Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Panorama de la symphonie française des origines à nos jours

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 17:13

Zeno a écrit:
alexandreg a écrit:
Tu peux aussi rajouter
Marcel Dupré (1886-1971) :
- Symphonie-Passion
- Symphonie en sol mineur
- Deuxième symphonie

Superbe Symphonie-Passion de Dupré, une de mes oeuvres préférées pour orgue.
J'ai un peu joué ça autrefois...
Je ne les connais pas du tout. Mais comme j'ai vu apparaître Widor, j'ai pensé à Dupré.
Chapeau si tu arrives à jouer du Dupré.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30316
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 17:13

t'as joué de l'orgue ? Shocked

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3265
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 18:23

Cololi a écrit:
t'as joué de l'orgue ? Shocked

C'était une adaptation pour soleil couchant. Pas facile à transposer, j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 19:56

Je mourrai en jouant de l'orgue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30316
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 20:28

Zeno a écrit:
Je mourrai en jouant de l'orgue !

Mais finalement t'es qq un de très bien Very Happy

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 20:49

Joachim a écrit:
Augusta Holmes 1847-1903 : 2 symphonies dramatiques : Les Argonautes, et Lutèce

Il s'agit vraisemblablement de poèmes symphoniques d'après cette page : http://www.musicologie.org/Biographies/h/holmes_augusta.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3265
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 21:25

WoO a écrit:
Joachim a écrit:
Augusta Holmes 1847-1903 : 2 symphonies dramatiques : Les Argonautes, et Lutèce

Il s'agit vraisemblablement de poèmes symphoniques d'après cette page : http://www.musicologie.org/Biographies/h/holmes_augusta.html

Oui j'avais cherché Holmes et je n'avais pas eu l'impression qu'elle avait composé des symphonies à proprement parler, mais peut-être faut-il bien connaitre ces pages en fait pour pouvoir répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 23:18

Il est peut-être temps de commenter un peu le corpus, non ?

Magnifique travail, WoO, superbement organisé et avec de riches annexes en plus. Very Happy

Je passe sur les étrangers, même si le plus célèbre, Carl Stamitz, est assez charmant. Ca ne ressemble pas vraiment au style français, à moins qu'il ait subitement adapté son style pour ses parisiennes, ce dont je me permets de douter grandement.


Citation :
François-Joseph Gossec (1734-1829)
Ses Symphonies sont vraiment originales et très belles. Ca reste sobre, comme tout ce qu'il a fait, mais assez mélodique et vraiment souple, au delà de l'habitude classique. J'aime beaucoup.


Citation :
Franz Beck (1734-1809) - Elève de Stamitz
Je ne suis pas sûr d'avoir écouté de ses symphonies, mais tout ce que j'ai écouté de lui est à la fois banal, aride et assez médiocre. Effectivement, grande figure bordelaise de l'époque, mais le niveau a grandement baissé depuis Levens...
Vraiment sans inspiration.


Citation :
François Devienne (1759-1803)
Vraiment des parentés de coloris avec Mozart. Quelque chose de presque mélancolique qui affleure très souvent. Vraiment à découvrir.
Grosse littérature pour basson.


Citation :
Ignaz Pleyel (1757-1831)
C'est un peu du travail à la chaîne, pas très original, mais d'une qualité assez constante. Ca s'écoute agréablement, sans émerveillement, mais sans indifférence non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 23:30

Je ne peux pas tout commenter évidemment, mais je continue la sélection avec quelques-unes du début du XVIIIe :

WoO a écrit:
Etienne Méhul (1763-1817)

6 symphonies dont 5 numérotées

Symphonie en ut majeur (1797) – Seules quelques parties subsistent
Symphonie n°1 en sol mineur (1808-1809)
Symphonie n°2 en ré majeur (1808-1809)
Symphonie n°3 en ut majeur (1809)
Symphonie n°4 en mi majeur (1810)
Symphonie n°5 – Seul le premier mouvement conservé à Vienne subsiste

Discographies : Symphonies 1 et 2 : Minkowski/Erato, Rotter/Naxos, Swierczewski/Nimbus ; Symphonies 3 et 4 : Swierczewski/Nimbus.

Sujet Général : Méhul + Gossec
On parle souvent de Beethoven français, et si ça ne ressemble pas à Beethoven (beaucoup moins que Joseph en Egypte en tout cas !), ça partage pas mal de son esprit : des figures rythmiques fortes, une volonté de donner une ampleur, un caractère, de renouveler le genre, d'aller vers l'expansion, de ne pas épargner les ruptures...
On touche au premier romantisme avec une grammaire classique.

Bien sûr, Méhul s'arrête avant l'Héroïque, on est quelque part entre les deux premières symphonies de Beethoven... mais le ton est vraiment français et spécifique. Incontournable et très beau.


Citation :
Louis-Ferdinand-Joseph Hérold (1791-1833)

Symphonie n°1 en ut majeur (1813 - Rome)
Symphonie n°2 en ré majeur (1814 - Naples)

Discographie : Intégrale Hauschild/Dynamics
Du Mozart attardé. Sans grand intérêt, surtout que l'intégrale Dynamic est un peu opaque et molle. Bien interprété, ce pourrait être très agréable, mais pour être franc, ça ressemble tellement à du Mozart qu'on peut aussi écouter les quinze dernières symphonies à la place...
On est loin des traits de génie qui structure Zampa ou qui éclairent ici et là le Pré aux Clercs.


Georges Onslow (1784-1853)

4 symphonies

Symphonie n°1 en la majeur op.41 (1830)
Symphonie n°2 en ré mineur op.42 (1831)
Symphonie n°3 en fa mineur op.32 (1833) – Arrangement du quintette op.32
Symphonie n°4 en sol majeur op.71 (1846)

Discographie : Les 4 symphonies CPO

Sujet Général[/quote]
C'est un ton assez original, bien romantique à présent, avec de grands développements pas toujours très nerveux, une orchestration pas forcément très différenciée non plus, mais ici également, les interprétations disponibles affaiblissent sans nul doute le propos, et l'intérêt pourrait en ressortir très agrandi si l'on disposait d'interprétations un tout petit peu habitées.


Citation :
Hector Berlioz (1803-1869)

4 symphonies

Symphonie fantastique « Episode de la vie d’un artiste » op.14 (1830)
Symphonie à programme « Harold en Italie » avec alto principal (1834)
Symphonie pour mezzo-soprano, ténor, basse, chœur et orchestre « Roméo et Juliette"(1839)
Grande symphonie funèbre et triomphale pour orchestre d’harmonie (1840)

Sujet Discographique : Symphonies + Lélio
Bien, je ne vais pas commenter ça, mais je signale quand même qu'on écoute trop peu R & J qui est une oeuvre à couper le souffle, une suite de tableaux de caractère très impressionnants. La substance musicale est loin de la Fantastique, mais en qualité d'évocation, c'est d'une force rare.


Citation :
Louise Farrenc (1804-1875)

3 symphonies

Symphonie en ut mineur op.32 (1842)
Symphonie en ré majeur op.35 (1845)
Symphonie en sol mineur op.36 (1847)

Discographie : 2 intégrales : Goritzki/CPO (2 vol.), S. Sanderling/Vérany
Lien : Biographie : http://www.musimem.com/farrenc.htm
J'ai toujours trouvé ça assez académique, mais certains disent que c'est génial.


Citation :
Charles Gounod (1818-1893)

2 symphonies numérotées

Symphonie n°1 en ré majeur (1855)
Symphonie n°2 en mi bémol majeur (1855)
Petite symphonie pour ensemble d’instruments à vents (1885)

Discographie : Symphonies 1&2 : Gallois/Naxos, Niquet/Timpani ; Petite symphonie : Barbirolli/EMI
C'est plutôt réussi dans son genre, mais cela tient plus du divertissement que de l'oeuvre ambitieuse.


On entre après dans une période où les compositeurs sont pourtant très intéressants, mais bien moins documentée que la période classique, pourtant plus uniforme. La plupart sont surtout renommés (et encore, c'est très relatif, parce que Lazzari, sans la récente sortie de la Tour de feu par Cantus Classics...) comme compositeurs d'opéra.
Et les disques bien rares, voire totalement inexistants.

Je fais donc un bond jusqu'à Magnard.

Citation :
Albéric Magnard (1865-1914)

4 symphonies

Symphonie n°1 en ré mineur op.4 (1889-1890)
Symphonie n°2 en mi majeur op.6 (1892-93)
Symphonie n°3 en si bémol mineur « Bucolique » op.11 (1895-1896)
Symphonie n°4 en do dièse mineur op.21 (1911-1913)

Discographie : Intégrale des symphonies J-Y. Ossonce/Hypérion, T.
Sanderling/BIS-Brilliant, Symphonie n°3 (Ansermet : 2 enregistrements)

Sujet Discographique : Symphonies
C'est très propre à Magnard, très charpenté, assez abstrait, avec de grands développements assez germaniques. Mais ce n'est pas sans charme du tout, on entend de la belle substance musicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 9 Juin 2010 - 23:48

Je poursuis. Je laisse bien sûr encore de côté ce qui est le plus célèbre, les Messiaen-Dutilleux, il y a des fils pour ça.

WoO a écrit:
XXème siècle

Vincent d’Indy (1851-1931)

2 symphonies numérotées

Symphonie en la « Italienne » (1870-72)
Jean Hunyade, symphonie chevaleresque en 3 parties op.5 (1874-75)
Symphonie sur un chant montagnard français « Cévenole » op.25 (1886)
Symphonie n°2 en si bémol op.57 (1902-03)
Symphonie n°3 « Sinfonia brevis De bello gallico » op.70 (1916-18)
La Symphonie en la est vraiment très belle. Chaque mouvement évoque une ville italienne, avec de beaux caractères. C'est vraiment très français dans le sens où ça n'a pas d'architecture globale très ferme, ni même de volonté de développement à l'intérieur des mouvements. Mais c'est assez beau.

Après, la célèbre Cévenole, c'est assez beau et un peu plus consistant sans doute, mais je crois que je suis beaucoup moins séduit.



Citation :
Guy Ropartz (1864-1955)

6 symphonies dont 5 numérotées

Symphonie n°1 (1895
Symphonie n°2 (
Symphonie n°3 (1905)
Symphonie n°4 (1911)
Symphonie n°5 (
Petite symphonie
J'aime énormément Ropartz, mais je trouve ses symphonies très pauvres, des mélodies posées sur un orchestre assez vertical. Rien de bien passionnant pour moi.


Citation :
Charles Tournemire (1870-1939)

8 symphonies

Symphonie n°1 « Romantique » op.18 (1900)
Symphonie n°2 « Ouessant » op.36 (1908-09)
Symphonie n°3 « Moscou » op.43 (1912-13)
Symphonie n°4 « Pages symphoniques » op.44 (1912-13)
Symphonie n°5 « De la montagne » op.47 (1913-14)
Symphonie n°6 « Bible » op.48 (1915-18)
Symphonie n°7 « Les danses de la vie » op.49 (1918-22)
Symphonie n°8 « Triomphe de la mort » op.51 (1920-24)
J'avais détaillé le contenu des symphonies dans le fil et sur CSS, mais je voudrais signaler en particulier l'épique Sixième, qui est incroyable, quelque part entre les Cantates de Ravel et le Roi Arthus.
Chaque symphonie est très caractérisée et différente. Je les aimes toutes beaucoup, mais il est vrai que les deux dernières sont un peu plus longues à suivre.


Citation :
Pierre-Octave Ferroud (1900-1936)

1 symphonie

Symphonie en la (1930)
Assez original, des climats par touches assez étonnants. Ca a de la personnalité, c'est à découvrir.


Citation :
Albert Roussel (1869-1937)

4 symphonies + 1 sinfonietta

Symphonie n°1 « Le poème de la forêt » (1904-1906)
Symphonie n°2 (1919-1921)
Symphonie n°3 en sol mineur op.42 (1929-1930)
Sinfonietta op.52 (1934)
Symphonie n°4 en la majeur op.53 (1934)
A l'instar de Magnard, ce sont des constructions très savantes, assez abstraites aussi. Mais avec des climats beaucoup plus évocateurs et des coloris beaucoup plus intenses. Pour moi, la Deuxième domine nettement, même si j'aime tout le corpus.

Je recommande la Deuxième par Denève et Martinon, sinon, pour l'intégrale, il y en a un certain nombre d'assez réussites (Dutoit, Plasson et dans une moindre mesure Janowski).


Citation :
Arthur Honegger (1892-1955)

5 symphonies

Symphonie n°1 (1930)
Symphonie n°2 pour orchestre à cordes et trompette ad libitum (1941)
Symphonie n°3 « liturgique » (1946)
Symphonie n°4 « Deliciae basiliensis » (1946)
Symphonie n°5 « Di Tre Re » (1950)
De très belles choses dans ce corpus aussi. Des originalités, des fulgurances, au milieu de choses peut-être un peu plus fondues. Elles pourraient cela dit remporter du succès en concert, et les 3 et 5 on quand même une très belle fortune discographique.

Citation :
Darius Milhaud (1892-1974)

6 symphonies de chambre (1917-1923 ) + 12 symphonies (1939-1961)

Symphonie de chambre n°1 « Le Printemps » op.43 (1917)
Symphonie de chambre n°2 « Pastorale » op.49 (1918)
Symphonie de chambre n°3 « Sérénade » op.71 (1921)
Symphonie de chambre n°4 « Dixtour » op.74 (1921)
Symphonie de chambre n°5 « Dixtour d’instruments à vent » op.75 (1922)
Symphonie de chambre n°6 op.79 (1923)

Symphonie n°1 op.210 (1939)
Symphonie n°2 op.247 (1944)
Symphonie n°3 « Te Deum » pour chœur et orchestre op.271 (1946)
Symphonie n°4 « Composée à l’occasion du centennaire de la révolution de 1848 » op.281 (1947)
Symphonie n°5 op.322 (1953)
Symphonie n°6 op.343 (1955)
Symphonie n°7 op.344 (1955)
Symphonie n°8 « Rhodanienne » op.362 (1957)
Symphonie n°9 op.380 (1959)
Symphonie n°10 op.382 (1960)
Symphonie n°11 « Romantique » op.384 (1960)
Symphonie n°12 « Rurale » op.390 (1961)

Discographie : Intégrale des symphonies (CPO).
Là, on est plus dans la production de masse. On est loin de ce qu'on dit de médiocrité insigne, mais ça sent parfois, oui, la musique composée avec aisance.

Citation :
Henry Barraud (1900-1997)

3 symphonies + 1 symphonie concertante

Symphonie de Numance (1952)
Symphonie pour orchestre à cordes (1955-56)
Symphonie n°3 (1956-57)
Symphonie concertante pour trompette et orchestre (1965-66)
Pas sûr qu'il y ait autre chose que la Troisième Symphonie au disque. C'est assez sombre de ton, pas spécialement tourmenté dans les textures, mais il y a quelque chose d'oppressé dans l'expression. Je n'adore pas parce que ce n'est pas trop ce que j'aime dans la façon française, mais c'est incontestablement bien écrit.


Citation :
Paul Le Flem (1881-1984)

5 symphonies dont 4 numérotées

Symphonie pastorale (1897)
1e Symphonie (1906/1908)
2e Symphonie (1957/1958)
3e Symphonie (1967)
4e Symphonie (1971-1974)

Discographie :

Un site avec le catalogue de ses œuvres : http://pagesperso-orange.fr/michel.lemeu/le_flem/plf_menu.htm
On retrouve dans la Première Symphonie (c'est cette période tonal debussysante qui est la mieux documentée par le disque, alors qu'il a même écrit en sériel) la caractéristique de mettre un mouvement folklorique conclusif. C'est assez jouissif, de la musique plutôt légère, assez marquée par les danses bretonnes, mais assez inspirée et très cohérente. J'aime beaucoup.




Marius Constant (1925-2004)

Pas de symphonie « classique » à proprement parler

Nana-Symphonie (1976-1980)
Symphonie pour instruments à vent (1978)
Pelléas et Mélisande - Symphonie (1983)
Symphonie concertante pour 6 pianos et orchestre (1995 ?)[/quote]
Le Pelléas est extraordinaire, si c'est l'arrangement sous forme de suite, qui comprend aussi des portions de moments de bravoure comme la fin de l'acte IV, et avec des fondus parfaits. On est très loin de la suite d'interludes laborieusement collés enregistrée par Abbado.




Bien, je m'arrête là pour ce soir. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3265
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Jeu 10 Juin 2010 - 0:27

J'adore (vraiment) Farrenc c'est juste ce qui me faut comme musique instrumentale, mais si j'écoute avec énormément de plaisir la 3 et surtout la 2 (découverte à l'aveugle et qui m'avait fait un effet très particulier) je reconnais qu'il faut aimer une certaine mesure bon teint, un sage classicisme, qui ne m'a jamais semblé faire bon ménage avec ce qu'on appelle en général le génie. Cela dit j'ai rarement entendu ce qualificatif appliqué à la dame. C'est une licence poétique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 31
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Jeu 10 Juin 2010 - 0:54

DavidLeMarrec a écrit:

WoO a écrit:
XXème siècle

Vincent d’Indy (1851-1931)

La Symphonie en la est vraiment très belle. Chaque mouvement évoque une ville italienne, avec de beaux caractères. C'est vraiment très français dans le sens où ça n'a pas d'architecture globale très ferme, ni même de volonté de développement à l'intérieur des mouvements. Mais c'est assez beau.

Tiens, toi aussi, tu aimes bien celle-ci ?
Je pensais bien être le seul et croyais être atteint ici par ma trop grande complaisance envers D'Indy... surtout que lui-même a renié cette œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Jeu 10 Juin 2010 - 14:26

D'Indy il faut que je réécoute mais à chaque fois je suis déçu (dernière écoute en date : la 3ème symphonie) Neutral

J'ai intégré Marcel Dupré et tous les compositeurs de Joachim (+ Dandelot)

Pour le XVIIIème Ragué, Bléval et Guénin ne me semblent pas vraiment fondamentaux mais bon...
Par contre impossible de trouver la moindre information sur les 5 symphonies d'André Casanova, ne serait-ce que les dates...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Jeu 10 Juin 2010 - 14:26

WoO a écrit:
Joachim a écrit:
Augusta Holmes 1847-1903 : 2 symphonies dramatiques : Les Argonautes, et Lutèce

Il s'agit vraisemblablement de poèmes symphoniques d'après cette page : http://www.musicologie.org/Biographies/h/holmes_augusta.html
Mais je ne comprends pas trop, il ne s'agit que des symphonies à proprement parler (en quatre mouvements etc) ? Ou bien simplement ce qui porte le nom de "symphonie" ?
Parce que, dans le lot, tu as déjà mis beaucoup de choses qui s'apparentent beaucoup plus au poème symphonique (voire à l'opéra si on met Roméo et Juliette).

Les limites sont tellement floues, difficile de dire ce qui est une symphonie et ce qui n'en est pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Jeu 10 Juin 2010 - 14:33

Wolferl a écrit:
Les limites sont tellement floues, difficile de dire ce qui est une symphonie et ce qui n'en est pas...

Sauf qu'un "drame symphonique" avec un titre s'apparente quand même à une oeuvre de type poème symphonique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Jeu 10 Juin 2010 - 14:36

Mais pourquoi ne veux-tu pas des poèmes symphoniques ? Il y aurait beaucoup de choses à retirer de la liste, à ce moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Jeu 10 Juin 2010 - 15:09

Wolferl a écrit:
Mais pourquoi ne veux-tu pas des poèmes symphoniques ?

Ce n'est pas que je n'en veux pas... Mais si je dois tous les prendre en compte je ne m'en sors plus ! Shit

C'était aussi voir la perpétuation d'une forme particulière au fil du temps et au gré des styles qui m'intéressait. J'ai longuement hésité avant d'inclure les symphonies concertantes (pour moi ça n'en est pas) ou les symphonies pour orgue (idem). Berlioz est un cas vraiment particulier et j'ai repris les "4 symphonies" (ce qu'on lit partout) par pure commodité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Jeu 10 Juin 2010 - 15:29

D'accord. Smile

Alors peut être qu'on peut rajouter la Symphonie en ut dièse mineur d'Ernest Bloch (voire la Symphonie "Israël" avec chanteurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:11

bon dimanche chers amis, j'ai écouté hier des symphonies, du casella, je connais un peu mieux mahler et richard strauss;
je vous demande si des compositeurs français ont composé des symphonies de style mahler ou r.strauss ou simplement avec plein de cuivres comme Berlioz.
j'aurais également pu le formuler ainsi :"Mahler et Richard Strauss ont-ils eu des disciples en France ?"
merci pour vos conseils !


Dernière édition par hommepiano le Dim 26 Jan 2014 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:13

Enflées comme ça, je ne vois pas, mais il y a une source wagnérienne commune pour celles de Franck et de Chausson. Essaie peut-être Roussel et Magnard, il y a un côté monumental... mais quand même très différent de ceux que tu cites, moins immédiat aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:16

Une symphonie française dans le style de Richard Strauss ? Tu peux essayer la symphonie de Silvio Lazzari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:17

DavidLeMarrec a écrit:
Enflées comme ça, je ne vois pas, mais il y a une source wagnérienne commune pour celles de Franck et de Chausson. Essaie peut-être Roussel et Magnard, il y a un côté monumental... mais quand même très différent de ceux que tu cites, moins immédiat aussi.
merci David pour être plus précis des symphonistes français qui ont composé des oeuvres du style la 2ème de Casella découverte récemment ou celle qui m'a ébahie, du compositeur danois dont je ne me rappelle plus le nom commençant par un L.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:18

Ah oui, effectivement ! D'ailleurs, il a fait ses études en Autriche, sensiblement à la même époque que Strauss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:21

WoO a écrit:
Une symphonie française dans le style de Richard Strauss ? Tu peux essayer la symphonie de Silvio Lazzari.
ok merci WoO ! et Honegger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:21

hommepiano a écrit:
merci David pour être plus précis des symphonistes français qui ont composé des oeuvres du style la 2ème de Casella
C'est très différent de Mahler et Strauss, ça.

Alors je verrais plus la Symphonie en ut de Dukas et la Symphonie en fa de Gaubert. Roussel et Magnard correspondent bien à ce style.

Citation :
découverte récemment ou celle qui m'a ébahie, du compositeur danois dont je ne me rappelle plus le nom commençant par un L.....
La Première de Langgaard, non ? Je ne vois pas ça en France (très brucknéro-mahlérien), en revanche pour ses symphonies 4 à 9, Roussel fait un excellent parallèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:22

hommepiano a écrit:
WoO a écrit:
Une symphonie française dans le style de Richard Strauss ? Tu peux essayer la symphonie de Silvio Lazzari.
ok merci WoO ! et Honegger ?
C'est très différent et assez à part, mais oui, tu as des cuivres là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:23

L comme Langgaard Wink

Pouvant faire penser à R. Strauss mais en Russie cette fois-ci (en ex-URSS pour être plus précis) la symphonie de Kochurov (Kotchourov) vaut le détour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:27

Merci david et Woo, intéressant tout ça, sinon Berlioz plus ancien, vous le trouvez plus proche encore de Beethoven que de Strauss-Mahler ? ou alors je dis un peu n'importe quoi ? Embarassed car qui apprécie les cuivres est servi avec Berlioz, ou tout simplement l'apport des cuivres matérialise simplement l'évolution de la composition orchestrale.


Dernière édition par hommepiano le Dim 26 Jan 2014 - 17:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:30

Berlioz ne ressemble pas vraiment à autre chose.    À la rigueur à Gouvy (mais plutôt la Messe des morts et les cantates, pas du tout la musique de chambre et les symphonies).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:33

DavidLeMarrec a écrit:
Berlioz ne ressemble pas vraiment à autre chose.     À la rigueur à Gouvy (mais plutôt la Messe des morts et les cantates, pas du tout la musique de chambre et les symphonies).
j'ai l'impression que les "impressionnistes" debussy koechlin and co aiment moins utilisent moins les cuivres...(quand j'écoute la Mer ou le Livre de la Jungle) certes la Valse de Ravel ou le Boléro en usent....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82532
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:35

Pour Koechlin, je ne suis pas tout à fait de cet avis... Il les utilise beaucoup à la fois en masse et en solistes.
Il a même écrit des oeuvres exclusivement pour cuivres, des oeuvres pour cor soliste, etc...


Dernière édition par Xavier le Dim 26 Jan 2014 - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 17:47

hommepiano a écrit:

je vous demande si des compositeurs français ont composé des symphonies de style mahler ou r.strauss ou simplement avec plein de cuivres comme Berlioz.

La France n'a pas cultivé la même culture symphonique qu'outre-Rhin. Si influence il y a, c'est plutôt celle de Wagner.

Pour le caractère programmatique, l'ampleur de la forme, la variété de l'orchestration, on peut essayer les symphonies de Charles Tournemire.

Sinon, dans le genre bariolé et luxuriant : La Tragédie de Salomé de Florent Schmitt, mais ce n'est pas une symphonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 18:39

Xavier a écrit:
Pour Koechlin, je ne suis pas tout à fait de cet avis... Ils les utilisent beaucoup à la fois en masse et en solistes.
Il a même écrit des oeuvres exclusivement pour cuivres, des oeuvres pour cor soliste, etc...
ah oui c'est vrai xavier ! svp Xavier à quel compositeur français ou étranger peut-on comparer Honegger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82532
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 19:04

Eh bien on peut penser à Landowski, tu peux écouter ses symphonies, ça descend en ligne directe d'Honegger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Dim 26 Jan 2014 - 21:25

Sinon il y a quand même les oeuvres orchestrales de d'Indy, qui se situent (au moins les premières) à peu près entre Wagner et R. Strauss (mais dans une optique française).

Franck, Chausson, Dukas, Roussel, oui! On a là la fine fleur des symphonistes français, que ce soit pour la symphonie pure ou les poèmes symphoniques.

Je rajouterais bien sûr Saint-Saëns, pour ses poèmes symphoniques et sa troisième symphonie. Eventuellement Chabrier dont l'orchestration se rapproche assez de celle de Berlioz. Je ne connais pas encore Magnard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mar 28 Jan 2014 - 23:18

Mélomaniac a écrit:
Pour le caractère programmatique, l'ampleur de la forme, la variété de l'orchestration, on peut essayer les symphonies de Charles Tournemire.
... mais pour la prédominance des cuivres, ce n'est pas vraiment ça.

Et puis toute les symphonies ne sont pas du même tonnel (j'adore la Sixième, qui est justement la plus épique...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mar 28 Jan 2014 - 23:21

benvenuto a écrit:
Sinon il y a quand même les oeuvres orchestrales de d'Indy, qui se situent (au moins les premières) à peu près entre Wagner et R. Strauss (mais dans une optique française).
Sans le même éclat, tout de même. Et puis tu trouves vraiment que la Symphonie Italienne soit si wagnéro-straussienne ? Mendelssohn, je veux bien, mais pas très au delà...

Tu vises quelles œuvres exactement ?


Citation :
Je rajouterais bien sûr Saint-Saëns,
Là aussi, malgré de sublimes trouvailles, et certaines réussites remarquables, le lien avec Wagner me paraît fort ténor – pas dans l'influence intime, mais dans la parenté sonore pour l'auditeur. On est quand même dans le bain de cordes un peu opaque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 29 Jan 2014 - 0:15

Pour d'Indy, je pensais plus à des oeuvres comme Wallenstein, ou la Cévenole, qui à défaut d'être réellement wagnériennes, présentent quand même des caractéristiques proches de ce que hommepiano semble rechercher (orchestration cuivrée, sens du grandiose et de l'emphase, structure fortement charpentée)...

En ce qui concerne Saint-Saëns, si le rapprochement avec Wagner n'est pas évident, celui avec Liszt me semble plus pertinent, et correspondre tout aussi bien à ce que recherche hommepiano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85753
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 29 Jan 2014 - 0:26

benvenuto a écrit:
Pour d'Indy, je pensais plus à des oeuvres comme Wallenstein, ou la Cévenole, qui à défaut d'être réellement wagnériennes, présentent quand même des caractéristiques proches de ce que hommepiano semble rechercher (orchestration cuivrée, sens du grandiose et de l'emphase, structure fortement charpentée)...
Disons que je partais de la contrainte implicite « bonne musique ». La Cévenole, passe encore, mais Wallenstein, dans le genre dispensable... il ne se passe quand même à peu près rien là-dedans. Et pourtant, le sujet étant tentant, je l'ai souvent réessayé...

Citation :
et correspondre tout aussi bien à ce que recherche hommepiano.
Pas convaincu. Mais il peut essayer et nous dire s'il te maudit ou non. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25722
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 29 Jan 2014 - 0:44

DavidLeMarrec a écrit:

le lien avec Wagner me paraît fort ténor – pas dans l'influence intime, mais dans la parenté sonore pour l'auditeur.

 
 
Voilà ce qu'on appelle un lapsus par assonance...  hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 29 Jan 2014 - 2:03

DavidLeMarrec a écrit:
benvenuto a écrit:
Pour d'Indy, je pensais plus à des oeuvres comme Wallenstein, ou la Cévenole, qui à défaut d'être réellement wagnériennes, présentent quand même des caractéristiques proches de ce que hommepiano semble rechercher (orchestration cuivrée, sens du grandiose et de l'emphase, structure fortement charpentée)...
Disons que je partais de la contrainte implicite « bonne musique ». La Cévenole, passe encore, mais Wallenstein, dans le genre dispensable... il ne se passe quand même à peu près rien là-dedans. Et pourtant, le sujet étant tentant, je l'ai souvent réessayé...

Citation :
et correspondre tout aussi bien à ce que recherche hommepiano.
Pas convaincu. Mais il peut essayer et nous dire s'il te maudit ou non. Basketball

Je vais peut-être beaucoup te surprendre (bien que j'aie déjà donné d'assez nombreuses et substantielles preuves de mon mauvais goût), mais je suis loin de détester Wallenstein...je ne dirais pas du tout qu'il ne s'y passe rien, par exemple! C'est surtout que le langage est encore complètement hybride et immature (le simili-Mendelssohn le plus sage y côtoyant le pseudo-wagnérisme le plus agressif), mais il y a dans ces pages une verve juvénile et une fougueuse sincérité que je ne suis pas sûr de retrouver dans beaucoup de ses productions ultérieures...

Pour Saint-Saëns, même si ça ne rentre pas exactement dans le cadre restreint des attentes prioritaires de hommepiano, il n'en reste pas moins que la Symphonie avec orgue est un vrai grand chef-d'oeuvre, et qu'il ne perdrait certes pas son temps, quoi qu'il en soit, en mangeant un peu de ce pain-là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 29 Jan 2014 - 17:32


La symphonie n° 3 "avec orgue" de Saint- Saëns en impose, c'est certain! Je crois qu'elle doit être, à l'échelon international, la symphonie française du XIXème siècle la plus connue...P-ê avec la "Fantastique" de Berlioz....

Pour le XXème, j"avoue assez priser les symphonies de Roussel et la "Turangalila" de Messiaen que je trouve pleine de vie et dont j'apprécie jusqu'aux tournures les plus "cinéma".

J'avais entendu une fois, la symphonie d'Alfred Désenclos et je l'avais trouvée pas mal du tout.

Honegger me reste assez inconnu bien qu'il soit , selon moi, le plus "architecte" du groupe des cinq...Il y a chez lui des traces de germanité musicale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 29 Jan 2014 - 18:47

benvenuto a écrit:
Pour d'Indy, je pensais plus à des oeuvres comme Wallenstein, ou la Cévenole, qui à défaut d'être réellement wagnériennes, présentent quand même des caractéristiques proches de ce que hommepiano semble rechercher (orchestration cuivrée, sens du grandiose et de l'emphase, structure fortement charpentée)...

En ce qui concerne Saint-Saëns, si le rapprochement avec Wagner n'est pas évident, celui avec Liszt me semble plus pertinent, et correspondre tout aussi bien à ce que recherche hommepiano.
merci beaucoup benvenuto et salut xavier david et tous les autres...on peut me tutoyer bien sûr.

je vois que j'ai du boulot, si je me suis inscrit c'est pour connaitre le plus d'oeuvres de compositeurs et d'époques possibles en un temps record,je vais écouter ces symphonies d'indy et de tournemire.....car auparavant j'ai écouté beaucoup de toccatas pour orgue : de vierne ,de widor, de dubois, gigout, boellmann, jongen , pierné, dupré, lanquetuit, duruflé...j'ai écouté ces 10 toccatas pour orgues...

et maintenant je vais écouter des symphonies de vincent d'indy, je connais celles de roussel que j'aime vraiment (j'aime ce qui est bizarre),

mais je partage totalement l'avis, l'opinion de Xavier qui disait :"on ne sait pas où il veut aller" dans ses symphonies (au sujet de Roussel),

et c'est pourquoi je trouve une oeuvre comme le Festin de l'Araignée de Roussel nettement plus claire et descriptive, elle a un message, au sujet du festin de l'araignée on s'imagine vraiment bien l'araignée se déplacer rapidement et entourer sa proie lorsque la musique devient plus rapide plus vigoureuse, grâce aux pizzicati...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82532
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 29 Jan 2014 - 18:55

hommepiano a écrit:

mais je partage totalement l'avis, l'opinion de Xavier qui disait :"on ne sait pas où il veut aller" dans ses symphonies (au sujet de Roussel),

Je fais quand même une énorme exception pour la 1ère, que j'aime beaucoup et qui est d'un style assez différent.


Dernière édition par Xavier le Mer 29 Jan 2014 - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 29 Jan 2014 - 19:51

écoute Ferroud phone
je n'y mets pas les formes, pas le temps, si tu aimes l'architecture sonore à la française.
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 19 Fév 2014 - 1:10

bonsoir je vous conseille d'écouter : watch?v=VSU1RlUD9eE :
Alexandre Tansman: Sinfonia n.4 (1939)
vous allez être agréablement surpris. Smile
_______

merci sud273 en effet je l'ai écouté la symphonie de Ferroud......pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 19 Fév 2014 - 10:50

Je ne connais que les compositions pour piano de Tansman. Je vais aller découvrir ça !
Merci pour l'info  mains 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 12 Mar 2014 - 11:10

Petite mise à jour :

Rajout de Victorin de Joncières : Symphonie romantique (1873)
Rajout de Raphaël Fumet (1898-1979) : Symphonie de l'âme (1960) - 1 CD (Hybridmusic)

Correction de Théodore Dubois : 3 symphonies (et non pas une). La symphonie française (1908) et la symphonie n°2 (1913) sortiront au disque, interprétées respectivement par F.-X. Roth pour la première et Hervé Niquet pour la seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 12 Mar 2014 - 11:12

WoO a écrit:
Petite mise à jour :

Rajout de Victorin de Joncières : Symphonie romantique (1873)
Rajout de Raphaël Fumet (1898-1979) : Symphonie de l'âme (1960) - 1 CD (Hybridmusic)

Correction de Théodore Dubois : 3 symphonies (et non pas une). La symphonie française (1908) et la symphonie n°2 (1913) sortiront au disque, interprétées respectivement par F.-X. Roth pour la première et Hervé Niquet pour la seconde.


Bonne nouvelle Very Happy . Roth est un excellent musicien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   Mer 12 Mar 2014 - 20:23

WoO a écrit:
Petite mise à jour :

Rajout de Victorin de Joncières : Symphonie romantique (1873)
Rajout de Raphaël Fumet (1898-1979) : Symphonie de l'âme (1960) - 1 CD (Hybridmusic)

Correction de Théodore Dubois : 3 symphonies (et non pas une). La symphonie française (1908) et la symphonie n°2 (1913) sortiront au disque, interprétées respectivement par F.-X. Roth pour la première et Hervé Niquet pour la seconde.

bonjour woo je suis entrain d'écouter cette symphonie de l'âme de Fumet...eh ben c'est vraiment bien je trouve.agréable surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panorama de la symphonie française des origines à nos jours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panorama de la symphonie française des origines à nos jours
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Panorama de la symphonie française des origines à nos jours
» Pop française (Playlist)
» Thalassa : la Polynésie française.
» Ouverture à la française
» Une danseuse française à l’école du Bolchoï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: