Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Verdi : Aïda

Aller en bas 
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptySam 1 Mai 2010 - 22:12

Aïda la mal aimée.

Trop pompier, trop zim boum, trop orientalisme de pacotille, trop si, trop cela... A croire que pour certains, Aïda correspond uniquement à la scène du Triomphe. Quand bien même, cette dernière n'est pas dénuée d'intérêts...
D'ailleurs, quand on regarde bien, Aïda, en France, est surtout représentée dans des lieux ouverts comme par exemple le stade de France, Oranges etc. N'est-ce pas justement une preuve du manque de considération à l'égard de cet opéra ? Je veux dire par là qu'on ne veut entendre que les grandes scènes avec choeur, qui finalement, ne sont pas pléthore dans cet opéra. Il y a bien le fameux "Gloria all'Egitto", la fameuse marche, ou encore les premières scènes de l'acte I... Mais rien que là, cela s'alterne avec des scènes plus "intimistes" comme le duo Amnéris/Radamès, puis le trio avec Aïda...
Ensuite, cette fameuse scène du Triomphe est presque un pastiche de la musique épique tellement cela fait choucroute !

Bref, pour moi, Aïda est bien au contraire un opéra intimiste comme le montrent bien l'acte III et IV où il n'y aucune scène avec choeur (il y a bien la scène du Jugement, mais la partie chorale est bien mince... c'est plutôt une continuité du duo d'Amnéris et de Radamès, bien que paradoxalement, ce-dernier se tait).

Alors que sont ses parties "fortes" ?

A mon sens, il y a peu de choses à jeter dans cet opéra. Certes, cela reste assez académique dans la façon d'agencer les différentes scènes (air, puis duo, puis trio, puis ensemble, notamment pour le premier acte), de même pour la répartition de la typologie vocale (le couple amoureux ténor/soprano, avec une rivale mezzoisante, et un baryton qui va précipiter la fin dramatique du couple).

Néanmoins (selon le guide d'opéra verdien ; je retranscris ce passage ici car je suis assez d'accord [d'ailleurs, je ne peux que l'être et donner des avis contraires alors que j'ai peu ou proue de connaissance en la matière serait une belle erreur Wink ]), Verdi a cherché à améliorer le contrepoint et la fugue dans Aïda. On peut d'ailleurs l'entendre dans les duos et trio où chaque partie vocale est proprement indépendante mais se mêle parfaitement avec les autres lignes. Certes c'est présent dans les oeuvres précédents, mais là, on sent clairement "une différence de traitement." (notamment le réalisme dramatique dans le premier duo Amnéris/Radamès : l'un est classique et feint l'indifférence, l'autre est plus insidieuse, ou plus douce (lors de son entrée)

Il y a bien de l'orientalisme de pacotille revu à la sauce italienne (le refrain des esclaves au début de l'acte II n'est en fait qu'un air populaire italien...), du pompier et de la facilité exacerbée dans la scène du triomphe, mais l'acte IV, pour moi le meilleur, efface tous les défauts de cet opéra : le duo Amnéris/Radamès, la Scène du Jugement, le duo puis trio final se terminant comme le souffle de la vie, sont pour moi les meilleurs moment de l'opéra ! Tout est en quelque sorte synthétisé, que ce soit au niveau des sentiments de chacun : la haine/jalousie/amour d'Amnéris dans le duo et la scène, le côté coq en pâte de Radamès, et la douceur et la force de caractère d'Aïda dans la scène finale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptySam 1 Mai 2010 - 22:20

Merci Elvira pour ta présentation. Very Happy Je rebondis sur certains points :


Verdi et le contrepoint

Le contrepoint plus soigné, c'est possible, mais la fugue, n'exagérons pas tout de même. Pour avoir un fugato, on en trouve effectivement dans le Requiem (et encore, c'est presque un canon hehe ) et bien sûr Falstaff.

C'est vrai que les lignes sont bien individualisées, mais si tu prends l'acte III de Don Carlos, c'est aussi le cas dans le grand trio. Et je ne parle même pas de Rigoletto, avec des typologies très individuelles. Ca a toujours été le point fort de Verdi, le soin des ensembles, dès Oberto (d'ailleurs le canon de S'appressan gl'istanti dans Nabucco en est un bel exemple, sans parler des quatorze lignes individuelles dans Immenso Jehovah). Smile

--

La scène du Triomphe

Moi j'aime beaucoup Aida aussi, et même la scène du Triomphe ménage de belles danses dans la tradition du ballet à la française, avec la touche de dépaysement qu'on trouve presque systématiquement : musique infernale au III de Robert le Diable, musique archaïsante au V des Huguenots, musique orientale pour l'Africaine, musique tzigane au II de Henry VIII... et ici une musique quelque part entre la France, l'Italie et la stylisation propre au pictural égyptien.
On peut la trouver trop facile ou être séduit par la virtuosité de cette danse. Je suis personnellement passé de l'un à l'autre, et j'ai toujours aimé les trompettes du triomphe.

Le reste du temps, je ne suis pas tout à fait d'accord pour le côté traditionnel, puisque finalement on a beaucoup d'ensembles où les personnages chantent véritablement simultanément, avec de vrais climats en plus.

--

Superbe, quoi. Tant qu'on ne confie pas Amneris à des russes et Aida à des bulgares.

D'ailleurs l'oeuvre gagne beaucoup à être interprétée par des formats moyens, ça redonne de la vie à sa concentration musicale (c'est par exemple le cas chez Harnoncourt).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptySam 1 Mai 2010 - 22:26

Citation :
C'est vrai que les lignes sont bien individualisées, mais si tu prends l'acte III de Don Carlos, c'est aussi le cas dans le grand trio. Et je ne parle même pas de Rigoletto, avec des typologies très individuelles. Ca a toujours été le point fort de Verdi, le soin des ensembles, dès Oberto (d'ailleurs le canon de S'appressan gl'istanti dans Nabucco en est un bel exemple, sans parler des quatorze lignes individuelles dans Immenso Jehovah).

Oui, j'y ai pensé (à Nabucco) mais justement, je ne parlais pas forcément des voix bien distinctes, parce que dans le cas de Nabucco (et même de DC), c'est quand même le thème mais utilisées différemment (parfois altérés). Là, il y a quand même un thème différent, non ? (enfin, je ne sais pas si je me fais bien comprendre)

Citation :
Superbe, quoi. Tant qu'on ne confie pas Amneris à des russes et Aida à des bulgares.

Je ne vois pas du tout à quoi tu fais référence, non pas du tout. fleurs
Par contre les Amnéris bulgares, ça n'a pas l'air de te gêner. Mr. Green


Citation :
D'ailleurs l'oeuvre gagne beaucoup à être interprétée par des formats moyens, ça redonne de la vie à sa concentration musicale (c'est par exemple le cas chez Harnoncourt).

Quand on regarde bien, c'est rarement le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptySam 1 Mai 2010 - 22:33

Elvira a écrit:
Oui, j'y ai pensé (à Nabucco) mais justement, je ne parlais pas forcément des voix bien distinctes, parce que dans le cas de Nabucco (et même de DC), c'est quand même le thème mais utilisées différemment (parfois altérés). Là, il y a quand même un thème différent, non ? (enfin, je ne sais pas si je me fais bien comprendre)
Tu as raison, mais pour le trio de Don Carlo (Stolfo fui), il y a bien plusieurs lignes très distinctes thématiquement, même chose pour Oberto, Stiffelio, Miller, et Rigoletto. Smile


Citation :
Par contre les Amnéris bulgares, ça n'a pas l'air de te gêner. Mr. Green
C'est effectivement à peu près supportable - disons que ça n'appelle pas à faire sa Gioconda immédiatement.


Citation :
Quand on regarde bien, c'est rarement le cas...
Oh, tous les Radamès ne sont pas des Corelli-Domingo, ne serait-ce que parce qu'ils n'en ont pas les moyens. (Longue) liste sur demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptySam 1 Mai 2010 - 22:47

Citation :
Tu as raison, mais pour le trio de Don Carlo (Stolfo fui), il y a bien plusieurs lignes très distinctes thématiquement, même chose pour Oberto, Stiffelio, Miller, et Rigoletto.

Certes, mais justement le trio de Don Carlo me semble moins développé tout de même. Smile

Citation :
C'est effectivement à peu près supportable - disons que ça n'appelle pas à faire sa Gioconda immédiatement.

Gné ?


Citation :
Oh, tous les Radamès ne sont pas des Corelli-Domingo, ne serait-ce que parce qu'ils n'en ont pas les moyens. (Longue) liste sur demande.

Ah mais d'accord. Je veux dire que dans la discographie d'Aïda, tu as peu d'intégrale du type d'Harnoncourt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptySam 1 Mai 2010 - 23:04

Elvira a écrit:
Citation :
C'est effectivement à peu près supportable - disons que ça n'appelle pas à faire sa Gioconda immédiatement.

Gné ?
Spoiler:
 


Citation :
Ah mais d'accord. Je veux dire que dans la discographie d'Aïda, tu as peu d'intégrale du type d'Harnoncourt.
Bien sûr : j'ai pris le cas flagrant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptySam 1 Mai 2010 - 23:07

DavidLeMarrec a écrit:

Spoiler:
 

J'attendais un lien audio. carton rouge

Citation :
Bien sûr : j'ai pris le cas flagrant. Smile


Même sans prendre l'extrême avec Harnoncourt, je crois qu'on a plus ou moins des versions avec des chanteurs avec des voix puissantes et peut-être pas très raffinés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 33
Date d'inscription : 09/12/2007

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyDim 2 Mai 2010 - 3:09

Il me semble que c'est un opéra qui attirent a priori les néophytes à cause de la scène du triomphe... Ils en reviennent en général assez déçu car ils s'attendent tout du long à quelque chose de spectaculaire... Je trouve moi aussi que c'est un contre-sens total de jouer Aïda en extérieur... La fin de l'acte IV fait partie des choses les plus intimistes qu'ai écrites Verdi...
Dans Aïda, j'aime beaucoup la scène du jugement, comme toujours chez Verdi, très bien pensé pour le théâtre... et j'ai un faible pour la scène de l'invocation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyDim 2 Mai 2010 - 15:25

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Spoiler:
 

J'attendais un lien audio. carton rouge
Je vois qu'on a pris des habitudes ! carton rouge


Citation :
Même sans prendre l'extrême avec Harnoncourt, je crois qu'on a plus ou moins des versions avec des chanteurs avec des voix puissantes et peut-être pas très raffinés.
Rarement tous les chanteurs tout de même, il n'y a pas que des Gigli et des Domingo qui chantent ça.

Mais c'est sûr que dans ce répertoire, c'est la prime à l'aigu brillant (pour ne pas dire bruyant hehe ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyDim 2 Mai 2010 - 15:33

nugava a écrit:
Il me semble que c'est un opéra qui attirent a priori les néophytes à cause de la scène du triomphe... Ils en reviennent en général assez déçu car ils s'attendent tout du long à quelque chose de spectaculaire... Je trouve moi aussi que c'est un contre-sens total de jouer Aïda en extérieur... La fin de l'acte IV fait partie des choses les plus intimistes qu'ai écrites Verdi...
Dans Aïda, j'aime beaucoup la scène du jugement, comme toujours chez Verdi, très bien pensé pour le théâtre... et j'ai un faible pour la scène de l'invocation...
Pour moi, le sommet, c'est le duo avant le jugement, avec cette clarinette basse qui semble tout droit issue du mariage de Raoul, ces superbes lignes... et cette fin suspendue.
Il y a peu de choses aussi belles dans Verdi, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyDim 2 Mai 2010 - 15:34

DavidLeMarrec a écrit:
nugava a écrit:
Il me semble que c'est un opéra qui attirent a priori les néophytes à cause de la scène du triomphe... Ils en reviennent en général assez déçu car ils s'attendent tout du long à quelque chose de spectaculaire... Je trouve moi aussi que c'est un contre-sens total de jouer Aïda en extérieur... La fin de l'acte IV fait partie des choses les plus intimistes qu'ai écrites Verdi...
Dans Aïda, j'aime beaucoup la scène du jugement, comme toujours chez Verdi, très bien pensé pour le théâtre... et j'ai un faible pour la scène de l'invocation...
Pour moi, le sommet, c'est le duo avant le jugement, avec cette clarinette basse qui semble tout droit issue du mariage de Raoul, ces superbes lignes... et cette fin suspendue.
Il y a peu de choses aussi belles dans Verdi, je crois.

Bien d'accord. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83745
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyMer 15 Jan 2014 - 17:08

Je viens de finir le 1er acte, j'aime bien pour l'instant...

Quand même, des quintes pas belles ici:

Verdi : Aïda Sco10070

(entrée du choeur, entre les deux mesures du 3è système de cette page, quintes entre les basses et la basse de l'orchestre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87392
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyMer 15 Jan 2014 - 18:27

Ah, ça fait plaisir. Very Happy

Pour les quintes parallèles, oui, il y en a quelques-unes chez Verdi. Mais en l'occurrence, j'entends plutôt la couleur spécifique à Aida, Verdi voulait s'imprégner de la musique antique, et faute de documents sur la musique égyptienne, il a dispensé des touches un peu orientalisantes absentes de ses autres œuvres. À l'oreille, pour moi, ça ne sonne pas dur ni faux à ce moment, au contraire, quelque chose d'un peu particulier qui fait partie du charme de l'œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83745
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyMer 15 Jan 2014 - 19:13

Je ne trouve pas le procédé assez clair pour avoir vraiment le sentiment de sortir vraiment de la tonalité classique... mais bon, c'est un détail.

Pour le reste, oui, j'ai été assez pris par le 1er acte, mais malheureusement j'ai trouvé le reste plus irrégulier, avec quand même une prédominance pour le Verdi plat que je déteste (tout le II notamment), et puis quelques moments de grâce comme la toute fin.
Quelques séquences qui m'ont fait pensé à Puccini aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyMer 15 Jan 2014 - 21:11

Si même Xavier s'y met, ma dernière caution disparaît, je vais devoir emboîter le pas... Mad Rolling Eyes 




 hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4284
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyVen 1 Fév 2019 - 19:26

Un peu surprise de voir qu'Aïda attire si peu la discussion. Pas de conseil discographique? David, Otello?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8385
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyVen 1 Fév 2019 - 19:29

Le fil discographique pour Aida, c'est ici: http://classik.forumactif.com/t2277-verdi-aida (15 pages!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1093
Date d'inscription : 30/08/2018

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptyVen 1 Fév 2019 - 19:36

luisa miller a écrit:
Un peu surprise de voir qu'Aïda attire si peu la discussion. Pas de conseil discographique? David, Otello?

Ce n'est pas très original, mais pour moi, c'est Leontyne et Rita Gorr avec Solti. Moins fan de Vickers dans ce répertoire, mais bon, ça reste une version de référence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1060
Age : 1000
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda EmptySam 2 Fév 2019 - 2:18

DavidLeMarrec a écrit:
nugava a écrit:
Il me semble que c'est un opéra qui attirent a priori les néophytes à cause de la scène du triomphe... Ils en reviennent en général assez déçu car ils s'attendent tout du long à quelque chose de spectaculaire... Je trouve moi aussi que c'est un contre-sens total de jouer Aïda en extérieur... La fin de l'acte IV fait partie des choses les plus intimistes qu'ai écrites Verdi...
Dans Aïda, j'aime beaucoup la scène du jugement, comme toujours chez Verdi, très bien pensé pour le théâtre... et j'ai un faible pour la scène de l'invocation...
Pour moi, le sommet, c'est le duo avant le jugement, avec cette clarinette basse qui semble tout droit issue du mariage de Raoul, ces superbes lignes... et cette fin suspendue.
Il y a peu de choses aussi belles dans Verdi, je crois.

Oui !!

[Et c’est d’ailleurs probablement à peu près le seul moment qui me plait vraiment dans Aida...]

Stefano P a écrit:
luisa miller a écrit:
Un peu surprise de voir qu'Aïda attire si peu la discussion. Pas de conseil discographique? David, Otello?

Ce n'est pas très original, mais pour moi, c'est Leontyne et Rita Gorr avec Solti. Moins fan de Vickers dans ce répertoire, mais bon, ça reste une version de référence...

C’est HS, en l’occurrence, mais : mains I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Contenu sponsorisé




Verdi : Aïda Empty
MessageSujet: Re: Verdi : Aïda   Verdi : Aïda Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi : Aïda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Giuseppe VERDI-Nabucco-
» Giuseppe Verdi - Otello d'après Othello
» Luisa Miller - Verdi
» Customize ton Verdi !
» Verdi - les Vêpres siciliennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: