Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Emil Guilels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 14 Sep 2010 - 8:17

jonjon a écrit:
Vous avez pas parlé de la sortie de ça j'ai l'impression ? Ben ça sort aujourd'hui.



Il y a notamment dans ce coffret deux intégrales des concertos de Beethoven, celle avec Szell, et et des versions supplémentaires avec Vandernoot-Conservatoire (1 et 2), Cluytens-Conservatoire(3) et Leopold Ludwig-Philharmonia (4 et 5).

Je crois que c'est un des meilleurs de la série Icons.
adriaticoboy en a parlé en page 2. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 14 Sep 2010 - 8:42

alexandreg a écrit:
Est-ce que l'un de vous connait les récitals intégraux de la Grande Salle du Conservatoire de Moscou publiés par Melodiya en double cd ?
Apportent-ils des choses intéressantes à la discographie ?

Souvent, oui, mais je ne les connais pas tous. Le problème, c'est qu'on les connait souvent partiellement. Un que j'aime beaucoup, c'est celui là : les Beethoven se rapprochent de l'esthétique dernière manière des studio; les 4 Ballades aussi tendent plus vers la majesté de ses derniers Brahms et Schumann que vers son fameux live de Prague, et la Toccata est... deux fois plus lente que son enregistrement de jeunesse! Sublime 2e Rhapsodie Hongroise.


Je pense que le Scriabin-Beethoven montré ci-dessus reprend partiellement ce concert complet :

Magnifique aussi, ce récital, je crois partiellement repris dans le coffret Brilliant :


Il faut ajouter les DVD qui souvent, même si tout n'a pas forcément été capté à la même date, témoignent d'un programme entier de concert à un moment donné.
Pour le programme Brahms op. 116/Paganini - Schumann op. 32/Etudes Symphoniques (encore en rodage, mais bon...) tout est là


Celui-là est peut-être le plus beau, d'ailleurs on peut se faire une idée de tout sur youtube je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 16 Sep 2010 - 8:12

Théo a écrit:
alexandreg a écrit:
Est-ce que l'un de vous connait les récitals intégraux de la Grande Salle du Conservatoire de Moscou publiés par Melodiya en double cd ?
Apportent-ils des choses intéressantes à la discographie ?

Souvent, oui, mais je ne les connais pas tous. Le problème, c'est qu'on les connait souvent partiellement. Un que j'aime beaucoup, c'est celui là : les Beethoven se rapprochent de l'esthétique dernière manière des studio; les 4 Ballades aussi tendent plus vers la majesté de ses derniers Brahms et Schumann que vers son fameux live de Prague, et la Toccata est... deux fois plus lente que son enregistrement de jeunesse! Sublime 2e Rhapsodie Hongroise.



En fait il y a (au moins) deux enregistrements live d’Op 26 de Beethoven – l’un de ce concert en  1976, et l’autre d’un récital à Moscou en 1983.
 
Le dernier est dans un DVD (Emil Gilels at the Moscow Conservatory Vol. 2). La qualité sonore n’est pas aussi bonne que dans le CD, et l'interprétation n’est pas aussi éclatante. Mais je préfère l’une de 1983  quand même. Je  pense qu’elle est plus subtile et intense,
 
Il vaut la peine d'écouter ce DVD – pour le Beethoven et pour la Vocalise de Rachmaninov et pour la Prélude de Bach/Siloti.
 
A mon avis, les récitals de Guilels des dernières années de sa vie sont un sommet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 16 Sep 2010 - 23:53

Tous ces récitals sont effectivement exceptionnels et ont été réédités à la sauvage, par morceaux incomplets par BMG, dans le fameux coffret décrit plus haut. Repris aussi par morceaux chez Brilliant.
En clair, moi qui suis fan absolu du grand Gilels, j'avais pratiquement tout, dispersé par ailleurs, y compris dans les DVD très chers mais très émouvants de VAI. Je n'ai pas donc pas racheté ces volumes de chez Melodya qui sont pourtant les plus cohérents et respectueux de l'artiste.
A noter qu'ils sont estampillés "Emil Gilels estate", la fondation qui est tenue par son petit-fils, kyrill. C'est d'ailleurs cette fondation qui nourrit largement l'iconographie et les documents du site magnifique qui est consacré au maître : emilgilels.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 15 Nov 2010 - 15:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 15 Nov 2010 - 20:48

LeKap a écrit:
Vous venez de m'ouvrir l'appétit les amis

Viens de commander ces joyeusetés

http://www.amazon.fr/Gilels-Archives-historiques-russes-Coffret/dp/B000B7VZRY/ref=sr_1_5?s=music&ie=UTF8&qid=1289832160&sr=1-5

http://www.amazon.fr/Emil-Gilels-concert-Beethoven-Scriabiune/dp/B000T78C18/ref=sr_1_41?s=music&ie=UTF8&qid=1289832189&sr=1-41

http://www.amazon.fr/Emil-Guilels-Piano-Gilels/dp/B000BS6YNS/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1289832230&sr=1-1

Dominique Jameux disait sur France Musique il y a quelques années, juste avant de diffuser le 3e concerto de Beethoven par Gilels et Cluytens, que tout, dans la discographie du maître russe était frappé du sceau de l'exigence et de la haute inspiration.
Les enregistrements publics apportent aussi la preuve que Gilels prenait des risques, tapait parfois un peu à côté mais au bénéfice de l'expression. Je ne peux que te recommander "Gilels in Japan", qui se trouve assez facilement sur le net, avec des Etudes Symphoniques de Schumann et des variations Paganini de Brahms incandescentes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 16 Nov 2010 - 10:40

milia a écrit:
LeKap a écrit:
Vous venez de m'ouvrir l'appétit les amis

Viens de commander ces joyeusetés

http://www.amazon.fr/Gilels-Archives-historiques-russes-Coffret/dp/B000B7VZRY/ref=sr_1_5?s=music&ie=UTF8&qid=1289832160&sr=1-5

http://www.amazon.fr/Emil-Gilels-concert-Beethoven-Scriabiune/dp/B000T78C18/ref=sr_1_41?s=music&ie=UTF8&qid=1289832189&sr=1-41

http://www.amazon.fr/Emil-Guilels-Piano-Gilels/dp/B000BS6YNS/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1289832230&sr=1-1

Dominique Jameux disait sur France Musique il y a quelques années, juste avant de diffuser le 3e concerto de Beethoven par Gilels et Cluytens, que tout, dans la discographie du maître russe était frappé du sceau de l'exigence et de la haute inspiration.
Les enregistrements publics apportent aussi la preuve que Gilels prenait des risques, tapait parfois un peu à côté mais au bénéfice de l'expression. Je ne peux que te recommander "Gilels in Japan", qui se trouve assez facilement sur le net, avec des Etudes Symphoniques de Schumann et des variations Paganini de Brahms incandescentes !

C'est bien noté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 22 Nov 2010 - 22:28

Mariefran a écrit:
Grieg, pièces lyriques. Gilels. Je n'aurais jamais deviné que c'était lui qui jouait. C'est d'une délicatesse… Gilels était-il Janus ???

C'est surtout une des plus grandes techniques de l'histoire du piano (pas très loin derrière ABM, qui est pour moi immaculé). Il fait à peu près ce qu'il veut. Et il s'adapte à la musique. C'est pourquoi ses duretés sont très rarement incontrôlées et ont toujours du sens.

Un peu d'illustration
watch?v=Ly1MOvp2lAw
watch?v=KNqjr8Z_O2I


Sinon pour prendre conscience des allègements dont il est capable il y a ce sublime Mozart (même si je préfère la version Melodiya, légèrement plus rapide et emplie de douleur).
watch?v=DPDZq7Qkybs
Le même soir, il y avait ça aussi : watch?v=uvJz_4IH0hY
On se rend aussi compte que les duretés sont en partie dues aux pianos et prises de son soviétiques.

Et fâché ça peut donner ceci :
watch?v=BnJjUbWelAs
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 22 Nov 2010 - 22:48

alexandre. a écrit:
C'est pourquoi ses duretés sont très rarement incontrôlées et ont toujours du sens.

Certes, mais ses duretés me touchent peu (pour l'instant). C'est troublant que tu évoques aussi ABM, qui, finalement, sauf exception comme ses Debussy ou son opus 111 de 1990, ne me parle pas… N'aimerais-je pas les grands techniciens ? hehe
Richter est un "cogneur" qui me trouble depuis toujours, qu'en penser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 22 Nov 2010 - 22:49

Mariefran a écrit:
alexandre. a écrit:
C'est pourquoi ses duretés sont très rarement incontrôlées et ont toujours du sens.

Certes, mais ses duretés me touchent peu (pour l'instant). C'est troublant que tu évoques aussi ABM, qui, finalement, sauf exception comme ses Debussy ou son opus 111 de 1990, ne me parle pas… N'aimerais-je pas les grands techniciens ? hehe
T'as essayé la 8e de Prokofiev par Guilels ? Parce-qu'ici c'est apocalyptique, on sent l'instrument prêt à exploser. Mais c'est totalement au service de l'œuvre.

Richter et Grinberg sont pour moi d'immenses techniciens, donc je ne pense pas que le problème soit là. Et ce sont aussi deux pianistes qui ne font jamais de concessions.


Dernière édition par alexandre. le Lun 22 Nov 2010 - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 22 Nov 2010 - 22:52

Mariefran a écrit:
Richter est un "cogneur" qui me trouble depuis toujours, qu'en penser ?
Du bien. Franchement son dynamitage de l'Hammerklavier c'est hors-concours.
Ce qui est le plus intéressant, c'est que ce sont tous des pianistes qui usent de variations dynamiques maximales, du pianissimo infinitésimal (Richter savait en faire comme personne) jusqu'à l'accord le plus méchamment frappé. Aucune concession, force de concentration très élevée, c'est vrai que ce ne sont pas des pianos faciles à aborder, mais ce sont les plus roboratifs à terme.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 22 Nov 2010 - 23:04

alexandre. a écrit:

T'as essayé la 8e de Prokofiev de Guilels ? Parce-qu'ici c'est apocalyptique, on sent l'instrument prêt à exploser. Mais c'est totalement au service de l'œuvre.
Bien sûr, c'est tout de même la plus belle version ! Quoique j'aime bien aussi celle de Richter…

alexandre. a écrit:
Richter et Grinberg sont pour moi d'immenses techniciens, donc je ne pense pas que le problème soit là. Et ce sont aussi deux pianistes qui ne font jamais de concessions.
D'où mon souriard. Je n'osais pas citer Grinberg, nous avons si peu de disques…
Une fois de plus, la technique ne m'intéresse que si elle se fait oublier au profit de l'œuvre et de la vision qu'en a l'interprète. C'est surtout parce que je n'y connais rien… Mr.Red
Gilels m'a parfaitement convaincue dans les concertos depuis longtemps mais j'achoppais à son interprétation de la littérature pour piano seuL
Le plus important est que j'ai renoué le fil avec lui, grâce aux Moments musicaux surtout. Grieg, c'est délicieusement joué, avec une rare délicatesse mais ce ne sont pas des œuvres qui me passionnent… J'attends de trouver mon chemin avec lui dans mes œuvres fétiches. Pour la sonate de Liszt et les Beethoven, c'est pas gagné, mais je leur redonnerai une chance. Merci en tout cas à toi d'avoir su éveiller ma curiosité ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 22 Nov 2010 - 23:10

Mariefran a écrit:
alexandre. a écrit:

T'as essayé la 8e de Prokofiev de Guilels ? Parce-qu'ici c'est apocalyptique, on sent l'instrument prêt à exploser. Mais c'est totalement au service de l'œuvre.
Bien sûr, c'est tout de même la plus belle version ! Quoique j'aime bien aussi celle de Richter…
Richter DG c'est aussi immense.

Mariefran a écrit:
Une fois de plus, la technique ne m'intéresse que si elle se fait oublier au profit de l'œuvre et de la vision qu'en a l'interprète.
Oui et pour ça il faut être très fort. Je te garantis que Grinberg est très forte techniquement pour faire de telles merveilles dans Chopin, Schumann et Beethoven.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 22 Nov 2010 - 23:12

Je sais que Grinberg est prodigieuse, elle ne pourrait pas jouer aussi bien les 32 sonates de Beethoven, la Sonate de Liszt, Chopin et Schumann comme ça, sans… On est HS… hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 23 Nov 2010 - 0:46

La 8e, le live ? Parce que le studio, dans le genre je joue une des oeuvres les plus monstrueuses de tout le répertoire et je montre que je peux la faire tout legato avec zéro dureté et du chant tout le temps, c'est une autre forme de sommet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 23 Nov 2010 - 8:19

Théo a écrit:
La 8e, le live ? Parce que le studio, dans le genre je joue une des oeuvres les plus monstrueuses de tout le répertoire et je montre que je peux la faire tout legato avec zéro dureté et du chant tout le temps, c'est une autre forme de sommet...
Oui, je parle du live. Je ne connais pas ce studio.
Revenir en haut Aller en bas
milia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 25 Nov 2010 - 0:14

alexandre. a écrit:
Théo a écrit:
La 8e, le live ? Parce que le studio, dans le genre je joue une des oeuvres les plus monstrueuses de tout le répertoire et je montre que je peux la faire tout legato avec zéro dureté et du chant tout le temps, c'est une autre forme de sommet...
Oui, je parle du live. Je ne connais pas ce studio.

Je ne sais pas si la version studio de 1974 est accessible sur le marché. Elle avait été rééditée par Mobile Fidelity il y a quinze ans avec un bouquet de vision fugitives. Et effectivement, c'est une interprétation d'une évidence, d'un fini, qui laisse pantois. "Le paradis de la maîtrise pianistique"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 25 Nov 2010 - 17:23

N'est-ce pas la version qui est reprise dans le volume 35 des "Great pianists of the 20th century" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 25 Nov 2010 - 17:47

Mariefran a écrit:
N'est-ce pas la version qui est reprise dans le volume 35 des "Great pianists of the 20th century" ?
Effectivement thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Dim 28 Nov 2010 - 18:56

A mon très humble avis, après réécoute des deux, la version studio de la huitième sonate de Prokofiev ne vaut pas tripette face à sa version live. Une splendeur apocalyptique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 20 Déc 2010 - 23:40

Savez-vous de quand datent les enregistrements repris dans le premier disque (piano seul) de ce double CD ? S'agit-il des mêmes que ceux des disques Melodiya ? Les connaissez-vous ?



Piano Sonata No.3 in B flat, K.281
Six Variations in F, K.398 on "Salve tu, Domine" by D. Paisiello
Fantasia in D minor, K.397 - Andante-Adagio-Allegretto
Piano Sonata No.8 in A minor, K.310

(le second disque, avec Böhm : Piano Concerto No.27 in B flat, K.595 - Concerto for 2 Pianos and Orchestra (No.10) in E flat, K.365)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 21 Déc 2010 - 0:36

Hippolyte a écrit:
Savez-vous de quand datent les enregistrements repris dans le premier disque (piano seul) de ce double CD ? S'agit-il des mêmes que ceux des disques Melodiya ? Les connaissez-vous ?



Piano Sonata No.3 in B flat, K.281
Six Variations in F, K.398 on "Salve tu, Domine" by D. Paisiello
Fantasia in D minor, K.397 - Andante-Adagio-Allegretto
Piano Sonata No.8 in A minor, K.310

(le second disque, avec Böhm : Piano Concerto No.27 in B flat, K.595 - Concerto for 2 Pianos and Orchestra (No.10) in E flat, K.365)

Mêmes oeuvres mais pas le même concert : le disque melodya reprend un concert de Moscou, celui de DG un concert à salzbourg de la même année je crois : 1970. En terme de prise de son et de confort d'écoute, et de beauté de l'instrument, le disque DG l'emporte largement à mon humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 21 Déc 2010 - 0:38

euh, précision, je parle d'un disque BMG issu de l'édition Emil Gilels parue il y a quelques années. Si Melodya a repris, ce que j'ignorais, ce doit être le même concert que chez BMG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 21 Déc 2010 - 11:20

Melodiya a publié le concert de Moscou la 5 Janvier 1970 (édition BMG ou 5e volume du coffret gris), DG c'est un concert du festival de Salzbourg. Le programme n'est pas exactement le même (il n'y a pas les variations K.455 sur le DG). Bien que la prise de son soit meilleure chez DG, je préfère nettement l'enregistrement Melodiya (qui est superlatif de bout en bout).

Le 2e disque de ce DG est composé des mêmes enregistrements que ceci (le K.595 avec Böhm est exceptionnel) :


Sauf que DG n'a pas mis la fantaisie D.940 sur les enregistrements Mozart. D'ailleurs il serait bien que DG ressorte tout de façon propre, qui nous empêche de faire des doublons.
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 953
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 24 Fév 2011 - 10:39

Je viens de retrouver un "vieil" article de la revue Gramophone, paru peu après la mort d'Emil Gilels, dont le titre est "Géant parmi les géants", et qui rend très bien compte de l'admiration qu'il suscitait en Angleterre (mais aussi en Allemagne, ceux qui lisent les revues allemandes le savent certainement), alors qu'en France, il est longtemps apparu comme le "second de Richter", tendance qui est désormais estompée me semble-t-il.
Cet article se conclue ainsi : "il avait la sagesse de Solomon (compliment rare en Angleterre, où Solomon est un demi-dieu...), la beauté de sonorité d'Arrau, l'intelligence de Schnabel et la spiritualité de Lipatti. Son décès éteint une voix unique dans le monde de la musique". Assez joliment dit, non ?

Le site "officiel" est une mine d'informations : avis aux amateurs !
Site Emil Gilels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 24 Fév 2011 - 11:58

Gilels a toujours été immense dans le KV 595 ; pour moi c'est le sommet de l'interprétation d'un concerto de Mozart (y a-t-il quelque chose de plus exclusif ?), avec les KV. 488 et 491 de Solomon.
Il y a une vidéo intégrale avec Masur au Gewandhaus, qui est à pleurer d'un bout à l'autre.

Liens retirés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Sam 12 Mar 2011 - 11:45

La musique, rien que la musique, sans esbroufe. Merci pour ces vidéos Théo !!! Quel dommage qu'il n'ait, hormis le 10e (avec sa fille)et le 21e, laissé aucun autre témoignage dans les concertos de Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Sam 12 Mar 2011 - 13:15

Rien de tout cela n'est libre de droits, je suis obligé de retirer les liens.
Merci de faire un peu plus attention par vous-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 9 Mai 2011 - 11:32

Premier récital à l'Ouest, Florence, 6 novembre 1951
Mozart - Sonate K.457
Beethoven - Sonate n°23
Prokofiev - Sonate n°2
Rachmnaninov - Moment musical op.16 n°5
Balakirev - Islamey

C'est disponible sous deux étiquettes :


Le son est plutôt correct dans la version Music & Arts, mat mais avec des aigus qui restent suffisamment percutants. Le piano est excellent, accordé, et surtout avec une mécanique qui évacue les duretés que l'on entend parfois sur les pianos soviétiques.

La sonate de Mozart est magnifique, avec moins de legato que ce que fera plus tard Guilels dans Mozart. Il y a beaucoup de rebond, une régularité des traits assez céleste. Beaucoup de drame dans le premier mouvement, le suivant est une merveille d'allègement, les lignes sont tirés avec une beauté remarquable.
L'Appassionata est assez représentative des Beethoven "sportifs" que Guilels donnait au début de sa carrière. C'est fabuleux de maîtrise pour du live (le III. est hallucinant à la fois de célérité et de détail). La sonate porte ici parfaitement son surnom, je préfère toutefois ce qu'il y fera plus tard.
La 2e de Prokofiev est beaucoup plus déchaînée que la version Melodiya. Mais les moments où le chant est sollicité sont magnifiques (certes, moins que chez le Richter tardif). Ça donne une version très contrastée ; excellente.
Le moment musical est une leçon d'interprétation de la musique de Rachmaninov, c'est joué avec une certaine dose de romantisme, mais sans jamais dégouliner, et surtout en prenant garde de ne jamais étouffer l'auditeur sous des flots de notes. Toutes les notes sont présentes, mais seules celles concernant le chant sonnent vraiment. Somptueux.
L'Islamey donne une idée du degré de maîtrise technique énorme que Guilels avait à l'époque. Rien n'est forcé, même dans les dynamiques les plus faibles, tout sonne avec justesse. Je n'aime pas beaucoup cette pièce, mais c'est remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 9 Mai 2011 - 11:40

Le 5e moment musical de Florence, pour moi, est mille lieux devant toutes les autres interprétation de cette pièce en justesse et en intensité. Il faut préciser que le tempo y est beaucoup plus rapide que d'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 9 Mai 2011 - 13:21

alexandre. a écrit:
Premier récital à l'Ouest, Florence, 6 novembre 1951
 La sonate porte ici parfaitement son surnom, je préfère toutefois ce qu'il y fera plus tard.
 
Ça m'intéresse parce que je n'ai jamais trouvé un Appassionata de Guilels qui me plaît. Quand tu dis "plus tard" tu veux dire le studio chez DG?
 
 
alexandre. a écrit:
Premier récital à l'Ouest, Florence, 6 novembre 1951
 
La sonate de Mozart est magnifique, avec moins de legato que ce que fera plus tard Guilels dans Mozart.
 
 
 
Intéressante observation. Autant que je sache c'est son  seule enregistrement de KV457. Je ne sais pas s'il le jouait en récital après.
 
Théo a écrit:
Le 5e moment musical de Florence, pour moi, est mille lieux devant toutes les autres interprétation de cette pièce en justesse et en intensité. Il faut préciser que le tempo y est beaucoup plus rapide que d'ordinaire.
 
Plus vite  que Rachmaninov lui-même. Mais ça marche, sans doute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 9 Mai 2011 - 13:26

Mandryka a écrit:
alexandre. a écrit:
Premier récital à l'Ouest, Florence, 6 novembre 1951
 La sonate porte ici parfaitement son surnom, je préfère toutefois ce qu'il y fera plus tard.
 Ça m'intéresse parce que je n'ai jamais trouvé un Appassionata de Guilels qui me plaît. Quand tu dis "plus tard" tu veux dire le studio chez DG?
Oui je pense au studio. Ici c'est beaucoup plus sanguin (quoique pas autant que dans la version publiée par Brilliant).
Mais bon, pour moi non plus ce n'est pas une référence dans cette sonate.
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 19 Mai 2011 - 2:05

Sony / RCA republie enfin ce disque épuisé depuis si longtemps !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mar 28 Juin 2011 - 21:29

Une discographie à peu près complète :
http://www.doremi.com/Recorded%20Gilels.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Lun 12 Sep 2011 - 19:45

Les récitals filmés à Moscou sont disponibles en ligne :
watch?v=iliZ8ZTRpMU
watch?v=keZotGk0SFI
watch?v=EpTi1w3mrp4
watch?v=CQ25jbDTX10
watch?v=OMRg4CApvCY

sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 15 Fév 2012 - 18:30

Pour Mariefran qui disait avoir encore parfois du mal avec Bach au piano, je pense que s'il fallait imaginer Beethoven interprétant un prélude & fugue de Bach, ça ressemblerait à ça:
/watch?v=7lHokQSM23k
/watch?v=ObZscZ4UyIU
A-t-on encore besoin de l'original à l'orgue après ça ? A-t-on même encore besoin d'écouter de la musique ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 15 Fév 2012 - 18:51

Merci ! kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 15 Fév 2012 - 20:18

adriaticoboy a écrit:
Pour Mariefran qui disait avoir encore parfois du mal avec Bach au piano, je pense que s'il fallait imaginer Beethoven interprétant un prélude & fugue de Bach, ça ressemblerait à ça:
/watch?v=7lHokQSM23k
/watch?v=ObZscZ4UyIU
A-t-on encore besoin de l'original à l'orgue après ça ? A-t-on même encore besoin d'écouter de la musique ? Shocked

Oui c’est beau mais le prélude de Bach/Siloti est même plus beau.

/watch?v=DAYl83BtBf8

Il jouait du vrai Bach aussi – une suite francaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 15 Fév 2012 - 22:12

Oui, le Bach/Siloti, c'est beau, mignon même.
Bach/Busoni, on ne se demande plus si c'est beau, on ne boxe plus dans la même catégorie, simplement. La fugue, quand même, la fugue, vous avez écouté ça ? Est-ce que le Big Bang c'est beau ? bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Mer 27 Juin 2012 - 16:19

Réédition chez Sony de tous ses enregistrements pour RCA et CBS, dont pas mal de choses plus ou moins indisponibles.
http://www.amazon.fr/Emil-Gilels-Plays-Concertos-Sonatas/dp/tracks/B008CG1HRO


Tchaïkovsky - Concerto pour piano n°1 - Guilels / Chicago / Reiner
Chopin - Concerto pour piano n°1 - Guilels / Philhadelphie / Ormandy
Brahms - Concerto pour piano n°2 - Guilels / Chicago / Reiner
Schubert - Sonate D.850
Liszt - Sonate en si mineur
Bach - Suite française n°5
Chostakovitch - Sonate n°2
Bach/Siloti - Prélude BWV 855
Tchaïkovsky - Concerto pour piano n°1 - Guilels / New York / Mehta

Il y a aussi des variations Haydn de Brahms dans cette boîte, peut-être celles de Reiner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 13 Sep 2012 - 18:50

Deux récitals complets et en partie non édités ont été mis en ligne :

15/02/1963 à Leningrad : watch?v=IrVouJB8RqU
Chopin - Variations sur 'Lа ci darem' op.2
Chopin - Ballade n°1 op.23.
Haydn - Sonate en ut mineur Hob.XVI:20
Ravel - Alborada del gracioso
Khatchatourian - Sonate
Ravel - Valses nobles et sentimentales



08/04/1964 à Leningrad : watch?v=nrv-y8BFLXI
Schubert - Sonate D.784
Schubert - Moments musicaux
Chostakovitch - Sonate n°2
Prokofiev - Extraits des visions fugitives
Ravel - Alborada del gracioso
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 27 Sep 2012 - 10:12

A venir, un récital inédit de Guilels, avec ce qui est probablement la première exécution en concert de la 8ème de Prokofiev :
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 557
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 27 Sep 2012 - 19:31

J’aime beaucoup l’enregistrement de la 5e suite française dans son disque de Great Pianists of the Twentieth Century. Est ce qu'il a fait d’autres enregistrements de Bach? (Je connais son Bach/Siloti et son Bach/Liszt)


Dernière édition par Mandryka le Jeu 27 Sep 2012 - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 27 Sep 2012 - 20:30

Il y a l'Aria variata alla maniera italiana dans un enregistrement de 1959 pour la BBC, sur ce disque BBC Legends :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Jeu 27 Sep 2012 - 21:41

Il y a un CD Vista Vera regroupant le 5ème Brandbourgeois avec Kondrashin et le Concerto pour deux pianos BWV 1061 avec Yakov Zak et Kondrashin toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Ven 28 Sep 2012 - 10:13

J'ai dit un peu n'importe quoi au-dessus, la création de la 8ème de Prokofiev, c'est le 30 décembre 1944 (par Guilels d'ailleurs). Par contre, sur l'album est présent le premier enregistrement de Guilels dans cette œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Ven 28 Sep 2012 - 21:58

Nouvelle parution :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Ven 28 Sep 2012 - 23:23

Le coffret RCA réédité par Sony comprend, entre autres, le si b mineur de Tchaikovski enregistré en 55 par Reiner à la tête de Chicago. Je n'avais pas écouté ça depuis une éternité, n'aimant guère Tchaikovski et détestant ce concerto. J'ai été flanqué par terre tant c'est admirable. Gilels est impérial. La lecture de Reiner est tout aussi enthousiasmante, on ne peut pas faire mieux. L'oeuvre devient passionnante, c'est un exploit.
Que dire enfin de la prise de son ? 1955 ! Shocked C'est d'une qualité stupéfiante, stéréo parfaite, équilibre sans faille, on dirait que ça vient d'être gravé alors que ça remonte à la mort de Charlie Parker !
Gilels est vraiment un des tout premiers parmi les grands.

Sur le même disque, il y a Chopin 1, avec Philadelphie et Ormandy. Le rondo final est une merveille. Ce que fait Gilels ici, on ne le retrouve chez aucun autre. Il imprime un élan fou sans jamais rien sacrifier du discours mélodique. Et puis cette autorité naturelle...

Une telle maîtrise se rencontre chez combien de pianistes ? Une dizaine ? Moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emil Guilels   Sam 29 Sep 2012 - 1:11

Zeno a écrit:
Sur le même disque, il y a Chopin 1, avec Philadelphie et Ormandy. Le rondo final est une merveille. Ce que fait Gilels ici, on ne le retrouve chez aucun autre. Il imprime un élan fou sans jamais rien sacrifier du discours mélodique. Et puis cette autorité naturelle...

Une telle maîtrise se rencontre chez combien de pianistes ? Une dizaine ? Moins ?
Pour le Chopin, je préfère nettement la version avec Kondrachine, c'est plus tendu et c'est une des grandes versions avec les deux de S. François, Neuhaus, Zimerman II.

Concernant la maîtrise, c'est vrai que c'est extrêmement impressionnant. J'ai réécouté récemment les Beethoven enregistrés pour DG, même si on peut être en désaccord sur certains tempi, chaque phrase est parfaite, les rapports harmoniques sont tous présents. Et même en live, par exemple dans la 16ème sonate de 76 à Moscou, cette maîtrise reste présente. L'adagio est à pleurer, c'est assez proche de ses Mozart, une main gauche discrète en terme de dynamiques mais harmoniquement très présente et terriblement tendue. Il est évident qu'aucun choix n'est effectué par défaut.
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Emil Guilels   Sam 29 Sep 2012 - 1:34

Zeno a écrit:
Sur le même disque, il y a Chopin 1, avec Philadelphie et Ormandy. Le rondo final est une merveille. Ce que fait Gilels ici, on ne le retrouve chez aucun autre. Il imprime un élan fou sans jamais rien sacrifier du discours mélodique. Et puis cette autorité naturelle...

C'est vrai, le rondo est beau, mais le Larghetto de cette version est, je trouve, décevant, terne et plat, c'est même étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emil Guilels   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emil Guilels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Emil Guilels
» Emil Nikolaus von Reznicek (1860-1945)
» Emil Nikolaus von Reznicek
» Emil HARTMANN (1836-1898)
» Emil von Sauer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: