Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pierre Monteux

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MELMOTH
Néophyte


Nombre de messages : 17
Age : 73
Localisation : pont de buis
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Pierre Monteux   Lun 28 Juin 2010 - 16:54

Pierre Monteux est né le 4 avril 1875 à Paris ; sa famille, d'origine juive, est installée depuis très longtemps en Provence, dans la région d'Aix, et comptait dans ses rangs plusieurs musiciens...

Il commence le violon à l'âge de 6 ans, puis, 3 ans plus tard, rentre au Conservatoire, dont il sort en 1894 muni d'un 1er prix de violon. À 12 ans, lors d'un concert de charité, il dirige pour la première fois un orchestre !...

De 1889 (il a 14 ans) à 1892, il est deuxième violon aux Folies-Bergères (!), où il s'initie entre autres à la vie de musicien professionnel. En 1892, il est membre (altiste du *Quatuor Geloso* (on le retrouvera plus tard dans le *Quatuor Tracol*), avec lequel il joue devant...Brahms !...

En 1893, à 18 ans, il devient premier altiste de l'orchestre d'Édouard Colonne, où il reste jusqu'en 1912 [près de 20 ans, pendant lesquels il jouera _tout_, et avec _tous_ les chefs les plus renommés ; notons que ce fut le cas des plus grands chefs d'orchestre du début du XXème siècle, qui passèrent des années, sinon des dizaines d'années, comme instrumentistes "du rang", avant de devenir les chefs mythiques qu'ils devinrent par la suite : Munch...Szell...Klemperer...Karajan et autre Bour ou Schuricht furent de ceux-là...(À comparer avec lesjeunes "stars" actuelles de la baguette qui se croient arrivés après avoir enregistré un ou deux disques à l'âge de 25 ou 30 balais !)]...

Dès 1906, il devient l'Assistant de Colonne, puis de son successeur, Gabriel Pierné (compositeur mais aussi grand chef bien méconnu). C'est ainsi qu'il participe aux concerts où Debussy dirige pour la première fois La Mer, en 1908, et à la création d'Ibéria en 1910.

Parallèlement, depuis 1910, il dirige à Dieppe la saison d'été de l'*Orchestre du Casino* (!). Il fonde la même année au Casino de Paris les *Concerts Berlioz*. En 1911, il est choisi par Diaghilev pour diriger la deuxième saison des Ballets Russes, avec entre autres la _création_ de deux ballets, Sadko (R.K.) et Petrouchka. Il devient ainsi le chef des Ballets Russes pour les années suivantes (avec E.Ansermet), créant entre autres Daphnis & Chloé (1912), Jeux et Le Sacre (1913) ; le Coq d'Or et le Rossignol (1914) ; la même année, il donne pour la première fois aux Concerts Populaires du Casino de Paris les Valses Nobles & Sentimentales et le Sacre...

En octobre 1916, il participe à la tournée des Ballets Russes aux USA. À la suite de cette tournée, il est engagé au *Metropolitan Opera* pour deux saisons (1917-19), où il dirige le répertoire français (Carmen, Thaïs, Samson, Mireille, Marouf), et donne la création du Coq d'Or aux USA...

De 1919 à 1924, il est à *Boston*, pour y réorganiser complètement l'orchestre décimé par la guerre et la grippe espagnole. En 1924, il quitte l'orchestre sans regrets (nombreux conflits avec les musiciens) pour le laisser à Koussewitsky, qui ne le réinvitera jamais, ce salop. Il revient en Europe et pendant 10 ans, il partage la direction du *Concertgebouw* avec Mengelberg (on l'appellera "le brahmsien", car il était connu pour jouer Brahms très souvent...C'est d'ailleurs ce compositeur qu'il a le plus joué dans sa carrière, beaucoup plus que les français ou les russes). Ce n'est qu'en 1929 qu'il dirige à nouveau en France, en y enregistrant son premier disque : le Sacre du Printemps, avec un orchestre réuni pour l'occasion, l'*orchestre du Gramophone*...

Il est ensuite appelé au chevet de l'*Orchetre Symphonique de Paris*, tout nouvellement fondé en octobre 1928 sous la triple direction de Cortot, Ansermet et Fourestier. Il y dirige dès la saison du printemps 1929, mélangeant dans chaque concert oeuvres classiques et créations (Pijper, Poulenc, Prokofiev, Jnacek, Hindemith, Milhaud, Rivier, Ferroud, Berg et bien d'autres)...

Il se partage ainsi entre Paris et Amsterdam, jusqu'à ce que la vie musicale américaine le reprenne...

En effet, en 1934, il est invité par Klemperer à diriger à *Los Angeles* ; il se voit alors à nouveau, une fois de plus, proposer de réorganiser l'*orchestre de San Francisco* en déconfiture totale. De 1935 à 1952, pendant 17 ans, il va faire de cet orchestre un grand rival des orchestres de la côte est (NBC, N.Y., Philmadelphie, Chicago, Boston). Il fera en particulier deux tournées triomphales en compagnie de son pote Charles Munch en Union Soviétique, en 1951 et 1952...
C'est à cette époque qu'il prend définitivement la nationalité américaine, reprochant à son pays d'origine ses lourdeurs administratives et, surtout, son comportement pendant les deux guerres mondiales.

En 1952, à 77 balais, il se met à parcourir le vaste monde en tant que chef invité, jusqu'en 1961 où, à 86 ans (!), il accepte de devenir le chef _à vie_ du *London Symphony Orchestra* !...

Il meurt dans sa maison du Maine, à Hancock, le 1er juille 1964, à 89 ans !...Il aura dirigé et enregistré jusqu'à cet âge, avec son éternelle grosse moustache, son accent américain à couper aux couteaux (pas de problèmes pour comprendre l'anglais quand c'est Pierrot qui le parle !)...Et pas un seul cheveu blanc dans son abondante chevelure !...

Venons en à ses enregistrements...
Le premier document de Monteux date de 1902, cylindre Pathé n° 3844 où, altiste, il accompagne une star de l'époque, le ténor Albert Vagué, dans "Plus blanche que la plus blanche hermine", des Huguenots de Meyerbeer !...

Il est probable que Pierrot soit dans l'orchestre Colonne en 1907 (21 faces de disques Pathé)...

Le premier véritable témoignage de PM est donc le premier enregistrement mondial du Sacre, gravé en 1929 pour le label Gramophone. Devenu patron de l'*Orchestre Symphonique de Paris*, il enregistre en 1930 une sacrée belle série de disques : Fantastique de berlioz (il a toujours reconnu que c'était de très loin sa version préférée, parmis les 7 qu'il a enregistrées), les Troyens (ouverture), Fête Polonaise (Chabrier), Valse (Ravel) etc...

Mais ce début prometteur est hélas sans lendemain, la crise édonomique, les faillites des compagnies de disques (crise de 1929-30), repliement de la politique d'enregistrements de "His master's Voice" étant fatals à l'avenir discographique parisien. Il restera malgré tout le disque légendaire de Monteux accompagnant le jeune Menuhin dans Bach (EMI...Toujours disponible)...

Ce n'est qu'aux É-U que la carrière discographique de Monteux prendra vraiment son essor, avec des disques réalisés à san Francisco dès 1941. Édités sous le label "RCA Victor", ces enregistrements resteront complémentaires de ceux réalisés avec d'autres grands orchestres (N.Y., Boston, Philadelphie, Chicago), en particulier en ce qui concerne la musique française...Dont Koussevitzky, Stokovsky et autre Barbirolli avaient déjà enregistré des oeuvres avec leurs orchestres respectifs...

Néanmoins Monteux peut enregistrer dès 1941 des oeuvres qui lui sont chères, et qu'il dirigeait avec l' OSP dès 1929 à Paris : Fantastique, Valse, Symphonie de Chausson, de Franck, de d'Indy et bien d'autres...La musique russe (Antar,les 3 dernières symphonies de Tchaiko, Shéhérazade, Sadko, Poème Extase, Sacre)...Sans oublier la musique allemande (Mozart, Beethoven, Brahms, Mendelsshn, Strauss)...

Avec l'essor su microssillon, son répertoire va encore s'élargir, avec les reprises de tous les grads Tchai, Beethoven, russes, allemands et toutes ces sortes de choses...Il grave en particulier à cette époque 3 opéras : Manon (1955), Traviata (1956), Orphée (1957)...

À la fin de sa vie, dirigeant l'Orchestre Symphonique de Londres, il y enregistre l'intégral des symphonies de Beethoven (avec en alternance les Wienersymphoniker) chez MCA...Ravel, Debussy...

Mais cette discographie ne reflète hélas absolument pas l'_immensité_ de son répertoire (Je ne vois guère que Scherchen pour l'égaler dans ce domaine), en particulier celui de la musique contemporaine (Bartok, Hindemith, Proofiev, Creston, Bloch, Szymanowsky, Respighi, Sessions etc...) et de l'opéra (c'était paraît-il un immense interprète de Carmen, les Contes d'Hoffmann ou Pélléas)...
En revanche, les préclassiques, Bruckner ou Mahler ne furent jamais sa tasse de thé (aucun enregistrement de Bruckner, à Ma connaissance)...

Bref, l'industrie du disque a bien mal profité de ce qu'il faut bien appeler son *génie*...Monteux reste pour Moi le plus grand che français de tous les temps, bien avant Munch, Martinon ou autre Paray...
Il n'a raté _aucun_ disque (ce qui est loin d'être le cas des sus-nommés)...Et a été probablement le seul chef de l'histoire à avoir été aimé et admiré de _tous_ les musiciens, qu'ils fussent chefs, musiciens du rang ou solistes...Notons qu'il fut probablement le plus grand ami de Toscanini et de Reiner !...Pas réputés pour leur amabilité !...

Les compositeurs qu'il enregistra et joua le plus furent, dans l'ordre, Brahms, Wagner, Strauss (R) et Beethoven...Bien plus que les compositeurs français ou russes, contrairement à ce qu'on pourrait croire !...

Enfin, si ses disques enregistrés dans les annés 40-50 n'ont évidemment pas bénéficié des techniques d'enregistrement modernes, les enregistrements de la fin de sa vie (1958-1964), gravés pour la plupart chez Philips, sont tout à fait remarquables...

La vie de cet homme fut tout simplement, dans le sens sémantique du mot, *extra-ordinaire*...Ce fut un grand humaniste, très culivé, aimant la bonne chère et...les jolies femmes (bien qu'il ne fut l'homme d'une seule femme, Doris)...

À lire : Pierre Monteux, par J.P.Mousnier, à l'Harmatan (mais Je ne sais si ce bouquin est encore disponible)...
Je Me suis pas mal inspiré pour pondre ce remarquable opus sur Mon chef préféré (avec Szell, Fricsay, Markevitch et Scherchen) de la plaquette écrite par Raoul Daouste, accompagnant un fabuleux coffret de 3 CDs consacré à Pierrot (Cascavelle VEL 3037), dans lequel on trouve en particulier la mythique gravire de la Fantastique de 1933)...

J'ai parlé...

[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Monteux-Barrière
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Pierre Monteux   Ven 2 Juil 2010 - 18:35

Deux remarques à propos de Pierre Monteux (mon grand-père ...)
1° - Sa famille était installée depuis peu en Provence, mais avait séjourné pendant plusieurs générations dans le Comtat Vénaissin.
2° - Il n'a pas eu une seule femme, mais ... 3 !!! dont ma grand-mère.

A part ça, merci de votre persévérante admiration pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25614
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Dim 26 Mai 2013 - 17:39

alexandre, in Playlist, a écrit:

C'était quelque-chose Papy Monteux, dommage que ses enregistrements studios soient tous plus introuvables les uns que les autres.

Smile Rien n'est perdu : RCA a bien ressorti l'an dernier une grosse boîte contenant l'intégrale de ses enregistrements toscaniniens.

Alors on rêverait le même hommage avec Monteux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Dim 26 Mai 2013 - 18:10

C'est ce que j'espère aussi secrètement depuis des mois.
Il y a eu le coffret Toscanini, dans quelques mois ce sera un coffret Reiner, donc un coffret Monteux dans un avenir proche reste tout à fait dans le domaine du possible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Dim 26 Mai 2013 - 23:04

Surtout qu'il y avait eu en 1994 une belle édition Monteux, chez RCA, et qu'à l'époque j'ai infiniment regretté de ne pas avoir la bourse nécessaire pour me payer ce coffret!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Dim 26 Mai 2013 - 23:56


Je recommande la lecture de l'excellente biographie de John Canarina. Je ne sais si ç'a été traduit en français, mais pour ceux qui lisent l'Anglais c'est une source de renseignements inestimable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Lun 27 Mai 2013 - 20:07

MELMOTH a écrit:
[...] Notons que ce fut le cas des plus grands chefs d'orchestre du début du XXème siècle, qui passèrent des années, sinon des dizaines d'années, comme instrumentistes "du rang", avant de devenir les chefs mythiques qu'ils devinrent par la suite : Munch...Szell...Klemperer...Karajan et autre Bour ou Schuricht furent de ceux-là...(À comparer avec lesjeunes "stars" actuelles de la baguette qui se croient arrivés après avoir enregistré un ou deux disques à l'âge de 25 ou 30 balais !)]...
Ce nest pas toujours vrai, notamment dans le cas de Klemperer (compositeur de formation, il assista notamment Mahler comme chef avant d'avoir 30 ans) et de Karajan (pianiste de formation, il passa directement à la direction d'orchestre). Ces deux-là, d'ailleurs, furent chefs très jeunes, et, en 1938, par exemple, on parlait de "Wunder-Karajan" alors qu'il avait 30 ans et avait dirigé un Tristan semble-t-il mémorable...
Très bel chronique, passionnée juste comme il faut, au demeurant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Ven 29 Nov 2013 - 23:20

adriaticoboy a écrit:
C'est ce que j'espère aussi secrètement depuis des mois.
Il y a eu le coffret Toscanini, dans quelques mois ce sera un coffret Reiner, donc un coffret Monteux dans un avenir proche reste tout à fait dans le domaine du possible !
En rebondissant sur ce qu'écrit l'ami Adriaticoboy, 2014 marque le 50ème anniversaire de la disparition de cet élégant chef français. Un coffret similaire à ceux consacrés à Toscanini et Reiner serait en effet le bienvenu.

Pour ceux qui sont toujours au fait de l'actualité discographique, croyez-vous cette éventualité possible?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mar 3 Déc 2013 - 12:49

Heureuse idée que d'ouvrir un topic dédié à Pierre Monteux, mon chef bien aimé et préféré, celui qui est avec Erich Kleiber et Willem Mengelberg, le grand chef du XXème siècle !

Si le livre de Jean-Philippe Mousnier, écrit sur un ton quelque peu cocardier et emphatique, ne peut être ignoré, je suggère plutôt la lecture du livre de John Canarina, "Pierre Monteux, Maitre".
Certes, ce livre est écrit en anglais et il n'a pas été traduit en français, à ma connaissance mais il est très documenté et donne une image très complète de la carrière et de la personnalité du chef.



On peut et on doit chercher le livre de souvenir écrit par Doris Monteux, la troisième épouse du Maitre, en 1965, "It's All in the Music". Pour la petite histoire, Doris Monteux a également commis un autre livre dédié à son mari : le titre en est "Everyone Is Someone" livre et elle y laisse la plume à Fifi Monteux, le chien du Maitre, qui rapporte la vie musicale avec recul et humour.



En ce qui concerne les CDs, Pierre Monteux n'a pas été oublié par ses éditeurs qui lui ont consacré nombre de rééditions.

On a cité le "pavé" RCA en 1994. O peut également citer Philips, Decca et Scribendum ont réédité la quasi totalité du leg de Pierre Monteux, tandis que les enregistrements antérieurs à la seconde guerre mondiale ont été réédités par plusieurs labels dont les défunts labels Lys et Pearl.




Si un ou des (RCA & Universal) "coffrets du cinquantenaire" rendront au Maitre l' hommage qui lui est du, on les voit mal apporter du neuf.

C'est plutôt du coté des concerts enregistrés qu'il faut chercher.

En effet, pour conséquente qu'elle soit, la discographie commerciale ignore néanmoins des pages que Pierre Monteux interprétait régulièrement, les symphonie de Brahms (autres que la 2ème qui a été enregistrée plusieurs fois), quelques suite symphoniques de Paul Hindemith, par exemple.
Il faut donc remercier des éditeurs tels que BBC Music et Tahra qui ont publié plusieurs témoignages "Live". La palme revient toutefois à Music and Arts Programs of America qui a publié, entre autres, deux boitiers de CD à partir de concerts donnés en France et à partir d'enregistrements radiophoniques faits en Californie.



Ces dernières années, WHRA, filiale canadienne de Music and Arts a publié deux boitiers de CDs consacrés aux concerts que Pierre Monteux a donné, de 1951 à 1959, à la tête du Boston Symphony Orchestra, à Boston et à Tanglewood.



On ne peut que très vivement souhaiter que WHRA poursuive dans cette voie, avec un dernier boitier consacré aux concerts des années 1960 à 1964 à l'occasion du cinquantième anniversaire de la disparition du Maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mar 7 Jan 2014 - 22:33

Année du 50ème anniversaire de la disparition de ce grand chef: RCA va-t-il nous proposer un pavé similaire à ceux consacrés à Toscanini et Reiner?

C'est ce que je souhaite vraiment: tiens, c'est mon souhait discographique pour 2014!

Etes-vous éventuellement au courant d'une information qui va dans ce sens?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernova
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Sam 25 Jan 2014 - 18:45

oui, bonne idée; on pourrait rééditer son Sacre de 1945, à mon avis un de ses meilleurs, et il en a fait!

j'adore cette histoire:

Des étudiants américains demandaient à Pierre Monteux, créateur du Sacre du Printemps, ce qu’il pensait de cette œuvre : « Oh, je la détestais ! — Et maintenant que vous l’avez enregistrée plusieurs fois, votre avis a-t-il changé ? — Oui, je la déteste encore plus ! »
(Je crois que c’est à peu près ce que Stravinsky disait à Proust des derniers quatuors de Beethoven.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Dim 26 Jan 2014 - 16:32

supernova a écrit:
oui, bonne idée; on pourrait rééditer son Sacre de 1945, à mon avis un de ses meilleurs, et il en a fait!

j'adore cette histoire:

Des étudiants américains demandaient à Pierre Monteux, créateur du Sacre du Printemps, ce qu’il pensait de cette œuvre : « Oh, je la détestais ! — Et maintenant que vous l’avez enregistrée plusieurs fois, votre avis a-t-il changé ? — Oui, je la déteste encore plus ! »
(Je crois que c’est à peu près ce que Stravinsky disait à Proust des derniers quatuors de Beethoven.)

Je ne crois pas avoir lu (ou entendu dire) que Pierre Monteux détestait "Le Sacre du Printemps"...Par contre, je crois avoir lu que l'œuvre de Stravinsky qu'il préférait était "Petrouchka".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Lun 21 Juil 2014 - 11:43

Puisque Adriaticoboy a trouvé le second volume du coffret Bernstein chez Sony, peut-être nous trouvera-t-il également le coffret Monteux, dont lui et moi, ainsi que de nombreux mélomanes, rêvent depuis quelques temps, et surtout en cette année, où nous commémorons le 50ème anniversaire de la disparition du chef!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 30 Juil 2014 - 19:04

olivier le normand a écrit:
Puisque Adriaticoboy a trouvé le second volume du coffret Bernstein chez Sony, peut-être nous trouvera-t-il également le coffret Monteux, dont lui et moi, ainsi que de nombreux mélomanes, rêvent depuis quelques temps, et surtout en cette année, où nous commémorons le 50ème anniversaire de la disparition du chef!

Hélas, je suis comme ma sœur Anne, je ne vois rien venir...Et puis, sans être mauvaise langue, la triste actualité, les décès successifs de Lorin Maazel et Carlo Bergonzi revoient aux oubliettes le souvenir de notre maestro bien aimé !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 6 Aoû 2014 - 17:43

Surtout, gardez votre calme, ce serait bête de faire un infarctus maintenant:

http://www.amazon.co.uk/dp/B00MAPMAFQ

De la patience, je l'ai toujours dit, de la patience !  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82440
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 6 Aoû 2014 - 17:44

De la patience pour réunir autant d'euros, oui.  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 6 Aoû 2014 - 17:59

C'est vrai que le prix annoncé pour l'instant parait assez fantaisiste. Plus de 200€ pour un "petit" coffret de 40 CDs, ce sont des normes d'une autre époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 6 Aoû 2014 - 21:47

adriaticoboy a écrit:
Surtout, gardez votre calme, ce serait bête de faire un infarctus maintenant:

http://www.amazon.co.uk/dp/B00MAPMAFQ

De la patience, je l'ai toujours dit, de la patience !  Wink 

Après le volume II de l'édition Bernstein chez Sony, enfin le Monteux!

Trop fort cet Adriaticoboy, comment fait-il?

Pour le prix, comme le coffret Bernstein d'ailleurs je suppose, ça va baisser au fur et à mesure que la date de sortie va approcher (enfin, c'est à espérer)!

Par contre, on va faire comment à Noël? Bernstein ou Monteux? Plutôt Bernstein et Monteux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 14 Aoû 2014 - 19:12

Le prix du coffret Monteux, sur Amazon.UK, si l'on clique sur le lien donné par Adriaticoboy, est passé à 72 Livres Sterling, le même prix que le coffret Bernstein/Sony II.

Comme quoi les prix ne sont pas encore bien définis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 27 Aoû 2014 - 20:52

Qui parle anglais?

Non, pas de blague à connotation militaire, mais j'ai pêché le texte qui va suivre sur le site d'Amazon Grande-Bretagne, qui présente le futur coffret Monteux!

Comme mon anglais est proche du niveau 6ème amélioré, est-ce qu'une bonne âme pourrait me traduire ce qui suit?

Merci

"Sony Classical is proud to announce an unparalleled reissue of Pierre Monteux’s RCA Victor recordings. They are being issued together for the first time in a single original jacket collection of 40 CDs.

Each and every recording in this new 40-CD set comes from the best source, including previous Living Stereo, SACD and XRCD reissues. Many others have been newly remastered from the original 78-rpm matrices or tapes.

Most of Monteux’s now legendary recordings for RCA were made between 1941 and 1961 with the two US orchestras he served as music director: the Boston Symphony (1919-24) and San Francisco Symphony (1936-52). Naturally they contain music he had introduced to the world decades earlier, for example Stravinsky’s Rite (recorded in Boston on 78s in 1945 and on LP in 1951) and Petrushka (recorded in Boston, 1959) as well as Ravel’s Valses nobles et sentimentales and Daphnis et Chloé. His RCA French discography also contains multiple recordings of Debussy’s Images, La Mer and Nocturnes, Berlioz’s Symphonie Fantastique and works by Chausson and d’Indy. And then there is his peerless interpretation of the Franck D minor. Monteux recorded that symphony in San Francisco in 1941 and 1950, then once again with the Chicago Symphony in 1961. Those were his last RCA sessions, and the recording it yielded is still universally regarded as the work’s finest ever.

He was far more than a French specialist, however, and his performances of the German and Russian repertoires were every bit as authoritative. Esteemed for his way with the Beethoven symphonies (2, 4 and 8 are included here from San Francisco), Monteux was a superb interpreter of Brahms, one of whose quartets he played in as a young violist with the composer in attendance. Brahms remarked afterwards: “It takes the French to play my music properly. The Germans all play it much too heavily.” Monteux made no fewer than five celebrated recordings of the Second Symphony – his favourite. Two from San Francisco (1945 and 1951) are included here, as is an unsurpassed (though too often previously unavailable) 1959 recording of Brahms’s Violin Concerto with Henryk Szeryng and the London Symphony Orchestra, not to mention an unforgettable 1945 San Francisco performance of the Alto Rhapsody featuring the great American contralto Marian Anderson. Of the Russians, Monteux recorded major works by Rimsky-Korsakov and Scriabin for RCA with both the San Francisco and Boston orchestras in the 1940s and 50s. In the late 1950s, at the helm of the Boston Symphony, he also made classic recordings of the last three Tchaikovsky symphonies and the Khachaturian Violin Concerto with soloist Leonid Kogan.

Finally there is Monteux in opera, which he loved and would have conducted more extensively but for his dislike of the atmosphere of the opera house, where, he complained, “too often music is the least of many considerations”. Luckily, in the mid-1950s, RCA’s team went to the Rome Opera to record him conducting complete studio performances of Gluck’s Orfeo and Verdi’s Traviata.

Newly remastered from the original analogue discs and tapes in this edition:
• Rimsky-Korsakov: Le Coq d’or: Cortège de noces (1941)
• Franck: Symphony in D minor (1941)
• Debussy: Images pour orchestre: Gigues & Rondes de printemps (1942)
• Rimsky-Korsakov: The Tale of Tsar Saltan: March (1942)
• Bruch: Violin Concerto No. 1 with Yehudi Menuhin (1945)
• Berlioz: Grande Ouverture de Benvenuto Cellini (1945 & 1947)
• Stravinsky: Le Sacre du printemps (1945)
• Rimsky-Korsakov: Le Coq d’or: Introduction and Cortège de noces (1945)
• Milhaud: Suite symphonique No 2 (1945)
• Scriabin: Le Poème de l’extase (1947)
• Mendelssohn: Ruy Blas Overture (1947)
• Beethoven: Symphony No. 2 (1949)
• J. S. Bach: Weihnachtsoratorium: No. 10 Sinfonia (1949)
• Brahms: Alto Rhapsody with Marian Anderson (1950)
• Chausson: Poème de l’amour et de la mer (1952)
• Various: French Songs with Gladys Swarthout (1952/53)
• Verdi: La traviata with Rosanna Carteri & Cesare Valletti (1956)
• Wagner: Siegfried Idyll (1960)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85602
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 27 Aoû 2014 - 23:29

Sony Classique est fier d'annoncer une réédiction sans précédent des enregistrements de Pierre Monteux pour RCA Victor. Ils sont publiés pour la première fois dans une même collection originale de 40 CDs.

Chaque disque de cet ensemble provient de la meilleure source, dont des rééditions de Living Stereo, SACD et XRCD. Pour beaucoup d'autres, on a remasterisé les 78 tours ou les bandes d'origine.

La plupart du legs désormais légendaire de Monteux pour RCA a été réalisé entre 1941 et 1961 avec les deux orchestres américains dont il a été directeur musical : le Symphonique de Boston (1919-1924) et le Symphonique de San Francisco (1936-1952). Ils comprennent bien sûr de la musique qu'il avait présentée au public des décennies plus tôt, par exemple le Sacre de Stravinski (enregistré à Boston sur 78 tours en 1945 et sur LP en 1951) et Petrouchka (enregistré en 1959 à Boston), tout comme les Valses nobles et sentimentales et Daphnis et Chloé de Ravel. Sa discographie française pour RCA comprend plusieurs enregistrements des Images, de La Mer et des Nocturnes de Debussy, la Symphonie Fantastique de Berlioz et des œuvres de Chausson et d'Indy. Et puis son interprétation sans pareille de la Ré mineur de Franck. Monteux a enregistré cette symphonie à San Francisco en 1941 et 1950, puis à nouveau avec le Symphonique de Chicago en 1961. Ce furent ses dernières sessions pour RCA, et l'enregistrement qui en découla est toujours regardé par tous comme le meilleur qui fut jamais fait de cette œuvre.


Je laisse d'autres poursuivre, si on en fait tous un peu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 28 Aoû 2014 - 0:32

J'essaie de prendre le relais (mais je ne me suis pas relu avant de poster...).

Grosso modo, Amazon.co.uk a écrit:
Il était bien plus qu'un spécialiste [du répertoire] français, cependant, et ses versions des répertoires allemand et russe faisaient tout autant autorité. Très respecté pour sa manière dans les symphonies de Beethoven (les Symphonies n°2, n°4 et n°8 sont incluses ici [dans les versions enregistrées] à San Francisco), Monteux était un superbe interprète de Brahms, dont il avait joué un des quatuors, en tant que jeune altiste, devant le compositeur qui était présent dans le public. Brahms observa, à la suite de cette interprétation : « Il faut donc les Français pour jouer ma musique de manière appropriée. Les Allemands la jouent toujours beaucoup trop lourdement. » Monteux fit pas moins de cinq enregistrements renommés de la Deuxième Symphonie -- sa préférée. Deux à San Francisco (en 1945 et en 1951) sont inclus ici, de même qu'un enregistrement de 1959 jamais surpassé (bien qu'il ait été trop souvent indisponible auparavant) du Concerto pour violon de Brahms avec Henryk Szeryng et l'orchestre symphonique de Londres, pour ne rien dire d'une inoubliable version, à San Francisco en 1945, de la Rhapsodie pour alto où l'on retrouve la grande contralto américaine Marian Anderson. Parmi les Russes, Monteux enregistra des œuvres majeures de Rimsky-Korsakov et de Scriabine pour RCA avec les orchestres de San Francisco et de Boston, dans les années 1940 et 1950. À la fin des années 1950, à la tête du symphonique de Boston, il fit aussi des enregistrements [devenus des] classiques des trois dernières Symphonies de Tchaïkovski et du Concerto pour violon de Katchaturian avec Leonid Kogan en soliste.

Enfin, il y a Monteux dans le domaine de l'opéra, qu'il aimait et qu'il aurait dirigé de manière bien plus approfondie s'il n'avait été sa répugnance pour l'atmosphère qui régnait dans les maisons d'opéra, où il se plaignait que « trop souvent, la musique est la dernière de nombreuses considérations ». Par bonheur, vers le milieu des années 1950, l'équipe de RCA vint à l'opéra de Rome afin de l'enregistrer lorsqu'il dirigeait des versions complètes en studio de l'Orfeo de Gluck et de la Traviata de Verdi.

Dans cette édition, on trouvera les enregistrements listés, dans un nouveau remastering effectué à partir des bandes et disques analogiques originaux : [je crois que la liste à la fin ne demande pas à être traduite].
Revenir en haut Aller en bas
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 28 Aoû 2014 - 6:19

Merci infiniment David et Scherzian, c'est vraiment sympa à vous!

Je vous suis infiniment reconnaissant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 28 Aoû 2014 - 11:48

olivier le normand a écrit:
Le prix du coffret Monteux, sur Amazon.UK, si l'on clique sur le lien donné par Adriaticoboy, est passé à 72 Livres Sterling, le même prix que le coffret Bernstein/Sony II.

Comme quoi les prix ne sont pas encore bien définis.

Tant que c'est à la baisse ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Lun 1 Sep 2014 - 22:21

Voici le contenu du coffret Monteux "The Complete RCA Album Collection"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 4 Sep 2014 - 21:11

Le visuel est maintenant disponible:





A priori, si on se fie à la liste indiquée plus haut par Olivier (j'ai trouvé la même sur JPC), c'est bon, tout y est. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Ven 5 Sep 2014 - 20:04

Soyons honnêtes, bravo à RCA/Sony quand bien même on regrette cette volonté d'imposer le CD copie du LP, ce qui permet de presser plus..... et de faire manipuler plus l'amateur.
Si RCA/Sony tient tant aux pochettes des 33 tours, pourquoi ne pas, tout simplement, reproduire ces pochettes, dites "originales", dans la seule brochure qui est partie du coffret ?
(Et, entre nous, l'admirateur de Pierre Monteux que je suis se fout de ces reproductions, il a la plupart des 33 tours dans sa collection...!).

Ceci écrit, encore bravo à RCA/Sony.

Peut-on espérer une semblable initiative de la part de DECCA, voire WARNER (enregistrements HMV/VSM de l'Orchestre Philharmonique de Paris) ?
C'est, certes, beaucoup trop demander à Warner. Par contre DECCA peut, que dis-je, doit agir !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Ven 5 Sep 2014 - 20:40

fomalhaut a écrit:
Soyons honnêtes, bravo à RCA/Sony quand bien même on regrette cette volonté d'imposer le CD copie du LP, ce qui permet de presser plus..... et de faire manipuler plus l'amateur.
Si RCA/Sony tient tant aux pochettes des 33 tours, pourquoi ne pas, tout simplement, reproduire ces pochettes, dites "originales", dans la seule brochure qui est partie du coffret ?
(Et, entre nous,  l'admirateur de Pierre Monteux que je suis se fout de ces reproductions, il a la plupart des 33 tours dans sa collection...!).

Ceci écrit, encore bravo à RCA/Sony.

Peut-on espérer une semblable initiative de la part de DECCA, voire WARNER (enregistrements HMV/VSM de l'Orchestre Philharmonique de Paris) ?
C'est, certes, beaucoup trop demander à Warner. Par contre DECCA peut, que dis-je, doit agir !

fomalhaut

Franchement fomalhaut , ces pochettes type lp , j'adore
Bon çà prend plus de place , bof
Cà coûte plus cher que si on compressait le tout au max - mais vu le prix actuel de ces coffrets c'est pas vraiment primordial.
( compares les cd actuels vendus par coffret avec ce qu'on payait il y a 20 voire 30 ans et même plus - bon tu n'étais peut-ëtre pas encore né)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Ven 5 Sep 2014 - 22:02

LeKap a écrit:
fomalhaut a écrit:
Soyons honnêtes, bravo à RCA/Sony quand bien même on regrette cette volonté d'imposer le CD copie du LP, ce qui permet de presser plus..... et de faire manipuler plus l'amateur.
Si RCA/Sony tient tant aux pochettes des 33 tours, pourquoi ne pas, tout simplement, reproduire ces pochettes, dites "originales", dans la seule brochure qui est partie du coffret ?
(Et, entre nous,  l'admirateur de Pierre Monteux que je suis se fout de ces reproductions, il a la plupart des 33 tours dans sa collection...!).

Ceci écrit, encore bravo à RCA/Sony.

Peut-on espérer une semblable initiative de la part de DECCA, voire WARNER (enregistrements HMV/VSM de l'Orchestre Philharmonique de Paris) ?
C'est, certes, beaucoup trop demander à Warner. Par contre DECCA peut, que dis-je, doit agir !

fomalhaut

Franchement fomalhaut , ces pochettes type lp , j'adore
Bon çà prend plus de place , bof
Cà coûte plus cher que si on compressait le tout au max - mais vu le prix actuel de ces coffrets c'est pas vraiment primordial.
( compares les cd actuels vendus par coffret avec ce qu'on payait il y a 20 voire 30 ans et même plus - bon tu n'étais peut-ëtre pas encore né)

Je n'étais pas né ? Le crois-tu, lis-tu les informations fournies par le forum ?
Il est clair que je ne critique pas la présentation des pochettes des LPs.

Ce que je déplore, c'est que RCA/Sony ou plutôt Sony/RCA aligne le contenus des CD sur le contenu des 33 tours. Regarde le coffret Byron Janis : Que de doublons !
Et après cela, ces chers éditeurs tendent la main auprès des services culturels comme s'ils faisaient la manche dans le metro !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1392
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Ven 5 Sep 2014 - 22:05

fomalhaut a écrit:
LeKap a écrit:
fomalhaut a écrit:
Soyons honnêtes, bravo à RCA/Sony quand bien même on regrette cette volonté d'imposer le CD copie du LP, ce qui permet de presser plus..... et de faire manipuler plus l'amateur.
Si RCA/Sony tient tant aux pochettes des 33 tours, pourquoi ne pas, tout simplement, reproduire ces pochettes, dites "originales", dans la seule brochure qui est partie du coffret ?
(Et, entre nous,  l'admirateur de Pierre Monteux que je suis se fout de ces reproductions, il a la plupart des 33 tours dans sa collection...!).

Ceci écrit, encore bravo à RCA/Sony.

Peut-on espérer une semblable initiative de la part de DECCA, voire WARNER (enregistrements HMV/VSM de l'Orchestre Philharmonique de Paris) ?
C'est, certes, beaucoup trop demander à Warner. Par contre DECCA peut, que dis-je, doit agir !

fomalhaut

Franchement fomalhaut , ces pochettes type lp , j'adore
Bon çà prend plus de place , bof
Cà coûte plus cher que si on compressait le tout au max - mais vu le prix actuel de ces coffrets c'est pas vraiment primordial.
( compares les cd actuels vendus par coffret avec ce qu'on payait il y a 20 voire 30 ans et même plus - bon tu n'étais peut-ëtre pas encore né)

Je n'étais pas né ? Le crois-tu, lis-tu les informations fournies par le forum ?
Il est clair que je ne critique pas la présentation des pochettes des LPs.

Ce que je déplore, c'est que RCA/Sony ou plutôt Sony/RCA aligne le contenus des CD sur le contenu des 33 tours. Regarde le coffret Byron Janis : Que de doublons !
Et après cela, ces chers éditeurs tendent la main auprès des services culturels comme s'ils faisaient la manche dans le metro !

fomalhaut


oups - ok t'es encore plus mature que moi - on n'est pas si nombreux sur le forum.
désolé Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Sam 29 Nov 2014 - 11:14

Reçu ce matin, enfin, 20 ans que je l'attendais (depuis le coffret RCA paru en 1994, mais que jeune mélomane encore étudiant et infortuné je n'avais pu acquérir), le coffret Monteux/RCA!

Très bien présenté, avec les pochettes d'origine (nostalgie oblige), et un beau livret, très pratique (en fait, livret comparable à l'édition Toscanini), avec un rappel des oeuvres par compositeur à la fin (ça c'est une bonne idée), pour résumer, encore de bonnes heures d'écoute devant moi!

Là, je commence par la Fantastique de 1950 avec San Francisco, et le son est correct, quant à l'interprétation, quelle souplesse d'articulation, beauté des cordes, c'est clair, vif, prenant même, on sent qu'il comprend cette musique presque instinctivement!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Dim 28 Déc 2014 - 13:40

Et bien, le père Noël m'a apporté ce fameux coffret, complet, bien présenté et techniquement impeccable.
J'ai surtout apprécié d'y trouver la totalité des enregistrements faits avec l'Orchestre symphonique de San Francisco.
Deux bémols :
La présentation retenue pour les enregistrements 78 tours, par ordre de parution, ce qui conduit à des couplages parfois étranges voire saugrenus...
La publication des enregistrements "magnétiques" conforme aux 33 tours originaux, c'est un énorme gâchis, trente minutes de musique sur un CD ou comment publier en 40 CDs ce qui tiendrait en 25 ! On dira que je radote mais je trouve cela insupportable de la part de Sony-RCA.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25614
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 7 Oct 2015 - 23:21

Alifie, in Beethoven 9°, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Alifie, in jazz playlist, a écrit:

Tiens, c'est à peu près ce que j'aurais pu poster en playlist gé après avoir écouté la 9ème de LvB par Monteux cet après-midi.


Smile D'un avis généralement admis c'est un des rares plantages dans la discographie de Monteux, mais on ne peut dénier un certain frétillement à cette version.

Il me semble qu'on en a recausé récemment mais je ne sais plus où...


Rolling Eyes Et voilà comment un innocent chambrage sur un fil annexe se retrouve cité en rubrique gé.


Mr. Green Non, c'était en Rubrique Discographie, c'est moins grave...

Rubrique géné, je m'y aventure rarement, c'est trop plein de

alien



Alifie, in Beethoven 9°, a écrit:

Je ne fréquente pas assez le répertoire symphonique, particulièrement celui de Beethoven, pour te contredire, mais il y est tout de même très frétillant du haut de ses 87 ans, Monteux !


Ah oui certes, la plupart de ses enregistrements les plus célébrés ont été enregistrés pendant son octogénariat.
Si tu veux un disque qui frétille du popotin, écoute par exemple ses magistrales anthologies chorégraphiques consacrées au Lac des Cygnes ou La Belle au bois dormant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 14856
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 8 Oct 2015 - 0:04

hum :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 8 Oct 2015 - 2:46

J'ai reçu le coffret Decca des Beethoven de Monteux. Tout d'abord, une précision: ce coffret est plus que complet car il nous livre l'Eroica d'Amsterdam EN PLUS de celle de Vienne ! il y a aussi 3 ouvertures et une scène de répétitions de la neuvième.. L'intégrale se trouve donc partagée entre Vienne (1, 3, 6 et 8 ) et Londres (2, 4, 5, 7, 9 et Ouvertures) essentiellement. Quel merveilleux bonus que cette Eroica d'Amsterdam ! Enfin, je ne l'ai pas encore ré-entendue.

Précision: suivant la tradition de son époque, Monteux ne donne les reprises que dans 1, 5 et 8 (premier mouvement seulement). Il fait aussi une reprise dans le scherzo de la sixième et de la septième. C'est plus généreux que Walter ou Munch, mais moins que Klemperer, Solti ou Kleiber. Les options disponibles varient sensiblement d'une intégrale à l'autre à ce niveau. Les reprises que presque tout le monde fait sont 1:I, 5:I, 6:III et 8:I. Personnellement je suis parfaitement à l'aise avec ce choix et n'en demande pas plus.

Autre remarque: Monteux place les violons en antiphonie, c'est-à-dire gauche-droite, au lieu de les masser sur la gauche comme la pratique le veut depuis les années cinquante environ. Les violoncelles se retrouvent au centre. L'effet n'est pas seulement qu'harmonique (dégraissage du côté gauche) mais rythmique: les échanges à l'intérieur d'une phrase musicale semblent plus rapides.

Dernier point à signaler: comme on pourrait s'y attendre la présence de deux orchestres de tradition fort différente, enregistrés chacun dans un espace acoustique spécifique, donne des résultats passablement différents. Je suis plus en phase avec Londres qu'avec Vienne, mais c'est une question de détails: plus chaud et aussi plus acide (je sais, c'est un peu contradictoire!) à Vienne, un son plus solide (la salle?) à Londres. Un temps de réponse plus instantané aussi. Les viennois, quand ils sont lancés, y a qu'à les laisser aller! Tandis qu'à Londres, Monteux le "coach" me semble plus prompt à intervenir dans le modelé du phrasé, des couleurs. Ça s'entend, même si ça s'explique difficilement.

Je connais déjà toutes ces interprétations de longue date, mais ça faisait très longtemps que je n'avais entendu les 1-4, 6 et 8. Donc avoir tout ça en coffret et les écouter en rafale donne une toute autre perspective.

Pour le moment je me suis mis sous la ceinture les deux premiers disques, soit 1 (Vienne), suivi de 2, 4, 7 et les ouvertures (Londres). Monteux, octogénaire à l'époque de ces enregistrements pratique des tempi vifs (TRÈS vifs dans certains mouvements), des phrasés acérés, des textures transparentes. Les vents sont mis en valeur dans toutes les gammes de dynamique, même dans les passages ff. Monteux n'est pas homme à laiser un hautbois tomber au champ d'honneur sans avoir été entendu jusqu'à la dernière note !

Je continue mon écoute avec 5, 6, 8 et 9. Je me réserve la comparaison des deux Eroica dos à dos pour la bonne bouche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 8 Oct 2015 - 9:06

Bonjour André,

Si vous connaissez l'ancienne edition Double Decca, est ce que vous pouvez commenter sur la qualité du report. Merci d'avance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 8 Oct 2015 - 15:32

Je ne connais les symphonies par Monteux que par les vinyles et le cd Westminster. Celui-ci donnait une prise de son éloigée et un peu délavée. Je ne l'ai pas encore réécoutée, mais il faut se rappeler que ces bandes ont plus de 50 ans, voire près de 60 ans pour les plus anciennes.

Le report sur disque semble bien fait. La prise de son à Vienne (symphonie no 1) laisse entendre plus de souffle de bande que celles de Londres (2, 4, 7, ouvertures). C'est très bon, mais de toute évidence pas moderne. Le son est très 'solide' à Londres.

Je commenterai sur la prise de son pour les prochaines écoutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Ven 9 Oct 2015 - 16:45

Merci André pour ce premier compte-rendu et pour ces indications pertinentes.

Si je lis bien, petite déception...ce coffret n'est pas aussi complet qu'on pouvait l'espérer : il ne contient pas, hélas, la répétition de l'Eroica à Amsterdam.

Quant aux reprises, je crois que tu en as oublié quelques unes en route ! Pierre Monteux en fait quelques unes de plus : les reprises des premiers mouvements de la Pastorale et de la 4ème et du scherzo de l'Eroica (Cette reprise est quasiment toujours faite...sauf par Charles Munch).
Auraient-elle disparu dans cette nouvelle édition ?

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Sam 10 Oct 2015 - 1:58

Tu as entièrement raison pour les reprises, fomalhaut. Je suis d'autant plus inexcusable que la quatrième est une de celles entendues cette semaine Embarassed . Je faire plus attention à l'avenir Mr. Green . Celle du scherzo de l'Eroica est en effet quasi universelle. Seul Munch à ma connaissance ne la faisait pas. En fait, toujours à ma connaissance, Munch ne faisait jamais de reprises, hormis peut-être certains troisièmes mouvements dans lesquels la tradition les a solidement ancrées. Il faudrait une étude là-dessus study

Ce soir, 3 disques de Bruno Walter, donc trêve de Monteux pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Dim 18 Oct 2015 - 3:14

Beethoven - Monteux. La Neuvième. J'ai de sérieux doutes quant à la valeur à long terme de cette version, mais je dois admettre qu'y revenir après plus de dix ans change quelque peu la persective. Premièrement la prise de son: low-fi et sans perspective. En augmentant le volume on y entend plus de détails et une meilleure perspective spatiale. Pas si mauvais en fin de compte. Les tempi 'collent' aux indications de la partition.  Donc, une impression de relâchement ou de moindre quoi-que-ce-soit pourrait être liés au volume sonore. Augmentez le volume et, si le potentiomètre le permet, les aigus: le résultat m'a surpris.

Pour ce qui est de l'Adagio, à 14:49 - et c'est évident dès le début - voici une interprétation qui tient le juste milieu entre l'expres​sion(le texte musical de Beethoven, avec ses indications peu fiables) et l'expresssion de l'expression, c-à-d le choix interprétatif de dire ce que l'on a à dire avec sa propre sensibilité et sa culture artistique (on = Monteux). Or, Monteux n'a jamais été un 'démonstratif', il dit tout simplement. Un tempo stable, légèrement allant, pas vraiment lent, je dirais même tirant plus vers l'Andante comodo que l'Adagio ma non troppo. La dynamique (pp-ff se tient sagement vers le milieu. Bref, ça coule, ça avance, y a pas de souci.

Le Finale, maintenant. Toute une machine, pour sûr. Comme le dirait le Capitaine Haddock, 'C'est là que les Romains s'empoignèrent'.

Live Jolie fanfare liminaire, suivie du récitatif aux basses accentuée par les timbales. Première impression: je n'avais jamais entendu tant de basses dans cet enregistrement  (là Westminster, ici Decca). A-t-on déterré une couche de débris sub-pompéiens depuis ??

Le récitatif aux cordes (db, vc, vla, vI et vII) avance avec joie et sérénité. Aucune précipitation. La progression vers le tutti se fait par dynamique plutôt que par tempo. Autrement dit, le son augmente, le rythme demeure le même.

Entrée de la basse (David Ward, basse chantante). Le style n'existait pas vraiment à l'époque de Beethoven. Demandez au beethovenien local de différencier Pizzaro, Rocco ou Don Fernando dans Fidelio. Dans la Neuvième le timbre est relativement léger mais l'ambitus est large.

Oncle Pierre s'est légèrement assoupi entre le récitatif et le fugato choral. Il termine le 'vor Gott' brusquement (Bernstein étire cet accord sur 6-7 secondes). S'ensuit l'allegretto avec percussions et l'entrée du ténor. Le canadien Jon Vickers entonne son hymne martialement, le timbre coupant, l'expression conquérante. 'Seid umschlungen, Millionen' est fort en trombones, et je dois dire que, comme dans presque toutes les interprétations que je connais, le passage choral jusqu'à l'(allegro, approx 19:15) me semble interminable. Variations chorales sur 'seid umschlungen'... tongue  .

L'ensemble reprend vie avec l'entrée des solistes (21:30). À partir de ce moment Beethoven reprend le contrôle et tout va très bien jusqu'à la toute fin.  Excellente coda. Vrai, c'est une très honorable version. Vers le 15ème  rang de mes préférées. Sérieux, c'est mieux que ce que je croyais.

J'ai fait l'expérience de Leonore (1805) et de Fidelio cette semaine. Puis de cette neuvième (que je connais par coeur) . Ma conclusion: Beethoven écrivait vraiment bizzarement pour les voix.

S'il y a un fil 'Neuvième' (je n'ai pas vérifié) je posterai mon classement des grandes, excellentes et très bonne versions de la Neuvième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Lun 19 Oct 2015 - 3:38

Deuxième écoute de la neuvième. Il ne s'agit pas d'une version flgurante (à la Karajan '62), mais d'une interprétation raisonnée. Ni lente (en aucun temps) ni rapide (en aucun temps non plus), mais toujours allante et respirant, sauf dans un moment de dyspnée d'environ 3-4 minutes vers les trois quarts de la durée. Le dernier quart du mouvement est splendide. Et il ne faut pas oublier que Florestan lui-même (Vickers) s'est invité pour la partie de ténor. Sérieux, c'est tout un moment !

Ceci conforte mon impression initiale: définitivement dans les 15 meilleures versions (sur près d'une soixantaine que je connais).

L'EROICA d'Amsterdam: deux écoutes, après un long hiatus. C'est une des versions que je connais le mieux, l'ayant écoutée pendant une vingtaine d'années sur vinyle. Je comprends maintenant ce que j'intuitais alors: cette interprétation est implacable dans sa rythmique serrée qui, tel un cilice ajustable, serre d'un quart de tour à chaque mouvement: le premier est bien entendu ce portrait de Napoléon, glorieux et fougueux, implacable mais humain.

L'Adagio est un poème symphonique unique dans sa description de la désolation et de la consolation qui idéalement doivent se succéder après une grande tragédie. Monteux chevauche le scherzo sans jamais JAMAIS relâcher la tension, même dans le trio.  Ça ne semble pas rapide, mais ce l'est plus que la grande majorité des versions. Je ne me souvenais pas d'une aussi grande tension rythmique dans le finale. Les variations se succèdent dans un foisonnement de détails orchestraux (vents surtout) absolument im-pla-ca-ble. Ce n'est pas tant la vitesse (normale à 11:58) que la tension qui font progresser cet étrange mouvement (des variations sur une contredanse). L'explosion qui fait culminer ce mouvement (grandiosement artificielle dans bon nombre d'interprétations), apparaît quasi débonnaire malgré sa vivacité et son alacrité.

Bref, les contrastes inhérents à cette interprétation sont très déstabilisants, remettant en question nombre de points de repère d'affect et d'intellect que je prenais pour acquis. Monteux était dans sa 87ème année lorsqu'il enregistra cette Ercoica en 1962 (en français s'il vous plaît !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mar 3 Mai 2016 - 14:27

Le coffret des enregistrements que DECCA nous devait...

http://tower.jp/item/4252760/Pierre-Monteux---Decca-Recordings

http://www.amazon.it/Decca-Recordings-Pirre-Monteux/dp/B01DTM2UQM/ref=sr_1_sc_1?s=music&ie=UTF8&qid=1462278404&sr=1-1-spell&keywords=monteu


fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 4 Mai 2016 - 8:55

Je ne comprends pas, dans ce coffret Decca, il manque la 2e de Brahms avec Vienne (alors qu'ils ont bien mis 2 Eroica), la Symphonie Fantastique avec les mêmes, la Sheherazade, les extraits de Songes d'Ete, puis je ne sais pas quoi encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 4 Mai 2016 - 12:04

Bruno Luong a écrit:
Je ne comprends pas, dans ce coffret Decca, il manque la 2e de Brahms avec Vienne (alors qu'ils ont bien mis 2 Eroica), la Symphonie Fantastique avec les mêmes, la Sheherazade, les extraits de Songes d'Ete, puis je ne sais pas quoi encore.

Il manquerait également l'ouverture de Fidelio.

C'est, effectivement, un coffret assez troublant.
La réaction première devant ce coffret de 20 CDs, c'est "enfin"...! La deuxième réaction, c'est "mais il en manque...et pourquoi en manque-t-il" ?
En effet, les items "manquants" sont disponibles dans la série australienne Decca Eloquence.
Souhaitons que la liste proposée par Tower Records soit incomplète : Romeo et Juliette, étalée sur 2CDs (10 &11), la seule 7ème de Dvorak sur 1CD (15)...

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8378
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 4 Mai 2016 - 12:10

fomalhaut a écrit:
Bruno Luong a écrit:
Je ne comprends pas, dans ce coffret Decca, il manque la 2e de Brahms avec Vienne (alors qu'ils ont bien mis 2 Eroica), la Symphonie Fantastique avec les mêmes, la Sheherazade, les extraits de Songes d'Ete, puis je ne sais pas quoi encore.


En effet, les items "manquants" sont disponibles dans la série australienne Decca Eloquence.

Justement. Enfin, peut-être ? Je veux dire : ça reste du commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Mer 4 Mai 2016 - 14:09

Je ne vois pas la logique expliquée par la série Eloquence Australie, qui a en effet publié les enregistrements longtemps non dispo, mais ils ont repris dans le coffret par exemple les Stravinski, les Ravels, les Debussy les Beethoven, les Schubert, les Tchaikovsky alors pourquoi pas le reste ?

Pour ceux qui veulent découvrir Monteux chez Universal, ca reste une frustration de devoir compléter avec 4/5 disques d'Eloquence qui couterait aussi cher que le coffret.

Ca me concer peu car je l'ai déjà tout ca depuis longtemps (sauf les Mendelssohn), mais je me demande c'est quoi cette politique incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 5 Mai 2016 - 9:08

Manquant aussi : le 1er concerto pour piano de Brahms avec Katchen, qui n'est pas publié par Eloquence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 5 Mai 2016 - 13:29

Bruno Luong a écrit:
Manquant aussi : le 1er concerto pour piano de Brahms avec Katchen, qui n'est pas publié par Eloquence

Et qu'il est indispensable de posséder... carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Lun 6 Juin 2016 - 18:47

Bref, un coup pour rien !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Pierre Monteux   Jeu 6 Sep 2018 - 22:52



Des inédits de Monteux + un disque bonus de Munch (Haydn, symphonie No. 102)

Debussy: Images for orchestra, L. 122

BBC Symphony Orchestra
Pierre Monteux
Royal Festival Hall, 11/5/56)

Chausson: Symphony in B flat major, Op. 20

BBC Symphony Orchestra
Pierre Monteux
Royal Festival Hall, 11/5/56

Brahms: Symphony No. 3 in F major, Op. 90

Boston Symphony Orchestra
Pierre Monteux
Usher Hall, Edinburgh, 29/8/56

Franck, C: Symphonic Variations for piano & orchestra, M46

Boston Symphony Orchestra
Pierre Monteux
Robert Casadesus (piano)
Usher Hall, Edinburgh, 29/8/56

Haydn: Symphony No. 102 in B flat major

Boston Symphony Orchestra
Charles Munch, Pierre Monteux
Usher Hall, Edinburgh, 26/8/56

Brahms: Double Concerto for Violin & Cello in A minor, Op. 102

Royal Philharmonic Orchestra
Pierre Monteux
Zino Francescatti (violin), Pierre Fournier (cello)
Royal Festival Hall, 28/4/55)

Brahms: Violin Concerto in D major, Op. 77

Royal Philharmonic Orchestra
Pierre Monteux
Zino Francescatti (violin)
Royal Festival Hall, 26/4/55

Indy: Symphonie sur un chant montagnard, Op. 25

BBC Symphony Orchestra
Pierre Monteux
Valerie Tryon (piano)
BBC Maida Vale Studios, London 16/10/61

Berlioz: Roméo et Juliette, Op. 17 (Part III)

LSO, BBC Chorus, BBC Choral Society
Pierre Monteux
André Vessières (bass)
Royal Festival Hall, 22/5/61
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Monteux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Monteux
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pierre Monteux
» Pierre Boulez Chef d'Orchestre
» Pierre Boulez vs Pendu (2)
» ZODIAC KILLERS (USA) + PLUTON + PIERRE & BASTIEN
» Pierre Schaeffer-Pierre Henry.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: