Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)

Aller en bas 
AuteurMessage
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Jeu 3 Déc 2009 - 0:27

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jan_Pieterszoon_Sweelinck


J'aime beaucoup. A certains égards je trouve ça proche de Byrd et de Frescobaldi (un peu Froberger, aussi) mais avec un aspect parfois un peu glacial. Un contrepoint assez rêche, souvent modal : pour moi, c'est ce dernier point qui fait son charme, ainsi que la vaste construction de certaines pièces, qui basculent lentement dans un certaine virtuosité à partir d'éléments exposés d'abord très sobrement.
Il affectionne également les variations sur des airs populaires.
J'aime bien cette interprétation enthousiaste.


Au clavecin. Plusieurs oeuvres figurent sur les deux disques, ça permet de varier les éclairages.
Je ne trouve pas le jeu de Noëlle Spieth exceptionnel ici, mais ça ne nuit pas à l'écoute.


Une fantaisie sur le disque Consort Musicke de Glenn Gould.


J'ai connu pas mal d'autres pièces par le biais de ce gros recueil Dover.

Sinon, j'ai un disque de musique chorale que je n'aime pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Ven 4 Déc 2009 - 23:39

Bien écouté le CD de Spieth. C'est un peu martial comme jeu, mais on sent bien cette musique. Un peu carrée et franchement raide dans les pièces purement contrapuntique ou brillantes.
Pas très chromatique non plus, discrètement. Les plus belles oeuvres sont lentes, en mineur, celles s'inspirant de textes au thèmes tristes. Je reconnais parfois du Frescobaldi, pour le Byrd, je ne l'ai sans doute pas assez dans l'oreille pour sentir cette influence, quoiqu'une certaine simplicité... Assez original aussi ces traits virtuoses au milieu de pièces lentes ou pathétiques, de grandes gammes qui déboulent d'on ne sait où !
Pavana Lachrimae, Toccata en sol m, Engelsche fortuyn ["Destin ennemi, pourquoi m'es-tu contraire et, dans tes faveurs, si parcimonieux ? Me combleras-tu toujours de douleur sans jamais me rendre la joie ?"], Onder een linde groen (ça doit bien vouloir être "Sous un tilleul vert") et un magnifique Ricercar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Sam 5 Déc 2009 - 8:42

Je suis d'accord avec toi pour le clavecin martial. Tu as écouté l'orgue ? Perso je préfère.
Mais tu parlais aussi de Koopman, qu'est-ce que ça donne ?

Pour les chromatismes, c'est vrai que ce n'est pas son sport favori, à part dans les pièces explicitement construites sur un motif chromatique. C'est un peu ce que j'entendais par "modal" (d'où aussi la référence à Byrd) et aussi par "glacial".

natrav a écrit:
Engelsche fortuyn
C'est-à-dire Fortune my foe en V.O. (un tube dans le genre de Flow my teares).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Sam 5 Déc 2009 - 8:58

Je ne connais pas ça. C'est un air populaire anglais ?

Pour le Koopman, je n'ai écouté que deux CD. L'orgue est bien plus intéressant en effet (Fantasia IV, Allein Gott in der Höh' sei Ehr, Echo fantasia XII), son clavecin sonne un peu terne, à préférer presque Spieth !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Sam 5 Déc 2009 - 9:05

natrav a écrit:
Je ne connais pas ça. C'est un air populaire anglais ?
Oui. Dans le genre "17h heures, la nuit tombe, il pleut, je veux mourir".

Citation :
Pour le Koopman,
son clavecin sonne un peu terne, à préférer presque Spieth !
C'est souvent le cas avec lui, j'ai l'impression.
Leonhardt n'a pas enregistré de Sweelinck ? Le tempérament lui irait bien, surtout pour les Ricercares et les Fantaisies.


Dernière édition par jerome le Sam 5 Déc 2009 - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Sam 5 Déc 2009 - 9:08

Si, si, je l'ai aussi le Leonhardt, mais un peu fatigué hier soir je me suis dit que ça risquait de mal passer. I don't want that

Disque assez bref:
Echo Fantasia XII
Da pacem Domine, in diebus nostris
Hexachord-Fantasie
Fantasia IV
Puer nobis nascitur
Toccata XVII
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Sam 5 Déc 2009 - 9:20

jerome a écrit:
Dans le genre "17h heures, la nuit tombe, il pleut, je veux mourir".

On y est presque ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Sam 5 Déc 2009 - 19:07



D'autres pièces pour orgue, enregistrées en 1972
Leonhardt égale à lui même. Profond, mais parfois ennuyeux dans les pièces les moins complexes. Déçu par l'orgue qui me semble très neutre, construit en 1971, loins des délices baroques des choix des interprètes actuels et même de Koopman.

Mais, deux pièces de toute beauté. Une Fantasia IV en Ré très importante (près d'un quart d'heure avec Gustav), construite autour d'un thème très chromatique qui réapparaît sous forme de Cantus firmus et subit toute sorte de traficotages rythmiques et harmoniques. Very Happy
Et une Toccata en La mineur plus virtuose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Lun 28 Fév 2011 - 15:04

oudread a écrit:
De Profundis de Sweelinck
Tu pourrais nous recommander un disque et/ou nous en dire plus ? drapeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oudread
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Lun 28 Fév 2011 - 16:01

Bonjour Jérôme,

Eh bien, il s'agit d'une pièce brève du genre psaume (version orgue et version choeur). Je la connais pour l'avoir chantée (dans un ensemble de musique ancienne).

Au disque ? Il y a chez Harmonia Mundi, l'enregistrement de Daniel Reuss avec un choeur hollandais, et, de même par P. Van Nevel sous label "etcetera", un enregistrement de ce De Profundis - entre autres pièces - tout aussi recommandable. (Eviter l'écoute "Youtube" par je ne sais quel ensemble (j'en ai oublié le nom): c'est assez atroce (voix et prise de son !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 705
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Lun 28 Fév 2011 - 17:43

A noter l'existence d'une édition Sweelinck en cours chez Glossa. Ils ont déjà publié la musique vocale profane (j'aime bien, sans que cela ait bouleversé ma vie), et ont sorti il y a peu les cantiones sacrae et les psaumes (mais seulement aux Pays-Bas et sous la forme de livres-disques, ces machins haïssables qui n'entrent pas dans les étagères format CD Evil or Very Mad ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25200
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Lun 7 Juil 2014 - 21:48

Smile Sous des airs un peu exotiques, le CD que tu cites n'est que célèbre récital chez Deutsche Harmonia Mundi, ici disponible en réédition pour une poignée d'euros :

http://www.amazon.fr/gp/product/B0030BYU84/ref=cm_cr_mts_prod_img

Surprised C'est juste un des disques d'orgue les plus magiques jamais réalisés ! ! !


plenum, in Playlist, a écrit:

Sweelinck

Fantaisies, Toccates, Variations pour orgue

Leonhardt, aux grandes orgues Metzler de l'église Saint-Jacob de Den Haag, Hollande.

BASF 1973



Un des rares enregistrements de musique d'orgue par Leonhardt que j'aime beaucoup.

Cet instrument, un trente-deux pieds à trois claviers, est une des plus grandes réussites du maître facteur.

http:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25200
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Sam 8 Nov 2014 - 23:32

xoph, in playlist, a écrit:

Jan Pieterzoon Sweelinck (1562-1621)
Psaumes et chorals

Ensemble vocal Sagittarius
Dir. Michel Laplénie
Orgue (G. Lesselier 1627 / B. Aubertin. St-Martin-de-Boscherville)
Freddy Eichelberg



Smile Un bel album, à condition de ne pas s'en tenir là sous peine d'entretenir une conception bien austère et puritaine de Sweelinck, non ?

Pour pas cher, j'ai découvert cet intéressant disque chez Naxos : http://www.amazon.fr/Oeuvres-pour-orgue-Non-Defini/dp/B00002608L
Sinon, pour le flamboiement, Leonhardt et Schoonbroodt dominent toujours la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2069
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Dim 9 Nov 2014 - 23:16

Mélomaniac a écrit:
xoph, in playlist, a écrit:

Jan Pieterzoon Sweelinck (1562-1621)
Psaumes et chorals

Ensemble vocal Sagittarius
Dir. Michel Laplénie
Orgue (G. Lesselier 1627 / B. Aubertin. St-Martin-de-Boscherville)
Freddy Eichelberg



Smile Un bel album, à condition de ne pas s'en tenir là sous peine d'entretenir une conception bien austère et puritaine de Sweelinck, non ?

Pour pas cher, j'ai découvert cet intéressant disque chez Naxos : http://www.amazon.fr/Oeuvres-pour-orgue-Non-Defini/dp/B00002608L
Sinon, pour le flamboiement, Leonhardt et Schoonbroodt dominent toujours la question.

J'avais bien repéré que le disque de Léonhardt t'es cher (un peu plus haut ci-avant ou sur un site marchand bien connu). Ma médiathèque ne pouvait en être le vecteur mais la poste oui! C'est en route depuis hier. Ceci dit: l'austérité "calviniste" (où si je comprends bien l'orgue était une presque hérésie, à l'église en tous cas) soulignée par les psaumes en introït ou conclusion m'a semblé contrebalancée par la richesse polyphonique, des voix et de l'orgue. Mais il est vrai que la première écoute était un peu rêche. Aux flamboiements à venir, donc!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25200
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Dim 9 Nov 2014 - 23:35

xoph a écrit:

Aux flamboiements à venir, donc!


Plenum recommande aussi ce disque, et nous ne sommes pas les seuls -il passe pour un des plus beaux de Leonhardt, en outre spécialiste de ce compositeur.
Digitalité impeccable, goût parfait, orgue pyrotechnique, prise de son affolante...
cheers Prépare tes lunettes de soleil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25200
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Lun 10 Nov 2014 - 22:50

Jof a écrit:

Sweelinck: - Echo Fantasia en la mineur
- Hexacord Fantasia n° 5
- Fantasia n° 4
en ré mineur
- Toccata n° 17 en la mineur
Gustav Leonhardt

Ca nécessitera des réécoutes. Parce que aveuglant, aveuglant... ou serais-je déjà aveugle ? hehe


Jof a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Ou alors déjà un peu sourd ?  siffle

batman Tu es juste en train d'évoquer un des plus beaux disques d'orgue jamais réalisés, alors fais bien attention avant d'en dire davantage, et n'avoue rien avant d'avoir consulté ton avocat.


hehe  Sérieusement, je crois avoir entrevu ce que tu entendais pas aveuglant, mais je m'attendais à un truc du genre stylus phantasticus, des notes à foison, du baroque fou et suffocant (d'ailleurs, si tu as quelque chose d'encore plus fou que Buxtehude, je suis preneur, je raffole de ça ! Very Happy )... Mais en fait j'ai l'impression que c'est plus froid que Buxtehude et plus chatoyant que Bach, le tout avec une certaine spiritualité... Enfin, je répète, à réécouter.


Bon, alors sérieusement, attention, Sweelinck ne s'inscrit pas encore dans un contexte de stylus phantasticus, propre à l'Allemagne du Nord un peu plus tardivement, mais dans la lignée des toccatistes manualiter (comme Byrd et Frescobaldi).
Dans ce répertoire, et dans le cadre de ses contraintes esthétiques, Leonhardt reste un des plus flamboyants traducteurs, sur un instrument haut en couleurs.
On ne doute pas qu'à la réécoute, et à comparer avec d'autres interprètes, tu seras conquis.
Si tu cherches aussi des oeuvres plus typiques de la toccata baroque nordique, tu peux te référer à un autre topic dédié à ces plaisirs. Friedhelm Flamme (qui ratisse large) et Bernard Foccroulle (plus enthousiasmant) ont enregistré une série de disques sous cette bannière. A noter également la maison MDG qui a réalisé un admirable panorama de valorisation du patrimoine organistique afférent.

http://classik.forumactif.com/t7336-l-orgue-baroque-en-allemagne-du-nord

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Lun 10 Nov 2014 - 22:53

D'accord, merci. Very Happy Je creuserai tout ça sous peu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25200
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Mar 18 Nov 2014 - 22:15

xoph, in playlist, a écrit:

Jan Pieterzoon Sweelinck (1562-1621)
Echo Fantasia in A minor
Da pacem, Domine, in diebus nostris
Hexachord Fantasia No. 5
Fantasia No. 4 in D minor
Puer nobis nascitur - Ons is gheboren
Toccata No. 17 in A minor


Gustav Leonhardt
grandes orgues Metzler de l'église Saint-Jacob de Den Haag, Hollande

Merci forum!
zen j'avais préparé tout l'attirail: lunettes de soleil, chapeau et crème à bronzer: raté! ça brûle plutôt de l'intérieur


Confused T'as aimé quand même un peu, non ?

Déjà que Jof a été déçu, je vais finir par douter de mes conseils ou pire  : de mon goût.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2069
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Mar 18 Nov 2014 - 23:28

Mélomaniac a écrit:
xoph, in playlist, a écrit:

Jan Pieterzoon Sweelinck (1562-1621)
Echo Fantasia in A minor
Da pacem, Domine, in diebus nostris
Hexachord Fantasia No. 5
Fantasia No. 4 in D minor
Puer nobis nascitur - Ons is gheboren
Toccata No. 17 in A minor


Gustav Leonhardt
grandes orgues Metzler de l'église Saint-Jacob de Den Haag, Hollande

Merci forum!
zen j'avais préparé tout l'attirail: lunettes de soleil, chapeau et crème à bronzer: raté! ça brûle plutôt de l'intérieur


Confused T'as aimé quand même un peu, non ?

Déjà que Jof a été déçu, je vais finir par douter de mes conseils ou pire  : de mon goût.




Oui j'ai aimé, mais je crains que ma tentative d'effet stylistique de renversement élogieux t'ait fait croire le contraire.

Ce que je voulais dire, c'est que ce à quoi j'ai été sensible ne tenait  pas tant à des effets démonstratifs et virtuoses, mais plutôt à des progressions graduelles: où se posent de plateau en plateau des constructions de plus en plus élaborées (en entrelacements et saveurs). Sans que jamais ne se perde la mémoire du chant initial (sous forme de thème, de choral). Dans ce sens c'est un flamboiement plus incandescent qu'immédiatement séducteur, et qui demande plusieurs écoutes avant de vous happer.

Dans ma presque découverte de Sweelinck: les affinités de Léonhardt avec le disque de Freddy Eichelberger (que j'avais aimé en son austérité) sont sans doute plus fortes pour moi que les différenciations que tu peux y trouver. C'est souvent le cas en terre inconnue: on y perçoit d'abord l'étrangeté avant de savoir reconnaître. Mais, j'ai bien l'intention de continuer à arpenter....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25200
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Mar 18 Nov 2014 - 23:49

xoph a écrit:

des progressions graduelles: où se posent de plateau en plateau des constructions de plus en plus élaborées (en entrelacements et saveurs). Sans que jamais ne se perde la mémoire du chant initial (sous forme de thème, de choral). Dans ce sens c'est un flamboiement plus incandescent qu'immédiatement séducteur, et qui demande plusieurs écoutes avant de vous happer.


Smile Ah oui, c'est ça, quoique l'effet soit imédiat pour moi -et je me souviens du choc initial à la découverte de ce disque, y a un bon bout de temps déjà.
On en discutait avec Jof ci-dessus : le langage ne relève pas du stylus fantasticus, le style reste protobaroque -Sweelinck s'inscrit dans un lignage de polyphonistes, il procède par la séduction intoxicante du contrepoint, par stratification progressive (la Fantaisie sur l'Hexacorde en est un bon exemple).
La grâce, la magie, le recueillement (le Da Pacem sur cantus firmus, quel baume mystique !) dominent sur l'effet racoleur, on est d'accord.
Ceci dit, le répertoire ne recoupe pas exactement le disque d'Eichelberger, qui s'en tient à des variations sur psaumes et chorals, alors qu'ici on a droit à des pièces libres, certaines quand même assez ébouriffantes : la Toccata en la mineur, quelle propulsion ! C'est à cette pièce que je pensais quand j'évoquais un récital éblouissant.
Même si comme tu le sous-entends, sur l'ensemble de ce programme, la flamme est essentiellement intérieure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coulicam
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 31/08/2018

MessageSujet: Sweelinck : Ses influences   Ven 31 Aoû 2018 - 15:17

Le maître néerlandais a su tirer parti d'un maximum d'influences européennes pour forger ce style du nord, dont l'héritage a culminé chez Buxtehude. Qui, plus que les autres a influencé selon vous ce grand compositeur ? Retrouve-t-on des exemples précis d'un héritage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Ven 31 Aoû 2018 - 15:23

Pense à regarder les sujets existants (indexs et fonction Recherche) avant d'en créer un nouveau, il y a déjà un sujet sur ce compositeur, je vais fusionner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coulicam
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 31/08/2018

MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   Dim 2 Sep 2018 - 16:20

Je me posais surtout la question de la musique en echo. Je me demandais si sweelinck était le premier à l'avoir pratiquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ma tite derniere...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: