ai pas pris le temps de tout lire), mais j'aimerais que le forum reste tout à fait francophone; comme cela ne concerne que deux participants, peut-être pourriez-vous poursuivre par message privé?

I do apologize if my posts in English language have rised some discontent in you or in someone else. I have no problem in reading and understanding French. Nevertheless, in order not to make mistakes, I prefer writing in English (or German). Anyway, if this forum is intended for native French speaker only (is there a specific rule written somewere?), I can retire my participation. By the way, as far as I know, Vladimir Vladimirovich Sofronitzky didn't esteemed too much rules and "Weltanschauungen" too much restricted. Again, my apologies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mar 11 Aoû 2015 - 21:04

Comme j'ai indiqué dans ma réponse à Xavier ci-dessus, toute la faute m'incombe : vous m'aviez proposé, dès le début, de répondre en français et j'avais préféré utiliser une langue qui nous soit commune à tous deux, à l'écriture comme à la lecture. Je pense que Xavier désire surtout que les messages du forum puissent être compris par tout le monde, par tous ceux qui peuvent être intéressés par ce qui se dit. Le forum est surtout fréquenté par des membres dont le français est la langue maternelle, mais de nombreux membres qui y participent ont une langue maternelle qui n'est pas le français. Je ne pense pas que le forum soit destiné au public dont la langue maternelle est le français, juste qu'on essaie d'y parler français en toute occasion. Encore une fois, la faute m'incombe...

Telemakos69, si vous en êtes d'accord, je peux traduire nos échanges précédents en français et répondre dorénavant en français de mon côté. Si vous êtes d'accord que je traduise, autant que je peux, vos messages futurs, on peut très bien procéder comme cela à partir de maintenant si cela vous convient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telemakos69
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mar 11 Aoû 2015 - 22:31

Scherzian a écrit:
Telemakos69, si vous en êtes d'accord, je peux traduire nos échanges précédents en français et répondre dorénavant en français de mon côté. Si vous êtes d'accord que je traduise, autant que je peux, vos messages futurs, on peut très bien procéder comme cela à partir de maintenant si cela vous convient.

Of course, Scherzian, absolutely no problem for me if you translate our English conversations into French. Only disappointed for your waste of time. Thank you, Scherzian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 12 Aoû 2015 - 21:44

Voici une traduction de la plupart des échanges précédents en anglais depuis le 21 juillet 2015. S'il y a des problèmes ou des erreurs dans les propos de Telemakos69 traduits, ils viennent bien sûr du traducteur, pas de l'auteur ! Traduttore, traditore...

Telemakos69 (2015-07-21, 23:14) a écrit:
Cher Scherzian,
votre travail sur Sofronitsky est vraiment étonnant ! Merci beaucoup pour ce trésor précieux partagé avec nous tous !
Je ne sais pas si vous connaissez la thèse [de doctorat] d'István Lajkó, soutenue à l'Académie de musique Ferenc Liszt à Budapest en 2013 et disponible en téléchargement libre sur Internet (http://docs.lfze.hu/netfolder/public/PublicNet/Doktori%20dolgozatok/lajko_istvan/disszertacio.pdf). Malheureusement, elle est en hongrois... Cependant, elle est assez facile à lire, par exemple le répertoire complet de Sofronitsky (p. 41-53) tel qu'il est rapporté dans l'ouvrage d'Emily White, un livre qui n'est pas disponible à la vente, et d'autres informations intéressantes.
Si vous le souhaitez, vous pouvez répondre en français sans problème.

Telemakos69 (2015-07-21, 23:30) a écrit:
Scherzian, connaissez-vous cette nouvelle publication sous étiquette [Profil] Hänssler, avec (aussi) la rare Sixième Sonate de Scriabine ? [NDT : C'est vrai que l'interprétation de la Sixième Sonate de Scriabine par Sofronitsky est très difficile à trouver, en particulier parmi les disques compacts officiels.]

http://www.amazon.fr/Scriabine-Alexandre-Intégrale-Sonates-Piano/dp/B00WFMVMUS/ref=sr_1_fkmr0_1?ie=UTF8&qid=1437514022&sr=8-1-fkmr0&keywords=sofronitzky+hanssler

Malheureusement, il est impossible, à partir du site, de comprendre les dates d'enregistrement des diverses sonates...

Scherzian (2015-08-03, 21:57) a écrit:
Bonjour Telemakos69, et bienvenue ! Merci de vos messages. Je m'excuse de ne pas avoir été en mesure de répondre plus tôt ; j'étais en congé et je n'ai lu vos messages que hier.

Telemakos69 a écrit:
Je ne sais pas si vous connaissez la thèse [de doctorat] d'István Lajkó, soutenue à l'Académie de musique Ferenc Liszt à Budapest en 2013 et disponible en téléchargement libre sur Internet (http://docs.lfze.hu/netfolder/public/PublicNet/Doktori%20dolgozatok/lajko_istvan/disszertacio.pdf). Malheureusement, elle est en hongrois... Cependant, elle est assez facile à lire, par exemple le répertoire complet de Sofronitsky (p. 41-53) tel qu'il est rapporté dans l'ouvrage d'Emily White, un livre qui n'est pas disponible à la vente, et d'autres informations intéressantes.

J'ai récupéré par téléchargement la dissertation de doctorat d'István Lajkó sur Sofronitsky, mais malheureusement je ne lis pas le hongrois du tout... Il y a de nombreux aperçus très intéressants sur l'art de Sofronitsky dans cette dissertation -- par exemple, l'analyse de ses interprétations du Poème de Scriabine, opus 32 n°1, en particulier à l'aide de (ce qui me semble être des) diagrammes temporels tracés avec le logiciel Sonic Visualizer --, et c'est tout particulièrement important puisque ces aperçus sont présentés par un musicien professionnel qui joue lui-même les œuvres de musique concernées. Il existe aussi un résumé (de huit pages) de sa dissertation de doctorat qui est disponible [en téléchargement légal] (aussi au format PDF) à la fois en hongrois et en anglais. En pages 7 et 8 de ce résumé, István Lajkó indique qu'il a rencontré la fille cadette de Sofronitsky, Viviana Sofronitskaya, et qu'ils ont tous deux formé le projet de publier un livre en langue anglaise à propos de l'art de son père. J'espère vraiment que ce beau projet verra le jour bientôt ! (Pour autant que je sache, cela serait le premier ouvrage de grande ampleur à propos de Sofronitsky dans une langue autre que le russe, en dehors des articles très étendus rédigés en italien par Valerij Voskobojnikov et publiés dans la revue Nuova Rivista Musicale Italiana [juillet/septembre 2009, n°3, p. 368-410, et octobre/décembre 2009, n°4, p. 532-574].)

Soit dit en passant, l'ouvrage d'Emily White à propos de Sofronitsky est aussi une dissertation de doctorat (DMA), publiée, si je me souviens bien, en mars 1995 à la Manhattan School of Music. En fait, elle est disponible auprès des Archives internationales du piano à l'université du Maryland (en anglais International Piano Archives at the University of Maryland, IPAM, College Park, Maryland, MD 20742, États-Unis) ; il faut essayer d'entrer en contact avec le Prof. Donald Manildi si l'on est intéressé par l'achat d'une photocopie de la dissertation d'Emily White.

Telemakos69 a écrit:
Scherzian, connaissez-vous cette nouvelle publication sous étiquette [Profil] Hänssler, avec (aussi) la rare Sixième Sonate de Scriabine ?

http://www.amazon.fr/Scriabine-Alexandre-Intégrale-Sonates-Piano/dp/B00WFMVMUS/ref=sr_1_fkmr0_1?ie=UTF8&qid=1437514022&sr=8-1-fkmr0&keywords=sofronitzky+hanssler

Malheureusement, il est impossible, à partir du site, de comprendre les dates d'enregistrement des diverses sonates...

Oui, j'ai ce boîtier de deux disques compacts, édité par Profil Hänssler. À mon avis, c'est une publication importante, bien que certains enregistrements inclus dans ce boîtier ont été exagérément filtrés dans la partie supérieure du spectre audio, à mon avis.

Pour autant que je n'aie pas commis moi-même d'erreurs d'identification, voici le contenu de ce boîtier de deux disques compacts chez Profil Hänssler :

0. Fantaisie en si mineur, opus 28. Il s'agit de l'enregistrement en studio de cette œuvre, daté du 29 avril 1959.
1. Sonate n°1. Sofronitsky n'a enregistré que le quatrième mouvement de cette Sonate, au musée Scriabine. Hänssler affirme que l'enregistrement y a été effectué en 1958 (sans plus de précision sur la date d'enregistrement). Malheureusement, Hänssler -- comme d'ailleurs l'édition précédente sur disque compact par Classound (CLAS 001-025) -- omet les trois accords forte de la dernière mesure du mouvement (mesure n°71). Ces accords sont, bien entendu, présents sur l'édition en disques vinyles par Melodiya (D19639/40) de l'interprétation par Sofronitsky. Je suppose que Hänssler et Classound ont été induits en erreur à cause du long silence laissé par le jeu de Sofronitsky immédiatement avant les trois accords en question ; en fait, ce silence dure plus longtemps que le laps de temps laissé par l'éditeur entre ce mouvement de la Première Sonate et la pièce suivante sur le disque vinyle publié par Melodiya. Dans l'édition par Profil Hänssler, la Première Sonate complète est jouée par Heinrich Neuhaus.
2. Sonate n°2. Celle-ci est, à mon avis, un des trésors de ce boîtier Hänssler. Il s'agit de l'interprétation de la Sonate complète, jouée au musée Scriabine, à ne pas confondre avec l'enregistrement en studio légèrement postérieur et souvent réédité du premier mouvement seul. Hänssler affirme que la date d'enregistrement est le 12 juillet 1960. Pour autant que je sache, il s'agit de la première édition sur disque compact de cette interprétation très difficile à trouver jusqu'ici. À mon avis, elle est complètement fascinante.
3. Sonate n°3. Il s'agit de l'enregistrement en studio daté du 12 septembre 1958.
4. Sonate n°4. Il s'agit de l'interprétation en public bien connue datée du 13 mai 1960.
5. Sonate n°5. Hänssler propose deux interprétations différentes pour la Cinquième Sonate, toutes les deux en public : celle du 14 janvier 1955 et celle du 8 juin 1958. Celle de 1955 est mieux enregistrée que celle, plus tardive, de 1958, à mon avis, et c'est une interprétation fabuleuse en direct.
6. Sonate n°6. Bon, nous y voici ! L'interprétation de la Sixième Sonate dans le boîtier Profil Hänssler DCD PH15007 est, sauf erreur de ma part, identique à celle qui a été publiée, il y a quelques années, sur le disque compact Vista Vera VVCD-00233. C'est une interprétation en public, au musée Scriabine, datée du 7 janvier 1961 [c'est le dernier récital de Sofronitsky au musée Scriabine, et son avant-dernier récital tout court, juste avant celui du 9 janvier 1961]. Cependant, je ne pense pas qu'il s'agisse de la même interprétation que celle qui a été publiée jadis par Melodiya sur leur disque vinyle D19639/40. À mon avis, ces deux interprétations sont différentes. De plus, Hänssler et Vista Vera ont appliqué, à mon avis, beaucoup trop de filtrage dans la moitié supérieure du spectre ; le piano sonne vraiment assourdi et étouffé, malheureusement.
7. Sonate n°7. Il n'existe aucun enregistrement de la Septième Sonate par Sofronitsky, bien entendu. L'œuvre est ici jouée par Sviatoslav Richter [quelques informations supplémentaires, plus bas, à propos de la version choisie par l'éditeur Hänssler].
8. Sonate n°8. Il s'agit de l'interprétation en public datée du 8 juin 1958.
9. Sonate n°9. Il s'agit de l'enregistrement en studio daté du 12 septembre 1958 (c'est le même cas que pour la Troisième Sonate ci-dessus).
10. Sonate n°10. Il s'agit de l'interprétation en public datée du 8 janvier 1960.

Telemakos69 (2015-08-03, 22:55) a écrit:
Merci beaucoup, Scherzian, pour ces nouvelles inestimables! Je suis très étonné de la rigueur et du caractère complet de votre réponse. Merci encore !
Je suis Italien, donc j'ai eu le privilège d'apprécier entièrement le programme radio dirigé par Valerij Voskobojnikov pour « Radio Vatican » et ses deux articles dans la « Nuova Rivista Musicale Italiana », que vous avez mentionnés. Ils sont seulement deux des choses survivantes maintenant pour être encore bonnes et estimables dans cette pauvre Italie... Mais, si vous êtes Français, je pense que vous avez pu les apprécier entièrement de même !
Dans le passé, j'ai eu quelques conversations électroniques intéressantes avec Viviana Sofronitskaya. Comme vous le savez, vous pouvez la contacter via sa page personnelle (http://www.sofronitsky.com/contacts.html). J'espère vraiment que l'ouvrage annoncé, qui sera édité par elle et par István Lajkó, sera publié bientôt. J'ai quelques amis hongrois et, à vrai dire, je suis tenté de leur demander de traduire pour moi la dissertation de doctorat d'István Lajkó : sans les listes, les diagrammes, les index, etc., elle consiste en une quarantaine de pages seulement, à peu près. Si je parviens à avoir en main une telle traduction, je serai heureux de la partager avec vous. Grâce à vos indications, je viens juste de commander l'ouvrage d'Emily White à propos de Sofronitsky. Merci beaucoup, Scherzian !
C'est vraiment un heureux coup du destin d'être en contact avec quelqu'un comme vous, si enthousiaste à propos de l'art de ce pianiste inaccessible.

Scherzian (2015-08-09, 23:19) a écrit:
Telemakos69 a écrit:
Je suis Italien, donc j'ai eu le privilège d'apprécier entièrement le programme radio dirigé par Valerij Voskobojnikov pour « Radio Vatican » et ses deux articles dans la « Nuova Rivista Musicale Italiana », que vous avez mentionnés. Ils sont seulement deux des choses survivantes maintenant pour être encore bonnes et estimables dans cette pauvre Italie... Mais, si vous êtes Français, je pense que vous avez pu les apprécier entièrement de même !

Je suis Belge, mais ma langue maternelle est le français ; le programme radio du Prof. Voskobojnikov est une merveille et j'ai essayé de le comprendre complètement (toute une aventure, dans mon cas). Son vaste article en deux parties dans la Nuova Rivista Musicale Italiana est encore plus complet que le programme radio, bien sûr, avec de très nombreux détails qui n'étaient précédemment disponibles que dans les ouvrages sur Sofronitsky rédigés en russe (par exemple Воспоминания о Софроницком édité par Yakov I. Milshteyn en 1982, Вспоминая Софроницкого édité par Igor V. Nikonovitch et Alexandre S. Scriabine en 2008, et Последний великий романтик фортепиано. Владимир Софроницкий издали и вблизи édité par Alexandre S. Scriabine et A. Yu. Nikolaieva en 2013), et j'ai essayé de me constituer une traduction complète en français de ses articles en italien (mais ma traduction est très probablement fautive et défaillante...).

À ce sujet, il existe un second programme radio (en fait, je crois que c'est le premier chronologiquement) par Valerij Voskobojnikov, aussi pour Radio Vatican, à propos de l'école de piano de Heinrich Neuhaus, avec des émissions radiophoniques consacrées à Heinrich et Stanislav Neuhaus, Émile Guilels, Sviatoslav Richter, Yakov Zak, Anatoly Vedernikov, Evgueny Malinine, Vera Gornostaïeva, Natalia Fomina, Igor Nikonovitch, Alexeï Nasedkine, Elisso Virssaladze, Alexandre Slobodianik, Valery Kastelsky, Alexeï Lubimov, Rusudan Chunzaria, Olga Zdorenko, Sasha Bajcic et Boris Petrushansky, tous anciens étudiants de Heinrich Neuhaus ou étudiants de ses étudiants. Ce programme est également disponible en téléchargement (sous les mêmes conditions qui y sont explicitées) à partir du site Internet italien consacré à Neuhaus, sous la forme de fichiers MP3, aux côtés du programme radio consacré à Sofronitsky. Ces deux programmes radios sont extrêmement intéressants.

Citation :
Dans le passé, j'ai eu quelques conversations électroniques intéressantes avec Viviana Sofronitskaya. Comme vous le savez, vous pouvez la contacter via sa page personnelle (http://www.sofronitsky.com/contacts.html). J'espère vraiment que l'ouvrage annoncé, qui sera édité par elle et par István Lajkó, sera publié bientôt. J'ai quelques amis hongrois et, à vrai dire, je suis tenté de leur demander de traduire pour moi la dissertation de doctorat d'István Lajkó : sans les listes, les diagrammes, les index, etc., elle consiste en une quarantaine de pages seulement, à peu près. Si je parviens à avoir en main une telle traduction, je serai heureux de la partager avec vous.

Merci, c'est très généreux de votre part. C'est vrai que la thèse de DMA n'est pas très longue si l'on « factorise » les pages dont la traduction ne serait de toute manière pas très utile et si l'on se restreint aux pages de texte principales... C'est peut-être possible. Moi aussi, j'espère que le livre annoncé sera publié bientôt ; c'est sans aucun doute un projet qui doit être soutenu !

--

J'aimerais apporter un complément d'information à propos du récent boîtier de deux disques compacts contenant les Sonates pour piano de Scriabine, publié par Profil Hänssler. Selon l'auteur d'un blog consacré à Sviatoslav Richter (à nouveau en italien !), l'interprétation de Richter jouant la Septième Sonate d'Alexandre Scriabine sur les disques du boîtier édité par Profil Hänssler a été enregistrée, à Berlin Est, le 13 juillet 1964. Ce sont aussi la date d'enregistrement et le lieu de concert renseignés par l'éditeur Hänssler dans le livret qui accompagne le boîtier. Si cette information est correcte, alors c'est la première fois que cette interprétation est disponible via une édition officielle sur disque compact : précédemment, elle n'était disponible que pour les « happy few », sous la forme d'une bande privée [les fameuses « PT » de la liste d'Ates Tanin]. Une autre bonne raison d'acheter ce boîtier de deux disques compacts. Si je ne me trompe pas, il s'agit aussi de la plus ancienne interprétation (connue et documentée) de la Septième Sonate par Sviatoslav Richter, selon le répertoire des enregistrements de Richter tenu à jour par Ates Tanin.

Telemakos69 (2015-08-10, 00:27) a écrit:
Merci beaucoup, Scherzian, pour ces informations importantes !
Je suis en contact avec V. Voskobojnikov, qui n'est plus si jeune mais est toujours bien engagé dans sa passion à propos du monde du piano russe. Je lui demande toujours d'autres programmes et même des articles et publications à propos de l'art de Sofronitsky, mais aussi au sujet de plusieurs des pianistes russes que vous avez mentionnés dans votre dernier message. Espérons...! Avec l'aide de quelques sponsors (malheureusement rares), ce serait aussi une très bonne chose de traduire, par exemple en anglais, les volumes édités en Russie en 2008, 2011 et 2013 et consacrés à Sofronitsky...

Merci pour l'élucidation à propos de l'interprétation par Richter de la Septième Sonate d'Alexandre Scriabine dans les disques compacts de Profil Hänssler !

Alexandre Alexandrovitch Blok, tout d'abord, et ensuite Anna Andreïevna Achmatova, comme vous le savez, étaient deux poètes russes tenus dans la plus haute estime par Sofronitsky. Ma suggestion est de lire certains de leurs vers : ils ouvriront une perspective nouvelle et très importante pour une compréhension plus profonde du mystère de l'art de Sofronitsky.

Scherzian (2015-08-10, 20:35) a écrit:
Telemakos69 a écrit:
Je suis en contact avec V. Voskobojnikov, qui n'est plus si jeune mais est toujours bien engagé dans sa passion à propos du monde du piano russe. Je lui demande toujours d'autres programmes et même des articles et publications à propos de l'art de Sofronitsky, mais aussi au sujet de plusieurs des pianistes russes que vous avez mentionnés dans votre dernier message. Espérons...!

Un autre membre de ce forum de discussion est étudiant ou ancien étudiant du Prof. Voskobojnikov ; grâce à ce membre et sa générosité, j'ai été en contact indirect avec Valerij Voskobojnikov il y a quelques temps. V. Voskobojnikov termine son programme radio à propos de Sofronitsky en indiquant qu'il espère revenir aux microphones (ceux de Radio Vatican, je pense) afin de proposer au public un cycle d'émissions radiophoniques à propos d'Alexandre Scriabine et de sa musique ; j'espère que ce projet suivant verra aussi le jour bientôt !

Citation :
Avec l'aide de quelques sponsors (malheureusement rares), ce serait aussi une très bonne chose de traduire, par exemple en anglais, les volumes édités en Russie en 2008, 2011 et 2013 et consacrés à Sofronitsky...

Ce serait merveilleux d'avoir ces ouvrages russes traduits en anglais (pour la première fois !), mais j'ai l'impression que ce n'est pas demain la veille... C'est un projet titanesque, avec des centaines et des centaines (au total plus d'un millier) de pages à traduire. Espérons qu'un livre sera publié en anglais bientôt, en particulier tant que les témoins de première main et de l'époque sont encore parmi nous, bien entendu.

Au sujet de ces ouvrages, je ne suis pas certain de voir à quel livre russe édité en 2011 vous vous rapportiez dans votre dernier message. Je sais qu'il existe un livre dirigé et édité par Pavel V. Lobanov et al. en 2003, mais j'ai été incapable de localiser et d'acheter une copie de cet ouvrage. (Si je me souviens bien, c'était une édition à tirage assez limité, avec peut-être trois à cinq cents exemplaires imprimés seulement.) [NDT : Je crois qu'on en parle sur le site Internet du conservatoire de Moscou.] Parmi les publications de l'année 2011, je ne me souviens pas d'un livre particulier rédigé en russe à propos de Sofronitsky... Avez-vous d'autres informations(*) ?

(*) NDT : Dans un message privé, Telemakos69 m'a indiqué qu'il s'agissait de l'ouvrage suivant, consacré en partie à Sofronitsky et en général aux pianistes soviétiques durant les années 1930-1980 :

http://www.phoenixbooks.ru/2012-01-27-18-50-28/book/14561

Citation :
Alexandre Alexandrovitch Blok, tout d'abord, et ensuite Anna Andreïevna Achmatova, comme vous le savez, étaient deux poètes russes tenus dans la plus haute estime par Sofronitsky. Ma suggestion est de lire certains de leurs vers : ils ouvriront une perspective nouvelle et très importante pour une compréhension plus profonde du mystère de l'art de Sofronitsky.

Oui, vous avez raison ; j'ai bien l'intention de lire les poèmes d'Alexandre Blok. Si je me souviens bien, Sofronitsky aimait à dire qu'il avait rencontré Alexandre Blok « de manière posthume », parce qu'il n'a appris et n'a su qui était réellement la personne qu'il avait rencontrée [et devant laquelle il avait parfois joué et improvisé au piano, étant enfant ou jeune adolescent] qu'après le décès de Blok... Merci également de votre recommandation à propos d'Anna Achmatova (son nom apparaît aussi quelques fois dans l'index de l'ouvrage publié en 2008).

Telemakos69 (2015-08-11, 22:31) a écrit:
Scherzian a écrit:
Telemakos69, si vous en êtes d'accord, je peux traduire nos échanges précédents en français et répondre dorénavant en français de mon côté. Si vous êtes d'accord que je traduise, autant que je peux, vos messages futurs, on peut très bien procéder comme cela à partir de maintenant si cela vous convient.

Bien sûr, Scherzian, absolument aucun problème pour moi si vous traduisez en français nos conversations en anglais. Seulement désolé pour le temps que vous y consacrerez. Merci Scherzian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telemakos69
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 12 Aoû 2015 - 22:18

Non seulement un grand connaisseur du Sofronitsky et de son art mais en plus un excellent traducteur! Merci bien, Scherzian!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 27 Jan 2016 - 15:49

Melodiya MEL CD 10 02312 (5 CD + 1 DVD)

Spoiler:
 

Contenu du boîtier (en russe, cliquer le lien « подробнее... » pour faire apparaître la liste détaillée) :

http://melody.su/catalog/classic/34028/

Le boîtier est déjà disponible depuis la fin du mois de décembre 2015 (Ebay, Cdandlp, etc.) auprès des vendeurs russes habituels.

Schumann, Mozart, Schubert, Chopin, Scriabine, Rachmaninoff, Liszt, Debussy, Liadov, Prokofiev et Chostakovitch.

Récitals des 18 novembre 1959 (Schumann), 13 mai 1960 (Mozart, Schubert, Schumann, Chopin, Rachmaninoff, Scriabine), 26 novembre 1951 (Mozart, Liszt, Debussy, Liadov, Prokofiev), 11 juin 1955 (sauf erreur de ma part : Prokofiev, Chostakovitch), 8 janvier 1960 (Scriabine) et 2 février 1960 (Scriabine), réédités, si je ne me trompe pas, en partie (XI.51, VI.55, I.60, II.60) ou en totalité (XI.59, V.60).

Le DVD contient le documentaire réalisé par Andreï Konchalovsky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 27 Jan 2016 - 16:41

Bonjour Scherzian cheers

sur Presto Classical, il existe une entrée avec le même titre "Vladimir Sofronitsky - Concert Recordings", disponible uniquement en téléchargement :

http://www.prestoclassical.co.uk/r/Melodiya/MELCD1002312

Ça semble correspondre avec ce coffret de 5 CD qui est diablement intéressant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mer 27 Jan 2016 - 17:31

Bonjour Mohirei !  Wink

En effet, ce boîtier est disponible depuis à peu près le printemps 2015, mais sous la forme d'un download only ; le contenu est, sauf erreur de ma part, identique, et je crois aussi que le numéro de catalogue est commun (02312). On le trouve sur Amazon.com et, comme tu l'indiques, sur Presto Classical. On peut y écouter des extraits de 30 secondes, mais c'est en qualité MP3 à 64kb/s (MP3 réduit en outre à 21kHz pour la fréquence d'échantillonnage).

Si on part du principe que le boîtier physique a un contenu identique à celui de l'offre download de Presto/Amazon (hem, je n'ai pas encore acheté le boîtier...), on a donc :

  • le concert Schumann complet de novembre 1959 (Fantaisie en do majeur op.17, Études symphoniques op.13, Carnaval op.9, Arabesque op.18, Des Abends op.12 n°1, Romance op.28 n°1) ;
  • le concert complet de mai 1960, d'ailleurs déjà réédité par Melodiya (Mozart - Fantaisie K.475, Schubert - Impromptus D.899 n°3 et n°4, Schumann - Sonate op.11, Chopin - Nocturnes op. 15 n°1 et n°2, Chopin - les deux premiers Scherzos op.20 et op.31, Scriabine - Sonate op.30, Poème tragique op.34, Valse op.38 et Étude op.8 n°11, Rachmaninoff - Moments musicaux op.16 n°2 et n°5) ;
  • des extraits du concert, miraculeux mais à l'enregistrement un peu précaire, du 26 novembre 1951 (Mozart - Fantaisie K.396, Liszt - Fantasia quasi sonata « Après une lecture du Dante », Debussy - Serenade for the Doll, Liadov - Une Tabatière à musique, Prokofiev - Sarcasme op.17 n°5) ;
  • des extraits du concert du 11 juin 1955 au musée Scriabine (Prokofiev - Septième Sonate op.83, Chostakovitch - Préludes et fugues op.87 n°3 et n°9). On sait que les enregistrements au musée ont été faits dans des conditions techniques adverses, mais je trouve cette réédition par Melodiya à nouveau excellente, comme toutes leurs réalisations ces temps-ci. C'est une décision d'édition évidente, les œuvres sont géniales et les interprétations miraculeuses, mais aussi courageuse, étant donné les conditions de prise de son (microphones cachés derrière les tentures, fils dissimulés sous les tapis, matériel d'enregistrement récalcitrant, équipe d'enregistrement constituée d'élèves et de pianistes retranchés dans un local séparé de la salle de concert, bandes abîmées par le temps, etc.) ;
  • des extraits assez larges (tout un CD) des récitals Scriabine du 8 janvier et du 2 février 1960. En lisant la liste sur Presto Classical, il y a quand même quelque chose qui m'intrigue : on y trouve un enregistrement de la Huitième Sonate et un autre de la Cinquième. Or, lors de ces deux récitals du 8 janvier et du 2 février 1960, Sofronitsky n'a pas joué ces œuvres. J'ai l'impression qu'il s'agit d'extraits du récital du 8 juin 1958, mais sans certitude. Du coup, je ne sais pas non plus si la Neuvième Sonate est celle du récital du 8 juin 1958 ou celle du concert du 2 février 1960. Il vaut mieux ne pas faire le détail de ce cinquième CD avant de l'avoir écouté...


EDIT : Il vaudrait mieux aussi que j'apprenne à lire. La liste sur le site de Melodiya indique bien que les plages 1 et 2 du CD n°5 (sans doute la Huitième Sonate de Scriabine et la Cinquième) ont été enregistrées lors du récital du 8 juin 1958, ce qui règle la question pour les opus 53, 66 et 68 de Scriabine. J'ai été induit en erreur par le fait que le verso du boîtier (on en trouve un scan chez le vendeur russe sur Ebay) ne mentionne nulle part la date du 8 juin 1958.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Jeu 28 Jan 2016 - 22:18

Scherzian a écrit:
Bonjour Mohirei !  Wink

En effet, ce boîtier est disponible depuis à peu près le printemps 2015, mais sous la forme d'un download only ; le contenu est, sauf erreur de ma part, identique, et je crois aussi que le numéro de catalogue est commun (02312). On le trouve sur Amazon.com et, comme tu l'indiques, sur Presto Classical. On peut y écouter des extraits de 30 secondes, mais c'est en qualité MP3 à 64kb/s (MP3 réduit en outre à 21kHz pour la fréquence d'échantillonnage).

Le coffret est en libre écoute sur Deezer, avec une meilleure qualité je pense:
http://www.deezer.com/album/11621326

A priori, en se basant sur les Schumann pour l'instant, les reports Melodiya me semblent surclasser ceux de Denon. De peu, mais il y a une amélioration notable au niveau de l'aération et de la définition. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Mar 29 Nov 2016 - 23:52

Une discographie en français de Vladimir Sofronitsky peut être récupérée au format PDF via la page suivante (licence libre, CC BY 4.0) :

https://sofronitskydiscographie.wordpress.com/

D'autre part, un ami m'a informé qu'un site Internet consacré au musicien est en gestation pour le moment en Allemagne. Espérons que les textes seront aussi rédigés en anglais... Mais il n'a pas indiqué de date probable pour la prochaine mise en ligne. À surveiller, d'autant que Farhan Malik est impliqué dans la réalisation de ce projet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1530
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   Jeu 1 Déc 2016 - 0:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vladimir Sofronitsky   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Sofronitsky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Vladimir Sofronitsky
» Vladimir DESHEVOV (1889-1955)
» Vladimir Horowitz et Arthur Rubinstein
» Vladimir Horowitz
» Vladimir Bozar "n" Ze Sheraf Orkestar - Universal Sprache

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: