Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Glottes soviétiques

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Les Glottes soviétiques   Lun 1 Mar 2010 - 23:33

On parlait des différentes périodes de chant dans la Russie/URSS... et avec WoO, on était pas d'accord avec la période la plus impressionnante...
Aussi, je voulais vous proposer de découvrir quelques voix... histoire de découvrir pour ceux qui ne connaissent pas...

Je commence en laissant les années 70/80 à WoO...


Le début du siècle :


Fyodor Chaliapin : baryton-basse
Bien sûr l'un des plus connus... celui qui reste un monstre sacré par sa personnification!
Elégie de Massenet : /watch?v=g0z_yvBEg_I
Prière d'Ivan Soussanine (Glinka) : /watch?v=CUOQXx9X2rU
Ave Signor (Mefistofele, Boïto) : /watch?v=uVfjMHOeOVA

Leonid Sobinov : ténor
Grand partenaire de Chaliapin, voix de voleur, ligne parfaite... mais interprétation assez limitée...
Air de Nadir (Les Pêcheurs de Perles, Bizet) : /watch?v=ZEyTkkZ2zDg
Adieux (Lohengrin, Wagner) : /watch?v=6TN5zSrLwug
Air de Lenski (Eugen Onegin, Tchaïkovsky) : /watch?v=em48daAe6NU

Antonina Nezhdanova : soprano
Formant le trio gagnant avec les deux précédent... soprano assez léger, mais point acide comme souvent...
Sempre libera (La Traviata, Verdi) : /watch?v=Vq1S34TBYEo
Rêve d'Elsa (Lohengrin, Wagner) : /watch?v=iGZISeqaI5c
Berceuse de Volkhova (Sadko, Rimsky-Korsakov) : /watch?v=a8gdjhU_B2s

Vladimir Kastorsky : basse
Et oui, contrairement à Chaliapine, une voix de basse très "russe"...
Bénédiction de Marcel (Les Huguenots, Meyerbeer) : /watch?v=Ma7wem4KybU

Pantaleimon Norstov : baryton
Légèrement plus tardif, mais pas encore de l'époque "suivante"... Un modèle d'Onegin...
Air d'Eugen (Eugen Onegin, Tchaïkovsky) : /watch?v=QMVYCZWDmrQ
Air de Robert (Iolanta, Tchaïkovsky) : /watch?v=wYomSxxQ-1w



Bon, tout ça gratouille... mais faut essayer de passer outre...
Si certains noms de cette époque ont été oubliés, n'hésitez pas... Mais on ne trouve pas grand chose de cette époque dans une qualité assez bonne.

Bientôt les années 50... et là on va avoir du lourd! albino

En espérant que ça intéressera quelques uns...

Les voix du milieu du siècle : Hommes
Les voix du milieu du siècle : Femmes
Autour des années 70
Les Années Gergiev (plus quelques Moscovites...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!


Dernière édition par Polyeucte le Sam 12 Juin 2010 - 23:42, édité 5 fois (Raison : Erreur dans un lien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1717
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 1 Mar 2010 - 23:41

Merveilleuse idée, ce sont des voix qu'on n'oublie pas.

J'ajouterai, au débotté, Dmitri Smirnov , un magnifique ténor au vibrato rapide et à la ligne infiniment souple, un peu comme De Lucia.

Romance de Nadir : /watch?v=d25qnO6TyvE

Air de Mefistofele : watch?v=kt5wfXjwwRI

et Lev Sibiriakov une basse brillante et profonde à la fois :

Air tiré du Prince Igor : /watch?v=Hnr_lqdDkUg


Pour Chaliapine, une merveille de jeunesse où le style est plus épuré et montre bien tout ce que Christoff lui doit : le récit de Pimène (1911) :

http://www.cantabile-subito.de/Basses/Chaliapin__Feodor/ChaliapinMussorgsky.MP3

Et enfin, Sobinov et Nechdanova ont aussi fait le duo de Lohengrin.
/watch?v=1Xxe4sBZ4cA


Dernière édition par Bertram le Mer 3 Mar 2010 - 0:25, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 1 Mar 2010 - 23:44

Merci, Polyeucte, pour cette belle présentation claire. Smile

Polyeucte a écrit:
Vladimir Kastorsky : basse
Et oui, contrairement à Chaliapine, une voix de basse très "russe"...
Bénédiction de Marcel (Les Huguenots, Meyerbeer) : /watch?v=Ma7wem4KybU
Ah, l'époque bénie où Meyerbeer était joué dans le monde entier... Voir le répertoire de l'époque fait rêver sous certains aspects (mais le répertoire était infiniment plus étriqué d'aujourd'hui, sans parler du niveau des orchestres et de la neutralité des chanteurs).

Je précise au passage que ce n'est pas tout à fait une bénédiction : Marcel chante le Choral de Luther pour protéger Raoul des mécréants. C'est une invocation dans la détresse plus qu'une bénédiction. Evidemment, "bénédiction", ça fait plus court sur les disques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 1 Mar 2010 - 23:48

Bertram a écrit:
J'ajouterai, au débotté, Smirnov (air des Pêcheurs, évidemment, et celui d'Alfredo !)

Oui!! Et son marchand Indien aussi...

Citation :
Et enfin, Sobinov et Nechdanova ont aussi fait le duo de Lohengrin.

Duo de Lohengrin : /watch?v=1Xxe4sBZ4cA

Il existe aussi le duo des Pêcheurs de Perles...



Sinon, je prépare pour la période suivante, mais on va peut-être laisser digérer un peu celle-ci non?? siffle
Mais si vous avez des idées dans cette époque! Je suis preneur...

Il y a bien aussi Labinskii... sauf que je trouve rien sur le tube...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!


Dernière édition par Polyeucte le Lun 1 Mar 2010 - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 1 Mar 2010 - 23:50

Désolé du léger HS, mais pourquoi soviétiques et pas simplement russes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 1 Mar 2010 - 23:51

Tout va bien, à part les paroles, l'hymne est resté le même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 1 Mar 2010 - 23:52

Wolferl a écrit:
Désolé du léger HS, mais pourquoi soviétiques et pas simplement russes ?

Ach... souvent on va être dans la période soviétique... et le soucis c'est que beaucoup n'étaient pas forcément russes, venant souvent d'Urkraine par exemple... Mais on peut changer le titre, pas de soucis! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 1 Mar 2010 - 23:57

Polyeucte a écrit:
Wolferl a écrit:
Désolé du léger HS, mais pourquoi soviétiques et pas simplement russes ?

Ach... souvent on va être dans la période soviétique... et le soucis c'est que beaucoup n'étaient pas forcément russes, venant souvent d'Urkraine par exemple... Mais on peut changer le titre, pas de soucis! Very Happy

Ça ne me dérange pas profondément, je ne compte de toute façon pas passer ma vie sur ce fil hehe, mais je trouve ça un peu curieux d'y mêler de la "politique" comme si les artistes en étaient responsables.
Si on réunissait Karajan, Böhm et Furtwängler sour la catégorie "Chefs nazis" ça choquerait un peu plus. Mr. Green

M'enfin je ne veux pas chipoter, l'argument des limites géographiques est recevable. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Mar 2 Mar 2010 - 0:00

C'est pas de la politique, historiquement ils étaient en URSS, et Polyeucte a même justifié pourquoi c'était plus pertinent que russe.

Maintenant, on peut aussi ouvrir un fil sur les administrateurs de la période casse-pieds, si tu veux. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Mar 2 Mar 2010 - 0:44

Polyeucte a écrit:
Je commence en laissant les années 70/80 à WoO.

pale

Polyeucte tu ne me fais pas un cadeau là ! Confused hehe
Ce fil est une excellente idée mais je suis parfaitement incapable de caractériser les voix et au petit jeu des comparaisons mes connaissances sont encore très limitées...

Pour les chanteurs des années 70/80 évoqués dans le fil l'âge d'or : Nesterenko, Atlantov et Arkhipova, cette dernière possède son propre fil ici (n'hésitez pas à lui rendre une petite visite il n'a pas rencontré un immense succès jusqu'à maintenant Mr. Green ).

Pour la basse Yevgeny Nesterenko j'ai déjà posté un lien dans le fil "l'âge d'or" :
/watch?v=n_WOOZdVz9Y
Son Saliéri est particulièrement génial mais difficilement trouvable (Ermler/Melodiya) bounce
Il a aussi chanté du Verdi (Nabucco avec une certaine Ghena D.) : j'en profite donc pour refiler le bébé à Donna Elvira Mr.Red

Le ténor Vladimir Atlantov (né à Leningrad en 1939), lauréat du prix Tchaïkovsky de 1966, n'est autre que l'époux de la soprano Tamara Milashkina (née à Astrakhan en 1934) et ils ont très souvent chanté ensemble (Dame de Pique, Tosca, Sadko, etc.)



Il ne reste que très peu d'enregistrements en circulation de T. Milashkina. Seule sa Dame de Pique se trouve encore facilement dans le commerce (DVD dirigé par Simonov ou CD par Ermler). Elle a pourtant chanté de nombreux rôle, russes (Tchaïkovsky, Dargomyjski, Rimsky-Korsakov), ou italiens (Verdi, Puccini).

Ci-dessous un petit aperçu de son art avec trois extraits d'oeuvres de Tchaïkovsky (deux opéras injustement méconnus et une mélodie très célèbre) :

Air de Kuma - L'Enchanteresse :
/watch?v=rHCBI_hXMXs

Sérénade Op.63 :
/watch?v=vO1cJ6THeuI

Air de Natasha - L'Opritchnik :
/watch?v=EUKvIj_1BCM

Tout simplement sublime. drunken

(La russie était soviétique de 1917 à 1991 : comme ce fil a pour ambition de couvrir les chanteurs de cette période ça me semble tout à fait pertinent de l'avoir intitulé ainsi.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Mar 2 Mar 2010 - 9:14

WoO a écrit:
Polyeucte a écrit:
Je commence en laissant les années 70/80 à WoO.

pale

Polyeucte tu ne me fais pas un cadeau là ! Confused hehe
Ce fil est une excellente idée mais je suis parfaitement incapable de caractériser les voix et au petit jeu des comparaisons mes connaissances sont encore très limitées...

Désolé... Embarassed
Tu me donneras des idées de noms au moins quand on en sera à cette période? J'en ai quelques uns, mais peut-être pas forcément les mêmes... Milashkina par exemple, je ne connais pas particulièrement...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Mer 3 Mar 2010 - 0:20

Ce fil est décidément très utile : il donne des pistes et permet de faire de belles découvertes. J'avais toujours évité ces enregistrements historiques à cause de l'orchestre (dans la plupart celui-ci ressemble plus à un orgue de barbarie qu'autre chose...) mais ces témoignages sont tous très émouvants (la prière d'Ivan Soussanine Sad ) J'ai écouté tous les extraits avec bonheur. Une petite erreur s'est toutefois glissée dans le lien du "Kuda kuda" de Sobinov. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Mer 3 Mar 2010 - 9:56

Erreur corrigée...

On verra pour la suite... (je suis en vacances la semaine prochaine...) mais va y avoir des choses intéressantes... et puis on va commencer à arriver dans des interprètes très documentés et dont on peut écouter des intégrales...

Sinon, pour info, Sadko vient d'être publié chez VAI avec Atlantov et Milashkina! Wink

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Mer 3 Mar 2010 - 12:01

Polyeucte a écrit:
Sinon, pour info, Sadko vient d'être publié chez VAI avec Atlantov et Milashkina! Wink

C'est une bonne nouvelle mais je trouve ça difficilement regardable hehe

/watch?v=W1Ua80HGFmA

A écouter donc Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Sam 20 Mar 2010 - 21:56

Voici donc la suite... les hommes du milieu du siècle... les femmes arrivent bientôt ne vous inquiétez pas!

De cette génération, on commence à trouver beaucoup d'enregistrement en intégral de bonne qualité audio. Et souvent, on a des monuments!

Bonne écoute en tout cas!

Le milieu du siècle :

Mark Reizen : basse
Voix longue, homogène et ronde. Parfaitement menée et parfaitement maitrisée... Une voix magnifique d'une humanité touchante.
Sérénade de Méfisto (Faust, Gounod) : /watch?v=4Zx_ne9AESo
Monologue de Philippe II (Don Carlo, Verdi) : /watch?v=PLYSgkvf2tI
Dernière prière de Dossifey (Khovanshchina, Moussorgsky) : /watch?v=SegskeVYf0U

Séquence émotion : à 90 ans, sur la scène du Bolshoï : Air du Prince Grémin : /watch?v=B0hVOpCGAD4

Maxim Mikhaïlov : basse
Voix d'orgue... basse préférée de Staline... Bien sûr, c'est un peu étrange par moments mais tellement impressionnant!
Récit de Pimen (Boris Godounov, Moussorgsky) : /watch?v=6QDngpI8ZNY
Air de Kontchak (Prince Igor, Borodin) : /watch?v=f0VeG5LQycU
Extrait d'Ivan le Terrible (Eisenstein) : /watch?v=wGBtMcSOVQY

Alexander Pirogov : basse
Possédant presque les mêmes rôles de Reizen... La voix est un peu moins belle, mais le chanteur beaucoup plus théâtrale dans Boris par exemple.
Sérénade de Méphisto (Faust, Gounod) : /watch?v=zEuA35VsYuI
Ecco il mondo (Mefistofeles, Boïto) : /watch?v=N7CIqLgN-Q4
Monologue de Boris (Boris Godounov, Moussorgsky) : /watch?v=PkTv_q_tD_g

Ivan Kozlovsky : ténor
Un timbre un petit peu métallique pour ce ténor, mais la poésie est telle. Tout ce qu'il chante me transporte...
Air de Lenski (Eugen Onegin, Tchaïkovsky) : /watch?v=rjGVNWG7T04 (attendez un peu... l'air véritable commence au bout d'une minute...)
Air d'Arlequin (Paillasse, Leoncavallo) : /watch?v=S8jyQgiFCvw
Air de Werther (Werther, Massenet) : /watch?v=KEAsEsm9TZE

Et puis un petit bonus :
Lamentation de l'Innocent (Boris Godounov, Moussorgsky) : /watch?v=H3ytur50f7o


Sergei Lemeshev : ténor
Voix plus ronde que Kozlovsky, plus belle intrinsequement.
Romance de Nadir (Les Pêcheurs de Perles, Bizet) : /watch?v=9Vb8PdrQsyQ
Air de Marchand Indien (Sadko, Rimsky-Korsakov) : /watch?v=W1Pg2zlaar0
Air d'Almaviva (Le Barbier de Séville, Rossini) : /watch?v=cHxpCwsFAFA


Georgy Nelepp : ténor
Voix beaucoup plus dramatique, mais très claire
Air de la fleur (Carmen, Bizet) : /watch?v=DTDrSZYuuk0
Air de Sadko (Sadko, Rimsky-Korsakov) : /watch?v=7ZN8Z_CgSiw
Ah si ben mio (Il Trovatore, Verdi) : /watch?v=VfzI_tG5JHM


Pavel Lisitsian : baryton
Aussi à l'aise dans Verdi que dans Tchaïkovsky... Modèle de Hvorostovsky...
Air du Marchand vénitien (Sadko, Rimsky-Korsakov) : /watch?v=7BGP9X1dBJ4
Air de Yeletski (La Dame de Pique, Tchaïkovsky) : /watch?v=X4PE0GFkcSA
Air de Germont (La Traviata, Verdi) : /watch?v=LE66Q81n3Cg

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!


Dernière édition par Polyeucte le Lun 22 Mar 2010 - 23:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 22 Mar 2010 - 20:21

En tout cas, j'ai oublié de vous remercier pour l'ouverture de ce fil : moi qui voulais découvrir d'autres glottes russes, me voilà servie !

Pour l'instant, ce que j'ai écouté, me plait énormément. Mon penchant pour les voix slaves s'en retrouve affermi. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 22 Mar 2010 - 20:39

Antonina Nezhdanova : Je ne suis pas très fan... Même si il y a pire rossignol, néanmoins je trouve que ça manque de chair. Je trouve ça un peu égrillard, monochrome, bref, ce que je lui reproche, je le fais de même aux autres délicats oiseaux...
On peut par contre saluer une bonne technique. Mais disons que je ne me nourris pas uniquement de ce pain-là. Wink

Par contre, le gros coup de coeur, c'est Leonid Sobinov : une belle voix pure comme de l'eau roche, une délicate interprétation, et un chant ciselé.
Bref : I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 22 Mar 2010 - 21:48

Elvira a écrit:
Par contre, le gros coup de coeur, c'est Leonid Sobinov : une belle voix pure comme de l'eau roche, une délicate interprétation, et un chant ciselé.
Bref : I love you

Oui, c'est un vrai baume...
Si tu veux en savoir un peu plus sur lui : http://www.sobinov.yar.ru/english/index.htm

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 22 Mar 2010 - 22:58

Parmi les 5 voix du début du siècle que tu as sélectionné j'ai été plus particulièrement touché par Chaliapine (son air de Soussanine est à pleurer !) et Sobinov. Kastorsky ensuite. Sinon j'ai exactement les même réserves qu'Elvira pour Nezhdanova (et le même coup de coeur pour Sobinov). J'ai été moins marqué par Nostrov même si c'est évidemment très bien.

Je vais écouter la deuxième fournée Very Happy

NB : Une erreur s'est glissée dans le Reizen/Philippe II


Dernière édition par WoO le Lun 22 Mar 2010 - 23:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 22 Mar 2010 - 22:59

Au fait, vous allez parler des chanteurs russes de maintenant ? (Borodina, Gorchakova, Guryakova, Netrebko etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 22 Mar 2010 - 23:03

(merci pour le lien Poly)

Pour Karstorsky, ce serait encore mieux s'il chantait juste... Par contre, très belle voix : une belle voix riche, moelleuse, avec de belles harmoniques.

Pour le baryton Norstov, c'est effectivement un très bon cru. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 22 Mar 2010 - 23:21

WoO a écrit:
Parmi les 5 voix du début du siècle que tu as sélectionné j'ai été plus particulièrement touché par Chaliapine (son air de Soussanine est à pleurer !) et Sobinov. Kastorsky ensuite. Sinon j'ai exactement les même réserves qu'Elvira pour Nezhdanova (et le même coup de coeur pour Sobinov). J'ai été moins marqué par Nostrov même si c'est évidemment très bien.

C'est sûr... Nezhdanova, ça reste un peu rossignol et elle n'est pas arrangée par la prise de son je pense.
Nortsov prend toute sa force dans Onegin je trouve. Son enregistrement en entier est un miracle de froideur et de noblesse... Un vrai Onegin quoi!


Citation :

NB : Une erreur s'est glissée dans le Reizen/Philippe II

Merci! C'est corrigé!

Elvira a écrit:
Au fait, vous allez parler des chanteurs russes de maintenant ? (Borodina, Gorchakova, Guryakova, Netrebko etc.)

Oui, c'est prévu... l'époque Gergiev quoi!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 22 Mar 2010 - 23:25

Bien, bien, bien ! J'attends avec impatience alors.

Tiens, ça me fait penser que j'avais fait un fil assez similaire, mais au final plus vaste :

http://classik.forumactif.com/discographie-f2/les-chanteurs-de-l-est-t3367.htm

Sinon, j'écoute le reste demain. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Ven 9 Avr 2010 - 0:18

La suite enfin!!

Le milieu du siècle (suite) :

Elisaveta Shumskaya : Soprano
Typique des sopranos de l'époque, légèrement pincée, mais très musicale, ne sacrifiant jamais la ligne pour le théâtre. C'était LA soprano de l'époque à Moscou...
Air de Micaela (Carmen, Bizet) : /watch?v=agzPOa-uabo
Air de Le Jeune Fille (La Jeune Fille des Neiges, Rimsky-Korsakov) : /watch?v=spdRNpko-DM
Air de Violetta (La Traviata, Verdi) : /watch?v=i8PA_fPplg4


Vera Firsova : Soprano
Un petit peu plus pointu que Shumskaya, mais on reste dans le même style de soprano
Cavatine de Rosine (Le Barbier de Séville, Rossini) : /watch?v=CL3D0N_KeeY
Cavatine de Ludmilla (Ruslan et Ludmilla, Glinka) : /watch?v=jEQYA2oLQoY


Sofya Preobrazhenskaya : Mezzo-soprano
Voix sombre et triste, particulièrement théâtrale. Grande longueur aussi!
Air de la Comtesse (La Dame de Pique, Tchaïkovsly) : /watch?v=Nr5HJ6tDBkw
Invocation de Marfa (La Khovanshchina, Moussorgsky) : /watch?v=fj_4WRX7C6M
Deuxième air de Dalila (Samson et Dalila, Saint-Saëns) : /watch?v=zsDS2IiABQg
Air d'Azucena (Il Trovatore, Verdi) : /watch?v=J0ZHJgyC784


Maria Maksakova : Mezzo-soprano
Souvent les mêmes rôles que Preobrazhenskaya, mais avec des moyens moindres : souvent considérée comme une soprano courte d'aigu qui s'est reconvertie en mezzo, avec art tout de même!
Invocation de Marfa (La Khovanshchina, Moussorgsky) : /watch?v=eJVqbxxi_p0
Habanera (Carmen, Bizet) : /watch?v=s7ZGywOVm5M&feature=related


Zara DolukhanovaMezzo-soprano
Voix très souple, pouvant sans complexe rivaliser avec les grandes rossiniennes tels que Horne...
Pensa a la patria (L'Italienne à Alger, Rossini) : /watch?v=DVcY3SH_4MU
Air de Conception (L'Heure Espagnole, Ravel) : /watch?v=nr8nfmADzyc
Sérénade (Tchäikovsky) : /watch?v=3U9ZcOZxa90


Elisaveta Verbitskaya : Contralto
Véritable contralto, elle excellait dans les rôles de nounou ou de travesti... Malheureusement pas grand chose sur Youtube...
Mélodie traditionnelle : /watch?v=flyJIXKx-DM
Air de la Comtesse (La Dame de Pique, Tchaïkovsky) : /watch?v=rBKsB8x4GOw


Voilà un petit aperçu!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Sam 1 Mai 2010 - 12:49

Lien trouvé sur un autre forum :

/watch?v=3oSt9xhjuuw


Albina Shagimuratova

Pas un petit rossignol, et j'aime beaucoup cette voix ! Smile

(par contre, je viens d'entendre un bout de son "der hölle rache", on la sent plus que limite...)

(ça me fait penser qu'il faut que j'écoute les liens ci-dessus. Basketball )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Sam 1 Mai 2010 - 13:07

Quatuor de Rigoletto :

/watch?v=4U1HsJm_whM&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Sam 1 Mai 2010 - 23:52

Autour des années 70 :

Galina Vishnevskaya : Soprano
Grande personnalité, voix qui petit à petit a perdu de son lustre, ayant toujours une personnalité hors du commun... soprano aux graves faciles, elle s'est même un peu aventurée dans des rôles de mezzo. En fait, elle chantait de tout!!
Air des lettres (Werther, Massenet) : /watch?v=Mw5Gz7qEahw
Air de Leonora (La Forza del Destino, Verdi) : /watch?v=p8fPISHUZjk
Air de Lisa (La Dame de Pique, Tchaïkovsky) : /watch?v=w10AQZwk9PA

Et pour ceux qui ont les cheveux bien accrochés sur leur tête :
Le Général d'Armée (Chants et Dances de la Mort, Moussorgsky) : /watch?v=w9RD_D_fMfQ


Tamara Milashkina : Soprano
Je connais peu... mais ce que j'en connais me fait penser que c'est une plus belle voix que Vishnevskaya, avec un répertoire plus "traditionnel".
Air de Leonora (Il Trovatore, Verdi) : /watch?v=HAuPK6ePUlM
Scène de Volkhova (Sadko, Rimsky-Korsakov) : /watch?v=dZZXc0JzvDY (avec Vladimir Atlantov en Sadko)
Le Cygne (Le Carnaval des Animaux, Saint-Saëns) : /watch?v=YPIzU-NUVkE

Et puis par ce que c'est trop beau :
Luchinushka (Chant populaire) : /watch?v=H3BqfJv_p5M


Bella Rudenko : soprano
Soprano légère, mais avec de la consistance... vraiment impressionnant!
Air de Lakmé (Lakmé, Delibes) : /watch?v=itLRKm-s5rU
Scène de la folie (Lucia di Lammermoor, Donizetti) : /watch?v=1f0_4nuEP1k
Mélodie de Rachmaninov : /watch?v=wDLdubv2vdk


Irina Arkhipova : mezzo
Dans la lignée de ¨Preobrazhenskaya, grande intelligence et voix magnifique.
Air de Marfa (Khovanshchina, Moussorgsky) :/watch?v=3G_SRLElUUo
Voi che sapete (Cavalleria Rusticana, Mascagni) : /watch?v=pkOKORuNBck
Habanera (Carmen, Bizet) : /watch?v=Vs1Syux-9yA


Elena Obraztsova : Mezzo
Voix très puissante, moyen immenses...
Mon coeur s'ouvre à ta voix (Samson et Dalila, Saint-Saëns) : /watch?v=NJX0b9ZChYk
Vissi d'arte (Tosca, Puccini) : /watch?v=AUzXt6EbDJM
Adieux forêts (La Pucelle d'Orléans, Tchaïkovsky) : /watch?v=oZgfpMmZIKo

Et à priori elle aimait bien s'amuser aussi :
Duo des chats (Rossini) : /watch?v=CespK0h3l2g (avec Berganza)


Zurab Andzhaparidze : Ténor
Sorte de Del Monaco russe... de la voix, beaucoup de voix... après, ça reste bien frustre...
Lamento di Federico (L'Arlesiana, Cilea) : /watch?v=dWGYV1VgojM
Nessun dorma (Turandot, Puccini) : /watch?v=2AfyItY8aqM
Air d'Hermann (La Dmae de Pique, Tchaïkovsky) : /watch?v=eHJJubkgYnw


Virgilius Noreika : Ténor
Voix plus légère et tenue... Plus de poésie. A énormément chanté de l'opéra italien
Una furtiva lagrima (L'Elisir d'Amore, Donizetti) : /watch?v=PUZde1Wra7c
Ombra mai fu (Xerxes, Haendel) : /watch?v=1n6yWTc2J1A
Niun mi tema (Otello, Verdi) : /watch?v=sLfun2iN24E


Vladimir Atlantov : Ténor
LE ténor russes de ces années là... Beauté de la voix et intelligence...
La fleur que tu m'avais jetée (Carmen, Bizet) : /watch?v=0wTJQMOlVyA
Recitar (I Pagliacci, Leoncavallo) : /watch?v=T4QkDNfEQ8o
Air de Vladimir (Prince Igor, Borodin) : /watch?v=FeAh4cH_XII


Vladimir Valaitis : Baryton
Peu de documents, mais belle voix impressionnante de baryton
Air d'Ibn-Kaika (Iolanta, Tchaïkovsky) : /watch?v=7SXF6610O0I (avec Ivan Petrov en Roi René)
Duo (Don Carlo, Verdi) : /watch?v=B3zJPVtU94g (avec Zurab Andzhaparidze)


Yuri Mazurok : Baryton
Aussi à l'aise dans le répertoire russe que dans le répertoire italien, digne successeur de Lisitsian
Air de Yeletsky (La Dame de Pique, Tchaïkovsky) : /watch?v=fCDcu7iO9pI
Air d'Escamillo (Carmen, Bizet) : /watch?v=EaZ3zPUqK6Y (on reconnaîtra le grave d'Obraztsova tout en légerté...)
Il ballen de sorriso (Il Trovatore, Verdi) : /watch?v=JkyE-KuulG0


Yevgeny Nesterenko : Basse
Instrument superbe. Manque peut-être un peu de nuances et de retenue... Mais on ne va pas se plaindre!
Mort de Boris (Boris Godounov, Moussorgsky) : /watch?v=n_WOOZdVz9Y
Cavatine d'Aleko (Aleko, Rachmaninov) : /watch?v=jzsoOJhlpm8
Ella giammai m'amo (Don Carlo, Verdi) : /watch?v=101riagTwP0


Ivan Petrov : Basse
Voix superbe aussi, grande longévité... Quelque peu faché avec la justesse par moments. Dommage!
Air du Roi René (Iolanta, Tchaïkovsky) : /watch?v=5f5l_IZ8Ty0
Tu sul labbro (Nabucco, Verdi) : /watch?v=FsYumc5bkOg
Entrée et Sérénade de Méphisto (Faust, Gounod) : /watch?v=AeZUO4MGswA


Alexander Vedernikov : Basse
Voix moins large que les deux précédents... Mais belle tenue je trouve. Plus claire et moins ogresque
Air de Konchak (Prince Igor, Borodin) : /watch?v=TOONDf8WU98
Air du couronnement (Boris Godounov, Moussorgsky) : /watch?v=j_sdKxK4opI



Voilà un petit aperçu de ces années 70 et autour... Globalement pas ma période préférée... Malgré quelques grands interprètes, j'y trouve un peu trop de chanteurs lourds, voulant faire du son avant tout.

Prochaine et dernière étape, l'époque Gergiev!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!


Dernière édition par Polyeucte le Dim 2 Mai 2010 - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 30
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 1:03

Parcours absolument passionnant, merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 2:31

Beaucoup de chouettes écoutes en perspective. Smile

Par contre c'est M_i_lashkina Wink

Pendant les vacances j'ai lu deux livres sur Vichnevskaya : son autobiographie de 1984 ainsi qu'un livre de Claude Samuel (auteur du Solfèges sur Prokofiev) qui regroupe des entretiens avec la chanteuse et son mari Rostropovitch. Son bouquin - très bien écrit ! - est absolument passionnant. Il dessine, page après page, le portrait d'une femme au caractère bien trempé et la rend attachante.



Le bouquin a été réimprimé en Russie en 2006 et j'ai pu constater en parcourant un forum russe de musique classique qu'il suscitait beaucoup de remous. On lui fait le grief d'avoir saisi une occasion pour régler ses comptes. Certaines révélations ou accusations impliquant d'autres chanteurs du Bolchoï et les moeurs peu reluisantes de cette époque ont du mal à être digérées... Apparemment, si j'ai bien compris, Obraztsova aurait sorti un livre pour contre-attaquer.

Je n'aime pas beaucoup le timbre de Vichnevskaya même si j'ai beaucoup d'admiration pour cette chanteuse, en tant que personne et en tant qu'artiste. Je pense que sa réussite s'explique aussi, outre ses moyens vocaux, par une présence scénique qui devait être exceptionnelle. Elle a toujours fait très attention à son physique, soucieuse de l'image qu'elle renvoyait au public et à ses admirateurs. Elle s'est aussi toujours souciée du rôle, de la psychologie du personnage qu'elle devait camper, de l'urgence dramatique ; en parcourant son livre on la sent vraiment passionnée par les questions de mises en scène et il y a une vraie réflexion là-dessus. A l'époque où elle régnait sur le Bolchoï et était la protégée de Mélik-Pashayev elle assurait la plupart du temps les premières et son jeu devait certainement influencer les autres chanteuses qui chantaient le rôle derrière elle.
Tamara Milashkina, c'est différent, dans les différentes vidéos que j'ai pu voir elle est généralement immobile, ce n'est pas vraiment une actrice, c'est une chanteuse pure, chez elle toute la magie vient de la voix. Elle a chanté quasiment tous les mêmes rôles que Vichnevskaya et j'ai envie de lui consacrer un post avec des indications discographiques.

Une petite comparaison :
Tchaïkovsky - Sérénade Op.63 n°6

1) Vichnevskaya : /watch?v=e72EnuxlCzw
2) Milashkina : /watch?v=vO1cJ6THeuI


Dernière édition par WoO le Dim 2 Mai 2010 - 13:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 11:16

Polyeucte a écrit:
Autour des années 70 :

Galina Vishnevskaya : Soprano
Grande personnalité, voix qui petit à petit a perdu de son lustre, ayant toujours une personnalité hors du commun... soprano aux graves faciles, elle s'est même un peu aventurée dans des rôles de mezzo. En fait, elle chantait de tout!!
Air des lettres (Werther, Massenet) : /watch?v=Mw5Gz7qEahw
Air de Leonora (La Forza del Destino, Verdi) : /watch?v=p8fPISHUZjk
Air de Lisa (La Dame de Pique, Tchaïkovsky) : /watch?v=w10AQZwk9PA

Et pour ceux qui ont les cheveux bien accrochés sur leur tête :
Le Général d'Armée (Chants et Dances de la Mort, Moussorgsky) : /watch?v=w9RD_D_fMfQ


Tamara Malishkina : Soprano
Je connais peu... mais ce que j'en connais me fait penser que c'est une plus belle voix que Vishnevskaya, avec un répertoire plus "traditionnel".
Air de Leonora (Il Trovatore, Verdi) : /watch?v=HAuPK6ePUlM
Scène de Volkhova (Sadko, Rimsky-Korsakov) : /watch?v=dZZXc0JzvDY (avec Vladimir Atlantov en Sadko)
Le Cygne (Le Carnaval des Animaux, Saint-Saëns) : /watch?v=YPIzU-NUVkE

Et puis par ce que c'est trop beau :
Luchinushka (Chant populaire) : /watch?v=H3BqfJv_p5M


Bella Rudenko : soprano
Soprano légère, mais avec de la consistance... vraiment impressionnant!
Air de Lakmé (Lakmé, Delibes) : /watch?v=itLRKm-s5rU
Scène de la folie (Lucia di Lammermoor, Donizetti) : /watch?v=1f0_4nuEP1k
Mélodie de Rachmaninov : /watch?v=wDLdubv2vdk


Irina Arkhipova : mezzo
Dans la lignée de ¨Preobrazhenskaya, grande intelligence et voix magnifique.
Air de Marfa (Khovanshchina, Moussorgsky) :/watch?v=3G_SRLElUUo
Voi che sapete (Cavalleria Rusticana, Mascagni) : /watch?v=pkOKORuNBck
Habanera (Carmen, Bizet) : /watch?v=Vs1Syux-9yA


Elena Obraztsova : Mezzo
Voix très puissante, moyen immenses...
Mon coeur s'ouvre à ta voix (Samson et Dalila, Saint-Saëns) : /watch?v=NJX0b9ZChYk
Vissi d'arte (Tosca, Puccini) : /watch?v=AUzXt6EbDJM
Adieux forêts (La Pucelle d'Orléans, Tchaïkovsky) : /watch?v=oZgfpMmZIKo

Et à priori elle aimait bien s'amuser aussi :
Duo des chats (Rossini) : /watch?v=CespK0h3l2g (avec Berganza)


Zurab Andzhaparidze : Ténor
Sorte de Del Monaco russe... de la voix, beaucoup de voix... après, ça reste bien frustre...
Lamento di Federico (L'Arlesiana, Cilea) : /watch?v=dWGYV1VgojM
Nessun dorma (Turandot, Puccini) : /watch?v=2AfyItY8aqM
Air d'Hermann (La Dmae de Pique, Tchaïkovsky) : /watch?v=eHJJubkgYnw


Virgilius Noreika : Ténor
Voix plus légère et tenue... Plus de poésie. A énormément chanté de l'opéra italien
Una furtiva lagrima (L'Elisir d'Amore, Donizetti) : /watch?v=PUZde1Wra7c
Ombra mai fu (Xerxes, Haendel) : /watch?v=1n6yWTc2J1A
Niun mi tema (Otello, Verdi) : /watch?v=sLfun2iN24E


Vladimir Atlantov : Ténor
LE ténor russes de ces années là... Beauté de la voix et intelligence...
La fleur que tu m'avais jetée (Carmen, Bizet) : /watch?v=0wTJQMOlVyA
Recitar (I Pagliacci, Leoncavallo) : /watch?v=T4QkDNfEQ8o
Air de Vladimir (Prince Igor, Borodin) : /watch?v=FeAh4cH_XII


Vladimir Valaitis : Baryton
Peu de documents, mais belle voix impressionnante de baryton
Air d'Ibn-Kaika (Iolanta, Tchaïkovsky) : /watch?v=7SXF6610O0I (avec Ivan Petrov en Roi René)
Duo (Don Carlo, Verdi) : /watch?v=B3zJPVtU94g (avec Zurab Andzhaparidze)


Yuri Mazurok : Baryton
Aussi à l'aise dans le répertoire russe que dans le répertoire italien, digne successeur de Lisitsian
Air de Yeletsky (La Dame de Pique, Tchaïkovsky) : /watch?v=fCDcu7iO9pI
Air d'Escamillo (Carmen, Bizet) : /watch?v=EaZ3zPUqK6Y (on reconnaîtra le grave d'Obraztsova tout en légerté...)
Il ballen de sorriso (Il Trovatore, Verdi) : /watch?v=JkyE-KuulG0


Yevgeny Nesterenko : Basse
Instrument superbe. Manque peut-être un peu de nuances et de retenue... Mais on ne va pas se plaindre!
Mort de Boris (Boris Godounov, Moussorgsky) : /watch?v=n_WOOZdVz9Y
Cavatine d'Aleko (Aleko, Rachmaninov) : /watch?v=jzsoOJhlpm8
Ella giammai m'amo (Don Carlo, Verdi) : /watch?v=101riagTwP0


Ivan Petrov : Basse
Voix superbe aussi, grande longévité... Quelque peu faché avec la justesse par moments. Dommage!
Air du Roi René (Iolanta, Tchaïkovsky) : /watch?v=5f5l_IZ8Ty0
Tu sul labbro (Nabucco, Verdi) : /watch?v=FsYumc5bkOg
Entrée et Sérénade de Méphisto (Faust, Gounod) : /watch?v=AeZUO4MGswA


Alexander Vedernikov : Basse
Voix moins large que les deux précédents... Mais belle tenue je trouve. Plus claire et moins ogresque
Air de Konchak (Prince Igor, Borodin) : /watch?v=TOONDf8WU98
Air du couronnement (Boris Godounov, Moussorgsky) : /watch?v=j_sdKxK4opI



Voilà un petit aperçu de ces années 70 et autour... Globalement pas ma période préférée... Malgré quelques grands interprètes, j'y trouve un peu trop de chanteurs lourds, voulant faire du son avant tout.

Prochaine et dernière étape, l'époque Gergiev!



Bonjour Polyeuthe,


Je serais beaucoup plus sévère que toi sur le déclin du chant russe dans les années 60-70 surtout chez les voix masculines. En effet je donne à Obraztsova la palme de la chanteuse la plus vulgaire du dernier demi-siècle avec de surcroit un vibrato de 50 sur l'échelle de Richter. Quant à Atlantov et Mazurok, ce sont des braillards de service incapables d'émettre un son en dessous du mezza forte : il suffit d'écouter la Dame de pique du premier avec Ozawa et le Trouvère du second avec Davis, pour s'en convaincre. On se situe malheureusement à des années lumières de la subtilité de Nelepp, Lemeshev ou Lisitsian dont tu as, à juste titre vanté les mérites. Heureusement, chez les dames, il y avait Vishnevskaya, Arkhipova et Sinyavskaya pour relever le niveau.

Il me semble que Vishnevskaya dans ses mémoires, a donné une amorce d'analyse à ce déclin en expliquant que pour faire carrière au Bolchoï, il était plus important de faire allegeance au parti communiste que d'avoir du talent. De ce point de vue, la démarche conjuguée d'Atlantov, Mazurok et Obratztsova auprès des instances du parti pour demander l'annulation des sessions d'enregistrement de la Tosca de Vishnevskaya dirigée par Rostro en 1974 sous pretexte qu'ils étaient de mauvais "artistes du peuple", suspects de soutenir des contre-revolutionnaires (Soljenitsyne et Sakharov), est révélatrice.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue que les plus grands chanteurs russes ont reçu leur formation musicale entre 1890 et 1920 des mains des disciples de Tchaikovsky, Rachmaninov, Chaliapine, Rimsky Korsakov... Les dates de naissance de Reïzen (1895), Kozlovsky (1900), Lemeshev (1902), Nelepp (1904), Mikhailov (1893), Pirogov (1899) sont de ce point de vue, éloquentes. D'où une question brulante : quels ont été les effets du stalinisme sur la qualité de l'enseignement musical ? Les purges ou l'exil n'ont-ils pas frappé les meilleurs éléments du corps pédagogique et n'expliquent t'ils pas partiellement le déclin du chant russe et la perte d'une certaine tradition ?


Dernière édition par keane le Dim 2 Mai 2010 - 13:32, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 11:30

Ah, oui, effectivement plus sévère. hehe

Et si on aime justement Obrazt pour sa vulgarité, on a quoi comme gag ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 12:52

keane a écrit:
Je serais beaucoup plus sévère que vous sur le déclin du chant russe dans les années 60-70 surtout chez les voix masculines. En effet je donne à Obraztsova la palme de la chanteuse la plus vulgaire du dernier demi-siècle avec de surcroit un vibrato de 50 sur l'échelle de Richter.

Laissons le grand Sviatoslav en dehors de tout ça fleurs

Le vibrato est parfois beaucoup trop prononcé comme dans le Saint-Saëns indiqué par Polyeucte mais les moyens vocaux sont immenses, l'émission surpuissante, les graves abyssaux. Et puis elle adore jouer et en fait souvent des tonnes, on peut trouver ça vulgaire mais moi elle me fait rire, c'est une sorte de super diva, une Castafiore hehe

Exemple : /watch?v=HTzbygXJ_48
Elle aime bien les caniches hehe : /watch?v=wS8vy-Bfbac

keane a écrit:
On se situe malheureusement à des années lumières de la subtilité de Nelepp, Lemeshev ou Lisitsian dont vous avez à juste titre vanté les mérites.

L'âge d'or violon

keane a écrit:
Il me semble que Vishnevskaya dans ses mémoires, a donné une amorce d'explication à ce déclin en expliquant que pour faire carrière au Bolchoï, il était plus important de faire allegeance au parti communiste que d'avoir du talent. De ce point de vue les démarches conjuguées d'Atlantov, Mazurok et Obratztsova auprès des instances du parti pour demander l'annulation des sessions d'enregistrement de la Tosca de Vishnevskaya dirigée par Rostro au pretexte qu'ils étaient de mauvais "artistes du peuple" suspects de soutenir des contre-revolutionnaires (Soljenitsyne et Sakharov) est révélatrice.

Si on commence à rentrer dans ce genre de considérations nous n'en avons pas fini... Et il faudrait ternir l'étoile de Nelepp, qui aux dires de Vichnevskaya était un mouchard aux ordres du parti. Pendant la période soviétique rien n'était simple et si Vichnevskaya n'avait pas bénéficié de l'aide de Boulganine elle aurait bien été obligée de travailler en sous-main pour le KGB comme tout le monde... Les circonstances qui entourent l'enregistrement de la Tosca ne sont pas très claires. Vichnevskaya dit que des membres du Bolchoï en émoi sont venus la trouver pour lui demander pourquoi elle avait refusé d'enregistrer Tosca. Ne sachant pas qu'un enregistrement était prévu et devant les supplications de la troupe qui "bouillonnait d'indignation" (on peut avoir un léger doute quant à cette justification) elle décide d'entreprendre des démarches pour enregistrer sa propre Tosca. S'engage alors une sorte de course poursuite ou Vichnevskaya et Rostropovitch essaie de faire leur propre enregistrement, en parallèle. Le jour où l'équipe prévue pour Tosca arrive au studio d'enregistrement elle apprend que le matin même Vichnevskaya et son mari ont commencé un autre enregistrement de Tosca... Furieux, ils se sont alors saisis du prétexte politique pour faire arrêter le second enregistrement. Elle donne cinq noms : Mazurok, Atlantov, Milashkina, Nesterenko (qui ne participait pas à l'enregistrement de Tosca) et Obraztsova. Cet univers était un panier de crabe et il vaut sans doute mieux éviter de s'y intéresser de trop près. Il y a souvent des liens entre les musiciens (Atlantov et Milashkina sont mariés), Vichnevskaya, occupait une place de premier plan et son mari dirigeait au Bolchoï (plus depuis sa prise de position envers Soljénitsine en 1970), ça devait nécessairement attiser les jalousies et on ne connait pas les relations entre tous ces individus, nous n'avons que la version des faits donnée par Vichnevskaya, donc il vaut mieux rester prudent... Mais que le prétexte politique ait été utilisé pour se débarrasser du couple Rostropovitch c'est certain.

keane a écrit:
D'où une question brulante : quels ont été les effets du stalinisme sur la qualité de l'enseignement musical ? Les purges ou l'exil n'ont-ils pas frappé ses meilleurs éléments et n'expliquent t'ils pas partiellement le déclin du chant russe ?

Non, ça je n'y crois pas une seconde, je ne pense pas que le cas de Vichnevskaya puisse être généralisé, ni que le chant russe d'ailleurs soit entré en décadence à ce moment là...


Dernière édition par WoO le Dim 2 Mai 2010 - 13:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 12:55

J'avoue être d'accord avec l'analyse de WoO... Est-ce si simple que cela ? La vision qu'on a de cette époque est bien trop manichéenne : les méchants du KGB d'un bord, et ceux qui font tout pour ne pas y entrer !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 13:01

Elvira a écrit:
J'avoue être d'accord avec l'analyse de WoO... Est-ce si simple que cela ? La vision qu'on a de cette époque est bien trop manichéenne : les méchants du KGB d'un bord, et ceux qui font tout pour ne pas y entrer !...


Manichéenne peut être mais à ma connaissance, ni Atlantov, ni Nesterenko, n'ont hébergé Soljenitsyne et soutenu Sakharov au point d'en être déchu de leur nationalité...comme le couple Rostro.

Sinon, sur Nelepp, vous avez cent fois raison : Vishnevskaya rapporte que pendant une répetition au Bolchoï, une femme est venu cracher au visage du célèbre ténor car une bonne partie de sa famille avait été envoyée au goulag à la suite de ses dénonciations.


Dernière édition par keane le Dim 2 Mai 2010 - 13:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 13:07

D'accord, mais je voulais dire qu'il n'y a pas la blanche colombe Vishnevskaya, et la méchante Obraztsova... (ce qui revient souvent)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 15:11

WoO a écrit:
Cet univers était un panier de crabe et il vaut sans doute mieux éviter de s'y intéresser de trop près.
C'est toujours valable, le tragique politique en moins.

Citation :
Non, ça je n'y crois pas une seconde, je ne pense pas que le cas de Vichnevskaya puisse être généralisé, ni que le chant russe d'ailleurs soit entré en décadence à ce moment là...
Encore une fois, c'est le style qui a évolué, pas plus. Il y a toujours de vrais phénomènes russes, c'est d'ailleurs l'une des rares parties du monde qui résiste bien à la mondialisation des techniques et du répertoire.

(C'est malheureusement aussi le cas pour les mises en scène. Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 15:21

DavidLeMarrec a écrit:
WoO a écrit:
Cet univers était un panier de crabe et il vaut sans doute mieux éviter de s'y intéresser de trop près.
C'est toujours valable, le tragique politique en moins.

Citation :
Non, ça je n'y crois pas une seconde, je ne pense pas que le cas de Vichnevskaya puisse être généralisé, ni que le chant russe d'ailleurs soit entré en décadence à ce moment là...
Encore une fois, c'est le style qui a évolué, pas plus. Il y a toujours de vrais phénomènes russes, c'est d'ailleurs l'une des rares parties du monde qui résiste bien à la mondialisation des techniques et du répertoire.

(C'est malheureusement aussi le cas pour les mises en scène. Laughing )



J'ai quand même du mal à trouver aujoud'hui un ténor russe ayant la souplesse d'émission, la maitrise des nuances en voix mixte, la beauté du timbre et la sensibilité à fleur de peau d'un Lemeshev. Même remarque pour les basses actuelles qui sont loin d'avoir la longueur de souffle et la maitrise des pianissimi d'un Reïzen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 15:47

J'ai bien dit que c'était différent. Déjà, la voix mixte, c'est un peu le parent pauvre de la technique depuis longtemps chez les grands ténors russes (Atlantov, Grigorian, Galouzine... c'est magnifique dans leurs meilleures années, mais la voix mixte, si on la veut, il faut l'imaginer).

En fait, on a des voix beaucoup plus "typées" individuellement, j'ai l'impression, avec des couleurs très personnelles (pour rester sur une seule génération, Galouzine, Leiferkus, Kotcherga, c'est très reconnaissable). Mais sur le strict plan technique, c'est effectivement moins superlatif que les plus superlatifs d'autres fois.
Pour les femmes, c'est plutôt l'inverse cela dit : on a des tas de voix assez similaires et très solides techniquement, ces dernières années.


De toute façon, l'idée d'un âge d'or global est toujours très difficile à démontrer (et parfois aussi à infirmer), tant c'est difficile à quantifier. Il y a des représentations des années 70 avec des chanteurs vraiment atroces du point de vue de la maîtrise vocale, qui beuglent certes fort, mais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 17:31

David le marrec a écrit : "J'ai bien dit que c'était différent. Déjà, la voix mixte, c'est un peu le parent pauvre de la technique depuis longtemps chez les grands ténors russes (Atlantov, Grigorian, Galouzine... c'est magnifique dans leurs meilleures années, mais la voix mixte, si on la veut, il faut l'imaginer".



Même en l'imaginant, on ne la trouve pas...

Mais il est certain que Gergiev et sa soeur ont fait un beau travail à Saint Petersbourg à travers une école de chant de bon niveau qui a donné de beaux résultats (Hvorostovsky, Netrebko, Borodina...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 17:51

keane a écrit:
Mais il est certain que Gergiev et sa soeur ont fait un beau travail à Saint Petersbourg à travers une école de chant de bon niveau qui a donné de beaux résultats (Hvorostovsky, Netrebko, Borodina...)
Et il n'y a pas qu'eux qui ont fait du bon travail, on a aussi les moscovites comme Elena Semenova (Helikon) et Ekaterina Chtcherbatchenko (Stanislavsky), ou même dans la génération précédente Gorchakova qui a fait sa formation à Novossibirsk... et tant d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 20:43

keane a écrit:
Enfin, il ne faut pas perdre de vue que les plus grands chanteurs russes ont reçu leur formation musicale entre 1890 et 1920 des mains des disciples de Tchaikovsky, Rachmaninov, Chaliapine, Rimsky Korsakov... Les dates de naissance de Reïzen (1895), Kozlovsky (1900), Lemeshev (1902), Nelepp (1904), Mikhailov (1893), Pirogov (1899) sont de ce point de vue, éloquentes.

Formation plutôt venue de grands chanteurs italiens venus donner des cours... Ou de chanteurs ayant reçus des cours des grands chanteurs italiens... d'où une certaine technique italienne appliquée au chant russe.
Bien évidemment, les chanteurs des générations suivantes ont eu moins de "choix dans leurs professeurs... Et du coup, cette façon italienne de chanter à peut-être disparue.

Personnellement, j'ai du mal avec certains chanteurs de ces années... mais il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Certaines personnalités sont très marquantes, on a encore des voix particulièrement impressionnantes, et ils ont continués à œuvrer pour leur répertoire. Alors oui, Altantov n'est pas Nelepp... et alors? Corelli est-il Gigli?
Il y a des évolutions... tant mieux et tant pis!


Sinon, tout à fait d'accord avec le long poste de Woo (et désolé pour Malishkina... j'ai corrigé... Embarassed )

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22961
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 20:57

Polyeucte a écrit:
Autour des années 70 :

Galina Vishnevskaya : Soprano
Grande personnalité, voix qui petit à petit a perdu de son lustre, ayant toujours une personnalité hors du commun... soprano aux graves faciles, elle s'est même un peu aventurée dans des rôles de mezzo. En fait, elle chantait de tout!!
Air des lettres (Werther, Massenet) : /watch?v=Mw5Gz7qEahw

C'est étonnant d'entendre cet air en russe qui est une langue sublime. La voix est très belle dans cet enregistrement. Je n'ai pas du tout aimé sa Marina sous la direction de Karajan dans Boris Godunov à cause du timbre surtout. En revanche, il faudra que j'entende sa Katerina Lvovna Ismaïlova. Le livret est disponible dans la réédition mais sur un CD et non en format papier. La version publiée dans Great Recordings of the century est en rupture de stock de manière temporaire sur amazon.fr. Le livret est-il traduit en français? Il est disponible dans cette édition à mon avis et sous format papier.
Pour la personnalité hors du commun, je suis d'accord avec toi du peu que je connais d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 21:08

aurele a écrit:

C'est étonnant d'entendre cet air en russe qui est une langue sublime. La voix est très belle dans cet enregistrement. Je n'ai pas du tout aimé sa Marina sous la direction de Karajan dans Boris Godunov à cause du timbre surtout.

Le rôle de Marina est un rôle de mezzo à la base... (d'ailleurs, lors de la demande de Karajan au Bolshoï pour qu'elle vienne l'enregistrer, on lui a proposé bon nombre de mezzo à la place!) Du coup, elle force un peu sur les graves. Mais sa Marina, si elle n'est pas très belle vocalement, est une maîtresse femme indéniablement je trouve!
Mais en effet, dans Werther, c'est magnifique... comme quoi, il y a bien des choses magnifiques dans ce qu'elle a fait! Wink

Citation :
En revanche, il faudra que j'entende sa Katerina Lvovna Ismaïlova. Le livret est disponible dans la réédition mais sur un CD et non en format papier. La version publiée dans Great Recordings of the century est en rupture de stock de manière temporaire sur amazon.fr. Le livret est-il traduit en français? Il est disponible dans cette édition à mon avis et sous format papier.

Oui, le livret est dispo dans l'édition Great Recordings of the Century...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22961
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 21:10

Polyeucte a écrit:
Aurele a écrit:
En revanche, il faudra que j'entende sa Katerina Lvovna Ismaïlova. Le livret est disponible dans la réédition mais sur un CD et non en format papier. La version publiée dans Great Recordings of the century est en rupture de stock de manière temporaire sur amazon.fr. Le livret est-il traduit en français? Il est disponible dans cette édition à mon avis et sous format papier.

Oui, le livret est dispo dans l'édition Great Recordings of the Century...

Il y est dans la réédition aussi mais pas sous forme papier. Comme cela ne coûte pas trop cher, j'achèterai à l'occasion cette version de cet opéra que je connais assez peu. Je n'avais vu qu'une retransmission sur Arte avec Westbroek et je n'avais pas tout regardé. Pourtant, dans ce que j'avais vu, cela m'avait plus. Je suppose qu'il faut connaître sa Tatiana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22961
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 21:17

Polyeucte a écrit:
Irina Arkhipova : mezzo
Dans la lignée de ¨Preobrazhenskaya, grande intelligence et voix magnifique.
Air de Marfa (Khovanshchina, Moussorgsky) :/watch?v=3G_SRLElUUo
Voi che sapete (Cavalleria Rusticana, Mascagni) : /watch?v=pkOKORuNBck
Habanera (Carmen, Bizet) : /watch?v=Vs1Syux-9yA

Merci beaucoup pour ces 3 extraits. Je l'avais peu entendu jusqu'alors. C'est une voix magnifique et une chanteuse très sensible. Cela apparaît évidemment dans l'air de Marfa et celui de Santuzza. Carmen en russe, c'est exotique mais intéressant. Les 3 extraits sont très bien.
Quels sont pour toi ses plus grands rôles, russes en particulier? Il me semble que Marfa est l'un de ses meilleurs rôles et qu'elle en est une des plus grandes interprètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 23:05

Polyeucte a écrit:
(et désolé pour Malishkina... j'ai corrigé... Embarassed )

Tu es sûr ? pété de rire

@ Aurele : il existe un Avant-Scène Opéra consacré à Lady Macbeth de Chostakovitch (donc la possibilité d'avoir un livret en français indépendamment du GROC). Sinon oui, sa Tatiana est à connaître et cet enregistrement de Khaïkin doit absolument être écouté pour le sublime Lensky de Lemeshev.


Dernière édition par WoO le Dim 2 Mai 2010 - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Dim 2 Mai 2010 - 23:10

WoO a écrit:
Polyeucte a écrit:
(et désolé pour Malishkina... j'ai corrigé... Embarassed )

Tu es sûr ? pété de rire

Argh!!! J'abandonne! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 3 Mai 2010 - 12:01

Davidlemarrec a écrit : "J'ai bien dit que c'était différent. Déjà, la voix mixte, c'est un peu le parent pauvre de la technique depuis longtemps chez les grands ténors russes (Atlantov, Grigorian, Galouzine... c'est magnifique dans leurs meilleures années, mais la voix mixte, si on la veut, il faut l'imaginer)."



Il est dommage que la voix mixte soit à ce point abandonnée. Comment expliquer cette évolution ? Volonté des ténors de recueillir toujours plus d'applaudissements en balançant en force les aigus en voix de poitrine ? Difficulté technique de maintenir une voix mixte tout en gardant un certain volume et sans détimbrer ?

Toujours est-il que j'ai le sentiment que la voix mixte permet de varier beaucoup plus les couleurs tout en étant la garante d'une certaine souplesse dans l'émission. Si on chante tout en voix de poitrine, les couleurs sont beaucoup plus mononochromes et les nuances en dessous du mezza forte, bien rares; ce que semble confirmer le chant au forceps d'un Atlantov auquel je préfèrerai toujours les nuances des Lemeshev, Koslovsky ou Nelepp.

Sinon pour ceux qui veulent entendre la Lady Macbeth de Chosta par Vishnevskaya, mieux vaut faire l'impasse, à mon avis, sur sa version audio avec Rostro car sa voix y est en lambeaux et se reporter sur sa version DVD de Katerina Imaïlova captée au milieu des années 60 et rééditée par Decca : à cette époque, elle était encore à son zénith et cela donne une idée plus juste de son charisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 3 Mai 2010 - 12:50

keane a écrit:
Sinon pour ceux qui veulent entendre la Lady Macbeth de Chosta par Vishnevskaya, mieux vaut faire l'impasse, à mon avis, sur sa version audio avec Rostro car sa voix y est en lambeaux et se reporter sur sa version DVD de Katerina Imaïlova captée au milieu des années 60 et rééditée par Decca : à cette époque, elle était encore à son zénith et cela donne une idée plus juste de son charisme.

En lambeaux? Vraiment pas d'accord... dure et métallique, certes, mais tout à fait capable de soutenir ce rôle in-humain. Et même si j'ai été séduit par ce que peut donner une voix du type Westbroek dans le rôle (beaucoup plus femme et humaine), le personnage dur et violent de Vishnevskaya en studio est tout aussi possible!

Et puis le film Katerina Ismaïlova reste une adaptation édulcorée de l'opéra.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   Lun 3 Mai 2010 - 13:14

Polyeucte a écrit:
keane a écrit:
Sinon pour ceux qui veulent entendre la Lady Macbeth de Chosta par Vishnevskaya, mieux vaut faire l'impasse, à mon avis, sur sa version audio avec Rostro car sa voix y est en lambeaux et se reporter sur sa version DVD de Katerina Imaïlova captée au milieu des années 60 et rééditée par Decca : à cette époque, elle était encore à son zénith et cela donne une idée plus juste de son charisme.

En lambeaux? Vraiment pas d'accord... dure et métallique, certes, mais tout à fait capable de soutenir ce rôle in-humain. Et même si j'ai été séduit par ce que peut donner une voix du type Westbroek dans le rôle (beaucoup plus femme et humaine), le personnage dur et violent de Vishnevskaya en studio est tout aussi possible!




Et puis le film Katerina Ismaïlova reste une adaptation édulcorée de l'opéra.


Edulcorée certes, mais tellement mieux chantée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Glottes soviétiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Glottes soviétiques
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Glottes soviétiques
» Pianistes soviétiques
» De petites phrases poétiques
» [News] Produits cosmétiques
» L'electrosmog:POLLUTION ELECTRO MAGNETIQUE Les dangers des ondes Electromagnétiques en Studio d'enregistrement ( Mj tutoriel )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: