Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aulis SALLINEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Aulis SALLINEN   Ven 4 Déc 2009 - 13:12



Avant de parler de ses opéras, plus précisemment « Kullervo » et « Kuningas lähtee Ranskaan », une petite présentation du compositeur dont on n’a pas beaucoup parlé jusqu’à présent.

Aulis Sallinen, compositeur finlandais, est né en 1935, à Salmi, en bordure du lac Ladoga.
Il débuta son expérience musicale avec le violon. Ses improvisations au piano, notamment du jazz, le conduisirent à écrire dès son adolescence ses premières compositions.
Il fit ensuite des études musicales avec pour professeurs Aare Merikanto et Joonas Kokkonen à la « Sibelius Academy ».
Parmi ses condisciples ont peu citer Paavo Heininen , Usko Merilaïnen, Kalevi Aho et bien sûr Einojuhani Rautavaara, sans doute le plus connu et avec lequel on peut trouver, dans le style, certaines similitudes (la touche scandinave peut-être ?).

Son style musical est assez caractéristique ; On peut dire qu’il a sa signature musicale. Après avoir été momentanément attiré à ses débuts par le dodécaphonisme, il se tournera vers un néoclassicisme qu’il abandonnera assez rapidement. Peu à peu se dégagera un style personnel, jamais éloigné d’un esprit post-romantique, souvent à la frontière de la tonalité tout en conservant un sens mélodique et une richesse harmonique. Les percussions ont souvent un rôle important. C’est un compositeur inventif qui sait créer des climats très variés.
Symphoniste remarquable, il aura aussi participé au renouveau de l’opéra national.

Je rajouterai que ses œuvres sont la plupart du temps servies par des interprètes remarquables, notamment avec les voix (finnoises) de Eeva-Liisa Saarinen – Matti Salminen – Tom Krause - Jorma Hynninen et j’en oublie..…


Parmi ses principales compositions, on peut noter 8 symphonies
6 opéras (de l’opéra contemporain accessible !)
-The Horseman, (Ratsumies ) Op. 32 -1974
-The Red Line, Op. 46 -1978
-The King goes forth to France (Kuningas lähtee Ranskaan) Op.53 -1983 (dispo en CD)
-Kullervo, Op. 61 -1988 (dispo en CD)
-The Palace (Palatsi) Op.68 -1991-1993 (dispo en DVD)
-King Lear, Op. 76 -1999

Ainsi que de nombreuses œuvres de musique de chambre et orchestrales.
Plus de détails ICI

....à suivre.


Dernière édition par Rubato le Lun 7 Déc 2009 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81162
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Ven 4 Déc 2009 - 20:57

Rubato est vraiment de retour ! cheers

J'aime pas beaucoup Sallinen, à vrai dire : c'est du tonal d'aujourd'hui assez gentil, et pas particulièrement roboratif. Ca vaut aussi bien pour Kullervo que pour les Symphonies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Sam 5 Déc 2009 - 18:07

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato est vraiment de retour ! cheers
Pas sûr!! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81162
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Sam 5 Déc 2009 - 18:15

Ah bon ? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Lun 7 Déc 2009 - 14:00

Kuningas lähtee Ranskaan
« Le roi s’en va-t-en guerre » est le 3ème opéra d’Aulis Sallinen. Il fut créé le 7 juillet 1984 à Savonlinna. Cette création bouleversa la production finlandaise de l’époque.
Le livret est de Paavo Haavikko d’après sa pièce radiophonique « Le roi s’en va-t-en guerre », en partie réécrite par le compositeur avec la permission de l’auteur, tout en gardant la même ossature.
La pièce originale se terminait de façon trop pessimiste au goût du compositeur, et ce fut donc la naissance d’une deuxième version du livret.

Le livret en question est quasiment impossible à résumer !
Son sous-titre est « Chronique pour le théâtre musical de l’ère glacière qui arrivera » !
L’histoire est celle de l’invasion de la France par Edouard III, nous menant jusqu’à la prise de Calais, en passant par la bataille de Crécy. (Jusque là tout va bien !) Very Happy

Un narrateur (Froissart) conduit les évènements qui démarrent dans le futur et qui nous ramènent au cours d’une longue excursion, jusqu'au moyen âge.
Le Prince, son premier ministre, le parlement et quatre femmes, dont l’une sera choisie pour devenir la Reine, vont ainsi traverser la Manche, gelée, à pied ou à cheval pour échapper à l’Angleterre menacée par l’âge de glace !! Leur but étant de prendre Paris.
Le calendrier historique est quelque peu chamboulé. Le texte est cependant bourré de références historiques. On y parle du pouvoir, de la guerre et d’un monde absurde et fou, de façon parfois allégorique ou ironique.

Par rapport à ses deux premiers opéras, celui-ci marque un virage total. Le compositeur a introduit ici de nombreuses autres influences musicales.
" L’homme qui joue n’a pas envie de jouer au même jeu deux fois de suite mais veut trouver un nouveau jeu . C’est un processus intellectuel. Pour moi, composer est le prolongement du jeu, de faire de la musique ". (A. Sallinen)
Il a voulu écrire une oeuvre qui serait plus proche du théâtre musical que de l’opéra. Par son rythme dramaturgique, "Le roi" est plus rapide, et sa musique plus illustrative. L’orchestre est riche et coloré, un langage parfois lyrique (personnages féminins) avec souvent un sens de la caricature, une grande diversité dans le style avec des atmosphères musicales très variées pour servir au mieux le texte.

Alors conte historique, ironique, cruel parfois, comique ? Plusieurs niveaux de lecture-écoute sont possibles.

J’ai achevé « Le roi » hier [--] il est évident que j’ai écrit ma meilleure oeuvre jusqu’à ce jour [--] Je ne savais que peu de cette oeuvre quand je l’ai commencée [--] Je suis bien fatigué [--] peu de gens comprendront ce que cette oeuvre veut dire [--]
Extrait du journal de travail d’Aulis Sallinen le 25 avril 1983.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Mar 8 Déc 2009 - 12:50

DavidLeMarrec a écrit:
J'aime pas beaucoup Sallinen, à vrai dire : c'est du tonal d'aujourd'hui assez gentil, et pas particulièrement roboratif. Ca vaut aussi bien pour Kullervo que pour les Symphonies. [/size]
Un avis différent ICI , juste pour équilibrer les choses! Wink et ne pas déjà décourager d'éventuels adeptes potentiels! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Jeu 17 Déc 2009 - 10:22

Un autre oeuvre d’Aullis Sallinen que je trouve intéressante c’est « Dialogues de Barabbas » op.84.
Elle fut composée en 2002 et 2003, sur une commande du Festival de musique de Naantali, Finlande.
Voici comment le compositeur essaie de définir son oeuvre :
Les dialogues de Barabbas sont-ils un cycle de lieder, un oratorio de chambre, une cantate, une pièce de théâtre musical, ou autre chose encore? Je ne me suis pas cassé le tête à réfléchir à cette question. Une oeuvre d’art se crée, dans le meilleur des cas, son propre monde.

Parmi ses propositions, je serais tenté de dire « oratorio de chambre »; textes bibliques, et effectif réduit.
Le texte est essentiellement basé sur la traduction officielle de la Bible en finnois. On y trouve aussi, insérés dans ces dialogues, des textes d’Aulis Sallinen, et du poète Lassi Nummi (qui fit partie du comité de traduction de la bible).

C’est une oeuvre pour 5 chanteurs (plus un rôle parlé) et 7 instruments.
Les rôles :
-Barabbas – baryton
-La femme – mezzo-soprano
-Judas – baryton-basse
-La jeune fille - soprano
-Le jeune homme – ténor
-L’un des douzes – récitant

Les instruments :
Piano
Accordéon
Violon
Violoncelle
Flûte
Clarinette
Percussion

Les dialogues :
Dialogue 1 : la femme/Barabbas
Dialogue 2 : Judas/l’un des douze
Dialogue 3 : Barabbas/l’un des douze
Dialogue 4 : Judas/l’un des douze
Dialogue 5 : la jeune fille/le jeune homme
Dialogue 6 : la femme/Barabbas/la jeune fille/ le jeune homme
Dialogue 7 : tous

Comme on peut le voir, l’effectif instrumental est plutôt réduit, mais l’oeuvre de manque pas pour autant de couleurs ni de contraste, bien au contraire. Tous les instruments étant ici sur le même pied d’égalité. C’est parfois léger, lumineux ou sombre, les instruments intervenant parfois par petites touches, quelques notes de piano, un son de flûte ou de clarinette, quelques accords d’accordéon, un peu de percussions qui restent relativement discrètes et le violoncelle qui vient souvent assombrir l’atmosphère.
Parfois tous ces instruments sont conviés, et l’ambiance se fait plus inquiétante (intervention de Judas ou dans le dernier dialogue).

Les parties chantées, sont vraiment chantées, ce n’est pas de la déclamation, en gardant un certain sens de la mélodie, s’approchant parfois d’un certain lyrisme.
C’est bien sûr chanté en finnois.

Une oeuvre très originale je trouve, et que personnellement j’apprécie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Lun 21 Déc 2009 - 20:12

J'ai écouté les symphonies n°3 & n°5, et elles m'ont laissé une bonne impression. Je les ai d'ailleurs écoutées plusieurs fois avec plaisir.

La 3ème (1975) en 3 mvt, ( les 2 symphonies précédentes était en 1 mvt unique) est dans l'ensemble plutôt sombre, voire austère malgré quelques vaines tentatives d'éclaircies (piccolos) qui seront étouffées par les altos, violoncelles et contrebasses.

L'effectif prévu est:
-Bois par 3 ou 4
-Section complète de cuivres.
-3 percussionnistes (tempeblacks, tambour militaire, tom-toms, grosse caisse et caisse claire, cymbales, marimba, vibraphone, crotales et grand tam-tam).
-Une harpe
-un piano
-un célesta
-Des cordes.

La 5ème (1985) est beaucoup plus colorée, plus imposante et l'écriture paraît plus sophistiquée.
Elle est en 5mvt. Deux mvts amples nommés tous deux "Washingon mosaics" encadrent 3 intermèdes plus brefs et plus lents. Les climats sonores sont plus riches et plus variés. Le rôle des percussions y est plus important.

L'effectif prévu est:
-Bois par 4, souvent doublés
-6 cors, 4 trompettes, et 4 trombones, tuba.
-4 percussionnistes: grosse caisse, tambour militaire, caisse claire, caisse roulante, tom-toms, bongos, tempelblacks, castagnettes, grand tam-tam, grandes cymballes, cymballes suspendues, triangle, cloche de vache, glockenspiel, xylophone, vibraphone, marimba, cloches tubulaires.
-Harpe, célesta, piano et cordes.


Une agréable découverte. santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Jeu 24 Déc 2009 - 19:58

J'aime bien ce que je connais d'AULIS SALLINEN,qu'il s'agisse de son concerto pour flûte,sa musique de chambre dont le cd CPO qui regroupe ses
CHAMBER MUSICS III,IV et V. bien qu'il faudrait que je réécoute tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Lun 28 Déc 2009 - 18:18

Théo taschimor a écrit:
J'aime bien ce que je connais d'AULIS SALLINEN,qu'il s'agisse de son concerto pour flûte,sa musique de chambre dont le cd CPO qui regroupe ses
CHAMBER MUSICS III,IV et V. bien qu'il faudrait que je réécoute tout ça.
Par contre, moi je ne connais pas sa musique de chambre. Il va falloir que je jette un oeil une oreille sur ses quatuors! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Lun 28 Déc 2009 - 20:21

Dans la musique de chambre que je connais et apprécie de lui,il s'agit de:
Introduction and tango Overture,pour piano et cordes.
Chamber music III pour violoncelle et cordes.
Chamber music IV pour piano et cordes.
Chamber music V (Barabbas Variations) pour accordéon et cordes.

Le titre du premier morceau peut parfois intriguer,seulement la musique nationale finlandaise est le tango. Apparu dans le pays en 1913,il était à
l'origine un phénomène urbain. Après la seconde guerre mondiale,cette
danse,qui entre-temps avait acquis des caractéristiques finnoises suite à
l'isolement du pays pendant le conflit,se répandit dans toute la Finlande.
En 1964 encore,c'est un tango qui commençait "All my loving" des Beattles
au hitparade finlandais. Même si cette danse a perdu sa prédominance absolue après les années 6O,elle est restée omniprésente dans la vie publique du pays: on l'entend dans les restaurants,les centres commerciaux - partout où il y a de la musique en arrière-fond. Les traits
typiquement finnois du tango - rythmes de marche,prévalences des tonalités mineures,,tempi plus lents que dans le tango argentin - se retrouvent également dans les adaptations qu'en fait SALLINEN. Paradoxalement,ces traits apportent une atmosphère nettement finlandaise
à son oeuvre (y compris la plupart de celles citées ci-dessus) dans lesquelles il inclut des éléments intrinsèques à cette danse.

En revanche,je ne connais toujours pas ses quatuors,comme pour HENZE,
du reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Lun 4 Jan 2010 - 13:30

Rubato a écrit:
Un autre oeuvre d’Aullis Sallinen que je trouve intéressante c’est « Dialogues de Barabbas » op.84.
Une oeuvre très originale je trouve, et que personnellement j’apprécie.

Difficile d'en dire plus que Rubato. Je les ai longuement pratiqués ces dernières semaines ces dialogues qui sentent moins la bible que l'introspection des protagonistes, souffrance, culpabilité qui ronge, haine mais aussi joies des amoureux, empathie, climat nocturne superbe du premier chant. Présence du récitant qui amène drame et nous éloigne du simple cycle de lieder.
Sallinen compose un très bel accompagnement instrumental chambriste très coloré, c'est ce qui m'a le plus touché dans cette oeuvre L'association du piano et de l'accordéon, l'emploi très raffiné des percussions et des cordes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Sam 16 Jan 2010 - 11:59

J'ai reçu ce CD hier:



qui comprend:

- Symphonies 2 & 4
- Concerto pour cor
- Mauermusik

Une écoute pour l'instant, mais une belle surprise avec ce concerto pour cor!
Etonnant! je ne savais pas que l'on pouvait faire tout cela avec un cor! hehe
Ces glissendi! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80117
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Sam 16 Jan 2010 - 12:15

Tu connais Des canyons aux étoiles de Messiaen? Il y a un solo de cor hallucinant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 6132
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Sam 16 Jan 2010 - 13:08

Xavier a écrit:
Tu connais Des canyons aux étoiles de Messiaen? Il y a un solo de cor hallucinant.
Non, mais je vais m'y intéresser du coup ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Ven 23 Avr 2010 - 9:21

Rubato a écrit:


La 3ème Symphonie (1975) en 3 mvt, ( les 2 symphonies précédentes était en 1 mvt unique) est dans l'ensemble plutôt sombre, voire austère malgré quelques vaines tentatives d'éclaircies (piccolos) qui seront étouffées par les altos, violoncelles et contrebasses.
...
Une agréable découverte. santa

Je suis d'accord avec toi, elle m'a aussi laissé une bonne impression.

Sombre en effet mais avec un côté véhément assez affirmé, en particulier dans le premier mouvement avec ce motif qui revient sur lui-même comme s'il butait sur quelque chose avant de s'échapper soudainement. Il y a un côté musclé qu'on ne retrouve pas chez d'autres compositeurs de la région qui font souvent dans le planant, ce que j'aime aussi au demeurant. Disons que dès les premières notes, je me suis dit que j'avais affaire à un compositeur qui a sa voix propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Mer 25 Avr 2012 - 12:50

Théo taschimor a écrit:
Dans la musique de chambre que je connais et apprécie de lui,il s'agit de:
Introduction and tango Overture,pour piano et cordes.
Chamber music III pour violoncelle et cordes.
Chamber music IV pour piano et cordes.
Chamber music V (Barabbas Variations) pour accordéon et cordes.

J'ai écouté la Chamber Music II pour flûte alto et orchestre à cordes. C'est pas mal du tout.

La sonorité inhabituelle de la flûte, plus sombre, ajoute quelque chose. Je pense qu'elle a d'ailleurs dû influencer la composition car on est assez loin du cliché de la flûte légère et printanière, il y a un côté rustique et appuyé qui nous amène vers de grosses rondes de paysans des premiers âges plutôt que vers le chant des oiseaux.

Je connais encore mal Sallinen mais je me demande s'il n'est pas en passe de devenir mon compositeur finlandais préféré. Plus ferme que Rautavaara, plus mémorable que Aho ou Kaipainen et même plus intéressant que Sibelius avec qui j'ai en fait peu d'affinités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3208
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   Sam 8 Avr 2017 - 19:04

J’ai écouté ceci:


Symphonies nº3, op. 35 (1975) et nº5, op. 57 «Washington Mosaics» (1985-87)
Ari Rasilainen / Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pflaz
Ludwigshafen, II.2004
CPO


Au total, je n’ai trouvé cela ni très intéressant ni très beau. C’est d’une écriture très conventionnelle et sans grande personnalité (harmonie très tonale, avec par-ci par-là quelques dissonances bénignes; orchestration franchement terne, voire carrément pauvre dans la 3; mélodies assez peu prégnantes).

En fait, ça sonne surtout très timoré, très étriqué comme musique: à plusieurs reprises, on a l’impression qu’il va se passer quelque chose, et puis finalement, non, ça ne prend jamais d’élan ni d’ampleur, ça ne se développe même pas vraiment: ça passe (d’ailleurs à la fin des mouvements, il y a toujours comme une espèce de flottement, comme si la musique ne savait pas trop comment s’arrêter ou comment continuer).

On entend ainsi s’esquisser dans la 5 toutes sortes de quasi citations dont on se dit que Sallinen va faire quelque chose mais non: l’orchestre esquisse des rythmes syncopés et déhanchés, mais non, ça n’explose pas en couleurs comme du Milhaud-Bernstein; on entend une fanfare un peu grinçante et des roulements de caisse clair, mais non, ça ne cingle pas comme du Chosta; une longue phrase chromatique dans un lit de cordes, mais non, ça ne submerge pas comme du Mahler...

Quant à la 3, ça tricote beaucoup aux cordes dans un genre méchant, mais sur la longueur, ça fait plutôt penser à du Pettersson très amoindri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aulis SALLINEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aulis SALLINEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aulis SALLINEN
» Playlist (37)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: