Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 12:47

Renard a écrit:
mais ce qui est sûr c'est que jamais je n'achèterai la moindre production d'opéra,
Tel se vante de n'aimer rien
Qui en secret soupire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 12:52

En même temps, il faut bien des réfractaires, sinon ce forum basculerait dans la glottophilie la plus effrénée (avec comme idoles Sutherland, Ghiaurov, L. Price, Bastianini, Corelli...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 12:56

DavidLeMarrec a écrit:
Tel se vante de n'aimer rien
Qui en secret soupire.


On ne t'a jamais dit qu'une maxime morale ne devait intervenir qu'au terme d'une démonstration en bonne et due forme, ou au moins au terme du récit d'une action édifiante ? fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 13:32

Guillaume a écrit:
En même temps, il faut bien des réfractaires, sinon ce forum basculerait dans la glottophilie la plus effrénée (avec comme idoles Sutherland, Ghiaurov, L. Price, Bastianini, Corelli...)

Et tu peux rajouter à ta liste Callas, Nilsson, Gobbi, Di Stefano, Raimondi, Rysanek...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 13:35

Je ne vois pas quel glottophile possède ces idoles... Généralement, ceux-ci s'accordent à dire que Callas est nulle dès 1957, Gobbi aussi, que di Stefano gâche tout son potentiel à partir de 1953, que Raimondi a une voix de "baryton-basse inhibée"...

Pas taper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 28
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 13:37

DavidLeMarrec a écrit:
Renard a écrit:
mais ce qui est sûr c'est que jamais je n'achèterai la moindre production d'opéra,
Tel se vante de n'aimer rien
Qui en secret soupire.


Il est beau ce proverbe ; et fort juste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 13:38

Et par ailleurs, pour désamorcer toute discussion houleuse, j'aime bien les glottophiles sauf quand ceux-ci se comportent comme sur FO. Et j'en suis un peu un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 13:53

Renard a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Tel se vante de n'aimer rien
Qui en secret soupire.


On ne t'a jamais dit qu'une maxime morale ne devait intervenir qu'au terme d'une démonstration en bonne et due forme, ou au moins au terme du récit d'une action édifiante ? fesse
J'exprime juste mes doutes sur Fontaine...

Mais s'il te faut absolument une histoire édifiante pour illustrer ma sentence, je te recommande chaleureusement ATYS de LULLY. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28757
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 14:05

Renard a écrit:
Marrant ce sujet, effectivement il vaudrait mieux éviter de retrouver une discothèque unique, pour le bien de la postérité. hehe

Donc si on retrouvait mon disque dur en l'état actuel des choses, qui contient de la musique actuellement du domaine public ainsi que mes disques tout court, pour m'éviter de les manipuler et de les trimballer assez inconfortablement, vu que je me déplace un peu, ça pourrait donner ça à l'avenir.

- Il semblerait que la musique dite classique soit essentiellement d'origine germanique, et que sa dominante majeure est l'harmonie, la consonance, et un lyrisme puissant qui collerait bien au romantisme littéraire. Quelques français et de rares russes auraient aussi suivi la marche.
- Le compositeur le plus prolifique aurait été Bethoven, suivi de près par Mozart et Brahms. Le seul compositeur notable du 20e siècle fut Rachmaninov.
- Le genre le plus populaire était la symphonie, suivi du concerto pour piano et de sonates pour le même instrument.
- Sans conteste, le piano était l'instrument le plus populaire. Il a bien entendu existé quelques pièces pour cordes seules, mais elles furent minoritaires (Brahms, un peu de Dvorak... jusqu'à ce que je rende le CD Laughing ), et leur usage est essentiellement symphonique.
- On aurait retrouvé quelques pièces fort médiocres et anciennes de compositeurs très marginaux tels Lizst, Cherubini ou Wagner, dont une seule ouverture de ce dernier, qui ne semble guère avoir été prolifique.
- Il n'a existé qu'un seul opéra, le Don Giovanni de Mozart, preuve de la nullité abyssale de ce genre, parce que 3h c'est long et qu'à la fin on s'emmerdait à l'époque.
- La musique vocale est un genre assez mineur, qui n'a concerné que quelques productions annexes de grands compositeurs, à l'exception de Bach dont cela semble avoir été une part importante de l'œuvre. A noter que le Requiem aurait été un genre plutôt répandu.
- Brahms était un immense compositeur, un géant. siffle
- Debussy n'a composé qu'une œuvre.
- Beethoven fut le plus joué, et ses plus grands interprètes ont été Furtwagler et Abbado (qui coûtait cher le salaud).
- Schubert a composé un nombre important de sonates pour piano, et seulement deux symphonies, dont une inachevée (pas de bol).

Bon après je suis pas bien vieux, et ma discothèque est à la mesure de mes moyens financiers, donc on verra dans 20 ans, mais ce qui est sûr c'est que jamais je n'achèterai la moindre production d'opéra, je pomperai le domaine public sans vergogne, et tant pis pour la postérité. vador

oh là mon dieu de quoi se tirer une balle affraid
En gros tout l'inverse de moi Laughing

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 14:07

DavidLeMarrec a écrit:
J'exprime juste mes doutes sur Fontaine...

Mais s'il te faut absolument une histoire édifiante pour illustrer ma sentence, je te recommande chaleureusement ATYS de LULLY. siffle

Bah je préfère clairement le théâtre à l'opéra, je ne vois pas le mal. Déjà parce que le théâtre est un peu plus élaboré au niveau du récit. Ensuite parce que 4h de récital à vocalises, c'est trop long pour moi. Déjà qu'il m'arrive parfois de m'adonner à la somnolence après 1h de symphonie, genre que je vénère par-dessus tout, alors l'opéra, c'est pire (en plus il manque souvent la vidéo). Mr. Green

Comment vous faites pour rester concentrés aussi longtemps sur quelque chose qui ne requiert a priori aucune concentration et pousse à rêvasser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 14:16

Cololi a écrit:
oh là mon dieu de quoi se tirer une balle affraid
En gros tout l'inverse de moi Laughing

Non tu mourras d'une mort bien plus amusante, tu seras condamné à écouter en boucle les concertos brandebourgeois de Bach jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Oui, je sais, c'est horrible.
Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28757
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 14:19

Renard a écrit:
Cololi a écrit:
oh là mon dieu de quoi se tirer une balle affraid
En gros tout l'inverse de moi Laughing

Non tu mourras d'une mort bien plus amusante, tu seras condamné à écouter en boucle les concertos brandebourgeois de Bach jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Oui, je sais, c'est horrible.
Twisted Evil

Tu seras condamné à écouter Wagner et toute la musique du 20° siècle ... ainsi que la musique baroque ... depuis ta loge en enfer Twisted Evil

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 14:28

Cololi a écrit:
Tu seras condamné à écouter Wagner

Tu veux que je me réincarne en peintre raté à Vienne ? violon

Cololi a écrit:
et toute la musique du 20° siècle ... ainsi que la musique baroque ... depuis ta loge en enfer Twisted Evil


Le baroque tout n'y est pas atroce, s'il y a un peu de Purcell (pour ce que j'en connais, c'est à dire pas grand chose), pourquoi pas à la rigueur. Ma condamnation sera plus sympa que la tienne. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 14:44

Renard a écrit:


Comment vous faites pour rester concentrés aussi longtemps sur quelque chose qui ne requiert a priori aucune concentration et pousse à rêvasser ?

D'une part, l'opéra, ce n'est pas que "de la vocalise". Même pour les oeuvres du XVIIIième.
D'autre part, je ne crois pas que l'opéra soit un genre qui "ne requiert à priori aucune concentration"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 15:10

Renard a écrit:
Bah je préfère clairement le théâtre à l'opéra, je ne vois pas le mal.
Je dis juste que si tu es un garçon curieux, comme tu sembles l'être, tu ne pourras pas te priver d'opéra, tout simplement parce qu'il y a certaines choses, même purement musicales, que tu ne trouveras pas ailleurs.

Mais concernant Atys, tu peux lire simplement la pièce de Quinault, c'est l'un des livrets d'opéra qui résiste parfaitement à l'extraction de la musique. Wink


Citation :
Déjà parce que le théâtre est un peu plus élaboré au niveau du récit.
Il y a plus de texte pour des raisons de débit, c'est incontestable. (Encore, que, Pelléas ou Intermezzo, ce soit le volume de véritables pièces, certes réalisé en un peu plus de temps).
En revanche, dire en bloc que le théâtre est supérieur au livret d'opéra, ça n'a pas vraiment de sens (il y a quelques bijoux dans le théâtre d'opéra, et aussi des pièces littéralement adaptées, de rien de moins que Goethe, Maeterlinck, Rostand, Samain, Nigond, Anouilh, Goetz-Ducreux, etc.).


Citation :
Ensuite parce que 4h de récital à vocalises, c'est trop long pour moi. Déjà qu'il m'arrive parfois de m'adonner à la somnolence après 1h de symphonie, genre que je vénère par-dessus tout, alors l'opéra, c'est pire (en plus il manque souvent la vidéo). Mr. Green
C'est une caricature aussi inexacte que de dire que le classique c'est mou, que les chanteuses sont toutes grosses ou que l'opéra finit toujours mal.
La durée d'un opéra varie en moyenne entre 1h30 pour les périodes les plus récentes et 2h30. Il y a certains genres qui atteignent les 4h, mais ils sont très rarement donnés de façon complète (à part Wagner Rolling Eyes ).

Ensuite, le côté "récital à vocalises" ne considère qu'une partie très minoritaire de l'opéra (pas forcément en valeur absolue, mais en nombre de styles et en nombre de représentations, oui). Ce sont essentiellement les opéras italiens du XVIIIe siècle et du début du XIXe (et encore, pas tous !) qui peuvent entrer dans cette catégorie. L'opéra français a toujours été plus centré sur l'action, l'opéra allemand s'intéresse dès le début du XIXe siècle de très près à la substance musicale, etc.

Il y a même de l'opéra dont le style n'est pas "vocal", qui tient plus de la déclamation (baroque français des deux premières écoles, certains pans des répertoires "décadents", conversations en musique...).

Bref, on a tout fait le droit de ne pas aimer l'opéra, ou même de refuser d'aimer avant même d'en écouter sérieusement... mais je te préviens juste que si c'est pour cette raison que tu ne veux pas en écouter, tu fais le choix de t'abuser volontairement. (Un peu comme si tu refusais d'aller en Allemagne parce que tu n'aimes pas leurs chapeaux à pointe. hehe )


Citation :
Comment vous faites pour rester concentrés aussi longtemps sur quelque chose qui ne requiert a priori aucune concentration et pousse à rêvasser ?
Ca s'écoute différemment. Mais on n'est pas obligé de rêvasser avec une symphonie. Ca marche bien pour des trucs très figuratifs comme le Sacre du Printemps ou avec des structures récurrentes simples comme les symphonies de Mendelssohn. Ca me paraît en revanche plus compliqué à réaliser, cette écoute lointaine, lorsqu'on écoute Magnard, Roussel, Schmidt, Wellesz, etc. Du moins si on ne veut pas passer à côté de la substance de l'oeuvre.
Tout dépend en fait si tu as une écoute qui se soucie de mettre à nu les mécanismes ou qui vogue sur les climats proposés.

Le second type d'écoute est très agréable, mais limite dans la palette des genres abordables, ça prive d'une partie du vingtième et aussi du vocal profane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 15:12

Renard a écrit:
Cololi a écrit:
oh là mon dieu de quoi se tirer une balle affraid
En gros tout l'inverse de moi Laughing

Non tu mourras d'une mort bien plus amusante, tu seras condamné à écouter en boucle les concertos brandebourgeois de Bach jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Oui, je sais, c'est horrible.
Twisted Evil
S'il a le droit de l'écouter à l'orgue avec la grosse fourniture, ne crois pas qu'il se sentira puni. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 15:34

DavidLeMarrec a écrit:
Renard a écrit:
Bah je préfère clairement le théâtre à l'opéra, je ne vois pas le mal.
Je dis juste que si tu es un garçon curieux, comme tu sembles l'être, tu ne pourras pas te priver d'opéra, tout simplement parce qu'il y a certaines choses, même purement musicales, que tu ne trouveras pas ailleurs.

Mais concernant Atys, tu peux lire simplement la pièce de Quinault, c'est l'un des livrets d'opéra qui résiste parfaitement à l'extraction de la musique. Wink


Citation :
Déjà parce que le théâtre est un peu plus élaboré au niveau du récit.
Il y a plus de texte pour des raisons de débit, c'est incontestable. (Encore, que, Pelléas ou Intermezzo, ce soit le volume de véritables pièces, certes réalisé en un peu plus de temps).
En revanche, dire en bloc que le théâtre est supérieur au livret d'opéra, ça n'a pas vraiment de sens (il y a quelques bijoux dans le théâtre d'opéra, et aussi des pièces littéralement adaptées, de rien de moins que Goethe, Maeterlinck, Rostand, Samain, Nigond, Anouilh, Goetz-Ducreux, etc.).


Citation :
Ensuite parce que 4h de récital à vocalises, c'est trop long pour moi. Déjà qu'il m'arrive parfois de m'adonner à la somnolence après 1h de symphonie, genre que je vénère par-dessus tout, alors l'opéra, c'est pire (en plus il manque souvent la vidéo). Mr. Green
C'est une caricature aussi inexacte que de dire que le classique c'est mou, que les chanteuses sont toutes grosses ou que l'opéra finit toujours mal.
La durée d'un opéra varie en moyenne entre 1h30 pour les périodes les plus récentes et 2h30. Il y a certains genres qui atteignent les 4h, mais ils sont très rarement donnés de façon complète (à part Wagner Rolling Eyes ).

Ensuite, le côté "récital à vocalises" ne considère qu'une partie très minoritaire de l'opéra (pas forcément en valeur absolue, mais en nombre de styles et en nombre de représentations, oui). Ce sont essentiellement les opéras italiens du XVIIIe siècle et du début du XIXe (et encore, pas tous !) qui peuvent entrer dans cette catégorie. L'opéra français a toujours été plus centré sur l'action, l'opéra allemand s'intéresse dès le début du XIXe siècle de très près à la substance musicale, etc.

Il y a même de l'opéra dont le style n'est pas "vocal", qui tient plus de la déclamation (baroque français des deux premières écoles, certains pans des répertoires "décadents", conversations en musique...).

Bref, on a tout fait le droit de ne pas aimer l'opéra, ou même de refuser d'aimer avant même d'en écouter sérieusement... mais je te préviens juste que si c'est pour cette raison que tu ne veux pas en écouter, tu fais le choix de t'abuser volontairement. (Un peu comme si tu refusais d'aller en Allemagne parce que tu n'aimes pas leurs chapeaux à pointe. hehe )


Citation :
Comment vous faites pour rester concentrés aussi longtemps sur quelque chose qui ne requiert a priori aucune concentration et pousse à rêvasser ?
Ca s'écoute différemment. Mais on n'est pas obligé de rêvasser avec une symphonie. Ca marche bien pour des trucs très figuratifs comme le Sacre du Printemps ou avec des structures récurrentes simples comme les symphonies de Mendelssohn. Ca me paraît en revanche plus compliqué à réaliser, cette écoute lointaine, lorsqu'on écoute Magnard, Roussel, Schmidt, Wellesz, etc. Du moins si on ne veut pas passer à côté de la substance de l'oeuvre.
Tout dépend en fait si tu as une écoute qui se soucie de mettre à nu les mécanismes ou qui vogue sur les climats proposés.

Le second type d'écoute est très agréable, mais limite dans la palette des genres abordables, ça prive d'une partie du vingtième et aussi du vocal profane.


Les seuls opéras que j'ai vraiment vu c'était sur Arte, jamais jusqu'à la fin, j'en ai un souvenir assez confus, pour le moins pas impérissable, au point que je ne suis plus certain de l'auteur parfois... Bon, c'est clairement pas mon genre préféré. Ils pourraient mettre des sous-titres, ça ne serait pas de refus à l'occasion, déjà rien que ça ça pourrait éventuellement me convaincre de me laisser tenter. Smile Parce que j'ai vraiment l'impression de louper quelque chose en me contentant de la musique et des paroles que je ne comprends pas.

Les vieux gras qui s'égosillent sur des airs d'amour, c'était du troll sinon, je pensais pas que ça te resterait si longtemps. Et j'aime bien varier mes mode d'écoute, ou suivre attentivement les thèmes, leurs variations, comparer les interprétations dans une écoute attentive, ou juste aller profiter de la musique sur un banc dans un parc en profitant simplement de l'écoute et du paysage. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 15:47

Renard a écrit:
Ils pourraient mettre des sous-titres, ça ne serait pas de refus à l'occasion, déjà rien que ça ça pourrait éventuellement me convaincre de me laisser tenter. Smile
Mais il y a TOUJOURS des sous-titres. Surprised

Citation :
Parce que j'ai vraiment l'impression de louper quelque chose en me contentant de la musique et des paroles que je ne comprends pas.
A ce compte-là, c'est sûr que moi non plus je n'écoute pas d'opéra ! Laughing


Citation :
Les vieux gras qui s'égosillent sur des airs d'amour, c'était du troll sinon, je pensais pas que ça te resterait si longtemps.
Je faisais uniquement référence à la représentation collective, pas à toi. Wink

Citation :
Et j'aime bien varier mes mode d'écoute, ou suivre attentivement les thèmes, leurs variations, comparer les interprétations dans une écoute attentive, ou juste aller profiter de la musique sur un banc dans un parc en profitant simplement de l'écoute et du paysage. hehe
C'est possible avec l'opéra, hein. Mais c'est moins libre, c'est sûr, puisqu'il y a déjà un texte.
Sans doute la raison pour laquelle les compositeurs n'ont pas écrit que de l'opéra. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28757
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 15:53

Citation :
Parce que j'ai vraiment l'impression de louper quelque chose en me contentant de la musique et des paroles que je ne comprends pas.
A ce compte-là, c'est sûr que moi non plus je n'écoute pas d'opéra ! Laughing [/quote]

Dit le glottophile dans l'âme ... Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 16:43

Je déteste réellement écouter un opéra dont je n'ai rien du texte (même un résumé ne suffit pas). A choisir, je n'écoute rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80314
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 16:55

Renard a écrit:

Comment vous faites pour rester concentrés aussi longtemps sur quelque chose qui ne requiert a priori aucune concentration et pousse à rêvasser ?

C'est là que tu te méprends, pour moi c'est au contraire un des genres qui demandent le plus de concentration... (et comme tu penses l'inverse tu passes à côté)
Sinon pourquoi tu réclamerais des sous-titres? (qui sont effectivement là dans 99% des cas, ce qui prouve que la dernière fois que tu as écouté un opéra avec de l'image doit dater de l'ORTF... Mr.Red )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 17:34

Xavier a écrit:
C'est là que tu te méprends, pour moi c'est au contraire un des genres qui demandent le plus de concentration... (et comme tu penses l'inverse tu passes à côté)
Sinon pourquoi tu réclamerais des sous-titres? (qui sont effectivement là dans 99% des cas, ce qui prouve que la dernière fois que tu as écouté un opéra avec de l'image doit dater de l'ORTF... Mr.Red )

Non pas sur le service de podcasts d'Arte 7 jours, ou alors j'ai loupé quelque chose... (Ni sur les sites de vidéo en streaming genre Youtube mais ça c'est normal je pense Mr. Green ) Ou alors mémoire sélective pour me confirmer que l'opéra me gonfle, c'est pas exclu aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80314
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 17:36

Renard a écrit:

Non pas sur le service de podcasts d'Arte 7 jours, ou alors j'ai loupé quelque chose... (Ni sur les sites de vidéo en streaming genre Youtube mais ça c'est normal je pense Mr. Green )

Comme quoi la technologie moderne n'a pas que du bon. Very Happy

Parce qu'à la télé, tout simplement, il y a toujours des sous-titres. (je ne parle pas des DVD évidemment, même s'il faut faire attention, il y a certaines éditions qui viennent de l'étranger et qui n'ont pas de sous-titres français, même si c'est rare)

En tout cas on est d'accord sur une chose, sans comprendre le livret, ça peut être ennuyeux. Smile (en tout cas on passe à côté)


Dernière édition par Xavier le Sam 7 Aoû 2010 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 17:37

Oui, en ligne il n'y a pas, sauf exceptions de sous-titres, mais tu as bien une télé, voire un lecteur de DVDs ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 17:52

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, en ligne il n'y a pas, sauf exceptions de sous-titres, mais tu as bien une télé, voire un lecteur de DVDs ? Smile

Une télé ? J'en ai pas l'utilité... Shocked Par contre oui un lecteur DVD sur mon pc évidemment. Bon, pour ne pas mourir bête j'irai emprunter un DVD d'opéra prochainement à la médiathèque, ils doivent bien avoir ça, comme ça je reste sur mon principe de ne pas en acheter et je peux quand même réessayer. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 17:57

Renard a écrit:
Une télé ? J'en ai pas l'utilité... Shocked
Ah oui, comme moi donc. Mr. Green

Citation :
Bon, pour ne pas mourir bête j'irai emprunter un DVD d'opéra prochainement à la médiathèque, ils doivent bien avoir ça, comme ça je reste sur mon principe de ne pas en acheter et je peux quand même réessayer. hehe
Voilà, c'est une excellente initiative. Demande-nous conseil peut-être avant de regarder n'importe quoi qui conforterait ton aversion. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 19:29

Qu'il se fasse un petit Wozzeck ! C'est court et coup de poing au ventre garanti. Si Renard n'est pas trop sensible... vador
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28757
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Sam 7 Aoû 2010 - 19:39

natrav le magnifique a écrit:
Qu'il se fasse un petit Wozzeck ! C'est court et coup de poing au ventre garanti. Si Renard n'est pas trop sensible... vador

Il a dit que pour lui la musique s'arrête à Rachmaninov et tu lui proposes Wozzeck Question Mr.Red
Quel vilain ce Natrav drink

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 8 Aoû 2010 - 5:31

Wozzeck date de 1925. Pendant ce temps-là, Rachma continuait à composer des œuvres du passé. Mr. Green
D'ailleurs ils sont quasiment contemporains l'un de l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28757
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 8 Aoû 2010 - 8:13

natrav le magnifique a écrit:
Wozzeck date de 1925. Pendant ce temps-là, Rachma continuait à composer des œuvres du passé. Mr. Green
D'ailleurs ils sont quasiment contemporains l'un de l'autre.


C'est bien ce que je dis tu es un vilain ! Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Oury
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 20:43

- les orchestres francais n'existeraient pas ou bien n'enregisteraient pas d'oeuvres symphoniques
- une grande partie du spectre musical allant de l'antiquite au contemporain serait representee, avec neanmoins une preponderance des compositeurs de l'aire germanique.
- Bach est omnipresent, et la Seconde Ecole de Vienne presque au complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6765
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 21:25

après la lecture de ce fil, je suis explosé de rire à la perspective du nombre de mines déconfites ici si c'était ma discothèque qui subsistait! pété de rire pété de rire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 21:27

Allons, allons, dis-nous tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 21:53

Otello a écrit:
après la lecture de ce fil, je suis explosé de rire à la perspective du nombre de mines déconfites ici si c'était ma discothèque qui subsistait! pété de rire pété de rire pété de rire

Je pense que j'irais me pendre pendu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6765
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:09

Elvira a écrit:
Allons, allons, dis-nous tout.
ah ben ils en déduiraient grosso modo que:
- le premier compositeur est Bach et n'a écrit que de la musique religieuse (1 messe, 2 passions, 2 oratorios, 1 magnificat et une dizaine de cantates) et une poignée de concertos sympathiques à l'oreille.
- que l'opéra est LE genre musical majeur dont les plus fabuleux compositeurs sont pour l'intégralité de leurs oeuvres Mozart, Rossini, Bellini, Donizetti, Meyerbeer, Pacini, Gounod, Thomas, Halévy, Verdi et Puccini,...
- que la musique symphonique, certes magnifique, mérite de ne pas tomber dans l'oubli.
- que la musique classique a définitivement cessé de vivre avant l'apparition d'Alban Berg.
- que Joan Sutherland et Cristina Deutekom sont les plus fabuleuses cantatrices de tous les temps
- que Solti est l'un des chefs les plus passionnants de l'histoire de la musique (suivi de près par Bonynge et Muti)
- que Natalie Dessay aura fait une carrière éclair mais très performante dans les rôles légers français.
- que les lives sont au moins aussi (si ce n'est +) intéressants que les studios.
...
précision: Pelléas et Mélisande n'existerait même pas pour eux! lol!

PS: et comme ma discothèque est surabondante, je vous laisse imaginer les conséquences... pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:18

Otello a écrit:
- que l'opéra est LE genre musical majeur

Espérons que ce jour funeste n'advienne jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:19

Renard a écrit:
Otello a écrit:
- que l'opéra est LE genre musical majeur

Espérons que ce jour funeste n'advienne jamais.
Ce n'est pas parce que tu ne t'en es pas encore aperçu que ce n'est pas déjà le cas. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28757
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:20

Renard a écrit:
Otello a écrit:
- que l'opéra est LE genre musical majeur

Espérons que ce jour funeste n'advienne jamais.

Tu as écouté quels opéras sérieusement ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:21

DavidLeMarrec a écrit:
Ce n'est pas parce que tu ne t'en es pas encore aperçu que ce n'est pas déjà le cas. Twisted Evil

Et si je pousse l'un d'entre vous dans le ravin, les autres suivent ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:23

Difficilement, il faudrait pousser à la fois Sutherland et Pelléas dans le ravin. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6765
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:31

Renard a écrit:
Otello a écrit:
- que l'opéra est LE genre musical majeur
Espérons que ce jour funeste n'advienne jamais.
Laughing mais c'est déjà le cas! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22846
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:52

Il ne faut pas oublier les lieder et la mélodie française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28757
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:55

Cololi a écrit:
Renard a écrit:
Otello a écrit:
- que l'opéra est LE genre musical majeur

Espérons que ce jour funeste n'advienne jamais.

Tu as écouté quels opéras sérieusement ?

Je repose ma question

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Dim 15 Aoû 2010 - 22:58

Et le quatuor à cordes et les trios avec piano.


En fait, le seul truc qui est tout pourri, c'est la timbale solo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80314
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Lun 16 Aoû 2010 - 1:18

Otello a écrit:
Elvira a écrit:
Allons, allons, dis-nous tout.
ah ben ils en déduiraient grosso modo que:
- le premier compositeur est Bach et n'a écrit que de la musique religieuse (1 messe, 2 passions, 2 oratorios, 1 magnificat et une dizaine de cantates) et une poignée de concertos sympathiques à l'oreille.
- que l'opéra est LE genre musical majeur dont les plus fabuleux compositeurs sont pour l'intégralité de leurs oeuvres Mozart, Rossini, Bellini, Donizetti, Meyerbeer, Pacini, Gounod, Thomas, Halévy, Verdi et Puccini,...
- que la musique symphonique, certes magnifique, mérite de ne pas tomber dans l'oubli.
- que la musique classique a définitivement cessé de vivre avant l'apparition d'Alban Berg.

Du coup Puccini c'est quoi? De la variétoche? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Lun 16 Aoû 2010 - 1:29

Cololi a écrit:
Cololi a écrit:
Renard a écrit:
Otello a écrit:
- que l'opéra est LE genre musical majeur

Espérons que ce jour funeste n'advienne jamais.

Tu as écouté quels opéras sérieusement ?

Je repose ma question

J'étais novice et inculte à l'époque mais ça m'a pas empêché de ne pas aimer. Du Mozart principalement - Don Giovani notamment, celui-ci j'en suis sûr, je l'ai écouté en entier, j'en garde un souvenir impérissable d'ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81655
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Lun 16 Aoû 2010 - 1:34

Avec mise en scène potable ou livret ? Smile

Et puis quand on est trop jeune, c'est pas facile. Maintenant que tu es un grand garçon, fais l'effort sur quelque chose de proche de tes goûts et tu changeras d'avis.

Attention, tu es prévenu, tu risques devenir comme nous. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80314
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Lun 16 Aoû 2010 - 1:38

Oui, moi aussi j'ai écouté je ne sais quoi à 12 ans et je me suis fait chier...

Je n'ai même pas réussi à suivre le Ring de Chéreau à 17-18 ans aussi tellement je trouve ça ennuyeux... alors....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renard
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 482
Age : 30
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Lun 16 Aoû 2010 - 1:42

DavidLeMarrec a écrit:
Avec mise en scène potable ou livret ? Smile

Et puis quand on est trop jeune, c'est pas facile. Maintenant que tu es un grand garçon, fais l'effort sur quelque chose de proche de tes goûts et tu changeras d'avis.

Attention, tu es prévenu, tu risques devenir comme nous. Neutral

Non sans livret le Don Giovani, et sans vidéo non plus. Mais sérieusement, je préfère quand même largement la musique chorale, déjà parce que c'est plus court, ensuite parce qu'on a pas forcément à suivre sur livret en même temps. hehe Un bon vieux requiem, y'a que ça de vrai. J'en sors rarement émotionnellement indemne, c'est aussi ça qui est bon (oui je suis un junkie par moments).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80314
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   Lun 16 Aoû 2010 - 2:06

Renard a écrit:

Non sans livret le Don Giovani, et sans vidéo non plus.

Alors ça compte définitivement pour du beurre.

Tu n'as jamais écouté d'opéra en fait. Wink

Citation :
Mais sérieusement, je préfère quand même largement la musique chorale, déjà parce que c'est plus court, ensuite parce qu'on a pas forcément à suivre sur livret en même temps.

J'espère que tu ne te restreins pas autant pour le cinéma, parce qu'à ce moment-là le cinéma étranger est également pénible puisqu'il faut lire des sous-titres. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique
» Logiciels de gestion de discothèque
» Pour vous, c'est quoi une chamade ?
» Votre discothèque : l'alpha et l'omega
» Bossa Nova - les grands guitaristes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: