Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golmon
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 29
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Ven 26 Fév 2010 - 22:17

J’adore la sinfonia « Al Santo Sepolcro » RV 169 interprété par Karajan. Sa calme majesté colle parfaitement avec le caractère recueillit et sombre, l’ambiance si particulière dans lequel nous baigne dès ses premiers accords de son adagio cette oeuvre qui n’est pas un concerto débridé parmi tant d’autre du virtuose, mais une sorte de prière au violon celui que l’on appelait le prêtre roux…

Telle est la manière dont je me représente l’œuvre en l’écoutant sous la baguette de Karajan.

A l’opposé il y a Fabio Biondi : autant je trouve parfois sa vision du Vivaldi profane pertinente (le presto de l’Estate !), autant là je trouve que c’est un massacre. Beaucoup trop rapide, aucune émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://florentb.blogvie.com/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Sam 27 Fév 2010 - 0:49

Je rappelle qu'en matière de discographie de la sacrée musique vivaldienne, il y a déjà ce fil sur le Stabat Mater et le Nisi Dominus (créé par Jorge) et celui-là sur le Gloria (que j'avais initié).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golmon
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 29
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Jeu 27 Mai 2010 - 22:59

Sinon (je suis le seul a aimé Vivaldi hors concerto ou quoi ?) je recommande les sonates pour violoncelle par Ophélie Gaillard, avec un continuo contrebasse-violon-violoncelle-claveçin-orgue-théorbe-guitare-harpe sublime, et une prise de son exemplaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://florentb.blogvie.com/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 28
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Ven 28 Mai 2010 - 19:33

Pas le seul. Il suffit de poster là où il faut en consultant l'index
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golmon
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 29
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Ven 28 Mai 2010 - 19:57

Je poste où il faut.
Visiblement tu n'as pas fait ce que tu me recommande (regarder l'index).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://florentb.blogvie.com/
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Mar 8 Juil 2014 - 22:44

Jof M, dans Playlist, a écrit:
Vivaldi : 6 Sonates pour violoncelle, op. 14
Ophélie Gaillard & Pulcinella

Je ne sais pas ce qui se fait dans ce genre de formation, mais la basse continue est très fournie et présente (souvent composée de pas moins de 3 instruments, il me semble), presque trop pour moi. On entend peu la soliste, qui produit un son discret. La basse et le violoncelle sont sur le même piédestal, c'est déroutant au début. Ceci dit, c'est très bien ornementé (presque trop aussi), on ne perçoit pas les reprises.
Cette interprétation est assez "française", ça ferait à merveille pour du Marais, mais je ne sais pas si c'est très adapté à Vivaldi.

Entre les mouvements d'une seule Sonate, les instruments qui font la basse changent, je ne trouve pas ça très cohérent.
Sinon c'est très bien joué, énergique, lyrique au besoin, ils sont très inspiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Mar 8 Juil 2014 - 23:09

Jof M a écrit:
Je ne sais pas ce qui se fait dans ce genre de formation, mais la basse continue est très fournie et présente (souvent composée de pas moins de 3 instruments, il me semble), presque trop pour moi.

3 est un nombre assez standard. On peut avoir dans certains cas deux clavecins, deux théorbes, une guitare baroque, une viole de gambe, un violoncelle, un violone et une contrebasse, par exemple...

Le nombre véritablement standard est 2 (basse de viole + clavier ou parfois archiluth), mais 3 n'est pas énorme, surtout pour de la musique italienne.


Citation :
Entre les mouvements d'une seule Sonate, les instruments qui font la basse changent, je ne trouve pas ça très cohérent.
Généralement, c'est pour s'adapter au ton du morceau, mais effectivement, je doute qu'à l'époque on se soit amusé à changer de musicien entre les mouvements... c'est un peu un effet de mode aussi, on essaie toutes les combinaisons possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Mer 9 Juil 2014 - 11:03

DavidLeMarrec a écrit:
Le nombre véritablement standard est 2 (basse de viole + clavier ou parfois archiluth), mais 3 n'est pas énorme, surtout pour de la musique italienne.

J'ai donc tort en disant que cette interprétation est plutôt française ?  Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Mer 9 Juil 2014 - 11:46

Ah non, pas forcément, mais ce n'est pas l'effectif qui fera la différence (au contraire, les Italiens sont plutôt plus généreux de ce côté-là). Je crois que ça fait beaucoup aussi parce que le violoncelle fait une redondance avec la viole.

Ce qui différencie le style français tient plutôt dans l'harmonisation (disposition plus « étendue », moins conditionnée par le clavier), difficile d'en juger dans une pièce pour continuo, dans l'inégalité de notes égales (pas vraiment le cas ici), voire dans le type d'agréments (ornements). Franchement, je n'entends rien de tout cela ici... mais il est vrai que ça ressemble énormément aux Sonates françaises de la même époque, comme Jacquet de La Guerre ou Leclair... qui étaient précisément sous forte influence ultramontaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 233
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Ven 18 Aoû 2017 - 22:09

Golmon a écrit:
Sinon (je suis le seul a aimé Vivaldi hors concerto ou quoi ?) je recommande les sonates pour violoncelle par Ophélie Gaillard, avec un continuo contrebasse-violon-violoncelle-claveçin-orgue-théorbe-guitare-harpe sublime, et une prise de son exemplaire.

Vivaldi, c'est divin ! Le problème est qu'on nous passe trop Les Quatre Saisons, et pas le reste qui est absolument génial. Du coup, j'adore Vivaldi, mais je hais Le Printemps. Hors concerto, il y a sa version des Folies d'Espagne qui est un chef d’œuvre, que je préfère à tant de versions, y compris celle de Corelli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Ven 18 Aoû 2017 - 22:50

Ah, je trouve quand même les Quattro Staggioni très au-dessus du reste, vraiment fulgurant.

Côté opéra, Motezuma (la vraie version enregistrée par Curtis, pas le pasticcio réalisé par Malgoire) a un charme dramatique très réel (et il y a de beaux airs dans la Griselda).

Je n'ai jamais écouté sa version de la Follia, c'est très tentant en effet… pour quel effectif ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 233
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Ven 18 Aoû 2017 - 23:22

Il me semble que c'est une sonate, avec un effectif spécial, propre à la musique baroque. Il y a des cordes, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Sam 19 Aoû 2017 - 0:29

AlexCorzoma a écrit:
Il me semble que c'est une sonate, avec un effectif spécial, propre à la musique baroque. Il y a des cordes, en tout cas.

Sonate en trio, alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 233
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Sam 19 Aoû 2017 - 0:36

Une sonata da camera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Sam 19 Aoû 2017 - 0:38


Smile Oui bien sûr, c'est la célèbre 12° sonate de l'opus I, RV 63, qu'on trouve dans la plupart des anthologies discographiques vivaldiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 233
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Sam 19 Aoû 2017 - 0:45

Moi, j'aime beaucoup. De toute façon, mes trois compositeurs baroques préférés sont Lully, Vivaldi et Bach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Sam 19 Aoû 2017 - 0:45

Trouvé, merci, je m'écoute ça demain (ce que j'ai survolé m'a paru violonistique, très vivaldien, très différent des autres follie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1678
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Sam 19 Aoû 2017 - 13:04

Unissons nos efforts: bientôt deux pages (en sept ans) consacrées à une partie ô combien précieuse d'un des plus grands musicien baroque

> La Folia: on la trouve bien sûr dans le recueil de Savall Tome II Altre Follie. Les deux recueils (avec La Folia), tous deux aussi épatants l'un que l'autre.

> Sonates pour violoncelle et basse continue
Pour moi, encore plus attachant qu'Ophélie Gaillard: le si beau disque de Bruno Cocset / Les Basses Réunies (disque qui ne fait pas l'unanimité, loin de là, mais pour moi formidable). Wispelwey les a aussi enregistrées (sans qu'il y atteigne pour moi la totale beauté de son disque consacré aux concertos (tous deux chez Channel Classics) mais c'est Wispelwey donc excellent). Et une curiosité tout à fait stimulante signalée par Plenum, il y a quelque temps: transcription des sonates (pour partie) pour violoncelle et orgue, par Jelena et Ljerka Očić; disque qui plus est couplé avec quelques sonates de Jean Barrière (que Cocset a aussi enregistrées et de quelle manière !).



Dernière édition par xoph le Dim 20 Aoû 2017 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 233
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Sam 19 Aoû 2017 - 23:10

J'écoute le Bruno Cocset, c'est divin ! Son très propre. Par moment, c'est supérieur à ses concertos. Le deuxième mouvement de la Sonate RV 44, quelle fougue ! Et quel lyrisme ! En même temps, le violoncelle contribue au lyrisme de cette œuvre. C'est toujours beau, le violoncelle (en témoigne Villa-Lobos).

Après, que les sonates commencent par un mouvement lent, c'est une convention de l'époque, ou ça vient de Vivaldi ? Je trouve ça efficace, ça prépare le terrain (excusez cette expression, je ne suis pas musicologue).

Edit : Le troisième mouvement de la RV 42 est une des plus belle choses que j'ai jamais entendu. Foncez, les gens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1678
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Dim 20 Aoû 2017 - 10:35

cheers

Pour la qualité du son, outre les interprètes de premier plan (Cocset, Blandine Rannou, Pascal Monteilhet, Richard Myron) et la recherche constante de Cocset sur le son de "ses" instruments, on trouve: Prise de son, Nicolas Bartholomée; Montage numérique, Aline Blondiau. C'est la crème de la crème

Sinon pas toujours facile de se repérer dans les op. et n° de sonates. 9 sonates (et un seul Op. 14 de six sonates, Paris 1740). Les trois intruses provenant de manuscrits retrouvés ultérieurement (Naples, bibliothèque du Comte de Schönborn) et étant parfois controversées dans l'attribution à Vivaldi. Le classement par RV ou N° ne suit pas cette logique, mais celle des tonalités me semble-t-il. Certainement une invitation malicieuse à ne "croire qu'à un dieu qui saurait danser" (Merci Mélomaniac in: https://www.amazon.fr/Vivaldi-Six-sonates-pour-violoncelle/product-reviews/B000003UYN/ref=dpx_acr_txt?showViewpoints=1 )

Un petit tableau où l'on se demande bien pourquoi RV 41 est aussi délaissée



Voir aussi: https://en.wikipedia.org/wiki/Cello_Sonatas_(Vivaldi)


Dernière édition par xoph le Dim 27 Aoû 2017 - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Lun 21 Aoû 2017 - 23:49

xoph a écrit:
> La Folia: on la trouve bien sûr dans le recueil de Savall Tome II Altre Follie. Les deux recueils (avec La Folia), tous deux aussi épatants l'un que l'autre.

Oh, pourtant j'ai écouté les deux (mais beaucoup plus le premier, que j'ai en physique, le second probablement une seule fois).

Pourtant, à l'écoute, ça ne m'a rien évoqué de déjà fréquenté. Comme je l'écrivais, très virtuose et violonistique, très contrasté, de réelles mutations, je ne suis pas sûr que quiconque ait fait aussi sophistiqué avant les grandes variations orchestrales tardives de Salieri au tout début du XIXe !

J'aime beaucoup et j'étais passé à côté, merci Alex ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1678
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Mar 22 Aoû 2017 - 8:50

DavidLeMarrec a écrit:
... Comme je l'écrivais, très virtuose et violonistique, très contrasté, de réelles mutations, je ne suis pas sûr que quiconque ait fait aussi sophistiqué avant les grandes variations orchestrales tardives de Salieri au tout début du XIXe !

Oui, tout à fait ! et pour abonder dans ton sens, un peu de lecture :

study
"Avec l'essor du répertoire virtuose, au tournant du siècle*, rien n'y était plus naturel que d'y inclure la Folia ... Ce n'était pas non plus un hasard si, l'année suivante** en 1705, le jeune Antonio Vivaldi (1678-1741) choisissait également de conclure une publication décisive, dans laquelle il plaçait les plus grands espoirs pour sa future carrière artistique, son Opus 1, recueil de sonates en trio, qui comportait une autre magnifique suite de variations sur la Folia."
Rui Vieira Nery dans le texte du disque Altre Follie

* XVIIIème
** Après Corelli (1700) et Henricus Albicastro (1704)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 233
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Mar 22 Aoû 2017 - 9:09

C'est émouvant de se dire qu'à ce moment-là, il était dans l'incertitude, et que plusieurs siècles plus tard, on parle encore de lui. Pas nécessairement pour la Follia, quoi que... Mais voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1678
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Mar 22 Aoû 2017 - 10:20

Ou dans la certitude de son génie (et dans la vitalité de son appétit). Va savoir.
Cela me fait un peu penser à Purcell. Fin d'un genre (les consorts de viole / La Folia). Ouverture magistrale d'une œuvre, par un tout jeune homme pour Purcell : fantaisies pour violes (Op 1 pour Vivaldi). Vivaldi semble conclure les variations sur la Folia.


Dernière édition par xoph le Sam 26 Aoû 2017 - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1678
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Sam 26 Aoû 2017 - 23:05

Ecoute des sonates pour violoncelle et basse continue par Bylsma. A tout seigneur, tout honneur. Wispelwey et Cocset furent ses élèves.

Interprétation d'une intensité et d'une vivacité extraordinaire.
Le choix d'un effectif réduit (pour la basse continue), à deux violoncelles (Anner Bylsma et Hideimi Suzuki) et clavecin (Jacques Ogg), des tempos lents, pourraient amener à craindre une version doucereuse, ou monotone. Pas du tout, c'est vraiment pour les deux violoncelles, un jeu d'enlacement et de réponses sans fin qui les fond dans le même mouvement (on pourrait parler de violoncelle à quatre mains ou de sonates pour deux violoncelles) et qui nous plonge au cœur de cette musique souvent si intime (et si proche des brumes vénitiennes). Ensuite, quelle façon de donner du "swing" et de l'allant, pour les mouvements rapides, avec des tempos pourtant jamais précipités ! Et un son totalement incroyable: de la fluidité vocale toute en rondeur, aux accroches presque abruptes (qui font penser à Cocset dans la sensation que le violoncelle est là).

Refoncez, les gens !

On y trouve les sonates RV41, 43, 40, 44, 42, 39



Dernière édition par xoph le Dim 27 Aoû 2017 - 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1678
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Dim 27 Aoû 2017 - 12:49

Golmon a écrit:
J’adore la sinfonia « Al Santo Sepolcro »  RV 169 interprété par Karajan... Sa calme majesté colle parfaitement avec le caractère recueillit et sombre, l’ambiance si particulière dans lequel nous baigne dès ses premiers accords de son adagio cette oeuvre
... A l’opposé il y a Fabio Biondi : autant je trouve parfois sa vision du Vivaldi profane  pertinente (le presto de l’Estate !), autant là je trouve que c’est un massacre. Beaucoup trop rapide, aucune émotion.

Je ne connais pas ces deux versions, mais on peut la trouver, dans une excellente interprétation à mon goût, dans le recueil (2CD) ci après, par le London Baroque.

Ingrid Seifert, violon
Richard Gwilt, violon
Charles Medlam, violoncelle
Terence Charlston, clavecin, orgue "de chambre"
Irmgard Schaller, alto


Ensemble que je trouve ici impeccable (sans les effets sans doute trop appuyés de Biondi).
Ces deux disques sont, pour moi, une superbe découverte des sonates en trio (que j'étais, et suis, loin de connaître dans leur intégralité). On y trouve

- L'intégrale de l'Op. 1 (dont les variations sur la Folia)
- Les sonates n° 17 et 18 de l'Op. 5
- La sonate N° 3 de l'Op. 2
- Sonate "Al santo Sepolcro" RV 169
- Sonate "Al santo Sepolcro" RV 130
- Concerto en do majeur RV 114

Voici ce que dit Charles Medlam de l'Op. 1 dans la pochette
" Vivaldi prend les formes et le vocabulaire de Corelli et les mène un cran plus loin. Le résultat est une série de sonates aux proportions moins parfaites mais à l'harmonie plus étonnante... Vivaldi a développé le modèle de Corelli avec une audace désarmante et quelques idées nouvelles qui frappèrent l'oreille".
Pour notre plus grand bonheur.
Même, si pour moi, cela n'atteint pas les sublimes sonates pour violoncelle qui leur sont très largement postérieures (dernier opus de Vivaldi, ce qui pour le coup fait penser à Couperin, et ses pièces de viole, qui concluent son œuvre - et ont la même intériorité et force émotive que celles de Vivaldi -)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1678
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Dim 27 Aoû 2017 - 17:37

Sonates de Manchester
6 des douze sonates (Tome II ? par Biondi ou du manuscrit ?)
Sonate I en do majeur RV3
Sonate IV en re majeur RV 755
Sonate IX en mi mineur RV 17a
Sonate XI en mi bémol majeur RV 756
Sonate VII en do mineur RV 6
Sonate XII en do majeur RV 754
Sonate V en si bémol majeur RV 759


Fabio Biondi, violon
Rinaldo Alessandrini, clavecin et positif
Maurizio Nadeo, violoncelle
Paolo Pandolfo, contrebasse
Rolf Lislevand, théorbe et guitare baroque

study "Les sonates de Manchester possèdent de nombreux passages dont le sens harmonique nous échappe ou nous semble pour le moins ambigu".
C'est là où cet enregistrement s'avère le plus convainquant, dans l'expression de certaines bizarreries ou extravagances, moins dans l'expression des affects rendus avec une certaine dureté (oui, il n'est pas sûr que les enregistrements de Biondi résistent au temps*) et la prééminence du violon en regard de la basse continue.
* Je retire tout après la réécoute du disque:
Spoiler:
 
study  "Sonate XI... aucun mouvement de cette sonate n'étant connu par ailleurs..."
Là, je m'insurge: la gigue est plus qu’apparentée à la gigue de la sonate RV 42 en la mineur pour violoncelle. D'ailleurs à ce propos: j'ai dit combien elles étaient belles ?



Dernière édition par xoph le Sam 9 Sep 2017 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 21
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Dim 27 Aoû 2017 - 23:00

DavidLeMarrec a écrit:
Ah, je trouve quand même les Quattro Staggioni très au-dessus du reste, vraiment fulgurant.

Côté opéra, Motezuma (la vraie version enregistrée par Curtis, pas le pasticcio réalisé par Malgoire) a un charme dramatique très réel (et il y a de beaux airs dans la Griselda).

Je ne dirais pas que c'est "très au-dessus du reste", ne connaissant pas suffisamement d'autres pièces instrumentales de Vivaldi, mais c'est vrai que s'il y a bien un tube ressacé qui, à mes humbles oreilles, ne perd rien de sa saveur et de sa fulgurance au fil d'écoutes réitérées, c'est bien les Quatres Saisons. Avec le premier mouvement de la Cinquième de Beethoven et Carmen, sans doute.

Je ne connais pas Motezuma, mais ça paraît intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 21
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Dim 27 Aoû 2017 - 23:06

AlexCorzoma a écrit:
J'écoute le Bruno Cocset, c'est divin ! Son très propre. Par moment, c'est supérieur à ses concertos. Le deuxième mouvement de la Sonate RV 44, quelle fougue ! Et quel lyrisme ! En même temps, le violoncelle contribue au lyrisme de cette œuvre. C'est toujours beau, le violoncelle (en témoigne Villa-Lobos).

Après, que les sonates commencent par un mouvement lent, c'est une convention de l'époque, ou ça vient de Vivaldi ? Je trouve ça efficace, ça prépare le terrain (excusez cette expression, je ne suis pas musicologue).

Edit : Le troisième mouvement de la RV 42 est une des plus belle choses que j'ai jamais entendu. Foncez, les gens !

C'est vrai que c'est formidable ! Poétique, incarné... Et quelle prise de son ! On croirait ses oreilles frottées ou battues contre les cordes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1678
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Lun 28 Aoû 2017 - 8:37

Adalbéron a écrit:
AlexCorzoma a écrit:
J'écoute le Bruno Cocset, c'est divin ! Son très propre. Par moment, c'est supérieur à ses concertos. Le deuxième mouvement de la Sonate RV 44, quelle fougue ! Et quel lyrisme ! En même temps, le violoncelle contribue au lyrisme de cette œuvre. C'est toujours beau, le violoncelle (en témoigne Villa-Lobos).

Après, que les sonates commencent par un mouvement lent, c'est une convention de l'époque, ou ça vient de Vivaldi ? Je trouve ça efficace, ça prépare le terrain (excusez cette expression, je ne suis pas musicologue).

Edit : Le troisième mouvement de la RV 42 est une des plus belle choses que j'ai jamais entendu. Foncez, les gens !

C'est vrai que c'est formidable ! Poétique, incarné... Et quelle prise de son ! On croirait ses oreilles frottées ou battues contre les cordes.

cheers Bienvenue au pays des merveilleuses sonates pour violoncelle. Sinon, pour les concertos, il y a foison de choses magnifiques (outre les quatre saisons): les concertos pour violoncelle par exemple (et ce ne sont pas les interprétations de premier plan qui manquent, dont Wispelwey).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Lun 28 Aoû 2017 - 12:01

Adalbéron a écrit:
s'il y a bien un tube ressacé qui, à mes humbles oreilles, ne perd rien de sa saveur et de sa fulgurance au fil d'écoutes réitérées, c'est bien les Quatres Saisons. Avec le premier mouvement de la Cinquième de Beethoven

Oui, voilà ! Very Happy


Citation :
Je ne connais pas Motezuma, mais ça paraît intéressant.

Il faut résister au seria et aimer un minimum les voix, mais disons que dans son genre, c'est plus dramatique et moins tourné vers l'épate vocale. Sinon, pour de la pyrotechnie, la Griselda est remarquable dans son genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Adalbéron
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 21
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Lun 28 Aoû 2017 - 14:48

DavidLeMarrec a écrit:
Adalbéron a écrit:
s'il y a bien un tube ressacé qui, à mes humbles oreilles, ne perd rien de sa saveur et de sa fulgurance au fil d'écoutes réitérées, c'est bien les Quatres Saisons. Avec le premier mouvement de la Cinquième de Beethoven

Oui, voilà ! Very Happy


Citation :
Je ne connais pas Motezuma, mais ça paraît intéressant.

Il faut résister au seria et aimer un minimum les voix, mais disons que dans son genre, c'est plus dramatique et moins tourné vers l'épate vocale. Sinon, pour de la pyrotechnie, la Griselda est remarquable dans son genre.

Je vois que tu as plus ou moins subtilement évincé Carmen.  hehe  Je suppose, évidemment, que c'est parce qu'il ne s'agit pas à proprement parler d'un tube, mais d'une ouvre où il y en a quelques-uns ici et là Mr. Green (C'est vrai qu'il ne me viendrait pas à l'idée d'écouter la Habanera, mais il y a des choses dont je ne me lasse pas, comme le chœur des cigarières criant "Au secours, messieurs les soldats", "Les tringles", "Votre toast", "La fleur", les  cartes - et autres accessoires, enfin l'entr'acte avant le dernier acte/tableau et le duo final.... Dieu sait pourtant que j'écoute ça souvent et surtout qu'on nous sert Carmen très régulièrement.)

J'aime un maximum les voix, mais en vérité surtout le drame ; j'ai donc toujours un peu de mal avec le seria, même chez Mozart, un peu moins avec Rossini. J'avais essayé Orlando Furioso : c'était agréable, assez charmant, souvent ennuyeux cependant... Si tu dis que c'est plus dramatique, ça attise ma curiosité.


Sinon, pour revenir au sujet, quelles pièces Vivaldi a-t-il composé pour le cor ? (et si vous avez des conseils d'enregistrements...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81917
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Lun 28 Aoû 2017 - 15:00

Adalbéron a écrit:
Je vois que tu as plus ou moins subtilement évincé Carmen.

Disons que je ne place pas la fulgurance (très réelle) de cette œuvre sur le même point que les deux autres qui ont dû être un coup de tonnerre à leur époque, similaire au Sacre du Printemps à une époque où on programmait surtout les héritiers de Meyerbeer.

Par ailleurs, je ne trouve pas que les tubes soient forcément les meilleures parties de l'œuvre (en tout cas pas forcément la garde montante et la Habanera, en effet…).


Citation :
J'aime un maximum les voix, mais en vérité surtout le drame ; j'ai donc toujours un peu de mal avec le seria, même chez Mozart, un peu moins avec Rossini. J'avais essayé Orlando Furioso : c'était agréable, assez charmant, souvent ennuyeux cependant... Si tu dis que c'est plus dramatique, ça attise ma curiosité.

Oui, Motezuma est vraiment mieux de ce point de vue. Ça reste du seria, mais il y a une intrigue un peu trépidante (façon Rinaldo, même si la musique de Vivaldi n'atteint pas le même degré d'intérêt), de beaux récitatifs, des airs touchants mais pas trop exagérément décorés…


… pour le cor, ce qui me vient sont seulement des concertos grosso et Dopo un'orrida procella…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1678
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   Jeu 31 Aoû 2017 - 9:59

Petit échange amorcé en Playlist, et qui contribue peut être à en dire un peu plus sur les sonates violoncelle et Cocset.


Adalbéron a écrit:
Benedictus a écrit:
Dans le fil Playlist, au sujet de la réédition des Sonates pour violoncelle de Vivaldi, xoph a écrit:
bom Mais le problème c'est que tu n'as pas la bonne pochette, elle reste néanmoins moins terrifiante que la reprise Rannou / Rameau, qui va éloigner de Rannou pas mal de monde, ce qui est inadmissible, ainsi que de Rameau, ce qui est un crime ! pour quelque temps seulement, heureusement
Pour le Rameau, ok (encore que je n'aie jamais été fan du graphisme des anciens Zig-Zag).

Mais là, non: non seulement j'aime bien le style alla Penone de cette nouvelle pochette - mais en plus, l'ancienne, entre le «Catalogue 2013» en rouge et le côté passablement lieu commun des Noces de Cana... (Tu me diras, on échappait déjà aux sempiternels Canaletto...)



Moi aussi, je trouve la nouvelle pochette magnifique, beaucoup plus réussie Very Happy.
Au-delà de mes affinités particulières pour ce vert et ce rouge, j'y vois un violoncelle à l'état sauvage, les cordes et le bois ramifiés comme les artères d'un corps chaud, et c'est exactement ce que la prise de son me donne à voir.

drapeau
C'était surtout une petite pique amicale (vaine tentative de comprendre l'incompréhensible). Et je suis presque d'accord avec vous. La veine souvent sombre de ces sonates rejoint ces bois irradiants et ces denses feuillages. Mais, pour traduire l'émotion que me procure ces sonates, à l’arte povera, me manque une sève moins dramatiquement pétrifiée. Les vibrations et les si fines chatoyances des couleurs de Véronèse, le mouvement si dansant des personnages (dans le détail choisi en couverture) y apportent air et lumière. Et c’est, pour moi, dans cette tension entre ces deux pôles (une vitalité heureuse et une mélancolie qui sourd) que réside la somptueuse beauté de ces sonates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivaldi, oeuvres instrumentales (sauf concertos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rossini : oeuvres instrumentales
» Juditha Triumphans chante Vivaldi
» Rachmaninov - Oeuvres orchestrales (sauf symphonies)
» Vivaldi: opéras
» Manfred GURLITT (1890-1972). Wozzeck...et autres oeuvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: