Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le mélomane, cet être si (a)sociable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18814
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 14:14

Cololi a écrit:
Tu crois pas que c'est le mauvais gout qui leur fait peur ? fleurs

Ils sont pas non plus au point de savoir que tel opéra se chante dans tel langue et que tel compositeur est plutôt glottophile ou non...
Mais par exemple, le coffret Callas leur a fait un peu peur...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6923
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 14:17

*Niko a écrit:
Olivier a écrit:

Du coup, j'ai trouvé un tout nouveau petit orchestre baroque sur Le Havre (même si je n'écoute pas beaucoup de baroque en ce moment Laughing)

C'est bien ça ! thumleft
Moi, c'est un de mes grand regret de ne pouvoir jouer avec quelques autres musiciens passionnés en amateurs. Faut dire que le piano c'est compliqué pour ça, et que tout de suite, il faut avoir un niveau très solide pour jouer de la musique de chambre.

tu es dans quelle région ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28552
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 14:19

Polyeucte a écrit:
Cololi a écrit:
Tu crois pas que c'est le mauvais gout qui leur fait peur ? fleurs

Ils sont pas non plus au point de savoir que tel opéra se chante dans tel langue et que tel compositeur est plutôt glottophile ou non...
Mais par exemple, le coffret Callas leur a fait un peu peur...

Moi c'est quand je leur ai montré mes 300 CDs consacrés à Wagner hehe

Sinon moi je fais exprés de me mettre tout le monde à dos, en rigolant sur leur musiquette populaire. hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 14:21

Sinon, comme vous deux, je suis très seul dans ma passion.
Avec mon prof, ce forum est le seul endroit où je peux échanger.
Ca m'a gêné un moment, mais je me suis fais une raison et je ne cherche plus à en parler à tout prix. J'apprends, j'explore, ça me passionne et tant mieux quand j'ai des occasions de partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 14:22

Olivier a écrit:
*Niko a écrit:
Olivier a écrit:

Du coup, j'ai trouvé un tout nouveau petit orchestre baroque sur Le Havre (même si je n'écoute pas beaucoup de baroque en ce moment Laughing)

C'est bien ça ! thumleft
Moi, c'est un de mes grand regret de ne pouvoir jouer avec quelques autres musiciens passionnés en amateurs. Faut dire que le piano c'est compliqué pour ça, et que tout de suite, il faut avoir un niveau très solide pour jouer de la musique de chambre.

tu es dans quelle région ? Smile

Région parisienne (92).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3065
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 14:32

Euh ben moi c'est pareil : je n'en parle jamais au bureau à cause des deux réactions possibles :

1) "Voilà le gros ringard"
2) "toi qui aimes le classique que penses-tu d'André Rieux ?" / "Tu me conseillerai quoi pour découvrir l'opéra ? J'adore la comédie musicale Romeo et Juliette. Tu connais"

Mon entourage fait avec, mais ne s'y intéresse pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 50
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 14:54

M'en fous, j'ai pas d'amis. Comme ça, le problème est réglé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1245
Age : 44
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 14:58

Grégoire de Tours a écrit:
Euh ben moi c'est pareil : je n'en parle jamais au bureau à cause des deux réactions possibles :

1) "Voilà le gros ringard"
2) "toi qui aimes le classique que penses-tu d'André Rieux ?" / "Tu me conseillerai quoi pour découvrir l'opéra ? J'adore la comédie musicale Romeo et Juliette. Tu connais"

Mon entourage fait avec, mais ne s'y intéresse pas.

Je ne parle plus de musique classique ou j'évite les discussions sur le sujet au boulot depuis qu'il m'a fallu me taper une discussion sur le fait qu'André Rieu était un type forcément talentueux puisqu'il "faisait de l'argent" (sic) et que tous les autres musiciens classiqueux étaient en fait des ratés d'autant plus envieux de son succès qu'ils étaient des gueux...J'ai vraiment failli m'énerver et dire à mon interlocuteur : "Ferme ta gueule, quand on ne connait rien à la musique classique et que l'on confond "faire du business" et "être musicien", on se tait". Mais ça ne passe pas très bien dans le cadre très policé de l'entreprise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3065
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 14:59

Christophe a écrit:
M'en fous, j'ai pas d'amis. Comme ça, le problème est réglé.

En même temps si tu vis dans un sac poubelle ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3065
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 15:00

Richard a écrit:
Grégoire de Tours a écrit:
Euh ben moi c'est pareil : je n'en parle jamais au bureau à cause des deux réactions possibles :

1) "Voilà le gros ringard"
2) "toi qui aimes le classique que penses-tu d'André Rieux ?" / "Tu me conseillerai quoi pour découvrir l'opéra ? J'adore la comédie musicale Romeo et Juliette. Tu connais"

Mon entourage fait avec, mais ne s'y intéresse pas.

Je ne parle plus de musique classique ou j'évite les discussions sur le sujet au boulot depuis qu'il m'a fallu me taper une discussion sur le fait qu'André Rieu était un type forcément talentueux puisqu'il "faisait de l'argent" (sic) et que tous les autres musiciens classiqueux étaient en fait des ratés d'autant plus envieux de son succès qu'ils étaient des gueux...J'ai vraiment failli m'énerver et dire à mon interlocuteur : "Ferme ta gueule, quand on ne connait rien à la musique classique et que l'on confond "faire du business" et "être musicien", on se tait". Mais ça ne passe pas très bien dans le cadre très policé de l'entreprise

Tu ne lui a pas parlé des cachets qu'on touchait au Met sans être connu du grand public ? (remarque je n'en ai aucune idée, c'est l'histoire sur Nilsson et Karajan qui m'y fait penser).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1592
Age : 50
Localisation : Haute savoie
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 15:05

Grégoire de Tours a écrit:
Christophe a écrit:
M'en fous, j'ai pas d'amis. Comme ça, le problème est réglé.

En même temps si tu vis dans un sac poubelle ....

Moi j'aime pas les sacs poubelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 18:36

*Niko a écrit:
C'est bien ça ! thumleft
Moi, c'est un de mes grand regret de ne pouvoir jouer avec quelques autres musiciens passionnés en amateurs. Faut dire que le piano c'est compliqué pour ça, et que tout de suite, il faut avoir un niveau très solide pour jouer de la musique de chambre.
Oui, la littérature de musique de chambre pour piano est souvent plus difficile que la littérature soliste...

Mais si tu accompagnes du lied, il y a des choses assez faciles. Trouve-toi une soprane, normalement la taille du cerveau interdit d'aller chercher des choses trop complexes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 18:37

Elvira a écrit:
Citation :
("asociable" n'existe pas pour info)

Sociable, si, et que je sache, les néologismes ne sont pas interdits.
Il y a un joli couple de rime à faire avec khâgneuse et hargneuse.

Qui se lance dans le fil adéquat ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 18:39

DavidLeMarrec a écrit:


Mais si tu accompagnes du lied, il y a des choses assez faciles. Trouve-toi une soprane, normalement la taille du cerveau interdit d'aller chercher des choses trop complexes.

hehe Ca va faire plaisir à certaines ça !
Mais en effet, ça me plairait bien de travailler des accompagnement de lieder.
Je suis sûr que la partie de piano de certains Schubert ou Schumann me procureront déjà du plaisir, le temps de trouver la soprane au cerveau modeste. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 18:42

Grégoire de Tours a écrit:
Richard a écrit:
Grégoire de Tours a écrit:
Euh ben moi c'est pareil : je n'en parle jamais au bureau à cause des deux réactions possibles :

1) "Voilà le gros ringard"
2) "toi qui aimes le classique que penses-tu d'André Rieux ?" / "Tu me conseillerai quoi pour découvrir l'opéra ? J'adore la comédie musicale Romeo et Juliette. Tu connais"

Mon entourage fait avec, mais ne s'y intéresse pas.

Je ne parle plus de musique classique ou j'évite les discussions sur le sujet au boulot depuis qu'il m'a fallu me taper une discussion sur le fait qu'André Rieu était un type forcément talentueux puisqu'il "faisait de l'argent" (sic) et que tous les autres musiciens classiqueux étaient en fait des ratés d'autant plus envieux de son succès qu'ils étaient des gueux...J'ai vraiment failli m'énerver et dire à mon interlocuteur : "Ferme ta gueule, quand on ne connait rien à la musique classique et que l'on confond "faire du business" et "être musicien", on se tait". Mais ça ne passe pas très bien dans le cadre très policé de l'entreprise

Tu ne lui a pas parlé des cachets qu'on touchait au Met sans être connu du grand public ? (remarque je n'en ai aucune idée, c'est l'histoire sur Nilsson et Karajan qui m'y fait penser).
Les cachets ne sont pas très élevés au Met comparativement à d'autres maisons. L'avantage est que c'est prestigieux, que ça prend peu de temps (peu de répétitions) et que les metteurs en scène sont morts depuis un siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 18:43

DavidLeMarrec a écrit:
Elvira a écrit:
Citation :
("asociable" n'existe pas pour info)

Sociable, si, et que je sache, les néologismes ne sont pas interdits.
Il y a un joli couple de rime à faire avec khâgneuse et hargneuse.

Qui se lance dans le fil adéquat ?

Très drôle !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 18:54

DavidLeMarrec a écrit:

Les cachets ne sont pas très élevés au Met comparativement à d'autres maisons. L'avantage est que c'est prestigieux, que ça prend peu de temps (peu de répétitions) et que les metteurs en scène sont morts depuis un siècle.

D'après un article du Figaro de l'année dernière, les cachets sont alignés dans les principales maisons d'opéra :
http://www.lefigaro.fr/musique/2009/10/09/03006-20091009ARTFIG00359-l-argent-des-starsde-l-opera-.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 19:11

*Niko a écrit:
Sinon, comme vous deux, je suis très seul dans ma passion.
Avec mon prof, ce forum est le seul endroit où je peux échanger.
Ca m'a gêné un moment, mais je me suis fais une raison et je ne cherche plus à en parler à tout prix. J'apprends, j'explore, ça me passionne et tant mieux quand j'ai des occasions de partager.
L'Internet a opéré en cela une révolution : les fréquentations peuvent se faire non plus seulement au travail ou par hasard, mais aussi par goût, délibérément. Surtout quand on est une grande ville, ça devient possible.

J'ai rencontré deux amis comme ça, que j'avais déjà croisés, et la communication sur la Toile a permis d'engager la conversation. Comme quoi le virtuel peut avoir des effets directement socialisants !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6923
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 19:12

oui nous ça nous aide beaucoup pour les concerts ! c'est sur le net qu'on trouve notre public, même parmi les gens du Havre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Sarastro1985
Néophyte


Nombre de messages : 15
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/04/2010

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 19:57

DavidLeMarrec a écrit:
Sarastro1985 a écrit:
"parce que ca fait bien socialement"
Ca c'est un truc qui m'intrigue beaucoup, j'en ai souvent entendu parler, mais je n'en ai jamais vu. Sans doute que ça existe plus à Paris qu'en province, mais je guette toujours. Ca se manifeste comment ?
Ca se manifeste par le fossé entre un comportement "public" en apparence interessé (par exemple, de grandes phrases du genre "J'adore l'Opéra! viking ", si possible quand les copines sont à coté) et sa réaction (ou plutot, l'abscence de réaction) quand je lui propose concrètement d'acheter un ticket ou un abonement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 20:09

Citation :
Ca se manifeste par le fossé entre un comportement "public" en apparence interessé (par exemple, de grandes phrases du genre "J'adore l'Opéra! ", si possible quand les copines sont à coté) et sa réaction (ou plutot, l'abscence de réaction) quand je lui propose concrètement d'acheter un ticket ou un abonement...

Mieux encore : quand on commence à parler avec ladite personne d'opéra. Aucune connaissance, si ce n'est que Villâtzeaune est mâââââgnifique dans Rodolfo de la Bohême. (par contre, le reste, on s'en fout)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 20:28

Moi j'appelle ça de la mollesse, j'ai même fréquenté des passionnés qui étaient comme ça. Mr. Green

Mais justement, je veux dire des gens qui vont voir Götterdämmerung ou l'intégrale des Klavierstücke de Stockhausen juste pour la photo. Ca existe vraiment ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 20:37

Ben suffit d'aller à un concert à la Cité de la Musique avec du contemporain le plus ardu et le plus chiant mais dirigé par Boulez...la salle va applaudir à tout rompre alors qu'il n'y a pas 5% du public qui a pigé quelque chose ou pris du plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 20:38

DavidLeMarrec a écrit:
Moi j'appelle ça de la mollesse, j'ai même fréquenté des passionnés qui étaient comme ça. Mr. Green

Les personnes en question étaient "refaites" au botox. Moi, j'appelle ça du bling bling. Mr. Green

(Je caricature à pein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 20:49

Kia a écrit:
Ben suffit d'aller à un concert à la Cité de la Musique avec du contemporain le plus ardu et le plus chiant mais dirigé par Boulez...la salle va applaudir à tout rompre alors qu'il n'y a pas 5% du public qui a pigé quelque chose ou pris du plaisir...
Possible, mais tu penses vraiment qu'ils viennent en prévoyant de s'ennuyer ? Ils se forcent pour leur culture ou alors ils y vont pour se baigner de cette musique qui ne leur déplaît pas, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 20:52

DavidLeMarrec a écrit:

Possible, mais tu penses vraiment qu'ils viennent en prévoyant de s'ennuyer ? Ils se forcent pour leur culture ou alors ils y vont pour se baigner de cette musique qui ne leur déplaît pas, non ?
J'en suis même persuadé qu'ils s'ennuient !
Ils se forcent pour l'image qu'ils vont en retirer d'eux-mêmes...ces concerts sont des réunions d'hypocrites en puissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 20:57

Kia a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Possible, mais tu penses vraiment qu'ils viennent en prévoyant de s'ennuyer ? Ils se forcent pour leur culture ou alors ils y vont pour se baigner de cette musique qui ne leur déplaît pas, non ?
J'en suis même persuadé qu'ils s'ennuient !
Ils se forcent pour l'image qu'ils vont en retirer d'eux-mêmes...ces concerts sont des réunions d'hypocrites en puissance...
Merci. carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80123
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 25 Mai 2010 - 23:59

*Niko a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


Mais si tu accompagnes du lied, il y a des choses assez faciles. Trouve-toi une soprane, normalement la taille du cerveau interdit d'aller chercher des choses trop complexes.

hehe Ca va faire plaisir à certaines ça !
Mais en effet, ça me plairait bien de travailler des accompagnement de lieder.
Je suis sûr que la partie de piano de certains Schubert ou Schumann me procureront déjà du plaisir, le temps de trouver la soprane au cerveau modeste. Mr. Green

Et un ténor avec la grosse tête alors? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3565
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mer 26 Mai 2010 - 0:01

Xavier a écrit:
*Niko a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


Mais si tu accompagnes du lied, il y a des choses assez faciles. Trouve-toi une soprane, normalement la taille du cerveau interdit d'aller chercher des choses trop complexes.

hehe Ca va faire plaisir à certaines ça !
Mais en effet, ça me plairait bien de travailler des accompagnement de lieder.
Je suis sûr que la partie de piano de certains Schubert ou Schumann me procureront déjà du plaisir, le temps de trouver la soprane au cerveau modeste. Mr. Green

Et un ténor avec la grosse tête alors? Mr.Red

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cherchemusique
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 29/01/2011

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 5:24

Ma cousine, pensant me faire très plaisir, m'as offert un double CD d'extraits de "tubes" du classique ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ave do Brasil
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 827
Age : 32
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 6:32

cherchemusique a écrit:
Ma cousine, pensant me faire très plaisir, m'a offert un double CD d'extraits de "tubes" du classique !
Cela regroupe en général la plupart des œuvres que je n'aime pas déteste en musique classique, les trucs faciles, légers, sautillants, d'expressivité mielleuse, entendus mille fois et très souvent associés à une publicité connue, ce qui achève le tableau du mauvais goût (la tournure de cette phrase n'est pas très correcte, je m'en excuse).

Je compatis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28552
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 8:50

cherchemusique a écrit:
Ma cousine, pensant me faire très plaisir, m'as offert un double CD d'extraits de "tubes" du classique ! Mr.Red

Aïe.

Moi la famille connaissant la taille de ma discothèque et mon côté "ouai mais ça c'est pas de la musique", ne s'aventure jamais à essayer de m'acheter un disque Mr.Red
Et finalement il vaut mieux, car il me faut la bonne oeuvre avec le bonne interprétation Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17523
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 8:51

Moi j'envisage de plus en plus de transmettre des listes des disques que je n'ai pas et qui sont bien. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 11:15

cherchemusique a écrit:
Ma cousine, pensant me faire très plaisir, m'as offert un double CD d'extraits de "tubes" du classique ! Mr.Red

Elle est gentille ta cousine. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cherchemusique
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 29/01/2011

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 19:10

Oui l'intention était excellente, d'ailleur c'est ça qui compte comme on dit I love you

En plus j'essai de l'initier à mes gouts baroqueux et elle est assez receptive. Même si elle est plutot musique joyeuse contrairement à moi, ça fait du bien de trouver quelqu'un de son âge avec qui partager son enthousiasme... surtout une charmante jeune fille, comme ça je suis en bonne compagnie au concerts et j'ai l'air moins con entouré de gens une génération au dessus (je précise que c'est au sens qu'on ne peut pas déviner que c'est ma cousine et qu'on peut croire que c'est ma copine, enfin vous l'aurez compris)

C'est pas que le repaire de cinglé que constitue ce forum ne me satisfasse pas mais c'est mieux d'écouter a deux en live, de voir les expressions du visage de l'autre qui sourit au même moment... ou pas. Bref de goûter ensemble !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 54
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 22:46

Pour ma part, possédant un bon système de son dans mon automobile, avec double subwoofer, j'écoute à très haut volume régulièrement des oeuvres pour orgue, et quand j'écoute la Messe de la Pentecôte de Messiaen, les gens de la rue me fixent, soit étonnés, amusés, mais jamais vulgaires. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28552
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 23:03

ysov a écrit:
Pour ma part, possédant un bon système de son dans mon automobile, avec double subwoofer, j'écoute à très haut volume régulièrement des oeuvres pour orgue, et quand j'écoute la Messe de la Pentecôte de Messiaen, les gens de la rue me fixent, soit étonnés, amusés, mais jamais vulgaires. Laughing

Laughing
Une vraie caïra ... le Messe de la Pentecôte à fond hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 54
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 23:16

Oui, surtout quand vient la dernière pièce ''Le Vent de L'Esprit''... Une fois un jeune homme avec un sourire m'a dit ''Eh là! L'Alloween est pas encore arrivé''.. Laughing J'aime bien écouter également dans ma
voiture, le Musikalische Exequien de Schütz! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28552
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 23:25

ysov a écrit:
Oui, surtout quand vient la dernière pièce ''Le Vent de L'Esprit''... Une fois un jeune homme avec un sourire m'a dit ''Eh là! L'Alloween est pas encore arrivé''.. Laughing J'aime bien écouter également dans ma
voiture, le Musikalische Exequien de Schütz! Laughing

Clair que plus compliqué à jouer et à écouter que la Messe de la Pentecôté faut se lever de bonne heure ^^

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80123
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 23:26

Ecoute un peu le Livre d'orgue. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 54
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Ven 22 Avr 2011 - 23:32

Pas écouté depuis très longtemps, car j'aime pas. Mr.Red

En tous cas, j'assume même dans un pays ou c'est surtout le royaume de Céline Dion... Laughing

René Angélil: ''Ouf! Céline, je vais t'obtenir un rendez-vous chez les meilleur chirurgien esthétique, car quant tu m'embrasses, ton menton me fait mal!'' hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 26 Avr 2011 - 0:32

J'ai renoncé depuis longtemps à mettre de la musique quand je reçois parce que je n'écoute plus ce que me disent mes invités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 26 Avr 2011 - 0:37

Pas mal ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 54
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Mar 26 Avr 2011 - 1:10

aroldo a écrit:
J'ai renoncé depuis longtemps à mettre de la musique quand je reçois parce que je n'écoute plus ce que me disent mes invités.

En effet, cette ''chimie'' est loin de l'idéal. Les seuls soirées que la musique et invité/és sont chez-moi, c'est uniquement dans le cadre d'écoutes, entres mélomanes, afin devoiler de part et d'autre
leurs dernières trouvaille. Autrement, la zizique et le dîner, no good.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 683
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Dim 1 Mai 2011 - 17:28

DavidLeMarrec a écrit:
Sarastro1985 a écrit:
"parce que ca fait bien socialement"
Ca c'est un truc qui m'intrigue beaucoup, j'en ai souvent entendu parler, mais je n'en ai jamais vu. Sans doute que ça existe plus à Paris qu'en province, mais je guette toujours. Ca se manifeste comment ?

J'ai un exemple avec un couple d'amis. Madame aime les arts de façon générale, monsieur suit. Ils vont à l'opéra parce qu'il a des places par sa boîte. Je pense qu'il s'ennuie un peu, et même parfois beaucoup, mais ça le pose, non pas socialement (ils ont déjà 200 m2 dans un arrondissement cher de Paris, la maison de campagne, la BMW, tout ça), mais ça lui donne du cachet, disons, il montre qu'il n'a pas juste un poste à responsabilités dans une grosse entreprise, mais aussi qu'il s'intéresse à autre chose que son job, ça fait bien, ça donne l'air intelligent. Je suis persuadé que de nombreux cadres vont à l'opéra une ou deux fois par an en passant par le comité d'entreprise en bonne partie pour ça. Ils discutent de la mise en scène parce que le premier imbécile venu peut le faire, disent que tel ou tel chanteur a une belle voix et voilà.

Sinon, dans mon milieu professionnel (grands bourgeois) et amical (certains des précédents, et disons la moyenne bourgeoisie intellectuelle - c'est fou le nombre de docteurs en quelque chose que je fréquente), aimer le classique est tout à fait accepté ; on me trouve, au pire, d'une aimable excentricité. Il y a de tout dans ce milieu, des gens qui ne s'intéressent à rien et d'autres qui dépensent des fortunes en oeuvres d'art et pensent à léguer leur collection à un musée. Mais même ceux qui préfèrent le foot à Mozart ne me traitent pas de désolant ringard et, quand j'y songe, tous mes amis, à deux ou trois exceptions près, sont traînables au concert une fois de temps en temps.

De façon intéressante, les gens que je fréquente en Autriche sont de milieux sociaux plus variés et aimer le classique n'est une tare dans aucun milieu. Je n'ai jamais croisé de gros con qui pense que c'est un truc de vieux, de bourge, que sais-je, même parmi ceux que ça n'intéresse pas. Ils ont des gros cons aussi, hein, mais on m'a toujours épargné les sottises auxquelles certains d'entre vous sont confrontés. C'est un pays particulier, pour ça. L'équivalent du Parisien (Der Kurier) a une chronique consacrée au classique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Dim 1 Mai 2011 - 17:35

Merci pour ce témoignage. Very Happy

Effectivement, je ne m'étais pas penché sur le comité d'entreprise. Parce que tous les (petits) bourgeois que j'ai pu fréquenter et qui avaient une approche peut-être un peu superficielle de la musique n'allaient pas au concert, ou alors, s'ils y allaient, écoutaient tout de même un peu de musique chez eux.
Pas le pur devoir social, donc : un minimum d'inclination.

Mais c'est intéressant, ce que tu développes, parce que ça montre une forme d'autopersuasion, puisque ce n'est pas tant pour se montrer que pour se hausser à ses propres yeux, c'est amusant.

Citation :
L'équivalent du Parisien (Der Kurier) a une chronique consacrée au classique...
Ah oui, quand même. Shocked

J'ai découvert assez récemment l'objet (je n'en avais jamais ouvert, même la version bouseux, avant d'en trouver abandonné dans les transports), et c'est impressionnant, donc imaginer une rubrique classique au milieu, quel exotisme. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Stolzing
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 683
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Dim 1 Mai 2011 - 18:28

Il y a aussi l'aspect "status symbol", disons. Le cadre stressé qui va voir deux spectacles dans l'année peut en parler à ses collègues ou à ses amis ("J'ai entendu Natalie Dessay dans Lucia di Lammermmor, elle a une voix subliiiime, mais alors la mise en scène, c'est très laid, pouah pouah berk"). C'est la même façon de se poser que lorsqu'on achète Mercedes plutôt que Renault ou une cravate de chez Lanvin plutôt qu'un truc en synthétique chez Monoprix (et là aussi cela peut aller jusqu'à la caricature, je connais un universitaire qui fait exprès de nouer de travers ses cravates pour que l'étiquette Hermès soit visible...).

Der Kurier est le niveau intermédiaire entre la presse sérieuse (Die Presse, Der Standard, équivalents au Figaro, au Monde, ou à Libé) et la presse populaire, pas vraiment présente en France (je ne sais pas à quoi ressemble le nouveau France-Soir). C'est peut-être un poil mieux que Le Parisien, mais pas tellement.

Pour donner une idée de ce qu'est le classique en Autriche, j'avais organisé une petite fête là-bas pour mon anniversaire et une amie était venue avec une coiffure "à la garçonne", au moment où Netrebko chantait Manon et portait une perruque avec la même coupe. Les enfants d'autres amis, alors âgés de 11 et 9 ans, l'ont par la suite appelé "Anna Netrebko", pas tellement par passion déjà dévorante pour l'opéra, mais parce qu'il y avait eu tellement de reportages et d'articles sur la Netrebko que ça les avait marqués. Ce n'est pas le paradis, hein, il y a d'autres défauts que chez nous (la province autrichienne peut être d'une bêtise rance et d'une méchanceté assez effarantes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81166
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Dim 1 Mai 2011 - 18:32

Stolzing a écrit:
Il y a aussi l'aspect "status symbol", disons. Le cadre stressé qui va voir deux spectacles dans l'année peut en parler à ses collègues ou à ses amis ("J'ai entendu Natalie Dessay dans Lucia di Lammermmor, elle a une voix subliiiime, mais alors la mise en scène, c'est très laid, pouah pouah berk"). C'est la même façon de se poser que lorsqu'on achète Mercedes plutôt que Renault ou une cravate de chez Lanvin plutôt qu'un truc en synthétique chez Monoprix (et là aussi cela peut aller jusqu'à la caricature, je connais un universitaire qui fait exprès de nouer de travers ses cravates pour que l'étiquette Hermès soit visible...).
Ah oui, ça j'ai pas remarqué, soit que je ne fréquente pas les "bonnes" personnes, soit que je n'aie rien remarqué du tout. hehe

Citation :
Pour donner une idée de ce qu'est le classique en Autriche, j'avais organisé une petite fête là-bas pour mon anniversaire et une amie était venue avec une coiffure "à la garçonne", au moment où Netrebko chantait Manon et portait une perruque avec la même coupe. Les enfants d'autres amis, alors âgés de 11 et 9 ans, l'ont par la suite appelé "Anna Netrebko", pas tellement par passion déjà dévorante pour l'opéra, mais parce qu'il y avait eu tellement de reportages et d'articles sur la Netrebko que ça les avait marqués.
Effectivement, hallucinant vu d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28552
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Dim 1 Mai 2011 - 18:48

Stolzing a écrit:
(et là aussi cela peut aller jusqu'à la caricature, je connais un universitaire qui fait exprès de nouer de travers ses cravates pour que l'étiquette Hermès soit visible...).

Ouai mais ton domaine c'est le droit, donc un universitaire dans ton domaine je suppose ?
Car fac de droit et d'éco ... c'est pas le même bord que les autres facs si tu vois ce que je veux dire Mr. Green
(En tout cas à Bordeaux c'est très net, au niveau des élections estudiatines, et les mobilisations lors de grèves).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1113
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   Dim 1 Mai 2011 - 19:28

Stolzing a écrit:
Je suis persuadé que de nombreux cadres vont à l'opéra une ou deux fois par an en passant par le comité d'entreprise en bonne partie pour ça. Ils discutent de la mise en scène parce que le premier imbécile venu peut le faire, disent que tel ou tel chanteur a une belle voix et voilà.
Ça me paraît très caricatural et méprisant pour les cadres, comme s'il était bien connu que leur place n'est pas à l'opéra, réservé à la véritable intelligentsia des profs, des étudiants, des "opera queens" et des grands bourgeois. Si j'en juge par les conversations qu'on entend à Bastille quand on a derrière soi une rangée de cadres venus par comité d'entreprise, cela fait simplement partie pour beaucoup d'entre eux d'une expérience, qu'ils renouvelleront ou pas selon qu'ils ont aimé ou pas. Souvent effectivement, ce sont des gens qui n'ont aucune connaissance du monde de l'opéra, qui viennent en bande (la dernière fois, ils sont allés au théâtre, la prochaine fois, ils iront entendre Mamma Mia, ou un chanteur au Stade de France) ; je ne pense pas qu'aucun y gagne quoi que ce soit comme statut social, mais certains auront peut-être l'occasion de découvrir un art qu'ils ignoraient, et d'y être sincèrement sensibles.
Par ailleurs, sachant qu'en 2000, on comptait 6 000 000 de cadres actifs en France et que 70% de ces cadres ont fait des études supérieures, ce qui généralement va sociologiquement de pair avec une certaine accession à la culture, il serait quand même étonnant de vouloir faire croire que les cadres ne vont à l'opéra que pour parader.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mélomane, cet être si (a)sociable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mélomane, cet être si (a)sociable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le mélomane, cet être si (a)sociable
» Guide du mélomane averti de Jean-Bernard Piat
» Mélomane et musicien
» Rameau - Oeuvres pour clavier
» Lectures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: