Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chostakovitch : 15e symphonie

Aller en bas 
AuteurMessage
Strad78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 54
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 19:11

Je constate avec stupéfaction qu'il n'y a pas de fil dédié à la discographie de la 15e symphonie de Chostakovitch.

Comme le dit l'adage "stupéfaction, réaction".

A la fin des années 70 on ne trouvait pratiquement, et en vinyle, que la seule version de Kondrachine avec le Philarmonique de Moscou (Melodyia). Puis vint chez Decca l'enregistrement de Haitink avec le London Philarmonic qui a beaucoup fait pour le regain d'intérêt pour l'oeuvre du "Beethoven rouge" (si, si, il y a eu un dossier de Diapason ou du Monde de la musique avec ce titre, à l'époque afro ).

La parution Haitink chez Decca marquait le début de l'intégrale (les 3 premières sorties ont été la 4e, la 10e et la 15e).

Les versions Kondrachine et Haitink sont disponibles en CD et supportent parfaitement l'écoute 30 ans après.

Deux autres versions intéressantes : celles de Sanderling avec le Berliner Symphonie Orchester (Berlin classics) et le live de Rostropovitch (eh oui !) avec le London symphonic en 1998, qui a été publié par Andante.

Enfin, une curiosité : l'arrangement pour violon, violoncelle, piano, célesta et percussions, interprêté par Gidon Kremer, Clemens HAgen, Vadim Sakharov, et un trio de percussionnistes : Peter Sadlo, Edgar Guggeis et Michael Gärtner (DG, enregistrement de 1997).

Et vous, quelle version de cette oeuvre emmèneriez vous sur une île déserte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85598
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 19:12

Strad78 a écrit:
Et vous, quelle version de cette oeuvre emmèneriez vous sur une île déserte ?
La version intégrale chantée du mouvement lent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 19:28

j'ai en vinyl les 3 éditions Decca de Haitink, et à l'époque j'avais beaucoup apprécié le final de la 15e avec les petites percussions, bonne prise de son, il faut dire aussi que c'était la pleine époque des nouveaux pressages avec la mention "digital".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 54
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 19:41

Ma préférée est celle de Kondrashin sans hésitation.
J'aime bien celle de Sanderling, pour une fois.
Egalement on peut citer celle de Mravinsky de 1976.
Je vais réécouter Haitink mais je n'en ai pas un bon souvenir, puis d'autres par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:02

Je n'ai pas celle de Mravinsky, en revanche celle de Kondrashin, elle doit traîner quelque part ici, faudrait que je cherche. La différence avec Haitink était la différence de prise de son, mais Kondrashin est peut-être plus fidèle à la partition que Haitink, dont je me souviens que ses 3 symphonies en vinyl n'ont pas fait l'unanimité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:06

Ma préférée, Mravinsky, évidemment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:12

je ne suis pas étonné de ta réponse, je sais que Mravinsky a plusieurs fois dirigé des "Première mondiale" de certaines symphonies de Chostakovitch, donc il devait connaître les instructions du compositeur, il y a d'ailleurs plusieurs photos où ils sont ensemble. Je ne sais pas si une intégrale Mravinsky existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:15

Non, il n'a pas tout enregistré. Les 5 à 8, 10 à 12 et la 15.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:27

J'adore Sanderling (je pourrais dire "pour une fois" comme Utnapishtim), mais dans sa version avec Cleveland (Erato).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:27

christophe21 a écrit:
je ne suis pas étonné de ta réponse, je sais que Mravinsky a plusieurs fois dirigé des "Première mondiale" de certaines symphonies de Chostakovitch, donc il devait connaître les instructions du compositeur, il y a d'ailleurs plusieurs photos où ils sont ensemble. Je ne sais pas si une intégrale Mravinsky existe.
Il faisait même plus que connaître les instructions étant donné qu'il a parfois participé à la fin de la composition de certaines oeuvres.
Ce n'est pas lui qui a donné les premières des 1, 2, 3, 4, 11, 13, 14, 15 (il y en a peut-être même plus). Pour les trois dernières, je crois que c'est dû à une brouille avec le compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:30

J'ai en CD le premier enregistrement mondial de la 5° par Mravinsky. Un vrai document !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:34

je ne savais pas qu'il s'était brouillé avec le compositeur, tu m'apprends quelque chose.

J'ai lu le livre de Krzysztof Meyer chez Fayard qui a écrit une biographie de Chostakovitch, il en ressort d'après moi qu'il n'avait pas un caractère très facile. Ceci explique peut-être cela.

J'avais aussi lu quelque part que Mravinsky avait créé certaines symphonies, mais c'est peut-être une erreur alors, je ne connais pas trop la carrière de ce chef d'orchestre, à part qu'il est un interprète incontournable de Chostakovitch pour certains mélomanes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:37

christophe21 a écrit:
je ne savais pas qu'il s'était brouillé avec le compositeur, tu m'apprends quelque chose.

J'ai lu le livre de Krzysztof Meyer chez Fayard qui a écrit une biographie de Chostakovitch, il en ressort d'après moi qu'il n'avait pas un caractère très facile. Ceci explique peut-être cela.

J'avais aussi lu quelque part que Mravinsky avait créé certaines symphonies, mais c'est peut-être une erreur alors, je ne connais pas trop la carrière de ce chef d'orchestre, à part qu'il est un interprète incontournable de Chostakovitch pour certains mélomanes.
Ah si il a bien créé plusieurs symphonies. Mais je crois qu'ils divergeaient pas mal sur le plan politique (malgré que Mravinsky aie toujours protégé Chostakovitch).
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:38

Si l'on en croit Wikipedia, Mravinsky a créé les 5, 6, 8, 9 et 10 ainsi que Le Chant des forêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:52

bon, ça me rassure, j'ai pas lu trop de bêtises, alors ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 54
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 20:58

Mariefran a écrit:
Ma préférée, Mravinsky, évidemment

Pourquoi ? c'est bien mais tout de même il y a de la concurence. Je lui ai toujours préféré Kondrashin, plus "humain" ! Mr. Green

Sinon je viens de réécouter Haitink. I don't want that J'ai failli m'endormir...

Pour moi ce n'est pas ça du tout ! c'est bien joli mais pas du tout habité, Neutral un des maillons faibles de son intégrale. Shit

En ce moment je réécoute Rostro avec le LSO : après Haitink ça fait du bien, hehe une bonne version, d'ailleurs son "intégrale", est globalement plus homogène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strad78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 54
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 21:14

christophe21 a écrit:
j'ai en vinyl les 3 éditions Decca de Haitink, et à l'époque j'avais beaucoup apprécié le final de la 15e avec les petites percussions, bonne prise de son, il faut dire aussi que c'était la pleine époque des nouveaux pressages avec la mention "digital".

De mémoire elephant , les vyniles de la 4, de la 10 et de la 15 ne portaient pas cette mention.
Cela a commencé avec le 4e album de l'intégrale, avec les symphonies n°1 et 9 et toujours avec le LPO (les faces commençaient par un "cloc" qui devait être la signature du digital...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strad78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 54
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 21:18

Mariefran a écrit:
J'ai en CD le premier enregistrement mondial de la 5° par Mravinsky. Un vrai document !
Je l'ai aussi... et en plus c'était une "prime" pour l'achat de deux ou trois autres disques. thumleft

Sinon, à mon grand dam je ne connais pas la version Mravinsky de la 15e citée dans le fil (ni de version Mravinsky de la 7e d'ailleurs) Crying or Very sad

La 15e a été créée par Maxime Chostakovitch (source : biographie par K. Meyer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 21:28

Utnapishtim a écrit:
Mariefran a écrit:
Ma préférée, Mravinsky, évidemment

Pourquoi ? c'est bien mais tout de même il y a de la concurence. Je lui ai toujours préféré Kondrashin, plus "humain" ! Mr. Green

Parce que ceux qui me connaissent savent que Mravinsky est un de mes chefs préférés… Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 54
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 22:25

Mariefran a écrit:
Utnapishtim a écrit:
Mariefran a écrit:
Ma préférée, Mravinsky, évidemment

Pourquoi ? c'est bien mais tout de même il y a de la concurence. Je lui ai toujours préféré Kondrashin, plus "humain" ! Mr. Green

Parce que ceux qui me connaissent savent que Mravinsky est un de mes chefs préférés… Mr.Red

Oui, je comprends, mais là, franchement je ne le placerais pas dans le trio de tête.

A propos d'Haitink je me souviens l'avoir écouté en concert avec l'ONF dans cette 15e et c'était très bien, pas du tout ennuyeux. Il faudrait qu'il la réenregiste.

Je viens d'écouter Rostropovitch, Rojdestvenski & Barshai. Trois versions solides avec chacune des qualités. Barshai et Rostro sont très homogènes.
Rojdestvenski a quelques baisses de régime (2e mvt) mais également quelques fulgurences, il m'a donné par moments la chair de poule. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Lun 24 Mai 2010 - 23:15

Je viens de réécouter Mravinsky et Kondrashin. Pas de changement d'avis Neutral
Kondrashin est plus doux que Mravinsky tout en arêtes, plus âpre et dramatique. Il y a davantage de tension avec l'Orchestre de Léningrad. Bien sûr, cela ne reste que mon humble avis… coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6500
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Mer 29 Aoû 2018 - 0:41


- Kurt Sanderling / The Cleveland Orchestra
Cleveland, III.1991
Erato



- Maxim Chostakovitch / London Symphony Orchestra
Londres, VIII.1990
Collins


Pour ce qui est de l’œuvre, ces écoutes ne m’ont toujours pas convaincu; je m’en suis expliqué ici.

Côté interprétation,s les deux m’ont semblé assez opposées: expression distanciée, image orchestrale assez fine et profonde, timbres en camaïeux de gris mais du relief dans les textures chez Sanderling; expression plus vigoureuse et «pathétique», image orchestrale plus dense et plus «en avant», timbres plus crus et textures plus frustes chez Chosta fils. Mais je crois avoir préféré Sanderling, qui me semble créer un objet musical bizarre, sans aucune séduction mais singulier (une musique composée par lassitude, sans vraiment y croire, presque machinalement) que Chosta fils qui donne plutôt l’impression d’entendre une symphonie de Chostakovitch «normale» mais particulièrement ratée.

Je dois aussi avoir ça par Mravinsky, Kondrachine, Rojdestevenski et Haitink, mais je ne me souviens plus de ce que ça donnait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Mer 29 Aoû 2018 - 13:07

J'aime beaucoup la version Sanderling que tu décris en des termes justes. Il y a ici une certaine désolation et un désenchantement qui avec en même temps les moyens somptueux de l'orchestre de Cleveland (une de mes phalanges fétiches) donnent ce résultat.
(J'ai également écouté Haïtink et Kondrachine mais comme toi ça remonte à longtemps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25606
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Mer 29 Aoû 2018 - 19:39

Benedictus a écrit:

- Kurt Sanderling / The Cleveland Orchestra
Cleveland, III.1991
Erato


- Maxim Chostakovitch / London Symphony Orchestra
Londres, VIII.1990
Collins


Je dois aussi avoir ça par Mravinsky, Kondrachine, Rojdestevenski et Haitink, mais je ne me souviens plus de ce que ça donnait.


Surprised On trouve aussi un live de Sanderling avec le Berliner Philharmoniker.
Il a profondément réfléchi au sens de ces symphonies, ne serait-ce que pour avoir connu le régime politique qui les influença.
Par exemple, il concevait les cliquetis de la comme des détenus qui communiquent entre cellules en tapotant
sur les tuyauteries de radiateur (ou quelque chose comme ça, j'avais vu cela dans une interview en DVD, The Red Baton filmé par Monsaingeon).
Toutefois pour la 15°, je n'adhère pas à la conception romantisée de Sanderling, du moins telle qu'il l'expose à l'écrit,
où il voit dans le final étiré à l'infini une sorte de chant du cygne : « un adieu à la vie riche en larmes et profondément émouvant. »
Je préfère entendre une sorte d'exercice ludique-métaphysique qui flatte l'intelligence de l'oeuvre plutôt que ses émotions.
Pour qui n'aime pas l'oeuvre, difficile de proposer des alternatives discographiques (surtout après fiston, Rojdé, Mravinski, Kondrachine...)
Peut-être essayer Järvi (DG), dans une optique chambriste et virtuose, plutôt littérale et abstraite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Mer 31 Oct 2018 - 9:05






Le caractère intime de cette oeuvre (création en 1972), incita Viktor Derevianko à écrire un arrangement pour ensemble instrumental (op. 141bis,1972).

Présentée dans le premier post de ce sujet, cette transcription mérite une écoute attentive.

Dans la version traditionnelle , Haitink / Londres est très attachant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25606
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   Sam 17 Nov 2018 - 1:32

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Dimitri Chostakovitch (1906-1975) :

Symphonie n°15 en la majeur, Op. 141

= Mariss Jansons, Orchestre philharmonique de Londres

(Emi, avril 1997)

Smile Pour le chant du cygne du cycle chostakovien, Jansons avait choisi le même orchestre qu'Haitink dans son intégrale Decca.
Interprétation remarquablement intelligente et subtile, voire introvertie, qui nous vaut des trésors de nuance dans les épisodes funèbres, ici exhalés à la limite du silence.
Toutefois, dans le bref allegretto le chef letton ne retrouve pas l'impeccable cohésion de Neeme Järvi (DG), et le premier mouvement flotte dans une acoustique
trop vaste qui dissipe l'énergie de ces mécanismes que son confrère estonien réglait au quart de tour.
En tout cas, la dernière partie témoigne d'un recueillement qui signe une lecture aussi soignée qu'émouvante.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chostakovitch : 15e symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chostakovitch : 15e symphonie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chostakovitch : 15e symphonie
» Chostakovitch : 8e symphonie
» Chostakovitch Symphonie n°6
» Ecoute comparée - Chostakovitch - Symphonie n°10
» Chostakovitch Symphonie n°1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: