Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Meyerbeer - Discographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Lun 2 Aoû 2010 - 11:45

Otello a écrit:
s'il y a comme des rayures ou des stries sur le CD, c'est mort!

Pas de rayures au sens propre, mais des rayures qui semblent être "à l'intérieur" du CD, comme un défaut de gravure.

Je vais essayer de faire une réclamation. Comment ça marche avec jpc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 17:01

Meyerbeer : les Huguenots
Diederich (Raphanel, Pollet, Borst, Leech, Cachemaille, Martinovic, Ghiuselev)

[sur MusicEtInterruptionsDe30secondes-à-chaque-morceau, vu que le CD n'existe plus...]

Je n'écoute que des extraits, parce que MusicMe m'énerve (bénédiction des poignards, finals, airs importants) et que le CD n'est d'ailleurs pas complet.

Ghiuselev est drôlement fatigué par rapport à chez Bonynge... et il ne met pas du tout cette fatigue à profit : du coup, son principalEvidemment, Leech est un superbe Raoul, même si je ne suis pas fanatique de son timbre.
Et Pollet chante plutôt bien et incarne son personnage, peut-être plus qu'Arroyo...

Ce que j'apprécie dans la direction, c'est son dynamisme, même si du coup l'orchestre est un peu moins beau que chez Bonynge. Après, il faut voir comment c'est sur la longueur.
Dans la sc. 2 du V, il se traîne un peu trop.
Moins de mollesse que chez Bonynge, certes, mais les textures sont très rêches, trop à mon avis.

Par rapport à Bonynge, sur le peu que j'ai écouté, j'ai noté des choses différentes dans la partition :
-finale du II : 10 secondes en plus, une sorte de délai.
-"ah voyez le ciel s'ouvre" : des reprises en plus, mais rien d'essentiel
Mais
-dans la dernière scène : au lieu de dire "Nous aussi !" Valentine et Marcel font un point d'orgue sur "Huguenots".
-dans cette même scène, pas d'intervention d'Urbain.
-pas d'air d'Urbain du II évidemment

J'ai tendance à penser que pour ces petites choses, Bonynge est plus proche de l'exactitude musicologique, mais si quelqu'un pouvait confirmer...

--

Une chose est sûre : cette version domine la minuscule discographie avec celle de Bonynge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 17:48

Guillaume a écrit:
Ghiuselev est drôlement fatigué par rapport à chez Bonynge... et il ne met pas du tout cette fatigue à profit : du coup, son principal
Il manque quelque chose.
Je trouvais au contraire Ghiuselev extrêmement constant (aussi vaillant et aussi laid).

Citation :
Ce que j'apprécie dans la direction, c'est son dynamisme, même si du coup l'orchestre est un peu moins beau que chez Bonynge.
C'est pas "du coup", c'est la matière de départ (on ne recrute pas au même niveau au Philharmonia et à Montpellier), et en plus la prise de son abîme considérablement le son de l'orchestre.


Citation :
Moins de mollesse que chez Bonynge, certes, mais les textures sont très rêches, trop à mon avis.
C'est Bonynve qui est trop rond !


Citation :
-dans la dernière scène : au lieu de dire "Nous aussi !" Valentine et Marcel font un point d'orgue sur "Huguenots".
La partition indique "nous aussi".

Citation :
-dans cette même scène, pas d'intervention d'Urbain.
C'est très souvent

Citation :
-pas d'air d'Urbain du II évidemment
Il y a aussi toute la section du voyeurisme au I qui est coupée de moitié. D'ailleurs Diederich l'a jouée une autre année à Montpellier (Raphanel, Miricioiu, Kunde, Macurdy) !

Citation :
J'ai tendance à penser que pour ces petites choses, Bonynge est plus proche de l'exactitude musicologique, mais si quelqu'un pouvait confirmer...
Il y a des variantes entre version originale et version de l'Opéra, mais Bonynge est toujours très rigoureux sur les éditions, s'il le joue, c'est que c'est attesté.


Citation :
Une chose est sûre : cette version domine la minuscule discographie avec celle de Bonynge.
Je suis d'accord, mais tu n'as pas dû pouvoir en écouter beaucoup d'autres, elles sont toutes difficilement disponibles, et à peu près atroces. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 21:30

Noble seigneur, salut !

Citation :
Il manque quelque chose.
Je trouvais au contraire Ghiuselev extrêmement constant (aussi vaillant et aussi laid).

Je voulais dire que son principal atout était justement une certaine plénitude vocale, et qu'ici, la voix était assez émacié. Mais, cela dit, j'aime assez son Marcel. Je viens d'écouter Siepi dans l'air du I, non seulement c'est faux et mal prononcé, mais en plus ça n'est pas spécialement réussi vocalement.

Citation :
C'est Bonynve qui est trop rond !

Un peu trop en effet, mais ça lui permet de réussir certaines scènes où la beauté des timbres est primordiale : je pense à l'acte II notamment, avec un superbe air de Marguerite.

Citation :
Il y a des variantes entre version originale et version de l'Opéra, mais Bonynge est toujours très rigoureux sur les éditions, s'il le joue, c'est que c'est attesté.

Du coup, c'est bien, on dispose d'une version "étalon" pour juger l'état de coupures des autres.

Citation :
Je suis d'accord, mais tu n'as pas dû pouvoir en écouter beaucoup d'autres, elles sont toutes difficilement disponibles, et à peu près atroces. Mr. Green

J'ai d'ailleurs jeté une oreille sur deezer à la version Märzendörfer : Gedda est très vaillant, ça n'a pas l'air trop coupé et relativement dans le style. Après, je n'espère aucun miracle évidemment.

---
Je vis très bien avec Bonynge, mais pour varier mes écoutes, je souhaiterais que Diederich et Gallois soient republiées ! (j'adorerais réentendre Vanzo... )

Pour Diederich, ça ne sera pas dans la prochaine livraison des Erato économiques, malheureusement. Ce qui nous ramène à la fin 2010, et encore, il y a tellement peu de chances !
Cela dit, ils ont republié des trucs vraiment rares et/ou peu accessibles dans cette collection.(Pénélope de Fauré, Guerre et Paix de Prokofiev, un opéra d'un certain Nono...)

Bref, attendre et espérer, voilà la devise de notre secte meyerbeerienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 21:51

Guillaume a écrit:
Je voulais dire que son principal atout était justement une certaine plénitude vocale, et qu'ici, la voix était assez émacié. Mais, cela dit, j'aime assez son Marcel. Je viens d'écouter Siepi dans l'air du I, non seulement c'est faux et mal prononcé, mais en plus ça n'est pas spécialement réussi vocalement.
C'est une plaisanterie ? hehe

Siepi, non seulement le français est impeccable (comparer ça aux bougonnements engorgés de Ghiuselev !), mais en plus vocalement c'est une leçon éternelle de chant. Il n'est pas toujours engagé, mais là, c'est une leçon à la voix pour les glottos et pour les théâtreux.


Citation :
Un peu trop en effet, mais ça lui permet de réussir certaines scènes où la beauté des timbres est primordiale : je pense à l'acte II notamment, avec un superbe air de Marguerite.
Raphanel fait le spectacle à elle toute seule. Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


Citation :
Du coup, c'est bien, on dispose d'une version "étalon" pour juger l'état de coupures des autres.
Exact, puisque Bonynge propose 100% de la partition.

Citation :
J'ai d'ailleurs jeté une oreille sur deezer à la version Märzendörfer : Gedda est très vaillant, ça n'a pas l'air trop coupé et relativement dans le style. Après, je n'espère aucun miracle évidemment.
C'est à peu près écoutable, mais pas très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4616
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 21:52

J'aimerais avoir un avis sur la version Serafin http://musique.fnac.com/a1874420/Giacomo-Meyerbeer-Les-Huguenots-CD-album?Fr=0&To=0&Nu=3&from=1&Mn=-1&Ra=-29 moins chère que Bonynge. Je ne crois pas que vous en ayez encore parlé.

J'ai écouté des extraits de l'oeuvre (la version Gedda) sur deezer, je suis agréablement surpris par cet opéra, c'est loin des cris et du boum boum auquel je m'attendais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 21:55

Glocktahr a écrit:
J'aimerais avoir un avis sur la version Serafin http://musique.fnac.com/a1874420/Giacomo-Meyerbeer-Les-Huguenots-CD-album?Fr=0&To=0&Nu=3&from=1&Mn=-1&Ra=-29 moins chère que Bonynge. Je ne crois pas que vous en ayez encore parlé.
C'est en italien, chanté par des chanteurs italiens brillants, totalement hors style et archicoupé. C'est précisément un peu dans le style boum-boum que tu sembles redouter : le maximum d'aigus, le maximum de décibels. C'est électrique, mais c'est du Donizetti ou du Verdi, mais pas du Meyerbeer.
La partition est en lambeaux qui plus est.

C'est pas inintéressant du tout, c'est même réussi dans son genre, mais en ayant écouté ça, tu peux pas dire que tu as découvert Meyerbeer. Mr. Green

Citation :
J'ai écouté des extraits de l'oeuvre (la version Gedda) sur deezer, je suis agréablement surpris par cet opéra, c'est loin des cris et du boum boum auquel je m'attendais.
Evidemment, sur Meyerbeer, ce n'est pas faute de le répéter, la plupart des clichés sont absolument sans fondement. Après, c'est pas Richard Strauss non plus, hein, mais c'est une musique qui pour son époque est à la pointe du raffinement. Et les excès sont toujours justifiés par l'humour (sauf que contrairement à Wagner, c'est drôle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4616
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:01

ok alors je vais mettre la main au portefeuille pour Bonynge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:03

Désolé, ce n'est pas dans mon habitude de pousser à acheter des coffrets de majors hors de prix, mais on n'a pas vraiment le choix ici. (Ou alors on peut m'envoyer de gentils MPs pour des suggestions alternatives...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:05

Guillaume a écrit:
Je voulais dire que son principal atout était justement une certaine plénitude vocale, et qu'ici, la voix était assez émacié. Mais, cela dit, j'aime assez son Marcel. Je viens d'écouter Siepi dans l'air du I, non seulement c'est faux et mal prononcé, mais en plus ça n'est pas spécialement réussi vocalement.

Faux et mal prononcé?? Shocked Et ben moi je veux bien un demi Siepi pour remplacer Ghiuselev totalement exotique... Quelque soit la version d'ailleurs!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:06

DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
Je voulais dire que son principal atout était justement une certaine plénitude vocale, et qu'ici, la voix était assez émacié. Mais, cela dit, j'aime assez son Marcel. Je viens d'écouter Siepi dans l'air du I, non seulement c'est faux et mal prononcé, mais en plus ça n'est pas spécialement réussi vocalement.
C'est une plaisanterie ? hehe

Siepi, non seulement le français est impeccable (comparer ça aux bougonnements engorgés de Ghiuselev !), mais en plus vocalement c'est une leçon éternelle de chant. Il n'est pas toujours engagé, mais là, c'est une leçon à la voix pour les glottos et pour les théâtreux.

Mouais, je réecouterai, parce que je n'ai pas du tout entendu ça...

Et puis il n'a pas enregistré le rôle en entier, seulement un air, donc bon, on ne peut pas le comparer à Ghiuselev, que, je repète, j'aime assez.

J'ai si mauvais goût ?

---

@Glocktahr : il faut que tu prennes Bonynge évidemment. Non seulement tu as le livret à l'intérieur, mais en plus, c'est 100% intégral (et même 102%, parce que Bonynge ajoute l'air facultatif d'Urbain au II), et c'est une version très satisfaisante, malgré ses défauts qui consistent principalement en un Raoul assez bizarre (mais moi j'aime bien ), et une certaine mollesse. Ainsi qu'une diction inégale des principaux protagonistes.

Mais, à mon avis, c'est plus qu'un pis-aller.


Je vais encore me faire taper sur les doigts par David pour écart à la doxa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:11

Guillaume a écrit:
Et puis il n'a pas enregistré le rôle en entier, seulement un air, donc bon, on ne peut pas le comparer à Ghiuselev, que, je repète, j'aime assez.

Oui, mais avec son seul air, il écrase un peu la concurrence quand même!

Citation :
J'ai si mauvais goût ?

Tu veux vraiment qu'on te réponde?? Mr.Red Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:18

La concurrence, c'est Ghiuselev, Ghiuselev et Ghiaurov.

(et encore, ce dernier fainéant l'a chanté dans une version charcutée, en italien, avec Corelli qui doit tenir toutes ses notes alors qu'il joue un noble de province un peu gauche ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:23

Guillaume a écrit:
La concurrence, c'est Ghiuselev, Ghiuselev et Ghiaurov.

(et encore, ce dernier fainéant l'a chanté dans une version charcutée, en italien, avec Corelli qui doit tenir toutes ses notes alors qu'il joue un noble de province un peu gauche ...)

Oui, mais je ne crois pas que beaucoup de passages de Ghiaurov soient coupés mon cher... et malgré l'italien et tout, Ghiaurov a une autre tenue que Ghiuselev, et de loin! Bon, Siepi est hors concours mais bon, Ghiaurov est très bien!
Et pour Corelli, il est tenu par Gavazzeni et du coup reste pas trop mal dans les clous!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:25

Ca dure combien de temps cette version Gavazzeni qu'on rigole ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:25

Il y a aussi Díaz, le pire de tous, dans la concurrence.

Guillaume a écrit:
Et puis il n'a pas enregistré le rôle en entier, seulement un air, donc bon, on ne peut pas le comparer à Ghiuselev,
Ce que tu viens pourtant de faire. Laughing

(Deux airs et non un, d'ailleurs.)


Citation :
@Glocktahr : il faut que tu prennes Bonynge évidemment. Non seulement tu as le livret à l'intérieur, mais en plus, c'est 100% intégral (et même 102%, parce que Bonynge ajoute l'air facultatif d'Urbain au II),
Facultatif ? Surprised Non, en revanche l'air de Valentine au IV est facultatif et présenté en supplément dans la partition.


Citation :
Je vais encore me faire taper sur les doigts par David pour écart à la doxa.
Non, non, je suis d'accord avec tout ce que tu viens de dire, y compris ta conclusion.
De toute façon, en fait de doxa, c'est surtout mon avis, difficile de parler de doxa quand on est deux sur un sujet. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:31

Guillaume a écrit:
Ca dure combien de temps cette version Gavazzeni qu'on rigole ?

165 minutes environ... sachant déjà qu'il n'y a pas le ballet...

Et puis l'argument des coupures, pour un fan des versions de Lucia par Callas... hehe

Malgré le style et la langue, je reste toujours fasciné par ce que donnent tous ces grands chanteurs... et le chef aussi!

EDIT : Et celle avec Vanzo dure environ 170 minutes... donc bon...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:42

Bonynge dure 3h37, Gavazzeni 2h45, une heure de moins.
Et le ballet, ça n'est pas un argument, il y a 5 minutes de ballet.

Et range ces arguments de versions avec Callas : je n'ai jamais vu d'enregistrements de Callas coupés aux tiers de la vraie durée de l'oeuvre.
La plupart du temps, ils sont coupés à raison de 5 minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:49

Guillaume a écrit:
Bonynge dure 3h37, Gavazzeni 2h45, une heure de moins.
Et le ballet, ça n'est pas un argument, il y a 5 minutes de ballet.

Ah oui... bizarre d'ailleurs...
Toujours est-il que oui c'est coupé, oui c'est en italien... Et alors? L'ortodoxie interdit ça? Si Callas n'avait pas refusé Valentine, son sort dans ton classement aurait été meilleur?

Cet enregistrement est taxé d'ignoble chose. Sauf que quand même, c'est une des pierres angulaire de la renaissance de Meyerbeer je pense! Monter Robert le Diable à la Scala en 62, c'était un vrai défi!



Citation :
Et range ces arguments de versions avec Callas : je n'ai jamais vu d'enregistrements de Callas coupés aux tiers de la vraie durée de l'oeuvre.
La plupart du temps, ils sont coupés à raison de 5 minutes...

Dans Lucia par exemple? Carrément deux scènes entières qui passent à la trappe...

Enfin bref, ce qui m'énerve c'est cette façon de descendre systématiquement cette version sans en avoir entendu une seule note. Et au passage de railler celui qui aime.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:50

Polyeucte a écrit:
Et pour Corelli, il est tenu par Gavazzeni et du coup reste pas trop mal dans les clous!
Heuuuuuuuuuuuu. Mr. Green Ok, il exagère pas les points d'orgue, mais il en rajoute huit tonnes, quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:55

DavidLeMarrec a écrit:
Heuuuuuuuuuuuu. Mr. Green Ok, il exagère pas les points d'orgue, mais il en rajoute huit tonnes, quand même...

Il chante ça comme il chante le Trouvère quoi... dans un style bel-cantiste-virile!
Mais on est loin de ce qu'il a peut faire ailleurs (aigu à la fin du duo Posa/Carlo en 68, concours de notes tenues avec Nilsson dans Turandot au MET...)



Sinon, je tiens à préciser ici que je possède Bonynge et Diedrich... et que j'ai écouté Vanzo. Je ne place pas Gavazzeni au même niveau. C'est à part. Et oui, Bonynge et Diedrich sont plus complets et stylés. Sauf que Gavazzeni est autrement plus vivant et tendu! D'où mon attachement à cette version aussi... (histoire de mettre les choses au clair...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 22:58

Polyeucte a écrit:
Mais on est loin de ce qu'il a peut faire ailleurs (aigu à la fin du duo Posa/Carlo en 68, concours de notes tenues avec Nilsson dans Turandot au MET...)
Oui, tout à fait. Je déteste cette façon de chanter au lieu d'incarner, mais il est un fait que cette soirée est vocalement extrêmement électrique. Tiens, si je devais définir le comble de la glottophilie, je crois qu'on a tout là : le ténor irradiant, les sopranos arrogants, les basses borborygmants... et il est difficile d'y résister.
J'aimerais ça si ce n'était pas une partition subtile qu'il y avait dessous... ou alors carrément Pelléas, on moins on rigolerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 23:00

DavidLeMarrec a écrit:
J'aimerais ça si ce n'était pas une partition subtile qu'il y avait dessous... ou alors carrément Pelléas, on moins on rigolerait.

Subtile subtile... on reste dans du Meyerbeer quand même, ne nous fourvoyons pas trop! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 23:01

Plus subtile que Tosca ou le Prince Igor, en tout cas. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 23:02

DavidLeMarrec a écrit:
Plus subtile que Tosca ou le Prince Igor, en tout cas. siffle

Moui... tout autant je dirais Mr. Green

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 23:04

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Plus subtile que Tosca ou le Prince Igor, en tout cas. siffle

Moui... tout autant je dirais Mr. Green
Ca fait combien d'années que tu n'écoutes plus que Gavazzeni ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 23:07

DavidLeMarrec a écrit:
Ca fait combien d'années que tu n'écoutes plus que Gavazzeni ? fleurs

C'est lui que j'ai écouté en dernier en effet, en faisant la cuisine, donc d'une oreille distraite (mais ça me donnait la pêche!!). Mais avant, c'était Bonynge et Diederich qui alternaient depuis un certain temps... Et disons que si c'est plus subtile que Robert ou le Prophête, il y a quand même une grande grande recherche d'effet théâtraux à tous les coins de la partition... Et la démonstration vocale est aussi bien présente!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 23:15

Ah, mais bien sûr que c'est du pur théâtre, et bien sûr que c'est vocal ; mais c'est réalisé avec une qualité de moyens qui n'a vraiment jamais rien de facile. Franchement, même la bruyante beuverie Bonheur de la table, c'est un bijou, tout en modulations, en changement de carrures, en rythmes décalés, en fine ironie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19032
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 23:23

DavidLeMarrec a écrit:
Ah, mais bien sûr que c'est du pur théâtre, et bien sûr que c'est vocal ; mais c'est réalisé avec une qualité de moyens qui n'a vraiment jamais rien de facile. Franchement, même la bruyante beuverie Bonheur de la table, c'est un bijou, tout en modulations, en changement de carrures, en rythmes décalés, en fine ironie...

Ah mais je ne nie pas le travail, l'inspiration et le métier... mais ce n'est pas le genre de musique devant laquelle je vais m'extasier sur la composition uniquement. Si les interprètes n'y mettent pas le feu, j'ai du mal (d'ailleurs, la version avec Vanzo... I don't want that ).

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 3 Aoû 2010 - 23:25

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ah, mais bien sûr que c'est du pur théâtre, et bien sûr que c'est vocal ; mais c'est réalisé avec une qualité de moyens qui n'a vraiment jamais rien de facile. Franchement, même la bruyante beuverie Bonheur de la table, c'est un bijou, tout en modulations, en changement de carrures, en rythmes décalés, en fine ironie...

Ah mais je ne nie pas le travail, l'inspiration et le métier... mais ce n'est pas le genre de musique devant laquelle je vais m'extasier sur la composition uniquement. Si les interprètes n'y mettent pas le feu, j'ai du mal (d'ailleurs, la version avec Vanzo... I don't want that ).
C'est une musique qui réclame de l'investissement, c'est certain... Mais moi je m'extasie à chaque fois que je l'écoute ou la joue, effectivement. Un petit miracle !

Je suis moins absolu sur Robert, Le Prophète ou Dinorah qui ont leurs fulgurances et leurs baisses de tension, mais les Huguenots, c'est vraiment un sommet du théâtre lyrique. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Abnegor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1278
Age : 35
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Dim 8 Aoû 2010 - 11:46

Je viens de découvrir Meyerbeer, en écoutant la version Palumbo de Robert le Diable.

Je dois dire que pour découvrir, cette version est un vrai challenge !
1) Moi qui n'aime pas quand les étrangers articulent mal, je suis gâté. Avoir le texte sous les yeux est donc indispensable pour comprendre l'action. Au II, quand Isabelle et Robert chantent "Mon coeur" en même temps, Ciofi n'arrive tellement pas à prononcer le son "oeu" et mange tellement le "r", que j'entends "Mon cul" !!! Effet garanti d'entendre "Mon coeur" de Robert en même temps que "Mon cul" d'Isabelle. hehe
2) Le livret imprimé est une pure merde, y'a pas d'autre mots pour qualifier ça. Les phrases sont soit manquantes, soit en trop, soit inversées, soit fausses. Bref la version qu'on entend n'est pas celle qui a été imprimée. Je passe sur les nombreuses fautes de frippe. Exemple marquant : on voit écrit "Demain ! Demain !" et on entend Bertram chanter "Aujourd'hui ! Aujourd'hui !" pété de rire

Ce qui est vexant, c'est d'être obligé de découvrir avec ça parce qu'aucun français n'est foutu de le programmer et de l'enregistrer.

Une fois passé ça, c'est très bien ! Les chanteurs sont effectivement très engagés, c'est d'ailleurs impressionnant : ils ne gèrent pas du tout le français, mais ça ne semble pas les déstabiliser, ils arrivent à garder tout leur aplomb et sont assez passionnés.

J'aime beaucoup la progression dramatique de l'oeuvre. Au début, j'avais un peu peur de là où je mettais les pieds, puis j'ai vite été pris dans la tourmente infernale.

On voit en tout cas que Wagner a bien pioché...
Quand Robert dit "J'ai cherché vainement la mort dans les combats", j'ai tout de suite pensé au "J'ai nargué, provoqué les pirages, espérant mourir en un combat cruel" du hollandais.
Le thème de la rédemption, et par des femmes, ça aussi c'est repiqué.
La fin de Tannhaüser, tant dans la musique que dans le livret, n'est qu'un copier / coller.
Quand je pense qu'il a cité Meyerbeer dans sa lettre antisémite, ce type est vraiment un sinistre connard. Il faut bien qu'il ait fait un truc aussi génial que Parsifal pour que j'accepte d'écouter sa musique.

Souvent pendant mon écoute, je me suis demandé ce que pourrait donner Gardiner là-dedans. Lui qui aime faire redécouvrir et qui aime les trucs français, et pour qui je voue un culte.
Et Minko ? Il paraît qu'il l'a fait, c'est enregistré ?

En tout cas, j'ai très envie de m'y remettre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Dim 8 Aoû 2010 - 11:50

(regarde tes MPs pour la suite)

Si tu as aimé même avec cette version, alors IL FAUT que tu essayes ça :



(chanteurs superlatifs, Vanzo impérial, Ramey diabolique, Lagrange et Anderson superbes, atmosphère théâtrale démente, orchestre magnifique...etc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Dim 8 Aoû 2010 - 12:53

Le DVD de Dinorah et tous les DVDs de Compiègne ne se trouvent qu'en zone 1 apparemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22908
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Dim 8 Aoû 2010 - 13:03

J'écoute le premier acte des Huguenots dans la version Bonynge et Vrenios est abominable sur le plan vocal. Il chante tout en voix de fausset et le timbre n'est pas beau du tout. La diction est loin d'être irréprochable par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1252
Age : 44
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Dim 8 Aoû 2010 - 13:20

Guillaume a écrit:
(regarde tes MPs pour la suite)

Si tu as aimé même avec cette version, alors IL FAUT que tu essayes ça :



(chanteurs superlatifs, Vanzo impérial, Ramey diabolique, Lagrange et Anderson superbes, atmosphère théâtrale démente, orchestre magnifique...etc)

Vanzo impérial certes, mais moins que Rockwell Blake parait il. Et il existe aussi une version de concert au Carnegie Hall datant de la même époque avec Merritt, Ramey et Anderson absolument démentiel également...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Dim 8 Aoû 2010 - 13:30

@ Aurèle : Vrenios ne chante jamais en fausset : à part peut-être le tout aigu (il faudra que j'aille vérifier), il mixe, c'est tout. Forcément, lorsqu'on n'écoute essentiellement du grand répertoire italien et allemand, ça surprend (d'autant que le timbre n'est pas beau).

@ Guillaume : Eh bien tu dézones ton lecteur / tu achètes un lecteur américain ou doublement compatible / tu regardes sur ton PC.


Abnegor a écrit:
1) Moi qui n'aime pas quand les étrangers articulent mal, je suis gâté.
Oh, Mok articule très correctement, c'est juste que ses voyelles sont fausses. Confused
Surjan est très correct en français, sinon.


Citation :
Je passe sur les nombreuses fautes de frippe.
Il est vrai que les metteurs en scène italiens ne sont pas toujours inspirés.


Citation :
On voit en tout cas que Wagner a bien pioché...
Quand Robert dit "J'ai cherché vainement la mort dans les combats", j'ai tout de suite pensé au "J'ai nargué, provoqué les pirages, espérant mourir en un combat cruel" du hollandais.
Le thème de la rédemption, et par des femmes, ça aussi c'est repiqué.
La fin de Tannhaüser, tant dans la musique que dans le livret, n'est qu'un copier / coller.
D'un point de vue plus purement musical, il doit beaucoup à Meyerbeer pour l'enchaînement souple des numéros (ça existait déjà et depuis toujours dans l'opéra français, mais Meyerbeer en était vraiment le champion toutes catégories), si bien que les "transitions" sont au moins aussi intéressantes que les "airs" (et souvent plus).


Citation :
Quand je pense qu'il a cité Meyerbeer dans sa lettre antisémite, ce type est vraiment un sinistre connard. Il faut bien qu'il ait fait un truc aussi génial que Parsifal pour que j'accepte d'écouter sa musique.
Wagner a toujours poignardé tous ses bienfaiteurs. C'est grâce à l'influence de Meyerbeer que Tannhäuser a pu être joué à Paris - Wagner lui fait donc la peau en bonne est due forme.
Certes, ça lui a beaucoup lui dans les Histoires de la musique, mais pour ce qui est de sa vie terrestre, il a échappé à la punition habituelle lorsqu'on fréquentait Wagner : perdre sa femme. Mr. Green Depuis Bülow jusqu'au bourgeois bordelais en passant par Wesendonck, être bienfaiteur de Wagner, c'était aussi avec sa femme qu'on devait l'être.

Ce type était effectivement humainement un des pires cloportes qu'on puisse rêver. hehe


Citation :
Souvent pendant mon écoute, je me suis demandé ce que pourrait donner Gardiner là-dedans. Lui qui aime faire redécouvrir et qui aime les trucs français, et pour qui je voue un culte.
Il n'a pas l'air trop versé dans Meyerbeer. Ce serait sans doute un peu sec et propret pour Meyerbeer, dont l'écriture orchestrale a plus de substance. Surtout, Gardiner, en dehors de Rameau, danse peu, et l'un des intérêts de Meyerbeer est justement dans ces thématiques bondissantes.

Moi, ça ne me fait pas vraiment rêver pour Meyerbeer.

Citation :
Et Minko ? Il paraît qu'il l'a fait, c'est enregistré ?
Pas officiellement, mais les bandes existent. Ce n'est pas extraordinaire, les répétitions ont dû être courtes (et l'oeuvre est inhabituelle et longue), c'est plutôt plat en fait. En tout cas bien moins réussi que Fulton, et finalement, j'écoute plus volontiers Palumbo qui est le seule version alternative à peu près fréquentable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3082
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Dim 8 Aoû 2010 - 18:33

Richard a écrit:
Guillaume a écrit:
(regarde tes MPs pour la suite)

Si tu as aimé même avec cette version, alors IL FAUT que tu essayes ça :



(chanteurs superlatifs, Vanzo impérial, Ramey diabolique, Lagrange et Anderson superbes, atmosphère théâtrale démente, orchestre magnifique...etc)

Vanzo impérial certes, mais moins que Rockwell Blake parait il. Et il existe aussi une version de concert au Carnegie Hall datant de la même époque avec Merritt, Ramey et Anderson absolument démentiel également...

Ouais mais Blake il faut quand même, quoiqu'en disent les belcantistes acharnés, se taper un timbre immonde et une absence à peu près complète de musicalité ... à mon sens ça fait beaucoup dans un opéra où la vocalise (sa seule vraie qualité à mon sens) n'est pas reine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Dim 8 Aoû 2010 - 18:57

DavidLeMarrec a écrit:
@ Aurèle : Vrenios ne chante jamais en fausset : à part peut-être le tout aigu (il faudra que j'aille vérifier), il mixe, c'est tout. Forcément, lorsqu'on n'écoute essentiellement du grand répertoire italien et allemand, ça surprend (d'autant que le timbre n'est pas beau).

C'est vrai, mais je n'irai pas jusqu'à dire "abominable". Le grand air du I ne lui réussit pas, mais après, on s'y fait.

Et puis on fait avec ce qu'on a, hein.

Citation :
@ Guillaume : Eh bien tu dézones ton lecteur / tu achètes un lecteur américain ou doublement compatible / tu regardes sur ton PC.

Dézoner le lecteur ? Comment fait-on ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Dim 8 Aoû 2010 - 19:06

C'est pas très compliqué (tu trouvera des milliers, sans exagérer, de tutoriels en ligne), mais ça veut dire que ton lecteur ne sera plus sous garantie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:20

Alors, aurele, tu es ressorti vivant de 3 heures avec Vrenios ?

Personnellement, je trouve sa façon de chanter assez cohérente avec l'optique "gros bénêt" de Raoul, qui sied mieux à ce personnage que l'optique "ténor héroïque", complètement à côté de la plaque.

Et entre les deux, il y a Vanzo, absolument parfait. Que j'aimerais réecouter la bande radio avec Gallois...

La diction de Vrenios n'est pas si infâme, il fait bien la paire même avec Arroyo. Très beau duo du IV notamment. D'ailleurs, je trouve que les actes les plus réussis par Bonynge sont les II et IV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:28

Vive Richard Leech !....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:28

Cornélius a écrit:
Vive Richard Leech !....
... et Gregory Kunde. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:29

...dans des enregistrements épuisés ou non-publiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:30

Guillaume a écrit:
...dans des enregistrements épuisés ou non-publiés.
Mais tu ne veux pas faire appel aux médiathèques et au mp3 des captations radio, alors il faut assumer, quelquefois. C'est une affaire de choix, tu ne peux pas tout avoir. Cool

Moi j'ai Diederich dans ma discothèque, et je me suis même payé le luxe d'en offrir un autre exemplaire à un ami. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:35

(il va me falloir plein de choses rares dans ma discothèque pour contre-balancer ses vantardises maléfiques. Ou alors je le vaincrai sur la quantité... *concocte un plan machiavélique*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:40

Guillaume a écrit:
avec l'optique "gros bénêt" de Raoul, qui sied mieux à ce personnage que l'optique "ténor héroïque", complètement à côté de la plaque.
ça c'est toi qui le dis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:44

Relis le livret. Quand il dit "Où suis-je ?", quand il arrive "avec l'air géné d'un noble de province" (c'est dans le livret originel de Scribe), là, on voit bien qu'il est sinon bénêt, du moins loin d'un Radamès ou d'un Manrico (donc, Corelli...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:48

Guillaume a écrit:
Relis le livret. Quand il dit "Où suis-je ?", quand il arrive "avec l'air géné d'un noble de province" (c'est dans le livret originel de Scribe), là, on voit bien qu'il est sinon bénêt, du moins loin d'un Radamès ou d'un Manrico (donc, Corelli...).
mais enfin voyons! ce n'est pas sur quelques paroles d'un livret qu'on détermine ce que doit être le profil vocal d'un rôle!! C'est pas comme ça que ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82702
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:51

Moi je suis entièrement d'accord avec Guillaume même si son reproche est peut-être un tout petit peu trop calibré exactement-pour-cogner-Corelli, ce qui ne fait jamais de mal au demeurant Mr. Green : il y a une incompatibilité foncière entre le texte même de Scribe et une incarnation trop vaillante. Ca ne me gêne pas tant avec Corelli (qui conserve une couleur de jeune premier) qu'avec Poncet, qui en plus chante atrocement.
Corelli, c'est plus au niveau du style que je suis gêné (tout en force, tout en voix, pas de nuances fines).

Après, on peut trouver que le texte est secondaire face à un si naturel bien vaillant, c'est une affaire de priorités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Richard
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1252
Age : 44
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   Mar 10 Aoû 2010 - 18:53

Grégoire de la Tour a écrit:
Richard a écrit:
Guillaume a écrit:
(regarde tes MPs pour la suite)

Si tu as aimé même avec cette version, alors IL FAUT que tu essayes ça :



(chanteurs superlatifs, Vanzo impérial, Ramey diabolique, Lagrange et Anderson superbes, atmosphère théâtrale démente, orchestre magnifique...etc)

Vanzo impérial certes, mais moins que Rockwell Blake parait il. Et il existe aussi une version de concert au Carnegie Hall datant de la même époque avec Merritt, Ramey et Anderson absolument démentiel également...

Ouais mais Blake il faut quand même, quoiqu'en disent les belcantistes acharnés, se taper un timbre immonde et une absence à peu près complète de musicalité ... à mon sens ça fait beaucoup dans un opéra où la vocalise (sa seule vraie qualité à mon sens) n'est pas reine.

e vero, je n'aime pas du tout Blake ceci étant dit...mais Vanzo n'est pas un chanteur que j'adore non plus dans sa façon de construire ces notes aigues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meyerbeer - Discographie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meyerbeer - Discographie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Meyerbeer - Discographie
» Les Huguenots - Meyerbeer
» Hector Berlioz (discographie sélective)
» Schumann - Musique de chambre, discographie
» Mahler discographie exhaustive: symphonies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: