Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Emil Guilels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 667
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 19 Oct 2015 - 8:25

Jotarra a écrit:
Bonsoir,
J'ai eu la chance d'assister à deux concerts d'Emil Guilels. Le premier, c'était le 19 juin 1959, au Théâtre des Champs Elysées pour le 25ème anniversaire de l'Orchestre National dirigé par André Cluytens; au programme la Marseillaise orchestrée par Berlioz, la symphonie de Franck et le 1er concerto de Tchaïkovsky avec Guilels (il existe un DVD de ce concert). Le second, ici à Lausanne, le 9 mai 1974 avec Guilels dans le 2ème concerto de Brahms et l'orchestre de la Suisse Romande dirigé par Wolfgang Sawallisch (il est possible qu'il a été édité en CD par Cascavelle). Les deux m'ont laissé un souvenir inoubliable.
Bien sûr Guilels a énormément enregistré mais j'aimerai rappeler tout particulièrement les quelques magnifiques enregistrements qu'il a fait chez Columbia dans les années 50. Ils ont été à plusieurs reprises réédités mais souvent dans une qualité sonore qui laisse à désirer comparée à l'édition originale (en particulier les rééditions en 33 t/m Trianon des années 1970-80 sont à fuir). En voici trois dans l'édition originale "de luxe" (pochette baguette) de Columbia, avec les superbes pochettes de Cassandre et d'excellentes prises de son pourvu qu'on les lise avec une vraie cellule mono (Decca, GE-RPX, Clément, etc.).
Une remarque amusante: vous pouvez voir, qu'à l'époque, le nom de Guilels était toujours suivi de la mention "Artiste du Peuple de l'Union Soviétique".

Ces réalisations sont, effectivement, remarquables et furent unanimement saluées lors de leur publication. Les illustrations de Cassandre sont, malheureusement, plutôt neutres et banales, voire académiques. Elle n'incitent pas spécialement à conserver les pressages originaux !
Quant à l'expression "Artiste du peuple de l'union soviétique", elle fait bien sourire aujourd'hui.

Pour autant qu'il m'en souvienne, le concert du 19 juin 1959, dirigé par André Cluytens, était un concert de Gala et ne faisait pas partie du cycle de concerts célébrant le 25ème anniversaire du National. Il comprenait également la suite (1919) de L'oiseau de feu de Stravinsky.
L'ordre du programme était Rouget de l'Isle-Berlioz, Franck, Tchaikovsky et Stravinsky.
A ma connaissance, seul le concerto de Tchaikovsky a été télévisé puis ultérieurement disponible en DVD.

Emile Guilels a collaboré à plusieurs reprises avec Wolfgang Sawallisch.
J'ai, à plusieurs reprises, lu et/ou entendu que plusieurs de ces concerts seraient publiés. Sauf erreur de ma part, aucune de ces collaborations n'a été, à ce jour, reprise en LP, CD ou DVD.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 20 Oct 2015 - 15:50

fomalhaut a écrit:
Quant à l'expression "Artiste du peuple de l'union soviétique", elle fait bien sourire aujourd'hui.
Au contraire, elle permet de reconnaître là un travailleur zélé, soucieux du rayonnement artistique de son pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 667
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 20 Oct 2015 - 16:00

m.gruber a écrit:
fomalhaut a écrit:
Quant à l'expression "Artiste du peuple de l'union soviétique", elle fait bien sourire aujourd'hui.
Au contraire, elle permet de reconnaître là un travailleur zélé, soucieux du rayonnement artistique de son pays.

Pas du tout.
Si elle permet de reconnaitre quelqu'un, elle permet de reconnaitre un artiste qui, comme quelques autres, a été exploité par le régime soviétique.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 20 Oct 2015 - 16:26

Exploité, exploité... Dirait-on que Van Cliburn ou Isaac Stern ont été exploités par les Etats-Unis ?

Ils l'ont peut-être tué, mais exploité, non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jotarra
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 75
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/10/2015

MessageSujet: Emil Guilels   Mar 20 Oct 2015 - 18:11

fomalhaut a écrit:
Citation :
Ces réalisations sont, effectivement, remarquables et furent unanimement saluées lors de leur publication. Les illustrations de Cassandre sont, malheureusement, plutôt neutres et banales, voire académiques. Elle n'incitent pas spécialement à conserver les pressages originaux !
Quant à l'expression "Artiste du peuple de l'union soviétique", elle fait bien sourire aujourd'hui. Pour autant qu'il m'en souvienne, le concert du 19 juin 1959, dirigé par André Cluytens, était un concert de Gala et ne faisait pas partie du cycle de concerts célébrant le 25ème anniversaire du National. Il comprenait également la suite (1919) de L'oiseau de feu de Stravinsky.

Ces trois illustrations de Cassandre ne sont peut-être pas les plus originales qu'il ait créé pour les couvertures de Pathé Marconi dans les années 1950, mais, personnellement, j'aime bien leur sobriété. En ce qui concerne les pressages originaux, dans aucune des rééditions que j'ai connu par la suite (que ce soit en 33t/m ou en CD) je n'ai retrouvé ce sentiment de chaleur et de confort d'écoute que ces pressages originaux procurent s'ils sont écoutés avec le matériel adéquat. 

Oui, ce concert incluait le suite de "L'oiseau de feu" de Strawinsky. Toutefois je persiste à dire qu'il faisait partie des célébrations du 25ème anniversaire de l'Orchestre National. J'ai le souvenir du programme avec une couverture rouge portant l'indication "25ème anniversaire..." en grosses lettres. Je dois avoir ce programme quelque part, je vais le rechercher.

Pour ce qui est l'expression "Artiste du peuple de l'Union Soviétique" sur les disques de Guilels de l'époque, je constate qu'elle ne figure pas sur les disques de la même époque pour d'autres artistes soviétiques de Pathé Marconi comme Sviatoslav Richter, Leonid Kogan ou David Oistrakh, par exemple sur ce disque:



Quelqu'un a-t'il une explication ? D'avance merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 667
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 20 Oct 2015 - 20:15

Voici une publicité des concerts prévus pour fêter le 25ème anniversaire du National (Je crois que cela provient d'un exemplaire de la revue Disques).



Le concert du 19 juin 1959 n'y figure pas. Bien sûr, il a pu être ajouté par la suite.

André Cluytens et le National avaient donné une vingtaine de concerts en URSS en mai 1959 et, si mes souvenirs sont bons, on était alors dans une période d'amitié franco-soviétique intense : Il me semble que ce concert du 19 juin célébrait plutôt cette amitié que l'anniversaire du National. Peut-être, ai-je tout à fait tort.

En ce qui concerne le titre "Artiste du peuple de l'union soviétique", qui suivait, effectivement, systématiquement le nom d'Emile Guilels sur les LP EMI-Pathé Marconi (et ne suivait pas les noms de David Oïstrakh, Sviatoslav Richter ou Mstislav Rostropovitch), je n'ai pas d'explication.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Artiste_du_peuple_de_l%27URSS

https://fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Artiste_du_peuple_de_l%27URSS

Quel est le premier de ces artistes qui est venu en Europe occidentale ? Serait-ce Emile Guilels ? L'administration soviétique aurait elle alors exigé que cette mention soit portée sur les disques que Guilels fut autorisé à enregistrer en occident et aurait elle été moins exigeante par la suite ?

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 21 Oct 2015 - 11:54

fomalhaut a écrit:
Quel est le premier de ces artistes qui est venu en Europe occidentale ? Serait-ce Emile Guilels ? L'administration soviétique aurait elle alors exigé que cette mention soit portée sur les disques que Guilels fut autorisé à enregistrer en occident et aurait elle été moins exigeante par la suite ?fomalhaut
Le premier à être venu en Europe occidentale et aux USA, c'était Oistrakh, mais le premier à enregistrer pour des labels de l'ouest, c'était en effet Gilels -EMI/Columbia et RCA dès le milieu des années 50- : d'où, sans doute, cette mention à cette date, d'autant que durant la guerre, Gilels fut largement exposé -d'autres diront exploités- par les autorités soviétiques et était connu, en Occident, pour avoir joué sur le front -des vidéos en subsistent-. Plus tard, on était en période de dégel, d'une part, et Richter ne fut "décoré" qu'au début des années 60, d'autre part.

Pour mémoire, le concerto pour piano n°4 avec Ludwig a triomphé lors de la discographie comparée réalisée par la revue Gramophone il y a quelques années, toutes catégories confondues; et le n°5 est classé 1er dans la catégorie "historique" dans la même revue -personne n'y égale Gilels dans le 2ème mouvement, à mes oreilles-.
A son décès, Gramophone déplorait la perte du plus grand pianiste beethovenien -successeur annoncé : Pollini (sic)- et en Allemagne, il était considéré comme "le premier pianiste russe du 20ème siècle, malgré Richter".

Edit : Il est curieux de constater que l'orthographe de son nom a connu toutes les variantes ! Lui-même signait Emil Gilels lorsqu'il écrivait en alphabet latin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 667
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 21 Oct 2015 - 13:58

Diablotin a écrit:
d'autant que durant la guerre, Gilels fut largement exposé -d'autres diront exploités- par les autorités soviétiques et était connu, en Occident, pour avoir joué sur le front -des vidéos en subsistent-.
A son décès, Gramophone déplorait la perte du plus grand pianiste beethovenien -successeur annoncé : Pollini (sic)- et en Allemagne, il était considéré comme "le premier pianiste russe du 20ème siècle, malgré Richter".

Edit : Il est curieux de constater que l'orthographe de son nom a connu toutes les variantes ! Lui-même signait Emil Gilels lorsqu'il écrivait en alphabet latin.[/justify]

Exposé plutôt qu'exploité...Bel exemple d'œcuménisme mais est-ce est bien pertinent ?

Pollini, successeur de Guilels dans Beethoven ? Encore une appréciation grotesque du Gramophone, ce magazine ou la publicité des éditeurs règne en maitre !

Guilels, le premier pianiste russe du 20ème siècle malgré Richter ? C'est bien mon avis.

Emil(e) Guilels ou Emil Gilels ?... (Y)evgeny Mravinsky ou Eugene Mravinsky ?...Dans un forum français, pourquoi ne pas en rester à l'orthographe franco-française de Parhé Marconi des années cinquante ?

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 21 Oct 2015 - 14:24

fomalhaut a écrit:
[...]ce magazine ou la publicité des éditeurs règne en maitre !
fomalhaut
HS assumé : C'était pratique, les pubs pleine page dans les revues, avant internet : on pouvait découper les images couleurs pour faire de jolies pochettes pour les cassettes-maison réalisées à partir de copies de 33T Mr. Green ! Il y en a nettement moins qu'avant, désormais, crise de l'industrie du disque oblige...
Je suis d'accord avec toi : d'une façon générale et depuis une vingtaine d'années, Gilels a été remis à la place qui était la sienne par rapport à Richter mains Il me semble que c'est la revue "Pianiste" qui avait dressé une sorte de "portraits parallèles" assez pertinente, sur une douzaine de pages, des deux russes, dans les années 90.
Quant à l'orthographe de son nom, j'en suis resté à l'orthographe internationale, il fallait faire un choix arbitraire qui m'aide dans mon classement de discothèque, quand je fait une recherche rapide dans une base de données ou dans iTunes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 21 Oct 2015 - 15:49

fomalhaut a écrit:
Pollini, successeur de Guilels dans Beethoven ? Encore une appréciation grotesque du Gramophone, ce magazine ou la publicité des éditeurs règne en maitre !
Plus grand beethovenien communiste, peut-être.

Sinon, avec le recul que l'on a aujourd'hui, on peut se dire que Pollini était probablement le plus grand pianiste dans les sonates et concertos de Beethoven dans les années 90 et 2000 (parmi les pianistes qui ont pratiqué extensivement ce répertoire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 667
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 21 Oct 2015 - 18:07

m.gruber a écrit:

Sinon, avec le recul que l'on a aujourd'hui, on peut se dire que Pollini était probablement le plus grand pianiste dans les sonates et concertos de Beethoven dans les années 90 et 2000 (parmi les pianistes qui ont pratiqué extensivement ce répertoire).

Personnellement, je ne le crois pas mais je n'ai jamais apprécié cet artiste et je laisse à d'autres le soin d'en juger.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 667
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 21 Oct 2015 - 18:12

Diablotin a écrit:
Quant à l'orthographe de son nom, j'en suis resté à l'orthographe internationale, il fallait faire un choix arbitraire qui m'aide dans mon classement de discothèque, quand je fait une recherche rapide dans une base de données ou dans iTunes...

Tu as eu sûrement raison.
Je crois que je vais bientôt écrire Emil Gilels dans ma base de données.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jotarra
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 75
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/10/2015

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 22 Oct 2015 - 12:22

On n'est pas aux Jeux Olympiques. Il n'y a pas lieu de mettre en compétition Richter et Guilels ou quelconque autre grand instrumentiste. Ce genre d'approche sert surtout les instincts commerciaux (respectables, il faut bien vivre !) des firmes de disques ou des organisateurs de concerts ou, surtout, l'absence d'inspiration ou de talent des critiques musicaux. On n'est pas dans l'ordre du quantitatif qui permet de classer et, à ce niveau de qualité, quel critère objectif appliquer à un domaine totalement subjectif comme est le ressenti d'une interprétation ? Telle interprétation de Richter ou de Guilels qui me bouleversera laissera indifférent mon voisin, son ressenti est autant respectable que le mien. Rubinstein disait que, lors d'un concert devant mille auditeurs, s'il avait réussi à en bouleverser un seul, le concert était réussi ! C'est peut être exagéré mais cela dit beaucoup sur le fait qu'en ce domaine le qualitatif n'a rien à voir avec le quantitatif. Je suis bouleversé par Richter jouant Schumann et Schubert, cependant, dans ses disques Beethoven, il me touche moins que ceux de Nat ou Guilels, mais je me souviens d'être sorti en larmes de son concert du 17 novembre 1963 au Grand Théâtre de Tours au cours duquel il interprétait les trois dernières sonates de Beethoven. En août 1988, Pollini interprétant quatre sonates de Beethoven au Festival de Montreux m'avait laissé sur ma faim, tandis qu'un ami en parle encore des étoiles dans les yeux. Alors, que conclure ? Rien, sinon qu'un classement ou une appréciation d'ordre général sont ridicules ou, en tout cas, ne résistent pas aux différents ressentis individuels. A ce niveau, Guilels, Richter ou Pollini ne sont ni les "plus grands" ni les "meilleurs" dans l'un ou l'autre répertoire, ils sont Guilels, Richter et Pollini, tout simplement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 667
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 2 Nov 2015 - 17:57

Jotarra a écrit:
On n'est pas aux Jeux Olympiques. Il n'y a pas lieu de mettre en compétition Richter et Guilels ou quelconque autre grand instrumentiste. Ce genre d'approche sert surtout les instincts commerciaux (respectables, il faut bien vivre !) des firmes de disques ou des organisateurs de concerts ou, surtout, l'absence d'inspiration ou de talent des critiques musicaux. On n'est pas dans l'ordre du quantitatif qui permet de classer et, à ce niveau de qualité, quel critère objectif appliquer à un domaine totalement subjectif comme est le ressenti d'une interprétation ? Telle interprétation de Richter ou de Guilels qui me bouleversera laissera indifférent mon voisin, son ressenti est autant respectable que le mien. Rubinstein disait que, lors d'un concert devant mille auditeurs, s'il avait réussi à en bouleverser un seul, le concert était réussi ! C'est peut être exagéré mais cela dit beaucoup sur le fait qu'en ce domaine le qualitatif n'a rien à voir avec le quantitatif. Je suis bouleversé par Richter jouant Schumann et Schubert, cependant, dans ses disques Beethoven, il me touche moins que ceux de Nat ou Guilels, mais je me souviens d'être sorti en larmes de son concert du 17 novembre 1963 au Grand Théâtre de Tours au cours duquel il interprétait les trois dernières sonates de Beethoven. En août 1988, Pollini interprétant quatre sonates de Beethoven au Festival de Montreux m'avait laissé sur ma faim, tandis qu'un ami en parle encore des étoiles dans les yeux. Alors, que conclure ? Rien, sinon qu'un classement ou une appréciation d'ordre général sont ridicules ou, en tout cas, ne résistent pas aux différents ressentis individuels. A ce niveau, Guilels, Richter ou Pollini ne sont ni les "plus grands" ni les "meilleurs" dans l'un ou l'autre répertoire, ils sont Guilels, Richter et Pollini, tout simplement !

Nous sommes bien d'accord, nous ne sommes pas aux jeux olympiques.

Il y a, plus simplement, de ma part et, je présume, de la part de diablotin, une saine réaction contre la "Richtermania" qui s'est développée à la fin du siècle dernier, mania à laquelle se prêtait d'ailleurs très bien le coté fantasque du Sviatoslav en question, mais mania qui tendait fâcheusement à rejeter dans l'ombre les autres pianistes russes et soviétiques, au sein desquels Emil Gilels.
Quant à Pollini dont tu as avancé le nom, c'est un artiste que je n'ai jamais apprécié, je l'ai écrit. Cela ne veut pas dire que je considère que c'est un pianiste négligeable : que d'autres que moi, que ceux qui l'aiment et l'apprécient mettent en avant sa personnalité et ses qualités musicales et interprétatives.

Revenons en à Emil Gilels.
Un des membres du forum a-t-il acheté un des CDs proposés par la Fondation Emil Gilels (http://archiv.emilgilelsfoundation.net/en/buy-cd/ ?
Si oui, peut-il commenter cet achat ?

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jotarra
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 75
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/10/2015

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 2 Nov 2015 - 18:53

formalhaut a écrit:
Pour autant qu'il m'en souvienne, le concert du 19 juin 1959, dirigé par André Cluytens, était un concert de Gala et ne faisait pas partie du cycle de concerts célébrant le 25ème anniversaire du National.

Voilà, j'ai retrouvé le programme de ce concert. Je te mets ci-dessous copie de la couverture et de la page avec le programme. Il faisait bien partie des manifestations pour le 25ème anniversaire de l'Orchestre National.



Concernant ta remarque sur Pollini dans ton dernier message, j'ai moi aussi un problème avec lui. Autant je trouve merveilleux certains de ces premiers disques (concertos 1 et 2 de Bartok avec Abbado, sonate 2 de Boulez et op.27 de Webern, sonate 7 de Prokofiev et Petrouchka de Stravinski), autant ses concertos de Beethoven et de Mozart ne me touchent pas (mais c'est peut-être de la faute de Böhm). Même chose en concert. La dernière fois où je l'ai écouté en concert, c'était 27 avril 2013 au Symphony Hall de Chicago, avec l'orchestre symphonique de Chicago dirigé par Muti. Il a joué de façon très banale le 21ème concerto, KV467 de Mozart. Il faut dire que je sortais des merveilleuses interprétations des concertos de Mozart que les années précédentes Christian Zacharias avait donné ici, à Lausanne, avec l'orchestre de chambre de Lausanne (et qui ont fait l'objet de plusieurs très beaux CDs chez MDG). Dans la 2ème partie du concert de Chicago on a eu droit à une sublime interprétation de la symphonie Rhénane de Schumann par Muti et son orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 667
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 3 Nov 2015 - 8:39

Jotarra a écrit:
formalhaut a écrit:
Pour autant qu'il m'en souvienne, le concert du 19 juin 1959, dirigé par André Cluytens, était un concert de Gala et ne faisait pas partie du cycle de concerts célébrant le 25ème anniversaire du National.

Voilà, j'ai retrouvé le programme de ce concert. Je te mets ci-dessous copie de la couverture et de la page avec le programme. Il faisait bien partie des manifestations pour le 25ème anniversaire de l'Orchestre National.

Concernant ta remarque sur Pollini dans ton dernier message, j'ai moi aussi un problème avec lui. Autant je trouve merveilleux certains de ces premiers disques (concertos 1 et 2 de Bartok avec Abbado, sonate 2 de Boulez et op.27 de Webern, sonate 7 de Prokofiev et Petrouchka de Stravinski), autant ses concertos de Beethoven et de Mozart ne me touchent pas (mais c'est peut-être de la faute de Böhm). Même chose en concert. La dernière fois où je l'ai écouté en concert, c'était 27 avril 2013 au Symphony Hall de Chicago, avec l'orchestre symphonique de Chicago dirigé par Muti. Il a joué de façon très banale le 21ème concerto, KV467 de Mozart. Il faut dire que je sortais des merveilleuses interprétations des concertos de Mozart que les années précédentes Christian Zacharias avait donné ici, à Lausanne, avec l'orchestre de chambre de Lausanne (et qui ont fait l'objet de plusieurs très beaux CDs chez MDG). Dans la 2ème partie du concert de Chicago on a eu droit à une sublime interprétation de la symphonie Rhénane de Schumann par Muti et son orchestre.

Merci, tu avais tout à fait raison et je prends note.

Il m'est difficile de te répondre à propos de Pollini.
C'est un artiste qui ne m'a jamais intéressé et je n'ai pas cherché à investiguer plus avant.
J'ai enregistré quelques récitals sur FM dans les années quatre-vingt, récitals qui ne m'ont pas enthousiasmé malgré la qualité et le soin avec lesquels étaient composés leurs programmes.
Je possède quelques CDs, les cinq dernières sonates de Beethoven, les concertos de Brahms avec Abbado et les trois dernières sonates de Schubert. Je n'ai aimé ni Beethoven ni Brahms mais, assez curieusement, j'ai trouvé Schubert magnifique.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 30 Aoû 2016 - 12:39

Nouveauté -- concert inédit peut-être de décembre 1964


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Dim 4 Sep 2016 - 17:17

Oui, en effet : concert du 06 décembre 1964 à l'opéra de Seattle. La Waldstein est absolument stupéfiante et tout le reste vraiment excellent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23108
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Dim 2 Oct 2016 - 0:10

Smile Parution d'un pavé collector de 50 CDs chez Melodiya.

Quelqu'un se l'est déjà procuré ?
Je n'ai pas encore trouvé le programme détaillé.

https://www.amazon.fr/Various-Emil-Gilels/dp/B01L28UBUC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scherzian
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Dim 2 Oct 2016 - 0:38

Mélomaniac a écrit:
Je n'ai pas encore trouvé le programme détaillé.

Dans ce PDF, un programme pas complètement détaillé () (à partir de la page 168), mais aussi le texte de présentation en russe, anglais, français et allemand :

http://melody.su/upload/iblock/6a5/6a5a667965bdd7c255a949129f814345.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schosta
Néophyte


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 23/09/2016

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 6 Oct 2016 - 15:45

Une "petite" nouveauté :

Emil Gilels - The Complete RCA and Columbia Album Collection

https://www.amazon.fr/Emil-Gilels-Complete-Columbia-Collection/dp/B01DDDA37U

https://www.sonymusic.pl/wp-content/uploads/2016/06/Emil-Gilels-The-Complete-RCA-and-Columbia-Album-Collection.jpg

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/81YcTsM1ytL.jpg

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/71zbdFm9meL.jpg

Celebrating 100 years of Soviet pianist Emil Gilels (1916–1985), Sony Classical release this budget-priced 7-CD box set. Widely regarded as one of the greatest pianists of the 20th century, this is the first ever collection of Gilels’s complete recordings for RCA and Columbia from 1955 to 1979. First release of his Schubert Piano Sonata no.14 recording from 1964 on CD, remastered from the original analogue tapes. Original jacket collection featuring facsimile sleeves and LP labels.

Set contents:

CD 1: LM-1969 (in stereo from VICS-1039) (1955)
Tchaikovsky - Piano Concerto no.1 in B flat minor, op.23
- Chicago Symphony Orchestra/Fritz Reiner

CD 2: LSC-2219 (1958)
Brahms - Piano Concerto No. 2, Op. 83 in B Flat
- Chicago Symphony Orchestra/Fritz Reiner

CD 3: LSC-2493 (1960)
Schubert - Piano Sonata in D major, D850/op.53

CD 4: LSC-2811 (1964/5)
Liszt - Piano Sonata in B minor
Schubert - Piano Sonata in A minor, D784/op.143 (remastered)

CD 5: LSC-2868
Shostakovich - Piano Sonata no.2, op. 61 (1965)
Bach - French Suite no.5 in G major, BWV 816 (1960)

CD 6: MS 6712 (1964)
Chopin - Piano Concerto no.1 in E minor, op.11
- The Philadelphia Orchestra/Eugene Ormandy

CD 7: IM 36600 (1979)
Tchaikovsky - Piano Concerto no.1 in B flat minor, op.23
- New York Philharmonic Orchestra/Zubin Mehta
JS Bach - Prelude no.10 in E minor, BWV 855 (WTC I)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andika
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 8 Nov 2017 - 17:44

Ah, Emil Gilels (oui, moi je l'écris comme ça !)
Encore une réminiscence de mon adolescence. Le premier clair de lune de Beethoven entendu sur disque, c'est lui, premier quasi una fantasia lui, Appasionnata, encore lui ! Un jeu totalement fou, des tempos assez allants mais une maitrise de tous les instants.

J'ai commencé à connaitre le répertoire de Beethoven en écoutant un ami pianiste jouer mais au disque, c'est lui qui m'a fait entendre ce que j'avais vraiment à entendre. Cette école russe est vraiment pas mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andika.over-blog.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 8 Nov 2017 - 17:59

andika a écrit:
Ah, Emil Gilels (oui, moi je l'écris comme ça !)

Oui, c'est la graphie qu'on trouve partout, quand il y a une forme fixe, autant la respecter.

(Moi le truc que je ne supporte pas dans les translittérations françaises, c'est le « j », quand on est dans un nom qui paraît slave, on a fatalement envie de le prononcer [y]… D'ailleurs les Allemands transcrive Kitaenko/Kitayenko de cette façon : Kitajenko.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emil Guilels   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emil Guilels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Emil Guilels
» Emil Nikolaus von Reznicek (1860-1945)
» Emil Nikolaus von Reznicek
» Emil HARTMANN (1836-1898)
» Emil von Sauer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: