Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chostakovitch Symphonie n°5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Chostakovitch Symphonie n°5   Lun 19 Avr 2010 - 23:33

Comme il a déjà un fil sur la 4e et que la 3e n'est pas indispensable, je passe directement à la 5e.

Certainement l'oeuvre la plus jouée du compositeur. Pour des raisons historiques et après l'interruption des représentations de Lady Macbeth (l'article funeste de la Pravda)Chostakovitch rangea la 4e dans un tiroir (pendant 25 ans) et fit un virage à 180° avec cette 5e. Mais le tour de force est d'avoir su créer un chef-d'oeuvre dans un langage post-romantique à cette époque.
Elle fut créée en 1937 par Mravinsky à l'époque des purges staliniennes, il parait que la salle entière pleurait pendant le 3e mvt, ayant compris de quoi il s'agissait. Cette musique déborde d'émotions.

Concernant la discographie :

Kondrashin orch phil de Moscou (1964). Pour moi la plus réussie, une sorte de course à l'abîme.

Ančerl phil tchèque (1961) en studio et en live : un vision humaniste imcomparable. Le complément idéal du précédent.

Haitink CO Amsterdam (1981) . Une des grande réussite de son intégrale, sincérité & grandeur.

Mravinsky, le créateur. (1954) Je vais peut-être en choquer certains, mais pour moi il vient après. Je trouve ça trop froid, mais c'est à connaitre...

Sinon les bonnes versions ne manquent pas. J'ai écouté une version de Maxime Chostakovitch il y a longtemps qui m'avait fait une forte impression.
Sinon j'ai un bon souvenir de Bernstein, Bychkov etc...


Dernière édition par Utnapishtim le Lun 19 Avr 2010 - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Lun 19 Avr 2010 - 23:35

Pour moi aussi, Kondrachine avant tout, mais Mra et Haitink sont très loin d'être médiocrement convaincants. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Lun 19 Avr 2010 - 23:37

J'aime beaucoup Kondrachine et Haitink. Je ne connais pas les autres.

Et Sanderling, comment est-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Lun 19 Avr 2010 - 23:45

Hippolyte a écrit:
J'aime beaucoup Kondrachine et Haitink. Je ne connais pas les autres.

Et Sanderling, comment est-il ?

Je ne me souviens plus trop de Sanderling, qui ne m'a jamais entièrement convaincu dans Chosta, sauf pour la 15e. Je n'aime pas sa 8e.
Je vais essayer de réécouter ses 1,5 et 6.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Lun 19 Avr 2010 - 23:48

Bernstein, encore superbe ici! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strad78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 53
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Lun 19 Avr 2010 - 23:52

L'essentiel est dit :

Haitink : version avec un orchestre somptueux ; un des sommets de son intégrale des années 80 (commencée avec le London Philarmonic et qui a basculé sur le concertgebouw avec la 5e précisément)

Mravinski, "l'homme qui ne rit jamais" (voir les vidéos sur youtube), impressionnant dans cette oeuvre qu'il a créé (un enregistrement effectué peu de temps après la création a été donné dans les années '90 comme disque-prime)

Kondrachine, évidemment

... et Sanderling dans une interprétation très charpentée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 20 Avr 2010 - 1:03

J'en avais parlé dans le fil "fourre-tout", mais pour la 5e, il faut absolu connaître Mitropoulos.

Octavian a écrit:
Personne n'en ayant parlé dans les 19 pages précédentes sauf erreur de ma part, je vais faire un peu de réclame pour:



cette version de la Symphonie n°5: New York Philharmonic, direction Dmitri Mitropoulos, 1953.

C'est édité chez Sony, collection "Grand répertoire". Le CD semble indisponible à la vente -selon Amazon-, mais il y a sans doute encore moyen de le croiser ailleurs (occasion, médiathèque...). J'ai l'impression - mais je n'en suis pas complètement sûr - que c'est le même enregistrement que l'on trouve sur un CD Urania intitulé "Dimitri Mitropoulos 1952-1953", toujours disponible, lui.

Ce n'est peut-être pas une version "de référence" car Mitropoulos propose une lecture assez personnelle de cette œuvre, mais c'est véritablement à connaître. Lecture très expressive, voire expressionniste par moments. Le IIe mouvement Allegretto a à certains instants des allures de score de film d'épouvante. Le IIIe mouvement Largo est un abîme de désespoir sans nom (ni fond). Quant au début "martelé" du IVe mouvement Allegro non troppo, il est -littéralement- à tomber par terre!

C'est tour à tour grandiose, inquiétant, splendide, oppressant, perturbant... un enregistrement qui ne peut produire que de fortes émotions. J'avoue avoir un peu de mal à revenir après avoir entendu ça à la version de mon intégrale Barshai - que je trouve très bien dans l'ensemble, là n'est pas la question, mais... la 5e par Mitropoulos est vraiment une expérience marquante!

Sur le disque Sony, la 5e mitropoulossienne est couplée avec une 6e interprétée par le Pittsburgh Symphony Orchestra sous la houlette de Fritz Reiner en 1945, qui vaut également le détour (prévoyez de vous vêtir chaudement, l'ambiance est plutôt sibérienne), même si elle me fait personnellement moins d'effet...

-- Petite rectification durant réécoute de la 6e par Reiner: Quoique...

Ludovyk a écrit:
+1.

Mitropoulos enregistra aussi pour CBS la Dixième, avec le Philharmonique de New York, qui est à mon avis l'une des versions plus profondes que j'ai eu l'occasion d'entendre de cette oeuvre. Jamais le fameux portrait de Staline n'a été rendu d'une manière aussi sinistre.

Je crois qu'il serait temps de revendiquer Mitropoulos comme l'un des chefs plus importants du XXème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 20 Avr 2010 - 2:27

Octavian a écrit:
J'en avais parlé dans le fil "fourre-tout", mais pour la 5e, il faut absolu connaître Mitropoulos.

J'adore ce chef, et il va falloir que je trouve cette version. Merci ! mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 47
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 22 Juin 2010 - 22:56

Je viens donc d'écouter cette symphonie dans la version Ashkenazy. Il me faudra d'autres écoutes pour me faire une idée précise. Pour l'instant, j'ai surtout accroché sur les mouvements centraux. Le mouvement lent est vraiment splendide Sad .
J'ai eu du mal à me retrouver dans la forme des mouvements extrèmes, mais comme je le disais plus haut, ce n'est pas si simple après une seule écoute.

A réécouter donc. Je vais aussi me faire la 4ème très prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16349
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 22 Juin 2010 - 23:01

Oui, la quatrieme te parlera plus (plus mahlerienne). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 876
Age : 49
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 22 Juin 2010 - 23:52

J'aime beaucoup Bychkov Embarassed (Pas taper. Laughing ) , c'était son tout premier disque, avec Berlin, avant que sa carrière ne parte en vrille.

Sérieusement, le climat lunaire des mouvements lents, la tension , les ruptures; je ne me suis jamais lassé de cette version .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mer 23 Juin 2010 - 0:02

Iskender a écrit:
J'aime beaucoup Bychkov Embarassed (Pas taper. Laughing ) , c'était son tout premier disque, avec Berlin, avant que sa carrière ne parte en vrille.

Sérieusement, le climat lunaire des mouvements lents, la tension , les ruptures; je ne me suis jamais lassé de cette version .

C'est très bien en effet. Je me souviens d'une 5e avec l'orchestre de Paris juste avant qu'il n'en devienne le chef, et c'était roboratif ! thumright D'ailleurs il parait qu'il a joué il y a peu une très belle 4e à Paris :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Jeu 16 Juin 2011 - 22:56

Je continue mes discographies "complètes" des symphonies de Chostakovitch par cette cinquième dont j'ai trouvé 109 versions différentes !

Discographie de la Cinquième Symphonie

Années 30 - 40 :

- Ievguéni Mravinski, Orchestre philharmonique de Leningrad - 27 mars 1938
- Léopold Stokowsky – Orchestre de Philadelphie – 20/04/1939 - Pearl / Dutton
- Léonard Bernstein – Orchestre Philharmonique de New York – 1945 - Symposium

Années 50 :

- Artur Rodzinski – Cleveland Orchestra – 1950 - Naxos
- Jascha Horenstein – Vienna Pro Muscia – 1952 – Vox
- Dimitri Mitropoulos - New York Philharmonic - 1952 – Urania
- Vladimir Golschmann – Orchestre Symphonique de Saint Louis – 15/12/1953 – EMI
- Evgeny Mravinsky – Orchestre Philharmonique de Leningrad – 2/04/1954 -Melodiya
- Sergiu Celibidache - RAI de Turin - 21/02/1955 – Arkadia
- Alexander Gauk - Ussr State Symphony Orchestra - 4/12/1957 - Brilliant
- Léopold Stokowsky – New York Stadium Symphony Orchestra – 1958 – Philips / Urania
- Léonard Bernstein – New York Philharmonic Orchestra – 1959 – Sony
- Howard Mitchelle – National Symphony Orchestra – 1959 – RCA
- Léonard Bernstein – New York Philharmonic Orchestra – 16/08/1959 – Orféo

Années 60 :

- Witold Rowicki - Warsaw National Philharmonic Orchestra - 1960 – DG
- Stanislaw Skrowaczewski – Orchestre du Minnesota – 1961 – Philips
- Karel Ancerl – Orchestre Philharmonique Tchèque – 1961 – Supraphon
- Karel Ancerl – Orchestre Philharmonique Tchèque – 1961 Live – Praga
- Constantin Silvestri – Orchestre Philharmonique de Vienne - 1962 – D Classics
- Istvan Kertesz – Orchestre de la Suisse Romande - 1962
- John Barbirolli - Hallé Orchestra – 1963 – BBC Legends
- Kirill Kondrashin – Orchestre Philharmonique de Moscou - 1964 – Melodiya
- Léopold Stokowsky – Orchestre Symphonique de Londres – 17/09/1964 – BBC Legends / Carlton
- André Previn – London Symphony Orchestra - 1965 – RCA
- Eugène Ormandy – Philadelphia Orchestra – 8/04/1965 – Sony
- Kurt Sanderling – Orchestre Symphonique de Berlin – 3/10/1966 – Harmonia Mundi
- Evgeny Mravinsky – Orchestre Philharmonique de Leningrad – 1966 - Russian Disc
- Evgeny Mravinsky – Orchestre Philharmonique de Leningrad – 6/05/1967 - Praga
- Zdenek Kosler – Orchestre Philharmonique Tchèque – 1967 – Praga
- Dmitri Kitayenko - Moscow Philharmonic Orchestra – 17/11/1968 – Russian Disc

Années 70 :

- Maxim Shostakovich - USSR Symphony Orchestra - 1970 – RCA
- Evguéni Mravinski, Orchestre philharmonique de Leningrad - 26/05/1973 - Altus
- Massimo Freccia – Royal Philharmonic Orchestra – 1974 –
- Paavo Berglund – Bournemouth Symphony Orchestra - 1976 – EMI
- Evgeny Svetlanov – Orchestre Symphonique de Londres – 28/08/1978 – BBC Legends
- Léonard Bernstein - New York Philharmonic – 1979 – CBS Records / Sony

Années 80 :

- Yuri Temirkanov – Orchestre Symphonique d’URSS – 14/06/1981 – Russian Revelation
- Lorin Maazel – Orchestre de Cleveland – 1981 - Telarc
- Bernard Haitink – Royal Concertgebow Orchestra – 1981 – Decca
- Mstislav Rostropovich – National Symphony Orchestra – 1982 – DG
- Kurt Sanderling – Orchestre Symphonique de Berlin – 1982 – Berlin Classics / Edel
- Gennady Rozhdestvensky - USSR Ministry of Culture Symphony Orchestra – 1984 - Melodiya
- Evgeny Mravinsky – Orchestre Philharmonique de Leningrad – 4/04/1984 - Erato
- Herbert Kegel – Orchestre Symphonique de la Radio de Leipzig – 1986 – Weitblick
- Yuri Ahronovitch - Stockholm Philharmonic Orchestra – 1986 – BIS
- Semyon Bychkov - Berliner Philharmoniker - 1986 – Philips
- Léonard Slatkin – Orchestre Symphonique de Saint Louis – 23/04/1986 - RCA
- Vladimir Ashkenazy – Royal Philharmonic Orchestra – 1987 - Decca
- Armin Jordan – Orchestre de la Suisse Romande - 1987 - Cascavelle
- Ladislav Slovak - Slovak Radio Symphony Orchestra (Bratislava) – 1987 - Naxos
- Neeme Jarvi – Scottish National Orchestra - 1988 - Chandos
- Eliahu Inbal – Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort – 1988 – denon
- Yoel Levi – Orchestre Symphonique d’Atlanta – 1989 – Telarc
- Mark Ermler – Orchestre du Bolshoï -1989 – MCA

Années 90 :

- Enrique Bátiz – Royal Philharmonic Orchestra – 1990 ? - Pickwick
- Alexander Rahbari - BRT Philharmonic Orchestra – 1990 - Naxos
- Stanislaw Skrowaczewski - Hallé Orchestra – 1990 – Carlton / IMP / Halle Concerts Society
- Eliahu Inbal – Orchestre Symphonique de Vienne – 1990 - Denon
- Maxime Chostakovitch – Orchestre Symphonique de Londres – 1990 - Collins
- Alexander Dmitriev – Orchestre Symphonique de Leningrad – 1990 – Linn
- Vladimir Fedosseyev – Orchestre de la Radio de Moscou – 1991 – JVC
- James DePreist – Orchestre Philharmonique d’Helsinki - 1992 – Ondine
- Riccardo Muti – Orchestre de Philadelphie – 1992 – EMI
- Evgeny Svetlanov – Orchestre Symphonique de la federation de Russie – 1993 ? – Canyon
- Sir Georg Solti – Orchestre Philharmonique de Vienne – 1993 - Decca
- Pierre Dominique Ponnelle – Orchestre Philharmonique de Minsk – 1994 – Musicaphon
- Elbert Lechtman Steinberg - Bohuslav Martinu Philharmonic Orchestra – 1994 - DeutscheSchallplatten
- Benjamin Zander - Boston Philharmonic Orchestra – 11/09/1994 - Carlton
- Mstislav Rostropovich – National Symphony Orchestra – 1994 – Teldec
- Sir Charles Mackerras – Royal Philharmonic Orchestra - 1994 – Intersound / RPO
- Yuri Temirkanov – Orchestre Philharmonique de Saint Petersbourg – 1995 – RCA
- Rudolf Barshai - WDR Sinfonieorchester Köln – 1995 - Brilliant
- Maxim Chostakovitch – Orchestre Symphonique de Prague – 1996 – Supraphon
- Mark Gorenstein – Orchestre Symphonique de Russie – 1996 - PopeMusic
- Mariss Jansons – Orchestre Philharmonique de Vienne – 1997 – EMI
- Tadaaki Otaka – Nippon Symphony Orchestra – 1997 ? – Classic FM
- Mark Wigglesworth - BBC National Orchestra of Wales – 1997 - BIS
- Kazushi Ono - Badische Staatskapelle Karlsruhe – 1997 – Antes
- Andrew Litton - Dallas Symphony Orchestra – 1998 – Delos
- Theodore Kuchar - National Symphony Orchestra of Ukraine – 1999 – Amadis
- Pavel Kogan – Moscow State Symphony Orchestra - 1999 – Classic Records
- Rico Saccani – Budapest Philharmonic Orchestra - 1999 – BPO Live

Années 2000 :

- Vladimir Spivakov – Orchestre National de Russie – 2000 - Well-Tempered Prod
- Wolfgang Sawallisch - The Philadelphia Orchestra – 9/05/2000
- Vladimir Ashkenazy – Philharmonia Orchestra – 2001 - Signum
- Oleg Caetani - Giuseppe Verdi Symphony Orchestra of Milan – 2001 – Arts Music
- Valery Gergiev – Orchestre du Théatre Mariinsky – 2002 – Philips
- Roman Kofman - Beethoven Orchester Bonn – 2003 – MDG
- Tomomi Nishimoto - Bolshoi Symphony Orchestra - 2003 – King Records
- Dmitri Kitayenko - Gürzenich Orchestra of Cologne – 2003 - Capriccio
- Kurt Masur – Orchestre Philharmonique de Londres – 2004 – LPO
- Mstislav Rostropovich – London Symphony Orchestra – 2004 – LSO Live
- Gerard Schwarz - Seattle Symphony Orchestra – 2004 – Artek
- Martin Elmquist – Luxembourg Philharmonia – 2004 - Classico
- Yuri Temirkanov - St. Petersburg New Philharmonic Orchestra – 2005 - Warner
- Gunther Herbig -Rundfunk-Sinfonieorchester Saarbrücken – 2005 – Berlin Classics
- Jaap van Zweden - Royal Flemish Philharmonic – 2006 – Ambroisie
- Christoph Eschenbach - Philadelphia Orchestra – 2006 - Ondine
- Yakov Kreizberg - Russian National Orchestra – 2006 – Pentatone
- Lorin Maazel – Orchestre Philharmonique de New York – 2006 – DG
- Michael Tilson Thomas - San Francisco Symphony – 2007 - San Francisco Symphony
- Vasily Petrenko - Royal Liverpool Philharmonic Orchestra – 2008 – Naxos
- Philippe Entremont - Shenzhen Symphony Orchestra – 2008 – Cascavelle
- Myung-Whun Chung – Chicago Symphony Orchestra - 2008

Sans dates trouvées ( si vous les connaissez, vous pouvez les signaler Very Happy ) :

- Yuri Simonov – Orchestre Philharmonique de Moscou - ? – Russian Music Society
- Jun’Ichi Hirokami – Noorköping Symphony Orchestra - ?
- Justus Frantz - Philharmonia of the Nations - ? - Philharmonia of the Nations
- Leon Botstein – American Symphony Orchestra - ?
- Fernando Lozano – Mexico City Philharmonic Orchestra - ?



Dernière édition par vincent.1976 le Ven 17 Juin 2011 - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Jeu 16 Juin 2011 - 23:08

Quel travail de forçat ! Bravo Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Jeu 16 Juin 2011 - 23:18

Siegmund a écrit:
Quel travail de forçat ! Bravo Cool

+1 mains

Il existe deux versions Ančerl. Le studio du 11-14/11/1961 et un live également de 1961 (sans plus de précisions ) édité par Praga et couplé avec des lives des 7e et 9e.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 17 Juin 2011 - 7:38

Utnapishtim a écrit:
Siegmund a écrit:
Quel travail de forçat ! Bravo Cool

+1 mains

Il existe deux versions Ančerl. Le studio du 11-14/11/1961 et un live également de 1961 (sans plus de précisions ) édité par Praga et couplé avec des lives des 7e et 9e.

Merci pour cette précision, je rajoute donc cette 107ème version. mains (En fait, je croyais que c'était la même version)

Et merci pour vos compliments Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 51
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 17 Juin 2011 - 10:14

Bravo aussi pour ce travail.
A rajouter aussi la version de Mravinsky du 26.5.1973 avec le Leningrad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 17 Juin 2011 - 10:26

Mais mais mais... Il en manque un, et pas des moindres : Ievguéni Mravinski, Orchestre philharmonique de Leningrad, 27 mars 1938. Premier enregistrement mondial de l'œuvre, et premier enregistrement commercial de Mravinski.

Je l'ai, mais le transfert est assez récent (1998), donc ce n'est pas vraiment libre, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 17 Juin 2011 - 11:54

Je l'ai moi aussi, c'était un cadeau de la Fnac ! C'est Chosta tout court qui n'est pas libre de droits, malheureusement…

Pour Gauk, je pourrai te dire ça quand mes CD ne seront plus en cartons. Sad

gilles78 a écrit:
A rajouter aussi la version de Mravinsky du 26.5.1973 avec le Leningrad.

Elle est parue chez Altus, c'est un enregistrement effectué à Tokyo pendant les tournées de Mravinsky. Ces enregistrements ne sont pas encore référencés. Ils sont en vente sur HMV Japan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 17 Juin 2011 - 11:57

Mariefran a écrit:
C'est Chosta tout court qui n'est pas libre de droits, malheureusement…

Suis-je bête, bien sûr, la question est réglée...
Revenir en haut Aller en bas
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 17 Juin 2011 - 19:04

Merci pour ces deux versions que je n'avais pas trouvé durant mes recherches Embarassed

En même temps, l'enregistrement historique de 1938 n'ayant été distribué que sous forme de cadeau par la Fnac...
Je lis d'ailleurs que c'est JVC qui a réalisé le remastering.

Et je vois que chez Price Minister quelqu'un le vend à 250 € affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 17 Juin 2011 - 19:22

vincent.1976 a écrit:
Merci pour ces deux versions que je n'avais pas trouvé durant mes recherches Embarassed

En même temps, l'enregistrement historique de 1938 n'ayant été distribué que sous forme de cadeau par la Fnac...
Je lis d'ailleurs que c'est JVC qui a réalisé le remastering.

Et je vois que chez Price Minister quelqu'un le vend à 250 € affraid

J'ai pas le souvenir que c'était un cadeau de la Fnac. Un cadeau, ça oui, mais je sais plus d'où. En tout cas ça date de l'époque (bénie pour les portefeuilles) où le catalogue Melodiya était géré par BMG.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Lun 19 Mar 2012 - 18:11

Je relis ce fil en écoutant la version, un peu plate, de Jansons. Alors, la Gauk, ça date du 4/12/1957 et c'est un live. Comme Vincent ne vient plus, je vais éditer son message…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 20 Mar 2012 - 1:35

Xavier a écrit:
Bernstein, encore superbe ici! Very Happy

J'ai énormément de mal avec Bernstein dans Chostakovitch, et encore plus dans cette cinquième. Je trouve le son vraiment trop rond, notamment dans le Moderato, et le Largo m'a toujours paru un peu confus.

J'aime particulièrement la lecture très acérée de Mravinsky, notamment dans le final du Largo tout à fait étourdissant de maîtrise et de tenue.
Kondrashin est une très bonne référence également, c'est peut-être la version la plus égale sur l'ensemble des mouvements.

La version d'Haitink est très correcte, dans le haut du panier de ses chosta. Le premier mouvement n'est pas entièrement à mon goût, il verse parfois dans un sirupeux et un tempo relativement inadéquat au propos de l'oeuvre à mon sens.

J'ai entendu quelques autres versions - bien moins notables -, dont un Myung-Whun Chung à mon sens catastrophique. Jansons (1997) est intéressant mais parfois un peu monolithique et les cordes manquent par moment de pertinence (c'est très mauvais dans le final du Largo par exemple). Je connais d'une écoute Solti et Muti totalement anecdotiques.


Au final Mravinsky (1954) reste pour moi insurpassé, notamment dans le Largo donc, et dans un dernier mouvement étourdissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 20 Mar 2012 - 19:21

Mariefran a écrit:
Je relis ce fil en écoutant la version, un peu plate, de Jansons. Alors, la Gauk, ça date du 4/12/1957 et c'est un live. Comme Vincent ne vient plus, je vais éditer son message…

Comme j'ai reçu un mail d'information d'une réponse sur le sujet je suis passé. Je suis complètement débordé, à mon plus grand regret, et du coup, c'est vrai que je passe plus Crying or Very sad sauf si je reçois un mail de réponse à sujet Wink

Tu as édité mon message alors ? (Si oui, tu as bien fait ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 11 Mai 2012 - 2:57

Ben. a écrit:
Xavier a écrit:
Bernstein, encore superbe ici! Very Happy

J'ai énormément de mal avec Bernstein dans Chostakovitch, et encore plus dans cette cinquième. Je trouve le son vraiment trop rond, notamment dans le Moderato, et le Largo m'a toujours paru un peu confus.

J'aime particulièrement la lecture très acérée de Mravinsky, notamment dans le final du Largo tout à fait étourdissant de maîtrise et de tenue.
Kondrashin est une très bonne référence également, c'est peut-être la version la plus égale sur l'ensemble des mouvements.

La version d'Haitink est très correcte, dans le haut du panier de ses chosta. Le premier mouvement n'est pas entièrement à mon goût, il verse parfois dans un sirupeux et un tempo relativement inadéquat au propos de l'oeuvre à mon sens.

Si on regarde les indications de tempo de la partition, Bernstein, Solti ou Haitink sont pile dessus, alors que Kondrachine va beaucoup plus vite que demandé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 11 Mai 2012 - 11:10

Xavier a écrit:
Ben. a écrit:
Xavier a écrit:
Bernstein, encore superbe ici! Very Happy

J'ai énormément de mal avec Bernstein dans Chostakovitch, et encore plus dans cette cinquième. Je trouve le son vraiment trop rond, notamment dans le Moderato, et le Largo m'a toujours paru un peu confus.

J'aime particulièrement la lecture très acérée de Mravinsky, notamment dans le final du Largo tout à fait étourdissant de maîtrise et de tenue.
Kondrashin est une très bonne référence également, c'est peut-être la version la plus égale sur l'ensemble des mouvements.

La version d'Haitink est très correcte, dans le haut du panier de ses chosta. Le premier mouvement n'est pas entièrement à mon goût, il verse parfois dans un sirupeux et un tempo relativement inadéquat au propos de l'oeuvre à mon sens.

Si on regarde les indications de tempo de la partition, Bernstein, Solti ou Haitink sont pile dessus, alors que Kondrachine va beaucoup plus vite que demandé...

Pourtant, Haintink, c'est quasiment 2 minutes de plus, sur le premier mouvement, que Bernstein. Y'en a un qui risque donc de ne pas être "pile dessus", non? Wink

D'ailleurs, le tempo, j'en parle pour Haintink, uniquement. Ce qui me gêne chez Bernstein, c'est d'abord une lecture un peu embrouillée et un rendu de l'orchestre qui n'est pas à mon sens pas pertinent dans cette symphonie. Après, je suis partisan d'une lecture acérée, comme je le disais, très sèche, qui semble mieux répondre aux thématiques que je lis dans l'oeuvre, à son contexte, à la signification que je tends à accorder à cette musique. Mais bon en même temps je n'aime Bernstein presque nulle part alors...
Et puis, Solti, ça n'est vraiment pas le repertoire où je le trouve le plus inspiré. Je n'ai absolument rien retenu de cette écoute, mais sur le moment, ça m'avait paru quand même beaucoup trop neutre comme lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 11 Mai 2012 - 13:39

Ben. a écrit:
Xavier a écrit:
Si on regarde les indications de tempo de la partition, Bernstein, Solti ou Haitink sont pile dessus, alors que Kondrachine va beaucoup plus vite que demandé...

Pourtant, Haintink, c'est quasiment 2 minutes de plus, sur le premier mouvement, que Bernstein. Y'en a un qui risque donc de ne pas être "pile dessus", non? Wink

Je ne sais pas quelles versions tu as, mais moi j'ai 17'50 pour Bernstein avec New York et 18'05 pour Haitink dans son intégrale.
On est loin des 13'37 de Kondrachine qui prend un tempo qui n'a réellement rien à voir avec ce qui est écrit sur la partition.
Après, on a le droit de préférer Kondrachine quand même bien sûr, et moi-même j'aime beaucoup, mais il faut quand même avoir à l'esprit que les deux autres ne sont en rien trop lents du moins d'un point de vue mathématique, c'est le tempo de Kondrachine qui est une liberté vis-à-vis de la partition.
Pour Solti, il prend le bon tempo au départ, c'est ensuite qu'il est de temps en temps plus rapide qu'Haitink et Bernstein. (puisqu'il fait 2 minutes de moins)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 11 Mai 2012 - 14:27

Xavier a écrit:
Ben. a écrit:
Xavier a écrit:
Si on regarde les indications de tempo de la partition, Bernstein, Solti ou Haitink sont pile dessus, alors que Kondrachine va beaucoup plus vite que demandé...

Pourtant, Haintink, c'est quasiment 2 minutes de plus, sur le premier mouvement, que Bernstein. Y'en a un qui risque donc de ne pas être "pile dessus", non? Wink

Je ne sais pas quelles versions tu as, mais moi j'ai 17'50 pour Bernstein avec New York et 18'05 pour Haitink dans son intégrale.
On est loin des 13'37 de Kondrachine qui prend un tempo qui n'a réellement rien à voir avec ce qui est écrit sur la partition.
Après, on a le droit de préférer Kondrachine quand même bien sûr, et moi-même j'aime beaucoup, mais il faut quand même avoir à l'esprit que les deux autres ne sont en rien trop lents du moins d'un point de vue mathématique, c'est le tempo de Kondrachine qui est une liberté vis-à-vis de la partition.
Pour Solti, il prend le bon tempo au départ, c'est ensuite qu'il est de temps en temps plus rapide qu'Haitink et Bernstein. (puisqu'il fait 2 minutes de moins)

On ne parle peut-être pas de la même version de Bernstein: 16'13 pour la mienne (1959). Après j'ai aussi 17'40 pour la version 1980, et je crois que tu dois faire référence à cette version (encore inférieure à celle de 1959, pour moi, ce qui est logique au vu des critères que j'ai énoncé précédemment).
Encore une fois, le choix des tempi n'est, à la limite, pas l'élément le plus dérangeant dans ces versions: Bernstein mouture 1980, comme Solti, sur-jouent à mon sens la tension dramatique. Je trouve, aussi, que cette seconde version Bernstein est une compilation peu ou prou de pas mal des tics du chef, qui personnellement me déragent souvent. Et c'est surtout ce mouvement lent qui me déplaît: totalement romantisé, je trouve, avec moult legatos sirupeux, qui me donnent l'impression d'écouter l'Adagio de Barber revisité sauce russe. A contrario, par exemple, de ce que propose Mravinksy, même dans sa version 1973, la moins aboutie selon moi.

Après, je ne suis pas catégorique, il y a de belles choses chez Solti comme chez Bernstein. Le premier mouvement de Solti n'est pas mauvais, loin de là, et l'orchestre aidant, c'est quand même très clair, très détaillé comme interprétation.

Dans le genre enregistrement typique et fascinant, il y a aussi Rodzinski avec New York.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 11 Mai 2012 - 15:23

Xavier a écrit:
Ben. a écrit:
Xavier a écrit:
Si on regarde les indications de tempo de la partition, Bernstein, Solti ou Haitink sont pile dessus, alors que Kondrachine va beaucoup plus vite que demandé...

Pourtant, Haintink, c'est quasiment 2 minutes de plus, sur le premier mouvement, que Bernstein. Y'en a un qui risque donc de ne pas être "pile dessus", non? Wink

Je ne sais pas quelles versions tu as, mais moi j'ai 17'50 pour Bernstein avec New York et 18'05 pour Haitink dans son intégrale.
On est loin des 13'37 de Kondrachine qui prend un tempo qui n'a réellement rien à voir avec ce qui est écrit sur la partition.
Après, on a le droit de préférer Kondrachine quand même bien sûr, et moi-même j'aime beaucoup, mais il faut quand même avoir à l'esprit que les deux autres ne sont en rien trop lents du moins d'un point de vue mathématique, c'est le tempo de Kondrachine qui est une liberté vis-à-vis de la partition.
La nécessité d'appliquer à la lettre les tempi indiqués par Chostakovitch a été remise en question par le compositeur lui-même. Mravinsky a notoirement joué presque toujours plus rapidement que ce que Chostakovitch demandait, et ces changements de tempi ont été approuvés par le compositeur dès les répétitions.
Et il y a de nombreux écrits assassins de Chostakovitch concernant les orchestres occidentaux jouant sa musique, dénonçant une attitude trop scolaire vis-à-vis de la partition ainsi qu'un manque global d'engagement (mezzo-fortistes !!).
Pour revenir à Bernstein, Chostakovitch doit être le compositeur où je l'apprécie le moins (alors que je l'adore presque partout ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 11 Mai 2012 - 15:26

alexandre. a écrit:
La nécessité d'appliquer à la lettre les tempi indiqués par Chostakovitch a été remise en question par le compositeur lui-même. Mravinsky a notoirement joué presque toujours plus rapidement que ce que Chostakovitch demandait, et ces changements de tempi ont été approuvés par le compositeur dès les répétitions.
Et il y a de nombreux écrits assassins de Chostakovitch concernant les orchestres occidentaux jouant sa musique, dénonçant une attitude trop scolaire vis-à-vis de la partition ainsi qu'un manque global d'engagement (mezzo-fortistes !!).

Bien sûr, les tempi de Kondrachine ou Mravinsky fonctionnent très bien, je suis d'accord là-dessus, mais si Chostakovitch n'a pas modifié sa partition, alors le fait de respecter l'indication demandée ne peut tout de même pas être considéré comme systématiquement scolaire ou comme donnant un résultat trop lent...
Dans l'ensemble, pour les passages plus lents ou sereins de ce premier mouvement, je trouve Kondrachine trop rapide. Idem pour le mouvement lent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 11 Mai 2012 - 15:56

Xavier a écrit:
alexandre. a écrit:
La nécessité d'appliquer à la lettre les tempi indiqués par Chostakovitch a été remise en question par le compositeur lui-même. Mravinsky a notoirement joué presque toujours plus rapidement que ce que Chostakovitch demandait, et ces changements de tempi ont été approuvés par le compositeur dès les répétitions.
Et il y a de nombreux écrits assassins de Chostakovitch concernant les orchestres occidentaux jouant sa musique, dénonçant une attitude trop scolaire vis-à-vis de la partition ainsi qu'un manque global d'engagement (mezzo-fortistes !!).

Bien sûr, les tempi de Kondrachine ou Mravinsky fonctionnent très bien, je suis d'accord là-dessus, mais si Chostakovitch n'a pas modifié sa partition, alors le fait de respecter l'indication demandée ne peut tout de même pas être considéré comme systématiquement scolaire ou comme donnant un résultat trop lent...
Non, non, je ne dis pas que respecter les indications est nécessairement scolaire, si elles sont là, il y a bien une raison. Mais sur les questions de tempi et de nuances, Chostakovitch ne faisait aucune objection aux musiciens qui les exacerbaient, bien au contraire, donc il me semble difficile de vouloir un strict respect de la partition, ensuite évidemment notre goût nous portera sur des choses plus ou moins rapides. Il était vraiment très déçu de l'interprétation de ses œuvres à l'Ouest dans les années 50.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mer 8 Mai 2013 - 0:10

vincent.1976 a écrit:
Je continue mes discographies "complètes" des symphonies de Chostakovitch par cette cinquième dont j'ai trouvé 109 versions différentes !

Félicitations pour le travail de recension ! Bravo.

Concernant Rodzinski, Naxos propose effectivement de télécharger une version prétendument de 1950.
Or, il s'agit vraisemblablement là du repiquage d'un disque Columbia capté en février 1942 avec le Cleveland Orchestra.
Ce chef polonais réenregistra cette symphonie en octobre 1954 pour le label Westminster, avec le Royal Philharmonic.
On trouve aussi un exceptionnel live du 24 février 1946 avec le New York Philharmonic : survolté !

Par ailleurs, on peut ajouter à ta liste de 109 versions :

Ernest Borsamsky, Orchestre symphonique de la Radio de Berlin (Urania, 1949)
Witold Rowicki, London Symphony Orchestra (Philips, 1967)
Andre Previn, Chicago Symphony Orchestra (Emi, 1977)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Dim 29 Sep 2013 - 15:26

Very Happy DG réédite l'enregistrement de Witold Rowicki avec l'Orchestre philharmonique de Varsovie :

http://www.amazon.fr/Valse-Symphonie-Concerto-pour-piano/dp/B00D6KUO3O



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Dim 20 Oct 2013 - 2:36

Inbal avec Francfort, chez Denon, n'a été que cité jusqu'ici.



Ce qui me paraît singulier, c'est la finesse de la pâte orchestrale, la clarté des timbres, tout cela accentué par la superbe prise de son Denon.
Au niveau des tempi, c'est plutôt dans la moyenne occidentale disons (nettement moins rapide que les Mravinsky ou Kondrachine) mais sans mollesse aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Dim 20 Oct 2013 - 20:41

Je n'ai jamais entendu cet enregistrement à Francfort (on ne le trouve qu'à prix d'or sur le marché de l'occasion), mais je connais celui d'Inbal avec le Wiener Symphoniker (dans le cadre de son intégrale avec cet orchestre).
 
Pas de souvenir particulier : rien de mauvais, mais rien de bien caractéristique non plus.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mer 6 Nov 2013 - 23:46

vincent.1976 a écrit:

Je continue mes discographies "complètes" des symphonies de Chostakovitch par cette cinquième dont j'ai trouvé 109 versions différentes !

[...]

- Howard Mitchelle – National Symphony Orchestra – 1959 – RCA

Confused Je ne crois pas que cette version ait été rééditée en CD...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Jeu 7 Nov 2013 - 3:01

Il y a un disque MCA Millenium Classics (ex-Westminster) qui couple les symphonies 1 et 5 interprétées par Rodzinski et Mitchell, mais je ne sais pas qui joue quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Jeu 7 Nov 2013 - 23:47

André a écrit:

Il y a un disque MCA Millenium Classics (ex-Westminster) qui couple les symphonies 1 et 5 interprétées par Rodzinski et Mitchell, mais je ne sais pas qui joue quoi ?  
Je possède ce CD. La n°1 est dirigée par Mitchell, la n°5 par Rodzinski. Tous les eux chez Westminster.

Le CD :



Les vinyls :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 4 Mar 2014 - 23:12

vincent.1976 a écrit:
Je continue mes discographies "complètes" des symphonies de Chostakovitch par cette cinquième dont j'ai trouvé 109 versions différentes !


Spoiler:
 

J'avais déjà cité trois enregistrements qui manquaient à la liste de Vincent :

Spoiler:
 

 rambo J'en ai trouvé un autre.

Le coffret de l'intégrale par Mariss Jansons reprend son enregistrement avec le Philharmonique de Vienne (janvier 1997).

 Shocked Mais vous connaissiez cette autre version à Oslo (image de droite) ?





Dernière édition par Mélomaniac le Sam 4 Avr 2015 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22856
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Jeu 13 Mar 2014 - 21:39

http://www.amazon.fr/Chostakovitch-symphonie-n%C2%B0-5-op-47/dp/B005A0FDDE/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1394742922&sr=8-2&keywords=bernstein+symphonie+5+chostakovitch

Cette version de Bernstein, personne n'en parle. D'après le commentaire sur amazon, la qualité visuelle est moyenne. J'adore voir ce chef diriger et cela pourrait m'intéresser. Des avis si l'un ou l'une d'entre vous la connaît ?
Le live de 1979 existe aussi en DVD.
Je ne sais absolument pas quelle version privilégier entre les quatre qui existent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 14 Mar 2014 - 0:16

Smile Le célèbre enregistrement que Bernstein réalisa le 20 octobre 1959 à Boston avec le New York Philharmonic reste une des versions de la que j'écoute le plus souvent.

Très séducteur mais aucunement policé, un charisme à revendre, et un Finale furibard qui laisse sur place !

Et Petrenko que tu as écouté aujourd'hui, qu'en penses-tu ? Tu connaissais déjà l'oeuvre avant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22856
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Ven 14 Mar 2014 - 9:08

J'avais entendu l'oeuvre en octobre 2012 mais je ne me rappelle plus de la version, peut être Haitink.

J'ai bien aimé cette version de Petrenko avec une direction orchestrale qui m'a semblé irréprochable, un largo émouvant. Difficile pour moi d'en dire plus, n'étant absolument pas un spécialiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karajanis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Sam 15 Mar 2014 - 2:11

Mélomaniac a écrit:
Smile Le célèbre enregistrement que Bernstein réalisa le 20 octobre 1959 à Boston avec le New York Philharmonic reste une des versions de la que j'écoute le plus souvent.

Très séducteur mais aucunement policé, un charisme à revendre, et un Finale furibard qui laisse sur place !

Et Petrenko que tu as écouté aujourd'hui, qu'en penses-tu ? Tu connaissais déjà l'oeuvre avant ?

Pourtant, Bernstein n'a absolument rien compris à la musique de Chostakovitch. Il est dans Chostakovitch presque aussi ennuyeux que dans Mahler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Sam 15 Mar 2014 - 2:26

Hum... tu te rends un peu compte de ton ton péremptoire et définitif quand même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karajanis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Sam 15 Mar 2014 - 2:52

Je ne demande qu'un éloge de Bernstein dans Chostakovitch alors ! Peut être que des choses m'échappent. Pour l'instant, je vois peu de profondeurs dans les versions de Bernstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre75013
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 53
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Sam 15 Mar 2014 - 22:43

"Pourtant, Bernstein n'a absolument rien compris à la musique de Chostakovitch. Il est dans Chostakovitch presque aussi ennuyeux que dans Mahler."
Intéressant, çà !!!
Peux-tu développer, si tu veux bien ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnasse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Sam 15 Mar 2014 - 23:35

Certes 'péremptoire' par rapport à un artiste comme Bernstein. Sur le fond je suis pourtant assez d'accord. Je trouve que ces musiques supportent mal les excès de Lenny (l'affect qui dégouline).
Suffit d'entendre les 'disciples' en comparaison. La simplicité (charme/désespoir) de Walter dans Mahler et la tension contenue (cocotte-minute) de Mravinski dans Chostakovitch. Plus efficace et musical pour les deux que les débordements de Lenny.
Après les 'disciples' ne sont pas toujours non plus les meilleurs 'apôtres'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Sam 15 Mar 2014 - 23:39

C'est évidemment très bien Mravinsky, mais on ne peut pas décréter qu'il n'y a qu'un chef valable à tout jamais pour Chostakovitch...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnasse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Sam 15 Mar 2014 - 23:59

La question était la validité de Bernstein dans la compréhension intime de la 5. La 5 est dans l'expression 'implicite' par les circonstances de sa composition et de sa création. Loin de ce qu'en fait Bernstein (ou Mitropoulos). Rien à voir avec la 7 (qui supporte tous les traitements).  
Après valide ou pas cela se relativise. Bach à la sauce Stokowski c'est invalide mais très jouissif (pour ceux qui aiment).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chostakovitch Symphonie n°5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chostakovitch : Symphonie n°11
» Chostakovitch Symphonie n°2 Octobre
» Chostakovitch - Symphonie n°10
» Chostakovitch Symphonie n°5
» Chostakovitch Symphonie n°6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: