Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 21 Nov 2010 - 1:51

arnaud bellemontagne a écrit:
Tu as raison, Einstürzende Neubaten n'a pas pris une ride:l'inexpressivité pathologique de leur musique ne peut être soumise aux variations du temps. Smile

Tu as noté ma petite pique !! hehe
Oui, tu disais trouver les années 70 moins datées que les années 80… La mode actuelle remet ces chères années fluo au goût du jour chez nos ados, ça me plaît !! Twisted Evil Wink
Et je trouve que, même il y a dix ou … vingt ans, les années prog sonnaient datées… voire ringardes… Mr.Red Et j'en écoutais hein !! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 21 Nov 2010 - 13:04

phAx a écrit:

Je pense que, et sans vouloir te vexer ou te provoquer, que tu ne comprends absolument rien, plutôt.

Je me relis ce matin, j'ai peur d'être compris de travers, justement… pig Il faut lire "ne rien entendre à" quand je dis "comprends", hein… Je me doute bien que tu "connais" le contexte de la musique industrielle et que ça ne te touche pas, point. Je ne sous entends pas que tu n'y connais rien, loin de là, Arnaud… Quand je vois votre savoir à tous ici, j'en suis baba, et c'est pour ça que je viens souvent vous lire, et c'est pour ça aussi que je commence à comprendre le prog et que j'en ai jamais autant écouté que depuis que je te lis… cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15981
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 21 Nov 2010 - 15:09

T'en fais pas, ça roule. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivlo
Néophyte


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 21/11/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 21 Nov 2010 - 23:36

bonsoir,

j'ai suivi ce topic avec un intêret constant, parce que j'adore ces trucs, mais que j'y connais rien.
en fait je me rends même compte de la différence qui existe entre la décennie précédente (Magma, Pink Floyd, Genesis...) et celle là (Einstürzende Neubauten, Residents, Fred Frith... et John Zorn, du coup, est-il aussi spécifiquement postmoderne ou complètement protéiforme ?) et d'un coup je comprends mieux les différences esthétiques latentes entre ces décades qui, pourtant, sont proches temporellement et parfois s'inspirent les uns des autres et sont souvent rapprochés dans une même mouvance etc.
et là en fait je me pose la question suivante que voilà : quels seraient à l'heure d'aujourd'hui les "héritiers" ou "continuateurs" de cette tradition d'avant-gardisme ? certes on fait un saut de 30 ans et il s'en est passé des choses mais j'me demande bien ce qui au jour d'aujourd'hui vaut le coup... j'ai du mal à trouver et en fait c'est d'autant plus difficile qu'on a pas de recul historique sur l'époque dans laquelle on vit, et pour cause : c'est pas encore l'histoire mais le présent.
Bon tout de suite là comme ça ce que je vois de plus "actuel" c'est godspeed you! black emperor, donc du post rock, mais ça date déjà de 1999 et des brouettes, en fait ils ont splitté en genre 2004 ? 5 ? 6 ? j'sais plus et se reforment pour une tournée mondiale cet hiver. Mais je vois rien d'autre d'aussi magique extraordinaire exceptionnel et actuel. En fait faudrait ptet un sujet nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 22 Nov 2010 - 8:42

Salut vivlo ! coucou

vivlo a écrit:
la différence qui existe entre la décennie précédente (Magma, Pink Floyd, Genesis...)

Mad

vivlo a écrit:
et celle là (Einstürzende Neubauten, Residents, Fred Frith... et John Zorn

I love you
Tu as de sacrés bons gouts cher ami ! mains Mr.Red

je plaisante…

vivlo a écrit:
et là en fait je me pose la question suivante que voilà : quels seraient à l'heure d'aujourd'hui les "héritiers" ou "continuateurs" de cette tradition d'avant-gardisme ? certes on fait un saut de 30 ans et il s'en est passé des choses mais j'me demande bien ce qui au jour d'aujourd'hui vaut le coup... j'ai du mal à trouver et en fait c'est d'autant plus difficile qu'on a pas de recul historique sur l'époque dans laquelle on vit, et pour cause : c'est pas encore l'histoire mais le présent.
Bon tout de suite là comme ça ce que je vois de plus "actuel" c'est godspeed you! black emperor, donc du post rock, mais ça date déjà de 1999 et des brouettes, en fait ils ont splitté en genre 2004 ? 5 ? 6 ? j'sais plus et se reforment pour une tournée mondiale cet hiver. Mais je vois rien d'autre d'aussi magique extraordinaire exceptionnel et actuel. En fait faudrait ptet un sujet nouveau.

Bonne idée pour le nouveau sujet !

A brûle pourpoint comme ça je dirai que les années 90 étaient les années techno (1986-1996 en gros : des premières sorties de Warp et d'UR, LFO et Derrick May par exemple, jusqu'à l'arrivée de gens comme Amon Tobin ou la d&b de Roni Size et à côté de ça des groupes comme Mr Bungle et FNM), les années 2000 les années fusion (electro-tout ce que tu veux), avec un retour de l'impro (1997-2008 : des premiers Radiohead comme de Supersilent aux groupes séminaux comme Lightning Bolt… ou dans un autre genre Dälek, Venetian Snares… mais c'est là que je commence à être largué aussi), les années 2010 (qui pourraient débuter en 2008-9 donc ?) marquent le retour à des formations traditionnelles très rock 80 justement et de groupes à guitares/basse/batterie et en electro un retour au minimalisme low fi (un nouvel âge post-moderne ?)

Bref, un nouveau topic, oui, ça m'interesse !



remarques :

-ce sont de grandes tendances qui laissent de côté des mouvements spécifiques (metal, jazz, rap, folk ou ethno…) mais il me semble qu'il y a quand même un "son" années 70 ou 80, donc il peut tout aussi bien y avoir un "son" 90, 2000 ou 2010… lequel ? question fantasmée de tous sûrement !!

-je suis comme toi, j'ai du mal à considérer avec du recul les jeunes artistes de moins de 25 ans, leur rock à guitare est parfois bluffant, j'aime nos jeunes (en même temps je suis prof donc heureusement… bounce ), et comme je ne "vis" plus la musique comme eux la vivent, je ne vois que la partie émergée de leur iceberg (or la partie émergée des années 80 en effet c'était très mauvais, on écoutait pas la radio disons…)

-les "anciens" continuent de nous servir du nouveau qui, sans être des disques d'avant-garde des années 2010, n'en constituent pas moins des disques d'avant garde tout court (Zorn, Current 93, feu-Coil, Frith qui continue encore de plus belle, et puis les plus jeunes : Franck Vigroux, ...

-les musiques "savantes" ont une histoire à part, sauf quelques musiciens qui tentent des rapprochements avec la culture populaire urbaine : Michael Gordon, David Lang, John Adams, Meredith Monk, Jacob TV… là un topic serait bienvenue aussi (j'ai tenté et je me suis fait un peu jeté)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 22 Nov 2010 - 12:35

phAx a écrit:
les années 2010 (qui pourraient débuter en 2008-9 donc ?) marquent le retour à des formations traditionnelles très rock 80 justement et de groupes à guitares/basse/batterie et en electro un retour au minimalisme low fi (un nouvel âge post-moderne ?)

Du côté du rock lo-fi, il y avait déjà tout un mouvement au début des années 2000. J'aimais bien He's Simple, He's Dumb, He's the Pilot de Grandaddy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 22 Nov 2010 - 18:21

Cello a écrit:
phAx a écrit:
les années 2010 (qui pourraient débuter en 2008-9 donc ?) marquent le retour à des formations traditionnelles très rock 80 justement et de groupes à guitares/basse/batterie et en electro un retour au minimalisme low fi (un nouvel âge post-moderne ?)

Du côté du rock lo-fi, il y avait déjà tout un mouvement au début des années 2000. J'aimais bien He's Simple, He's Dumb, He's the Pilot de Grandaddy.

Moi aussi, j'ai beaucoup écouté Grandaddy (the software slump), mais c'est pas très lo-fi, c'est très travaillé, avec un peu d'electronique je crois. Grand groupe en effet !
Non je pense plus à White Stripes (ils étaient vraiment en avance en 2000-2001 ceux là), Black Keys pour le mainstream, ou Liars et Xiu Xiu pour les groupes plus confidentiels (relativement quand même, et c'est pour ça que je cherche toujours des trésors cachés !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
vivlo
Néophyte


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 21/11/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 22 Nov 2010 - 21:14

Bon ! et bien voilà tout plein de super noms à creuser Smile

par contre ,

phAx a écrit:

vivlo a écrit:
la différence qui existe entre la décennie précédente (Magma, Pink Floyd, Genesis...)

Mad


pas d'erreur : je révère ceux-ci au moins autant que les suivants ! particulièrement Magma même peut-être.


Et :
phAx a écrit:

des premiers Radiohead comme de Supersilent

Citation :
Tu as de sacrés bons gouts cher ami !
XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 23 Nov 2010 - 7:59

Citation :

pas d'erreur : je révère ceux-ci au moins autant que les suivants ! particulièrement Magma même peut-être.

je plaisantais. Moi aussi, mais c'est moins ma culture disons. J'ai beaucoup écouté et j'écoute encore beaucoup Zappa, si c'est du prog… et j'ai écouté beaucoup de jazz rock. Magma, malgré toute cette salade autour d'eux, jamais trouvé ça plus renversant que ça. Par contre j'aime beaucoup le RIO, plus "punk-cabaret-libertaire" dans l'esprit… (Henry Cow …)

merci pour le retour de compliments ! mains coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 23 Nov 2010 - 9:00

phAx a écrit:
Moi aussi, j'ai beaucoup écouté Grandaddy (the software slump), mais c'est pas très lo-fi, c'est très travaillé, avec un peu d'electronique je crois. Grand groupe en effet !

Moi, ça m'avait paru lo-fi: comme enregistré à la maison sur du matériel bas de gamme, avec pas mal de bricolage et tout en une prise, même quand c'est pas tout à fait en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 23 Nov 2010 - 18:18

Ah, tiens… Bah alors chapeau les gars ! Réécoute, tu verras que ce disque est très raffiné avec de beaux arrangements. Pas ma définition de lo-fi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 24 Nov 2010 - 12:41

Je n'ai pas l'album chez moi, c'est juste un truc que j'écoutais parfois il y a 10 ans, il est donc possible que je me trompe. Par contre, je suis tout à fait sûr qu'ils étaient considérés comme lo-fi à l'époque. C'est d'ailleurs ça qui m'avait amené à les écouter. Le concept m'intriguait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 24 Nov 2010 - 19:06

Peut-être qu'ils enregistraient chez eux par contre…
Lo-fi dans le sens minimal, brut, à la "the Kills" ou "White Stripes" j'entends…
bon peu importe… j'aimais bien Grandaddy aussi à l'époque Smile

En ce moment j'écoute du Aksak Maboul
Arnaud doit connaître ce groupe obscur, belge, proche des artistes anglo saxons du Rock in Opposition. Du Art Bears en moins savant mais en tout aussi, voir plus, délirant dans les arrangements… génial, encore…


Aksak Maboul - Un peu de l'âme des bandits - 1980
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 15981
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 24 Nov 2010 - 21:09

Je ne connais que de nom, ça m'a l'air alléchant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 25 Nov 2010 - 8:43

En voulant mettre un lien sur ce groupe de déjantés, je remarque que ce sont eux qui créèrent (Marc Hollander pour être précis) le label Crammed Discs, grand label des années 80 et label qui a sorti cette artiste dont je suis en permanence en quête de nouvelles : Meira Asher. Ses activités discographiques furent limitées (2 disques), elle se concentre désormais sur d'autres types de média (performances, concerts, photo, écrits…), plus confidentiels (difficile de trouver sa trace sur le web) pour ma grande déception…

De l'esthétique des années 80, Meira Asher a gardé l'aspect pachydermique industriel et les sonorités froides, et ajoute des textes d'une grande violence traitant pour l'essentiel du conflit isrealo-palestinien (on comprend la rage qui se dégage du brûlot sonore) :

http://www.crammed.be/index.php?id=37&rel_id=129

Meira Asher - "Spears Into Hooks" (1999)

Eprouvant dans le meilleur sens du terme…
Sorte d'ovni musical tout à fait indispensable à ma discothèque…
Chef-d'œuvre du genre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Sam 27 Nov 2010 - 22:06

Comme Peter Christopherson est mort avant hier, quelques années après Johnn Balance, tous deux éminents membres de grands groupes des années 80, Throbbing Gristle et Coil notamment, j'ai rendu mon petit hommage personnel en me repassant ce disque magnifique :


Coil - Love's Secret Domain (1991)

Avec Charles Hayward (de This Heat) en invité, ce disque est une merveille, tout simplement.
Avec le premier (Scatology) et Horse Rotorvator, Coil était vraiment un groupe complètement à part. Et en réecoutant ça, il le reste.

Pour Throbbing Gristle et ce qui a suivi, il faudrait presque ouvrir un nouveau topic ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Sam 4 Déc 2010 - 22:30

C'est rigolo (d'une part le fait que je ne poste que dans cette rubrique sur ce forum en ce moment en y étant quasi seul… mais aussi que) ma fille adore mes vieilles K7 des TOY DOLLS. Du coup je redécouvre avec elle ce groupe qui n'a pas son égal pour créer de la bonne humeur destroy quel que soit l'état dans lequel on se trouve.
Dire qu'on était dans un délire "je suis un rebelle et je vous… biiip…" et qu'on écoutait quelque chose qui était complètement… bon-enfant ? Ecoutez Nelly the Elephant (watch?v=eti21PVHXrg). Bon, c'est vrai, Olga, le chanteur, crachait volontiers sur le public et avouait adorer les acides et les amphétamines. Mais c'était pour jouer, je vous assure !!
Ca devrait être remboursé par la sécu, ce rock pour ado gentils-branleurs à cheveux rouges des années 80. Aujourd'hui, il n'y a rien qui envoie autant de bonne humeur dans un cerveau de pré-pubère. Si, peut-être… euh… du Grégoire?… Crying or Very sad


The Toy Dolls - Dig that Groove Baby (1983)



Nellie the Elephant :

To Bombay
A travelling circus came
They brought an intelegent elephant
and Nellie was her name

One dark night
she slipt her iron chain, and of she ran
to Hindustan and was never seen again

oooooooooooooooooo...
Nellie the elephant pack her trunk and
said goodbye to the circus
of she road with a trumety trump
trump trump trump

Nellie the elephant packed her trunk
and trumbled of to the jungle
of she road with a thrumety trump
trump trump trump

Night by night she danced to the circus band
When Nellie was leading the big parade she looked
so proud and grand

No more tricks for Nellie to performe
They taught her how to take a bow and she tooked
to crowd by storm

oooooooooooooooooo...
Nellie the elephant pack her trunk and
said goodbye to the circus
of she road with a trumety trump
trump trump trump

Nellie the elephant packed her trunk
and trumbled of to the jungle
of she road with a thrumety trump
trump trump trump

The head of the heard was calling far far away
they meet one night in silver light
on the road to Mandaley

oooooooooooooooooo...
Nellie the elephant pack her trunk and
said goodbye to the circus
of she road with a trumety trump
trump trump trump

Nellie the elephant packed her trunk
and trumbled of to the jungle
of she road with a thrumety trump
trump trump tru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
vivlo
Néophyte


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 21/11/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 5 Déc 2010 - 2:26

en fait personnellement si ça fait un moment que j'ai plus rien dit, c'est que;.. j'ai plus rien à dire, je connais rien des derniers noms que tu as donnés Very Happy du coup j'ai écouté des trucs et ça me plaît beaucoup, donc ce que je veux dire c'est si tu continues, ça sert à des gens ^^ même s'ils n'osent pas répondre par manque de connaissance. En tout cas voilà, là j'ai écouté skeleton crew récemment, et ça m'a beaucoup plu ^^ donc merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 5 Déc 2010 - 11:00

vivlo a écrit:
là j'ai écouté skeleton crew récemment, et ça m'a beaucoup plu

Ca me fait très plaisir ce que tu écris ! kiss
Tu m'as donné envie de m'écouter Learn to Talk/Country of Blind ce matin. C'est vrai que c'est fantastique. It's Fine it's fine it's fine … ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 5 Déc 2010 - 11:27

Bon, ça me donne envie de continuer avec ce type, un très proche de Fred Frith :


John Zorn - The Big Gundown (1986)

Morricone avouait lui-même être très séduit par ces réarrangements de sa musique. En fait, un son comme celui-là, le "son" Zorn, transpirant les bas-fonds, émanant un air malsain, bourré de références douteuses et d'imageries sado-maso, faisait à l'époque fuir l'auditeur lambda.
C'est aujourd'hui devenu la coqueluche des bobos des grandes villes…
Zorn a toujours été lié à la scène radicale de NY, très proche de groupes comme DNA, The Lounge Lizard, et puis tous ces gens qui gravitaient dans des cercles aux mœurs dont je n'aborderais pas les tenants ici.
Cette réécriture sonne comme rien d'autre à l'époque. Avec des instruments acoustiques essentiellement, il presse les mélodies déjà assez électrisantes du grand compositeur pour en faire du concentré aux couleurs presque terrifiantes. Enfin aujourd'hui plus personne ne s'étonne de rien… Mais au début des années 90, date à l'époque je rencontre l'univers de Zorn, ça faisait vraiment tout drôle, cette reprise de Peur Sur La Ville… jamais une musique n'avait à ce point donné des sueurs froides et des frissons comme ça. On se sentait vraiment seul, là, pour le coup…

Ensuite, à la fin des années 80, chez Zorn, ce sera le groupe cataclysmique nommé Naked City, dont "The Big Gundown" est un peu la préhistoire.

Un univers encore une fois complètement original, complètement passionnant, complètement indispensable issu des grandes années 80.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 6 Déc 2010 - 11:03

J'ai acheté Torture Garden de Naked City il y a une dizaine d'années. Je n'ai pas été très convaincu.

Pourtant, je trouvais l'idée alléchante: un gros foutoir crasseux où le jazz expérimental se téléscope avec le grindcore, la country et le doo-wop, passant sans transition d'un genre à l'autre dans des morceaux qui ne dépassent pas la minute, comme si on tournait le bouton d'une radio crachotante. Et finalement, ça m'a ennuyé. Au bout d'un moment, j'ai eu un peu le sentiment que tout se ressemblait. Puis le côté choquant avec des titres du genre Jazz Snob Eat Shit, Pigfucker ou Gob Of Spit, c'est rigolo deux secondes mais ça ne va pas très loin. Je suis peut-être blasé mais bon.

Pour ceux que ça intéresse, le livret est dans le même esprit: Zorn semble avoir une fascination pour les jeunes asiatiques attachées et torturées. Pas mon truc non plus.

Grosse déception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 6 Déc 2010 - 21:39

J'avais, pour ma part, acheté "Radio" peu après sa sortie. Je l'ai usé jusqu'à la corde, bien que la 2ème moitié du disque ne soit pas terrible (des cris de japonais, enfin, tu dois connaître…) La rythmique de fou-furieux et la guitare de Frisell m'avait complètement ébloui, sans compter le sax épileptique de Zorn. Jette une oreille là dessus plutôt.
Le premier Naked City, album du même nom, est assez bluffant aussi. Dans la lignée de "The Big Gundown", qui est un des meilleurs Zorn qui soit, et le disque dont j'avais envie de parler d'ailleurs.
Zorn, c'est un univers à lui tout seul, il y a à boire et à manger dans sa discographie et dans chacun de ses disques.
Pour être tout à fait honnête, ce que j'écoute encore de lui est son (fantastique) quartet acoustique nommé Masada, que j'ai eu la chance de voir en concert au tout début de la formation. Les dérivés de Masada m'ennuient un peu, y compris l'Electric Masada. Il y avait une tension dans ce groupe qui est dissoute aujourd'hui dans des formations "musique de chambre" souvent très emmm…

Naked City, j'avoue que je n'écoute jamais, et ses derniers disques non plus (sauf "The Gift" qui a quelquefois la joie de se retrouver sur ma platine…) son univers des "music romance" et ses "music for films" me semble assez représentative de ce qu'il a fait de plus intéressant dans la lignée moite de "Gundown", en tous cas c'est plutôt par là qu'il faut chercher les couleurs zorniennes dont j'évoque la naissance avec le disque dont j'ai voulu causer
N'empêche, ce type m'a toujours ébloui. Et mon disque dur en garde les meilleurs stigmates. Naked City est comme une grosse performance de musiciens pour musiciens. On a pas à écouter ça plus d'une fois ou deux je pense (d'ailleurs j'ai beaucoup revendu les disques de Zorn)
Reste son label, Tzadik, et ceux qui y enregistrent. Une mine d'or àmha… bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 6 Déc 2010 - 22:17

Bon, allez, comme le dernier disque de The Fall est une tuerie, je pense que je vais aborder ce grand groupe à la longévité preque aussi impressionnante que celle des Rolling Stones qui eux n'intéressent plus guère que les retraités.


THE FALL - HEX ENDUCTION HOUR (1982)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 7 Déc 2010 - 9:57

phAx a écrit:
J'avais, pour ma part, acheté "Radio" peu après sa sortie. Je l'ai usé jusqu'à la corde, bien que la 2ème moitié du disque ne soit pas terrible (des cris de japonais, enfin, tu dois connaître…) La rythmique de fou-furieux et la guitare de Frisell m'avait complètement ébloui, sans compter le sax épileptique de Zorn. Jette une oreille là dessus plutôt.

C'est noté. Frisell est toujours excellent, un de mes guitaristes préférés en leader ou en sideman de luxe. C'est d'ailleurs en partie pour lui que je suis venu à Naked City.

phAx a écrit:
... (d'ailleurs j'ai beaucoup revendu les disques de Zorn)

Je ne suis donc pas seul. Ouf.

phAx a écrit:
Bon, allez, comme le dernier disque de The Fall est une tuerie, je pense que je vais aborder ce grand groupe à la longévité preque aussi impressionnante que celle des Rolling Stones qui eux n'intéressent plus guère que les retraités.


THE FALL - HEX ENDUCTION HOUR (1982)

Un groupe culte en Angleterre qui doit tout doucement aller sur ses 35 ans, sortant imperturbablement des piles de disques que presque personne n'écoute. Je trouve ça assez admirable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 7 Déc 2010 - 19:15

Oui, c'est étrange que the Fall n'ait pas le succès qu'il devrait avoir, il n'est pourtant pas plus difficile à écouter que du Sonic Youth ou même du Clash
J'aime bien ce rock très nerveux et surtout cette voix nasillarde, hautaine, désabusée, cynique parfois mais surtout terriblement humaine de Smith, c'est ce qui la rend si attachante. Ce type est un vrai salopard avec son entourage et il y a des anecdotes croustillantes autour de sa personnalité (que je n'ai pas retenues, mais qui sont assez célèbres pour que j'en ai entendu parler. Il a dû virer 15 ou 20 personnes du groupe, même sa femme, à coup de gueulantes nauséeuses… ) A vrai dire, je crois que The Fall n'existe qu'à travers son leader édenté. Les paroles sont soit complètement débiles, soit très amères, soit très absurdes, soit assez poétiques, mais c'est toujours très bien écrit. Sa manière de chanter le rapproche d'un Serge Gainsbourg ou d'un John Lydon dans son groupe PIL : c'est plus déblatéré (sic) que chanté.

C'est faux, aussi. Ce type est un des rares à chanter faux vachement juste… y'a que le rock pour faire ça…

Je divise les disques des Fall en 2 catégories : les "pop" et les "punk-rock":

-pour les pop, je retiens le très mésestimé "Extricate" : "Sing Harpy", "Blank Monk Theme Part I et II", "Chicago Now", "And Therein". C'est unique. Ce disque est un monument de drôlerie et de second degré. Ultra jouissif.

-pour les punk-rock, je retiens le dernier : Our Future Your Clutter, ultra bien envoyé, c'est vraiment un super disque, et les premiers (le sus-cité Hex Enduction Hour" et bien sûr le très sérieux et quasi programmatique "This Nation's saving Grace").

Bon, je ne les connais pas tous non plus…

Tiens il y a aussi un super disque qui a été enregistré par Smith et les Mouse on Mars (groupe d'electro un peu indus) paru sous le nom de Von Sudenfed et sous le titre de Tromatic Reflexxions qui possède de sacrées bonnes tueries electro-punk-déjantées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 7 Déc 2010 - 21:08

Cello a écrit:

Frisell est toujours excellent, un de mes guitaristes préférés en leader ou en sideman de luxe. C'est d'ailleurs en partie pour lui que je suis venu à Naked City.

Au fait moi c'est l'inverse : j'ai découvert Frisell avec Naked City. Je me suis tout de suite précipité sur les disques du Monsieur après avoir subi ses assauts sur Radio (exceptionnel…) Je suis aussi guitariste… Je suis comme toi certainement, je vénère les premiers Frisell (Before we were Born, Is That You, Lookout for Hope, Have a Little Faith et This Land font partie de mon panthéon personnel) bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 8 Déc 2010 - 10:06

Dans ses trucs plus récents, mais là on quitte les années 80, je te conseille Quartet dont j'ai parlé il y a un an ou deux ici:

Citation :
...fusion de jazz contemporain et d'Americana, terme générique recouvrant les musiques du coeur des Etats-Unis: bluegrass, country, blues, zydeco... etc. Au final, un hybride-ovni, vision attendrie d'une Amérique rurale réinventée. Un rêve éveillé, somnambule qui tourne parfois au cauchemar mais tempéré par un humour doux-amer (Frisell et ses pédales d'effets déjantés, ses thèmes lunaires faussement simplistes, les cuivres qui barrissent, le violon qui grince... etc).

Il y a aussi The Intercontinentals pour lequel il convie un percussionniste malien, une violoniste folk et un guitariste brésilien entre autres pour un mariage de leurs traditions musicales respectives. Ca pourrait donner un gros foutoir mais Frisell contrôle l'affaire et c'est vraiment intéressant.

Ces albums sont nettement moins radicaux que ce qu'il a fait avant (Rambler... etc.) mais ils me plaisent beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Ven 10 Déc 2010 - 9:07

J'ai écouté "Quartet".
On y retrouve un de ses thèmes habituels ("Twenty Years") et sa technique si étrange et si belle ("What ?"), un mélange antagoniste entre la musicalité de Jim Hall et les hardiesses techniques de Derek Bailey. Ton petit texte est excellent, c'est vrai que sa musique est à la fois limpide et bizarrement mise en place. Je suis bien de ton avis : un très bon disque de Frisellmains qui m'était inconnu, et pourtant j'aime beaucoup cette période. La suivante, à partir de Gone, just like a Train, m'ennuie un peu C'est un de mes guitaristes préférés, il est comparable à Jim Hall. Son trio avec Paul Motian a produit des disques exceptionnels dans les années 80 justement, souvent des réécritures sans cesse renouvellées de Monk, comme le batteur en a l'habitude : "Monk in Motian", "One Time Out", "Misterioso"...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Ven 10 Déc 2010 - 10:54

phAx a écrit:
J'ai écouté "Quartet".
On y retrouve un de ses thèmes habituels ("Twenty Years") et sa technique si étrange et si belle ("What ?"), un mélange antagoniste entre la musicalité de Jim Hall et les hardiesses techniques de Derek Bailey. Ton petit texte est excellent, c'est vrai que sa musique est à la fois limpide et bizarrement mise en place. Je suis bien de ton avis : un très bon disque de Frisellmains qui m'était inconnu, et pourtant j'aime beaucoup cette période.

thumleft

phAx a écrit:
La suivante, à partir de Gone, just like a Train, m'ennuie un peu

J'aime bien Gone, just like a Train mais sans plus. The Intercontinentals, bien que très sage, est pas mal du tout.

phAx a écrit:
C'est un de mes guitaristes préférés, il est comparable à Jim Hall. Son trio avec Paul Motian a produit des disques exceptionnels dans les années 80 justement, souvent des réécritures sans cesse renouvellées de Monk, comme le batteur en a l'habitude : "Monk in Motian", "One Time Out", "Misterioso"...

Ca, ça me tente vraiment beaucoup. Je vais essayer de me les procurer. Si tu aimes Jim Hall, dont Frisell a été l'élève, j'ai ouvert un fil sur lui qui n'a pas connu de succès il y a pas mal de temps:

http://classik.forumactif.com/autres-styles-f5/jazz-jim-hall-t4566.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivlo
Néophyte


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 21/11/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 19 Déc 2010 - 23:38

hyper instructif tout ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Sam 19 Fév 2011 - 15:26

The Residents - George&James - 1984

http://listen.grooveshark.com/#/album/George+and+James/418881?src=5

Disque enregistré en 1984, le premier d'une série intitulée "the american composer series" qui devait comporter des reprises de 12 compositeurs américains. Un seul autre disque vit le jour : "Stars & Hank Foverer, the music of H. Williams & J.P. Souza".

Ils rapprochent dans un syncrétisme généreux deux figures de la musique américaine : Gershwin et James Brown. Mais, sorte d'echo à la vision qu'ils proposent d'eux-même, "un groupe de pseudo-artistes, qui a machouillé la musique avec l'enthousiasme d'une sauterelle", l'interprétation qu'ils donnent de Rhapsody in Blue, Summertime ou I Got Rhythm n'est que supercherie : les tempi sont si lents que les musiciens ne peuvent donner une idée de la mélodie, le raffinement est totalement absent dans l'orchestration réduite à une seule ligne comme si un enfant ânonnait un mot incompréhensible.

L'interprétation, franchement pénible, se double de moyens instrumentaux limités à des synthétiseurs aux sons douteux et mal contrôlés. Un traitement similaire est infligé au compositeur John Philip Sousa (1854-1932) dont la glorieuse marche "The Stars and Stripes Forever" est compressée en crincrin de fête foraine. Dans "James", le rythme funk confié à des machines et des boîtes à tythmes impersonnellles renforce l'impression d'une musique mécanique ; les voix et les chœurs passés au filtre électronique provoquent l'hilarité par leur dimension caricaturale ; là encore, réclamamnt toute notre indulgence, les Residents tentent sans succès de restituer la fièvre de "I'll Go Crazy" ou des ballades bluesy comme "Please, Please, Please". Les Residents ne respectent rien, surtout pas les classiques, qu'ils réduisent à un rythme binaire, et encore moins ce qui semble être un socle commun pour la musique américaine, et de la musique populaire mondiale, comme ils le firent dans l'album "The KIng and I" (1986) fait de reprises atroces de chansons d'Elvis Presley.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Belibaste
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 8 Mar 2011 - 23:18

Marrant, je lis plus ou moins en biais quelques topics, et je tombe sur celui là ou je vois que phax a parlé de Skeleton Crew. Je les ai vus en concert à la chapelle des pénitents blancs à Avignon, vers 88 par là (??). On devait être 5 ou 6 dans la salle Laughing

Souvenir touchant d'ailleurs, on aurait dit un concert privé...

Rien gardé d'enregistré d'eux, en revanche.


Sinon, au fait, Coil : c'est géant. Leur Music to play in the Dark (surtout le vol1) est un véritable petit chef d'oeuvre.
(et Aksak Maboul, trés bien aussi, que des bons goûts, ce garçon Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/music/Yucca06
Belibaste
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 8 Mar 2011 - 23:34

Sinon, en parlant de Coil, ça me fait penser qu'il y a aussi dans les années 80 l'apparition du mouvement (d'une mouvance plutôt) neofolk, avec un groupe comme Sol Invictus :

Leur premier vrai album (Sol veritas lux) :


instruments acoustiques essentiellement, avec quelques expérimentations electro acoustiques sur fond de voix aigrelette (mais j'adore).

Dans la veine des Death in June et Current 93.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/music/Yucca06
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 8 Mar 2011 - 23:41

J'ai ouvert ce topic pour défaire les idées reçues sur les années 80 - comme si elles n'étaient qu'à bannir de toutes discothèques "de bon goût" - alors qu'il s'agit d'années tout à fait exceptionnelles, au même titre que les années 60 et 70, pour le rock.
Il fallait simplement ne pas allumer sa radio et se déplacer dans des salles aux 3/4 vides (je me souviens de concerts de Chadbourne ou de Zorn quasi privés aussi)

Que tu y contribues nous (me) ferait bien plaisir ! (je ne veux pas en faire un monologue, même si je poste un truc de temps en temps)

Une présentation de Coil (ou d'un autre groupe de la même famille comme Throbbing Gristtle ou le grand Psychic TV… sans oublier Current 93 et les Swans toi qui aime le neo folk ) tu veux t'y coller ? Very Happy
Il y a des amateurs de Coil ici. Pour ma part mon Coil de chevet reste l'incroyable "Love's Secret Domain" avec Charles Hayward (ex This Heat) aux percus, enregistré entre 88 et 90, totalement en avance sur son temps, d'ailleurs il n'a pas pris une ride. http://listen.grooveshark.com/#/album/Love+s+Secret+Domain/211188?src=5

Pour Skeleton Crew, je te conseille quand même de te fournir chez ton marchand de disque pour raviver tes souvenirs !
En attendant, il y a quelques extraits sur cette b.o. d'un très chouette film sur F. Frith réalisé aussi entre 88 et 90 et qui n'a pas non plus pris une ride :


http://listen.grooveshark.com/#/album/Step+Across+The+Border/1879695?src=5

On devrait prendre des leçons des années 80 plutôt que de les dénigrer… cool-blue

Mon prochain billet, d'ici quelques semaines peut-être, concernera un autre groupe essentiel qui fait qu'il y a musique pop et musique pop : Cardiacs. Ce sera l'occasion d'évoquer à nouveau le punk, et le post-punk ! On dit Ouaiiiiiiis !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 905
Age : 18
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 9 Mar 2011 - 0:35

Si vous avez la chance de retrouver sur le web la série "Génération 80" de Musimax, vous aurez donc cette chance. Ce sont des documentaires qui font revivre la décennie 80, d'un point de vue québecois. De petits chef-d'oeuvres. Il y a également les séries génération 70, 90 et 2000. Pas seulement du rock, un beau survol des vidéos clip marquants et évènements historiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 9 Mar 2011 - 11:50

Allez, je poste une présentation d'un des plus grand groupes de post-punk des années 80 : Cardiacs


Quelques extraits de textes et d'interview, pour situer l'influence en amont et en aval du groupe :

L'amont : une influence progressive et psyché :

Citation :
I’d say that the influence of Gentle Giant, Zappa, Devo, Foetus have been important for you? Are you OK with this opinion?

Tim Smith : I don’t know what influences us really, I wouldn’t say that we are influenced by any actual bands in particular, I’ve got no bones about musically ripping someone else’s band off though…. I’ve definitely nicked bits and pieces here and there, I don’t mind if they don’t mind…. I remember working on one song we did a little while ago which was based just on the memory of a song I heard by someone else way back when I was about 14 years old, trouble was that it ended up quite similar to the original, I didn’t care, but the audacity of it raised a few wiggly eyebrows, the actual tune I wrote was totally different and all that… but the atmosphere was very similar, which pleased me as it was that which I was trying to rekindle…. I thought my memory of it had twisted the atmosphere into this new creature, but as it turned out my memory wasn’t that bad… but so what, tunes are for borrowing, you give them all back in the end.
‘Influences’ come more from random or abstract things… like I might walk past a radio playing something nice in somebodies window…. or I’ll hear a ghost in the bushes, or whatever, and I’ll think ‘oooh I’ll do a song like that’ but it’ll twist into something totally different in the end….but I do like DEVO and I think Jim Feotus and Zappa are genius and Gentle Giant have there moments of total unique brilliance (and moments of embarrassing grimness as well, like anyone unfortunately) but I can’t say that they influence us any more than a crow on a stump does.

Une anecdote : l'aval : des tas de groupes revendiquent l'influence de Cardiacs, dont Mr Bungle et…


Citation :
La rituelle tournée de promotion donne lieu à une anecdote dont certains pourront se gargariser : le 4 juin 1992, une bande de prolos maladroits assure la première partie du concert au London Astoria. Personne ne les remarque. Leur chanteur-dictateur observera les Cardiacs durant tout le show, avide de leur maîtrise pour son groupe qu’il nommera par la suite, en référence à un morceau des Talking Heads, Radiohead.

uh uh


Citation :
Rires jaunes dans l’entourage du groupe, ironie du sort suprême et à nulle autre pareille dans l’histoire du rock, car le propre humour noir des Cardiacs semble se retourner contre eux-mêmes : en juin 2008, Tim Smith est frappé d’un arrêt cardiaque. L’incident se produisit lors d’un concert de My Bloody Valentine. Les shoegazers boutonneux s’ébrouant dans la fosse ne connaissent sûrement pas le « vieux bonhomme », comme il se nomme lui-même (49 balais), qui vient de leur claquer entre les doigts, mais s’empressent d’appeler les urgences. La tournée qui s’ensuit est annulée, et, malgré tout le mal qu’on pourra dire du système de santé britannique, celui-ci aura pu le sauver in extremis. Une année durant, les musiques indépendantes de tous les pays seront à son chevet, jusqu’à ce jour de juin 2009 où Tim Smith sortit, quasi-indemne, de son lit d’hôpital, avec la ferme volonté de remettre le couvert. 10 ans après le dernier album des Cardiacs.

C'était écrit…

Citation :
Et même si nous n’avons que quelques enregistrements d’une qualité pourrave sous la main pour en juger (d'un dernier projet de disque pour 2010), il faut tout de même se rendre à l’évidence : tout cela doit pas mal dépoter, en tout cas autant qu’une rencontre sur scène de Gong avec les Dead Kennedys, Gentle Giant, Sparks, Zappa et les Ramones.

Je veux ça !!


Quelques disques :


1980 : Toy World.
Le premier sous le nom de Cardiacs. Un must-have pour ceux qui veulent entendre du punk créatif, ludique et séminal. Il y a du génie dans ces chansons. Le meilleur pour les fans de la première heure (ils devaient être 3 à l'époque) C'est tout à fait scandaleux que ce ne soit pas ressorti et remixé depuis.


1983 : Seaside
Un poil moins bien, mais toujours ce son si particulier. Toujours sur K7. Mais une chanson et un clip culte là dessus : To Go Off And Things !
/watch?v=t_jhBoM0_As et la première version d'un morceau typique "prog-punk" : R.E.S.


1988 : A Little Man and a House....
Ca commence à être exceptionnel. R.E.S. , A Little Man and a House, Dive, The Whole World Window sont des morceaux d'anthologie.


1989 : On Land and in the Sea
Une petite gloire pour les Cardiacs : The Duck Roger And The Ho, Arnald, The Ever So Closely Guard font que ce disque est le plus "punk", mais attention, très prog comme punk, très malin, exceptionnel, encore.


1992 : Heaven Born and Ever Bright
The Alphabet Business Concern (Home Of Fadeless Splendour), le premier morceau, fait que ce groupe est une des meilleures choses qui soit arrivé au rock. Essentiel. Très brut et à la fois très travaillé. Le disque le plus "punk" du groupe. Plus "noisy" que les précedents, et comme toujours au delà du rock bateau, c'est le disque qui précède une tournée diabolique :
/watch?v=cAoMKM2cqpE


1996 : Sing to God
Leur plus grand disque. Un double album, un travail d'orfèvre, passionnant de bout en bout. La classe. Unanimement encensé.


1999 : Guns
Toujours jouissif, apaisé mais au tempo parfois très rapide, et même si moins inspiré (quoique) que l'énorme Sing to God, c'est vraiment réussi. Des mélodies que même les Beatles n'ont pas pu écrire (Spell With A Shell, Jitterbug (Junior Is A)).
Wind And Rains Is Cold en forme de clin d'œil au ska des années 80, énorme chanson. Un brin plus facile d'accès, sans être convenu. Pas vraiment mainstream quand même, c'est le moins que l'on puisse dire !
En fait je clame ma passion pour ce disque. En boucle. Génial, tout simplement, comme le reste. Pourquoi tant d'ignorance encore, ces types n'ont jamais rien vendu…

----------

Allez, voilà du Cardiacs en live, j'aurais aimé etre là :

/watch?v=uXvAP0mSO6c

/watch?v=1-g1R3hOUeY

/watch?v=mtHe-zTU8gg




Ecoutez-le tousser et cracher dans ce morceau furieux, quels zicos !! :

/watch?v=N5QYijFfOaQ


Et parce que, aussi, Tim Smith est une sorte de Wyatt du punk, exigent (très) et solitaire, il a monté un autre groupe passionnant nommé the Sea Nymphs parallèlement à Cardiacs, et depuis les années 80, distribué, par tradition sans doute, toujours sur K7 pourries :


/watch?v=TbxzUhk7R5c

/watch?v=RqmQWx2bLNY

Allez, un petit progo pour terminer :
/watch?v=PuqPWBLF9-M


drink


Dernière édition par phAx le Mer 9 Mar 2011 - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Belibaste
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 9 Mar 2011 - 12:10

J'ignorais jusqu'au nom même des Cardiacs.

Le trip punkoïde n'est pas trop mon truc, mais ouais, on dirait une sorte de ramones prog comme ça à la louche...

Pas inintéressant en tout cas. Le "as cold as can be" est bien sympa, mais en fait je me rends compte que c'est vraiment leur côté prog qui me plait, le reste me laisse froid pour l'instant. Disons que ça n'est pas mon style (le batteur m'énerve un peu, trop carré sur de telles harmonies, et la voix trop aigüe...). Mais bon, je découvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/music/Yucca06
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 9 Mar 2011 - 12:12

Le premier contact avec ce groupe (inconnu ou presque je te rassure, c'est un "groupe pour musiciens") est toujours douloureux… Twisted Evil Comme avec toutes les choses précieuses…
Commence par "Guns". Smile

edit : je suis en train de réécouter des échantillons de leur discographie, et c'est vrai que c'est particulier : trop punk pour les fans de prog (le batteur marque les temps pour favoriser le pogo et tabasser le public) et trop prog pour les punks (cette voix nasillarde haut perchée, ces cuivres, ces harmonies qui montent et qui descendent, ces tempi aux mesures alambiquées : pas facile à suivre quand même) Ca explique sans doute leur insuccès…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 3 Avr 2011 - 10:49

Après les Cardiacs, un groupe qui ne me quitte guère non plus :



Coil, qui, après le déjanté Throbbing Gristle, met suffisamment de magie (blanche) dans sa musique pour en faire l'un des groupes les plus passionnants des années 80, avec, de la même famille mais dans un style très différent, le monstrueux Psychic TV.

http://listen.grooveshark.com/#/album/Horse+Rotorvator/294618?src=5




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
fb
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Age : 56
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 3 Avr 2011 - 12:11

phAx a écrit:
Sinon il y a assez peu d'amateurs des années 80 ? Surprised
Art Zoyd ? Une attitude artistique exigeante dans la ligne de Magma et Gong…
Laibach ? Une formation culte qui renversa presque le régime slovène dans les années 80 à coups d'enclumes ?
Et Japan ? (moumoute culte ayant joué avec Fripp)

Personne n'aime ce disque ? Elle a sauvé les Crimson de ses fans aux cheveux longs cette galette de blé dur ! Twisted Evil Argh ! Belew !!


King Crimson - Discipline - 1981

Zut, c'est pas des babas prog 70 ça, c'est du lourd !
Very Happy Very Happy

David Sylvian (ex Japan) a réalisé avec Fripp des albums absolument exceptionnels où l'on trouve les chorus parmi les plus beaux de R Fripp: Ecoutez le live Damage, il est de toute beauté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souzix.daportfolio.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 3 Avr 2011 - 12:38



Je plussoie : ce disque est très beau ! mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Belibaste
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 5 Avr 2011 - 9:47

Le plus beau de Sylvian est Secrets of the Beehive. Chef d'oeuvre absolu, pour ceux qui ne connaissent pas, à écouter absolument :



Bon, sinon, Art Zoyd et King Crimson font partie de mes madeleines. Je me souviens avoir écouté jusqu'à plus soif Phase IV et Lark's Tongues in Aspic à l'époque (la même que "Secrets..." ci dessus) et Laibach est une découverte assez récente (3-4 ans) mais avec rétrospectivement beaucoup de choses intéressantes (il y a à boire et à manger cela dit).

Mais Art Zoyd et King Crimson ont leurs racines dans les années 70.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/music/Yucca06
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 5 Avr 2011 - 11:15

phAx a écrit:
The Residents - George&James - 1984

http://listen.grooveshark.com/#/album/George and James/418881?src=5

Disque enregistré en 1984, le premier d'une série intitulée "the american composer series" qui devait comporter des reprises de 12 compositeurs américains. Un seul autre disque vit le jour : "Stars & Hank Foverer, the music of H. Williams & J.P. Souza".

Ils rapprochent dans un syncrétisme généreux deux figures de la musique américaine : Gershwin et James Brown. Mais, sorte d'echo à la vision qu'ils proposent d'eux-même, "un groupe de pseudo-artistes, qui a machouillé la musique avec l'enthousiasme d'une sauterelle", l'interprétation qu'ils donnent de Rhapsody in Blue, Summertime ou I Got Rhythm n'est que supercherie : les tempi sont si lents que les musiciens ne peuvent donner une idée de la mélodie, le raffinement est totalement absent dans l'orchestration réduite à une seule ligne comme si un enfant ânonnait un mot incompréhensible.


Je viens d'écouter.

Il y a un côté enfant-qui-s'amuse-avec-ses-joujoux-qui-font-bip assez réjouissant. Pour le reste, on est bien dans les années 80: sonorités froides et plastiques, déclamation blasée, détachement ironique, c'est tout à fait post-moderne pour reprendre le titre de ton fil. Je n'écouterais pas ça tous les jours mais c'est rafraichissant. Et la pochette me fait trop penser aux jeux vidéos que je découvrais à l'époque.

Ca me fait bien penser à Telex qui pondait aussi des "hommages" de ce genre quelques années plus tôt ("Twist à St. Tropez", "Rock Around the Clock", "Ça Plane Pour Moi" et "Dance to the Music").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 5 Avr 2011 - 12:29

Tu as toi même écrit "C'est dans ce mariage contre nature, dans cette esthétique glacée, plastique mais tourmentée par de violents courants souterrains, que je trouve le plus mon compte." et cette phrase illustre bien pour moi aussi le rapport que j'ai avec les Rez : une attirance pour une art informel, une esthétique de l'attitude désincarnée, comme le plus beau des cauchemars, qui constitue surtout un grand rêve et qui nous interroge davantage que les visions mieleuses et rassurantes des nuits calmes. C'est une musique très reflexive, très jouissive, à l'esthétique parfaite, dans le sens d'une adéquation idéale entre une forme et un propos. De plus, ce sont d'excellents musiciens, quelques concerts le prouvent : ils font ce qu'ils veulent avec leurs instruments, et avec notre crâne aussi...
Twisted Evil

Telex à priori ça ne me dit rien... bounce Miam !

Allez, un merveilleux groupe pop des années 80 :

/watch?v=yWPYoVChC7A

Taxi Girl



Leur meilleur disque : Seppuku.

Bon, pour faire court, Anne sylvestre est à Taxi Girl ce que Chantal Goya est à Indochine... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 5 Avr 2011 - 14:06

phAx a écrit:
Telex à priori ça ne me dit rien... bounce Miam !

Des précurseurs! Tu noteras l'omniprésence des lunettes noires, protection indispensable contre le 739ème degré.

Une de leurs reprises atones:
/watch?v=J49XpGTHExk&feature=related

Une composition bien à eux:
/watch?v=DFWdobNIcPQ&feature=related

Et ils ont même fait l'Eurovision à la consternation de leurs fans ET du grand public. Gag ultime, ils ont terminé AVANT-derniers parce que premiers c'était la honte, et derniers trop chic:
/watch?v=6USa0zUMmqI

Citation :
The Eurovision audience seemed unsure how to react to the performance, and after the band stopped playing, there was mostly stunned silence, with scattered polite applause; Michel Moers took a photograph of the bewildered audience. The band walked off amid sounds of muttering. A mark of the confusion caused by the performance was when vote-counting began, and Greece awarded Belgium three points, the announcer thought she had misheard and tried to award the points to the Netherlands.

Tout ça date de 1978-1980...

phAx a écrit:


/watch?v=yWPYoVChC7A

Taxi Girl



Leur meilleur disque : Seppuku.

Ah oui, j'aime bien ça. Je n'ai jamais écouté de disque complet mais plusieurs morceaux de temps à autres et j'ai chaque fois trouvé leur musique très accrocheuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 5 Avr 2011 - 18:57

Cello a écrit:


Et ils ont même fait l'Eurovision à la consternation de leurs fans ET du grand public. Gag ultime, ils ont terminé AVANT-derniers parce que premiers c'était la honte, et derniers trop chic:
/watch?v=6USa0zUMmqI


En effet ! Une catastrophe… pig

Une petite recherche et… c'est Marc Moulin qui apparaît !

Un drôle de bonhomme aussi…

Assez différent des Rez quand même… mais Twist a St Tropez un peu en effet pété de rire L'esthétique des Residents est quand même bien plus travaillée… bounce

Allez pour la fin : /watch?v=8XGXHDMIJw4&feature=related

Round Around a Clock tonight night night night night night night night night night night night ! Laughing

Excellent quand même ! mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 6 Avr 2011 - 10:23

phAx a écrit:
Une petite recherche et… c'est Marc Moulin qui apparaît !

Un drôle de bonhomme aussi…

Tu connais?

J'avais l'impression que c'était un incontournable... local, très connu ici (radio, presse écrite, un peu de télé aussi) mais résolument belgo-belge. Quoi qu'il en soit, je l'appréciais beaucoup. Sa façon de parler mollassonne et bien articulée laissait planer un doute sur tout ce qu'il disait: il est sérieux ou c'est encore une grosse vanne? Au final, c'était toujours un peu des deux. Et puis, il a quand même été au centre de pas mal d'aventure musicales (Lio, Chamfort, les Sparks...). J'écris ça et je me dit que c'est peut-être pour ça que tu le connais.

phAx a écrit:
L'esthétique des Residents est quand même bien plus travaillée… bounce

Je suis d'accord.

Chez Telex, il y avait toujours ce je-m'en-foutisme, certes sympathique, qui limitait dès le départ l'ambition du projet. C'était revendiqué mais je vois ça comme une échappatoire un peu facile, une excuse bidon qui m'énerve légèrement. Quant au Residents, c'est en effet plus élaboré mais je ne peux pas dire que ça me transporte complètement non plus. Disons que tous les deux, à petite doses, me font sourire et c'est déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 6 Avr 2011 - 21:30

Cello a écrit:

Tu connais?

Un peu, oui : il a eu sa petite heure de gloire quand même et on le connait aussi un peu en France (comme compositeur inclassable et iconoclaste mélangeant tous les genres)



Cello a écrit:
Quant au Residents, à petite doses, me font sourire et c'est déjà ça.

C'est un sourire qui peut être très jaune… C'est très spécial les Residents… je ne connais que 2 ou 3 personnes proches qui leur vouent une admiration sans borne (ce qui n'est quand même pas mon cas).
Mais ce sont de grands artistes, qui developpent un univers complexe, et comme tous grands artistes, ils ne s'abordent pas comme ça, grace à 2 ou 3 clips aperçus sur youtube, tout de même. bounce

Ici une itw de JP Renoult trouvée sur http://www.poptronics.fr/The-Residents-une-interview
Ici un article intéressant : http://lamediabxl.wordpress.com/2009/07/04/les-cles-du-rock-4-the-residents/
Ici l'émission pas terrible Tracks : http://www.arte.tv/fr/Echappees-culturelles/tracks/Tracks-du-2-septembre-2010/3462728,CmC=3464270.html
Le reste restera un mystère…

-----------------------------------------------------


Allez, on poursuit avec un très grand groupe produit par un fantastique label belge, tiens !:

Minimal Compact
The Figure One Cuts
1987




Crammed Discs :
http://www.crammed.be/index.php?id=34&art_id=90

Personne n'écoutait ce groupe ici ? sunny sunny sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 10 Avr 2011 - 13:34

phAx a écrit:
Après les Cardiacs, un groupe qui ne me quitte guère non plus :



Coil, qui, après le déjanté Throbbing Gristle, met suffisamment de magie (blanche) dans sa musique pour en faire l'un des groupes les plus passionnants des années 80, avec, de la même famille mais dans un style très différent, le monstrueux Psychic TV.

http://listen.grooveshark.com/#/album/Horse+Rotorvator/294618?src=5

Je viens d'écouter, c'est monstreux ce truc. Quelle claque, ça nettoie les oreilles! Il y a juste une petite baisse de tension dans le tiers central mais le reste est vraiment impressionnant et varié. Tiens, le premier morceau n'est pas basé sur un sample de Sacre du Printemps? Ca y ressemble en tout cas.

Un peu d'Electronic Body Music, quelques arpèges de guitare à la Sisters of Mercy mais à part ça, c'est très original.

Excellent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 11 Avr 2011 - 10:42

phAx a écrit:
C'est pas mal Front 242 ! mains

Un groupe phare de la scène EBM.

Front by Front (1988), chez Wax Trax! est un classique absolu du genre, une sorte de dance industrielle qui botte des fesses à la chaine. Le single Headhunter, probablement leur plus connu, en est extrait.

/watch?v=lPpUFBVSyWs



L'album suivant, Tyranny >For You< (1991) est celui qui a eu le plus grand succès.



/watch?v=n4oFcaVY8iQ&feature=related
/watch?v=xZgx5ExT9iQ

J'ai découvert ce groupe à cette époque. J'étais alors métalleux et tout ce qui n'avait pas de guitare était forcément pour les chochottes. Et puis, je tombe sur ça. On peut faire des trucs aussi agressifs avec de bêtes synthés? C'est à ce moment-là que j'ai commencé à élargir mes horizons musicaux...

One - You lock the target,
Two - You bait the line,
Three - You slowly spread the net
And four - You catch the man!


rambo rambo rambo rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   

Revenir en haut Aller en bas
 
[rock] Les années 80 : l'âge post-moderne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne
» (Rock) Le rock progressif des années 70
» Rock allemand, rock planant (Arte ce soir à 22h25)
» Rock 'n' roll - les années 50
» Le Numéro 1: L'année 1985 - Rock 'n' roll attitude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: