Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Villa-Lobos : Les symphonies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 47
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 22 Mai 2013 - 17:05

Je trouve ça très bien chez Naxos (avec une préférences pour les symphonies 3 et 4).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Jeu 23 Mai 2013 - 13:26

Merci, kegue. Wink
Je me suis passé le 1er mouvement de la 6ème Symphonie.Ca m'a rappelé le lyrisme des Chavez et autres Diamond.
Commandé le coffret, du coup. cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 47
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Jeu 23 Mai 2013 - 16:03

J'ai aussi remarqué ce côté "son américain" de la 6ème (et tu vas voir dans le deuxième mouvement...). Ce qui est très intéressant, c'est aussi de constater que cette sonorité est déjà présente dans les symphonies 3 et 4, alors que ces dernières datent de 1919 (avant les productions principales de Diamond ou d'Harris). Je connais encore très mal Villa Lobos (excepté une grande partie de ses pièces pour guitare, bien entendu) et je ne sais pas quel impact ce dernier aura eu sur les compositeurs nord américain, mais c'est vrai que je constate dans cette partie du monde, une manière particulière de faire sonner les mélodies d' orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivien64
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 31
Localisation : Soule Xiberoa
Date d'inscription : 22/05/2013

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Ven 24 Mai 2013 - 18:55

Bonjour, je suis nouveau et ce fil m'a intéressé, attendu que j'ignorais tout des symphonies de Villa-Lobos.
Je viens d'écouter un quart d'heure de la 4ème et un quart d'heure de la 3ème. Je préfère nettement la 3ème, mais en général je me garderai de comparer cette musique à celle de Mahler : d'abord parce que l'orchestration n'y est pas aussi soignée, encore moins limpide, ensuite parce que la thématique est brouillonne. Chez Mahler, les thèmes sont frappés, bien annoncés, on les retient sans peine. Chez VL, il m'a été impossible d'en mémoriser un.
Ceci est un avis personnel d'autant plus partial qu'il se fonde sur une seule et unique écoute. Mais j'accroche cette musique à ma liste à réécouter, et peut-être mon opinion évoluera-t-elle ; je n'oublie pas qu'il m'a fallu atteindre ma vingt-troisième année pour passer à l'égard du "Sacre du printemps" de l'indifférence irritée à l'adoration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 47
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Ven 24 Mai 2013 - 21:41

Vivien64 a écrit:
Bonjour, je suis nouveau et ce fil m'a intéressé, attendu que j'ignorais tout des symphonies de Villa-Lobos.
Je viens d'écouter un quart d'heure de la 4ème et un quart d'heure de la 3ème. Je préfère nettement la 3ème, mais en général je me garderai de comparer cette musique à celle de Mahler : d'abord parce que l'orchestration n'y est pas aussi soignée, encore moins limpide, ensuite parce que la thématique est brouillonne. Chez Mahler, les thèmes sont frappés, bien annoncés, on les retient sans peine. Chez VL, il m'a été impossible d'en mémoriser un.
Ceci est un avis personnel d'autant plus partial qu'il se fonde sur une seule et unique écoute. Mais j'accroche cette musique à ma liste à réécouter, et peut-être mon opinion évoluera-t-elle ; je n'oublie pas qu'il m'a fallu atteindre ma vingt-troisième année pour passer à l'égard du "Sacre du printemps" de l'indifférence irritée à l'adoration.

Salut à toi et bienvenue mains Un amateur de Mahler ? coucou

Je suis entièrement d'accord avec toi sur le rapport avec Mahler : les langages sont radicalement différents, c'est clair.
Je suis en train de réécouter la 3ème qui me plaît vraiment bien, c'est vrai que l'orchestration est moins limpide, mais il y a des côtés qui sonnent quand même très bien (le jeu des marches militaires du premier mouvement, par exemple) et d'autres sans doute un peu lourdes ; mais je trouve néanmoins l'ensemble réussi.

Maintenant, je pense qu'il est effectivement difficile de mémoriser les différents thèmes après une seule écoute d'un quart d'heure (à part la Marseillaise,sans doute hehe ); il en est de même pour Mahler Wink . J'en suis à ma troisième écoute de l'oeuvre et je commence à repérer deux ou trois choses plus précises, et vu ce que j'écoute en ce moment, je me dis que cette oeuvre vaut le coup de persévérer (j'en suis au mouvement lent qui m'avait déjà interpellé à la première écoute : très jolie page...quoi que peut être un peu longuette...je réécouterai de toute façon).

Je confirme d'ailleurs le son "américain" que j'évoquais plus haut, en citant Harris et Diamond ; les collages à la Ives du final sont aussi intéressants à mentionner. J'y entends aussi quelques relents debussistes (les gammes par ton, certainement).
@Arnaud : je pense que tu as fait bien fait d'acheter le coffret ; cela devrait te plaire thumright Perso, j'attends de voir ce que donne les quatre que j'ai pour l'instant (3 4 6 7)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 29 Mai 2013 - 21:46

Ecoute rapide de la 1ere.

Fascinants ces frottements entre alanguissements postromantiques et vivacités américaines. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Ven 31 Mai 2013 - 21:20

Je m'écoute la 3ème.
Toujours ce style américain au lyrisme omniprésent, enveloppant et incantatoire dans la lignée de Diamond et Chavez.Rien de génial côté orchestration ou architecture mais quelle efficacité!!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Sam 1 Juin 2013 - 14:02

La 4.
J'aime de plus en plus ce compositeur décidément très proche de ma sensibilité. sunny
J'entends carrément Daphnis et Chloé par endroits et toujours ce souci constant de proposer quelque chose de lyrique, de coloré et d'envoûtant.
Ah les petites mélodies enfantines (à la Chavez) du dernier mouvement... je marche à fond! colors colors colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 5 Juin 2013 - 11:00

Réecoute de la gigantesque 10 ème symphonie.Smile

Effectivement Cololi, c'est une oeuvre qui gagne à être réecoutée tant elle est ambitieuse, riche et profuse.

La symphonie est portée de la premiere à la derniere minute par un irrésistible souffle épique.Pour ma part c'est ce que j'ai écouté de plus enthousiasmant de ce côté ci-de l'Atlantique, tous compositeurs confondus(Copland, Ives, Harris, Diamond, Bernstein, Thompson, Chavez ,Schuman...).



Ce chef d'oeuvre dantesque condense tout ce qui me fait vibrer en musique à l'instar des Gurrelieder ou de la 2ème de Mahler.sunnysunnysunny



Sans problème dans le top 10 de mes symphonies préférées.king







Merci Cololi


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Mer 5 Juin 2013 - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28887
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 5 Juin 2013 - 11:07

Ca fait plaisir à lire Very Happy cheers

Et pour le coup je réitère mon étonnement : pourquoi diable cette symphonie n'est jamais jouée ? (alors qu'on va donner 50 fois par saison Daphnis et Chloé).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 5 Juin 2013 - 11:08

Idem.C'est incompréhensible.Shit

Petit à petit ce Villa-Lobos est en train de devenir un de mes compositeurs préférés.Wink

Il me tarde t'entendre ses Choros ainsi que ses Quatuors à Cordes.cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Dim 16 Juin 2013 - 13:04

Réécoute de cette fameuse 10ème.Cette fois-ci dirigée par Perez.
Une oeuvre toujours aussi enchanteresse.
J'ai repéré mon moment fétiche:le scherzo, véritable déferlement d'irradiation affectuelle.sunnysunnysunny
J'ajoute qu'il est plus réussi chez St.Clair que chez Perez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mar 18 Juin 2013 - 23:16

Symphonie n° 1 : D'une grande maturité. L'orchestration rappelle le foisonnement argenté des ballets français de Ravel et Debussy. Sa structure cyclique centre davantage notre regard du côté de D'Indy, mais sa force d'inspiration émane de ces mélodies chaleureuses et pittoresques, entrouvrant les portes des faubourgs de Rio Da Janeiro. D'un éventail riche et coloré, d'une inventivité détonante ! 
C'est l'une de mes symphonies favorites du compositeur.

Symphonie n° 2 : Moins originale, beaucoup plus infuse. Je reconnais étrangement des qualités propres au post-romantisme russe. Le finale ressemble comme deux gouttes d'eau à un mouvement rapide et glorieux d'une symphonie de Miaskovsky, tout particulièrement aux pupitres des cordes. Des réminiscences aberrantes de Tchaïkovsky et Borodine, en ce qui concerne les deux premiers mouvements (deux passages de cors dans le Scherzo rappellent sans conteste et sans complexe l'Univers de porcelaine cher aux ballets féériques de Piotr Ilyitch), polluent mes espérances d'un été tropical, en sirotant mon jus de fruit préféré sur les côtes de Baya.
Par contre, le troisième mouvement est exquis ! Quelles émotions ! Hélas, l'atmosphère saturée des hivers rigoureux reste encore perceptible.

Symphonie n° 3 : Une étrange œuvre. J'y entends des tracteurs, des paysans ricanant des fanfares improvisées, des chuchotement de coqs et d'ânes, la Marseillaise (pourquoi ? Àh, mais bien sûr, la Guerre...), de la souffrance sirupeuse et enfin, une fresque inachevée de la bataille de Waterloo. Bref, que de mouvements disparates souffrant d'une hâte écriture (d'après le livret, le troisième mouvement fut rédigé à la demande de Ricordi...).
Mais, il y a des idées intéressantes, presque constructivistes par moment. Malheureusement, elles ne sont guère développées au delà de leur propre partie. L'esprit de Franck est en éveil.

Symphonie n° 4 : De très loin ma symphonie préférée du compositeur (et peut-être en général...). Il y a l'euphorisme de Daphis, l'accouplement du Faune, des Choros bruyants mais festifs, des allusions liées à la victoire guerrière de l'Europe occidentale : C'est une orgie totale digne du Poème de l'Extase (le mouvement lent s'en apparente curieusement je trouve, non ?).
Pour tous ceux qui souhaitent découvrir ce riche corpus symphonique, je vous conseille vivement d'entendre cette symphonie ovidienne (au moins une fois dans vôtre humble existence).

Symphonie n° 5 : Euh... perdue... pourquoi ? Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5663
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Ven 21 Juin 2013 - 18:58

Bon a force de voir Cololi et Arnaud en parler je me suis pencher sur Villa Lobos et aujourd'hui j'ai écouter la troisième et quatrième symphonie sur You tube.

et j'ai beaucoup aimé surtout la quatrième! 

la troisième est pas mal mais je pense qu'il faudra que je la réécoute, je l'ai trouvé assez décousue et même fouillis disons que j'ai parfois eut du mal a voir ou il voulait en venir cela dit il y a un tel lyrisme qu'on ne s’ennuie jamais.

La quatriéme en revanche est un chef d'oeuvre absolument magnifique, inventive, riche, hédoniste et d'un lyrisme absolument lumineux!   drunkendrunkendrunken

dés que j'ai le temps j'écoute la fameuse dixième!

et je vais tenter aussi ses morceaux pour guitare Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Ven 21 Juin 2013 - 22:29

Symphonie n° 6 : L'une des plus intéressantes, mais aussi celle des plus contradictoires. Sincèrement, j'ai sursauté lorsque j'ai entendu ce premier thème joué aux cordes accompagnées de certains cuivres basses... Un copié-collé de la sixième symphonie de... Prokofiev (alors pas encore à l'état de fœtus en 1944). L'atmosphère générale y est palpable, d'une richesse architecturale remarquable (composer une symphonie entière à partir d'un dessin millimétrique s'inspirant d'une chaîne montagneuse brésilienne, on ne voit pas ça tous les jours...). Le second mouvement est plus devin qu'Assurancetourix n'est barde. L'écriture y est diaphane, très impressionniste alla Dutilleux des années 1950.
Le discours musical est très subtil et toujours en demi-teinte, malgré la présence d'un apothéose convenu vers la fin.
Par contre, certaines fanfares de trompettes belliqueux et arrogants, au début du Scherzo, m'étouffent et me dégoûtent de par leur simplicité douteuse qui laisse présager un finale des plus brouillonnant. Ave Igor !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Sam 22 Juin 2013 - 15:09

Passionnants tes descriptifs!
J'attends la suite avec impatience. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Dim 23 Juin 2013 - 14:29

Symphonie n° 7 : La "Symphonie Aux Supplices". J'ai eu beaucoup plus de peine à entrer en immersion totale dans ce bazar rythmico-insulaire. Pourtant, il est fort probable que c'est l'une de ses meilleures symphonies appartenant à la période de maturité (années 1940-50).
Son orchestration est succulente. En ce qui concerne les comparaisons subjectives, elle est à mi-chemin des ballets constructivistes et burlesques de Prokofiev et la deuxième symphonie/Partita de Walton. Le deuxième mouvement est mystérieux, extatique, suffocant par instant. Le Scherzo est un brillant exercice d'instrumentation (dans l'introduction, nous pouvons y entendre des échos furtifs d'une note unique répétée, à tour de rôle, par les différents pupitres de l'orchestre, comme une conversation interrompue et/ou de sourds...). Le finale reste pour moi un véritable trésor d’ingéniosité, tant structurel que formel. Encore un fois, l'ombre de Miaskovsky plane sur les gradations des couleurs et l'appréhension des motifs. Toutefois, l'impression générale reste embourbée dans les danses frénétiques du Carnaval de Rio (avec, tout de même, quelques pauses bien méritées... Un groupe de Choros passe. "Garçon ! Un jus de fruit s'il vous plaît !").
Pour moi, la dernière minute est ultra-jouissive ! 
En conclusion, une symphonie relativement difficile à appréhender mais qui devient, à forces d'écoutes sérieuses et appliquées, un hymne universel à la plénitude de l'âme humaine. Euh... Garçon ! L'addition je vous prie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Dim 23 Juin 2013 - 14:56

Cette 7ème est une de mes préférées.Une belle et grande réussite.
Merci pour ton compte rendu. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Dim 14 Juil 2013 - 17:57

Vino-Lobosvsky a écrit:


Symphonie n° 2 : Moins originale, beaucoup plus infuse. Je reconnais étrangement des qualités propres au post-romantisme russe. Le finale ressemble comme deux gouttes d'eau à un mouvement rapide et glorieux d'une symphonie de Miaskovsky, tout particulièrement aux pupitres des cordes. Des réminiscences aberrantes de Tchaïkovsky et Borodine, en ce qui concerne les deux premiers mouvements (deux passages de cors dans le Scherzo rappellent sans conteste et sans complexe l'Univers de porcelaine cher aux ballets féériques de Piotr Ilyitch), polluent mes espérances d'un été tropical, en sirotant mon jus de fruit préféré sur les côtes de Baya.
Par contre, le troisième mouvement est exquis ! Quelles émotions ! Hélas, l'atmosphère saturée des hivers rigoureux reste encore perceptible.


Je suis en train de la réécouter.
Une des plus vastes et ambitieuses de la série avec la 10 ème.
Le premier mouvement (à peine terni par un thème mélodramatique un peu trop dégoulinant) est ample et majestueux.
L'allegretto est insinuant et léger avec son coloris flûté si typique de Villa-Lobos. Oui ça fait un peu "ballerine" parfois.Mais le sens du dramatisme et des contrastes de notre cher Heitor emporte tout.
Andante baigné de lyrisme suave.
Le finale alterne atermoiements neurasthéniques et triomphalismes en tutti (tutu?).
Une bien belle symphonie même si un peu trop sage par endroits.On aimerait plus de folie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ovni231
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 23
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Lun 15 Juil 2013 - 12:19

Effectivement, cette symphonie est de très loin l'une de mes préférées, tout particulièrement grâce à son ton dramatique et sirupeux dans les mouvements extrêmes. 

mains 

J'aime bien les tutus, pas toi ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Jeu 2 Jan 2014 - 15:28

Toujours aussi fasciné et enthousiasmé par cette épique et dantesque 10ème symphonie de Villa-Lobos.sunny 
Dans un monde qui tourne rond cette oeuvre imposante serait considérée comme un pilier symphonique du repertoire (presque) au même titre qu'une 2ème de Mahler ou qu'une 8ème de Bruckner. bounce 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28887
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Jeu 2 Jan 2014 - 15:35

arnaud bellemontagne a écrit:
Toujours aussi fasciné et enthousiasmé par cette épique et dantesque 10ème symphonie de Villa-Lobos.sunny 
Dans un monde qui tourne rond cette oeuvre imposante serait considérée comme un pilier symphonique du repertoire (presque) au même titre qu'une 2ème de Mahler ou qu'une 8ème de Bruckner. bounce 

Beh oui ... et c'est même pas remboursé par la Sécu   

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28887
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Lun 24 Nov 2014 - 10:04

L'intégrale Naxos se poursuit avec la 10° symphonie :



http://www.resmusica.com/2014/11/24/tout-le-bresil-dans-une-symphonie/

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Jeu 21 Juil 2016 - 9:12

Cololi a écrit:
L'intégrale Naxos se poursuit avec la 10° symphonie :



http://www.resmusica.com/2014/11/24/tout-le-bresil-dans-une-symphonie/

Justement, il y a un moment qu'on n'a pas eu de livraison dans cette série ; quid de la suite à ta/votre connaissance ?
(Notamment les 10e & 12e symphonies, quels incroyables fresques ; une vraie révélation, pour moi !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3253
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Jeu 21 Juil 2016 - 9:41

Cololi a écrit:

L'intégrale Naxos se poursuit avec la 10° symphonie :

Ça fait presque dans l'ethnomusicologie, à en juger par la pochette et le titre.
Cette Dixième Symphonie de Villa-Lobos est qualifiée d'oratorio symphonique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Lun 25 Juil 2016 - 10:23

ovni231 a écrit:
Symphonie n° 5 : Euh... perdue... pourquoi ?

C'est une question que je me pose également. il peut sembler aberrant qu'on puisse perdre une oeuvre du 20ème siècle :stock: Les deux derniers choros (n° 13 et 14) sont perdus aussi... La cinquième symphonie "la Paix" date de 1920, les choros de 1929. Même si les manuscrits sont perdus ou détruits pour une cause inconnue (guerre, incendie, inondation?), il devrait au moins exister des copies chez les éditeurs.

David LeMerrec, qui sait "tout" a peut-être la réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Lun 25 Juil 2016 - 10:40

Je n'ai pas de réponse, mais il y a pas mal de partitions perdues au XXe quand même. L'Œdipe de Varèse, déjà, rien que ça… Surprised

Et puis celles reconstituées d'oreille lorsqu'il existe un enregistrement (The Sea Hawk de Korngold). Il y en a pas mal en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mohirei
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 28 Juin 2017 - 18:27

bAlexb a écrit:
Justement, il y a un moment qu'on n'a pas eu de livraison dans cette série ; quid de la suite à ta/votre connaissance ?
(Notamment les 10e & 12e symphonies, quels incroyables fresques ; une vraie révélation, pour moi !)

Il y a quelques jours, une nouvelle parution est venue compléter les précédentes :



Il ne manque que les deux premières symphonies pour compléter le corpus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3730
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 28 Juin 2017 - 19:25

Question aux villalobossiens qui connaissent un peu mes goûts (Cololi, Arnaud, Vino): si je veux essayer les symphonies de Villa-Lobos, que me conseilleriez-vous? À lire les descriptions de Vino, je dirais plutôt la 4 ou la 7, non? (A priori, il vaut mieux que j'essaie d'éviter la 10, dans un premier temps, j'ai l'impression.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 28 Juin 2017 - 20:06

Je ne les ai pas suffisamment écoutées (et pas toutes non plus, je crois bien) pour te donner une feuille de route, mais la 10 te plairait à mon avis, c'est un peu bigarré comme un décadent (en plus radieux que vénéneux), je ne vois pas ce qui te rebuterait. Après, il y a peut-être mieux dans le corpus, mais c'est celle qui m'a le plus intéressé, moi (au delà du fait que son côté profusif et lumineux est assez compatible avec mes goûts).

Après, ce n'est pas l'œuvre du siècle non plus, mais je n'ai trouvé ça dans aucune de ses symphonies, par rapport aux poèmes symphoniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3730
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 28 Juin 2017 - 20:49

Ah bon. Vu les effectifs, j'avais craint de trouver ça un peu kitsch. (En ce moment, j'essaye des symphonies de compositeurs qui a priori ne m'intéressent pas outre mesure)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Mer 28 Juin 2017 - 20:57

Ben, éviter le kitsch, heu, c'est comme écouter Parsifal pour avoir du répertoire sous la douche, ce n'est pas forcément le bon réflexe d'écouter HVL alors. Mr. Green

Mais le reproche que je ferais à la 10 serait plutôt de ne pas être très spectaculaire musicalement ni dramatiquement, pas d'être bruyante ou vulgaire. (Ce n'est pas du tout comme du mauvais Bernstein, par exemple.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3730
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Dim 2 Juil 2017 - 16:50


Symphonie nº10 «Amerindia» Sumé pater patrium (oratorio en 5 parties)
Francisco Vas (ténor), Enrique Baquerizo (baryton), Santos Ariño (basse), Víctor Pablo Pérez / Orquestq Sinfónica de Tenerife, Coral Universitat de Illes Balears, Coral Reyes Bartlet, Coro de Cámara de Tenerife, Coro del Conservatorio Superior de Música de Tenerife
Tenerife, XII.1998
Harmonia Mundi


En effet, j’ai beaucoup aimé - c’est tout à fait conforme à ce que m’en disait David juste au-dessus. Bigarré, profus et lumineux mais jamais bruyant ou vulgaire, et pas très spectaculaire musicalement ni dramatiquement - de fait, c’est peut-être ce qui m’a le plus retenu dans cette œuvre: le côté un peu hiératique de l’écriture pour les solistes et les chœurs (qui contre toute attente m’a fait penser à plusieurs reprises à la musique chorale de Poulenc ou Milhaud - ce qui est plutôt un compliment). Et puis j’ai bien aimé ces couleurs orchestrales à la fois crues et un peu mates.

Ça ne va pas devenir ma symphonie préférée, mais je pense que j’y reviendrai. (En tout cas, mille fois plus ma came que Floresta do Amazonas...)

Maintenant, nouvel appel à Arnaud, Cololi et Vino: pour les autres symphonies, vous me conseilleriez plutôt lesquels?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16354
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Dim 2 Juil 2017 - 18:28

Fonce sur la 4 et la 7. Smile

La 10 reste sa plus aboutie AMHA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28887
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   Dim 2 Juil 2017 - 18:38

Je les connais très peu, à part la 10 Embarassed

Enfin content que tu aies aimé Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Villa-Lobos : Les symphonies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Villa-Lobos : Les symphonies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Villa-Lobos : Les symphonies
» Heitor Villa-Lobos
» Villa-Lobos : Les Quatuors à cordes
» Villa-Lobos : L'œuvre pour piano seul
» Les 12 études pour guitare ( Villa-Lobos )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: