Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres

Aller en bas 
AuteurMessage
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyMar 2 Mar 2010 - 19:08

La transcription: points de repère

La transcription est l'un des phénomènes de grandes envergures ayant cours en musique classique, et possèdent son lot de problématiques. Pour la définir de la manière la plus globale qui soit, nous pourrions établir qu'il s'agit d'une modification de l'instrumentation d'une oeuvre, qui est alors adaptée pour d'autre(s) instrument(s) que celui/ceux prévu à l'origine de l'oeuvre.

Petit point de vocabulaire:
Transcription: Reproduction se voulant fidèle à la partition originale
Paraphrase, Réminiscence: Reprise d'un ou plusieurs thèmes d'une oeuvre pour en faire une oeuvre à part entière

Celle-ci peut être réalisé par le compositeur de l'oeuvre en question, mais aussi par un autre compositeur, en fait par n'importe qui.

Dès lors, une première problématique surgit: dès lors qu'une oeuvre possède une instrumentation propre, pourquoi la modifier?
Nous entrons alors de plein pied dans les causes de cette pratique.

Celle-ci est ancienne. Il y a un ou deux siècles, les transcriptions permettaient au cercle familial d'accéder à la musique des derniers opéras composés, au clavier, à une époque où la musique ne circulait pas comme elle le fait aujourd'hui. Ce phénomène touche à un paroxysme de célébrité au XIXème, où les paraphrases des grands pianistes virtuoses s'arrachent littéralement (notamment celle de Liszt sur Meyerbeer, qu'il a fallu réédité quelques semaines après la première parution).

Dont la réduction pour piano permet:
-au cercle familial d'accéder à une partition (et c'est toujours vrai pour les partitions rares)
-elle est aussi pratique pour analyser l'oeuvre, plus accessible et plus facile à lire qu'une partition d'orchestre
-de faire plaisir aux pianistes

A l'inverse, une orchestration permet de déployer un certain nombre de couleurs et de textures orchestrales sur une oeuvre.

Voilà une présentation assez concise, mais qui devrait être une bonne base.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyMer 3 Mar 2010 - 0:22

Et l'arrangement ? Je me souviens d'avoir lu que c'était une adaptation fidèle à l'esprit, sinon à la lettre. Exemple : ce qui Schoenberg a fait pour Bach et Brahms.

La transcription serait plus fidèle à la lettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyMer 3 Mar 2010 - 0:26

Il y a aussi les améliorations, comme celles apportées par Léopold Stokowski à certaines oeuvres de Bach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyMer 3 Mar 2010 - 0:28

WoO, tu ne crois pas qu'il serait temps d'aller lire tes mp ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyMer 3 Mar 2010 - 0:29

Hihi, ça me rappelle l'argument souvent avancé : Bach aurait adoré avoir un orchestre philharmonique, Beethoven aurait adoré un Steinway, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30987
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 4 Mar 2010 - 16:37

Au fait c'est grave quand on est atteint de transcripnionite aigue ? La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Icon_pale

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 4 Mar 2010 - 16:56

Cololi a écrit:
Au fait c'est grave quand on est atteint de transcripnionite aigue ? La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Icon_pale

Mais non, c'est très sain.
Prochaine étape : les opéras en langues exotiques. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beirgla
Mélomane averti
Beirgla

Nombre de messages : 227
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/09/2008

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 18:35

Deux exemples de transcriptions (d'un effectif de chambre à un orchestre): une sans intérêt, l'autre superbe. C'est rare me semble-t-il de trouver ce genre de morceaux par de tels interprètes.
http://www.musicme.com/Compilation/Beethoven-(Arr.mahler):-String-Quartet-No.11---Brahms-(Orch.schoenberg):-Piano-Quartet-No.1-0028945205021.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 18:58

Je suis embarrassé, j'en vois deux sans intérêt. Mr. Green

Où est le troisième ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30987
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 19:03

En fait faut savoir que David est pour la réduction ... pas pour l'orchestration La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres 796625

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 19:09

De toute façon, l'orchestration n'a que très rarement d'intérêt. Ça se résume plus souvent à un exercice technique et ça n'apporte que très peu à l'œuvre. Ici on a le cas de deux œuvres de musique de chambre par deux personnes qui pouvaient si elles le voulaient composer pour l'orchestre. Or elle ne l'ont pas fait. Si Schönberg et Mahler se sont amusé à faire ça, c'est sûrement dans l'optique du courant qui visait au début du XXe à jouer avec des effectifs énormes. Mais ils avaient souvent bien mieux à faire.
La réduction permettait surtout à faire accéder à des œuvres d'orchestre à une époque où l'enregistrement n'existait pas (et comme aujourd'hui ce n'est plus le cas leur intérêt a fortement baissé). Aujourd'hui le principal intérêt reste d'avoir une approche parfois plus facile d'une œuvre touffue.
Revenir en haut Aller en bas
Beirgla
Mélomane averti
Beirgla

Nombre de messages : 227
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/09/2008

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 19:22

Il faut prendre la peine de les écouter. Rolling Eyes
Moi je trouve le Brahms/Schönberg magnifique. Pourtant j'adore aussi l'original.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 19:40

Cololi a écrit:
En fait faut savoir que David est pour la réduction ... pas pour l'orchestration La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres 796625
Il y a des orchestrations que j'aime beaucoup, mais ce sont plutôt les réductions que je cherche, c'est sûr.

Sinon, Beirgla, non seulement j'ai écouté Schönberg, mais en plusieurs versions. Et je trouve ça sans grand intérêt, on sent vraiment les coutures de l'adaptation, même si c'est une belle réalisation technique colorée.
Il est vrai que c'est l'une des rares oeuvres de Brahms que je n'aime pas beaucoup, ça participe sans doute à ma tiédeur. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 20:04

Beirgla a écrit:
Il faut prendre la peine de les écouter. Rolling Eyes
Je l'ai quand même fait avant de faire mon commentaire. Mais je ne vois vraiment pas l'intérêt de faire une œuvre maximalisante à partir d'une œuvre de musique de chambre. On passe de compositions très fines à des mastodontes qui ne font que démontrer que l'orchestrateur sait effectivement orchestrer.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 20:44

alexandreg a écrit:
Beirgla a écrit:
Il faut prendre la peine de les écouter. Rolling Eyes
Je l'ai quand même fait avant de faire mon commentaire. Mais je ne vois vraiment pas l'intérêt de faire une œuvre maximalisante à partir d'une œuvre de musique de chambre. On passe de compositions très fines à des mastodontes qui ne font que démontrer que l'orchestrateur sait effectivement orchestrer.

Dans ce cas, l'inverse est vrai : cela montre que le transcripteur sait synthétiser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 20:47

Elvira a écrit:
alexandreg a écrit:
Beirgla a écrit:
Il faut prendre la peine de les écouter. Rolling Eyes
Je l'ai quand même fait avant de faire mon commentaire. Mais je ne vois vraiment pas l'intérêt de faire une œuvre maximalisante à partir d'une œuvre de musique de chambre. On passe de compositions très fines à des mastodontes qui ne font que démontrer que l'orchestrateur sait effectivement orchestrer.

Dans ce cas, l'inverse est vrai : cela montre que le transcripteur sait synthétiser...
Je n'ai jamais dit le contraire. Mais ça reste donc purement technique.
Dans ce cas le mieux est quand même d'avoir accès aux propres réductions pour piano du compositeur ou aux ébauches de la partition orchestrale qui sont souvent réalisées sur piano seul (voir pour Jeux et Khamma de Debussy). La réduction a plus de vertus que l'orchestration car elle permet souvent de rendre plus intelligibles les œuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 21:42

alexandreg a écrit:
Elvira a écrit:
alexandreg a écrit:
Beirgla a écrit:
Il faut prendre la peine de les écouter. Rolling Eyes
Je l'ai quand même fait avant de faire mon commentaire. Mais je ne vois vraiment pas l'intérêt de faire une œuvre maximalisante à partir d'une œuvre de musique de chambre. On passe de compositions très fines à des mastodontes qui ne font que démontrer que l'orchestrateur sait effectivement orchestrer.

Dans ce cas, l'inverse est vrai : cela montre que le transcripteur sait synthétiser...
Je n'ai jamais dit le contraire. Mais ça reste donc purement technique.
Dans ce cas le mieux est quand même d'avoir accès aux propres réductions pour piano du compositeur ou aux ébauches de la partition orchestrale qui sont souvent réalisées sur piano seul (voir pour Jeux et Khamma de Debussy). La réduction a plus de vertus que l'orchestration car elle permet souvent de rendre plus intelligibles les œuvres.

Tout dépend l'oeuvre de départ quand même. Une oeuvre orchestrale/orchestrée n'est quand même pas forcément inintelligible... Evidemment, les Gurrelieder, c'est du lourd, mais par exemple, une symphonie de Tchaïkovsky s'appréhende parfaitement.

De plus, une réduction peut retirer de la substance à l'oeuvre (ce n'est pas pour rien qu'un compositeur se décarcasse à en faire une oeuvre orchestrale...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 21:49

J'approuve totalement ce que tu dis. Je n'ai jamais pensé qu'une réduction apportait une réelle plus-value à n'importe quelle œuvre. Pour une symphonie de Tchaïkovsky (ou de Beethoven) ça n'a plus aucun intérêt puisque l'on dispose de disques et que ce sont des œuvres globalement intelligibles. Mais pour revenir à Debussy, le dernier disque de Bavouzet (versions pour piano de Jeux, Khamma et de la Boîte à joujoux) a été pour moi extrêmement instructif. Ces réductions sont en fait des ébauches de la partition orchestrale (donc réalisées a priori). Quand j'ai réécouté Jeux dans sa version définitive récemment, beaucoup de choses m'ont paru plus limpides. En plus dans le cas de ces trois partitions on ne dispose que de peu d'enregistrements, ça ne facilite pas le travail de compréhension du texte (avoir plusieurs version de qualité permet souvent d'entendre différents détails de la partition).
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 21:50

Dans ce cas-là, je veux bien te comprendre que pour une oeuvre assez aride, une réduction, de la même qu'une schématisation, aide à la compréhension. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 21:53

Ca s'entend quand même toujours mieux au piano solo. Smile Ne serait-ce que le frottement des harmonies, les différentes strates...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 13 Mai 2010 - 21:56

Surtout que dans le cas de ces pièces, ce sont des ébauches donc Debussy inclue dedans les idées maîtresses de la future partition pour orchestre. On est pas dans le cas de transcriptions a posteriori (et par d'autres compositeurs) qui se dispersent un peu pour montrer que le transcripteur sait un peu mieux faire que de simplement récupérer le cadre de la partition originale.
Revenir en haut Aller en bas
Toxic
Mélomaniaque
Toxic

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 20 Mai 2010 - 9:31

DavidLeMarrec a écrit:
Ca s'entend quand même toujours mieux au piano solo. Smile Ne serait-ce que le frottement des harmonies, les différentes strates...
Alors tu dois aimer les transcriptions des symphonies de Beethoven effectuées par Liszt pour le piano. C'est, pour mon goût, la plus belle réussite de Liszt qui ainsi "dégraisse les mammouths" que sont ces symphonies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 20 Mai 2010 - 10:22

Toxic a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ca s'entend quand même toujours mieux au piano solo. Smile Ne serait-ce que le frottement des harmonies, les différentes strates...
Alors tu dois aimer les transcriptions des symphonies de Beethoven effectuées par Liszt pour le piano. C'est, pour mon goût, la plus belle réussite de Liszt qui ainsi "dégraisse les mammouths" que sont ces symphonies.

Les transcriptions des symphonies de Beethoven pour piano, 2 mains ou 4 mains, ont été faites par de très nombreux compositeurs avant et après Liszt. Il serait intéressant de comparer les différentes versions et voir en quoi Liszt s'y montre meilleur que les autres (si c'est le cas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 20 Mai 2010 - 16:59

Toxic a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ca s'entend quand même toujours mieux au piano solo. Smile Ne serait-ce que le frottement des harmonies, les différentes strates...
Alors tu dois aimer les transcriptions des symphonies de Beethoven effectuées par Liszt pour le piano. C'est, pour mon goût, la plus belle réussite de Liszt qui ainsi "dégraisse les mammouths" que sont ces symphonies.
Cette musique est suffisamment claire et pas trop subversive harmoniquement (c'est à un autre niveau, structurel et rythmique, que ça se passe) pour se passer du piano.
Mais je n'ai rien contre les transcriptions de Liszt, même si ça sonne très pianistique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 20 Mai 2010 - 18:44

En tout cas, je trouve que l'introduction de la Valse de Faust de Gounod est nettement mieux réussie dans la transcription de Liszt que dans l'original. Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 7 Oct 2010 - 17:47

J'écoute en ce moment le requiem de Mozart par le quatuor Debussy, formidable comme on a l'impression d'avoir affaire à une oeuvre différente ! Smile Esthétiquement, je trouve que ça colle bien en plus... Ceci dit, je trouve que ça tourne, de fait, plus vers la musique d'ambiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87410
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyJeu 7 Oct 2010 - 19:36

Elvira a écrit:
Esthétiquement, je trouve que ça colle bien en plus...
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1634
Age : 60
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptyVen 26 Juil 2019 - 19:37

http://larevue.conservatoiredeparis.fr/index.php?id=1800

6ème numéro de la revue du CNSMDP-Décembre 2017

Goran Filipec
À l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Ferruccio Busoni : un prophète entre la composition et la transcription

Article bien intéressant

"Ainsi, on oublie qu’une transcription ne détruit pas la version originale et que, de ce fait, elle n’occasionne aucun préjudice à l’œuvre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 15/11/2016

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptySam 27 Juil 2019 - 0:17

Ferruccio Busoni a écrit:
"Ainsi, on oublie qu’une transcription ne détruit pas la version originale et que, de ce fait, elle n’occasionne aucun préjudice à l’œuvre"

Ah mais Ferruccio Busoni il ne connaissait pas encore Leopold Stokowki hehe
La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres 616PUsqaOdL._SS500_

Parce qu'il faut savoir ce qu'on appelle transcription ...
Ceux qui vont découvrir Bach en écoutant les transcriptions de Stokowski ne vont pas avoir une idée très juste de ce qu'est la musique de Bach. Et c'est préjudiciable.
Dans le cas de Busoni, j'ai aussi toujours trouvé sa transcription de la Chaconne de Bach très pénible, surtout comparée à l'oeuvre originale. Et quitte à prendre des libertés, autant y aller de bon coeur. Il aurait pu faire une fantaisie d'après la Chaconne de Bach, ça aurait pu être très bien.
Je préfère 100 fois la transcription par Brahms, beaucoup plus sobre et raffinée, qui cherche une certaine cohérence stylistique par rapport à l'oeuvre originale et la met mieux en valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 15/11/2016

La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres EmptySam 27 Juil 2019 - 2:07

J'en profite pour signaler que récemment grâce à Rubato j'ai découvert le travail du guitariste Noël Akchoté.
Arrow  https://noelakchote.bandcamp.com/music
On y trouve beaucoup de transcriptions. J'ai par exemple été particulièrement épaté par les quatuors de Beethoven transcrits à la guitare thumleft

Il a même fait le Libera me du Requiem de Verdi transcrit à la guitare Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty
MessageSujet: Re: La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres   La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La transcription: Histoire, enjeux, oeuvres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la musique ( partie 1 )
» Hans von Bülow (1830-1894)
» Transcription russe-français
» Brahms - Requiem allemand et autres oeuvres vocales
» Histoire de minou.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: