Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des moments d'éternité portés par la musique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28214
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 9:43

Ophanin a écrit:
Dans mon entourage personne n'est intéressé, et puis ce n'est pas très fiable. Enfin bon, à côté d'un Olivier Greif ou d'un Escaich mon bricolage n'existe même pas ! Encore faut-il avoir quelque chose à dire et un bagage en musicologie ou en écriture tout simplement. Smile

Tu n'as que 22 ans ... on sait jamais ...
On peut aussi composer sans forcément se mesurer aux plus grands.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Ophanin
Fer galant


Nombre de messages : 4576
Age : 29
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 9:48

Cololi a écrit:
Tu n'as que 22 ans ... on sait jamais ...

Justement je n'ai pas choisi cette voie, on ne peut pas tout faire.

Citation :
On peut aussi composer sans forcément se mesurer aux plus grands.

Encore heureux. hehe Content de voir que tu considères Escaich et Greif comme les plus grands, c'est agréable à lire. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Era
Noctambule


Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 9:57

Mr. Green Mr. Green Mr. Green


(joli "témoignage" Smile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28214
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 10:00

Ophanin a écrit:
Cololi a écrit:
Tu n'as que 22 ans ... on sait jamais ...

Justement je n'ai pas choisi cette voie, on ne peut pas tout faire.

Citation :
On peut aussi composer sans forcément se mesurer aux plus grands.

Encore heureux. hehe Content de voir que tu considères Escaich et Greif comme les plus grands, c'est agréable à lire. bounce

Je les ai pas du tout écouté ( pas tapay ... surtout que je suis en retard pour l'oeuvre de la semaine ... non ... non pitié pas tapay )

Pour ce qui est du métier ... ce n'est pas une obligation ...
Regarde Cras ... il avait un métier à responsabilité et donc au combien prenant ... ça ne l'a pas empêché de composer (des choses magnifiques en plus) ... ça à même fertiliser son imagination !

Et le nombre de compositeur qui n'avait jamais le temps de composer, car trop pris par leur activité de chef ... Mahler en 1° lieu ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79637
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 16:17

Ophanin a écrit:
Encore faut-il avoir quelque chose à dire et un bagage en musicologie ou en écriture tout simplement. Smile

Comme tu le soulignes, il faut les deux.
Pour ma part j'ai le métier nécessaire, et pourtant, comme je n'ai pas envie de faire des choses juste moyennes comme on en entend tellement chez les contemporains (même ceux que j'aime bien), et que je ne suis pas certain d'avoir quelque chose à dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophanin
Fer galant


Nombre de messages : 4576
Age : 29
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 16:24

Xavier a écrit:
Ophanin a écrit:
Encore faut-il avoir quelque chose à dire et un bagage en musicologie ou en écriture tout simplement. Smile

Comme tu le soulignes, il faut les deux.
Pour ma part j'ai le métier nécessaire, et pourtant, comme je n'ai pas envie de faire des choses juste moyennes comme on en entend tellement chez les contemporains (même ceux que j'aime bien), et que je ne suis pas certain d'avoir quelque chose à dire...

Dans Caligari, tu dis pourtant des choses tout à fait intéressantes ; mais peut être que pour toi ces choses-là restent moyennes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79637
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 16:25

Ca n'a pas d'intérêt en tant que tel à mon sens, uniquement par rapport au film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80663
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 16:37

Xavier a écrit:
et que je ne suis pas certain
Et gnagnagnagnagna...

Tu mérites des baffes, Xavier, vraiment. Sad

Quel gâchis, quel gâchis. Et si on te donnait une contrainte, ça ne t'inspirerait pas ? Par exemple si tu répondais à un "appel d'offre", une commande publique comme il y en a quelquefois ? Ca t'obligerait à te mettre au service de façon plus efficace, et ça débloquerait peut-être ces scrupules si rageants pour nous. Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79637
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 16:43

Ce ne sont pas des scrupules, mais un manque de motivation vis-à-vis du résultat que je vais obtenir qui ne sera pas à la hauteur des exigeances que j'ai vis-à-vis de moi-même ou des autres compositeurs que j'écoute.
Je l'ai déjà dit, pour composer, vu l'investissement que ça représente, il faut vraiment croire qu'on fait quelque chose de génial. (en tout cas c'est comme ça que je le ressens)
Si c'est pour faire quelque chose de pas trop mal fait mais qui n'apporte pas grand chose, ça n'est pas la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 16:54

Gnagnagna comme dit David.

Et pourtant, je comprends Xavier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80663
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 16:58

Xavier a écrit:
Ce ne sont pas des scrupules, mais un manque de motivation vis-à-vis du résultat que je vais obtenir qui ne sera pas à la hauteur des exigeances que j'ai vis-à-vis de moi-même ou des autres compositeurs que j'écoute.
Mais précisément, si tu choisis un angle qui n'est pas la musique pure, tu pourrais un obtenir un objet qui, même si tu considères que ton propos musical n'est pas assez profond, aurait un intérêt autonome...

Mettre un musique un texte célèbre, répondre à une commande officielle pour telle ou telle cérémonie, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 16:58

Je comprends très bien la position de Xavier et approuve sa lucidité. On souhaiterait en trouver tout autant chez de nombreux compositeurs, écrivains ou peintres ...
Néanmoins, l'inspiration géniale n'est pas toujours (pas souvent ?) dans les premières œuvres, et il faut parfois s'être échiné sur des médiocres débuts pour atteindre enfin, plus tard, un niveau qui peut satisfaire même son auteur. Mais si par trop de scrupules on n'a pas voulu commencer jeune le jeu et l'épreuve des compositions, on risque de ne plus vouloir le tenter plus tard quand on a quelque chose d'original, voire de génial, à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79637
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 17:06

♫ a écrit:
Je comprends très bien la position de Xavier et approuve sa lucidité. On souhaiterait en trouver tout autant chez de nombreux compositeurs, écrivains ou peintres ...

Sauf que du coup plus personne n'écrirait plus rien. Mr.Red

♫ a écrit:
Mais si par trop de scrupules on n'a pas voulu commencer jeune le jeu et l'épreuve des compositions, on risque de ne plus vouloir le tenter plus tard quand on a quelque chose d'original, voire de génial, à dire.

Justement très jeune je l'ai fait, j'écrivais tout le temps de la musique.
Mais dès que j'ai pris davantage conscience des chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80663
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mer 28 Juil 2010 - 17:10

Ah, mais sa rigueur morale est assurément exemplaire (y compris dans les relations humaines d'ailleurs). C'est juste bien dommage de laisser une telle maîtrise et une telle culture inactives. Avec un objectif plus raisonnable que composer quelque chose qui soit utile à l'histoire de la musique, il y aurait tout à fait de quoi être satisfait, je suis sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francoistit
Mélomaniaque


Nombre de messages : 917
Age : 23
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Jeu 29 Juil 2010 - 16:15

ces quelques beaux messages m'ont émerveillés et je ne sais pas pourquoi, ca m'a apaisé. La plupart des choses écrites sont particulièrement bien écrites.

Citation :
Le moment d'éternité, il est porté par la musique DANS la musique. Il est porté dans les instants d'émerveillement qu'elle procure parfois, dans ces brèves secondes où l'on cesse de mourir.


Magnifique... meme si je ne partage pas entièrement sa vision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5694
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 19 Déc 2011 - 0:07

Il est intéressant ce fil. Sans apporter de réponses qui feront avancer le schmilblick, ça m'arrive parfois de me retrouver replonger tout d'un coup dans un moment passé de ma vie par le biais d'une musique commune à ces deux époques. Le meilleurs exemple et celui qui m'a le plus touché et ému ne se trouve même pas dans le classique puisque c'est lorsque à 17 ans j'ai réécouté pour la première fois depuis plus de 10 ans les merveilleuses chansons de Henri Dès qui m'ont accompagné quant j'étais tout petit (je connaissais tout par coeur, on avait même les DVDs c'était génial ^^ toute une époque Mr.Red ). C'est incroyable, je ressentais alors toutes mes petites émotions d'antan, jusqu'à physiquement j'étais redevenue un jeune garçon de 5-6 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mar 20 Déc 2011 - 18:15

C'était il y a un peu plus de 5 ans. je venais de rencontrer la personne avec qui je vis encore a l'heure actuelle. A cette époque, je vivais a Paris dans un petit studio, et elle m'y rejoignait certain week end. Alors avant son arrivée, je nettoyais l'appart, rangeais les choses qui trainaient ça et là et je mettais de la musique assez fort sur ma chaine pour que le travail soit moins ennuyant. La fenetre etait ouverte, le soleil etait filtré par les rideaux, l'air de la fin de matiné pénétrait la pièce, Et la cinquième de Beethoven qui retentit d'un coup dans le petit appartement chamboula tout se calme.

J'appreciais le mouvement, l'instant, tout en me faisant la reflexion de ces sois disant 4 coup du destin ecrit dans ce thème musicale. En parallèle avec ma nouvelle rencontre, la musique vibrait particulièrement. Mon destin commencait déjà d'etre chamboulé puisque mainetnant je rangeais spontanement mon appartement, chose que je ne faisait quasiement jamais auparavant...

J'avais cette impression que ma vie s'écrivait et que la musique de Beethoven me le hurlait ! Les choses avançaient. Avant al fin même de la symphonie, on frappa a la porte. J'etais heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1174
Age : 33
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mar 20 Déc 2011 - 18:34

Quand je vais chez ma grand-mère (à Asnières s/ Seine) qui a 98 ans, qui vit dans cette belle maison depuis plus de 70 ans. On met Gérard Souzay à fond les ballons (plutôt dans Fauré ou Duparc), elle me parle du temps où elle chantait (elle a arrêté à son mariage), de la Schola, de Reynaldo Hahn et tout ce petit monde revit quelques instants pour mon plus grand plaisir. Peut-être pas un moment d'éternité, mais c'est précieux...

"(...)
Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
Vient de la ville.
(...)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth


Nombre de messages : 1475
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mar 20 Déc 2011 - 21:50

hammerklavier a écrit:
Mon destin commencait déjà d'etre chamboulé puisque maintenant je rangeais spontanement mon appartement, chose que je ne faisait quasiment jamais auparavant...
C'est quand même à ce genre de détail qu'on s'aperçoit vraiment à quel point Beethoven, c'est un génie...
(je dis ça parce qu'à pareille époque, mon appart ça devait être du même genre que celui d'Hammerklavier, et pourtant c'est pas les heures d'écoute quotidienne de jazz qui y ont changé grand'chose. Alors, ce Ludwig, total respect !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader


Nombre de messages : 15542
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 18:25

Tout à l'heure en écoutant le choeur de Saint françois d'assise de Messiaen et ce à deux moments précis:

-1er moment:Acte 1 deuxième tableau "Les Laudes"

Le choeur dit "Saint" et un accord serein et majestueux résonne

-2eme moment:Acte 3 huitième tableau "La mort et la nouvelle vie "

De nouveau on entend le choeur et de nouveau cet accord serein et majestueux qui résonne


Ce qui se passe en moi lorsque j'entends cet accord est proprement indicible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28214
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 19:42

Mon moment préféré c'est le 7° tableau : "Une lueur rouge et violette enflamme toute la scene..."

"Parle Seigneur ... parle Seigneur ... toon serviteur"

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28214
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 19:47

Un moment d'éternité : "He was depised, rejected" du Messie de Haendel. Sad zen 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 22:24

Et les Moments musicaux de Schubert, ne sont-ils pas portés par l'éternité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ave do Brasil
Mélomaniaque


Nombre de messages : 827
Age : 31
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 22:43

Un moment magique, porté par un fond sonore tout aussi inattendu...

J'ai passé une nuit enflammée avec une femme dont je devais tomber follement amoureux par la suite. Au petit matin, je la regarde dormir, je l'observe; dans le clair-obscur, son visage est magnifique. Je n'ose pas bouger. Elle se met à bredouiller quelque chose en portugais - elle est Brésilienne - une sorte de gémissement plaintif, tout en faisant un rêve qui semble mouvementé; dans cet état, elle parait si fragile, et l'intimité la plus profonde de son âme semble s'ouvrir à moi. C'est une femme au vécu hors du commun et qui a dû passer par de nombreuses souffrances. Pendant cette nuit, elle s'est blottie contre moi, m'a pris la main... Je fus troublé, bien que connaissant la facilité avec laquelle les personnes d'Amérique Latine rentrent spontanément en contact physique avec autrui. Elle a lacéré mon cœur de sa griffe, et la cicatrice restera à jamais. Un peu plus tard, un voisin se met à jouer au piano une des pièces qui m'a le plus bouleversé dans ma découverte musicale de ce compositeur, le Nocturne 13 de Gabriel Fauré. Les premiers accords, hésitants, sonnent d'une façon extraordinaire, comme si la musique, intemporelle et complice, venait souligner l'intensité de cet instant de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 22:51

Je suis comblé par ce que tu viens d'écrire. En effet, le début de ce 13ème Nocturne, tout comme celui du 6ème du reste, est un moment d'éternité pour moi aussi.
Quant à la façon dont tu nous le présentes, ma foi, voilà qui pose un clair de lune ensorceleur dans la nuit la plus intense qui soit dans le coeur des hommes.
Merci pour ce témoignage, c'est magnifique. mains 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader


Nombre de messages : 15542
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 23:15

Zeno a écrit:
Et les Moments musicaux de Schubert, ne sont-ils pas portés par l'éternité ?

Me tourneboule moins que Messiaen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ave do Brasil
Mélomaniaque


Nombre de messages : 827
Age : 31
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 23:21

@ Zeno : merci, ce n'est rien, une histoire d'amour très romantique dans laquelle je me suis jeté corps et âme pendant un an et demi, sans me soucier de la souffrance qu'elle allait engendrer, et dont je me remets encore difficilement aujourd'hui... Et puis, si les moments d'éternité liés à l'amour mystique me touchent fréquemment (cf Olivier Messiaen déjà cité par Cololi), je devais également citer ceux qui se rapportent à l'amour humain, comme le classique final de Tristan et son climax explosif, sans doute le plus beau de l'histoire de la musique quand on parle d'amour passionnel entre un homme et une femme.

Mais dans le genre "romantique", au sens dramatique du terme, Franz Schubert est évidemment un génie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 23:26

arnaud bellemontagne a écrit:
Zeno a écrit:
Et les Moments musicaux de Schubert, ne sont-ils pas portés par l'éternité ?

Me tourneboule moins que Messiaen...

Ils ont en commun des longueurs. Mais, alors que Schubert s'extasie devant le monde, Messiaen s'écoute bavarder bien souvent. Cette musique, parfois si hautement inspirée, me lasse de plus en plus par sa redondance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ave do Brasil
Mélomaniaque


Nombre de messages : 827
Age : 31
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 23:29

De Franz Schubert, je pense surtout au grand quintuor en ut pour 2 violons, alto et 2 violoncelles, l'adagio en particulier...

EDIT : pour Olivier Messiaen, "j'avoue", comme disent les jeunes de maintenant.


Dernière édition par Ave do Brasil le Dim 21 Juil 2013 - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 23:29

Ave do Brasil a écrit:
@ Zeno : merci, ce n'est rien, une histoire d'amour très romantique dans laquelle je me suis jeté corps et âme pendant un an et demi, sans me soucier de la souffrance qu'elle allait engendrer, et dont je me remets encore difficilement aujourd'hui... Et puis, si les moments d'éternité liés à l'amour mystique me touchent fréquemment (cf Olivier Messiaen déjà cité par Cololi), je devais également citer ceux qui se rapportent à l'amour humain, comme le classique final de Tristan et son climax explosif, sans doute le plus beau de l'histoire de la musique quand on parle d'amour passionnel entre un homme et une femme.

Mais dans le genre "romantique", au sens dramatique du terme, Franz Schubert est évidemment un génie !

Le rapport à l'éternité, chez les romantiques, passe par la contemplation de la mort. Le Voyage d'Hiver, Tristan... Il y a toujours l'idée du passage.
Chez d'autres, plus anciens ou plus récents, on est déjà passé de l'autre côté et l'approche de l'éternité devient en quelque sorte ontologique, vécue de l'intérieur. Bach est très fort à ce petit jeu-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader


Nombre de messages : 15542
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 23:51

Zeno a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Zeno a écrit:
Et les Moments musicaux de Schubert, ne sont-ils pas portés par l'éternité ?

Me tourneboule moins que Messiaen...

Ils ont en commun des longueurs. Mais, alors que Schubert s'extasie devant le monde, Messiaen s'écoute bavarder bien souvent. Cette musique, parfois si hautement inspirée, me lasse de plus en plus par sa redondance.

Oui Messiaen c'est très rigide, parfois(souvent?) de mauvais goût mais il a des moments incroyables. colors 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 23:52

Xavier a écrit:
Ce ne sont pas des scrupules, mais un manque de motivation vis-à-vis du résultat que je vais obtenir qui ne sera pas à la hauteur des exigeances que j'ai vis-à-vis de moi-même ou des autres compositeurs que j'écoute.
Je l'ai déjà dit, pour composer, vu l'investissement que ça représente, il faut vraiment croire qu'on fait quelque chose de génial. (en tout cas c'est comme ça que je le ressens)
Si c'est pour faire quelque chose de pas trop mal fait mais qui n'apporte pas grand chose, ça n'est pas la peine.
En toute modestie, je pratique médiocrement les Arts Plastiques.
Et ce depuis que le biberon a laissé à mes mains toute latitude à faire autre chose que me nourrir : je recopiais des lignes entières avant de savoir écrire.
Bref.
Aujourd'hui, je ressens toujours cette démangeaison obsédante du cortex qui m'oblige à monter dans mon atelier (dont le désordre n'est pas sans rappeler les heures les plus mouvementées de Srébrénica ) et sacrifie une feuille vierge, une planche neuve (car je ne peins pas sur toîle, mais sur papier ou bois.) à un besoin, pas même de création, mais de travail de la couleur sur un support parfois déjà taché.
La pérennité est rarement au rendez-vous. Mais j'ai répondu à un besoin profond, une démangeaison de tout mon être qui me pousse à prendre les pinceaux.
Et tout cela sans souci pour l'heure de ce qu'en penseraient s'ils avaient voix au chapitre mes contemporains et encore moins de mes illustres maîtres Monet, Spilliaert, Gros, Boudin, Boucher, Botticelli, Fragonard, Klee, Klimt, Estelle Denis, Christophe de Chavannes, Chantal Goya ou Bacon du petit déjeuner.
Ce que je veux dire, Xavier c'est que le travail est fait de cents vains brouillons, et que le plaisir n'est pas à la fin.
Le plaisir est pendant ( peut-être pas.... il est peut-être juste un peu avant de commencer... Quand on a encore l'espoir de faire coïncider son rêve à la réalité (cf Proust).
Le reste n'est que travail et puissance de travail jouissives, et déconvenues dépréciatives.
Le droit à l'erreur est la première des Libertés. Le droit de se tromper ! On a le droit de pondre une merde !!!!
Alors jouissons de pondre quelque chose !
Mais il faut travailler, et même si cela semble un matériau inférieur, on ne travaille bien que sur ses brouillon et les bribes qu'on a jeté sont des contreforts !
Il faut aimer, garder, adorer et compulser souvent ses brouillons (encore faut-il les garder !!!!!). Ils sont le terreau de nos œuvres futures.
(Je poste car ça fait 2 fois que mon message est bouffé et je commence à être las !)

Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Dim 21 Juil 2013 - 23:55

Absolument, Arnaud. Messiaen est comme Dieu, qu'il prétend servir avec un zèle sans limites.

Dieu est très rigide (avoir inspiré autant de dogmes) et parfois même de mauvais goût (avoir créé l'Homme), mais il a des moments incroyables (avoir conçu le phacochère).

elephant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 0:00

ttod a écrit:
Xavier a écrit:
Ce ne sont pas des scrupules, mais un manque de motivation vis-à-vis du résultat que je vais obtenir qui ne sera pas à la hauteur des exigeances que j'ai vis-à-vis de moi-même ou des autres compositeurs que j'écoute.
Je l'ai déjà dit, pour composer, vu l'investissement que ça représente, il faut vraiment croire qu'on fait quelque chose de génial. (en tout cas c'est comme ça que je le ressens)
Si c'est pour faire quelque chose de pas trop mal fait mais qui n'apporte pas grand chose, ça n'est pas la peine.
En toute modestie, je pratique médiocrement les Arts Plastiques.
Et ce depuis que le biberon a laissé à mes mains toute latitude à faire autre chose que me nourrir : je recopiais des lignes entières avant de savoir écrire.
Bref.
Aujourd'hui, je ressens toujours cette démangeaison obsédante du cortex qui m'oblige à monter dans mon atelier (dont le désordre n'est pas sans rappeler les heures les plus mouvementées de Srébrénica ) et sacrifie une feuille vierge, une planche neuve (car je ne peins pas sur toîle, mais sur papier ou bois.) à un besoin, pas même de création, mais de travail de la couleur sur un support parfois déjà taché.
La pérennité est rarement au rendez-vous. Mais j'ai répondu à un besoin profond, une démangeaison de tout mon être qui me pousse à prendre les pinceaux.
Et tout cela sans souci pour l'heure de ce qu'en penseraient s'ils avaient voix au chapitre mes contemporains et encore moins de mes illustres maîtres Monet, Spilliaert, Gros, Boudin, Boucher, Botticelli, Fragonard, Klee, Klimt, Estelle Denis, Christophe de Chavannes, Chantal Goya ou Bacon du petit déjeuner.
Ce que je veux dire, Xavier c'est que le travail est fait de cents vains brouillons, et que le plaisir n'est pas à la fin.
Le plaisir est pendant ( peut-être pas.... il est peut-être juste un peu avant de commencer... Quand on a encore l'espoir de faire coïncider son rêve à la réalité (cf Proust).
Le reste n'est que travail et puissance de travail jouissives, et déconvenues dépréciatives.
Le droit à l'erreur est la première des Libertés. Le droit de se tromper ! On a le droit de pondre une merde !!!!
Alors jouissons de pondre quelque chose !
Mais il faut travailler, et même si cela semble un matériau inférieur, on ne travaille bien que sur ses brouillon et les bribes qu'on a jeté sont des contreforts !
Il faut aimer, garder, adorer et compulser souvent ses brouillons (encore faut-il les garder !!!!!). Ils sont le terreau de nos œuvres futures.
(Je poste car ça fait 2 fois que mon message est bouffé et je commence à être las !)
 

Tu es trop modeste, voyons. Certes, nous ne sommes pas au parfum de tes dernières expositions et je n'ai pas fréquenté de vernissage depuis celui de la grotte de Lascaux, mais si j'en juge par le talent avec lequel tu as peint ton chat, ainsi que le trahit ton avatar, je trouve que tu as un sens très conceptuel des arts plastiques.
Continue ainsi, j'ai une portée de jeunes caniches à te fournir, si tu le désires.
viking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 0:49

Ce chat n'est pas teint.
Il est :
OU
- la réincarnation d'un européaniste exalté qui a Taylorisé l'assassinat et en ce cas il a bien de la chance et je ne crois pas au Karma
OU
- ce chat présente une robe insolite et malheureuse qui rappelle les heures les plus noires de l'Histoire contemporaine Européenne et est en butte au mieux aux lazzis,  au pire aux jets de pierres, .... je maintiens, je ne crois pas aux Karma !!!!
Quand bien même !!
: j'ouvre mes chakra !
de morue.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79637
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 1:38

Zeno a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Zeno a écrit:
Et les Moments musicaux de Schubert, ne sont-ils pas portés par l'éternité ?

Me tourneboule moins que Messiaen...

Ils ont en commun des longueurs. Mais, alors que Schubert s'extasie devant le monde, Messiaen s'écoute bavarder bien souvent. Cette musique, parfois si hautement inspirée, me lasse de plus en plus par sa redondance.

Schubert, moi je veux bien!
Mais les Moments musicaux...  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28214
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 9:17

Autres grands moments d'éternité dans la même sphère (la plus haute) que "He was despised, rejected", je vois bien :

Bach : Es ist vollbracht (Passion selon saint Jean)
Bach : Ich habe genug (Cantate 82)
Bach : Ich ruff zu dir (Orgelbuchlein)
Haendel : O thou that tellest good tidings to Zion (Messiah)
Haendel : As with rosy steps the morn (Theodora)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 10:11

ttod a écrit:
Ce chat n'est pas teint.
Il est :
OU
- la réincarnation d'un européaniste exalté qui a Taylorisé l'assassinat et en ce cas il a bien de la chance et je ne crois pas au Karma
OU
- ce chat présente une robe insolite et malheureuse qui rappelle les heures les plus noires de l'Histoire contemporaine Européenne et est en butte au mieux aux lazzis,  au pire aux jets de pierres, .... je maintiens, je ne crois pas aux Karma !!!!
Quand bien même !!
: j'ouvre mes chakra !
de morue.

Non, aux nazis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 10:12

Xavier a écrit:
Zeno a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Zeno a écrit:
Et les Moments musicaux de Schubert, ne sont-ils pas portés par l'éternité ?

Me tourneboule moins que Messiaen...

Ils ont en commun des longueurs. Mais, alors que Schubert s'extasie devant le monde, Messiaen s'écoute bavarder bien souvent. Cette musique, parfois si hautement inspirée, me lasse de plus en plus par sa redondance.

Schubert, moi je veux bien!
Mais les Moments musicaux...  

Tu plaisantes, ce sont de petites merveilles. C'est du Mompou en beaucoup plus mieux. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79637
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 10:36

Oui, des petites merveilles... mais vraiment pas un sommet pour moi, ce n'est pas ça qui me transporte. (Mompou davantage en effet...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 10:38

Ma comparaison était un peu pour rire, et j'aime beaucoup Mompou.
Mais dans les MM de Schubert, il y a, comme si souvent, un charme mélodique qui me transporte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ave do Brasil
Mélomaniaque


Nombre de messages : 827
Age : 31
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 15:21

Ave do Brasil a écrit:
De Franz Schubert, je pense surtout au grand quintuor en ut pour 2 violons, alto et 2 violoncelles, l'adagio en particulier...
Je m'autoquote...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur


Nombre de messages : 79637
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 15:40

C'est pas la peine, on est déjà nombreux à être de ton avis je pense. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ave do Brasil
Mélomaniaque


Nombre de messages : 827
Age : 31
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 15:47

Xavier a écrit:
C'est pas la peine, on est déjà nombreux à être de ton avis je pense.
Oui mais si vous ne le dites pas, je peux pas l'deviner... Hips ! (j'ai un peu trop forcé sur le rosé aromatisé pamplemousse, je vais me coucher).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 16:59

En effet, en effet, le Quintette est un sommet d'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader


Nombre de messages : 15542
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 17:02

Oui pas mal sur l'echelle du prelude des Gurrelieder. Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 17:16

Obsédé !
Allez hop, à la piscine toi aussi.

Je voudrais écouter Coltrane en paix, dans Schubert. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader


Nombre de messages : 15542
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 17:29

En même temps Trane il devait pas en avoir grand chose à faire de Schubert. Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ave do Brasil
Mélomaniaque


Nombre de messages : 827
Age : 31
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Lun 22 Juil 2013 - 17:59

Zeno a écrit:
Allez hop, à la piscine toi aussi.
Tu veux que je me noie !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader


Nombre de messages : 15542
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Mar 23 Juil 2013 - 21:34

Regard de la Vierge (20 Regards sur l'enfant Jésus de Messiaen)
Cette simplicité me bouleverse.
Vraiment touchante cette pièce. Sad 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des moments d'éternité portés par la musique...    Aujourd'hui à 7:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Des moments d'éternité portés par la musique...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tchaïkovsky : symphonie n°2
» Les Moments musicaux ( Schubert )
» [Vidéo] Funny Moments Of The Humanoid City Tour !!! xD
» Poeme pour mon éternité
» Moments marquants de "Hallyday par Johnny"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: