Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 13:56

Pat17 a écrit:

En Balzacien convaincu (je connais beaucoup moins bien Flaubert), il y a une grande différence par rapport aux descriptions de Tolkien : alors que le premier décrit un monde réel (aussi bien humain, animalier que matériel), le second recréé un univers qui reste largement imaginaire. Donc je ne pense pas que l'on puisse réellement comparer les deux approches. Wink

Certes Balzac ne crée pas un monde toutes pièce, ce qui est le cas de Tolkien, mais ceci mis a part je ne vois pas pourquoi la comparaison ne serait pas de mise, dans les deux cas le but (ou l'un des buts) de ces descriptions interminable est de donner l'illusion de la réalité car même si Balzac est un auteur réaliste ses livres n'en sont pas moins des création romanesque relevant de l'illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 14:29

D'autant plus que Balzac est capable d'écrire des choses comme "Pension des deux sexes et autres"… Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 17:07

Parsifal a écrit:
Pat17 a écrit:

En Balzacien convaincu (je connais beaucoup moins bien Flaubert), il y a une grande différence par rapport aux descriptions de Tolkien : alors que le premier décrit un monde réel (aussi bien humain, animalier que matériel), le second recréé un univers qui reste largement imaginaire. Donc je ne pense pas que l'on puisse réellement comparer les deux approches. Wink

Certes Balzac ne crée pas un monde toutes pièce, ce qui est le cas de Tolkien, mais ceci mis a part je ne vois pas pourquoi la comparaison ne serait pas de mise, dans les deux cas le but (ou l'un des buts) de ces descriptions interminable est de donner l'illusion de la réalité car même si Balzac est un auteur réaliste ses livres n'en sont pas moins des création romanesque relevant de l'illusion.

C'est justement là que se situe la différence : il est plus facile, et donc plus crédible, de décrire ce qui existe vraiment... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28979
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 17:11

Sauf que penser qu'un romancier se coupe de la réalité me semble être une illusion. Il invente son univers ... mais cet univers est toujours terriblement humain et terrestre.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 17:47

Cololi a écrit:
Sauf que penser qu'un romancier se coupe de la réalité me semble être une illusion. Il invente son univers ... mais cet univers est toujours terriblement humain et terrestre.

Je ne sais pas si tu as déjà lu une description de Balzac (je pense que oui, puisque souvent "Eugénie Grandet" ou "Le Père Goriot" sont au programme du lycée), mais si tel est le cas, tu peux comprendre rapidement ce que je veux dire. Une description de Balzac te situe directement dans la pièce ou devant le personnage détaillé. C'est moins vrai (à mon humble avis) chez Tolkien. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 21:01

Pat17 a écrit:
C'est justement là que se situe la différence : il est plus facile, et donc plus crédible, de décrire ce qui existe vraiment... Wink

Mais Tolkien même si il invente une imaginaire s'inspire aussi probablement de lieu qu'il connait, d'image et peut être même de personne réel pour décrire ses personnages et planter son décors, comme le dit Cololi (même si il ne partage pas mon avis sur Tolkien) un romancier ne part pas de rien pour créer son univers romanesque et c'est valable autant pour la littérature réaliste que pour la littérature de l'imaginaire. En ce sens les descriptions Tolkieniene et Balzaciene par leur soucis du détail peuvent être comparer.

Après je ne dit pas qu'elles sont équivalente, d'ailleurs dans le message que tu relevais, je disait bien que Balzac était allez beaucoup plus loin (c'est le cas de le dire), oui c'est moins détaillé chez Tolkien effectivement, et a mon avis ça ne s'explique pas forcément parce que Balzac décris quelques chose qui "existe vraiment", mais parce que même si il y a des description parfois assez immobile, c'est tout de même une fresque épique il ne faut pas qu'elle s'essouffle, du coup on s'attarde moins sur les détails. Donc oui je t'accorde sans difficulté que c'est moins vrai chez Tolkien que chez Balzac, ça ne veut pas dire qu'il ne peux pas y avoir de comparaison.

Enfin j'ai mis "existe vraiment" entre guillemet parce que oui Balzac reste dans un cadre réaliste, ses romans se passe a son époque ou dans un passé récent, en France. Mais si les lieux (bon pas tous bien sur il décris aussi des endroit réel) et les personnages qu'il décrit s'inspire du réel il n'en reste pas moins qu'il n'existe que dans ses romans, donc dire qu'ils existent vraiment est un abus de langage a mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28979
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 21:16

Parsifal a écrit:
Pat17 a écrit:
C'est justement là que se situe la différence : il est plus facile, et donc plus crédible, de décrire ce qui existe vraiment... Wink

Mais Tolkien même si il invente une imaginaire s'inspire aussi probablement de lieu qu'il connait, d'image et peut être même de personne réel pour décrire ses personnages et planter son décors, comme le dit Cololi (même si il ne partage pas mon avis sur Tolkien) un romancier ne part pas de rien pour créer son univers romanesque et c'est valable autant pour la littérature réaliste que pour la littérature de l'imaginaire. En ce sens les descriptions Tolkieniene et Balzaciene par leur soucis du détail peuvent être comparer.

C'est tout à fait ce que je voulais dire Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 21:16

Parsifal a écrit:
Pat17 a écrit:
C'est justement là que se situe la différence : il est plus facile, et donc plus crédible, de décrire ce qui existe vraiment... Wink

Mais Tolkien même si il invente une imaginaire s'inspire aussi probablement de lieu qu'il connait, d'image et peut être même de personne réel pour décrire ses personnages et planter son décors, comme le dit Cololi (même si il ne partage pas mon avis sur Tolkien) un romancier ne part pas de rien pour créer son univers romanesque et c'est valable autant pour la littérature réaliste que pour la littérature de l'imaginaire. En ce sens les descriptions Tolkieniene et Balzaciene par leur soucis du détail peuvent être comparer.

Ils me semblent qu'elles divergent quand même sur le fond - Balzac se réclamait d'une certaine esthétique, le réalisme, qui prônait l'objectivité et "l'invisibilité" du narrateur (en réaction au romantisme) et surtout une très grande précision scientifique dans les descriptions. Il ne me semble pas que Tolkien se soit beaucoup soucié de se rattacher à un courant littéraire ou à une école, ses descriptions minutieuses relèvent plus, à mon avis, du fait qu'il doit présenter ce monde nouveau qu'il met en scène (et à son style personnel, évidemment).

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 21:26

mais parce que même si il y a des description parfois assez immobile, c'est tout de même une fresque épique il ne faut pas qu'elle s'essouffle, du coup on s'attarde moins sur les détails. [/quote]

Oui enfin il ne faut quand même pas oublier que la trilogie de Tolkien pèse ses 1.000 pages aussi hein... hehe

Citation :
Donc oui je t'accorde sans difficulté que c'est moins vrai chez Tolkien que chez Balzac, ça ne veut pas dire qu'il ne peux pas y avoir de comparaison.

Bien sûr qu'il peut y avoir une comparaison. C'est justement ce que je me suis efforcé de faire. Mais là où tu vois une différence de degré, je vois plus une différence de nature qui les sépare... Very Happy

Citation :
Enfin j'ai mis "existe vraiment" entre guillemet parce que oui Balzac reste dans un cadre réaliste, ses romans se passe a son époque ou dans un passé récent, en France. Mais si les lieux (bon pas tous bien sur il décris aussi des endroit réel) et les personnages qu'il décrit s'inspire du réel il n'en reste pas moins qu'il n'existe que dans ses romans, donc dire qu'ils existent vraiment est un abus de langage a mon avis.

On dira quand même qu'un Horace Bianchon tel que décrit par Balzac était certainement plus réel que Frodon Sacquet décrit par Tolkien... hehe

Mais ce n'est pas tant les personnages qui sont à l'origine de ma remarque, et bien les paysages, les lieux d'habitation ou de vie... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 16 Nov 2011 - 22:45

Pat17 a écrit:

Oui enfin il ne faut quand même pas oublier que la trilogie de Tolkien pèse ses 1.000 pages aussi hein... hehe

Trilogie qui n'en est pas réellement une d'ailleurs, mais sinon oui bien sur, c'est très détaillé mais il faut quand même maintenir le souffle épique qui pourrait être malmener par ces déjà longues descriptions.

Pat17 a écrit:
Citation :
Donc oui je t'accorde sans difficulté que c'est moins vrai chez Tolkien que chez Balzac, ça ne veut pas dire qu'il ne peux pas y avoir de comparaison.

Bien sûr qu'il peut y avoir une comparaison. C'est justement ce que je me suis efforcé de faire. Mais là où tu vois une différence de degré, je vois plus une différence de nature qui les sépare... Very Happy

Ah mais dans ce cas nous sommes d'accord, parce que je n'ai pas dit le contraire, en revanche dans ton premier message, tu désapprouvais la comparaison. Mon propos n'a jamais été de dire que Balzac et Tolkien était de la même école littéraire, je me contentais de faire une analogie sur les longues descriptions.

Oui les description de Tolkien ne se rattache pas a un courant littéraire (en tout cas pas du XX éme siècle), cette esthétique personnel tient au fait que son objectif n'est pas seulement d'écrire un roman, mais de créer un monde qui soit aussi crédible que le notre, d'où une profusion d'écrits qui ne sont pas encore tous publié a ce jour détaillant les différentes espèces, les différents peuples et les différentes cultures de la terre du milieu, le but est clairement de créer un monde parallèle et dans ce monde le "surnaturel" ne l'est évidement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 17 Nov 2011 - 10:58

Parsifal a écrit:
Trilogie qui n'en est pas réellement une d'ailleurs, mais sinon oui bien sur, c'est très détaillé mais il faut quand même maintenir le souffle épique qui pourrait être malmener par ces déjà longues descriptions.

Je sais bien, c'est un découpage qui a été effectué pour des raisons plus éditoriales qu'artistiques. Very Happy

Pat17 a écrit:
Ah mais dans ce cas nous sommes d'accord, parce que je n'ai pas dit le contraire, en revanche dans ton premier message, tu désapprouvais la comparaison. Mon propos n'a jamais été de dire que Balzac et Tolkien était de la même école littéraire, je me contentais de faire une analogie sur les longues descriptions.

Je me suis relu et effectivement il y a eu un abus de langage de ma part... siffle

Je me suis mal exprimé ; je voulais dire que ce n'était pas vraiment la même chose tant la technique de description n'avait pas le même domaine de sophistication. Donc comparaison on peut faire, mais pas assimilation... Embarassed

Citation :
Oui les description de Tolkien ne se rattache pas a un courant littéraire (en tout cas pas du XX éme siècle).

N'étant pas moi-même un littéraire (je lis beaucoup mais pas souvent de la littérature), je ne me suis pas posé la question de l'esthétique ou de l'école auxquelles les uns ou les autres peuvent se revendiquer d'appartenir. C'est plus le fait de mettre en parallèle le souvenir que j'ai de mes lectures balzaciennes (certes incomplètes... il me reste 8 des 28 volumes à lire : j'ai fait un blocage sur Les Chouans justement) avec celle que je suis en train de (re)faire de Tolkien. Wink

Dans un domaine très différent, je me suis posé la question de l'influence de la Seconde Guerre Mondiale sur l'oeuvre de Tolkien, même si je crois qu'il s'en est défendu. Car enfin,

- l'axe Sauron - Saroumane fait quand même pas mal penser à l'Axe Berlin - Rome (on va oublier Tokyo pour le moment Mr. Green )
- la fiabilité douteuse de Saroumane fait penser à un Mussolini qui devait parfois être rappelé à l'ordre (mesures antisémites jugées insuffisantes par Berlin) voire même soutenu à bout de bras (surtout après son premier renversement suite à l'invasion alliée de l'Italie) car finalement fascisme et nazisme n'étaient pas totalement accordés sur tous les plans.
- les coalitions d'éléments très hétéroclites dans un camp comme dans l'autre fait penser aux armées levées dans tous les coins du monde (avec un niveau d'équipement et de valeur militaire parfois très hétérogènes)
- le niveau global du conflit où finalement la totalité de la Terre du Milieu était en guerre, tout comme notre bonne vieille planète entre 1938 (crise des Sudètes) et 1945...

Etc, etc...

Influence peut-être inconsciente (quel esprit n'était pas encore marqué par une guerre de cette ampleur 10 ans après que les armes se soient enfin tues ?) mais que j'ai du mal à ne pas constater page après page... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 17 Nov 2011 - 11:34

Tolkien n'aimait pas l'allégorie (même si un de ses écris pour enfant, Feuille de Niggle que je n'ai pas lus, en est une a ce qu'il parait), beaucoup de gens ont défendus l'idée que Le seigneur des anneaux puisse être une allégorie de la seconde guerre mondial (dont Isaac Asimov pour rester dans le sujet du fil), a mon avis c'est assez reducteur, d'autant que je partage les réserves de Tolkien sur ce genre d'allégorie (c'est un peu simpliste quand même Mr.Red ). Certes on peut faire des analogies mais je pense qu'on pourrait en faire avec a peu prés toutes les guerres, la seul qui soit vraiment probante c'est que la guerre de l'anneau est un conflit mondial, mais bon ce genre de conflits on les retrouve aussi dans les légendes dont s'inspirait Tolkien.
Après évidement en tant qu'ancien combattant de la premiére guerre mondial, il était très certainement marqué, et ça a du très probablement s'en ressentir sur l'écriture de son œuvre, de même que le contexte historique a du avoir une influence sur l'écriture du seigneur des anneaux, ça Tolkien ne l'a jamais nié, ce qu'il refusé c'était qu'il est pensé son roman comme une transposition dans un monde imaginaire de la seconde guerre mondiale, après il disait que c'était a chacun de trouver ce qu'il voulait dans son roman on peut donc y voir une analogie avec la seconde guerre mondial, mais ce n'est pas une grille imposé (ce que de toutes façon Tolkien aurait détesté, il ne voulait pas faire de la "propagande" comme C.S Lewis avec Narnia), je pense que l'on gagne plus a le remettre dans la perspective des récits médiévaux et mythologique dont Tolkien était un spécialiste, et on peut évoquer aussi sa profonde foi catholique dont son œuvre est très certainement imprégné, même si encore une fois dans un souci de ne rien imposé au lecteur il a gommé les aspect les plus explicite sur la religion dans son œuvres (en tout cas dans Le seigneur des anneaux)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mar 22 Nov 2011 - 11:16

J'ai fini "Les Deux Tours" ce matin... Cool

Parsifal a écrit:
Tolkien n'aimait pas l'allégorie (même si un de ses écris pour enfant, Feuille de Niggle que je n'ai pas lus, en est une a ce qu'il parait), beaucoup de gens ont défendus l'idée que Le seigneur des anneaux puisse être une allégorie de la seconde guerre mondial (dont Isaac Asimov pour rester dans le sujet du fil), a mon avis c'est assez reducteur, d'autant que je partage les réserves de Tolkien sur ce genre d'allégorie (c'est un peu simpliste quand même Mr.Red ).

Comme je l'indiquais, je ne suis pas sûr que la référence à la deuxième guerre mondiale soit consciente dans son oeuvre. Mais elle me semble indéniable, tant nombre de parallèles peuvent être tentés. Après tout, on ne peut pas vivre totalement coupé de son époque, surtout quand les évènements récents ont pu autant marquer les esprits. Contrairement à la Première Guerre Mondiale, qui pour les Britanniques est restée "étrangère" (le front principal était sur le continent), le second conflit mondial a touché le sol britannique, de la Bataille d'Angleterre jusqu'aux V1 et V2 (Nazguls ? Laughing ).

Citation :
Certes on peut faire des analogies mais je pense qu'on pourrait en faire avec a peu prés toutes les guerres, la seul qui soit vraiment probante c'est que la guerre de l'anneau est un conflit mondial, mais bon ce genre de conflits on les retrouve aussi dans les légendes dont s'inspirait Tolkien.

Je ne connais pas forcément ces légendes. Celles que je connais n'étaient pas mondiales, pour la simple raison qu'un tel conflit n'était pas envisageable dans l'imaginaire du passé. Wink

Citation :
Après évidement en tant qu'ancien combattant de la premiére guerre mondial, il était très certainement marqué, et ça a du très probablement s'en ressentir sur l'écriture de son œuvre, de même que le contexte historique a du avoir une influence sur l'écriture du seigneur des anneaux, ça Tolkien ne l'a jamais nié,

C'est exactement ce que je voulais dire. Wink

Citation :
ce qu'il refusé c'était qu'il est pensé son roman comme une transposition dans un monde imaginaire de la seconde guerre mondiale, après il disait que c'était a chacun de trouver ce qu'il voulait dans son roman on peut donc y voir une analogie avec la seconde guerre mondial, mais ce n'est pas une grille imposé (ce que de toutes façon Tolkien aurait détesté, il ne voulait pas faire de la "propagande" comme C.S Lewis avec Narnia), je pense que l'on gagne plus a le remettre dans la perspective des récits médiévaux et mythologique dont Tolkien était un spécialiste, et on peut évoquer aussi sa profonde foi catholique dont son œuvre est très certainement imprégné, même si encore une fois dans un souci de ne rien imposé au lecteur il a gommé les aspect les plus explicite sur la religion dans son œuvres (en tout cas dans Le seigneur des anneaux)

Curiosité en passant... D'où te vient cette connaissance encyclopédie de l'univers de Tolkien ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mar 22 Nov 2011 - 12:28

Cette connaissance encyclopédique elle me vient tout simplement du fait que j'ai grandi avec cette histoire et que cette passion pour l'univers de Tolkien ne s'est jamais émoussé (il faut dire que c'est tellement riche) du coup en plus dés livres de Tolkien, je lis pas mal de texte sur internet ou dans des livres qui sont consacré a son oeuvre, et j'ai toujours été interessé par les mythologies réel dont il s'inspire (d'abbord principalement a cause du côté ludique bien sur et puis peu plus tard pour l'aspect culturel de la chose) Smile

Pat17 a écrit:
Comme je l'indiquais, je ne suis pas sûr que la référence à la deuxième guerre mondiale soit consciente dans son oeuvre. Mais elle me semble indéniable, tant nombre de parallèles peuvent être tentés. Après tout, on ne peut pas vivre totalement coupé de son époque, surtout quand les évènements récents ont pu autant marquer les esprits. Contrairement à la Première Guerre Mondiale, qui pour les Britanniques est restée "étrangère" (le front principal était sur le continent), le second conflit mondial a touché le sol britannique, de la Bataille d'Angleterre jusqu'aux V1 et V2 (Nazguls ? Laughing ).

Oui mais encore une fois même si l'expérience de la guerre de Tolkien a pu influencer l'écriture du livre, je ne crois que les parallèles soit si évident, et personellement il m'apparaisse un peu vain, d'autant que la rédaction du Seigneur des anneaux a commencé avant la seconde guerre mondial, il est probable que la structure général du récit était déjà plus ou moins là quand le conflit a éclater.

Pat17 a écrit:

Je ne connais pas forcément ces légendes. Celles que je connais n'étaient pas mondiales, pour la simple raison qu'un tel conflit n'était pas envisageable dans l'imaginaire du passé. Wink

Quand je parle de conflit dans les légende, je pense aux grande bataille cosmogonique tel que le Ragnarock (d'ailleurs a la fin du Seigneur des anneaux il nous est clairement indiqué que cette guerre la fin d'une ére et le début d'une nouvelle, le ragnarock provoque la fin de l'ancien monde et le début du nouveau), évidement l'imaginaire du passé ne dépeigné pas de conflit mondial tel qu'on a pu le vivre au XX éme siècle, cependant il y a clairement des grandes batailles mettant en jeu toutes les forces censé dirigé l'univers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altxp
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Là ou fait -30
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 19:26

Du coup je copie colle mon message des lectures ici


En ce moment je lis tous les Terry Pratchett. En fait depuis un certain temps je m'attarde sur "les grandes séries fantastique/SF", j'ai lu tous les Robots, Fondation (mais pas tous les Asimov) et voilà que je m'attaque à Terry et son disque monde, chose facile : Bouquin de poche, pas cher, humour en solde. Non, mais quel humour ? Peut être suis je encore trop gamin, mais ces livres (j'en ai lu 6 pour l'instant) sont DRÔLE, je me met à rire bouche ouverte et dents déployées presque toutes les pages...

Sinon, j'ai lu le cycle Ender de Orson Scott Card, autant certains personnages m'ont vraiment séduit autant l'histoire est pour moi un peu trop ... facile quoi.
Mais je dois dire que ce cycle mérites ses prix Hugo. Si vous avez aimé Asimov, foncez il n'y a à priori pas trop de risques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22865
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 19:32

Quels autres auteurs de fantasy et SF as tu lu Altxp?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altxp
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Là ou fait -30
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 19:40

J'ai tenté la roue du temps à une époque, mais vu la masse énorme même si j'ai bien aimé le premier j'ai préféré lire du Baudelaire et du Hugo que de continuer sur cette lancée, j'avais lu les Eragon aussi. Mais en fait c'est très vite chiant comme lecture.
En revanche un livre que j'ai beaucoup aimé en fantaisie c'est La Rédemption d'Althalus de David Eddings, tout y est !
Les Tolkien évidemment, les Artemis fowl (bien que recommandable plutôt pour les enfants.)

Après avoir finit pratchett (ou peut être pendant) je vais commencer l'assassin royal je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22865
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 19:47

J'ai entamé récemment le 5e tome VF de L'Assasin royal mais je n'ai pu lire pour le moment qu'un chapitre. Je me suis tout de suite replongé dans le bain alors que ma lecture du 3 et du 4 date d'il y a bien 2 ans au moins. Tout le monde n'aime pas le personnage principal. Moi j'adore le fait d'être immergé grâce à la narration à la première personne dans l'intimité de Fitz, de voir les choses à travers ses perceptions. J'aime aussi beaucoup l'univers dépeint par Robin Hobb avec ses intrigues de cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7066
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 20:18

Altxp a écrit:
et voilà que je m'attaque à Terry et son disque monde, chose facile : Bouquin de poche, pas cher, humour en solde. Non, mais quel humour ? Peut être suis je encore trop gamin, mais ces livres (j'en ai lu 6 pour l'instant) sont DRÔLE, je me met à rire bouche ouverte et dents déployées presque toutes les pages...
cheers

Pratchett c'est en effet excellentissime dans son genre ! bedo

Hors du Disque Monde, je te recommande aussi chaudement De bons présages coécrit avec Neil Geiman. Un ange et un démon qui ont plus ou moins fraternisé depuis le temps qu'ils traînent leurs guêtres sur Terre décident de se liguer pour retarder l'Apocalypse imminente. Les 4 Cavaliers, reconvertis en motards, ne sont pas loin, et les descendants d'une sorcière du XVIIe siècle sont aussi sur le coup. Le gros hic, c'est que tout le monde ignore qu'il y a eu un échange accidentel à la maternité entre le futur Antéchrist et le fils d'une famille anglaise parfaitement normale... C'est complètement barré Mr.Red et l'autre grand Terry (je veux parler de Gilliam) a failli l'adapter au cinéma - l'abandon du projet est un de mes plus grands regrets concernant sa filmographie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altxp
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Là ou fait -30
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 20:23

Ben ya bien un film sur le disque monde, qui copie A LA LETTRE les deux premiers tomes avec Rincevent, j'ai bien aimé ce film.
Avant de lire l'histoire de notre ami l'antéchrist et de ses copains motard (qui aime beaucoup trop le vin crade d'ailleurs, j'veux dire en tant que chevalier de l'apocralypse ON SE DOIT évidemment de tenir son rôle correctement, c'est quoi ces saoulards qui font un job de merde, en plus on leur pique leurs chevaux j'te jure...)
Je vais finir les annales ;p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 20:27

Altxp a écrit:
Rincevent et Eric seront les maitres du monde !!!

Non, sérieusement il FAUT LIRE terry Pratchett IL LE FAUT OK ? Sinon je vais me facher Wink

Effectivement on n'apprend pas de "grandes vérités sur la vie" mais je vois pas trop le rapport. Après tout comme disait Pratchett un truc comme " ce monde a été fait sans aucune logique, Dieu a balancé des trucs comme ça un peu partout" Very Happy

Terry Pratchett est le plus grand philosophe de notre temps bedo

et c'est Mémé Ciredutemps la meilleure un point c'est tout!
Et puis la têtologie c'est trop bien.

Sinon pour ce qui est de diriger le monde je pense que même le bagage serait plus qualifier que Rincevent hehe


De Bon présage coécrit avec Neil Gaiman est un pur moment de jouissance orgasmique qui me fait pousser des cris animaux dont je préfère taire l'obscénité par décence, un livre que je relis et relis indéfiniment quasiment tous les ans tellement il est drôle (avec Les trois seourciére, peut être mon roman préféré de toutes la série avec peut être Le père Porcher qui est de saison d'ailleurs Rolling Eyes )
Et l'échec du projet Gilliam est une tragédie majeure pour la culture contemporaine j'ai dit!!!!
mais il parait qu'il avait encore le projet en tête mais bon vu qu'il s'agit de Gilliam même si il parvient a réunir tous les financement ainsi qu'un casting il est probable que son acteur principal meurt avant le tournage, que le studio prenne feu, ou alors qu'il soit enlever par al quaïda donc bon on est pas prêt de le voir Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altxp
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Là ou fait -30
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 20:30

Bah, Rincevent et le bagage c'est un lien plus fort qu'un tas de gens ou de briques de 200 tonnes, si l'un gouverne l'autre aussi.
Et puis le bagage chef ça donnerait un régime de terreur, de froid et de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 20:31

Altxp a écrit:
Et puis le bagage chef ça donnerait un régime de terreur, de froid et de sang.

ben oui Mr.Red

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7066
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 20:34

Altxp a écrit:
Ben ya bien un film sur le disque monde, qui copie A LA LETTRE les deux premiers tomes avec Rincevent, j'ai bien aimé ce film.
J'ai pas vu celui-là, mais les deux autres téléfilms produits par la même chaîne anglaise à partir d'autres volumes, un dans lequel la Mort doit remplacer l'équivalent local du Père Noël (merci à Parsifal de me rappeler que c'est "le Père Porcher" !), et un autre qui s'intéresse aux services postaux du Disque Monde (complètement timbrés il va sans dire hehe).

Altxp a écrit:
Je vais finir les annales ;p
Venir à bout des Annales du Disque Monde c'est un gros projet. Il y en a combien de parues à l'heure actuelle, une bonne trentaine non ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altxp
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Là ou fait -30
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 20:41

32 pour être précis, après t'as ceux écrit en collaboration avec les scientifiques puis les hors sujet, mais c'est 300 pages environ par roman, après tout ceci ne fait que 35 (disons) * 300
C'est à dire environ 10 000 pages. C'est pas tant que ça finalement.
Pour les deux téléfilms tu m'intéresses grandement !!! Il me les faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Ven 9 Déc 2011 - 21:03

Octavian a écrit:
Altxp a écrit:
Ben ya bien un film sur le disque monde, qui copie A LA LETTRE les deux premiers tomes avec Rincevent, j'ai bien aimé ce film.
J'ai pas vu celui-là, mais les deux autres téléfilms produits par la même chaîne anglaise à partir d'autres volumes, un dans lequel la Mort doit remplacer l'équivalent local du Père Noël (merci à Parsifal de me rappeler que c'est "le Père Porcher" !),

Moi je n'ai vu que celui là des téléfilms, d'ailleurs depuis que je l'ai enregistré je le regarde a tous les noël Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5500
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mar 3 Jan 2012 - 16:32

C'est avec une certaine nervosité que je me suis plongé, il y a une dizaine de jours dans de The Night Land de Hodgson. Pensez donc, un texte que voulais lire depuis mes 12 ans... J'en avais entendu parler pour la première fois en même temps que Lovecraft, qui appréciait ce livre, et Tolkien. Si j'avais réussi à mettre la main très facilement sur ces derniers, Hodgson m'avait échappé jusqu'à l'année passée (merci Internet pour ce genre de textes rarement réédités).

Est-ce à la hauteur de mes attentes?

Point de vue style, c'est épouvantable: bourré d'archaïsmes et d'excentricités syntaxiques vraiment pénibles. La relation entre le héros et sa belle est aussi désespérément datée et pour tout dire limite, très "moi-Tarzan-musclé-toi-Jane-mignonne-mais-soumise".

En ce qui concerne le monde post-apocalyptique évoqué, c'est par contre très en avance sur son temps. Ce livre a exactement 100 ans et pourtant, mis à part une ou deux divagations pseudo-scientifiques, la trame pourrait tout à fait être utilisée par un auteur d'aujourd'hui. Ce Pays de la Nuit est réellement convaincant, plein de terreurs qui sont intelligemment plus suggérées que montrées (par exemple la terrible House of Silence dont aucun son ne s'échappe mais où apparaissent parfois d'étranges lumières et de lugubres silhouettes drapées) un point essentiel qu'on oublie trop souvent de nos jours. Sur ce plan-là, ce livre est une réussite de tout premier ordre et son statut d'oeuvre-culte tout à fait justifié.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Dim 29 Jan 2012 - 0:25

Bon moi je fait un petit retour a la SF ces dernier temps, aussi aujourd'hui je me suis acheter Le monde des Slans de A.E. Van Vogt, attiré par la réputation de l'auteur qui est un pilier de la science fiction (qui a inspiré Phillip K Dick quand même) et par un résumer prometteur, et ce que j'ai lu pour le moment semble confirmer cette bonne impression! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22865
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Sam 4 Fév 2012 - 11:41

J'ai reçu hier en cadeau pour deux livres achetés chez "Le livre de poche" un roman d'Ursula Le Guin qui a obtenu les prix Hugo, Nebula et Locus intitulé "Les dépossédés". Je ne lis jamais de SF, je lis plutôt de la fantasy mais je lirai ce livre à l'occasion pusqu'il est considéré comme un des chefs-d'oeuvre de son auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5500
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Lun 6 Fév 2012 - 9:27

J'ai lu The Left Hand of Darkness (Prix Nebula 1969 et Hugo 1970) il y a quelques années. Ca ne m'avait pas captivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pärti
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 8 Fév 2012 - 18:37

Après bien des années de retrait (disons une trentaine...) je reviens à la SF et fais des découvertes intéressantes.

Qui parmi vous connait Eschbach, Andreas ? Notamment "Des milliards de tapis de cheveux" assez original. Son "Panne sèche" débute bien mais ne tient tout à fait pas la distance.

Dans un genre bien différent Stross,Charles avec "Palimpseste" m'a séduit et je pense qu'il aurait gagné à développer davantage car en l'état le livre est court.

Et Pratchett bien sûr. Ses gnomes m'ont bien fait rire et je vais rapidement attaquer le "Disque Monde"pour me reposer de Montaigne rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 8 Fév 2012 - 20:51

Envie de relire Abattoir 5 de Vonnegut, mais où diable l'ais-je rangé ?
Revenir en haut Aller en bas
Pärti
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 8 Fév 2012 - 22:14

Killgore a écrit:
Envie de relire Abattoir 5 de Vonnegut, mais où diable l'ais-je rangé ?
Relu il y a quelques jours. C'est un des plus grands de la SF.
D'ailleurs ce n'est pas de la SF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 9 Fév 2012 - 0:21

hammerklavier a écrit:
Mais, la SF est une bulle fermée, dont les amateur les plus féru ne veulent surtout entendre parler du reste de la production littéréraire. que certain appel d'ailleurs le courant Mainstream ! (C'est un comble quand on sait que ce sont les Harry potter et autre innombrable cycle de fanstaisie qui se vendent par palette mais bon...)

Le terme mainstream m'a aussi surpris la première fois que je l'ai rencontrer, mais c'est un terme qui n'est pas le propre des fans de SF, ça permet de différencier la littérature de genre et le reste. Au passage certes il existe des fans de SF probablement obtus et fermés et qui ne veulent surtout pas découvrir autre chose, mais cette attitude peu s'exprime aussi par un certains mépris, pas forcément conscient d'ailleurs envers ce genre justement, trop souvent on utilise le terme littérature pour parler des romans qui ne sont ni de la SF, ni de la Fantasy, ni du Fantastique , sous entendu le reste ne le serait pas et ce n'est pas forcément le fait de gens réellement méprisant ou mal attentionné, c'est juste une façon de parler, une habitude comme si allez de soit, du coup ce n'est pas vraiment étonnant que certains se ferment totalement au reste et renvois le même mépris.

hammerklavier a écrit:
A cette époque donc, je ne pensais même pas a aller trainer mes savate du coté des autres livre. Puis on m'a fait découvrir autre chose, d'autre livre, une autre façon de faire, que je n'avais pas rencontré dans mes lecture fantaisiste. Et ces nouveaux livre ont eu la force de me montrer que juste devant mes yeux, juste là autour de moi, il existe d'autre monde. Il y a un terme un peu galvaudé car employé systématiquement par les critique (de ciné, littérature ou autre) qui est la fulgurance. Je n'ai jamais était frappé par une quelconque fulgurance d'un texte lors de mes lectures SF/fan. Je ne sais pas pourquoi mais c'est un fait en qui me concerne.

Ça ça renvois en partie a une réalité, ce n'est pas que ces textes soit mal écris, mais souvent le style est une question secondaire, ou bien ces auteurs sont assez mal traduit parce que considéré comme de la lecture facile et rapide. Cela dit il est vrai que l'efficacité et la construction sont souvent privilégiés par rapport au plaisir de la langue , alors après je parle uniquement de mon ressentis et je n'ai pas tout lu, mais c'est vrai que c'est ce qui peut jouer en défaveur de cette littérature, cela dit mis a part cette faiblesse (et avec quand même des exceptions: Tolkien, Orwell, et je ne sais qu'il n'a pas forcément bonne presse en tant que styliste mais Phillip K Dick), c'est aussi une littérature qui a de nombreuse qualité, sens du récit, capacité a créer des univers, et une capacité peut être plus grande que la littérature général a prolonger certaine réflexion de la philosophie et de la science, et le divertissement qui n'a rien de honteux, et les meilleurs écris du genres, si il ne sont pas forcément raffinés sur le plan du style, sont rarement mal écris, c'est de l'écriture neutre mais qui n'est pas forcément honteuse.

Je voudrais aussi demander si il y en a qui ont lu La horde du contrevent de Alain Damasio, pour le coup il parait que c'est extrêmement bien écris? je précise que ce n'est pas de la SF c'est de la fantasy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 9 Fév 2012 - 2:57

Pärti a écrit:
Killgore a écrit:
Envie de relire Abattoir 5 de Vonnegut, mais où diable l'ais-je rangé ?
Relu il y a quelques jours. C'est un des plus grands de la SF.
D'ailleurs ce n'est pas de la SF.
C’est ce que l’auteur lui-même se tuait à affirmer concernant la totalité de son œuvre, mais je crains fort que pas grand monde ne l’ait cru.

On pourrait en dire autant de bien d’autres œuvres ou auteurs classés dans le genre, d’ailleurs. Pour prendre un autre exemple connu, beaucoup de textes de Sturgeon n’ont qu’un lien très ténu avec la science-fiction. S’ils en ont un : qu’on me dise où est la Science-fiction dans la nouvelle « Parcelle brillante » !


Parsifal a écrit:
Ça ça renvois en partie a une réalité, ce n'est pas que ces textes soit mal écris, mais souvent le style est une question secondaire, ou bien ces auteurs sont assez mal traduit parce que considéré comme de la lecture facile et rapide.
Que certains écrivains ne fassent pas preuve d’un style original, c’est le cas dans tous les genres. De là à prétendre que c’est pour eux une préoccupation secondaire… Pour les auteurs en langue étrangère, il y a plus souvent un problème de traduction, à mon avis, pas seulement dans la SF ou le « fantastique ». Il est vrai que l’exercice est loin d’être simple : il ne s’agit pas seulement de traduire des mots ou des phrases, mais de transposer d’une langue à une autre un style, l’esprit qui imprègne le texte. Par exemple, les seules traductions de romans et nouvelles policiers de Fredric Brown que j’ai eu l’occasion de lire sont catastrophiques au point de me gâcher le plaisir : sans être un grand spécialiste de la langue anglaise, je devine le texte original et l’erreur de certaines expressions, certaines tournures de phrases, certains mots. C’est extrêmement désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 9 Fév 2012 - 8:13

Killgore a écrit:

Parsifal a écrit:
Ça ça renvois en partie a une réalité, ce n'est pas que ces textes soit mal écris, mais souvent le style est une question secondaire, ou bien ces auteurs sont assez mal traduit parce que considéré comme de la lecture facile et rapide.
Que certains écrivains ne fassent pas preuve d’un style original, c’est le cas dans tous les genres. De là à prétendre que c’est pour eux une préoccupation secondaire…

C'est vrai que dans la SF j'ai rarement rencontré un style que je pourrais qualifier de fulgurant, c'est rarement mal écris mais jamais exceptionnel, peut être est-ce du aux traduction, j'en parle d'ailleurs dans mon message, mais j'ai quand même l'impression que en SF, on en est plutôt a une écriture neutre, a partir de là, j'émets l'hypothése que le style n'est peut être pas leur préocupation première c'est généralement sur autre chose que le style que va se jouer l'adhésion a un roman de SF (et ce n'est pas forcément plus mal d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pärti
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 9 Fév 2012 - 11:19

Parsifal a écrit:

C'est vrai que dans la SF j'ai rarement rencontré un style que je pourrais qualifier de fulgurant, c'est rarement mal écris mais jamais exceptionnel, peut être est-ce du aux traduction, j'en parle d'ailleurs dans mon message, mais j'ai quand même l'impression que en SF, on en est plutôt a une écriture neutre, a partir de là, j'émets l'hypothése que le style n'est peut être pas leur préocupation première c'est généralement sur autre chose que le style que va se jouer l'adhésion a un roman de SF (et ce n'est pas forcément plus mal d'ailleurs).
La proportion de "bons" écrivains est sans doute la même en SF que dans la littérature générale.
Je dois cependant dire qu'après plusieurs décennies sans SF j'ai été souvent déçu "à mon retour" par le style terne de certains écrivains célèbres à l'âge d'or de la science-fiction.
Je pense par exemple à Simak ou à Van Vogt. Pourtant leurs thèmes et leur imagination sont exceptionnels.

Je recommande aussi comme lecture "Les seigneurs de l'instrumentalité "de Cordwainer Smith. Il en existe une très bonne réédition chez Folio.
Certes c'est une œuvre qui a vieilli par bien des aspects. Elle demeure cependant, pour moi, un pur chef d’œuvre. Comment ne pas rester émerveillé en lisant "Le jeu du rat et du dragon" ?.
Ce qui est particulièrement intéressant c'est la sa grande humanité et la parfaite cohérence d'un cycle qui brasse de multiples thèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 9 Fév 2012 - 11:55

Pärti a écrit:
Parsifal a écrit:

C'est vrai que dans la SF j'ai rarement rencontré un style que je pourrais qualifier de fulgurant, c'est rarement mal écris mais jamais exceptionnel, peut être est-ce du aux traduction, j'en parle d'ailleurs dans mon message, mais j'ai quand même l'impression que en SF, on en est plutôt a une écriture neutre, a partir de là, j'émets l'hypothése que le style n'est peut être pas leur préocupation première c'est généralement sur autre chose que le style que va se jouer l'adhésion a un roman de SF (et ce n'est pas forcément plus mal d'ailleurs).
La proportion de "bons" écrivains est sans doute la même en SF que dans la littérature générale.
Je dois cependant dire qu'après plusieurs décennies sans SF j'ai été souvent déçu "à mon retour" par le style terne de certains écrivains célèbres à l'âge d'or de la science-fiction.
Je pense par exemple à Simak ou à Van Vogt. Pourtant leurs thèmes et leur imagination sont exceptionnels.

Evidemment je suis d'accord pour dire que la proportion de bons écrivains est probablement égale a celle de la littérature, de toutes façon pour moi un grand écrivain n'est pas forcément un grand styliste, et puis comme je l'ai dit je suis loin de penser que Herbert, Assimov, Arthur C. Clarke ou Jack Vance écrivent mal (Van Vogt c'est vrai que le style n'est pas vraiment son point fort, mais ca reste trés prenant quand même) Wink
(et puis il y a d'excellent styliste qui sont de mauvais écrivains, Pierre Michon par exemple Mr.Red )

Pärti a écrit:
Je recommande aussi comme lecture "Les seigneurs de l'instrumentalité "de Cordwainer Smith. Il en existe une très bonne réédition chez Folio.
Certes c'est une œuvre qui a vieilli par bien des aspects. Elle demeure cependant, pour moi, un pur chef d’œuvre. Comment ne pas rester émerveillé en lisant "Le jeu du rat et du dragon" ?.
Ce qui est particulièrement intéressant c'est la sa grande humanité et la parfaite cohérence d'un cycle qui brasse de multiples thèmes.

Ah tu m'intrigue je ne connais pas du tout je vais me pencher la dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pärti
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 9 Fév 2012 - 13:25

Parsifal a écrit:

Ah tu m'intrigue je ne connais pas du tout je vais me pencher la dessus.
Ah ! Je suis content.
J'aimerais beaucoup que tu me dises ce que tu en penses quand tu auras commencé.
D'ailleurs je vais le relire en entier (pour la 3° fois) mais vais d'abord acheter l'ensemble chez Folio car je n'ai chez moi que la première édition -mythique- chez OPTA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 9 Fév 2012 - 13:57

Parsifal a écrit:
Pärti a écrit:
Parsifal a écrit:

C'est vrai que dans la SF j'ai rarement rencontré un style que je pourrais qualifier de fulgurant, c'est rarement mal écris mais jamais exceptionnel, peut être est-ce du aux traduction, j'en parle d'ailleurs dans mon message, mais j'ai quand même l'impression que en SF, on en est plutôt a une écriture neutre, a partir de là, j'émets l'hypothése que le style n'est peut être pas leur préocupation première c'est généralement sur autre chose que le style que va se jouer l'adhésion a un roman de SF (et ce n'est pas forcément plus mal d'ailleurs).
La proportion de "bons" écrivains est sans doute la même en SF que dans la littérature générale.
Je dois cependant dire qu'après plusieurs décennies sans SF j'ai été souvent déçu "à mon retour" par le style terne de certains écrivains célèbres à l'âge d'or de la science-fiction.
Je pense par exemple à Simak ou à Van Vogt. Pourtant leurs thèmes et leur imagination sont exceptionnels.

Evidemment je suis d'accord pour dire que la proportion de bons écrivains est probablement égale a celle de la littérature, de toutes façon pour moi un grand écrivain n'est pas forcément un grand styliste, et puis comme je l'ai dit je suis loin de penser que Herbert, Assimov, Arthur C. Clarke ou Jack Vance écrivent mal (Van Vogt c'est vrai que le style n'est pas vraiment son point fort, mais ca reste trés prenant quand même) Wink
(et puis il y a d'excellent styliste qui sont de mauvais écrivains, Pierre Michon par exemple Mr.Red )

Pärti a écrit:
Je recommande aussi comme lecture "Les seigneurs de l'instrumentalité "de Cordwainer Smith. Il en existe une très bonne réédition chez Folio.
Certes c'est une œuvre qui a vieilli par bien des aspects. Elle demeure cependant, pour moi, un pur chef d’œuvre. Comment ne pas rester émerveillé en lisant "Le jeu du rat et du dragon" ?.
Ce qui est particulièrement intéressant c'est la sa grande humanité et la parfaite cohérence d'un cycle qui brasse de multiples thèmes.

Ah tu m'intrigue je ne connais pas du tout je vais me pencher la dessus.

D'ailleurs dans un des préfaces de je ne sais plus quel bouquin, Asimov revendiqauit lui même ne pas chercher a definir un style d'écriture particulier. Et effectivment cela n'est pas du tout un problème vu que Asimov a une intelligence et une inventivité telle qu'il n'a pas a avoir a recour a un style pronnoncé, une plume en quelque sorte, pour nous conter ces histoires, qui se suffise par l'intelligence du "scenario". Et Je préfère largemet son écriture froide (quasi scientifique) a une ecriture chargé comme Simmons dans Hypérion. Pour ce dernier, je n'ai pas pu lire plus de la moitié du premier tome (qui n'esst pourtant pas tres gros) tellemtn j'ai trouvé son eccriture "de mauvais gout". ça m'a clairment rebuté.

Pour Smith, Je le met au même niveau que le grand cycle de Asimov.Les seigneurs de l'isntrumentalité, c'esst une oeuvre tres marquante dans ce que j'ai pu lire de la littérature de l'imaginaire. Mais dans un tout autre registre. Ici il est vrai que le texte est quand même d'une certaine qualité, pas directement dans l'écriture (qui est le ton d'un conte, d'une mythologie) mais cette coloration du futur qu'il construit au fil des idées, des personnages haut en couleurs. Ce cycle esst consituté d'une trentaine de nouvelle (interconnecté) et d'un roman. Chaque nouvelle est un délice, me fait retomber dans l'emerveillement de l'enfance. On est a l'opposé d'un Asimov. Smith c'est cruel et coloré comme un conte d'Anderson.

Les sondeur vivent en vain, la dame aux etoiles, la planete shayol et puis cette galerie de personnage tout droit sortie de je ne sais quel rêve... le commandant suzdal, C'Mell la sous humaine et femme Chat, les soeurs vomacht descendant de leur fusée mise en orbite sour le troisième reich et qui deviennent les premières instrumentalistes il me semble. Je l'ai lu il y a 8 ans. Je pense que je le relirai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22865
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 22 Fév 2012 - 13:21

Je viens de terminer le premier tome d'Elamia d'Erik Wietzel intitulé Les mirages d'Elamia, trilogie publiée par Bragelonne, 1er tome dont j'ai fait l'acquisition lors des Imaginales de 2006. Je l'avais fait dédicacer par l'auteur. Il me semble que j'avais assisté à un entretien avec celui-ci et c'est ce qui m'avait décidé à acheter le livre.
Ce premier tome est incontestablement de qualité en reprenant des éléments traditionnels de fantasy épique tout en construisant un univers intéressant avec sa propre mythologie, ses propres enjeux. Le monde des morts Galameh avec ses deux dieux est effrayant et en même temps assez captivant. Le conflit entre Estebellia et la Hanse n'est peut être pas assez développé, j'espère qu'il le sera plus dans le tome 2. Le passage d'un personnage à un autre évite de se lasser. Ce processus rappelle un auteur comme Martin. Je n'ai pas lu Jordan mais il paraît que c'est la même chose chez lui. L'auteur a le sens du rythme. Le périple dans le désert est prenant. Le combat contre les dragons est un des passages que j'ai préféré. Les personnages ne sont pas ménagés et là encore, on retrouve un point commun avec Martin. En parlant d'eux, Kordac est évidemment la figure centrale et c'est un personnage très intéressant. J'attends de voir comment sa psychologie va évoluer. Il a un côté sombre et en même temps une sagesse certaine, du courage. J'aime le fait qu'il ne soit pas fait d'une seule pièce.
Spoiler:
 
Jocquinius est l'autre figure marquante de l'oeuvre. Du côté des figures féminines, ce sont Halaïa et Iriane qui m'ont le plus intéressé. J'attends de voir comment Iriane va évoluer en particulier. Je pense que la première sera encore présente. Les prêtresses laménides sont la faction féminine de l'oeuvre. Julipen n'est pas un personnage qui m'a singulièrement intéressé. Onahra est le pendant féminin de Kordac mais est moins intéressante que lui, du moins pour le moment. Bren Jackal et Jérémy du côté des "méchants" sont les deux personnages qui m'ont le plus fasciné. Le deuxième est même touchant. Golan Tark est un peu trop traditionnel, on retombe avec ce personnage dans la fantasy épique de base. L'invasion des morts en revanche est un des aspects intéressants de ce premier tome. L'auteur leur prête une psychologie, ce qui est intéressant. Il faut voir comment cela va être développé.
Globalement, j'ai beaucoup apprécié ce premier tome et comme j'ai fait l'acquisition du deuxième tome récemment, je vais le lire à la suite pour ne pas perdre le fil. Erik Wietzel s'impose comme un très bon écrivain de fantasy française. Je n'avais lu que Loevenbruck (La Moïra et deux premiers tomes de Gallica) et Nicolas Cluzeau (2e tome du Lai de Nordhomme) en fantasy française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 34
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mar 13 Mar 2012 - 10:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Mer 11 Avr 2012 - 23:40

Tiens, ça me fait penser que ce n'est pas la première fois que j'ai envie de savoir qui sur ce forum serait comme moi imperméable au genre fantasy/fantastique de manière générale. J'ai souvent l'impression, que ce soit sur le forum ou dans la vraie vie, que mon indifférence* à cet univers fait de moi une sorte d'exception baroque. Je crois me souvenir que Guillaume est un peu dans le même cas (je me rappelle sa défiance envers les Harry Potter) mais il a peut-être changé. Qui d'autre ?



*Indifférence sensitive, je précise, car d'un point de vue documentaire et historique, on ne peut bien sûr pas se permettre d'ignorer totalement ce courant majeur de la culture occidentale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 12 Avr 2012 - 14:51

A propos de Gollum et du conflit Bien/Mal, je me demandais récemment, ayant découvert Parsifal il y a peu et songeant à l'influence de Wagner sur Tolkien, si l'un des modèles du personnage n'était pas à chercher dans Kundry... on a la même malédiction immémoriale qui pèse sur le personnage, décuplant sa durée de vie tout en éternisant son martyre; la même aspiration vers une rédemption que contrarient de sempiternelles rechutes du côté obscur; la même ambigüité et la même volatilité dans ses allégeances; la même soumission presqu'amoureuse et en même temps très ambigue à un personnage vertueux (Frodon pour Gollum, Parsifal pour Kundry) dont on espère pouvoir obtenir les conditions de sa rédemption...
Quelqu'un a des idées là-dessus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 12 Avr 2012 - 14:52

Je réponds en vrac sur l'héroic fantasy (on termine la discussion sur Star wars sur le fil ciné -- sinon xavier va encore rouspéter hehe ) :

Pour le Baskhi (que je n'ai que vaguement en tête…), au contraire je pense que la force du film est son animation (à savoir dessin animé d'après des prises de vue réelles, ce qui était assez novateur et risqué à l'époque) ; oui l'adaptation de tolkien est pas exceptionnel mais ce n'est pas un défaut en soi (à l'opposé celui de Jackson, très bonne adaptation, est très plan-plan : pas de réelle liberté quoi) mais bon là je ne peux pas t'en dire plus…

Et puis, zut !, le meilleur film d'héroic fantasy c'est Labyrinth ; après viennent willow et les maîtres de l'univers (musclor quoi ! Mr. Green )

Pour moorcock, c'était la mauvaise foi siffle . Ceci dit, le seul truc qui m'est tombé entre les mains (mais c'est probablement dû à la traduction…), des nouvelles de sf, ben ce n'était pas extraordinaire non plus !…
Pour le seigneur des anneaux de Tolkien, le problème est surtout l'écart entre l'ambition (roman épique archaïsant mais invendable) et le formatage obligé pour le rendre "lisible" (beaucoup de dialogues façon roman populaire/ adolescent entre autres), bref le côté commercial. Au contraire, il me semble, qu'un Robert Howard, en allant à fond dans le roman de gare putassier, réussit à en tirer qq chose de plus littéraire, ou du moins de plus organique. Non ?

J'en ai lu qq uns des bouquins de fantasy quand j'étais môme (et pas des machins lancedragons ou je ne sais quelle merde préformatée industriellement) mais je n'en ai pas vraiment le souvenir de qq chose de réellement dense et/ ou ambitieux au niveau de la narration, de la littérature et rien de moderne* (plus un gloubi-boulga pseudo tolkenien qui devient chiant à force de se prendre au sérieux, alors que le genre est kitsch en soi) comme c'est le cas, parfois, en sf et souvent en fantastique (où il y a au moins 50% des chefs-d'œuvre du roman). Bref… Et puis tordre le cou à deux trois clichés n'en fait pas de la bonne littérature pour autant (un aimable divertissement pourquoi pas).
Enfin… ma sortie est surtout à mettre en parallèle avec le fantastique (pour dire que cela ne boxe pas dans la même catégorie, ce que tu peux reconnaître, non ?)

Bon je réponds à cololi et à toi sur star wars sur le fil cinéma…


*modernité : qui évoque l'époque contemporaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 12 Avr 2012 - 14:58

@benvenuto : honnêtement, je pense que les deux ont des inspirations communes (les poèmes épiques germaniques et scandinaves plus anglo-saxons pour tolkien) plutôt que tolkien pompe Wagner (dont la réputation des livrets nazes n'était plus à faire hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28979
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 12 Avr 2012 - 15:12

hahafantomus a écrit:
@benvenuto : honnêtement, je pense que les deux ont des inspirations communes (les poèmes épiques germaniques et scandinaves plus anglo-saxons pour tolkien) plutôt que tolkien pompe Wagner (dont la réputation des livrets nazes n'était plus à faire hehe )

La qualité littéraire des livrets de Wagner ... je n'en n'ai aucune idée n'étant pas germanophone, je me garde bien de juger d'une telle chose. Ca ne veut pas dire que le livret est mauvais pour autant (dans le cadre opératique où il est utilisé). Il y a des chances que sans musique ce poème aurait pu être oublié, mais ce n'est pas un poème seul qu'il a fait. Ca change tout.
D'ailleurs le livret de Pelléas est jugé tarte lui aussi (pour d'autres raisons), alors que pour le coup Debussy reprend mot pour mot (à de très très rares exceptions ... et avec l'accord de Maeterlinck) le texte de Maeterlinck. Auteur qui a quand même reçu le prix Nobel, et qui a inspiré d'autres musiciens (Dukas, Schoenberg, Sibelius, Fauré ...)
Alors les célères bons exemples de "mauvais livrets" , je préfère en sourire Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28979
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 12 Avr 2012 - 15:17

Et oui Tokein pompe - avec beaucoup moins d'esprit, si j'en juge par l'adaption cinéma - Wagner.
Golum c'est pas Kundry, c'est clairement Alberich.
C'est lui qui trouve l'anneau. Il a la même innocence qu'Alberich avant de toucher l'anneau. Le même physique peu engageant (même avant qu'il soit déformé).
Puis comme Alberich il va suivre l'anneau de loin ... car ne l'ayant plus en sa possession. Au contraire c'est l'anneau qui le possède.

On peut trouver des points communs avec Kundry (les gémissements, et la schyzophrénie), mais c'est superficiel je pense.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 12 Avr 2012 - 15:20

Cololi a écrit:
Et oui Tokein pompe - avec beaucoup moins d'esprit, si j'en juge par l'adaption cinéma - Wagner.
Golum c'est pas Kundry ... c'est clairement Alberich.
C'est lui qui trouve l'anneau. Il a la même innocence qu'Alberich avant de toucher l'anneau. Le même physique peu engageant (même avant qu'il soit déformé).
Puis comme Alberich il va suivre l'anneau de loin ... car ne l'ayant plus en sa possession. Au contraire c'est l'anneau qui le possède.

Non, il ne pompe pas Wagner car Wagner n'a rien inventé. Ils ont tout bonnement la même source d'inspiration que sont les légendes scandinaves et germaniques... Le mythe de l'anneau n'est pas réservé à Wagner.
Et si tu veux t'en convaincre, lis le Silmarillion, ou même Bilon le Hobbit... (sans aller vers les Contes et Légendes Perdus malgré leur intérêt majeur pour saisir toutes les histoires des différents peuples et leur légendes particulières...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   Jeu 12 Avr 2012 - 15:21

Cololi a écrit:
D'ailleurs le livret de Pelléas est jugé tarte lui aussi (pour d'autres raisons), alors que pour le coup Debussy reprend mot pour mot (à de très très rares exceptions ... et avec l'accord de Maeterlinck) le texte de Maeterlinck. Auteur qui a quand même reçu le prix Nobel

Ben si, il est tarte le livret de Pelleas. Et si les Prix Nobel de littérature n'écrivaient que des bonnes choses tout le temps, ça se saurait... !

Sinon c'est Tolkien, pas Tokein. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit
» Classique ayant pour thème (ou rappelant) l'héroic-fantasy
» Cherche titre de film fantastique.
» Héroïque Fantaisie
» Slash fait dans le film d'horreur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: