Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Fernando Corena

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Fernando Corena   Fernando Corena EmptySam 26 Juin 2010 - 20:06

Cette basse est née à Genève le 22 décembre 1916. Il a fait une carrière entre la fin des années 1940 et le début des années 1980. Il a fait une longue carrière notamment au Met entre 1954 et 1978 et au Wiener Staatsoper en particulier entre 1963 et 1981. Il est considéré comme l'une des plus grandes basses spécialistes des rôles bouffes. Il se destinait au départ suite à des études de théologie à la prêtrise. Il a commencé à étudié la musique entre 1937 et 1938 à Genève. Le chef Vittorio Gui l'a remarqué et il l'a encouragé à poursuivre ses études de chant à Milan avec Enrico Romani.
Ses débuts officiels sur scène datent de 1947 dans le rôle de Varlaam dans Boris Godunov à Trieste. Il a chanté des rôles comme Sparafucile, Escamillo et Scarpia au début de sa carrière. En février 1954, il a fait ses débuts au Met en Leporello face à Cesare Siepi dans le rôle titre. Parmi les rôles bouffes ou de caractère qu'il a interprété au Met, il y a les deux Bartolo (Nozze di Figaro et Il Barbiere di Sivliglia), Benoit dans La Bohème, Don Alfonso dans Così fan tutte, Dulcamara dans L'elisir d'amore, Falstaff, Mathieu dans Andrea Chénier, Melitone dans La Forza del destino, Mustafa dans L'Italiana in Algeri, le sacristain dans Tosca, Sulpice dans La Fille du régiment, Don Pasquale ou encore Varlaam dans Boris Godunov. Il a fait sa dernière performance en Don Pasquale le 30 décembre 1978 au Met. Parmi les rôles plus sérieux qu'il a interprété au Met, il y a Lescaut dans Manon de Massenet et Gianni Schicchi.
Parmi les autres rôles qu'il a interprété et/ou parfois (seulement)enregistré, il y a Geronte di Ravoir dans Manon Lescaut de Puccini, Osmin, Rodolfo dans La Sonnambula (1er enregistrement de studio de Sutherland de 1962), le Roi d'Egypte dans Aida, le Bonze dans Madama Butterfly, Gessler dans Guillaume Tell en italien ou encore Alvise.
Il est mort le 26 novembre 1984 à Lugano.

Je connais assez peu cette basse, j'aurais donc besoin de vos éclaircissements. Je sais qu'il a marqué certains rôles évidemment comme Don Pasquale, Dulcamara, Leporello, les deux Bartolo, Melitone. Quels enregistrements me recommandez vous?
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMer 30 Juin 2010 - 21:13

Je pensais qu'il y aurait eu quelques interventions par rapport à ce chanteur mais ce n'est pas très grave.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMer 30 Juin 2010 - 21:13

Je l'aime trop pour le dire en quelques mots, j'attendais d'avoir un peu plus de temps devant moi pour donner quelques pistes. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMer 30 Juin 2010 - 21:19

DavidLeMarrec a écrit:
Je l'aime trop pour le dire en quelques mots, j'attendais d'avoir un peu plus de temps devant moi pour donner quelques pistes. Wink

C'est bien si tu l'aimes beaucoup. J'attendrai donc que tu réfléchisses pour donner des pistes. Pour le moment, je le connais uniquement en Benoit et Alcindoro dans la version Beecham de La Bohème. Il faudrait que je réécoute les passages dans lesquels il apparaît. J'ai bien aimé son Sagristano dans Tosca. Néanmoins, ce ne sont pas des premiers rôles. C'est pour cela que j'ai eu envie d'entendre son Mustafà dans L'Italiana in Algeri dans la version de Varviso. Il y a beaucoup de coupures dans cette version. Pour le moment, je n'ai écouté que le 1er acte et il ne m'a pas marqué plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 14:24

DavidLeMarrec a écrit:
Je l'aime trop pour le dire en quelques mots, j'attendais d'avoir un peu plus de temps devant moi pour donner quelques pistes. Wink

Cela m'intéresserait que tu donnes quelques pistes quand tu auras le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 14:36

Fernando Corena fut la basse bouffe par antonomase. Ce n'était pas un chanteur magnifique mais un artiste doté d'une belle spontanéité.
Certes Corena incarnant le Roi dans Aida, ça ne va nen....et même dans Leporello il y a des hics avec son air (Madamina)
Mais Corena dans le barbier (Bartolo), dans Tosca, dans la Forza (Melitone), etc... c'est un régal!
Une vraie bouffée d'air pur!
Il y avait aussi Renato Capecchi qui chantait aussi bien les rôles de basses bouffes que des emplois plus "sérieux". De plus la voix était bien plus belle que celle de Corena.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 14:52

Eh bien, Corena est l'une des voix italiennes qui me rejouissent le plus. C'est une voix richement timbrée, comme il se doit, mais avec une patine et une certaine douceur, qui le rendent extrêmement attachants, et avec un timbre très typé. On a la chance de l'avoir beaucoup chez Decca, jusqu'au Roi d'Aida !

Pour bien profiter de son verbe acéré et de son talent de comédien verbal, avec beaucoup d'effets et très peu de caricature, une petite sélection :
=> Sacristain non plus seulement râleur, mais à l'esprit ravageur, une sorte de réactionnaire un peu caustique au verbe virtuose. Tosca par Mollinari-Pradelli, Decca 1959.
=> Bartolo au relief extraordinaire, qui domine un plateau de grandes voix (Simionato, Bastianini, Siepi !). Barbiere par Erede, Decca 1956.
=> Des récitatifs irrésistibles en Leporello, dans son duo hilarant avec Siepi. Don Giovanni par Krips, Decca 1955. C'est le seul passage réellement passionnant de cette intégrale, mais plus réussi que chez Mitropoulos, je trouve.
=> Un grand solo pour lui laisser éclater ses talents, la cantate Il Maestro di cappella de Cimarosa. Par Quadri, chez Decca en 1964, ça se trouve couplé avec le Don Pasquale pas génial de Kertész.

Ca me paraît au sommet de son legs, mais après ça, je l'aime partout. J'aime la voix, j'aime l'expression ; mais ici il me semble particulièrement mis en valeur.

Une voix profondément sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 14:55

DavidLeMarrec a écrit:
Eh bien, Corena est l'une des voix italiennes qui me rejouissent le plus. C'est une voix richement timbrée, comme il se doit, mais avec une patine et une certaine douceur, qui le rendent extrêmement attachants, et avec un timbre très typé. On a la chance de l'avoir beaucoup chez Decca, jusqu'au Roi d'Aida !

Pour bien profiter de son verbe acéré et de son talent de comédien verbal, avec beaucoup d'effets et très peu de caricature, une petite sélection :
=> Sacristain non plus seulement râleur, mais à l'esprit ravageur, une sorte de réactionnaire un peu caustique au verbe virtuose. Tosca par Mollinari-Pradelli, Decca 1959.
=> Bartolo au relief extraordinaire, qui domine un plateau de grandes voix (Simionato, Bastianini, Siepi !). Barbiere par Erede, Decca 1956.
=> Des récitatifs irrésistibles en Leporello, dans son duo hilarant avec Siepi. Don Giovanni par Krips, Decca 1955. C'est le seul passage réellement passionnant de cette intégrale, mais plus réussi que chez Mitropoulos, je trouve.
=> Un grand solo pour lui laisser éclater ses talents, la cantate Il Maestro di Cappella de Cimarosa. Par Quadri, chez Decca en 1964, ça se trouve couplé avec le Don Pasquale pas génial de Kertész.

Ca me paraît au sommet de son legs, mais après ça, je l'aime partout. J'aime la voix, j'aime l'expression ; mais ici il me semble particulièrement mis en valeur.

Son Roi manque de noblesse....
Sinon 100% d'accord avec toi mains
Son Melitone est très chouette, bourru et pansu à souhait.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 14:56

Radames a écrit:
Il y avait aussi Renato Capecchi qui chantait aussi bien les rôles de basses bouffes que des emplois plus "sérieux". De plus la voix était bien plus belle que celle de Corena.
Je ne trouve pas du tout la voix de Capecchi, que j'aime beaucoup aussi, plus belle. Elle pouvait supporter des rôles plus vaillants, de vrais rôles de baryton - pas baryton-Verdi, mais de vrais barytons italiens romantiques quand même. Mais elle est plus métallique, plus nasale, sans cette belle patine de Corena.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 15:00

Radames a écrit:
Son Roi manque de noblesse....
Ah oui, clairement, c'est un vrai contre-emploi dans ce contexte : un roi affable, un roi de la table ! Mais dans un rôle qui n'a aucune épaisseur psychologique, je trouve ce décalage très agréable.

Citation :
Son Melitone est très chouette, bourru et pansu à souhait.
Oui, il y a peut-être plus de concurrence ici, mais il réussit de très beaux compromis entre effets spectaculaires et beau chant, avec une grande présence de surcroît.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 15:08

DavidLeMarrec a écrit:
Radames a écrit:
Il y avait aussi Renato Capecchi qui chantait aussi bien les rôles de basses bouffes que des emplois plus "sérieux". De plus la voix était bien plus belle que celle de Corena.
Je ne trouve pas du tout la voix de Capecchi, que j'aime beaucoup aussi, plus belle. Elle pouvait supporter des rôles plus vaillants, de vrais rôles de baryton - pas baryton-Verdi, mais de vrais barytons italiens romantiques quand même. Mais elle est plus métallique, plus nasale, sans cette belle patine de Corena.

Il chanta Iago et son Sylvio dans Pagliacci est très beau (le plus beau pour moi)
Quand on entend sa phrase "Quei spasmi ardenti quei caldi baci che tanta febbre...." on comprend que Nedda veuille se faire la malle quitter Canio et se réfugier dans les bras d'un amant aussi hot.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23247
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 15:10

Dans Le Nozze di Figaro, il n'a chanté que Bartolo. Figaro n'est pas un emploi de basse bouffe mais il aurait tout à fait pu le chanter puisqu'il chantait Leporello.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20189
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 15:18

Ah... Son Sacristain chez Karajan me fait toujours trouver les autres ternes... Laughing

J'aime beaucoup le récital DECCA :
Gioachino Rossini:
La Cenerentola: "Miei rampolli femminini" & "Sia qualunque delle figlie"
L'italiana in Algeri – "Ho un gran peso sulla testa

Domenico Cimarosa:
Il matrimonio segreto: Udite, tutti, udite

Jules Massenet:
Grisélidis: Jusqu' ici sans dangers

Ambroise Thomas:
Le caïd: Enfant chéri…Le tambour-major tout galonné

Camille Saint-Saëns: Le pas d'armes du Roi Jean

Charles Gounod:
Philémon et Baucis: Au bruit des lourds marteaux

Jacques Offenbach:
La Grande-Duchesse de Gérolstein: A cheval sur la discipline


_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena EmptyMar 24 Aoû 2010 - 15:51

aurele a écrit:
Dans Le Nozze di Figaro, il n'a chanté que Bartolo. Figaro n'est pas un emploi de basse bouffe mais il aurait tout à fait pu le chanter puisqu'il chantait Leporello.
Oui, il aurait pu et il l'a peut-être fait d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Fernando Corena Empty
MessageSujet: Re: Fernando Corena   Fernando Corena Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fernando Corena
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fernando Corena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: