Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dietrich Fischer-Dieskau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:00

Je profite d'une nouvelle parution à l'occasion de ses 85 ans pour ouvrir un fil sur le grand DFD. Sans doute n'y en avait-il pas parce qu'on a l'impression d'avoir tout dit et tout entendu sur ce chanteur, je ne sais pas, et pourtant le sujet est aussi intarissable que la somme colossale de ses enregistrements !

En tout cas, le coffret qui vient de sortir chez EMI dans la nouvelle collection "The Great EMI Recordings" regroupe des enregistrements de lieder parmi les plus célèbres, pour la plupart datant de la meilleure période du chanteur, les années 50 et 60. Donc aucune révélation pour les connaisseurs, en revanche une occasion à saisir pour tous ceux qui ne possèderaient déjà ces disques dont voici le descriptif, introuvable ailleurs que sur ce commentaire de client :

http://www.amazon.fr/product-reviews/B00369K29Q/ref=dp_top_cm_cr_acr_txt?ie=UTF8&showViewpoints=1



Et que ce soit l'occasion et le lieu de parler de ce cher DFD -- qui n'est pas cher à tous cependant... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:12

Je précise que l'enregistrement de 1962 du Voyage d'hiver est le second des deux enregistrements EMI de ce cycle par DFD. Le premier est en mono, celui-ci en stereo.

En revanche, je suis étonné par l'existence d'un Chant du cygne daté de la même année. J'en connais un constitué de morceaux enregistrés dans les années 50, mais en 62 non. Est-ce un enregistrement que j'ignorerais ? Mystère. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:20

C'est intimidant aussi : il a tout chanté - et comment ! Alors comment résumer son rapport à DFD ? Je l'ai tellement entendu que je l'évite, parce que je m'en suis lassé, c'est tellement banal d'écouter DFD...

Mais son omniprésence est pleinement justifiée.

Respect aussi pour avoir réussi, après une grosse baisse (dans le lied, à l'opéra ça a toujours été impeccable) de 70 à la fin des années 80, à avoir retrouvé sinon l'aisance technique, la beauté et l'inspiration de ses meilleures années.

Et une tête avec ça. Tu tout grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:24

Hippolyte a écrit:
Je précise que l'enregistrement de 1962 du Voyage d'hiver est le second des deux enregistrements EMI de ce cycle par DFD. Le premier est en mono, celui-ci en stereo.

En revanche, je suis étonné par l'existence d'un Chant du cygne daté de la même année. J'en connais un constitué de morceaux enregistrés dans les années 50, mais en 62 non. Est-ce un enregistrement que j'ignorerais ? Mystère. scratch
Il y a en effectivement cinq Smile :
- Billing 48 (c'est encore un peu jeune)
- Moore 51 (mais seulement les Heine)
- Morre 62 dont tu parles
- Moore 72
- Brendel 82.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:25

Concernant Winterreise, 62 est plus détaillé expressivement, mais un peu plus artificiel que 55, plus prenant.

La quadrature du cercle se trouve sans doute à Prades 55. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16457
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:26

Jamais entendu parler de ce type.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:34

C'est normal ca hehe . Quand on est drogué à Schoenberg comme tu l'es y a des tas de chanteurs que tu vas pas connaitre Mr. Green .
Mais pusique tu aimes Wagner, tu devrais écouter ceci :



Sinon, essaie les winterreise, David cite ses enregistrements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:36

calbo a écrit:
C'est normal ca hehe . Quand on est drogué à Schoenberg comme tu l'es y a des tas de chanteurs que tu vas pas connaitre Mr. Green .
DFD a enregistré pas mal de lieder rares de Schönberg, sans parler des opéras de Berg bien sûr. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:40

Ah ! je voulais le créer ce sujet, mais j'ai toujours été intimidé par celui que je considère comme le plus grand chanteur de tous les temps.

Comment commencer ?

DFD, c'est avant tout une science des mots, un diseur inégalable. C'est aussi un chanteur trés émotif, qui par sa sophistication, fait passer tellement de choses !!

DFD, c'est l'Omniprésent, en opéra et plus encore en Lied. Imaginez un baryton qui pendant 40 ans, est présent partout, dans tous les répertoires, dans des tessitures trés différentes. Son pendant (avec moins d'envergure, beaucoup moins) est Wächter : ils partagent un certain nombre de rôles.

Je vénère DFD, mais pas partout. Et comme dit David, il y a une sérieuse baisse dans les années 70.

Quelques incarnations inégalées, parmi ce que je connais évidemment :

=> son Wotan de Rheingold (Karajan)
=> Intermezzo, évidemment
=> son Don Giovanni, tellement calculateur et séducteur, chez Fricsay : chez Böhm, il est un peu teuton.
=> son Almaviva, chez Böhm 57 et surtout pas Böhm 68.
=> son Oreste, en 81 de préférence
=> Mandryka à Munich
=> Papageno, chez Böhm 64, une splendeur
=> ses interprétations de Bach : cantate BWV 82, arias de la Saint Matthieu (chez Richter, dans les années 50-60) mais il a enregistré aussi avec Klempie...
=> son Sachs, tellement humain (Jochum)
=> Alfonso chez Jochum
=> et dans le Lied, aux bonnes époques et avec de bons pianistes

Et quelques contre-performances :

=> Posa chez Solti : il y apparaît avec les mêmes tics qu'il aura au début des années 70 (blanchissement de la voix, effets histrioniques)
=> Almaviva chez Böhm 68
=> et dans une moindre mesure, son Rigoletto.

Et le coffret que montre Hippolyte est intéressant, mais y-a-t-il les textes ??? (traduits ???)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:42

Tu oublies son Telramund dans le Lohengrin de Kempe que je cite carton rouge fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:45

Connais pas.

Je ne connais pas non plus, puisqu'on y est :
=> son Iago
=> Macbeth
=> Falstaff
=> Wozzeck (enfin, j'en connais seulement des bouts)
=> et tout le reste.

DFD a enregistré 122 intégrales d'opéras, une centaine d'oratorios et de messes, des centaines de disques de Lied...etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:47

Guillaume a écrit:
Et quelques contre-performances :

=> Posa chez Solti : il y apparaît avec les mêmes tics qu'il aura au début des années 70 (blanchissement de la voix, effets histrioniques)
=> Almaviva chez Böhm 68
=> et dans une moindre mesure, son Rigoletto.
Bonne idée de liste les déceptions, ça ira beaucoup plus vite.

Pas d'accord pour Rigoletto : il y a mieux, mais ça reste excellent. Posa aussi est très bon, mais étonnamment en retrait par rapport au DFD habituel et même aux autres Posa (il devait avoir surtout l'habitude de le chanter en allemand, je pense).

Effectivement, le Comte en 68 est décevant. En 61 avec Fricsay, l'accent allemand est fort, mais la voix ronde et l'incarnation de qualité.

Son Amonasro avec Barenboim est un peu grimaçant (ça reste très bon).

D'une manière générale, il est toujours moins bon lorsqu'il quitte l'allemand, quoiqu'il reste très bon en italien. En français en revanche, le timbre blanchit terriblement. Son Golaud avec Kubelik est vraiment pas beau (et pas spécialement juste expressivement), et ses Don Quichotte à Dulcinée vraiment vilains, pour une fois !

Il faut surtout se méfier des lieder de Schubert dans les années 70 et 80, pour le reste c'est globalement toujours excellentissime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:48

Guillaume a écrit:
Imaginez un baryton qui pendant 40 ans, est présent partout, dans tous les répertoires

Tu peux préciser ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:48

Par ailleurs, parmi ses très grandes incarnations, il faut écouter son Wolfram avec Keilberth, c'est de la même farine que son Winterreise de Prades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:49

Tu as tort. Cet enregistrement est réputé pour avoir réuni une distribution quasi parfaite à commencer par le couple ( au disque, bien sûr) DFD/Ludwig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:49

WoO a écrit:
Guillaume a écrit:
Imaginez un baryton qui pendant 40 ans, est présent partout, dans tous les répertoires

Tu peux préciser ? Mr.Red
Lully, Mozart, Schubert, Brahms, Rimsky, Debussy, Strauss, Berg, Chostakovitch, Reiman... ça ne te suffit pas ?

Ah non, mince, ça ne te suffit pas justement. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:50

pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:52

Guillaume a écrit:
Et le coffret que montre Hippolyte est intéressant, mais y-a-t-il les textes ??? (traduits ???)

Les textes sont sur le CD 11, au format pdf. Mais je ne sais pas s'il y a une traduction.

Voici le détail des disques :

http://www.emiclassics.com/releasetracklisting.php?rid=49293
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:54

calbo a écrit:
Tu as tort. Cet enregistrement est réputé pour avoir réuni une distribution quasi parfaite à commencer par le couple ( au disque, bien sûr) DFD/Ludwig

J'ai dit que je ne connaissais pas, pas que je ne voulais surtout pas l'écouter ! Je vénère DFD et Ludwig, apprécie sans grand plus Thomas et aime beaucoup Grümmer...

J'essayerais, mais c'est moins tentant que Jochum/Windie, Birgit, Astrid, Uhde, Adam ou Cluytens/Riri, Konya, Astrid, Blanc, Gorr.

Je ne connais pas encore l'eau en grains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:56

Guillaume, tu es incorrigible carton rouge . Tu dis que DFD fait partie de tes idoles et tu ne parles même pas du film de Ponnelle "Le nozze di Figaro" ou il incarne Almaviva. Tu es en perte de vitesse mon petit tutut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:58

Guillaume a écrit:
calbo a écrit:
Tu as tort. Cet enregistrement est réputé pour avoir réuni une distribution quasi parfaite à commencer par le couple ( au disque, bien sûr) DFD/Ludwig

J'ai dit que je ne connaissais pas, pas que je ne voulais surtout pas l'écouter ! Je vénère DFD et Ludwig, apprécie sans grand plus Thomas et aime beaucoup Grümmer...

J'essayerais, mais c'est moins tentant que Jochum/Windie, Birgit, Astrid, Uhde, Adam ou Cluytens/Riri, Konya, Astrid, Blanc, Gorr.

Je ne connais pas encore l'eau en grains.

Je n'allais pas dans ce sens hehe . Je voulais dire, tu as tort de ne pas l'avoir encore écouté hehe . Même moi qui n'aime pas Wagner je connais Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 22:58

DavidLeMarrec a écrit:
Hippolyte a écrit:
En revanche, je suis étonné par l'existence d'un Chant du cygne daté de la même année. J'en connais un constitué de morceaux enregistrés dans les années 50, mais en 62 non. Est-ce un enregistrement que j'ignorerais ? Mystère. scratch
Il y a en effectivement cinq Smile :
- Billing 48 (c'est encore un peu jeune)
- Moore 51 (mais seulement les Heine)
- Morre 62 dont tu parles
- Moore 72
- Brendel 82.

Merci ! J'ignorais donc le Moore 62 !

Mais sur un disque que j'ai de la coll. "Great Recordings...", il y a les Heine de 51, complétés d'enregistrements de 1955, 57 et 58, l'ensemble faisant un cycle complet. Et la voix est à son meilleur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 23:04

Guillaume a écrit:
calbo a écrit:
Tu as tort. Cet enregistrement est réputé pour avoir réuni une distribution quasi parfaite à commencer par le couple ( au disque, bien sûr) DFD/Ludwig

J'ai dit que je ne connaissais pas, pas que je ne voulais surtout pas l'écouter ! Je vénère DFD et Ludwig, apprécie sans grand plus Thomas et aime beaucoup Grümmer...

J'essayerais, mais c'est moins tentant que Jochum/Windie, Birgit, Astrid, Uhde, Adam ou Cluytens/Riri, Konya, Astrid, Blanc, Gorr.

Je ne connais pas encore l'eau en grains.
Deux immenses enregistrements avec une vraie conception, je trouve ça beaucoup plus intéressant que Kempe personnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16457
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 23:05

calbo a écrit:
C'est normal ca hehe . Quand on est drogué à Schoenberg comme tu l'es y a des tas de chanteurs que tu vas pas connaitre Mr. Green .
Mais pusique tu aimes Wagner, tu devrais écouter ceci :




Le Lohengrin de Kempe, dis donc on fait des decouvertes qui sont pas très emouvantes par leur nouveauté. hehe

Merci quand même calbo. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 23:06

Hippolyte a écrit:
Mais sur un disque que j'ai de la coll. "Great Recordings...", il y a les Heine de 51, complétés d'enregistrements de 1955, 57 et 58, l'ensemble faisant un cycle complet. Et la voix est à son meilleur.
C'est comme pour le Winterreise, la seconde version EMI est moins bien distribuée.
Mais je n'aime pas du tout ce Schwanengesang de 51, je trouve le son plat, c'est vraiment gênant.

Et Moore, Moore... Rolling Eyes C'est bien simple, je me refuse désormais à écouter les enregistrements où il paraît. Plutôt être enchaîné à Brendel pour l'Eternité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 23:08

arnaud bellemontagne a écrit:
calbo a écrit:
C'est normal ca hehe . Quand on est drogué à Schoenberg comme tu l'es y a des tas de chanteurs que tu vas pas connaitre Mr. Green .
Mais pusique tu aimes Wagner, tu devrais écouter ceci :




Le Lohengrin de Kempe, dis donc on fait des decouvertes qui sont pas très emouvantes par leur nouveauté. hehe

Merci quand même calbo. Wink

Mais j'ai jamais dit que l'enregistrement était récent hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16457
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 23:16

Ce que je voulais dire c'est que je connais cet enregistrement en long en large et en travers:c'est un classique absolu.
Et tu imagines bien que DFD ne m'est pas totalement inconnu. Wink
Mais j'y reviendrai plus tard en detail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 23:32

DavidLeMarrec a écrit:
WoO a écrit:
Guillaume a écrit:
Imaginez un baryton qui pendant 40 ans, est présent partout, dans tous les répertoires

Tu peux préciser ? Mr.Red
Lully, Mozart, Schubert, Brahms, Rimsky, Debussy, Strauss, Berg, Chostakovitch, Reiman... ça ne te suffit pas ?

Ah non, mince, ça ne te suffit pas justement. Mr. Green

Lully peut-être pas mais des cantates de Rameau, Campra, Clérambault et une Leçon de Couperin au début des années 60 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 23:35

Il a même fait du baroque Shocked ? C'est encore édité ces trucs la? qu'on rigole un peu hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Mer 28 Avr 2010 - 23:39

Oui et c'est excellent, pas du tout risible (un peu raide évidemment et un clavecin moche).
Ces enregistrements ont été l'occasion d'une dispute mémorable avec des amis musiciens baroqueux à qui je les ai passés et qui en ont ri ! J'ai conclu en proposant à ces cuistres de réécouter leur propre interprétation dans 40 ans, pour qu'on rigole un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Jeu 29 Avr 2010 - 2:04

Guillaume a écrit:
Et quelques contre-performances :

=> Posa chez Solti : il y apparaît avec les mêmes tics qu'il aura au début des années 70 (blanchissement de la voix, effets histrioniques)
=> Almaviva chez Böhm 68
=> et dans une moindre mesure, son Rigoletto.

Moi au contraire j'aime beaucoup son Posa, et surtout son Rigoletto.

Pour le reste, je suis d'accord avec les rôles que tu retiens. J'ajoute :
- son Gunther que j'adore (avec Solti)
- son Telramund avec Ludwig, l'un de mes duos préférés au disque
- son Barak avec Keilberth
- et ses deux Barbe-Bleue, avec Fricsay, puis plus décati mais plus touchant avec Sawallisch

Pour le lied, impossible de faire une liste, ce serait interminable. Mais comme beaucoup, je préfère la voix des années 50 et du début des années 60.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80671
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Jeu 29 Avr 2010 - 2:34

Et son Amfortas avec Solti? Smile

Je suis en train de réécouter, ce n'est pas mon préféré dans le rôle (pas assez sombre, pas assez torturé), mais on va dire que ça se défend. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18956
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Jeu 29 Avr 2010 - 10:54

Ce qui peut m'énerver un peu chez lui, c'est cette volonté de toujours tellement bien parler allemand, qu'on en entendrait presque plus que les "st" et autres fins de mots...
Après, oui, grand intelligence.

Je l'aime beaucoup dans le Tristan de Furt... son Kurwenal très léger et clair est tellement en opposition avec le Tristan de Suthaus...

Sinon, dans les rôles italiens, il arrive bien a tirer son épingle du jeu... Que ce soit en Posa, en Rigoletto bien sûr, mais surtout en Macbeth... face à Bumbry, je craignais qu'il en se face écraser, mais non... il donne beaucoup de force à son Macbeth et sait donner de la voix quand il faut! On est loin de chanteur de Lied propre sur lui!
Par contre, en Scarpia... il reste là trop noble te ton, sans le second degré qu'apportent les grands Scarpia qui ont eux aussi une telle noblesse...

Par contre, si jamais vous trouver un récital avec des mélodies françaises, je vous conseil de passer votre chemin... c'est pas trop son truc quand même...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Jeu 29 Avr 2010 - 13:30

Polyeucte a écrit:
On est loin de chanteur de Lied propre sur lui!
Tu as une drôle de perception des chanteurs de lied ; un bon chanteur de lied, c'est au contraire quelqu'un qui fait claquer les mots. Après, ce n'est pas un histrion non plus, mais son Macbetto ne verse pas dans ce travers-là, je le trouve excellent moi aussi (c'est d'ailleurs ma version de Macbeth).

Citation :
Par contre, si jamais vous trouver un récital avec des mélodies françaises, je vous conseil de passer votre chemin... c'est pas trop son truc quand même...
C'est le moins qu'on puisse dire. Smile

En anglais, c'est pas mal en revanche, ses Ives se défendent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18956
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Jeu 29 Avr 2010 - 13:34

DavidLeMarrec a écrit:
Tu as une drôle de perception des chanteurs de lied ; un bon chanteur de lied, c'est au contraire quelqu'un qui fait claquer les mots. Après, ce n'est pas un histrion non plus, mais son Macbetto ne verse pas dans ce travers-là, je le trouve excellent moi aussi (c'est d'ailleurs ma version de Macbeth).

Disons que souvent, je le trouve un peu trop attaché au mots dans se Lied... réduisant la partie vocale pure. Si prend ses Winterreise par exemple (j ene sais plus quelle version), je préfère une approche plus lyrique à la Hotter, Souzay (pour ne pas dire Vickers! Mr. Green ) Alors que là, il est aussi vocal... plus humain et émouvant que souvent. C'est mon côté glottophile qui apprécie!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Jeu 29 Avr 2010 - 13:49

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Tu as une drôle de perception des chanteurs de lied ; un bon chanteur de lied, c'est au contraire quelqu'un qui fait claquer les mots. Après, ce n'est pas un histrion non plus, mais son Macbetto ne verse pas dans ce travers-là, je le trouve excellent moi aussi (c'est d'ailleurs ma version de Macbeth).

Disons que souvent, je le trouve un peu trop attaché au mots dans se Lied... réduisant la partie vocale pure. Si prend ses Winterreise par exemple (j ene sais plus quelle version), je préfère une approche plus lyrique à la Hotter, Souzay (pour ne pas dire Vickers! Mr. Green ) Alors que là, il est aussi vocal... plus humain et émouvant que souvent. C'est mon côté glottophile qui apprécie!
Ca dépend vraiment des versions : en 64 et dans toutes celles des années 40 et 50, il est vraiment lyrique. En 62 et à partir de 71 en revanche, c'est effectivement avant tout verbal (avec le magnifique sommet de l'adieu avec Perahia).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Jeu 29 Avr 2010 - 23:23

Polyeucte a écrit:


Par contre, si jamais vous trouver un récital avec des mélodies françaises, je vous conseil de passer votre chemin... c'est pas trop son truc quand même...

Certes, ses derniers Debussy chez Claves sont vraiment décharnés. Mais ses deux Bonne Chanson (EMI et DG), c'est plutôt beau et très bien prononcé...Assez emphatique, mais la mélodie française s'en accommode, à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 0:13

DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
On est loin de chanteur de Lied propre sur lui!
Tu as une drôle de perception des chanteurs de lied ; un bon chanteur de lied, c'est au contraire quelqu'un qui fait claquer les mots. Après, ce n'est pas un histrion non plus
Apparemment, en privé, DFD est un sacré bonhomme qui ne demande qu'à se lâcher. En témoigne cette séquence mémorable dans l'un des films de Monsaingeon sur Richter:
watch?v=4eDh3TWvAG4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 0:54

Oui, enfin, faire du surjeu dans Feuerreiter, c'est la norme, non ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 1:29

C'est vrai que ce Lied se prête particulièrement à une performance scénique "outrancière", mais à vrai dire je n'en ai jamais vu aucune. Je serais quand même étonné que DFD ou un autre soit aussi désinhibé en public que lors de cette répétition.

En tous cas, parmi les différentes versions au disque que je connais (DFD-Moore, Güra, Rosvaenge), je n'en vois aucune qui atteint l'intensité de cette rencontre avec Richter (DG).

Tu as d'autres suggestions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 2:23

adriaticoboy a écrit:
C'est vrai que ce Lied se prête particulièrement à une performance scénique "outrancière", mais à vrai dire je n'en ai jamais vu aucune. Je serais quand même étonné que DFD ou un autre soit aussi désinhibé en public que lors de cette répétition.
Evidemment, là il cabotine avec la caméra, en guise de clin d'oeil, ce n'est pas un récital.

Mais je veux dire par là que ce n'est pas une plaisanterie musicale comme j'en ai vu avec des rencontres informelles amateurs... ou bien des avants-répétitions pros ! (Je crois que tu vois très bien au moins un exemple célèbre. Smile )


Citation :
En tous cas, parmi les différentes versions au disque que je connais (DFD-Moore, Güra, Rosvaenge), je n'en vois aucune qui atteint l'intensité de cette rencontre avec Richter (DG).

Tu as d'autres suggestions ?
Je n'aime pas trop ce lied. J'ai le souvenir assez récent d'une radiodiffusion avec Stéphane Degout, très animée. Et évidemment, Fassbaender, question implication, est bien supérieure à ceux que tu cites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 22:54

DavidLeMarrec a écrit:
Mais je veux dire par là que ce n'est pas une plaisanterie musicale comme j'en ai vu avec des rencontres informelles amateurs...
Ou des amateurs qui délirent tout seuls dans leur appartement bordelais/parisien ! hehe
D'ailleurs, J'ai cru comprendre qu'Elvira avait quelque chose d'intéressant à nous faire partager... siffle



Citation :
ou bien des avants-répétitions pros ! (Je crois que tu vois très bien au moins un exemple célèbre. Smile )
Heu... en fait non ! Je cherche mais je ne vois pas. C'est pour un opéra ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 23:10

adriaticoboy a écrit:
Ou des amateurs qui délirent tout seuls dans leur appartement bordelais/parisien ! hehe
Je ne vois pas de quoi vous voulez parler.

Citation :
D'ailleurs, J'ai cru comprendre qu'Elvira avait quelque chose d'intéressant à nous faire partager... siffle
Là, franchement, bof. Autant j'ai fait des trucs farfelus qui me paraissaient sympathiques, autant là, c'est vraiment très premier degré. hehe


Citation :
Heu... en fait non ! Je cherche mais je ne vois pas. C'est pour un opéra ?
La Truite Barenboim / Perlaman / Zuckerman / Du Pré / Mehta. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16457
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 23:37

Bon, DFD pour moi c'est une diction comme on en entend peu avec une sophistication dans la caracterisation (quasiment une intonation differente par phonème) qui confine parfois au manierisme byzantin.Un côté grand seigneur sophistiqué, noble, definitivement plus intellectuel que manuel, hautain et altier qui lui permet d'incarner idéalement les bien-nés un peu faux-derche Mr. Green .

N'etant pas très sensible à la tradition du Lied, je suis conscient qu'un legs immense de l'artiste m'echappe, cependant je l'adore dans les rôles suivants:
-Wolfram(Cluytens 55)
-Telramund(Kempe)
-Wozzeck et Dr Schon (Bohm)
-Amfortas(Solti)
-Falstaff(Bernstein)
-Gunther(Solti)
-Wotan(Karajan)
-Le Comte(Capriccio chez Bohm)

Un regret, j'aurais adoré l'entendre en Beckmesser!!!
A ce propos, je n'aime pas beaucoup son Hans Sachs chez Jochum

Il a aussi trouvé le temps de se marier 3 ou 4 fois, de fumer, d'être peintre, ecrivain, chef d'orchestre...il a le don d'ubiquité c'est evident. alien


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Ven 30 Avr 2010 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16457
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 23:40

Guillaume a écrit:
calbo a écrit:
Tu as tort. Cet enregistrement est réputé pour avoir réuni une distribution quasi parfaite à commencer par le couple ( au disque, bien sûr) DFD/Ludwig

J'ai dit que je ne connaissais pas, pas que je ne voulais surtout pas l'écouter ! Je vénère DFD et Ludwig, apprécie sans grand plus Thomas et aime beaucoup Grümmer...

J'essayerais, mais c'est moins tentant que Jochum/Windie, Birgit, Astrid, Uhde, Adam ou Cluytens/Riri, Konya, Astrid, Blanc, Gorr.

Je ne connais pas encore l'eau en grains.

Faut y aller sur le Kempe, d'autant plus que DFD y campe un Telramund de folie...c'est Macbeth!!!! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28990
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 23:41

Tu trouves pas qu'il fait trop intello et bourgeois pour faire Wozzeck ? Je veux dire ça s'entend.
Falstaff j'ai pas écouté, mais je me doute qu'il a du se métamorphose pour être crédible là dedans.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 23:41

Je trouve au contraire son Telramund assez grossier, surjoué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 23:45

Cololi a écrit:
Tu trouves pas qu'il fait trop intello et bourgeois pour faire Wozzeck ? Je veux dire ça s'entend.
C'est quand même super. Après, c'est aux antipodes de Berry plus vrai que nature, c'est certain. Il y a un filtre esthétique...

Citation :
Falstaff j'ai pas écouté, mais je me doute qu'il a du se métamorphose pour être crédible là dedans.
C'est pas mal du tout en effet, vraiment un bon Falstaff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16457
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 23:46

Cololi a écrit:
Tu trouves pas qu'il fait trop intello et bourgeois pour faire Wozzeck ? Je veux dire ça s'entend.
Falstaff j'ai pas écouté, mais je me doute qu'il a du se métamorphose pour être crédible là dedans.

Oui c'est un Wozzeck qui sait se tenir a table et c'est parfaitement en phase avec la Marie propre sur elle d'Evelyn Lear et la direction toute en courbes de Bohm.

DavidLeMarrec a écrit:
Je trouve au contraire son Telramund assez grossier, surjoué.

Je l'ecoute a chaque fois avec un irrepressible bonheur, c'est theâtral a souhait ...c'est vrai qu'il en fait des tonnes mais j'adore...ah,cette maniere qu'il a de rouler les mots dans la bouche!!!
Une des mes incarnations préférées de DFD. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22869
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 30 Avr 2010 - 23:48

arnaud bellemontagne a écrit:
N'etant pas très sensible à la tradition du Lied, je suis conscient qu'un legs immense de l'artiste m'echappe, cependant je l'adore dans les rôles suivants:
-Wolfram(Cluytens 55)
-Telramund(Kempe)
-Wozzeck et Dr Schon (Bohm)
-Amfortas(Solti)
-Falstaff(Bernstein)
-Gunther(Solti)
-Wotan(Karajan)
-Le Comte(Capriccio)

Je connais son Telmarund et même si le rôle est un peu difficile pour lui, il y est très crédible. Il faudrait que je me procure un live de préférence de Bayreuth pour son Wolfram. Son Falstaff m'a fait aimer l'oeuvre, en plus la version Bernstein est géniale. Son Wotan dans Das Rheingold est fantastique. J'avais bien aimé son Rigoletto évidemment même si pas italien du tout.
Je connais un peu son Sachs et j'aime bien. Il faudrait que j'écoute un jour la version Jochum en entier malgré ses faiblesses au niveau de la distribution.
Dommage que son Gunther soit avec Solti mais j'écouterai probablement ce Götterdämmerung pour Windgassen, Frick, Neidlinger, lui évidemment, Claire Watson, Christa Ludwig, 2 des Filles du Rhin (Popp et Jones) et 2 des Nornes (Watts et Hoffman). Il n'y a que Nilsson évidemment qui ne me donne pas tellement envie d'écouter cette version et la direction clinquante du chef.


Dernière édition par aurele le Ven 30 Avr 2010 - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dietrich Fischer-Dieskau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dietrich Fischer-Dieskau
» Julia Varady
» Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788)
» Karl Böhm
» Dietrich Fischer-Dieskau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: