Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chostakovitch Symphonie n°5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Karajanis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Dim 16 Mar 2014 - 15:39

Je suis complètement d'accord avec toi Parnasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Dim 16 Mar 2014 - 15:51

Surprised Chostakovitch était-il alors ironique ou complaisant quand il affirmait qu'à l'Ouest l'interprétation de Bernstein était celle qui se situe au plus près du message de l'oeuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Dim 16 Mar 2014 - 16:03

comme tous les compositeurs, DSCH disait en gros à tous les chefs d'orchestre qu'ils avaient réalisé la version ultime de son oeuvre...
A vrai dire Bernstein n'est pas mal dans la 5è, mais comme à son habitude, il a tendance à jouer du Bernstein, comme dans Mahler d'ailleurs, où les latitudes d'interprétation sont peut-être plus vastes. En fait c'est dans la deuxième d'Ives qu'il est le plus loin du texte qu'il arrange à sa façon en dépit de ce qui est écrit, mais comme c'est sa version qui a popularisé l'oeuvre, que dire? comme le remarquait Rebatet à propos de Boulez, il y a tellement de chefs d'orchestre, qu'un compositeur de valeur perd son temps à gagner sa vie en dirigeant. Alors il vaut peut-être mieux qu'il s'approprie l'oeuvre des autres, quitte à en dénaturer le "message". D'ailleurs quelle valeur a l'opinion du compositeur sur ses propres ouvrages?
Revenir en haut Aller en bas
Karajanis
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Dim 16 Mar 2014 - 17:06

C'est ainsi que dans ce style, Bernstein est par contre très correct dans la 4è de Mahler, mais je ne veux pas m'égarer du sujet..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Sam 7 Mar 2015 - 14:51

Mélomaniac a écrit:

vincent.1976 a écrit:

Je continue mes discographies "complètes" des symphonies de Chostakovitch par cette cinquième dont j'ai trouvé 109 versions différentes !


Félicitations pour le travail de recension ! Bravo.

Par ailleurs, on peut ajouter à ta liste de 109 versions :

Ernest Borsamsky, Orchestre symphonique de la Radio de Berlin (Urania, 1949)
Witold Rowicki, London Symphony Orchestra (Philips, 1967)
Andre Previn, Chicago Symphony Orchestra (Emi, 1977)



On peut encore ajouter :

http://www.amazon.fr/gp/product/B000025WIV



http://www.amazon.fr/Shostakovich-Symphony-No-5-Stanislaw-Skrowaczewski/dp/B00LTPMDB4



http://www.amazon.fr/Shostakovich-Symphony-No-5-Kenichiro-Kobayashi/dp/B00MO328FQ



http://www.amazon.fr/Shostakovich-Symphony-No-Seiji-Ozawa/dp/B00PG3UJLG



http://www.amazon.fr/Eliahu-Inbal-Metropolitan-Symphony-Orchestra/dp/B00769PDMS




Et en DVD :

http://www.amazon.fr/Berliner-Philharmoniker-Yutaka-Sado-anglais/dp/B005OV1MXO





Dernière édition par Mélomaniac le Dim 8 Mar 2015 - 1:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Sam 7 Mar 2015 - 23:58

J'ai comme un feeling que Ozawa / Saito Kinen doit être très bon. Si seulement c'était à un prix raisonnable... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Dim 8 Mar 2015 - 1:02

vincent.1976 a écrit:

Je continue mes discographies "complètes" des symphonies de Chostakovitch par cette cinquième dont j'ai trouvé 109 versions différentes !

Années 70 :

- Maxim Shostakovich - USSR Symphony Orchestra - 1970 – RCA
- Evguéni Mravinski, Orchestre philharmonique de Leningrad - 26/05/1973 - Altus
- Massimo Freccia – Royal Philharmonic Orchestra – 1974 –
- Paavo Berglund – Bournemouth Symphony Orchestra - 1976 – EMI
- Evgeny Svetlanov – Orchestre Symphonique de Londres – 28/08/1978 – BBC Legends
- Léonard Bernstein - New York Philharmonic – 1979 – CBS Records / Sony


Surprised  Il manque la seconde version d'Eugene Ormandy, qui enregistra l'oeuvre deux fois avec son orchestre de Philadelphie : en avril 1965 pour CBS, en février 1975 pour RCA.

Voici respectivement les pochettes originales :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2911
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Lun 9 Mar 2015 - 21:10

Une version live que je n'ai pas vue citée, celle de Kurt Sanderling avec le RCO le 11 juin 1999 disponible sur le volume 6 de l'anthologie du RCO :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 10 Mar 2015 - 13:10

Invité a écrit:
vincent.1976 a écrit:
Merci pour ces deux versions que je n'avais pas trouvé durant mes recherches  Embarassed

En même temps, l'enregistrement historique de 1938 n'ayant été distribué que sous forme de cadeau par la Fnac...
Je lis d'ailleurs que c'est JVC qui a réalisé le remastering.

Et je vois que chez Price Minister quelqu'un le vend à 250 €  affraid

J'ai pas le souvenir que c'était un cadeau de la Fnac. Un cadeau, ça oui, mais je sais plus d'où. En tout cas ça date de l'époque (bénie pour les portefeuilles) où le catalogue Melodiya était géré par BMG.

Eh si, c'était offert "dans la limite des stocks disponibles" pour l'achat d'un des trois coffrets Chostakovitch chez Melodiya (anciennes présentations) en 2000, pour les 25 ans de la disparition de DSCH : le cube des symphonies par Kondrachine, les quatuors par les Borodine (coffret vert) ou les préludes et fugues par Nikolaïeva. Je l'avais eu en achetant le coffret des quatuors...
La nostalgie, camarade... c'était l'époque aussi où ce genre d'opérations existait, tout simplement (autre ex : le CD offert par DG pour l'achat de 2 albums Originals, ou de deux albums Karajan pour les 10 ans de la mort de HvK en 1999).

Pour en revenir à cette première version Mravinsky, c'est historique certes, et même plutôt pas mal enregistré (pour l'époque... et pour un enregistrement soviétique) : malgré les crachotements, le son a une certaine présence. Mais ça reste une honnête traversée de l'œuvre, Mravinsky a été beaucoup plus inspiré et profond par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22856
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 21 Avr 2015 - 14:26

Je suis en train de réécouter la version de Petrenko en ce moment, n'en ayant pas d'autres et limitant le streaming tant que je n'ai pas internet de manière illimitée. Je trouve sa direction orchestrale très maîtrisée, cela avance bien, même dans les passages plus lents. La mélancolie, le côté angoissant sont très bien rendus, tout comme les moments d'espoir ou de lumière qui sont très fugaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Lun 11 Mai 2015 - 23:46

draffin, in Ecoute comparée Chosta 5, a écrit:

Concernant la version Bernstein, plusieurs choses à dire.
1) On a beau avoir toute l'indulgence qu'on veut mais... le 3ème mouvement n'est vraiment pas réussi.
2) Ce qu'il fait dans le 4ème mouvement est extrêmement critiquable (notamment au niveau des choix métronomiques), mais comme c'est le mouvement le moins intéressant, on pardonne. [...]
4) Incroyable prise de son pour un orchestre qui, à cette époque (1959), sonnait quand même plutôt mal (horrible flûte, pupitres de violons pas vraiment gracieux). J'ai tendance à préférer ça à ce que fera DG plus tard (plus luxueux niveau timbres mais aussi plus recentré, plus lointain, plus impersonnel) avec le même chef et le même orchestre (les Mahler de la deuxième intégrale, les Tchaïkovski).



Smile Voilà ce qu'on lit sur une webpage consacrée à une analyse de l'oeuvre : « je dois avouer une faiblesse pour le premier enregistrement Bernstein (chez Sony) avant tout à cause du Largo ».
Je vous conseille d'ailleurs la lecture de ce billet, subjectif mais intéressant et bien rédigé.

http://chapitre0.blogspot.fr/2013/03/dimitri-chostakovitch-symphonie-n5-en.html


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9401
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 12 Mai 2015 - 2:51

Mélomaniac a écrit:
draffin, in Ecoute comparée Chosta 5, a écrit:

Concernant la version Bernstein, plusieurs choses à dire.
1) On a beau avoir toute l'indulgence qu'on veut mais... le 3ème mouvement n'est vraiment pas réussi.
2) Ce qu'il fait dans le 4ème mouvement est extrêmement critiquable (notamment au niveau des choix métronomiques), mais comme c'est le mouvement le moins intéressant, on pardonne. [...]
4) Incroyable prise de son pour un orchestre qui, à cette époque (1959), sonnait quand même plutôt mal (horrible flûte, pupitres de violons pas vraiment gracieux). J'ai tendance à préférer ça à ce que fera DG plus tard (plus luxueux niveau timbres mais aussi plus recentré, plus lointain, plus impersonnel) avec le même chef et le même orchestre (les Mahler de la deuxième intégrale, les Tchaïkovski).



Smile Voilà ce qu'on lit sur une webpage consacrée à une analyse de l'oeuvre : « je dois avouer une faiblesse pour le premier enregistrement Bernstein (chez Sony) avant tout à cause du Largo ».
Je vous conseille d'ailleurs la lecture de ce billet, subjectif mais intéressant et bien rédigé.

http://chapitre0.blogspot.fr/2013/03/dimitri-chostakovitch-symphonie-n5-en.html

Et bien moi je l'aime cette version et pas seulement le largo!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-C Heckers
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 26/05/2015

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 26 Mai 2015 - 11:43

Mélomaniac a écrit:

Smile Voilà ce qu'on lit sur une webpage consacrée à une analyse de l'oeuvre : « je dois avouer une faiblesse pour le premier enregistrement Bernstein (chez Sony) avant tout à cause du Largo ».
Je vous conseille d'ailleurs la lecture de ce billet, subjectif mais intéressant et bien rédigé.

http://chapitre0.blogspot.fr/2013/03/dimitri-chostakovitch-symphonie-n5-en.html

Analyse, analyse, c'est vite dit. Je vous remercie quand même d'avoir relevé l'existence de mes divagations à ce sujet...
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
draffin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 863
Age : 34
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Jeu 18 Juin 2015 - 16:01

L'écoute comparée de la 5ème symphonie de Chosta organisée par Mélomaniac (que je remercie chaleureusement au passage) m'a permis de découvrir quelques belles versions de cette œuvre et de compléter ma discographie personnelle. Le podium final étant très contesté est n'ayant pas permis de distinguer une version plus qu'une autre, je me permets de présenter ici les 5 versions que j'ai le plus appréciées. Pour ma part, aucune de ces 5 versions ne me satisfait entièrement (et d'ailleurs elles n'ont pas fait l'unanimité au sein des participants de l'écoute comparée puisque seule la version Barshai est arrivée en finale...).
Elles sont présentées ici par ordre chronologique.

Bernstein/NYPO (1959)
Deux choses sautent aux oreilles d'emblée. Premièrement, on a une acoustique d'une grande sécheresse, qui donne l'impression que l'auditeur est au cœur de l'orchestre (premier plan très proche et hyper-latéralisation). Deuxièmement, on a un discours résolument narratif, presque surjoué mais toujours captivant. La pulsation est traitée de façon très souple (beaucoup de rubato). L'orchestre n'est pas très beau mais la mise en place force le respect. Et ça a beaucoup de caractère !
Les deux premiers mouvements sont des réussites absolues. Le troisième mouvement est un cran en dessous : la mise en place est moyenne, ça vibre un peu trop et surtout ça manque un peu de simplicité et d'élégance. Quant au final, c'est sans doute le plus déglingué qu'on n'ait jamais enregistré ! Discutable mais efficace.

Rowicki/LPO (1967)
L'esthétique sonore est un peu datée : stéréo très large avec une homogénéité moyenne, réverbération assez sèche (ça c'est très bien!), timbres un peu médiums. Cela dit, ça s'écoute sans difficulté.
Les tempi sont souvent très lents (I et III mouvements) mais on ne s'ennuie jamais : c'est très volontaire, avec des attaques franches et un travail de mise en place d'une précision redoutable. Dans le détail, je ne suis pas convaincu par tous les choix de tempi mais ça marche globalement. Par exemple, je trouve le scherzo un peu rapide mais comme il a beaucoup de caractère, on pardonne. Par contre, le largo, traité de façon très lente, est quasiment idéal.

Bychkov/BPO (1986)
Dans une acoustique plutôt sèche, Bychkov livre une lecture d'une beauté confondante. Le climat, d'une instabilité remarquable, est installé dès les premiers coups d'archets. Les tempi sont souvent vifs, l'articulation soignée et les accents bien marqués. Quand il le faut, Bychkov n'hésite pas à faire du bruit et à taper très fort, clouant l'auditeur au siège. Mais, et c'est là que cette version est remarquable, les passages plus doux sont traités avec beaucoup de pudeur et de poésie. Bon, le scherzo est un peu «hénaurme» mais si on veut bien le prendre au second degré, ça ne manque pas d'humour, d'une certaine façon. Cerise sur le gâteau, Bychkov opte pour une pulsation lente pour terminer le final, et ça fonctionne très très bien !

Barshai/WDRSO (1995)
Je dirai qu'il s'agit d'une bonne version pour découvrir l'œuvre : sans excès, sans faute de goût et avec des moyens sonores superlatifs. Dans le détail, on critiquera la prise de son un peu lointaine, un premier mouvement pas toujours habité et un deuxième mouvement un peu sage. Mais les 3ème et 4ème mouvements à eux-seuls valent le détour.

Petrenko/Liverpool PO (2008)
C'est l'une des très rares versions qui osent les tempi voulus par Chostakovitch, c'est-à-dire très très lents. Du coup, l'impression générale qui ressort de cette lecture est réellement glaciale. Le projet artistique est servi par une prise de son lointaine, quasiment sans profondeur, avec une belle fusion des timbres. La dynamique est extrême : ça va du pianissimo inaudible au triple-forte qui casse les oreilles. Ajoutons à ça que la réalisation est impeccable.
Au milieu de ce climat glacial, qui habite les mouvements I, III et IV, le scherzo apporte une détente bienvenue : léger et fluide mais sans excès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auberbabel.org
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mer 30 Sep 2015 - 21:03

ravelavelo, in Ecoute comparée Chosta 5, a écrit:

C'est avec cette 5e symphonie que j'ai connu la musique de Chostakovitch dans le version de Vladimir Ashkenazy sur étiquette Decca London,


Smile Ce fut aussi ma première version en CD (pas très exaltante d'ailleurs), mais j'avais déjà découvert l'oeuvre en cassette, dans l'interprétation panoramique et mélodramatique de Rostropovitch (DG).


ravelavelo a écrit:

peu de temps après la version de Semyon Bychkov avec la Philharmonie de Berlin est sortie et j'ai acheté le disque parce que je connais mieux l'orchestre et  ça reste ma version préférée  


Smile J'ai entendu cette version beaucoup plus tard, et elle m'a comme toi fortement impressionnée par son dramatisme et sa virtuosité.
C'est la 11° que j'avais découverte avec Bychkov (en cassette aussi), et je l'ai récemment rachetée en CD.
Ca reste l'unique enregistrement de cette oeuvre par le Berliner Philharmoniker, -lecture très froide et impressionnante là-encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3253
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Chosta 5   Jeu 1 Oct 2015 - 2:06

Mélomaniac a écrit:
ravelavelo, in Ecoute comparée Chosta 5, a écrit:

C'est avec cette 5e symphonie que j'ai connu la musique de Chostakovitch dans le version de Vladimir Ashkenazy sur étiquette Decca London,


Smile Ce fut aussi ma première version en CD (pas très exaltante d'ailleurs), mais j'avais déjà découvert l'oeuvre en cassette, dans l'interprétation panoramique et mélodramatique de Rostropovitch (DG).


ravelavelo a écrit:

peu de temps après la version de Semyon Bychkov avec la Philharmonie de Berlin est sortie et j'ai acheté le disque parce que je connais mieux l'orchestre et  ça reste ma version préférée  


Smile J'ai entendu cette version beaucoup plus tard, et elle m'a comme toi fortement impressionnée par son dramatisme et sa virtuosité.
C'est la 11° que j'avais découverte avec Bychkov (en cassette aussi), et je l'ai récemment rachetée en CD.
Ca reste l'unique enregistrement de cette oeuvre par le Berliner Philharmoniker, -lecture très froide et impressionnante là-encore.


Ça reste toujours un plaisir de ré-entendre la version Ashkenazy de la 5e parce que j'ai de bons souvenirs rattachés à cette oeuvre, peu après la sortie de la 5e par Bychkov, Philips a sorti la 11e avec toujours la Philharmonie de Berlin, ces deux symphonies agissent fortement sur le système nerveux et à ce jour je n'ai pas trouvé d'oeuvres pour produire un tel effet,
Chostakovitch possédait une réputation de yourodivy, sorte de sorcier russe et cette réputation lui a peut-être sauvé la vie face à Staline qui était, paraît-il , un homme supersticieux,
on raconte même qu'un des détracteurs de Dimitri est mort d'une crise cardiaque lors d'une exécution publique d'une symphonie de ce dernier (je crois que c'est la Quatorzième).
Pour revenir à la Cinquième, je crois qu'il n'y a que très peu de déchets discographiques, tout dépendant des affinités que l'on possède avec tel ou tel chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   Mar 12 Sep 2017 - 12:18

Véritable travail de bûcheron que cette écoute à l’aveugle !

Plus sérieux, je conseille aux admirateurs de cet op. 47, de se procurer ou de réecouter K. ANCERL
dans sa version studio de 61.

Le tempo est vif ,le ton est juste , évitant les dégoulinements de Bernstein ou le luxueux non sens de Haitink.

Le point fort est également une prise de son superbement retranscrite par supraphon (1961).

Les orchestres du terroir (Moscou et autres ) sont de moindre qualité.
Mais restent d’excellents second choix.

Bonne journée. Georges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chostakovitch Symphonie n°5   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chostakovitch Symphonie n°5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Chostakovitch : Symphonie n°11
» Chostakovitch Symphonie n°2 Octobre
» Chostakovitch - Symphonie n°10
» Chostakovitch Symphonie n°5
» Chostakovitch Symphonie n°6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: