Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lambert
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Lun 1 Mar 2010 - 16:06

Pas de Topic sur T Monk ? Quelques mots d’un non spécialiste :

Bio
Je garde un bon souvenir du Monk de Laurent de Wilde.

Malgré un bref passage à la Julliard School, il acquière son style principalement en autodidacte au contact des autres de la 52th Street entre 39 et 51. Puis, il alterne avec des périodes entrecoupées de démêlées avec la police qui par deux fois lui retire sa carte de travail. A partir de 1972, Monk s'enfermera de plus en plus dans un mutisme maladif, et ne touche quasiment plus à son piano…

Musique
Parmi ses influences, on compte Art Tatum, Duke Ellington, James P. Johnson et les pianistes stride de Harlem.

Son style est reconnaissable entre tous et se caractérise par une approche peu orthodoxe du piano qui utilise les attaques percussives, les hésitations, les silences, des harmonies dissonantes ainsi que des mélodies anguleuses. alien

Comme compositeur, il a écrit entre autres les standards Round Midnight, Off Minor, Pannonica, Ruby My Dear, Straight No Chaser, Well You Needn’t, Misterioso, Epistrophy, Blue Monk…

De nombreuses collaborations avec Keg Purnell, Kenny Clarke, Bud Powell, Coleman Hawkins, John Coltrane, Johnny Griffin, Roy Haynes et Charlie Rouse avec lequel il constitue son célèbre quartet.

Disco/filmographie
Le meilleur film documentaire est Straight No Chaser (1988) de Charlotte Zwerin produit par Clint.

Je conseillerais en discographie le Live at the It Club (1964) après ce sommet Monk semble avoir du mal à se renouveler.
Les enregistrements en solo donnent un bon goût de la substantielle moelle du Bonhomme.
jerome a écrit:
Thelonious alone in San Francisco drink
arnaud bellemontagne a écrit:
Moi j'ai ce disque en solo de Monk

je ne crois pas que ça corresponde avec celui de jerôme. bounce
Récemment j’ai assisté à un concert de Jacky Terrasson qui imite divinement Monk.


Dernière édition par Lambert le Mer 3 Mar 2010 - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16127
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Lun 1 Mar 2010 - 16:28

Mille mercis Lambert! kiss

Un Ovni.

A l'instar de Debussy ou de Webern, Monk fait partie de ses artistes qui sortent de nulle part, imposant leur irréductible originalité qui ne procéde que d'eux mêmes. alien

Monk c'est le cubiste du Jazz.

Un jeu anguleux, discontinu, dissonant et en même temps profondement ancré dans la tradition du blues et du stride.

Comme Debussy, Webern et Miles ç'est un poète absolu du silence.


Compositeur de génie, certains de ses thèmes aux accentuations rythmiques et harmoniques imprévisibles annoncent dejà le travail futur d'Eric Dolphy et d'Anthony Braxton (Four in one, Evidence,Trinkle trinkle).

Il est aussi un des plus merveilleux auteurs de ballades du siècle:Pannonica, Ruby My Dear, Crepuscule With Nellie, Round Midnight, Monk's Mood.

Artiste farouche, introverti, solitaire,à la limite de la pathologie mentale.

A l'ecart de tous les courants et de toutes les modes, il ne procède que de lui-même.

Comme tu le soulignes très justement Lambert, le livre de Laurent de Wilde "Monk" est superbe et quant au film "Straight No chaser" c'est tout simplement l'un des plus beaux flims musicaux jamais realisés.

Quelques passeports pour monter dans la soucoupe Monkienne:
-At Town Hall (en big band)
-Criss Cross(avec Charlie Rouse)
-Brillant Corners(avec Sonny Rollins et Max Roach)
-Les séances mythiques de 1954 avec Miles Davis et Milt Jackson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mar 2 Mar 2010 - 0:37

C'est cubiste en effet pour moi aussi, hier je le comparais à Picasso ou Braque avec leur jeu de déconstruction des guitares, quelques élément qui suffisent par symbolisation et attention flottante à reconstruire sa propre guitare. J'ai trouvé ça carré et froid dans un premier temps puis extrêmement évocateur d'une grande subtilité malgré l'apparente raréfaction de son jeu. Quelques notes saupoudrées, une main gauche hésitante qui parfois effleure, ne dis presque rien... Beaucoup aimé le de Wilde aussi. Tellement enthousiaste.

Et c'est collant, toute la journée me trottait dans la tête le thème de In Walked Bud de l'album Misterioso. Tout haché et imprécis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambert
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mar 2 Mar 2010 - 9:43

Oui et il y a aussi son interprétation unique de Just a Gigolo qui lui va si bien et son goût pour le subversif bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16127
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mar 2 Mar 2010 - 10:32

J'adore cette pochette!
Monk en agent des F.F.L. pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mar 2 Mar 2010 - 10:59

Arnaud et Lambert ont très bien décrit le style de Monk, pas besoin donc de répéter ce qu'ils ont dit. 'Round Midnight, In Walked Bud et Misterioso sont des compositions de premier ordre à mon sens.

Pour une excellente introduction, les enregistrements Blue Note (1947-1952). Le son n'est pas terrible mais tout est tubesque.


En sideman de luxe chez Sonny Rollins (sur deux titres seulement). Un disque dans mon top 5 du jazz.


Et avec Miles Davis. Je n'ai plus écouté depuis fort longtemps mais il me semble me souvenir que l'entente entre les deux n'était pas parfaite. A réécouter ne serait-ce que pour l'énormité de la rencontre.


Dernière édition par Cello le Mar 9 Mai 2017 - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16127
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mar 2 Mar 2010 - 11:08

Merci pour ces contributions Cello

Ah oui, la confrontation Miles/Monk de 1954 est un des plus grands mythes de l'histoire du Jazz.
Miles gêné par l'accompagnement à trous et disloqué de Monk, allant jusqu'a lui intimer le silence pendant qu'il prenait ses soli de trompette...Monk, piqué au vif, répliquant par un fameux silence Monkien sur The Man I Love. C'etait la veille de Noël en plus, bonjour l'ambiance Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mar 2 Mar 2010 - 11:40

arnaud bellemontagne a écrit:
... Monk, piqué au vif, répliquant par un fameux silence Monkien sur The Man I Love.

Long silence fort embarrassant que Miles interrompt par un couinement rageur style "dégage!" si mes souvenirs sont exacts. Ambiance, en effet!

C'est malin, il faut vraiment que je réécoute ce disque maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16127
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mar 2 Mar 2010 - 14:52

Moi aussi ça m'a donné envie figure toi! Laughing
Je vais me programmer ça pour ce soir Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oleo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Sam 13 Mar 2010 - 12:47

arnaud bellemontagne a écrit:
Ah oui, la confrontation Miles/Monk de 1954 est un des plus grands mythes de l'histoire du Jazz.
Miles gêné par l'accompagnement à trous et disloqué de Monk, allant jusqu'a lui intimer le silence pendant qu'il prenait ses soli de trompette...Monk, piqué au vif, répliquant par un fameux silence Monkien sur The Man I Love. C'etait la veille de Noël en plus, bonjour l'ambiance Laughing
Mais c'est un épisode qui a été gonflé au point de faire croire que les 2 ne pouvaient pas se voir. Ce qui est faux. Voici une citation de Miles Davis qui rétablit l'estime qu'il portait à Monk le musicien.

"Bird introduced me to Thelonious Monk. His use of space in his solos and his manipulation of funny-sounding chord progressions just knocked me out, fucked me up. I said, "Damn, what is this motherfucker doing?" Monk's use of space had a big influence on the way I played solos after I heard him".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16127
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Sam 13 Mar 2010 - 15:26

Oui, j'ai aussi cette autobiographie de Miles. bounce

Nonobstant l'estime et le respect que Miles portait à Monk(aprés tout ce sont deux musiciens maîtres de l'espace et du silence), il n'en demeure pas moins que Miles estimait que Monk accompagnait mal les souffleurs.
Il lui a donc demandé de ne pas l'accompagner pendant qu'il prenait ses solos voila tout.
Il n'y a pas eu de bagarre.

Par contre il y a eu de la très grande musique, ça oui! cool-blue


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Ven 18 Oct 2013 - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16127
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Jeu 16 Déc 2010 - 19:22

Brilliant Corners.


Quel disque!!!

Du morceau titre au thème tordu et entortillé sur lui-même aux timbales de Max Roach sur Bemsha Swing...un pur régal. sunny sunny sunny

Un indispensable. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Jeu 16 Déc 2010 - 20:09

Les enregistrements Prestige font office de Saint Graal. Tout est là, en trois disques compilés il y a dix ans (je crois) : le jeu qui évolue vers quelque chose de beaucoup plus brut, une matière en fusion, très rythmé, avec quelques frappes à côté, puis de plus en plus, ses grandes mains qui battent la campagne, comme si le clavier était un champ à labourer, et la rencontre avec Rollins, puis Miles Davis et les différentes prises de The Man I Love, d'une beauté à couper le souffle, et les deux géants ne se méprisent pas, leurs mondes sont si étranges et si immenses qu'ils se heurtent l'un l'autre.
S'il ne restait qu'un pianiste, pour moi… voir qu'un jazzman… Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16127
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Jeu 16 Déc 2010 - 21:39

Tout à fait d'accord, ces sessions Prestige sont cultissimes.

Monk, ton jazzeux préféré?

Pour ma part c'est un peu difficile vue que rien qu'en termes pianistiques j'adore egalement Bud (the genius of Bud Powell..quel disque!),Horace, Bill, MacCoy, Herbie, Keith, Chick...

Quant à mon jazzeux favori...impossible pour moi de departager Miles, Mingus, Trane,Corea et Monk. king king king king king

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Jeu 16 Déc 2010 - 23:51

Non, disons qu'il représente pour moi une sorte de musicien ultime, très pur. Le jazzman à présenter à un martien alien pour lui faire comprendre le jazz des années 45 à aujourd'hui sans avoir besoin d'apprendre la langue.
Miles est mon jazzeux préféré je pense, enfin celui que j'ai écouté le plus sans doute.
Pour les pianistes, j'ai été élevé par Hancock, Bill Evans, Ahmad Jamal, McCoy, Keith Jarrett, et puis des gens comme Ran Blake, Gil Evans, minimalistes, et Carla Bley, Cecil Taylor me fascinent de temps en temps (surtout Bley), et … et j'ai beaucoup d'affection pour… John Lewis.
Monk est à part. On a envie de jouer quand on l'écoute, c'est au delà du piano.
Ceux que tu as cité bien sûr (Silver, et aussi Bobby Timmons, Peterson etc…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 29
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Ven 17 Déc 2010 - 0:01

phAx a écrit:
Non, disons qu'il représente pour moi une sorte de musicien ultime, très pur. Le jazzman à présenter à un martien alien pour lui faire comprendre le jazz des années 45 à aujourd'hui sans avoir besoin d'apprendre la langue.

Pourquoi faudrait-il expliquer cela à un martien ? (David connaît sûrement déjà)

Citation :
Monk est à part. On a envie de jouer quand on l'écoute, c'est au delà du piano.
Bien que je ne sois pas aussi calé, j'ai la même impression. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Ven 17 Déc 2010 - 0:09

Ophanin a écrit:
phAx a écrit:

Monk est à part. On a envie de jouer quand on l'écoute, c'est au delà du piano.
Bien que je ne sois pas aussi calé, j'ai la même impression. Smile

Je dirais que c'est même au-delà du jazz. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Ven 17 Déc 2010 - 8:35

Bonjour je suis admiratif de Monk, moi aussi, ça me fait par moment penser à Eric Satie pour son style haché et hors normes.
A ce propos, il y a un sacd multicanal cd qui vient d'être édité par Membran music dans la série "suprem jazz". Sur le disque:
Let's call this :New york 13 novembre 1952 avec Rollins, Watkins, Health, Jones.

Work, Nutty:22 septembre 54 avec Heath et Blakey.

The way you look tonight 25 octobre 54 AVEC Rollins, Potters, Arthur Taylor.


Round about midnight, Evidence, Smoke guets in your eyes, Réflections, Wee see, Eronel, Off minor, Hackensack:
7 juin 54 à Paris solo.

Evonce : New York 21 novembre 47 avec Sulliman, Danny West, Billy Smith, Ramey, Blakey.

C'est très bon comme qualité son.

Je ne suis pas un spécialiste du Jazz, mais dans mes artistes préférés, il y a Parker, Coltrane (et tous les membres de son quartet), Blakey, (et son Art Messengers), Pharoah Sanders, Nelson, Mingus, Coleman, Portal, Ayler, Billy Holiday(enfin une femme), Amstrong, et bien d'autres....
Je m'y connais mieux en jazz-rock (1968/1975).

Je ne sais pas celui qui a dit "la musique, il y a la bonne et l'autre..".

Monk quand on l'écoute, il nous emmène tout les fois l'esprit.





fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Ven 17 Déc 2010 - 9:19

Il y a le pianiste, qui joue avec son coude, ses mains-palmes/doigts-marteaux et les tueries qu'il a écrit (Trinkle Tinkle, Rythm a Ning, Monks Dream, Misterioso, Wee See etc etc…) Trinkle Tinkle par exemple, c'est très étrange, et ça a un charme fou.
Bon, je regardais le doc sur Monk sur Youtube en 10 parties. sunny sunny Avec un orchestre, quelle merveille… Il est classé au patrimoine mondial Monk…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Thelonious
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 725
Age : 43
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mar 11 Jan 2011 - 18:49

A quoi reconnait on un grand musicien?
Justement au fait qu'on le reconnait Very Happy
Et ça avec Monk, ça ne fait pas un pli.
Monk c'est celui qui assume sans aucune arrière pensée,
un peu comme Bud Powell mais avec le petit grain de folie en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16127
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mer 6 Juil 2011 - 15:57

Thelonious Monk:Big Band and Quartet


Un bien beau concert avec un big band, formation idéale pour mettre en valeur l'ecriture si singuliere de cet extra-terrestre devant l'eternel qu'est Monk.alien

On peut y savourer le tres rare Oska-T.cool-blue

Evidemment, on se regale des thèmes et des solos hallucinants (et hallucinés ) de Monk mais dans ce registre j'ai une petite preference pour le precedent disque en big band At Town Hall:moins de finition mais plus de feu et de ferveur(cette version de Monk's Mood à faire pleurer le supercalculateur de la NASA Sad Sad Sad )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitt
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Mar 12 Juil 2011 - 15:47

Ah, Monk... mon artiste de jazz préféré. Je l'ai découvert il y a une vingtaine d'années avec le live "Misterioso" (Sony), qui est sans doute une bonne entrée en matière pour ceux qui ne connaissent pas. A recommander aussi: "Live at the Jazz Workshop" et "Always Know" (deux live chez Sony) et le coffret "The complete London collection" (Black Lion).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13279
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Lun 24 Fév 2014 - 20:16

trouvées à l'instant, ces notes prises par Steve Lacy en 1960 pendant son séjour au sein du quintet de Monk :



et sur la rencontre entre Monk et Lacy : http://ehsankhoshbakht.blogspot.fr/2013/05/monk60.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1417
Age : 68
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Ven 13 Jan 2017 - 15:02

j'adhère totalement à la magnifique présentation du personnage par arnaud, ainsi qu'à sa sélection de disques, je me permets simplement de rajouter à cette liste 3 disques de piano solo, par lesquels, je pense, surtout pour un réticent au jazz avec sax et batterie, il faut commencer pour pénétrer quelque peu l'univers monkien.

Thelonious Monk "Himself" (1957)
Thelonious Monk "In San Francisco" (1959)
Thelonious Monk "Solo Monk" (1965)

ces trois disques se trouvent regroupés avec "The Prophet" (1954) que j'aime (un peu) moins et quelques inédits dans 2 CD's insérés dans un livre de 60 pages de texte et photos que voici:



Dernière édition par darkmagus le Ven 13 Jan 2017 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13279
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Ven 13 Jan 2017 - 15:47

Pour le plaisir : /watch?v=bFiR5u1fH9Q&t=1484

Hawkins ravi, Basie hilare, Jimmy Rushing et le présentateur beaucoup plus circonspects. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13279
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Sam 6 Mai 2017 - 14:03

www.francemusique.fr/emissions/open-jazz/l-actualite-du-jazz-thelonious-monk-inedit-son-enregistrement-des-liaisons-dangereuses-33530



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Jeu 15 Juin 2017 - 18:06

En fait la question à se poser est: quel enregistrement de Monk n'est pas bon ?
Pour l'instant, je n'en ai trouvé aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13279
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Jeu 15 Juin 2017 - 18:21

siffle cf. http://classik.forumactif.com/t8242p568-jazz-playlist et la discussion qui suit (darkmagus boude depuis Mad ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Ven 16 Juin 2017 - 9:32

Ah oui effectivement, c'est comique.

"Consecutive seconds", franchement, c'est une vraie horreur pété de rire pété de rire
Un kitsch absolu.

Pour le reste de l'album, les solos de Monk sont plutôt bien et l'orchestre reste en retrait quand il joue.
Mais alors quand l'orchestre joue....on change de dimension.
Du coup, je ne vois pas bien l'intérêt de l'orchestre.

Ce disque aura une place de choix dans ma liste d'albums de jazz ratés, à côté de chefs d’œuvre tels que Quiet Nights de Miles Davis.


Dernière édition par tartatane le Ven 16 Juin 2017 - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13279
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Ven 16 Juin 2017 - 12:18

Impossible évidemment de comparer les deux, mais Quiet Nights était pour Gil Evans "un demi-album, que Columbia n'aurait jamais dû sortir" (27 minutes, dont un titre en 5tet issu d'une autre séance, auquel on a ajouté dans les rééditions les plus récentes le Time of the Barracudas enregistré en octobre 1963). Quant à Miles, furieux de la sortie sans son accord de l'album, qu'il jugeait lui aussi "inachevé et impubliable", il resta brouillé pendant plusieurs années avec, encore lui, Teo Macero.

En fait, il semble que Miles et Evans, peu satisfaits des titres enregistrés en 1962, n'avaient pas envie de reprendre le projet et que Macero se soit décidé à sortir l'album en l'état après les deux séances d'enregistrement de Time of the Barracudas, à l'origine une musique de scène pour une pièce de théâtre qui aurait également dû donner lieu à la sortie d'un album, mais ne dépassa pas l'enregistrement du seul titre qu'Evans reprendra quelques mois plus tard chez Verve lors des séances d'Individualism.

On ne peut pas trop blâmer l'impatience du producteur, même si le projet commercial de Macero/Columbia était de surfer, pendant qu'il était encore temps, sur la vague de la bossa : Miles et Gil Evans traversaient tous deux une période de transition, pas forcément des plus productives pour l'un comme pour l'autre (pour revenir sur une discussion d'il y a peu, une des biographes de Gil Evans, Stephanie Stein, avance l'hypothèse qu'Evans aurait abandonné les séances d'Into the Hot à Cecil Taylor et John Carisi faute de matériel à enregistrer). Il aurait été dommage que Quiet Nights, aussi imparfait ou de bric et de broc soit-il, reste dans les tiroirs de Columbia pour en sortir seulement quelques décennies plus tard, comme à peu près tout ce que Miles a enregistré pour ce label.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   Ven 16 Juin 2017 - 12:54

Pour ma part, ce que je reproche à Quiet Nights, c'est l'inadéquation quasi-absolue entre le style de Miles, les arrangement trop sophistiqués d'Evans d'une part et la bossa-nova d'autre part.

Je ne connaissais pas l'histoire, elle est intéressante et explique beaucoup de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [jazz] Thelonious Sphere Monk (1917-1982)
» Photos de Jon Iraundegi - Hendaye, 15 juillet 1986
» guitare jazzy
» Thelonious Monk - Sujet général
» The Unique Thelonious Monk (1956)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: