Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dietrich Fischer-Dieskau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 18:31

Ah a écrit:
Ce matin, j'entends à la radio :
"Le monde de la musique en deuil..."
J'ai pensé immédiatement à DFD.

En fait, c'était pour Donna Summer.
J'étais rassuré.

Comme quoi..

Comme dit Dapertutto " ... Il ne faut jurer de rien" pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28733
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 18:33

Ah a écrit:
Ce matin, j'entends à la radio :
"Le monde de la musique en deuil..."
J'ai pensé immédiatement à DFD.

En fait, c'était pour Donna Summer.
J'étais rassuré.

Comme quoi..



Sad

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Ah
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 18:42

Rav-phaël a écrit:

Bravo, tu aurais pu penser à quelqu'un d'autre. C'est peu être de ta faute du coup ^^ Wink

Tout part de Cololi, qui a posté sur le fil Winterreise il y a deux mois :

Cololi a écrit:
DFD Sad

Il se trouve que j'avais (re)lu ce post hier.
C'est donc de sa faute et non de la mienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 18:50

Confused Ben voyons silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28733
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 18:56

Et voilà c'est toujours la faute de Cololi à la fin Shit

calimero

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Ah
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 18:57

Plus sérieusement, c'est la première fois que la disparition d'un chanteur me fait vraiment de la peine.
Peut-être parce que j'espérais secrètement qu'il fasse encore une petite apparition un de ces 4.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martine
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 19:28

Ah a écrit:
Plus sérieusement, c'est la première fois que la disparition d'un chanteur me fait vraiment de la peine.
Peut-être parce que j'espérais secrètement qu'il fasse encore une petite apparition un de ces 4.
La dernière fois que je l'ai vu, c'était à Pleyel. Il dirigeait un concert de Julia Varady.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 19:50

Martine a écrit:
Ah a écrit:
Plus sérieusement, c'est la première fois que la disparition d'un chanteur me fait vraiment de la peine.
Peut-être parce que j'espérais secrètement qu'il fasse encore une petite apparition un de ces 4.
La dernière fois que je l'ai vu, c'était à Pleyel. Il dirigeait un concert de Julia Varady.

Métamorphoses, extraits d'Ariadne et Suite du Bourgeois gentilhomme ?
J'étais jeune étudiant, j'étais depuis deux mois à peine, à Paris. Chance incroyable : des places disponibles, encore, le jour même.
Concert magnifique dont je retiens la musicalité discrète, honnête, sans esbroufe ; la concentration incroyable des Métamorphoses comme un théorème, un agencement de sons porté par un geste à l'humanité aussi tendre qu'impérieuse. Et cette envie, ce besoin presque, pour l'auditeur, de décharger toute la tension accumulée dans ce long hymne ("le sanglot long des violons") à une époque qui se clôt dans la résignation, la résilience ; qui mieux que DFD pour porter ce message d'inspiration à la croisée des chemins, ni vaine ni fataliste (chanter le Winterreise dans un camp de prisonniers !) ? Inutile de dire l'entente avec Varady ; soulevée au-delà d'elle-même avec une espèce de fièvre chambriste (pas nécessairement un paradoxe), une ivresse de vieil amoureux connaissant toutes les anfractuosités et de l'oeuvre et de la voix de son interprète. Musicalité, toujours, ce sens impitoyable du chant, de la respiration ; des couleurs affolantes, enfin.
Au-delà de la probité (très factice, parce que tout geste sonore, même probe en apparence, reste démiurgique), de la curiosité aussi (un vieux chanteur/jeune chef !), ce sentiment puissant et excitant, aussi, d'arracher au temps un vrai moment de musique.
Une poignée de main, à la sortie, m'a longtemps brûlé la paume !
Tristesse et respect...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ah
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 20:45

Je pensais qu'après les 10mn de reportage sur Véronique Sanson au JT de TF1 ils allaient dire quelque chose à propos de DFD mais le sujet n'a même pas été évoqué hehe


Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 20:49

Le jour ou un JT rendra hommage à un artiste (chef, instrumentiste, chanteur(se)) issu de la musique classique les poules auront des dents Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22842
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:04

bAlexb a écrit:
Métamorphoses, extraits d'Ariadne et Suite du Bourgeois gentilhomme ?
J'étais jeune étudiant, j'étais depuis deux mois à peine, à Paris. Chance incroyable : des places disponibles, encore, le jour même.
Concert magnifique dont je retiens la musicalité discrète, honnête, sans esbroufe ; la concentration incroyable des Métamorphoses comme un théorème, un agencement de sons porté par un geste à l'humanité aussi tendre qu'impérieuse. Et cette envie, ce besoin presque, pour l'auditeur, de décharger toute la tension accumulée dans ce long hymne ("le sanglot long des violons") à une époque qui se clôt dans la résignation, la résilience ; qui mieux que DFD pour porter ce message d'inspiration à la croisée des chemins, ni vaine ni fataliste (chanter le Winterreise dans un camp de prisonniers !) ? Inutile de dire l'entente avec Varady ; soulevée au-delà d'elle-même avec une espèce de fièvre chambriste (pas nécessairement un paradoxe), une ivresse de vieil amoureux connaissant toutes les anfractuosités et de l'oeuvre et de la voix de son interprète. Musicalité, toujours, ce sens impitoyable du chant, de la respiration ; des couleurs affolantes, enfin.
Au-delà de la probité (très factice, parce que tout geste sonore, même probe en apparence, reste démiurgique), de la curiosité aussi (un vieux chanteur/jeune chef !), ce sentiment puissant et excitant, aussi, d'arracher au temps un vrai moment de musique.
Une poignée de main, à la sortie, m'a longtemps brûlé la paume !
Tristesse et respect...

Très beau témoignage. Je comprends pourquoi tu chéris cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:08

calbo a écrit:
Le jour ou un JT rendra hommage à un artiste (chef, instrumentiste, chanteur(se)) issu de la musique classique les poules auront des dents Neutral

Etranger, qui plus est ; et vieux, quelle horreur. En plus, confiné (au moins dans une forme d'imaginaire "collectif, si on peut utiliser le terme ici ; une erreur, d'ailleurs, au regard de la pléthore d'enregistrements lyriques qu'il a, heureusement, laissés) dans un répertoire austère, etc. Tu déconnes, Calbo Evil or Very Mad ! A-t-on parlé de Sutherland ? De Sills ? De Schwarzkopf ? De Kolassi (personne n'a rebondi, ici, sur ce que j'ai posté) ? A peine quelques mots sur Crespin ! Parle-t-on seulement des vivants (les vrais, les exigeants ; pas les follets de plateaux TV) ?

Exemple : Callas. A part les grand-messes périodiques à chaque anniversaire à quel sujet a-t-on parlé d'elle, récemment ? Au sujet de la vente de ses souvenirs, robes, etc.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:10

NOOOOOOOOOOOOONN Sad Sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Le plus grand chanteur de tous les temps disparaît, et j'en suis profondément affecté. Que dire, sinon que c'était un chanteur parfait, absolu, idéal en bien des emplois, en plus un grand intellectuel. Il dirigeait encore jusqu'à récemment...

Di-Fi-Di restera immortel avec la plus grande discographie de toute l'histoire.

Gute Nacht. An dich hab'ich gedacht...
Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:20

Il gagne l'éternité après avoir touché à l'universalité ! Plus que jamais le Doppelgänger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:23

bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
Le jour ou un JT rendra hommage à un artiste (chef, instrumentiste, chanteur(se)) issu de la musique classique les poules auront des dents Neutral

Etranger, qui plus est ; et vieux, quelle horreur. En plus, confiné (au moins dans une forme d'imaginaire "collectif, si on peut utiliser le terme ici ; une erreur, d'ailleurs, au regard de la pléthore d'enregistrements lyriques qu'il a, heureusement, laissés) dans un répertoire austère, etc. Tu déconnes, Calbo Evil or Very Mad ! A-t-on parlé de Sutherland ? De Sills ? De Schwarzkopf ? De Kolassi (personne n'a rebondi, ici, sur ce que j'ai posté) ? A peine quelques mots sur Crespin ! Parle-t-on seulement des vivants (les vrais, les exigeants ; pas les follets de plateaux TV) ?

Exemple : Callas. A part les grand-messes périodiques à chaque anniversaire à quel sujet a-t-on parlé d'elle, récemment ? Au sujet de la vente de ses souvenirs, robes, etc ...

Et en quoi je déconne STP Shocked ? les journalistes de JT ne parleront pas plus de ceux (et celles) que tu as cités morts ou vifs; je le déplore autant que toi mais c'est comme ça. Apparemment ca a été annoncé sur France Inter mais c'est tout; quid de France Musique et de Radio Classique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:34

calbo a écrit:
bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
Le jour ou un JT rendra hommage à un artiste (chef, instrumentiste, chanteur(se)) issu de la musique classique les poules auront des dents Neutral

Etranger, qui plus est ; et vieux, quelle horreur. En plus, confiné (au moins dans une forme d'imaginaire "collectif, si on peut utiliser le terme ici ; une erreur, d'ailleurs, au regard de la pléthore d'enregistrements lyriques qu'il a, heureusement, laissés) dans un répertoire austère, etc. Tu déconnes, Calbo Evil or Very Mad ! A-t-on parlé de Sutherland ? De Sills ? De Schwarzkopf ? De Kolassi (personne n'a rebondi, ici, sur ce que j'ai posté) ? A peine quelques mots sur Crespin ! Parle-t-on seulement des vivants (les vrais, les exigeants ; pas les follets de plateaux TV) ?

Exemple : Callas. A part les grand-messes périodiques à chaque anniversaire à quel sujet a-t-on parlé d'elle, récemment ? Au sujet de la vente de ses souvenirs, robes, etc ...

Et en quoi je déconne STP Shocked ? les journalistes de JT ne parleront pas plus de ceux (et celles) que tu as cités morts ou vifs; je le déplore autant que toi mais c'est comme ça. Apparemment ca a été annoncé sur France Inter mais c'est tout; quid de France Musique et de Radio Classique?

C'était plutôt amical dans ma bouche, je t'assure Wink ! Malheureusement, j'illustrais la situation par l'absurde...
Comme toi, je déplore ce triste temps où la valeur culture (si tant est que cela veuille, encore dire quelque chose ; "malaise dans la culture") n'a de valeur que dans l'effet, l'esbroufe, la débauche de moyens, etc. Une certaine forme de nivellement par le bas...
Sans doute France Musique et Radio Classiques fourbissent-elles leurs nécrologies, hommages, etc. Le type, malgré sa discrétion, mérite que cela ne soit pas bâclé. Quant aux "médias" au sens large (j'allais dire "galvaudé" : la tv, la presse de grande écoute, etc.), bien évidemment, elle n'en soufflera mot. Parce qu'une bonne partie de son audience ne connaît ni DFD, ni 99% de son répertoire ; alors à quoi bon plomber l'ambiance ?
Je pense qu'on est fondamentalement d'accord, tu sais...
Parlons plutôt de tous ces moments incroyables, étreignants, impérissables, etc. que le maître nous aura légué Rolling Eyes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pärti
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:43

Parler de la mort d'un grand chanteur classique ?

Mais le bon peuple s'en fout mon bon ! Enfin c'est ce qu'on dit dans les studios et les rédactions. J'attends France-musique Confused

Pour parler de la maison d'à coté, si certains parmi vous écoutent France-Culture (je dis bien "France" et "Culture") ils auront remarqué que la seule musique proposée pour accompagner les émissions est composée à 99% de banales chansons anglophones.

Alors s'intéresser à DFD Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:43

Bon, je vais faire plus simple (et pas dans le mélo gnangnan) : ça fait bizarre...


Dernière édition par Elvira le Ven 18 Mai 2012 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:49

C'est presque par hasard que je viens d'apprendre la nouvelle, ayant déconnecté le temps d'une journée des sources d'info.

Quelle tristesse... Crying or Very sad Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 21:55

Ah a écrit:
Ce matin, j'entends à la radio :
"Le monde de la musique en deuil..."
J'ai pensé immédiatement à DFD.

En fait, c'était pour Donna Summer.
J'étais rassuré.

Comme quoi..

Encore plus troublant, on dit que Donna Summer était une chanteuse de Dieskau Neutral ?
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 22:01

J'ai voulu copier la liste intégrale de tous ses enregistrements, mais c'était encore en police 9 beaucoup trop long pour rentrer sur le forum. Je rappelle donc ce site, qui les recense TOUS : http://nvch.free.fr/

Crying or Very sad Ca fait quand même quelque chose cette nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6013
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 22:04

C'est émouvant tout ces messages dis donc Sad Sad j'en reviens toujours pas qu'il soit mort. J'allume la radio, France musique, j'entends cette phrase fatidique : week end triste pour les français. Je pensais que la météo aller être minable, elle était déjà minable. J'aurais préféré ... Shit J'aime pas quant les artistes que j'aime meurt, depuis Claude Nougaro (le choc de ma vie I love you ) ça me déprime toujours de plus en plus .. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Ven 18 Mai 2012 - 23:21

Presque à la une (quatrième sujet depuis le haut) du Süddeutsche Zeitung "Der Wundermann" :

http://www.sueddeutsche.de/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ah
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 8:40

discobole a écrit:
Ah a écrit:
Ce matin, j'entends à la radio :
"Le monde de la musique en deuil..."
J'ai pensé immédiatement à DFD.

En fait, c'était pour Donna Summer.
J'étais rassuré.

Comme quoi..

Encore plus troublant, on dit que Donna Summer était une chanteuse de Dieskau Neutral ?

Very Happy

Pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 10:01

Nacht une Träume : /watch?v=uGAxAM5p0Qs (l'amplitude de la ligne comme on tire l'archet sur un violoncelle...)
Wohin ? : /watch?v=Ih3Q-wmsWy8 (la parfaite liberté de touche)
Le "compagnon errant" : /watch?v=Ur-3LrpgB0Y (tout un ailleurs dans ce regard porté au-delà/en-deçà de soi)
Morgen : /watch?v=bMrg9blUTig (tant d'espoir dans la ligne indéfiniment en suspension)
Nachtviolen : /watch?v=aLcc0X4pjDA (le sublime à portée de main dans cette sérénade impalpable)
A 4,48 tout ce que le mot, seul, la présence peuvent chez les grands artistes : /watch?v=jCy_tzS_BgQ
Falstaff tout en aspérités, en ombres, lumières et faux-semblants : /watch?v=VfpA0a1jeNY
Posa... du demi-siècle : /watch?v=pd0WOZSLAKU&feature=related
Don Giovanni puissant, jouisseur, ivre et enivrant : /watch?v=86c6YgWBjRY, /watch?v=0P9N758jM2Q
Arabella comme un poudroiement, une pure abstraction de la ligne : /watch?v=FIwxlgxUYF0 ou, mieux encore, ici, comme un enlacement/élancement : /watch?v=1qu2Q-g_DQY
Etc.
Parce que manque l'oeil humide (incroyable, saisissant) de Wehmut avec Höll, des pans entiers du répertoire opératique, le geste large du chef, le sens du mot même (écouter impérativement son album de mélodrames, ou ici : /watch?v=_tUIcof8vPU), etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: DFD   Sam 19 Mai 2012 - 10:34

Hommage à Fischer_Dieskau décédé hier à Berg en Bavière à presque 87 ans

Toutes nos pensées vont à sa famille

Il nous reste un des plus beau héritage musical du XXème siècle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28733
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 11:04

bAlexb a écrit:
Nacht une Träume : /watch?v=uGAxAM5p0Qs (l'amplitude de la ligne comme on tire l'archet sur un violoncelle...)
Wohin ? : /watch?v=Ih3Q-wmsWy8 (la parfaite liberté de touche)
Le "compagnon errant" : /watch?v=Ur-3LrpgB0Y (tout un ailleurs dans ce regard porté au-delà/en-deçà de soi)
Morgen : /watch?v=bMrg9blUTig (tant d'espoir dans la ligne indéfiniment en suspension)
Nachtviolen : /watch?v=aLcc0X4pjDA (le sublime à portée de main dans cette sérénade impalpable)
A 4,48 tout ce que le mot, seul, la présence peuvent chez les grands artistes : /watch?v=jCy_tzS_BgQ
Falstaff tout en aspérités, en ombres, lumières et faux-semblants : /watch?v=VfpA0a1jeNY
Posa... du demi-siècle : /watch?v=pd0WOZSLAKU&feature=related
Don Giovanni puissant, jouisseur, ivre et enivrant : /watch?v=86c6YgWBjRY, /watch?v=0P9N758jM2Q
Arabella comme un poudroiement, une pure abstraction de la ligne : /watch?v=FIwxlgxUYF0 ou, mieux encore, ici, comme un enlacement/élancement : /watch?v=1qu2Q-g_DQY
Etc.
Parce que manque l'oeil humide (incroyable, saisissant) de Wehmut avec Höll, des pans entiers du répertoire opératique, le geste large du chef, le sens du mot même (écouter impérativement son album de mélodrames, ou ici : /watch?v=_tUIcof8vPU), etc.

Je ne connais pas encore Arabella. Mais ces extraits donnent envie !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 11:35

D'ailleurs peut-être se décideront-ils un jour à publier un jour officiellement cette très belle vidéo d'Arabella dont la "bande son" (une soirée avec la même distribe) est disponible chez DG. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
voiceless
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 12:55

France Musique a rendu hommage aussitôt, vendredi, écoute toujours en ligne. Il y a des extraits de jeunesse très beaux.
http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/horizons/emission.php?e_id=100000058&d_id=485000298
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4123
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 17:00

C'est assurément une grande perte - je crois ne l'avoir vu qu'une fois sur scène, il y a fort longtemps à Salzbourg avec les Wiener Ph. dans les Ruckert Lieder.

Un ami m'a chaudement recommandé de lire ses livres, notamment "Les mots chantent, les sons parlent" et "Quand la musique nourrit l'amour" - je vais m'y consacrer rapidement.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 20:39

Montfort a écrit:
C'est assurément une grande perte - je crois ne l'avoir vu qu'une fois sur scène, il y a fort longtemps à Salzbourg avec les Wiener Ph. dans les Ruckert Lieder.

Un ami m'a chaudement recommandé de lire ses livres, notamment "Les mots chantent, les sons parlent" et "Quand la musique nourrit l'amour" - je vais m'y consacrer rapidement.

Montfort

Ses mémoires, Résonances, vrai beau morceau de littérature truffé d'anecdotes qui permettent de remettre l'artiste (et son legs) en perspective. Il a publié une remarquable bio de Wolf qui m'a, personnellement, beaucoup aidé à aborder aux rivages austères du musicien. A connaître, aussi, son ouvrage virtuose sur Nietzsche et Wagner (à doubler par l'écoute de l'album Nietzsche avec Reimann, chez Philips, dont on a parlé ailleurs).


Dernière édition par bAlexb le Sam 19 Mai 2012 - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 20:44

Guillaume a écrit:
D'ailleurs peut-être se décideront-ils un jour à publier un jour officiellement cette très belle vidéo d'Arabella dont la "bande son" (une soirée avec la même distribe) est disponible chez DG. Smile

Un extrait (forcément frustrant) a été repris dans le double dvd des 80 ans, chez DGG (avec Frau ohne Schatten, Tabarro, etc.). C'est palpitant et d'autant plus que Della Casa gagne à être vue (vrai corps sensible, parlant presque, avec ses poses/pauses, ses gestes, etc.). Avec un son à la hauteur et une image traitée comme le Don Gio' berlinois (voir les très bons repiquages Mozart/Strauss de Böhm à Salzburg chez TDK), on pourrait tenir une pierre de notre éternité musicale ; sinon... ça se trouve ici : /watch?v=sXTzO2njlH8 Wink ! Pour se faire une idée, au moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 23:27

Guillaume a écrit:
J'ai voulu copier la liste intégrale de tous ses enregistrements, mais c'était encore en police 9 beaucoup trop long pour rentrer sur le forum. Je rappelle donc ce site, qui les recense TOUS : http://nvch.free.fr/

Attention quand même, cette discographie est très complète mais pas absolument à jour, il manque par exemple le sublime Voyage d'hiver de Prades en 55 chez Ina Mémoire Vive. Je crains que les parutions de ces cinq dernières années environ soient passées à l'as.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Sam 19 Mai 2012 - 23:32

Hippolyte a écrit:
Guillaume a écrit:
J'ai voulu copier la liste intégrale de tous ses enregistrements, mais c'était encore en police 9 beaucoup trop long pour rentrer sur le forum. Je rappelle donc ce site, qui les recense TOUS : http://nvch.free.fr/

Attention quand même, cette discographie est très complète mais pas absolument à jour, il manque par exemple le sublime Voyage d'hiver de Prades en 55 chez Ina Mémoire Vive. Je crains que les parutions de ces cinq dernières années environ soient passées à l'as.

Je corrige : il y a bien une mise à jour mais au lieu d'être faite directement dans la liste par compositeurs, elle est ajoutée à la fin ("Complément (18/05/2011)"), ce qui n'est pas très malin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 12:35

Et vous, vous en pensez quoi de cette nécrologie qui s'est (un peu) faite remarquer (mais dans le silence, comment faire autrement ?) sur les réseaux sociaux ?

http://www.lefigaro.fr/musique/2012/05/18/03006-20120518ARTFIG00616-la-disparition-de-dietrich-fischer-dieskau.php

Pour moi, l'image de la vieille barbe prussienne est, au mieux un anachronisme (la Prusse, quand naît DFD, en déjà un ; alors aujourd'hui...), au pire une trahison du type et de sa vie, comme de ses idéaux ou de ce qu'il a pu en laisser transparaître. Où la nécrologie, à mon sens, navigue entre profil perdu et inventaire/interprétation mal-à-propos.

(A part ça, je n'ai rien contre M. Merlin dont je ne dois pas lire plus d'un papier par an...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 12:44

Je trouve la dernière phrase, surtout lancée ainsi à la fin, assez choquante : d'abord parce qu'à mon avis elle est fausse, ensuite parce que c'est un poncif à la con (ce qui est travaillé intellectuellement est contraire à l'émotion...), enfin parce que terminer une nécrologie sur une réserve c'est d'un goût douteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 12:55

L'ensemble de la nécro est douteuse… Cette insistance sur la Prusse et la bourgeoisie… Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 13:28

Mariefran a écrit:
L'ensemble de la nécro est douteuse… Cette insistance sur la Prusse et la bourgeoisie… Rolling Eyes

Ou sur sa captivité par les américains ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 13:29

Hippolyte a écrit:
Je trouve la dernière phrase, surtout lancée ainsi à la fin, assez choquante : d'abord parce qu'à mon avis elle est fausse, ensuite parce que c'est un poncif à la con (ce qui est travaillé intellectuellement est contraire à l'émotion...), enfin parce que terminer une nécrologie sur une réserve c'est d'un goût douteux.

C'est ça, oui ; le type froid, sans affect et qui serait incapable d'en susciter. Ce qui, de toute évidence, est faux, à nous lire tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28733
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 13:32

Hippolyte a écrit:
Je trouve la dernière phrase, surtout lancée ainsi à la fin, assez choquante : d'abord parce qu'à mon avis elle est fausse, ensuite parce que c'est un poncif à la con (ce qui est travaillé intellectuellement est contraire à l'émotion...), enfin parce que terminer une nécrologie sur une réserve c'est d'un goût douteux.

Excuse moi Hippolyte, mais ce n'est pas exactement ce que dit l'article : en tout cas moi je le comprend de façon différente.

"Mais, depuis son retrait de la scène en 1992, une nouvelle génération, avec un Thomas Quasthoff ou un Matthias Goerne, put enfin développer son style propre, redevable à «DFD», mais revendiquant un salutaire droit d'inventaire. Car au-delà de l'adulation pour un artiste incontournable, il est permis de trouver son style plus travaillé que spontané, plus cérébral qu'émotionnel."

Il me semble qu'il est légtime qu'on puisse trouver DFD plus travaillé que spontané, plus cérébral qu'émotionnel.
Ce n'est pas ce que je pense, mais ça ne me parait pas infondé comme sentiment pour autant.

D'ailleurs je précise, que je ne prétend pas percevoir consciemment tout ce que fait DFD, mais au contraire que ça agit inconsciemment même sur qq un de pas du tout germanophone comme moi.
Je veux dire par là qu'il n'est pas nécessaire d'être conscient et donc d'intellectualiser ce qu'il fait pour l'adorer. C'est mon cas !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
vinteix
Mélomane averti


Nombre de messages : 169
Age : 48
Localisation : Japon
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 13:35

revu aujourd'hui, en hommage personnel, le DVD de "Winterreise" avec Brendel, superbement filmé (en 1979 à Berlin), la caméra se focalisant surtout sur le visage de DFD... quelles intensité et émotion ! quelle intelligence et de la musique et du texte ! quelle expressivité ! quelle maîtrise technique ! et quelle invention à chaque fois, faisant de chaque interprétation, unique, une re-découverte de l'oeuvre... Le dire est banal, mais c'est la disparition d'un immense artiste, d'une hauteur (au regard de toute sa carrière, de ses répertoire et discographie) somme toute assez rare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ah
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/02/2012

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 13:44

vinteix a écrit:
revu aujourd'hui, en hommage personnel, le DVD de "Winterreise" avec Brendel, superbement filmé (en 1979 à Berlin), la caméra se focalisant surtout sur le visage de DFD... quelles intensité et émotion ! quelle intelligence et de la musique et du texte ! quelle expressivité ! quelle maîtrise technique ! et quelle invention à chaque fois, faisant de chaque interprétation, unique, une re-découverte de l'oeuvre... Le dire est banal, mais c'est la disparition d'un immense artiste, d'une hauteur (au regard de toute sa carrière, de ses répertoire et discographie) somme toute assez rare.

J'ai eu la même idée !
as-tu aussi regardé la partie bonus qui permet de voir comment se sont déroulées les répétitions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 13:55

Cololi a écrit:
Hippolyte a écrit:
Je trouve la dernière phrase, surtout lancée ainsi à la fin, assez choquante : d'abord parce qu'à mon avis elle est fausse, ensuite parce que c'est un poncif à la con (ce qui est travaillé intellectuellement est contraire à l'émotion...), enfin parce que terminer une nécrologie sur une réserve c'est d'un goût douteux.

Excuse moi Hippolyte, mais ce n'est pas exactement ce que dit l'article : en tout cas moi je le comprend de façon différente.

"Mais, depuis son retrait de la scène en 1992, une nouvelle génération, avec un Thomas Quasthoff ou un Matthias Goerne, put enfin développer son style propre, redevable à «DFD», mais revendiquant un salutaire droit d'inventaire. Car au-delà de l'adulation pour un artiste incontournable, il est permis de trouver son style plus travaillé que spontané, plus cérébral qu'émotionnel."

Il me semble qu'il est légtime qu'on puisse trouver DFD plus travaillé que spontané, plus cérébral qu'émotionnel.
Ce n'est pas ce que je pense, mais ça ne me parait pas infondé comme sentiment pour autant.

Cololi, il s'agit de la nécrologie d'un des plus grands chanteurs dans un grand quotidien, pas d'un post sur un forum. Oui, on peut avoir ce sentiment, évidemment. Mais un sentiment, ce n'est pas ce qu'on demande à un critique musical, on demande quelque chose de plus étayé que des oppositions simplistes. Il ne reste du coup qu'une réserve maladroite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinteix
Mélomane averti


Nombre de messages : 169
Age : 48
Localisation : Japon
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 13:59

Ah a écrit:
vinteix a écrit:
revu aujourd'hui, en hommage personnel, le DVD de "Winterreise" avec Brendel, superbement filmé (en 1979 à Berlin), la caméra se focalisant surtout sur le visage de DFD... quelles intensité et émotion ! quelle intelligence et de la musique et du texte ! quelle expressivité ! quelle maîtrise technique ! et quelle invention à chaque fois, faisant de chaque interprétation, unique, une re-découverte de l'oeuvre... Le dire est banal, mais c'est la disparition d'un immense artiste, d'une hauteur (au regard de toute sa carrière, de ses répertoire et discographie) somme toute assez rare.

J'ai eu la même idée !
as-tu aussi regardé la partie bonus qui permet de voir comment se sont déroulées les répétitions ?

pas revu aujourd'hui, mais c'est vrai que ce bonus est aussi passionnant !
de toute façon, ce film est magnifique, et le revoyant, je me demande comment on peut encore dire que DFD était "plus cérébral qu'émotionnel", ce qui me semble largement un cliché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fb
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Age : 56
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 20:21

J'ai appris ça il y a 10 min.

Chaque fois qu'un artiste comme ça s'en va, nous rappelant ainsi qu'il n'est malgré tout qu'humain, l'idée de mourir à mon tour m'effraie moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souzix.daportfolio.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 21:00

Mariefran a écrit:
L'ensemble de la nécro est douteuse… Cette insistance sur la Prusse et la bourgeoisie… Rolling Eyes
en même temps c'est le Figaro, il ne faut pas avoir l'air de... et ne pas sembler faire preuve de trop d'intelligence pour le public qui les lit.
Revenir en haut Aller en bas
fb
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Age : 56
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 21:24

L'article du Figaro figurerait presque une alternance politique du journal, il est complétement ridicule d'insister à ce point sur le contexte social,etc. .
La dernière phrase étant le climax de cette bêtise globale:

"au-delà de l'adulation pour un artiste incontournable, il est permis de trouver son style plus travaillé que spontané, plus cérébral qu'émotionnel."

que je traduis par:
" DFD qu'on n'aime ou qu'on n'aime pas on ne peut pas y échapper , mais moi j'ai le droit , en tout cas je le prends, de trouver son chant trop affecté"

Quand au fait d'opposer le cérébral et l'émotionnel c'est d'une connerie insondable, à moins qu'il parvienne à nous indiquer un autre lieu des émotions que le cerveau , et que, même décérébré, il soit capable de prendre du plaisir dans l'émotion suscitée par la musique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souzix.daportfolio.com/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 21:41

Merlin le désenchanteur.

Excusez-moi, je n'ai pas pu me retenir, mais ça fait trop mal de lire certaines choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 22:28

A part la réserve finale qui est certes un peu brutale et déplacée en conclusion de la nécrologie d'un tel artiste (cette réserve m'aurait moins choqué si elle avait été mieux amenée, et au milieu du texte plutôt qu'à la fin), je trouve cet article de Christian Merlin tout à fait honorable (pour être honnête c'est un journaliste que j'aime bien de façon générale). Qu'il ait replacé l'homme DFD dans son contexte historique (la guerre) et socio-culturel (la bourgeoisie) ne me choque pas du tout, au contraire. Ces grands artistes n'arrivent pas comme ça ex nihilo, ils ont aussi eu une vie "civile", ça ne peut pas faire de mal de le rappeler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fb
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Age : 56
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   Dim 20 Mai 2012 - 22:56

Si le résultat paraît à certains affecté il ne faut pas oublier que les textes sont la plupart du temps d'une certaine préciosité, d'une grande délicatesse somme toute assez désuète dans notre époque beaucoup plus fruste. Certes l'interprétation semble être très premier degré mais à quoi aurait ressemblé un positionnement plus détaché ? je ne sais pas...

- Il est bon que cette tradition soit aujourd'hui remise en cause, c'est une nécessité me^me pour toute évolution, et il ne faut sans doute plus aborder ce répertoire exactement comme DFD et ES l'on fait
en revanche porter avec notre regard actuel un jugement de désuétude sur les figures emblématiques d'un passé révolu c'est presque un anachronisme, comme si on reprochait aux premiers cowboys de ne pas rouler en 4x4


Dernière édition par fb le Dim 20 Mai 2012 - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souzix.daportfolio.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dietrich Fischer-Dieskau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dietrich Fischer-Dieskau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dietrich Fischer-Dieskau
» Julia Varady
» Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788)
» Karl Böhm
» Dietrich Fischer-Dieskau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: