Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Zinka Milanov

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyDim 9 Mai 2010 - 2:59

C'est une soprano dramatique croate qui est née le 17 mai 1906 à Zagreb et qui est morte à New York le 30 mai 1989. Elle y a chanté tous ses plus grands rôles.
Elle a fait une carrière très important au Met de New York et la plupart de son legs discographique consiste en des lives du Met. Elle a fait ses débuts au Met en 1937 en Leonora de Il Trovatore et y a fait sa dernière apparition en tant que chanteuse en 1966 dans le duo final d'Andrea Chenier avec pour partenaire Richard Tucker lors d'un Gala Farewell. En 1983 lors du Gala du Centenaire n°2, elle était une des invitées d'honneur.
Elle est connue en particulier pour ses interprétations d'héroines verdiennes : Leonora de Il Trovatore, Aida, Leonora de La Forza del destino, Elvira de Ernani, Amelia dans Un Ballo in maschera, Amelia Grimaldi dans Simon Boccanegra et Desdemona dans Otello. Elle avait aussi à son répertoire les rôles suivants pour ceus dont il nous reste des témoignages : Norma, Maddalena di Coigny, Gioconda, Santuzza, Tosca, Donna Anna. Elle a enregistré sous la direction de Toscanini également le 3e acte de Rigoletto dans le rôle de Gilda.
Elle a eu pour partenaires des chanteurs et chanteuses comme Mario Del Monaco, Leonard Warren, Richard Tucker, Kurt Baum, Cesare Siepi, Carlo Bergonzi, Ettore Bastianini, Mario Sereni, Franco Corelli, Jussi Björling, Ezio Pinza, Giovanni Martinelli, Giuseppe di Stefano, Jan Peerce, James McCracken, Robert Merrill, Beniamino Gigli, Risë Stevens, Rosalind Elias, Blanche Thebom, Jennie Tourel, Fedora Barbieri, Nell Rankin, Jean Madeira, Marian Anderson, etc...

Je la connais assez peu mais elle avait beaucoup de tempérament, autant que Callas. Elle faisait partie de ses tragédiennes. Il y a plein d'anecdotes, elle aurait chanté "Casta Diva" par-dessus Callas lors d'une représentation au Met et elle aimait se faire remarquer.
Elle a un très beau timbre de voix même si avec le temps, le matériau vocal s'est usé. Elle a une très grande endurance de ce que j'ai pu entendre d'elle.


Dernière édition par aurele le Mar 15 Aoû 2017 - 2:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyDim 9 Mai 2010 - 3:26

Voici son interprétation de "D'amor sull'ali rosee" : /watch?v=ga_GsJOnY6g

Le timbre est sublime, elle fait des pianis à se damner. Le qualificatif de "voce d'angelo" en se basant uniquement sur cet extrait peut lui convenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87575
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyDim 9 Mai 2010 - 11:46

Je vais faire court : malgré la voix blanche et un peu mégère pour des héroïnes à peine nubiles, j'aime bien.
J'essaie de choisir autre chose généralement (pour avoir une interprète plus intéressante, pour avoir un bon orchestre, pour éviter Björling, etc.), mais je ne ressens aucun déplaisir à écouter ses disques, au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyDim 9 Mai 2010 - 11:47

DavidLeMarrec a écrit:
Je vais faire court : malgré la voix blanche et un peu mégère pour des héroïnes à peine nubiles, j'aime bien.
J'essaie de choisir autre chose généralement (pour avoir une interprète plus intéressante, pour avoir un bon orchestre, pour éviter Björling, etc.), mais je ne ressens aucun déplaisir à écouter ses disques, au contraire.

Shocked Shocked Shocked

Björling a une voix d'une très grande luminosité et beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87575
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyDim 9 Mai 2010 - 12:24

Je supporte mal Björling : voix parfaitement égale et homogène, toujours vaillante, expression minimale, nuance unique ff. Typiquement le genre de chose, égal, vocal et inexpressif, qui me laisse totalement indifférent à l'opéra.

Et alors dans le lied, c'est à mourir de rire. (Pour Die Allmacht, c'est parfait, mais pour le reste ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyDim 9 Mai 2010 - 14:12

Je n'aime pas trop Milanov... Surtout à cause de son timbre de mégère : en Tosca, ce n'était pas extraordinaire... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyDim 15 Aoû 2010 - 10:41

Il existe pas mal de lives d'Andrea Chénier avec elle du Met. Je donne les noms pour les rôles suivants : Chénier, Gérard, Bersi, Contessa di Coigny et Madelon
_live 4 décembre 1954 Fausto Cleva avec Mario Del Monaco, Leonard Warren, Rosalind Elias, Herta Glaz et Sandra Warfield
_live 28 décembre 1957 Fausto Cleva avec Richard Tucker, Leonard Warren, Rosalind Elias, Martha Lipton et Belén Amparan
_live 5 mars 1960 Fausto Cleva avec Carlo Bergonzi, Ettore Bastianini, Margaret Roggero, Martha Lipton et Belén Amparan (pas diffusé à la radio donc probablement son précaire avec enregistrement dans la salle)
_live 2 mai 1960 Fausto Cleva en tournée avec le Met à Atlanta avec Carlo Bergonzi, Mario Sereni, Helen Vanni, Mignon Dunn et Belén Amparan (pas diffusé à la radio non plus)
_live 17 novembre 1962 Fausto Cleva avec Franco Corelli, Anselmo Colzani, Margaret Roggero, Mignon Dunn et Lili Chookasian (pas diffusé à la radio non plus)
_live 2 février 1963 Fausto Cleva avec Richard Tucker, Anselmo Colzani, Helen Vanni, Mignon Dunn et Lili Chooskasian (diffusé à la radio)
_live 13 avril 1966 Francesco Molinari-Pradelli avec Richard Tucker, Anselmo Colzani, Nedda Casei, Gladys Kriese et Mignon Dunn (pas diffusé à la radio, dernière apparition scénique de Milanov au Met, soirée qui doit être très émouvante)

Le live de 1954 est paru chez Nuova Era et Myto notamment. Le live de 1957 a été édité par Andromeda. Pour les autres lives, on les trouve notamment chez des firmes non officielles mais sérieuses pour deux d'entre elles. La troisième, je ne la connais pas et je crois que c'est difficile pour commander des enregistrements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyMar 24 Aoû 2010 - 13:16

Elvira a écrit:
Je n'aime pas trop Milanov... Surtout à cause de son timbre de mégère : en Tosca, ce n'était pas extraordinaire... Very Happy

Cette impression tient surtout du fait que Milanov a commencé (tout comme Caniglia) dans la quarantaine a poitriner tout en poussant dans le masque (avec fosses nasales fortement impliquées).
cela donne cette sonorité de "poule" que j'exècre.
J'ai entendu un enregistrement de Sarah Bernard qui déclamait de cette façon.... c'était HORRIBLE!
Certes vous me direz : la qualité de l'enregistrement de l'époque...
Les arias de Caruso ne présentent pas cette caractéristique.
Pour en revenir à Milanov faut l'entendre dans le Ballo avec Bjorling (MET 1940 Panizza). La voix était TRES belle. Par contre ses enregistrements RCA (malgré de beaux moments) sont un peu vieillots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain92
Mélomane averti
Alain92

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyLun 6 Sep 2010 - 15:40

Zinka Milanov a été la soprano dramatique vedette du MET pendant près de 20 ans, entre 1937 et 1966. Sa voix large fait forte impression quand on l'entend comme dans le bal masqué de Verdi de 1940 au MET avec un Bjorling beau, majestueux comme jamais, mais presqu' extérieur à l'opéra.
Milanov est une grande interprète de Verdi, peu connue en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.operanapolitain.com
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyLun 6 Sep 2010 - 15:59

Alain92 a écrit:
Zinka Milanov a été la soprano dramatique vedette du MET pendant près de 20 ans, entre 1937 et 1966. Sa voix large fait forte impression quand on l'entend comme dans le bal masqué de Verdi de 1940 au MET avec un Bjorling beau, majestueux comme jamais, mais presqu' extérieur à l'opéra.
Milanov est une grande interprète de Verdi, peu connue en France.


Tiens c'est drôle. Qu'est-ce qui te fait dire ça ? La plupart de ses intégrales sont disponibles, la critique a toujours été abondante, à défaut d'être élogieuse systématiquement et elle fait partie de ces légendes du Met dont à peu près n'importe quel amateur d'opéra a entendu au moins parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain92
Mélomane averti
Alain92

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyLun 6 Sep 2010 - 18:41

Je ne la connaissais pas mais je m'interesse à l'opéra depuis peu de temps et en amateur. Peut-être le fait qu'elle ne soit pas venue en France, alors qu'elle a été à Salzbourg, Milan, Londres, m'a t-il guidé. Ok pour l'info.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.operanapolitain.com
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyVen 31 Déc 2010 - 11:26

Chez Milanov, j'aime le côté frémissant qui lui vient, sans doute, de sa formation "Mitteleuropa" (Sieglinde, Rachel à Zagreb, j'en rêve) ; frémissement de l'interprétation et frémissement du timbre. J'aime la couleur en général ; je devrais dire les couleurs, en fait, pour approcher de la réalité. J'aime, aussi, la qualité de l'émission, des piani, etc. pour une voix par ailleurs plus proche du grand lyrique voire du spinto que du "simple" soprano lyrique.

Le fait est que la voix a considérablement évolué (ce qui est normal) notamment dans le sens d'un alourdissement de l'émission ; d'un certain empâtement. Et c'est d'autant plus dommage que c'est de cette époque que datent la plupart des captations que l'on conserve d'elle (officielles, au moins). Y échappe encore, notamment, le Trovatore édité par RCA qui relit, certes, Verdi à la lumière de la production des années 80 (et les piqués de la cabalette du I paraîtront étranges [voire étrangers, si j'ose dire] aux habitués de Sutherland, etc.) voire de la "jeune école". Mais la qualité de l'émission n'est jamais prise en défaut, ici ; très au-dessus, enfin, en terme de caractérisation et de stricte mise en oeuvre que ce que pouvaient proposer dans Verdi, une Caniglia ou une Roman, par exemple (il faut comparer sa Forza, par exemple, suprême et suprêmement dardée, même tardivement, avec celle de Roman/Walter : http://www.amazon.fr/Forza-Del-Destino-Verdi/dp/B0002WZTC0/ref=sr_1_8?s=music&ie=UTF8&qid=1293791000&sr=1-8 ou http://www.amazon.fr/Force-Du-Destin-Verdi/dp/B00000424K/ref=sr_1_13?s=music&ie=UTF8&qid=1293791000&sr=1-13).

C'est une bonne idée de citer les captations des années 40 ; le Ballo est, effectivement, incendiaire. J'y ajouterai l'Aida de 43 avec Martinelli (Castagna est la vraie rivale, sanguine, charnue et charnelle), la Gioconda de 39 (Martinelli, toujours, Castagna encore pour un sulfureux duel d'amazones et Panizza qui emporte l'ensemble d'une baguette fervente, dramatique).

Il existe une très belle Aida de 52 (http://www.amazon.fr/Verdi-Aida-Milanov/dp/B0001JZOJ2/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1293789992&sr=1-3), de nombreuses Gioconda (celle-ci, malgré l'usure des moyens expose une vocalité royale, à mon sens, en dépit des limites de Di Stefano avec le truc-en-plus d'une séduction immédiate : http://www.amazon.fr/Ponchielli-Gioconda-Milanov-Amparan/dp/B000024250/ref=sr_1_6?s=music&ie=UTF8&qid=1293790106&sr=1-6 ; sans Baum, cette captation frôlerait la légende, cf. Siepi : http://www.amazon.fr/Gioconda-Milanov/dp/B001URSZQI/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1293790106&sr=1-2).

On a parlé, dans le fil ad-hoc de sa Tosca ; je rappelle celle-ci qui me paraît la plus recommandable : http://www.amazon.fr/Tosca-Puccini/dp/B000MX7TP4/ref=sr_1_5?s=music&ie=UTF8&qid=1293790399&sr=1-5.

De beaux récitals, aussi, qui exposent la quintessence de cet art à la fois moelleux par le timbre et ferme pas la tenue générale de la ligne : http://www.amazon.fr/Legendary-Voices-Zinka-Milanov/dp/B00014AQYU/ref=sr_1_4?s=music&ie=UTF8&qid=1293790106&sr=1-4.

Des "à côtés", enfin, dont certains viennent tard dans la carrière ; je pense, notamment, à un Boccanegra qui expose un investissement rendu partiellement univoque par l'usure naturelle de l'instrument mais surajoute à la légende en témoignant, aussi, d'une science verdienne difficilement mise en défaut : http://www.amazon.fr/Simon-Boccanegra-Verdi/dp/B00008FUSB/ref=sr_1_4?ie=UTF8&qid=1293790631&sr=1-4 (il faut dire, aussi, que Mitropoulos, à la baguette, fouette le chant et l'action comme rarement).

Pas spécialement philologique non plus mais d'une chant souverain, glorieux, enflammé, l'Ernani de Mitropoulos, encore : http://www.amazon.fr/Ernani-Delmonaco/dp/B000M5KT7C/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1293790700&sr=1-1.

Est à connaître, enfin, moins tant là encore pour la philologie que pour l'autorité irréfragable et pour les opalescences laiteuses de l'instrument, sa Norma : http://www.amazon.fr/Norma-Bellini/dp/B000001ZRN/ref=sr_1_6?ie=UTF8&qid=1293790772&sr=1-6.

Beaucoup à dire sans doute, encore ; pour une autre fois, peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyVen 31 Déc 2010 - 11:32

bAlexb a écrit:
Beaucoup à dire sans doute, encore ; pour une autre fois, peut-être...

Et c'est tellement vrai que j'ai oublié ces trois-ci qui me paraissent incontournables (on parlait, hier, de tout ce que je n'aime pas dans la Santuzza de Caballe ; voir Milanov qui qui s'y frotte avec ce que je considère, à l'instar de Simionato, comme un standard) :

http://www.amazon.fr/Mascagni-Cavalleria-Rusticana-Milanov/dp/B0001W30F4/ref=sr_1_5?s=music&ie=UTF8&qid=1293791283&sr=1-5

http://www.amazon.fr/Zinka-Milanov/dp/B0012XDE4S/ref=sr_1_11?s=music&ie=UTF8&qid=1293791283&sr=1-11 (les Strauss !)

http://www.amazon.fr/Requiem-Live-1959-Giuseppe-Verdi/dp/B002GCJX8A/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1293791443&sr=1-1 (tardif mais j'aime tellement Walter, ici) ou http://www.amazon.fr/Requiem-Te-Deum-Giuseppe-Verdi/dp/B00000G50A/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1293791443&sr=1-2 (pour le plateau moins tant que pour la direction ; mais j'ai de gros problèmes avec Toscanini)


Dernière édition par bAlexb le Ven 5 Déc 2014 - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyVen 31 Déc 2010 - 11:35

Merci pour toutes tes pistes et tous tes commentaires Alex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain92
Mélomane averti
Alain92

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyDim 6 Fév 2011 - 17:32

Dans sa Gioconda du MET en 1939 ( Myto), on peut admirer malgré les défauts de l'enregistrment en salle, la richesse de la palette d'expressions de la voix dont dispose Milanov. Elle en joue avec bonheur. Quand elle sort sa voix rauque et vibrante, il passe une onde de sensualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.operanapolitain.com
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyVen 5 Déc 2014 - 10:07

Alain92 a écrit:
Dans sa Gioconda du MET en 1939 ( Myto), on peut admirer malgré les défauts de l'enregistrment en salle, la richesse de la palette d'expressions de la voix dont dispose Milanov.

mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyLun 20 Juin 2016 - 18:02

Dans le rôle-titre de Turandot ; malheureusement, je ne sais ni quand, ni où :

Zinka Milanov X_Turandot_Kunc

Elle paraît assez jeune ; sans doute Zagreb, donc (cf. le tampon du studio photo en bas à droite).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20110
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyLun 20 Juin 2016 - 18:25

Je ne l'imaginais pas du tout en Turandot. Mais en fait, je connais essentiellement ses témoignages des années 50 où si j'ai bien compris la voix avait commencé à se ternir/tasser...

En tout cas, on dirait une photo de Marguerite :
Zinka Milanov 66482_catherine-frot-marguerite_440x260
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov EmptyLun 20 Juin 2016 - 18:29

Polyeucte a écrit:
En tout cas, on dirait une photo de Marguerite

Entre Caballe & Georgette Leblanc, j'aurais dit ; mais c'est surtout l'audio que j'aimerais avoir (Rachel, Sieglinde à Zagreb Sad )...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Zinka Milanov Empty
MessageSujet: Re: Zinka Milanov   Zinka Milanov Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Zinka Milanov
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecoute à l'aveugle : belcantoserie and co.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: