Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bernard Haitink

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Lun 31 Mai 2010 - 23:13

Je suis d'accord avec Xavier (maintenant, je me méfie d'employer le mot mauvais, ou horrible, ou des termes synonymes)! Il y a peu de déchets dans son legs discographique!

Il ne faut pas oublier qu'à Amsterdam (et ailleurs aussi), il a proposé de superbes programes de musique française (Debussy, Ravel et je me souviens d'avoir vu une Fantastique de Berlioz vraiment enthousiasmante)!

Il a une technique sûre, il maîtrise ce qu'il joue, ce qui évite les "plantages"! Alors, bien sûr, il a plus d'affinités avec certains répertoires plus que d'autres, mais c'est vraiment une valeur sûre le Bernard! Je me rappelle d'un film où il répète Mahler avec Berlin, ou Vienne, il sait ce qu'il veut et où il va!

Et puis, il a dit des choses merveilleuse sur Carlos Kleiber, donc, rien que pour ça, il mérite la reconnaissance éternelle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1261
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Lun 31 Mai 2010 - 23:13

Otello a écrit:
Haitink est capable du meilleur comme du "pire".
Chez Mozart, Beethoven et Mahler, il est passionnant. Chez Verdi et parfois chez Wagner, à côté de moments de grâce, il fait preuve d'impavidité avec des moments de torpeur assez pénibles.

Un brin provocateur, je dirais que Verdi lui même n'est pas d'exempt de moments de torpeur.... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1261
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Lun 31 Mai 2010 - 23:14

olivier le normand a écrit:

Et puis, il a dit des choses merveilleuse sur Carlos Kleiber, donc, rien que pour ça, il mérite la reconnaissance éternelle!

Qu'a t'il dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Lun 31 Mai 2010 - 23:21

C'était à l'occasion d'un reportage sur Mengelberg (son presque prédecesseur à Amsterdam) qui était passé en 1993 sur Arte! Il avait dit le plus grand bien sur Mengelberg (on peut aimer l'artiste, et déplorer les actes de l'homme), et il avait ajouté qu'il n'y avait plus de chefs de cette trempe aujourd'hui, à l'exception de Wand (qui était vivant à l'époque), et de Kleiber, qui était une exception dans le monde musical d'aujourd'hui, qui ne dirigeait que quand il voulait, mais qu'à chaque fois, cela valait la peine d'attendre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6866
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Lun 31 Mai 2010 - 23:42

Richard a écrit:
Otello a écrit:
Haitink est capable du meilleur comme du "pire".
Chez Mozart, Beethoven et Mahler, il est passionnant. Chez Verdi et parfois chez Wagner, à côté de moments de grâce, il fait preuve d'impavidité avec des moments de torpeur assez pénibles.
Un brin provocateur, je dirais que Verdi lui même n'est pas d'exempt de moments de torpeur.... Surprised
sauf que ces mêmes moments ne plongent jamais dans la torpeur sous la baguette d'un Solti ou d'un Levine par exemple. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1261
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Lun 31 Mai 2010 - 23:45

Otello a écrit:
Richard a écrit:
Otello a écrit:
Haitink est capable du meilleur comme du "pire".
Chez Mozart, Beethoven et Mahler, il est passionnant. Chez Verdi et parfois chez Wagner, à côté de moments de grâce, il fait preuve d'impavidité avec des moments de torpeur assez pénibles.
Un brin provocateur, je dirais que Verdi lui même n'est pas d'exempt de moments de torpeur.... Surprised
sauf que ces mêmes moments ne plongent jamais dans la torpeur sous la baguette d'un Solti ou d'un Levine par exemple. Wink

Peut être, de toutes façons je ne connais que le Don Carlo d'Haitink, mais Solti et Levine me semblent quelquefois des expéditeurs de la baguette...Mais bon, pour être honnête, je reconnais bien volontiers que plusieurs des enregistrements que je préfère dans Verdi sont dirigés par Solti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Lun 31 Mai 2010 - 23:46

Sinon, Richard, sur Amazon, tu as des symphonies de Mahler par Haitink et Berlin en DVD, et pour 2 DVD sur trois, cela a l'air facilement disponible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mar 8 Juin 2010 - 9:23

alexandreg a écrit:
Ça vient de ressortir en coffret éco (il y a 4 cd).
Ca y est, je me suis procuré cette intégrale ; je dois encore écouter les disques 3 et 4.
Revenir en haut Aller en bas
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mar 29 Juin 2010 - 19:31

ce coffret éco m'intéresse, je n'étais pas arrivé à obtenir les 2 double cd précédemment édités par Philips, alors j'ai mis les poèmes de mes k7 audio d'après les vinyls sur l'ordinateur en attendant, mais avec ce coffret j'éviterai enfin les petits craquements. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mar 20 Juil 2010 - 14:35

Voici ce qui a été ajouté aujourd'hui sur musicme par rapport à ses enregistrements mahlériens :
_1ere symphonie, Philarmonique de Berlin, 1987
_1ere symphonie, Concertgebouw d'Amsterdam, celui de l'intégrale Mahler éditée en coffret que j'ai déjà??? ou version de 1977?
_2e symphonie, Philarmonique de Berlin, Sylvia McNair, Jard van Nes, 1993
_4e symphonie, Concertgebouw d'Amsterdam, Roberta Alexander, 1983
_4e symphonie, Philarmonique de Berlin, Sylvia McNair, 1992
_5e symphonie, Philarmonique de Berlin, 1988
_9e symphonie, European Community Youth Orchestra, 1993
_Das Lied von der Erde, Concertgebouw d'Amsterdam, Janet Baker, James King, 1975

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 10:40

C'est un chef que j'ai beaucoup de mal à cerner.

Ses Mahler, Wagner sont extrêmement classiques : Aspiration romantique, gommage du modernisme trop avancé, interprétation sans surprise ou parti pris avancé, plastique somptueuse, puissance d'un grand orchestre....

Ses Beethoven : C'est un autre chef, son inverse même. Épuration la plus totale, chambriste, anti-romantisme profond, légèreté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Mandocello
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 45
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 16:03

Utnapishtim a écrit:

Sinon pour Chosta [...], ses 4e, 5e, 8e et 14e sont de grandes réussites.

milia a écrit:

Quelques indispensables d'Haitink, à mon sens :
[...]
-Ses Chosta chez Decca, notamment les 13e "Babi Yar" et 14e.

Autant j'adore son intégrale Chosta (les 4 et 8, notamment, sont assez fabuleuses à mon avis), autant je ne peux m'associer à ces compliments sur sa 14ème. Voilà typiquement une symphonie qui sied mieux à la direction sauvage des chefs russes (Rostropovich, Kondrachine ou Barshai).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 16:55


Je suis bien d'accord avec vous pour les Chostakovitch de Haitink, je n'ai pas l'intégrale mais je reviens très souvent à ses symphonies 4, 5, 8, 13, mes préférées. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 21:59

Siegmund a écrit:
C'est un chef que j'ai beaucoup de mal à cerner.

Ses Beethoven : C'est un autre chef, son inverse même. Épuration la plus totale, chambriste, anti-romantisme profond, légèreté.

Je n'ai pas écouté ses enregistrements LSO récents mais ai regardé des versions récentes en concert sur le net. Je rejoins en effet ce que tu dis pour définir son style dans Beethoven, mais je crois que pour Beethoven spécifiquement c'est une évolution de certains grands chefs qui vont dans le sens des interprétations en effectif réduit et dépoussiérées qu'on entend maintenant (je ne parle même pas des versions "baroques").
C'est le cas aussi pour Abbado, l'intégrale avec Berlin n'avait déjà plus rien à voir avec la première avec Wien qui était dans la grande tradition romantique, et quand tu regardes des vidéos récentes, il va encore plus loin dans cette évolution plus chambriste, dynamique et colorée (et j'aime beaucoup).
Pour Haïtink il faudrait que je réécoute ses anciens enregistrements avec le Concertgebouw chez Philips et ceux du LSO pour comparer et voir l'évolution.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 22:22

Haitink évoque cette question ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 22:27

Wagneropathe a écrit:
Haitink évoque cette question ici

Merci pour ce lien. On a l'impression qu'Haitink est un grand sage dans le bon sens du terme. Je parle de personnalité là et pas du tout de sa direction orchestrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 22:29

Quand je parlais d'évolution d'interprétation... Very Happy Merci pour ce lien intéressant ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1261
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 22:57

Wagneropathe a écrit:
Haitink évoque cette question ici

certains diront qu'Abbado et Haitink n'ont fait que prendre le train en marche dont la locomotive était Harnoncourt !! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 23:00

Richard a écrit:
certains diront qu'Abbado et Haitink n'ont fait que prendre le train en marche dont la locomotive était Harnoncourt !! Confused

Effectivement, Harnoncourt a beaucoup dirigé le Chamber Orchestra of Europe. Cela n'empêche pas que d'autres chefs puissent le diriger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1261
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 23:02

aurele a écrit:
Richard a écrit:
certains diront qu'Abbado et Haitink n'ont fait que prendre le train en marche dont la locomotive était Harnoncourt !! Confused

Effectivement, Harnoncourt a beaucoup dirigé le Chamber Orchestra of Europe. Cela n'empêche pas que d'autres chefs puissent le diriger.

je pensais surtout à la révolution que fut l'approche des symphonies de Beethoven par Harnoncourt...à laquelle je ne suis pas forcément très sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 23:04

Richard a écrit:
je pensais surtout à la révolution que fut l'approche des symphonies de Beethoven par Harnoncourt...à laquelle je ne suis pas forcément très sensible.

D'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 23:13

Richard a écrit:
aurele a écrit:
Richard a écrit:
certains diront qu'Abbado et Haitink n'ont fait que prendre le train en marche dont la locomotive était Harnoncourt !! Confused

Effectivement, Harnoncourt a beaucoup dirigé le Chamber Orchestra of Europe. Cela n'empêche pas que d'autres chefs puissent le diriger.

je pensais surtout à la révolution que fut l'approche des symphonies de Beethoven par Harnoncourt...à laquelle je ne suis pas forcément très sensible.

Harnoncourt je ne sais pas... le Beethoven de Gardiner par contre me semble un peu moins en rupture par rapport à la tradition de l'interprétation.

Et puis c'est difficile à expliquer, mais on entend la différence, entre un chef venu de la tradition qui "dégraisse" son Beethoven et un chef venu du baroque qui s'oriente vers Beethoven. Les concerts Haitink à Pleyel étaient assez parlants à cet égard : même si les tempi étaient plutôt vifs, il y avait une cohérence, un allant, un soin apporté aux transitions (les chefs "baroqueux" soulignent des transitions beaucoup plus brutales) qui évoquaient aussi une certaine tradition classique.

Et dans quelle mesure les orchestres influencent-ils les chefs ? Qui dit que le Mozart de Haitink avec Chicago n'est pas plus "romantique" que son Beethoven avec le Chamber Orchestra of Europe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1261
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 26 Jan 2011 - 23:18

Wagneropathe a écrit:
Richard a écrit:
aurele a écrit:
Richard a écrit:
certains diront qu'Abbado et Haitink n'ont fait que prendre le train en marche dont la locomotive était Harnoncourt !! Confused

Effectivement, Harnoncourt a beaucoup dirigé le Chamber Orchestra of Europe. Cela n'empêche pas que d'autres chefs puissent le diriger.

je pensais surtout à la révolution que fut l'approche des symphonies de Beethoven par Harnoncourt...à laquelle je ne suis pas forcément très sensible.

Harnoncourt je ne sais pas... le Beethoven de Gardiner par contre me semble un peu moins en rupture par rapport à la tradition de l'interprétation.

Et puis c'est difficile à expliquer, mais on entend la différence, entre un chef venu de la tradition qui "dégraisse" son Beethoven et un chef venu du baroque qui s'oriente vers Beethoven. Les concerts Haitink à Pleyel étaient assez parlants à cet égard : même si les tempi étaient plutôt vifs, il y avait une cohérence, un allant, un soin apporté aux transitions (les chefs "baroqueux" soulignent des transitions beaucoup plus brutales) qui évoquaient aussi une certaine tradition classique.

Non mais quand je disais Harnoncourt, j' "aurais" pu dire Gardiner en fait. Mon propos vise à dire que HAitink et consorts (que j'admire au demeurant) ont remis ont retravaillé leurs interprétations à l'aune de ce qu'ont pu ammener ceux qui, à une époque, ont fait la "révolution baroque".

Je suis d'accord pour le reste d'ailleurs. Les phrasés d'Abbado sont à mon sens moins abrupts que ceux d'HArnoncourt par exemple. Et mon Héroique préférée reste bien celle de Giulini, c'est dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25384
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Dim 15 Sep 2013 - 2:50

A paraître :
 
http://www.amazon.fr/Bernard-Haitink-Philips-Years/dp/B00DI5BS8M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Dim 15 Sep 2013 - 14:31

C'est déjà en magasin ici. Je ne comprends vraiment pas la programmation présentée. C'est très partiel et ça tire une peu dans toutes les directions. Haitink a certainement enregistré une bonne centaine de disques pour Philips et ici il n'y en a que 20, dont aucune des nombreuses intégrales signées par le chef nééerlandais. Je me demande qui va acheter ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Dim 15 Sep 2013 - 16:44

André a écrit:
C'est déjà en magasin ici. Je ne comprends vraiment pas la programmation présentée. C'est très partiel et ça tire une peu dans toutes les directions. Haitink a certainement enregistré une bonne centaine de disques pour Philips et ici il n'y en a que 20, dont aucune des nombreuses intégrales signées par le chef nééerlandais. Je me demande qui va acheter ça...
De toute façon, Haitink pendant les années Philips, c'est précisément Haitink dans ses mauvaises années, avant qu'il fasse de temps en temps des trucs plus un peu moins prudents (en gros à partir de fin octobre 2002). Donc ça s'adresse vraiment aux collectionneurs nostalgiques qui ont déjà les intégrales, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5226
Age : 44
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Dim 15 Sep 2013 - 16:55

Hum hum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Dim 15 Sep 2013 - 19:08

Ça fait bien 50 ans que Haitink enregistre sur Philips...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Dim 15 Sep 2013 - 20:27

André a écrit:
Ça fait bien 50 ans que Haitink enregistre sur Philips...
Mais ça fait 15 ans que ce n'est plus le cas, c'est-à-dire sa période la plus intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Lun 16 Sep 2013 - 20:37

André a écrit:
C'est déjà en magasin ici. Je ne comprends vraiment pas la programmation présentée. C'est très partiel et ça tire une peu dans toutes les directions. Haitink a certainement enregistré une bonne centaine de disques pour Philips et ici il n'y en a que 20, dont aucune des nombreuses intégrales signées par le chef nééerlandais. Je me demande qui va acheter ça...
Exact qui va pourvoir acheter çà ? peut-être celui qui glande du côté rayon charcuterie ( vous savez à côté de Dorothée) - Désolé c'est juste un peu de nostalgie:ptdr: 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 725
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mar 24 Sep 2013 - 8:34

DavidLeMarrec a écrit:
De toute façon, Haitink pendant les années Philips, c'est précisément Haitink dans ses mauvaises années, avant qu'il fasse de temps en temps des trucs plus un peu moins prudents (en gros à partir de fin octobre 2002).
Ecoutez le Bartok (concerto pour orchestre) et la 7e de Dvorak, puis on reparlera.

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mar 24 Sep 2013 - 9:43

A paraître d'ici la fin de l'année :
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mar 24 Sep 2013 - 13:26

Crotte ! J'ai déjà l'intégrale Bruckner. Qu'est-qui leur prend de faire ce genre de coups bas ?

Peut-être l'intégrale Mahler baissera de prix sur Amazoune ? Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25384
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mar 24 Sep 2013 - 22:55

tutut Je ne crois pas que ce soit un coup bas, mais plutôt une aubaine pour ceux qui ne possèdent pas encore ces enregistrements.

Ce sont certainement les trois meilleures intégrales symphoniques d'Haitink, et chacune d'elle figure parmi les plus marquantes de la discographie de ces trois compositeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Lun 3 Mar 2014 - 12:03

85 ans demain... En attendant Maazel  Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 5 Mar 2014 - 9:54

Chris3 a écrit:
85 ans demain... En attendant Maazel  Razz 

Et parution récente de ce coffret que je viens d'acheter pour l'occasion :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 5 Mar 2014 - 10:40

hugo75 a écrit:
Chris3 a écrit:
85 ans demain... En attendant Maazel  Razz 

Et parution récente de ce coffret que je viens d'acheter pour l'occasion :


Alors, je me trompe sans doute, mais je crois qu'il n'y a pas son intégrale Chostakovitch, qui m'aurait intéressé!

Tu connais la composition du coffret, Hugo?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 5 Mar 2014 - 11:28

http://www.deccaclassics.com/en/cat/4786360?

On trouve ses intégrales Beethoven, Mahler, Bruckner, Brahms, Schumann et Tchaikovsky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 5 Mar 2014 - 12:38

aurele a écrit:
http://www.deccaclassics.com/en/cat/4786360?

On trouve ses intégrales Beethoven, Mahler, Bruckner, Brahms, Schumann et Tchaikovsky.

Tout juste en précisant qu'il s'agit exclusivement des cycles symphoniques complets gravés avec Amsterdam. Donc pas de Chosta (seules les 5, 6, 8, 11, 12, 13 et 14 ont été faites avec le Concertgebouw et manifestement Decca ne veut pas plomber les ventes de cette intégrale sortie dans le cadre d'un autre coffret), de remakes (7, 8 et 9 de Bruckner, 4 et 7 de Mahler au début des années 80 avec encore Amsterdam) et de poèmes symphoniques ou assimilés (Strauss, Ravel, Debussy : ce n'est pas grave car je les ai déjà !). Pas de remastering non plus : il s'agit de la compilation des coffrets sortis pour le 65ème anniversaire d'Haïtink en 1994 mais le son en reste excellent. Et pas de pochettes d'origine. Mais à 60-70 euros, c'est quand même une aubaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 824
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 5 Mar 2014 - 21:53

Un peu de clarté : Bernard Haitink a été "propulsé" à la tête de l'orchestre du Concertgebouw alors que d'autres (Willem Van Otterloo, par exemple) avaient beaucoup plus de références pour prétendre à ce poste. Une promotion, peut-on présumer, pour des raisons apparemment obscures mais strictement néerlandaises.

Une "manœuvre" comparable sera apparemment faite en 1988 lorsque Riccardo Chailly sera nommé à la tête de ce même orchestre alors qu'on pouvait attendre un chef néérlandais à ce poste, Edo De Waart, par exemple.

Pendant longtemps, j'ai considéré Haitink comme un "usurpateur" et ce, d'autant plus que ses enregistrements à la tête du Concertgebouw ou du London Phillharmonic (Les années Philips) me semblaient être d'une honnête médiocrité pour ne pas dire plus.

Ensuite, j'ai entendu Bernard Haitink en concert, à Paris et ailleurs et mon opinion a changé : Bernard Haitink (peut-être a-t-il muri ?) est un grand musicien et j'aime assister à (ou entendre) ses concerts quand bien même je ne partage pas ses choix interprétatifs.

Bravo Bernard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Parnasse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 5 Mar 2014 - 22:50

Je trouve Haitink toujours très propre et musical. Jamais vraiment passionnant par contre. J'aurais du mal à lister pour Haitink des références comme je viens de le faire pour Giulini sur l'autre sujet. Quelle que soit l'oeuvre j'ai toujours plus intéressant ailleurs en rayon. Souvent bien cela dit. Exceptionnel jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 5 Mar 2014 - 22:56

C'est souvent vrai, mais si tu ne l'as pas déjà fait, essaie sa Deuxième de Mahler avec Dresde, ou son Pelléas avec l'ONF en 2007 (pas le CD de 2000, pas bien bon, mais la vidéo ou la bande radio de 2007).
D'une manière plus générale, ces quinze dernières années, il a donné beaucoup plus de choses intéressantes que dans son legs discographique déjà ancien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 5 Mar 2014 - 23:49

fomalhaut a écrit:
Un peu de clarté : Bernard Haitink a été "propulsé" à la tête de l'orchestre du Concertgebouw alors que d'autres (Willem Van Otterloo, par exemple) avaient beaucoup plus de références pour prétendre à ce poste. Une promotion, peut-on présumer, pour des raisons apparemment obscures mais strictement néerlandaises.

Tu pourrais nous en en dire un peu plus ? Une histoire d'allégeance "politique" ?



Sinon, puisqu'on parle des relations de Haitink avec le Concertgebouw, un récent billet de Norman Lebrecht nous apprend qu'elles sont au plus mal...
http://www.artsjournal.com/slippeddisc/2014/03/just-in-bernard-haitink-says-he-wont-conduct-concertgebouw-again.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Jeu 6 Mar 2014 - 11:00

fomalhaut a écrit:
Pendant longtemps, j'ai considéré Haitink comme un "usurpateur" et ce, d'autant plus que ses enregistrements à la tête du Concertgebouw ou du London Phillharmonic (Les années Philips) me semblaient être d'une honnête médiocrité pour ne pas dire plus.

En désaccord total avec cela. Les premières gravures de Bernard Haïtink avec Amsterdam sont souvent sorties victorieuses d'écoutes comparées en aveugle organisées par Répertoire, Classica ou disques en lice (notamment dans la seconde et troisième de Mahler, la cinquième de Bruckner, la seconde de Brahms ou la mer de Debussy...). Simplement voilà, à l'époque où la communication est reine, ce n'est pas un chef charismatique ou sexy et l'homme est plutôt réservé, voire timide. Il est donc plus difficile à "marketer" qu'un Karajan ou qu'un Bernstein pour citer deux de ses principaux rivaux de la période 60-90. Il n'en reste pas moins que, sans le parasitage de l'image et en se limitant à ses qualités musicales et à sa seule discographie, c'est un géant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvain
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 22
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Jeu 6 Mar 2014 - 11:13

hugo75 a écrit:
fomalhaut a écrit:
Pendant longtemps, j'ai considéré Haitink comme un "usurpateur" et ce, d'autant plus que ses enregistrements à la tête du Concertgebouw ou du London Phillharmonic (Les années Philips) me semblaient être d'une honnête médiocrité pour ne pas dire plus.

En désaccord total avec cela. Les premières gravures de Bernard Haïtink avec Amsterdam sont souvent sorties victorieuses d'écoutes comparées en aveugle organisées par Répertoire, Classica ou disques en lice (notamment dans la seconde et troisième de Mahler, la cinquième de Bruckner, la seconde de Brahms ou la mer de Debussy...). Simplement voilà, à l'époque où la communication est reine, ce n'est pas un chef charismatique ou sexy et l'homme est plutôt réservé, voire timide. Il est donc plus difficile à "marketer" qu'un Karajan ou qu'un Bernstein pour citer deux de ses principaux rivaux de la période 60-90. Il n'en reste pas moins que, sans le parasitage de l'image et en se limitant à ses qualités musicales et à sa seule discographie, c'est un géant.

J'adore Haitink mais un conseil : ne fais pas confiance aux écoutes comparées de Classica, ils ont une vénération pour Haitink et ont tendance à le célébrer partout même dans les choses les moins bonnes. Et leurs choix discographiques sont bien souvent contestables.
Il reste cependant l'un des grands maîtres du XXème siècle, assurément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Jeu 6 Mar 2014 - 11:25

Sylvain-Strauss a écrit:
hugo75 a écrit:
fomalhaut a écrit:
Pendant longtemps, j'ai considéré Haitink comme un "usurpateur" et ce, d'autant plus que ses enregistrements à la tête du Concertgebouw ou du London Phillharmonic (Les années Philips) me semblaient être d'une honnête médiocrité pour ne pas dire plus.

En désaccord total avec cela. Les premières gravures de Bernard Haïtink avec Amsterdam sont souvent sorties victorieuses d'écoutes comparées en aveugle organisées par Répertoire, Classica ou disques en lice (notamment dans la seconde et troisième de Mahler, la cinquième de Bruckner, la seconde de Brahms ou la mer de Debussy...). Simplement voilà, à l'époque où la communication est reine, ce n'est pas un chef charismatique ou sexy et l'homme est plutôt réservé, voire timide. Il est donc plus difficile à "marketer" qu'un Karajan ou qu'un Bernstein pour citer deux de ses principaux rivaux de la période 60-90. Il n'en reste pas moins que, sans le parasitage de l'image et en se limitant à ses qualités musicales et à sa seule discographie, c'est un géant.

J'adore Haitink mais un conseil : ne fais pas confiance aux écoutes comparées de Classica, ils ont une vénération pour Haitink et ont tendance à le célébrer partout même dans les choses les moins bonnes. Et leurs choix discographiques sont bien souvent contestables.
Il reste cependant l'un des grands maîtres du XXème siècle, assurément.

C'est plutôt la revue Répertoire, d'une toute autre tenue musicale que Classica, qui m'a donné envie de mieux connaitre ce chef et ses premières gravures avec Amsterdam. Et franchement, je ne le regrette pas : je n'ai, pour l'instant, écouté que 5 CD et déjà quelques coups de cœur : une 6ème de Bruckner d'un engagement frénétique, une 9ème du même très lyrique et cursive (23' pour le 1er mouvement contre 29' chez Giulini !) qui fuit toute grandiloquence et chante merveilleusement, une "Resurrection" de Mahler avec un finale d'un élan irrépressible (je me souviens encore de l'enthousiasme des journalistes de Répertoire à son égard) et des symphonies n° 2 et 3 de Brahms qui chantent de partout avec une magnifique tenue rythmique et quelques beaux pétages de plomb dignes de Munch dans les finales. Seules grosses déceptions pour l'instant : une 5ème de Tchaïkovsky beaucoup trop lourde et lente et une 4ème de Schumann, trop legato, lisse et indifférente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 824
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Jeu 6 Mar 2014 - 12:21

Sylvain-Strauss a écrit:
hugo75 a écrit:
fomalhaut a écrit:
Pendant longtemps, j'ai considéré Haitink comme un "usurpateur" et ce, d'autant plus que ses enregistrements à la tête du Concertgebouw ou du London Phillharmonic (Les années Philips) me semblaient être d'une honnête médiocrité pour ne pas dire plus.

En désaccord total avec cela. Les premières gravures de Bernard Haïtink avec Amsterdam sont souvent sorties victorieuses d'écoutes comparées en aveugle organisées par Répertoire, Classica ou disques en lice (notamment dans la seconde et troisième de Mahler, la cinquième de Bruckner, la seconde de Brahms ou la mer de Debussy...). Simplement voilà, à l'époque où la communication est reine, ce n'est pas un chef charismatique ou sexy et l'homme est plutôt réservé, voire timide. Il est donc plus difficile à "marketer" qu'un Karajan ou qu'un Bernstein pour citer deux de ses principaux rivaux de la période 60-90. Il n'en reste pas moins que, sans le parasitage de l'image et en se limitant à ses qualités musicales et à sa seule discographie, c'est un géant.

J'adore Haitink mais un conseil : ne fais pas confiance aux écoutes comparées de Classica, ils ont une vénération pour Haitink et ont tendance à le célébrer partout même dans les choses les moins bonnes. Et leurs choix discographiques sont bien souvent contestables.
Il reste cependant l'un des grands maîtres du XXème siècle, assurément.

C'est bien vrai, rien de tel que les écoutes comparées de l'actuel Classica et du défunt Répertoire pour ne pas acheter les meilleurs disques !


Dernière édition par fomalhaut le Jeu 6 Mar 2014 - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 824
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Jeu 6 Mar 2014 - 12:43

adriaticoboy a écrit:
fomalhaut a écrit:
Un peu de clarté : Bernard Haitink a été "propulsé" à la tête de l'orchestre du Concertgebouw alors que d'autres (Willem Van Otterloo, par exemple) avaient beaucoup plus de références pour prétendre à ce poste. Une promotion, peut-on présumer, pour des raisons apparemment obscures mais strictement néerlandaises.

Tu pourrais nous en en dire un peu plus ? Une histoire d'allégeance "politique" ?



Sinon, puisqu'on parle des relations de Haitink avec le Concertgebouw, un récent billet de Norman Lebrecht nous apprend qu'elles sont au plus mal...
http://www.artsjournal.com/slippeddisc/2014/03/just-in-bernard-haitink-says-he-wont-conduct-concertgebouw-again.html


Malheureusement non. Je me souviens avoir lu quelque chose à propos de la nomination de Haitink dans une revue étrangère à l'occasion de la mort de Willem Van Otterloo (1907-1978) qui avait été fort dépité, parait-il, de ne pas avoir eu ce poste. A l'époque (1978), je n'avais pas d'ordinateur pour "scanner" ce type de document !

Quoiqu'il en soit, il me semble également avoir lu qu'il y avait déjà eu fâcherie entre Bernard Haitink et le Concertgebouw quelques années après que Riccardo Chailly l'eut remplacé.

Les relations de cet orchestre avec ses chefs sont quelquefois étranges : ceux qui, comme moi, ont acheté la série des volumes de l'Anthologie du l'orchestre (Q Disc et RCO Live) ont pu lire dans l'un des fascicules que les relations entre Riccardo Chailly et l'orchestre avaient été souvent tendues ce qui est surprenant car Chailly a passé 16 ans, de 1988 à 2004, à la tête de cet orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 17 Fév 2016 - 19:51

hugo75 a écrit:
aurele a écrit:
http://www.deccaclassics.com/en/cat/4786360?

On trouve ses intégrales Beethoven, Mahler, Bruckner, Brahms, Schumann et Tchaikovsky.

Tout juste en précisant qu'il s'agit exclusivement des cycles symphoniques complets gravés avec Amsterdam. Donc pas de Chosta (seules les 5, 6, 8, 11, 12, 13 et 14 ont été faites avec le Concertgebouw et manifestement Decca ne veut pas plomber les ventes de cette intégrale sortie dans le cadre d'un autre coffret), de remakes (7, 8 et 9 de Bruckner, 4 et 7 de Mahler au début des années 80 avec encore Amsterdam) et de poèmes symphoniques ou assimilés (Strauss, Ravel, Debussy : ce n'est pas grave car je les ai déjà !). Pas de remastering non plus : il s'agit de la compilation des coffrets sortis pour le 65ème anniversaire d'Haïtink en 1994 mais le son en reste excellent. Et pas de pochettes d'origine. Mais à 60-70 euros, c'est quand même une aubaine.

Je connais très très bien les intégrales Bruckner, Mahler et Tchaikovsky. Il me semble que les enregistrements les plus anciens tels que Bruckner 3, 4, 7, 9 ou Mahler 2 et 3 sonnent nettement mieux qu'auparavant. Dans les plus récents (disons, depuis 1970) je ne détecte pas de différence. De toute façon, Philps+Concertgebouw = meilleure qualité sonore possible. Du moins jusqu'au milieu des années quatre-vingts, où un épaississement marqué de l'image sonore a 'staaskapellisé' le son de l'orchestre. (cf. anthologie orchestrale de Wagner, Neuvième de Schubert, seconde Neuvième de Bruckner).

Quoi qu'il en soit, l'intégrale Bruckner est un must dans son genre, c-à-d anticélibidachien. Le Beethoven est largué loin derrière par plusieurs autres malgré des interprétations jamais moins qu'honnêtes, les Brahms sont très beaux mais pas transcendants, les Schumann globalement réussis, les Tchaikovsky sont sublimés par la magie de l'orchestre (à son meilleur ici), et les Mahler sont une des plus belles intégrales dans leur genre, soit antibernsteinien. Fortement recommandé pour les Bruckner, Tchaikovsky et Mahler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4737
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Bernard Haitink   Mer 17 Fév 2016 - 21:47

Haitink, surtout dans Mahler (Adagietto de la Symphonie no.5) et aussi Beethoven (Concerto Empereur avec Arrau).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernard Haitink   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernard Haitink
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bernard Haitink
» Bernard Haitink et CSO a Pleyel, sept 2009
» Chostakovitch - Symphonie n°10
» Wagner - Ring - Haitink
» Pleyel 18 Juin LSO Haitink Pires Purcell Mozart Schubert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: