Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Niccolò Piccinni (1728-1800)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alain92
Mélomane averti
Alain92

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMar 6 Juil 2010 - 19:49

Niccolo Piccinni, né en 1728 à Bari et mort à Paris ( Passy), élève de Leo et Durante, est un compositeur de style napolitain, dont les oeuvres ont connu un succès européen culminant dans les années 1760. Sa Cecchina ou Buona Figliuola connait alors un immense succès. Nommée dramma giocoso, donc variété de l'opéra buffa, elle annonce un nouveau type et appartient au genre de l'opéra dit semi-seria appelé à un grand avenir.
La Cecchina, merveilleux opéra construit avec un art infini, est buffa par son style, léger et comique parfois par le chant mais l'histoire, sentimentale, est "sérieuse": une jeune fille pauvre, aimée d'un marquis, est en butte à la jalousie et pleure son chagrin, mais elle se révèle être la fille d'un noble et le marquis pourra l'épouser.
Piccinni fera de nombreux opéras buffa et dramma giocoso, mais il sera aussi producteur de plusieurs opéras "sérieux" dont plusieurs en français lors de son célèbre séjour à Paris, invité par les encyclopédistes pour combattre Gluck, dont Roland, moyen, et Didon, bien meilleur.
Il est possible de retrouver en CD une dizaine d'opéras de Piccinni dont les très bons Buffa que sont l' Americano et la Finte Gemele ou les moins bons Donne vendicate et la Pescatrice.
Ce compositeur napolitain, ami de la France, admiré de Mozart, a joué un grand role dans l'évolution de l'opéra buffa mais aussi de l'opéra serieux, parallèlement à Gluck, qui était son ami. Il lance à Paris l'opéra lyrique à la française mais reste connu - peu - pour ses nombreux opéras buffas qu'il apelle buffa, intermezzo, dramma giocoso, opéra tout court.
La Cecchina est le chef d'oeuvre absolu de Piccinni, l'oeuvre a un grand charme et s'écoute d'un bout à l'autre avec intérêt. Tous les airs portent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMar 6 Juil 2010 - 23:02

Dans le genre sérieux, il y a une magnifique Iphigénie en Tauride, tout de même Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
franchom

Nombre de messages : 436
Age : 52
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 2:59

DavidLeMarrec a écrit:
Dans le genre sérieux, il y a une magnifique Iphigénie en Tauride, tout de même Exclamation

OUI qu ' il faut écouter en comparaison avec celle de Gluck
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 9:28

En fait, je trouve vraiment les deux aussi bonnes. L'effet de surprise a même fait que je trouvais meilleure celle de Piccinni, mais c'est plus vrai pour la fin que pour le début, qui me paraît bien plus fort chez Gluck.

On s'aperçoit au passage que l'opposition des esthétiques ne semble pas du tout aussi évidente aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Alain92
Mélomane averti
Alain92

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 14:41

Oui, j'ai oublié de citer l'Iphigénie en Tauride de Piccinni, qui a été jouée en 1781 mais était pratiquement prête en 1778, retardée par des manoeuvres , Gluck ayant composée sa version en 1779.
La comparaison fait ressortir l'opposition entre le sens dramatique de Gluck et le génie mélodique de Piccinni.
Dans les opéras sérieux de Piccinni, je préfère Didon malgré l'excellence effectivement du 3è acte de son Iphigénie.
Dans la querelle entre les deux compositeurs, querelle montée de toutes pièces par les encyclopédistes désireux d'en découdre avec le protégé de la reine, Gluck, son ancien professeur à Vienne, on dit en général que Gluck a gagné, mais il n'en est rien à l'époqiue. D'autant que Gluck irrité par l'échec à Paris de son Echo et Narcisse a quitté Paris dès 1779, laissant la place à Piccinni.
Piccinni que la Révolution va atteindre devra attendre à la fin de sa vie, d'être convoqué par le jeune 1 er Consul, Bonaparte, qui aimait sa musique, pour éviter la misère grace à une nomination d' Inspecteur de la Muisque, nomination peu connue des musicologues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 17:40

Précisément, j'ai beaucoup de difficulté à ressentir cette opposition mélodie vs. drame, alors que les deux sont très dramatiques et assez soignés mélodiquement (Gluck est même plus typé mélodiquement et Piccinni plus mobile, je trouve !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Alain92
Mélomane averti
Alain92

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 18:43

Gluck a toujours eu tendance à dramatiser sa musique mais il est effectivement également bon dans la mélodie. On le voit dans son Orphée en particulier. Mais il n'atteindra jamais l'art italien de la mélodie de Piccinni, grand spécialiste, art qu'il tire de sa formation buffa et de son maitre Leo en particulier. La mobilité, la vivacité de Piccinni sont sa marque personnelle. Aucun compositeur ne l'égale sur ce point, comme dans la Cecchina.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 18:45

Ok, ça c'est ce qu'on lit dans les livres, mais tu l'entends vraiment comme cela, toi ?
Moi vraiment pas du tout. Et ce n'est pas faute de m'intéresser à ce répertoire...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Alain92
Mélomane averti
Alain92

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 19:14

Oui, je l'entends réellement ainsi, j'ai 6 ou 7 Piccinni, et ce que j'aime chez lui c'est le traitement napolitain de la voix, il en joue comme d'un violon. Gluck est pour moi très différentd, il exprime des sentiments bien plus que Piccinni et il le fait à l'allemande malgré son désir d'imiter l'opéra italien. Je sens ces deux compositeurs très différemment.
Par contre si tu m'avais parlé de Tomaso Traetta et de Gluck, je t'aurais dit qu'ils sont très proches dans l'opéra serieux du moins. Même sens du tragique. Pour le buffa, par contre, Traetta est différent de l'opéra comique de Gluck qui annonce l'opéra comique français.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 19:17

Traetta, là, je sens une différence au contraire, il quand même encore très influencé par le seria.

On diverge grandement, je vois... mais quel plaisir de pouvoir discuter avec un amateur éclairé de cette période, ils sont rares. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Alain92
Mélomane averti
Alain92

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 19:29

Merci, j'adore les opéras italiens de cette période, Mozart en tête, et j'en ai fait un site quand je les ai découvert vers 90-98, alors que je n'écoutais que Mozart et Gluck. Je dois en avoir 60 ou 70 maintenant, presque tous inconnus en France mais pas en Italie où on les joue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 19:37

Je n'ai pas vos connaissances sur Piccinni. Avis de profane donc n'ayant assisté qu'à deux représentations de son Iphigénie et effectivement ce que j'en ai retenu ce rapproche de ce qu'évoque Alain : l'écriture mélodique m'avait séduit mais je trouvais que les personnages manquaient un peu de consistance quant à la dramaturgie; même impression sur la scène de l'orage...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87711
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) EmptyMer 7 Juil 2010 - 19:41

Effectivement, je n'avais pas vu que tu avais un site. Embarassed Je vais aller le lire, il a l'air très bien conçu. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty
MessageSujet: Re: Niccolò Piccinni (1728-1800)   Niccolò Piccinni (1728-1800) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Niccolò Piccinni (1728-1800)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Niccolò Piccinni (1728-1800)
» Alan Curtis, musicologue, claveciniste et chef d'orchestre
» Elvis Presley : un sosie vieux de... 1800 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: