Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Stravinsky - Petrouchka

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 18955
Date d'inscription : 22/01/2010

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptySam 26 Juin 2010 - 23:41

Ce qui m'emeut dans cette oeuvre c'est l'alliage entre le genie orchestral(couleurs, timbres, dynamique:c'est absolument parfait et maitrisé de bout en bout) et le caractère ludique et enfantin de l'esthetique(mélodies, ambiances, themes...un vrai spectacle de marionnettes dwarf ).

Ce mélange de naïveté(esthetique...Igor sait ce qu'il fait c'est evident Mr. Green ) et de maitrise technique(quel metier!) me touche profondement.
Sans parler de la puissance d'inspiration et du lyrisme constant.

Pour moi une oeuvre géniale,vraiment. king

Et vous, comment percevez vous ce Petrouchka?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptySam 26 Juin 2010 - 23:49

Déjà une chose : on est TRES TRES haut en termes d'inspiration. Petrouchka fait partie des compositions dont on peut dire de manière quasiment objective que ce sont des chefs-d'oeuvre.
Ensuite, et c'est très personnel, j'y suis un peu moins sensible qu'à L'Oiseau de Feu, qui fait de moi un enfant qui s'émerveille, alors que Petrouchka sent trop la frite à mon goût.
Je ne retire pas une virgule à ce que tu écris, il y a matière à s'émerveiller à la moindre entournure cela dit.
Et la fin, c'est quelque chose.

A côté du Sacre, cependant, ce n'est qu'un très sympathique ballet.

Mais le Sacre, que veux-tu, c'est une maladie chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2008

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyDim 27 Juin 2010 - 14:04

Oui ! Et on ressent un sentiment de liberté totale. C'est jouissif à chaque écoute. Toutes ces sonorités qui s'entrechoquent avec science et rythmes, c'est splendide.

A la réécoute de la version piano, j'entendais un peu de Debussy et de Ravel. Ceci n'est n'est pas une provocation. Oserais-je dire que ça n'est pas spécialement russe ? cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Francoistit
Mélomaniaque
Francoistit

Nombre de messages : 917
Age : 26
Date d'inscription : 28/01/2010

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyDim 27 Juin 2010 - 19:44

moi aussi, je suis vraiment émerveillé à chaque fois que j'écoute Petrouchka. Certes une oeuvre d'une qualité que je trouve irréprochable quand elle est bien interprêtée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83749
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 28 Juin 2010 - 13:50

Zeno a écrit:
Déjà une chose : on est TRES TRES haut en termes d'inspiration. Petrouchka fait partie des compositions dont on peut dire de manière quasiment objective que ce sont des chefs-d'oeuvre.
Ensuite, et c'est très personnel, j'y suis un peu moins sensible qu'à L'Oiseau de Feu, qui fait de moi un enfant qui s'émerveille, alors que Petrouchka sent trop la frite à mon goût.

Moi j'y suis même beaucoup moins sensible, même si je n'irai évidemment pas jusqu'à dire que Petrouchka fait tâche entre l'Oiseau de feu et le Sacre, d'ailleurs lors de mes dernières écoutes j'y ai trouvé de plus en plus de merveilles.
Mais le côté musique de foire rend la chose tout de même un peu plus anecdotique à mes oreilles.
C'est en y regardant de plus près qu'on voit de plus en plus de subtilités, d'harmonie, d'orchestration, etc...
Mais dans l'ensemble, rien qui me bouleverse, pour moi ça reste un bijou, un divertissement superbe, coloré, mais rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30985
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 28 Juin 2010 - 13:55

Pour moi Stravinsky y est allé crescendo en terme de génie. J'aime beaucoup l'oiseau de feu mais je crois que je préfère Petrouchka. Enfin le Sacre est au dessus.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 28 Juin 2010 - 14:31

Pour le Sacre, on sera tous d'accord. Après, c'est plus subjectif.

Comme quoi, il y a une sorte d'objectivité quand même, dans les goûts... au sein d'un même référent culturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5692
Date d'inscription : 03/01/2007

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 28 Juin 2010 - 14:33

Xavier a écrit:
Zeno a écrit:
Petrouchka sent trop la frite à mon goût.

...
Mais dans l'ensemble, rien qui me bouleverse, pour moi ça reste un bijou, un divertissement superbe, coloré, mais rien de plus.

Je suis d'accord avec tout ça. Petrouchka est, des trois ballets canoniques, celui qui me touche le moins. Tant qu'on reste dans le genre, je place Les Noces bien loin au-dessus:

Le Sacre du Printemps king absolu.



L'Oiseau de Feu - Les Noces I love you chefs d'oeuvre.


Petrouchka thumleft très bon mais il manque la magie.

Et même dans le reste de la production de Stravinsky, il y a trois ou quatre autres oeuvres que je préfère nettement à Petrouchka.


Dernière édition par Cello le Lun 28 Juin 2010 - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 18955
Date d'inscription : 22/01/2010

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 28 Juin 2010 - 14:52

Je vais donc diffracter un peu parce que Petrouchka mais touche autant voire plus que l'Oiseau de Feu sur le plan affectuel(même s'il est un peu moins chatoyant sur le plan orchestral...en même temps faire plus flamboyant que l'Oiseau de feu, je vois pas comment Mr. Green ).J'y suis extremement sensible. I love you

Bien evidemment, rien à voir avec le Sacre qui au bout de la 268 éme ecoute m'apparait toujours aussi invraisemblable.

Finalement, je consonne avec Cololi. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87394
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 28 Juin 2010 - 20:46

J'ai un peu le même ressenti que Xavier. Et l'oeuvre qui me touche le plus chez Stravinsky, c'est l'Oiseau. Je me retrouve bien dans le propos de Zeno sur la frite. hehe

Cela dit, c'est superbe, hein. Il n'aurait pas écrit les deux autres, on hurlerait de joie devant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 28 Juin 2010 - 23:24

DavidLeMarrec a écrit:
Cela dit, c'est superbe, hein. Il n'aurait pas écrit les deux autres, on hurlerait de joie devant...
Sort cruel que celui du génie en petite baisse de forme. Mr. Green

Je rejoins à peu près le classement de Cello (sauf pour les Noces que je ne connais pas), Petrouchka est une œuvre que je peux réécouter de temps en temps avec plaisir mais qui ne me fascine pas particulièrement non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5692
Date d'inscription : 03/01/2007

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyMar 29 Juin 2010 - 9:12

[Court HS]

Ah mais il faut absolument écouter Les Noces alors. Tu trouveras ça très facilement dans le Tube.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87394
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyVen 23 Juil 2010 - 18:41

Issu du sujet discographique, réponse à Francoistit au sujet des différences entre les deux versions:


En général, on joue la version de 47, avec un orchestre un peu moins important. Il y a aussi quelques différences d'orchestration : en 47, le cornet solo est remplacé par la trompette, le quatrième hautbois par le cor anglais et le dernier basson par le contrebasson.

Il y a paraît-il des modifications métriques (simplifications), mais je n'ai pas vérifié.

Il y a aussi plusieurs modification structurelles, je crois que je vais m'écouter ça ce soir pour en faire un catalogue un peu plus précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87394
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyVen 23 Juil 2010 - 21:44

Alors, compte-rendu : en fait, la version de 1911 est surtout plus épaissement boisée, ce qui fait qu'on entend moins nettement les percussions, qu'il y a plus de fondu.

Les différences se les plus marquantes limitent là : l'orchestre a les mêmes répartitions, les mêmes couleurs, les fondus à la caisse claire sont officialisés... bref, rien de bien spectaculaire, je trouve.

Et la toute fin est à tout le moins très semblable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyVen 23 Juil 2010 - 21:49

DavidLeMarrec a écrit:
Alors, compte-rendu : en fait, la version de 1911 est surtout plus épaissement boisée, ce qui fait qu'on entend moins nettement les percussions, qu'il y a plus de fondu.

Les différences se les plus marquantes limitent là : l'orchestre a les mêmes répartitions, les mêmes couleurs, les fondus à la caisse claire sont officialisés... bref, rien de bien spectaculaire, je trouve.

Et la toute fin est à tout le moins très semblable.
De toute façon, la raison de ces modifications n'était pas vraiment musicale.
Les différences sont assez faibles, et je vois peu de raisons objectives de préférer une version à une autre.
Les chefs par contre seraient inspirés d'essayer les premières versions des Noces.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87394
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyVen 23 Juil 2010 - 21:52

A part l'épaisseur de l'orchestre, l'un laisse plus le côté percussif que l'autre.

Pareil pour l'Oiseau ou le Sacre d'ailleurs, les parties orchestrées plus tardivement ne sont pas très différentes - dans le cas de ces deux-là, je les trouve même un peu inférieures, avec des ajouts de cordes un peu mous (en particulier lors d'une jointure du Sacre, c'est frappant).

Mais c'est sûr qu'il y a plus de différence entre deux chefs qu'entre deux états de la partition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyJeu 7 Oct 2010 - 12:09

Je suis apparemment bien le seul à préférer Petrouchka au deux autres ballets du début des années 1910, le Sacre et l'Oiseau de feu.
C'est principalement au niveau de l'esthétique que cela se joue, puisque l'humanisme en quelque sorte de Petrouchka me touche plus que le mysticisme de l'Oiseau de feu et le primitivisme du Sacre, qui sont franchement plus désincarné, "déshumanisé" en quelque sorte.
Je ne vois pas de vulgarité là-dedans (j'ai l'analogie plus haut aux frites...), bien au contraire.


Il y a plusieurs passages que je porte au pinacle dans Petrouchla: le thème de la danse des buveurs (1er tableau), la Danse russe, et la chambre de Petroushka qui est absolument grandiose, dans un mouvement de contraste qui va de la douceur d'une berceuse suspendue à la folie furieuse.
La chorégraphie de Fokine est absolument remarquable - ces temps-ci, j'ai de plus en plus de mal à envisager le ballet sans la chorégraphie: il manque quelque chose! J'ai vu récemment le Faune de Debussy avec chorégraphie, l'oeuvre prend alors toute sa dimension, on perçoit toutes ses facettes avec un acuité nouvelle, du tout au tout! drunken

Pour revenir à Petrouchka, je trouve cette histoire très touchante, et ça remue plus de choses en moi que le Sacre ou l'Oiseau, qui pourtant me touchent aussi remarquablement. colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyJeu 7 Oct 2010 - 12:36

Percy Bysshe a écrit:
Je suis apparemment bien le seul à préférer Petrouchka au deux autres ballets du début des années 1910, le Sacre et l'Oiseau de feu.
...
Je partage ton point de vue. J'ai une préférence pour Petrouchka même si le Sacre du printemps et l'Oiseau de feu me plaisent beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyJeu 7 Oct 2010 - 13:00

J'aime aussi énormément Pétrouchka, à peu près autant que Le Sacre et plus que L'Oiseau de feu, qui est encore un peu trop dans le scintillement fin de siècle à mon goût. Pétrouchka, c'est un peu le juste milieu entre L'Oiseau et L'Histoire du Soldat (autre vertigineux chef-d'oeuvre), et accessoirement c'est une des finalement pas si nombreuses chorégraphies des Ballets Russes qui se soient bien conservées, comme on a pu le constater encore l'hiver dernier à Garnier (alors que face aux reconstitutions du Sacre on se demande toujours un peu si c'était vraiment ridicule comme ca, si c'est notre goût qui a changé, ou - plus probablement - si ce n'est pas simplement la reconstitution qui est nulle). L'Oiseau aussi (qui est de Fokine comme Pétrouchka, contrairement au Sacre) est encore magnifique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musicasola.blogspot.com/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30985
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyJeu 7 Oct 2010 - 13:46

Rameau a écrit:
J'aime aussi énormément Pétrouchka, à peu près autant que Le Sacre et plus que L'Oiseau de feu, qui est encore un peu trop dans le scintillement fin de siècle à mon goût. Pétrouchka, c'est un peu le juste milieu entre L'Oiseau et L'Histoire du Soldat (autre vertigineux chef-d'oeuvre), et accessoirement c'est une des finalement pas si nombreuses chorégraphies des Ballets Russes qui se soient bien conservées, comme on a pu le constater encore l'hiver dernier à Garnier (alors que face aux reconstitutions du Sacre on se demande toujours un peu si c'était vraiment ridicule comme ca, si c'est notre goût qui a changé, ou - plus probablement - si ce n'est pas simplement la reconstitution qui est nulle). L'Oiseau aussi (qui est de Fokine comme Pétrouchka, contrairement au Sacre) est encore magnifique...

Les gouts en matière de décors ont évolués. Mais franchement les reconstitutions avec Gergiev sont très belles. C'est du très beau 1° degré.
Tu dis qu'il ne reste vraiment qu'une chorégraphie de cette troupe, mais faut pas oublier que c'est grace à leur audace (à savoir de faire quasiement que des créations) que tant de chef d'oeuvres sont nés. Et ça c'est inestimable.
Certes il y a les Stravinsky et aussi Daphnis, mais même les autres créations, comme celle de Prokofiev sont très belles (là je parle de la musique évidemment, j'ai jamais vu ça chorégraphié ... hélas), même si moins révolutionnaires.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptySam 9 Oct 2010 - 14:15

Cololi a écrit:
Les gouts en matière de décors ont évolués. Mais franchement les reconstitutions avec Gergiev sont très belles. C'est du très beau 1° degré.
Je parle bien de chorégraphie ; en ce qui concerne les décors, ce n'est pas le problème, évidemment que les décors des Ballets Russes ne sont pas signés Anna Viebrock ou Malgorzata Szczesniak, mais ceux de Pétrouchka restent admirables, par exemple.
Citation :
Tu dis qu'il ne reste vraiment qu'une chorégraphie de cette troupe
J'ai dit qu'il en restait finalement peu (une seule c'est un peu peu...) qui soient bien conservées, qui nous touchent vraiment. Le DVD Gergiev dont tu parles, j'avoue ne pas l'avoir vu; il est possible que le Sacre soit mieux que ce que j'ai pu voir ailleurs (ONP...), mais je crois quand même que, parmi les chorégraphes des Ballets Russes, le vrai génie était Fokine, beaucoup plus que Nijinsky, d'où le fait que L'Oiseau et Pétrouchka continuent à avoir plus de succès aujourd'hui.
En ce qui me concerne, j'ai eu l'occasion de voir, dans les chorégraphies originales ou soi-disant, les Ballets Russes suivants, en général en vrai (merci Wiki...):

1909
* Les Danses polovtsiennes du Prince Igor, de Michel Fokine, musique d'Alexandre Borodine, décors et costumes de Nicolas Roerich
* Les Sylphides, de Michel Fokine, musique de Frédéric Chopin, décors et costumes d'Alexandre Benois

1910
* L'Oiseau de feu, de Michel Fokine, musique d'Igor Stravinski, costumes de Léon Bakst
* Schéhérazade, de Michel Fokine, musique de Nikolaï Rimsky-Korsakoff, décors et costumes de Léon Bakst

1911
* Petrouchka, de Michel Fokine, musique d'Igor Stravinski, décors et costumes d'Alexandre Benois
* Le Spectre de la rose, de Michel Fokine, musique de Carl Maria von Weber, décors et costumes de Léon Bakst

1912 * L'Après-midi d'un faune, de Vaslav Nijinski, musique de Claude Debussy, décors et costumes de Léon Bakst
1913 * Le Sacre du printemps, de Vaslav Nijinski, musique d'Igor Stravinski, décors et costumes de Nicolas Roerich
1917 * Parade, de Léonide Massine, musique d'Erik Satie, poème de Jean Cocteau, décors et costumes de Pablo Picasso
1919 * Le Tricorne, de Léonide Massine, musique de Manuel de Falla, décors et costumes de Pablo Picasso
1923 * Noces, de Bronislava Nijinska, musique d'Igor Stravinski, décors et costumes de Nathalie Gontcharova

1924
* Les Biches, de Bronislava Nijinska, musique de Francis Poulenc, décors et costumes de Marie Laurencin
* Le Train bleu, de Bronislava Nijinska, musique de Darius Milhaud, décors d'Henry Laurens, costumes de Gabrielle Chanel

1928 * Apollon musagète, de George Balanchine, musique d'Igor Stravinski, décors et costumes d'André Bauchant
1929 * Le Fils prodigue, de George Balanchine, musique de Sergueï Prokofiev, décors et costumes de Georges Rouault.

Dans tout ça, je vois avec plaisir L'Oiseau, le Tricorne, Pétrouchka, Apollon (qu'on ne représente plus guère que dans sa version "américanisée", sans décors et sans prologue), et dans une certaine mesure Noces qui me laisse toujours un peu perplexe. Par contre, il y a une évolution au début des années 20 vers quelque chose de plus mondain et conformiste, avec des choses comme Les Biches et Le train bleu qui sont quand même bien plats, tout comme la niaiserie plus ancienne Spectre de la Rose. J'ai en outre aussi beaucoup de mal avec Le fils prodigue (à tout point de vue : narration, costumes, musique...) et L'après-midi et Le Sacre, qui sont censés être révolutionnaires mais tombent chorégraphiquement complètement à plat : la faute à la reconstitution ou à l'évolution de notre goût ?
Ah oui, j'ai vu aussi une fois Parade : ça mériterait vraiment d'être revu !
Comme quoi, quand on fait un bilan précis plutôt que de se fier simplement à sa mémoire, on a parfois des surprises...
Citation :
mais faut pas oublier que c'est grace à leur audace (à savoir de faire quasiment que des créations) que tant de chef d'oeuvres sont nés. Et ça c'est inestimable.
Ca, sur l'aspect musical de l'aventure, je suis bien d'accord, évidemment !
Accessoirement, du point de vue chorégraphique, ils sont aussi à l'origine de l'introduction/réintroduction en Occident du répertoire "impérial" russe, et donc entre autres du répertoire romantique français qui avait disparu en France. On ne retient que les créations, mais ces reprises-là, pour l'histoire de la danse, sont aussi capitales (même s'il faudra attendre 1960, par exemple, pour que le Ballet de l'Opéra danse pour la première fois un Lac des Cygnes intégral).
(il faut aussi préciser pour ceux qui ne sont pas familiers de la danse que si un certain nombre de ballets ne sont jamais joués, c'est tout simplement parce que leur chorégraphie originale n'a pas été conservée !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musicasola.blogspot.com/
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptySam 9 Oct 2010 - 14:59

PS : je viens de regarder (sur YT, c'est mal) la fameuse vidéo du Sacre : c'est plutôt plus vivant que ce que j'avais vu à l'Opéra en son temps ; mais je retrouve en même temps les critiques que cette reconstitution (c'est la même partout) a suscitées : c'est plus une série de poses caractéristiques qu'une chorégraphie véritablement construite, ce qui n'est pas étonnant vu que Millicent Hodson a travaillé largement à partir de documents iconographiques, faute d'autre matériel disponible.
(et autre confirmation en tout cas pour ce qui me concerne : le Sacre de Gergiev carton rouge !)
Du coup, j'ai constaté qu'il y avait au même programme que la dernière reprise du Sacre/Nijinsky à l'Opéra le Till Eulenspiegel du même. Strictement aucun souvenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musicasola.blogspot.com/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyDim 10 Oct 2010 - 18:13

J'en ai vu beaucoup moins que toi, Rameau!
4 seulement:

1910
* L'Oiseau de feu, de Michel Fokine, musique d'Igor Stravinski, costumes de Léon Bakst

1911
* Petrouchka, de Michel Fokine, musique d'Igor Stravinski, décors et costumes d'Alexandre Benois

1912 * L'Après-midi d'un faune, de Vaslav Nijinski, musique de Claude Debussy, décors et costumes de Léon Bakst
1913 * Le Sacre du printemps, de Vaslav Nijinski, musique d'Igor Stravinski, décors et costumes de Nicolas Roerich

Si je partage ton scepticisme sur le Sacre de Nijinski, en revanche j'ai beaucoup aimé son Faune - mais c'est peut-être aussi un simple résultat du vertige que cela m'a fait de voir cette musique jouée sur une chorégraphie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 47
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyDim 10 Juil 2011 - 22:26

Je viens de découvrie ce ballet!

Je suis vraiment enthousiasmé par les trouvailles mélodiques, harmoniques, les couleurs aussi de l'orchestration de Stravinsky!

Ce ballet m'apparaît, erreur?, plus moderne presque que le Sacre!

Mais entre Le Sacre, l'Oiseau de Feu et Petrouchka, Stravinsky a écrit 3 oeuvres majeures de la littérature symphonique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyDim 10 Juil 2011 - 23:45

L'oiseau de Feu laisse un peu à désirer à part le final, non?
C'est pas beaucoup plus excitant que la symphonie en mi. Ce qui est magique c'est justement ce qui se passe entre les deux, et comment brusquement, peut-être grâce à Casella, le jeune boutonneux myope devient un génie de la musique. L'oiseau de Feu, je suis plus sensible au traitement de Nicolai Tcherepnine, qui, pour n'avoir pas rendu à temps la partition a sombré dans les oubliettes de l'histoire musicale: et pourtant!
Mais il y a le Baiser de la fée, et Noces aussi, et Scherzo à la russe et tant d'autres... et plus tard tout le renouveau de la musique chorale (la Cantate de 1951) et la période sérielle.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83749
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyDim 10 Juil 2011 - 23:54

sud273 a écrit:
L'oiseau de Feu laisse un peu à désirer à part le final, non?
C'est pas beaucoup plus excitant que la symphonie en mi.

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87394
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 0:02

Je vais avoir du mal à abonder dans ton sens, Sud, l'Oiseau de feu étant de très loin la meilleure oeuvre de Stravinsky - et par la même occasion à la fois la meilleure oeuvre russe pour le vingtième siècle - et la meilleure oeuvre américaine.
Basketball


olivier le normand a écrit:
Je suis vraiment enthousiasmé par les trouvailles mélodiques, harmoniques, les couleurs aussi de l'orchestration de Stravinsky!
Version originale ou réorchestration ? Il existe deux orchestrations différentes, certes des nuances plus que des différences profondes.

Citation :
Ce ballet m'apparaît, erreur?, plus moderne presque que le Sacre!
Petrouchka est infiniment plus stable, c'est une oeuvre bien tonale, bien folklorique, bien nette... Alors que le Sacre part dans des choses beaucoup plus difficiles à classer, sans parler des rythmes vraiment bizarres et retors.

Citation :
Mais entre Le Sacre, l'Oiseau de Feu et Petrouchka, Stravinsky a écrit 3 oeuvres majeures de la littérature symphonique!
Je suis moins enthousiaste sur Petrouchka que sur les deux autres, mais c'est vrai. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 0:09

bah non Petrushka c'est à mille lieues de l'Oiseau de feu, surtout si on parle du ballet complet qui se ressent nettement de la composition par numéros. Il a arrangé ça par la suite mais Petrushka et plus encore le sacre la forme est trouvée d'emblée.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83749
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 0:09

Petrouchka est quand même moderne pour l'époque!
On l'oublie peut-être quand on a trop le Sacre dans l'oreille, mais il y a déjà des trouvailles rythmiques et harmoniques assez incroyables.

Mais sur ce coup-là je suis d'accord avec toi, j'aime infiniment plus l'Oiseau de Feu et le Sacre, et je peux même rajouter le Rossignol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 0:12

je maintiens je préfère Petrushka à l'Oiseau, pas au Sacre ni à Noces mais directement après.
L'oiseau de Feu c'est du Rimsky pour parisiens, une aimable pochade très en dessous de Glière dans les mêmes années.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87394
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 0:51

Xavier a écrit:
Petrouchka est quand même moderne pour l'époque!
On l'oublie peut-être quand on a trop le Sacre dans l'oreille, mais il y a déjà des trouvailles rythmiques et harmoniques assez incroyables.

Mais sur ce coup-là je suis d'accord avec toi, j'aime infiniment plus l'Oiseau de Feu et le Sacre, et je peux même rajouter le Rossignol...
mains

Là où tu serais moins d'accord sans doute, c'est que j'aime sensiblement plus l'Oiseau et le Rossignol (du moins la version orchestrale condensée...) que le Sacre. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83749
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 0:55

Effectivement!
Mais j'aime presque autant tout de même... le Sacre est surtout un choc beaucoup plus important pour moi, mais si on enlève les questions de modernité, de nouveauté... j'aime presque autant l'Oiseau et le Rossignol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30985
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 8:57

Petrushka me parait clairement plus avancé musicalement que l'Oiseau de Feu. J'adore les 2, mais légère préférence pour Petrushka.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87394
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 10:53

En termes de langage et même d'orchestration, oui, mais par rapport au Sacre, ça n'a pas le même pouvoir dynamitant sur les certitudes musicales, tu ne trouves pas ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30985
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 10:58

DavidLeMarrec a écrit:
En termes de langage et même d'orchestration, oui, mais par rapport au Sacre, ça n'a pas le même pouvoir dynamitant sur les certitudes musicales, tu ne trouves pas ? hehe

Oui. Mais tu sais ce que dit Boulez à ce sujet ? que Stravinsky est beaucoup moins dangeureux pour la tonalité que Debussy.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87394
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 11:19

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
En termes de langage et même d'orchestration, oui, mais par rapport au Sacre, ça n'a pas le même pouvoir dynamitant sur les certitudes musicales, tu ne trouves pas ? hehe

Oui. Mais tu sais ce que dit Boulez à ce sujet ? que Stravinsky est beaucoup moins dangeureux pour la tonalité que Debussy.
C'est certain, puisque Debussy utilise des modes "flottants", qui n'appellent pas de retour à la tonique. Typiquement, la gamme par tons, tu peux la tourner dans tous les sens, il n'y a plus de pôles... et ça, c'est mortel.

Certains datent d'ailleurs le chemin définitif vers l'atonalité (c'est un peu téléologique, mais admettons...) de la Mer plus que de Tristan. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 14:26

C'est intéressant tout ce que vous dites sur Pétrouchka...pour ma part, et même si je vénère l'Oiseau, il me semble que le vrai tournant esthétique se situe justement avec Pétrouchka... L'Oiseau est un merveilleux chef-d'oeuvre pyrotechnique dans la veine du post-romantisme russe et mâtiné d'un peu d'impressionisme français (je suis le seul à entendre Ravel parfois?) mais avec Pétrouchka on est propulsé dans le vrai Stravinsky, avec ses accords polytonaux, ses répétitions de cellules rythmiques toujours-et-jamais-pareilles, ses couleurs instrumentales crues.4..je me souviens d'un cours d'analyse dont la conclusion était que tout le Sacre est en germe dans Pétrouchka...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 18955
Date d'inscription : 22/01/2010

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 14:54

De façon naive et ingénue ce qui me fait preferer le burlesque slave de Petrouchka aux ondoiements coloristes de l'Oiseau, ce sont les "airs" enfantins et espiégles qui sont à mon sens d'un lyrisme plus direct et plus cru dans Petrouchka que dans l'Oiseau. jocolor jocolor jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cleitos
Mélomane du dimanche
cleitos

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/06/2011

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 18:55

Ces trois ballets sont sublimes ..pour ma part j ai moi aussi un faible pour la génial marionnette. On peut faire écouter cette musique a tout le monde elle est génial et accessible a tous c est trés rare je l ai fais écouter a mes enfants en leur
racontant l histoire ils adorent. Les timbres , les rythmes variés ses couleurs chatoyantes le coté vif et ramassé de l oeuvre qui n a pas un temps mort me fascine. Le Sacre impréssionne plus sont coté primitif et raffinné emporte l auditeur
dans un autre monde . quel bombe musical, a l époque personne n avait entendut
un truc pareil il a vraiment innové mais je l ecoute moins ou alors les deux a la suite mais en commencant par Petrouchka . l oiseau est plus classique comme construction mais trés inspiré aussi .vous trouvez pas qu il y a un lien avec Janacek?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83749
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyLun 11 Juil 2011 - 23:39

Entre Petrouchka et Janacek?

Non je vois pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 30
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyMar 12 Juil 2011 - 7:00

cleitos a écrit:
vous trouvez pas qu il y a un lien avec Janacek?

Un coté slave sans doute, mais le lien me semble s'arrêter là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87394
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyMar 12 Juil 2011 - 12:43

Les couleurs un peu crues, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
cleitos
Mélomane du dimanche
cleitos

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/06/2011

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Janacek et Stravinsky   Stravinsky - Petrouchka EmptyJeu 14 Juil 2011 - 15:58

Je voulais dire un lien entre les deux compôsiteurs : Lors d une conference avant concert
de la sinfonnieta et Taras boulba par Boulez celui ci expliqua que Janacek préfigure Stravinsky
pour la maniere de variée les rythmes brusquement et pour l orchestration des vents et bois .
qu en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wind Chimes
Mélomane du dimanche
Wind Chimes

Nombre de messages : 21
Age : 61
Date d'inscription : 13/07/2011

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyJeu 14 Juil 2011 - 16:38

olivier le normand a écrit:
Je viens de découvrie ce ballet!

Je suis vraiment enthousiasmé par les trouvailles mélodiques, harmoniques, les couleurs aussi de l'orchestration de Stravinsky!

Ce ballet m'apparaît, erreur?, plus moderne presque que le Sacre!

Erreur? Non pas, début de débat, sans doute. D'autres l'ont écrit, dès les années 20. Je vais chercher dans mes archives. Je pense que c'est soit André Coeuroy, soit Boris de Schloezer, qui, après dissection et comparaison des deux oevres, l'avait affirmé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83749
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyJeu 14 Juil 2011 - 18:41

cleitos a écrit:
Je voulais dire un lien entre les deux compôsiteurs : Lors d une conference avant concert
de la sinfonnieta et Taras boulba par Boulez celui ci expliqua que Janacek préfigure Stravinsky
pour la maniere de variée les rythmes brusquement et pour l orchestration des vents et bois .
qu en pensez vous ?

A propors de quelle oeuvre exactement?

Parce que la Sinfonietta et Taras Boulba sont largement postérieures aux trois grand ballets ou aux Symphonies d'instruments à vents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cleitos
Mélomane du dimanche
cleitos

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/06/2011

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyVen 15 Juil 2011 - 11:11

Oui vous avez raison pourtant , En tout cas il reliait les deux , savez vous si ils ont eut des contactes ?
Cordialement .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wind Chimes
Mélomane du dimanche
Wind Chimes

Nombre de messages : 21
Age : 61
Date d'inscription : 13/07/2011

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyVen 15 Juil 2011 - 12:14

cleitos a écrit:
Oui vous avez raison pourtant , En tout cas il reliait les deux , savez vous si ils ont eut des contactes ?
Cordialement .

Cela nécessiterait une recherche sérieuse, et probablement frustrante quant aux résultats. Ce n'est pas impossible, bien sûr, mais en fait très peu probable. Autant Stravinsky fut un "globetrotter", autant Janacek fut davantage "casanier", et je ne vois pas dans quel contexte ils auraient pu se rencontrer. N'oublions pas leur très grande différence d'âge: 28 ans! Le "vieux" Janacek connaissait sans doute le "jeune" Stravinsky, mais l'inverse est-il avéré? Autant le "jeune" fut une star mondiale, autant le succès du "vieux" hors de ses frontières fut tardif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eleanore-clo
Mélomane averti


Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 04/12/2009

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyVen 15 Juil 2011 - 18:07

Bonjour

Diapason publie ce mois-ci une discographie de Petrouchka.
Quatre versions sont à l'honneur dont :
Boulez - New York - Sony
Dorati - - Detroit - Decca Ovation

J'avoue ne pas avoir retenu les 2 autres élus.

Cordialement
Eléanore-clo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 30
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyVen 15 Juil 2011 - 18:12

Je vous vois beaucoup parler de cette version New-Yorkaise ; mais je ne vois vraiment pas ce que Cleveland peut bien lui envier, plus coloré et meilleure prise de son pour une direction très similaire et toujours aussi géniale et rigoureuse.
Du moins, Cleveland me comble au plus haut point ; mis à part Boulez je ne possède pas en propre beaucoup de versions, mais en ai écouté certaines et s'il y en a de belles, je ressent toujours un manque coté rythmique. J'ai un souvenir particulier de Bernstein, que je possède, et qui offre un spectacle plutôt extravagant et musclé qui peut plaire, même si c'est plus aléatoire dans les finitions ou la cohérence rythmique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83749
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka EmptyVen 15 Juil 2011 - 18:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Stravinsky - Petrouchka Empty
MessageSujet: Re: Stravinsky - Petrouchka   Stravinsky - Petrouchka Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Stravinsky - Petrouchka
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Stravinsky - Petrouchka
» Stravinsky - L'Oiseau de Feu
» Stravinsky - Coffrets des oeuvres complètes
» Recherche de musique..
» Le Mélodrame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: