Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sur le chant rossinien

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Sur le chant rossinien   Dim 4 Avr 2010 - 18:02

Je suis loin d'être un spécialiste du répertoire rossinien car j'ai plus d'affinités avec Bellini et Donizetti pour rester dans les compositeurs strictement belcantistes. Cependant, j'aimerais beaucoup aller plus loin dans ma découverte dans ce compositeur. Parmi ses opéras, ce sont surtout les opéras dits napolitains qui m'intéressent et ils ont été souvent servis par des pointures. Je connais surtout plusieurs extraits de La Donna del lago, quelques extraits d'Armide, Zelmira en entier, quelques extraits de Mamometto secondo. Pour les opéras non napolitains, je connais Semiramide en intégralité et c'est une oeuvre magnifique, La Cenerentola en entier que j'aime beaucoup, Il Barbiere di Siviglia évidemment qui est loin d'être mon opéra préféré de compositeur, des extraits de L'Italiana in Algeri, des extraits de Tancredi essentiellement.

Rossini est un compositeur qui comme beaucoup d'autres requiert une très grande virtuosité mais ce n'est pas suffisant. Il faut des voix très particulière en terme de couleurs vocales, notamment pour les ténors. Cette question se pose surtout dans les opéras napolitains.
Les chanteurs rossiniens aujourd'hui existent toujours même s'ils sont moins nombreux qu'avant, en particulier pour servir les rôles plus lourds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82588
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Dim 4 Avr 2010 - 18:03

Tu veux parler des oeuvres de Rossini ou de ses interprètes?

Dans le premier cas il y a déjà un sujet. (bon je mets ça en discographie donc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Dim 4 Avr 2010 - 18:09

Xavier a écrit:
Dans le premier cas il y a déjà un sujet. (bon je mets ça en discographie donc)

Je veux parler essentiellement des interprètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Dim 4 Avr 2010 - 18:24

Pour Elisabetta regina d'Inghilterra, il faut deux ténors remarquables pour les rôles de Leicester et Norfolk. Il existe une version malheureusement pirate avec Merritt en Leicester et Blake en Norfolk. C'est un live du San Carlo de Naples de 1991 avec Anna Caterina Antonacci dans le rôle titre, Sumi Jo en Matilde notamment.
La seule version la plus accessible c'est à dire écoutable sur musicme est avec aucuns chanteurs rossiniens, notamment pour les ténors. Caballé est Elisabetta mais elle n'est pas une vraie rossinienne même si elle a chanté Semiramide, Ermione (rôle qu'elle a foiré tant à Pesaro qu'à Madrid si je ne me trompe pas), Elena, Madama Cortese. Les deux ténors de cette version dirigée par Gian-Franco Masini sont Carreras qui n'est pas du tout un rossinien et Ugo Benelli qui a chanté plusieurs rôles rossiniens mais légers (Almaviva, Ramiro, Lindoro). Je ne sais pas si le rôle de Norfolk peut lui convenir, surtout quand on voit que Blake l'a chanté. Je ne connais pas ce ténor de toute façon.
Quelle version me recommandez vous pour découvrir cet opéra? Connaissez vous le live avec Blake et Merritt surtout?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Dim 4 Avr 2010 - 20:37

aurele a écrit:
Pour Elisabetta regina d'Inghilterra, il faut deux ténors remarquables pour les rôles de Leicester et Norfolk. Il existe une version malheureusement pirate avec Merritt en Leicester et Blake en Norfolk. C'est un live du San Carlo de Naples de 1991 avec Anna Caterina Antonacci dans le rôle titre, Sumi Jo en Matilde notamment.
Brillante distribution... dommage que cet opéra n'ait strictement aucun intérêt musical. Si je mets Glass à part, ce doit être le plus mauvais que j'aie jamais écouté. Bolena est un chef-d'oeuvre de raffinements inattendus, à côté...

Citation :
Les deux ténors de cette version dirigée par Gian-Franco Masini sont Carreras qui n'est pas du tout un rossinien et Ugo Benelli qui a chanté plusieurs rôles rossiniens mais légers (Almaviva, Ramiro, Lindoro).
Justement, ils ont exactement le format attendu et si, Carreras, est un excellent rossinien au départ, les puristes lui reprochent justement d'avoir chanté Verdi.

Citation :
Quelle version me recommandez vous pour découvrir cet opéra?
Moi, j'avais écouté une version (inédite aussi) avec Gencer et Grilli. C'était super bien chanté et super ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Dim 4 Avr 2010 - 20:42

Issu du fil "Cenerentola" :

keane a écrit:
Techniquement parlant, Blake, c'est peut être très bien mais le timbre est abominable...tout comme celui de Matteuzzi. C'est d'ailleurs le propre de la majorité des ténors rossiniens...à une exception près : Florez ! D'ou son succés.

Ericc a écrit:
keane a écrit:
Techniquement parlant, Blake, c'est peut être très bien mais le timbre est abominable...tout comme celui de Matteuzzi. C'est d'ailleurs le propre de la majorité des ténors rossiniens...à une exception près : Florez ! D'ou son succés.

Vu que tu mets en avant le "succès",ca veut dire quoi ça, que le succès de Florez repose sur la beauté de son timbre ?
parce qu'au passage, les performances de Blake auxquelles j'ai assisté dans Rossini, à commencer par certaines de ses prestations de Pesaro font parti des accueils du public les plus délirants qu'il m'est été donné d'entendre pendant la quinzaine d'années où j'ai énormément fréquenté les thatres lyriques. Il faut en conclure quoi ?

keane a écrit:
Moi, quans j'écoute Blake, j'ai l'impression d'entendre un goret qu'on égorge ! Florez, lui, a un timbre magnifique, qui explique une notoriété qui dépasse largement celui des fans de Rossini.

D'ailleurs le grand public ne s'y trompe pas : ce qui l'interesse, c'est la beauté d'un timbre ou la sincérité d'un interprète. En revanche les notions de technique lui passent trois kilomètres au dessus de la tête. C'est pourquoi, Florez le touche. Pas Blake.

Ericc a écrit:
Tiens ta chute me rappelle ce que me disait une collègue de travail sur André Rieux...
Sérieusement, bien que tu ais éludé ma question, ce que tu dis est intéressant. Pas ta détastation de Blake ça on avait bien compris : était ce d'ailleurs utile d'en rajouter dans la surenchère ( parce que moi aussi je peux jouer à ça sur le côté bellâtre de Florez et les sommets de mièvrerie atteints par ses incarnations fadasses, sirupeuses et si souvent niaises...)

Tu parles de grand public ; je suis prêt à faire un sondage autour de moi mais pour le grand public, Florez reste un inconnu. Parle leur éventuellement d'Alagna ça leur dira peut être quelque chose, voir Dessay, Florez, j'en doute. Donc ne t'en déplaise, on reste bien dans le petit cercle restreint lyricophile, ce qui me permet donc de te reposer ma question en espérant une réponse plus constructive que "les spectateurs de Pesaro sont des inconditionnels de cris de gorets..."

et ma question était :

...les performances de Blake auxquelles j'ai assisté dans Rossini, à commencer par certaines de ses prestations de Pesaro font parti des accueils du public les plus délirants qu'il m'est été donné d'entendre pendant la quinzaine d'années où j'ai énormément fréquenté les théatres lyriques. Il faut en conclure quoi ?

aurele a écrit:
Pourquoi n'utilisez vous pas le fil "Sur le chant rossinien" pour parler de Blake et consorts?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Dim 4 Avr 2010 - 20:42

keane a écrit:
Techniquement parlant, Blake, c'est peut être très bien mais le timbre est abominable...tout comme celui de Matteuzzi. C'est d'ailleurs le propre de la majorité des ténors rossiniens...à une exception près : Florez ! D'ou son succés.
Je ne trouve pas le timbre si beau que ça...

keane a écrit:
Moi, quans j'écoute Blake, j'ai l'impression d'entendre un goret qu'on égorge !
Je vois ce que tu veux dire : Blake a des harmoniques très dynamiques et agressives. Mais on ne peut pas dire qu'il couine ou beugle, quand même.

Citation :
Florez, lui, a un timbre magnifique, qui explique une notoriété qui dépasse largement celui des fans de Rossini.
Blake aussi faisait des émissions de variété... Et si Decca y avait mis la même force de frappe, d'autres ténors que JDF auraient pu occuper sa place (Brownlee est arrivé trop tard, mais il y en a d'autres de légèrement moindre envergure qui auraient pu aussi).

Citation :
D'ailleurs le grand public ne s'y trompe pas : ce qui l'interesse, c'est la beauté d'un timbre ou la sincérité d'un interprète.
Possible. Et les jolies mélodies. Moi qui me moque de la qualité technique d'une réalisation, je pense quand même qu'on est en droit de chercher à voir plus loin. Sinon on écoute seulement Donizetti par Pavarotti...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Dim 4 Avr 2010 - 20:47

Comme David, je trouve le timbre de Florez pas si beau que cela. Blake n'avait pas un beau timbre mais était beaucoup plus intéressant que Florez. Il avait plus de couleurs, une technique meilleure et n'était pas placide. Florez en terme de caractérisation des rôles est bien sommaire. J'ai l'impression d'entendre toujours la même chose avec lui.


Dernière édition par aurele le Lun 5 Avr 2010 - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Lun 5 Avr 2010 - 8:55

aurele a écrit:
Comme pour David, je trouve le timbre de Florez pas si beau que cela.

Tu es très injuste pour le timbre de David !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Lun 5 Avr 2010 - 10:38

♫ a écrit:
Tu es très injuste pour le timbre de David !

Je m'étais mal exprimé. Le "pour" était en trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 13 Avr 2010 - 19:16

Avez vous eu la chance de voir en vrai Horne dans un rôle rossinien sur scène? Qu'est-ce que cela valait? Cela devait dépoter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 9:56

aurele a écrit:
Avez vous eu la chance de voir en vrai Horne dans un rôle rossinien sur scène? Qu'est-ce que cela valait? Cela devait dépoter.
Pas moi, mais je l'ai entendue chanter un parc il y a deux ans.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 10:52

aurele a écrit:
Avez vous eu la chance de voir en vrai Horne dans un rôle rossinien sur scène? Qu'est-ce que cela valait? Cela devait dépoter.

Tu entends quoi par "dépoter" ?
A part dans l'Italiana, je me souviens surtout des terribles costumes dont on l'affublait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 11:15

Blake, j'ai vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal. Pour moi, ça couine épouvantablement. Je sais bien qu'il a eu beaucoup de succès, mais je préfère quand même à peu près tout le monde plutôt que lui. C'est un peu comme Shicoff, ovationné à Bastille pour un Hofmann calamiteux (mais préservé en DVD hehe ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musicasola.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 11:21

Ce n'est pas comparable. Shicoff avait une belle voix vite abîmée, jusqu'à devenir le terrible chanteur de ces vingt dernières années, avec une voix et une diction assez terrifiantes.

Blake, c'est son timbre qui est intrinsèquement ce qu'il est, et ça n'a aucun rapport avec l'usure (aujourd'hui, ça s'est asséché, mais le timbre reste intact).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30337
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 11:38

Rameau a écrit:
C'est un peu comme Shicoff, ovationné à Bastille pour un Hofmann calamiteux (mais préservé en DVD hehe ).

Beh une voix clairement usée. Mais celà colle au personnage. Alagna, Domingo ou même Calleja sont très très agréables à écouter, mais insolent de santé. C'est quand même une incarnation plus poussée et plus crédible chez Shicoff.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 11:47

On est totalement HS pour le coup. Mr. Green

Mais Shicoff, pour être engagé, n'est quand même pas précis sur le sens ni sur les attitudes, ici. Le français est vraiment pas bon et la voix très débraillée, éraillée même (sans parler du style avec ce format énorme Confused ).

Certes, ça devait remplir Bastille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 12:11

Pour avoir entendu Shicoff dans Onéguine au Chatelet en 1992, je peux vous assurer qu'à la base, la voix était magnifique et le style, engagé mais sans excés. Mais 10 ans plus tard, dans Don Carlo et la Juive à la Bastille, c'est simple, je l'ai à peine reconnu : le timbre étant usé jusqu'à la corde et le jeu, abusivement expressionniste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 12:13

C'est sûr qu'il y a quatre ou cinq mondes entre son Lenski avec Levine (c'est tendu, plein et brillant comme le meilleur Carreras) et les Eléazar qu'il a produits ces dernières années. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 13:22

A ma connaissance Schicoff n'est même pas un chanteur rossinien en plus, contrairement à Florez ou à Kunde. Après on aime ou on n'aime pas le style des deux derniers, mais ils ont quand même des types de voix qui correspondent plutôt bien à Rossini et au bel canto en général. Certes tout n'est pas à prendre surtout quand on sait que Kunde a du soigner un cancer et que la voix en a pris plein la gueule entre 2003 et 2006/2007 et que Florez a parfois tendance à en rajouter pour bien montrer sa capacité à vocaliser (je trouve d'ailleurs qu'il lui arrive parfois de trop s'écouter).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 13:30

Shicoff a-t-il d'ailleurs seulement déjà chanté une oeuvre entière de Rossini ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 13:32

Pas à ma connaissance, d'ou ma réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 13:46

calbo a écrit:
Certes tout n'est pas à prendre surtout quand on sait que Kunde a du soigner un cancer et que la voix en a pris plein la gueule entre 2003 et 2006/2007

Oui, mais depuis, il a sacrément retrouvé de la santé vocale! Son Otello à Pesaro en 2007 est impressionnant et tellement beau. Son récent Idomeneo aussi est bien (même si les vocalises de Fuor del mar lui posent de gros problèmes!)

Citation :
et que Florez a parfois tendance à en rajouter pour bien montrer sa capacité à vocaliser (je trouve d'ailleurs qu'il lui arrive parfois de trop s'écouter).

C'est surtout sa voix sans grande personnalité qui me pose problème. On le compare souvent avec Blake, mais au moins, ce dernier avait une personnalité forte, une certaine arrogance et une vocalisation bien plus impressionnante!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 13:48

Polyeucte a écrit:
calbo a écrit:
Certes tout n'est pas à prendre surtout quand on sait que Kunde a du soigner un cancer et que la voix en a pris plein la gueule entre 2003 et 2006/2007

Oui, mais depuis, il a sacrément retrouvé de la santé vocale!
Ah, c'est pour ça que la voix a blanchi pendant ces années. Mazette, chanter comme il l'a fait, je trouvais déjà ça totalement admirable... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mer 14 Avr 2010 - 13:58

Nous sommes d'accord Polyeucte. Dailleurs j'ai pu le constater en regardant le DVD d'Ermione du ROF 2009 ou il chantait Pirro, c'était remarquable.

@ David : Oui c'est pour cela qu'il était si fantomatique. Je l'avais vu en 2006 dans la production de Sémiramide du TCE ou il chantait Idreno. Le premier air avait carrément été supprimé le le deuxième avait été très laborieux. Bref rien qui rappelait l'Enée flamboyant qu'il avait été en octobre 2003 au chatelet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 29 Juin 2010 - 15:31

Que pensez vous de Luigi Alva dans les rôles du Comte Almaviva, de Ramiro et de Lindoro? Je le subis en ce moment en Lindoro car j'écoute la version de Varviso de L'Italiana in Algeri. J'ai choisi d'écouter cette version essentiellement pour le Mustafá de Fernando Corena et le Taddeo de Rolando Panerai.
La voix d'Alva est très ingrate, il ne sait pas vocaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 29 Juin 2010 - 15:54

aurele a écrit:
Que pensez vous de Luigi Alva dans les rôles du Comte Almaviva, de Ramiro et de Lindoro? Je le subis en ce moment en Lindoro car j'écoute la version de Varviso de L'Italiana in Algeri. J'ai choisi d'écouter cette version essentiellement pour le Mustafá de Fernando Corena et le Taddeo de Rolando Panerai.
La voix d'Alva est très ingrate, il ne sait pas vocaliser.
timbre et chant jolis mais ça ne va pas au delà. Incapable de respecter l'écriture rossinienne. Le seul effort en la matière qu'il a réussi à consentir c'est dans l'intégrale du Barbiere avec Abbado.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 29 Juin 2010 - 15:59

Otello a écrit:
timbre et chant jolis mais ça ne va pas au delà. Incapable de respecter l'écriture rossinienne. Le seul effort en la matière qu'il a réussi à consentir c'est dans l'intégrale du Barbiere avec Abbado.

Je suis d'accord avec ce que j'ai mis en rouge mais pas avec ce que j'ai mis en gras. Je trouve le timbre plutôt laid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 29 Juin 2010 - 18:43

aurele a écrit:
Otello a écrit:
timbre et chant jolis mais ça ne va pas au delà. Incapable de respecter l'écriture rossinienne. Le seul effort en la matière qu'il a réussi à consentir c'est dans l'intégrale du Barbiere avec Abbado.

Je suis d'accord avec ce que j'ai mis en rouge mais pas avec ce que j'ai mis en gras. Je trouve le timbre plutôt laid.

Rien de plus subjectif que l'appréciation des timbres !
Car moi je le trouve agréable celui d'Alva et j'aime bien son Almaviva et son Lindoro (Italienne).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 29 Juin 2010 - 19:02

Toxic a écrit:
Rien de plus subjectif que l'appréciation des timbres !
Car moi je le trouve agréable celui d'Alva et j'aime bien son Almaviva et son Lindoro (Italienne).
oui ... mais non Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 0:45

Que pensez vous de Montarsolo? Je le connais seulement dans le rôle d'Haly de L'Italiana in Algeri, rôle qu'il a enregistré dans la version Varviso. Je n'en avais pas pensé grand chose. Il est réputé en tout cas dans ce répertoire, pour 3 rôles en particulier : Basilio, Don Magnifico et Mustafá. Merci d'avance pour vos commentaires. Cette rubrique permet d'éviter d'ouvrir un topic pour parler de chaque interprète qui a chanté Rossini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 3:30

aurele a écrit:
Que pensez vous de Montarsolo? Je le connais seulement dans le rôle d'Haly de L'Italiana in Algeri, rôle qu'il a enregistré dans la version Varviso. Je n'en avais pas pensé grand chose. Il est réputé en tout cas dans ce répertoire, pour 3 rôles en particulier : Basilio, Don Magnifico et Mustafá. Merci d'avance pour vos commentaires. Cette rubrique permet d'éviter d'ouvrir un topic pour parler de chaque interprète qui a chanté Rossini.
Basilio catastrophique, Mustafa à peine moins pire mais il est génial en Don Magnifico avec une vis comica extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 11:17

Mon non plus je ne pense pas grand'chose de Montarsolo : une voix assez traditionnelle dans ce répertoire, peu d'impact, peu de legato. C'est pas follement expressif, mais c'est très correct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 12:12

Que pensez vous d'Enzo Dara dans ce répertoire? Il a beaucoup chanté et enregistré Bartolo, Taddeo, Don Magnifico. Il a également interprété d'autres rôles rossiniens à la scène ou seulement pour le disque : Dandini, Il Barone di Trombonok dans Il Viaggio à Reims, Tobia dans La cambiale di Matrimonio, Gaudenzio dans Il Signor Bruschino, Don Geronio dans Il Turco in Italia et Giorgio dans Torvaldo e Dorliska.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 12:36

C'est superbe, toujours beaucoup d'esprit, avec une voix qui a plus de corps que Corbelli, par exemple. A la fois un aigu éclatant et une belle assise grave, le roi du sillabando.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 12:44

DavidLeMarrec a écrit:
C'est superbe, toujours beaucoup d'esprit, avec une voix qui a plus de corps que Corbelli, par exemple. A la fois un aigu éclatant et une belle assise grave, le roi du sillabando.

La comparaison avec Corbelli peut être intéressante car ils ont plusieurs rôles en commun d'après leur discographie/vidéographie respective : Bartolo, Dandini, Don Magnifico, Gaudenzio et Don Geronio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 12:48

C'est le même type d'emplois bouffe qu'ils ont tenu en effet, et en plus Corbelli s'apparente peu ou prou au successeur de Dara, chronologiquement parlant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 13:02

DavidLeMarrec a écrit:
C'est le même type d'emplois bouffe qu'ils ont tenu en effet, et en plus Corbelli s'apparente peu ou prou au successeur de Dara, chronologiquement parlant.
ah non je ne pense pas que ce soit Corbelli le réel successeur de Dara! C'est plutôt Bruno Pratico.
Corbelli a chanté des rôles que jamais Dara n'aurait pu faire. En revanche Pratico est complètement dans le sillage vocal, technique et interprétatif de Dara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 13:08

Bruno Praticò a comme Corbelli 5 rôles en commun avec Dara, ce ne sont pas forcément les mêmes rôles d'ailleurs. Je me base uniquement sur la discographie/vidéographie. Il en a peut être plus en commun. rôles de Praticò communs avec ceux de Dara : Bartolo, Don Magnifico, Gaudenzio, Tobia et Giorgio. Après, cela ne veut rien dire. C'est par la manière de chanter que tu rapproches Praticò de Dara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 13:08

Otello a écrit:
ah non je ne pense pas que ce soit Corbelli le réel successeur de Dara!
Allons donc, je ne distribue pas de certificats non plus, c'était juste une comparaison rapide. hehe

Cela dit, je ne suis pas d'accord. Oui, Corbelli a un centre de gravité plus aigu, ce qui lui permet de chanter d'authentiques barytons et aussi un métal plus intense, une technique plus "italienne", en tout cas plus polyvalente, qui lui a permis d'oser Falstaff par exemple. Il me semble aussi avoir trouvé trace de barytons belcantistes dans sa carrière.

La voix de Praticò est beaucoup plus douce que Dara, la technique est très différente. La nature vocale aussi, parce l'assise dans le grave est bien moindre. Par ailleurs, niveau abattage, c'est toujours un chanteur que j'ai trouvé un peu tiède. A part qu'il s'est spécialisé dans le comique, je ne vois pas de lien. Smile En plus, techniquement, sa voix n'est pas spécialisée comme celle de Dara, il pourrait tout à fait chanter d'autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 13:43

La confrontation Dara (Magnifico)/Corbelli (Dandini), en particulier dans le duo du 2e acte de La Cenerentola dans la version Chailly de studio permet de voir qu'ils ont une voix tout à fait différente. Comme l'a rappelé David, l'un est une authentique basse alors que l'autre est un baryton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 14:17

Dara, j'adore ce qu'il fait... et quand on le voit en plus, c'est tout bénéfice! Son Bartolo du MET vole la vedette aux autres rôles scéniquement et il hisse ce personnage des fois un peu gris au niveau des 3 principaux!
Dans le Viaggio a Reims aussi il est assez génial...

Sinon, je connais pas beaucoup plus... Surprised

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Mar 24 Aoû 2010 - 14:22

Enfin, Dara est basse bouffe, en termes d'émission, ça se rapproche beaucoup d'un baryton. Un peu comme Corena, par exemple, qui n'a pas une voix de basse à proprement parler, c'est un hybride particulier.

De toute façon, la technique des barytons et des basses est souvent très proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: rossini   Lun 15 Nov 2010 - 15:21

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
surtout Pidò qui est capable d'animer les partitions les plus pauvres comme s'il s'agissait de chefs-d'oeuvre orchestraux) a tout pour mettre en valeur l'oeuvre.
pas d'accord du tout! Pido a pu être intéressant dans un passé très lointain mais depuis quelques années c'est Pido qui coupe, casse et assèche tout. Thumb down Thumb down Thumb down Thumb down Thumb down Thumb down

J'avoue que j'adore ce qu'il fait et précisément ce que tu dénonces, c'est donc une affaire de goûts, qui diffèrent encore entre toi et moi!
Sinon tu aimes qui pour diriger Rossini, actuellement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Lun 15 Nov 2010 - 19:18

Ino a écrit:
Sinon tu aimes qui pour diriger Rossini, actuellement?
LE chef rossinien par définition: Alberto Zedda et j'aime aussi beaucoup David Parry, Maurizio Benini, Giuliano Carella et Riccardo Frizza.
Pido c'est anti-rossinien au possible: il confond la rapidité avec la précipitation expéditive, l'accentuation nerveuse avec un assèchement total du tissu orchestral et il coupe dans la partition de façon éhontée croyant compenser par des effets de manche d'un goût plus que douteux.
Les chefs que je cite en lieu et place de Pido sont des chefs qui savent faire respirer la musique tout en lui donnant une belle pulsation et en respectant le style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Lun 15 Nov 2010 - 19:38

Parry a enregistré 4 opéras pour la firme Opera Rara : Ricciardo e Zoraide, Otello, Bianca e Falliero et Ermione (paru très récemment). Il a enregistré pour Chandos La Gazza ladra (opéra chanté en anglais).
Maurizio Benini a enregistré pour Opéra Rara Zelmira et La Donna del lago. Il a dirigé au Met en 2009 La Cenerentola avec Garanca et Brownlee et cela a été publié en DVD par Deutsche Grammophon.
Je serais curieux de découvrir ces deux chefs dans ce répertoire, chefs que je connais pas vraiment par ailleurs, si ce n'est de nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Lun 15 Nov 2010 - 19:50

aurele a écrit:
Parry a enregistré 4 opéras pour la firme Opera Rara : Ricciardo e Zoraide, Otello, Bianca e Falliero et Ermione (paru très récemment). Il a enregistré pour Chandos La Gazza ladra (opéra chanté en anglais).
Maurizio Benini a enregistré pour Opéra Rara Zelmira et La Donna del lago. Il a dirigé au Met en 2009 La Cenerentola avec Garanca et Brownlee et cela a été publié en DVD par Deutsche Grammophon.
Je serais curieux de découvrir ces deux chefs dans ce répertoire, chefs que je connais pas vraiment par ailleurs, si ce n'est de nom.

Le barbier de 2007 avec Didonato également par Benini
watch?v=FzbMTvRQ2JM&feature=related

Le siègede corinthe :
watch?v=qIAgMkYjbeg

L'ouverture de sa Cenerentola :
watch?v=5kOM05_27rk

Je ne connais pas encore les autres chefs cités, mais en effet Benini dirige bien Rossini. Cependant son Italienne fut vraiment lamentable à Garnier. J'y suis allé deux fois because Vivica + mon premier Brownlee, mais je l'aurais hué si je faisais ça. Direction molle, ouverture chiante, couverture des chanteurs par moments puis plus aucun volume, aucun mordant, vraiment un gâchis.

Je n'en aime pas moins Pido et notamment ce que j'ai entendu dans Otello Smile



Dernière édition par Ino le Lun 15 Nov 2010 - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Lun 15 Nov 2010 - 19:52

Ino a écrit:
Je n'en aime pas moins Pido et notamment ce que j'ai entendu dans Otello Smile

Ben oui, c'était bien!
Bon, en même temps chez Rossini, ce n'est pas forcément l 'orchestre que j'écoute en premier. Du moment qu'il y a une certaine vivacité et pas de grosse lourdeur, ça me va plutôt bien (si la distribution vocale est au niveau bien sûr!)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Lun 15 Nov 2010 - 19:58

aurele a écrit:
Maurizio Benini a enregistré pour Opéra Rara Zelmira et La Donna del lago. Il a dirigé au Met en 2009 La Cenerentola avec Garanca et Brownlee et cela a été publié en DVD par Deutsche Grammophon.
et il vient d'enregistrer Aureliano in Palmira toujours pour Opera Rara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   Lun 15 Nov 2010 - 20:17

Polyeucte a écrit:
Ino a écrit:
Je n'en aime pas moins Pido et notamment ce que j'ai entendu dans Otello Smile
Ben oui, c'était bien!
Bon, en même temps chez Rossini, ce n'est pas forcément l 'orchestre que j'écoute en premier. Du moment qu'il y a une certaine vivacité et pas de grosse lourdeur, ça me va plutôt bien (si la distribution vocale est au niveau bien sûr!)
oui enfin Osborn c'est la moitié de la voix requise pour le rôle d'Otello. On est très très très loin d'un Merritt qui était complètement idéal et très loin aussi d'un Kunde qui est la meilleure alternative récente. Antonacci, en dépit de réelles qualités, n'a jamais su rendre justice aux oeuvre de la période napolitaine de Rossini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur le chant rossinien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur le chant rossinien
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sur le chant rossinien
» Un bon micro chant ?
» Qui est méchant?
» Le chant diphonique
» Besoin d'un PIED de MICRO et d'un MICRO CHANT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: