Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Eva Marton

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Eva Marton Empty
MessageSujet: Eva Marton   Eva Marton EmptyDim 11 Juil 2010 - 19:16

Soprano hongroise dramatique née à Budapest le 18 juin 1943. Elle a étudiée à l'Académie Franz Liszt de Budapest le chant. Elle a débuté dans le rôle de Kate Pinkerton au festival estival de l'Ile Margaret en Hongrie. En 1968, elle a fait ses débuts au Hungarian State Opera dans le rôle de la Reine de Semaka dans Le Coq d'or de Rimsky-Korsakov.
En 1972, Christoph von Dohnányi l'a invité à l'Opéra de Francfort pour le rôle de la Contessa Almaviva. La même année, elle a chanté Matilde dans Guglielmo Tell au Maggio Musicale Fiorentino sous la direction de Riccardo Muti. Elle a chanté Odabella à Budapest. En 1973, elle a fait ses débuts au Wiener Staatsoper en Tosca. En 1977, elle chanta à l'Opéra d'Hambourg le rôle de l'Impératrice dans Die Frau ohne Schatten et fit ses débuts au San Francisco Opera dans le rôle d'Aida. En 1978, elle a fait ses débuts à La Scala de Milan en Leonora dans Il Trovatore. En 1979, elle fit ses débuts au Lyric Opera of Chicago dans le rôle de Maddalena di Coigny dans Andrea Chénier. En 1981, elle interpréta le rôle titre dans Die ägyptische Helena au Festival d'Opéra de Munich. En 1982 et 1983, elle fut Leonore dans Fidelio au Festival de Salzburg sous la direction de Lorin Maazel.
Concernant ses rôles wagnériens, elle fit ses débuts au Met en 1976 en Eva. En 1977 et 1978, elle a été Venus et Elisabeth dans Tannhäuser à Bayreuth sous la direction de Sir Colin Davis. Elle fut Elisabeth au Met en 1982. Par la suite, elle interpréta régulièrement le rôle de Brünnhilde, notamment au Lyric Opera de Chicago dans un cycle complet de Zubin Mehta lors de la saison 1995-1996. En 1998, à l'Opéra de Hambourg elle fut Ortrud. Elle a été également en 2000 Isolde dans cette même salle et Kundry à Barcelone et Lisbone en 2001.
Il y a un rôle qu'elle a incontestablement marqué, c'est celui de Turandot. Elle a fait ses débuts dans ce rôle au Wiener Staatsoper en 1983. Elle l'a chanté partout dans le monde, notamment au Met, à La Scala, aux Arênes de Vérone, au San Francisco Opera, au Lyric Opera of Chicago, etc...
En 2006, elle a interprété en version de concert le rôle de Fedora au Festival de Miskolc. En 2006 et 2007, elle interpréta Elektra au Deutsche Oper am Rhein de Düsseldorf et Kostelnicka au Staatsoper d'Hambourg. Elle a interprété en février/mars 2008 dans le rôle de Klytemnestra au Liceu de Barcelone.
Je précise que je n'ai jamais entendu cette chanteuse très solide dans aucun rôle en entier. L'un de ses problèmes si je ne me trompe pas à la fin des années 1980 jusqu'à aujourd'hui, c'est le vibrato important. Je sais que j'ai donc beaucoup de lacunes par rapport à cette chanteuse.


Dernière édition par aurele le Lun 12 Juil 2010 - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyDim 11 Juil 2010 - 21:57

Enregistrements de studio :

Eva Marton Korngold_iolanta Eva Marton 41KQJ5C5YDL._SL500_AA300_ Eva Marton Cd131423 Eva Marton Andreacheniercover Eva Marton Bartok_01 Eva Marton Img?s=MLC&f=23114761_9695 Eva Marton 51495RZR2ZL._SS500_ Eva Marton 619GSF2V78L._SL500_AA300_ Eva Marton B000002RSD Eva Marton 41RN37BVCEL._SL500_AA300_ Eva Marton 0000586226_350 Eva Marton WallyM2 Eva Marton Richard_strauss_elektra_sawallisch_marton_studer_1 Eva Marton Salome+marton Eva Marton Semirama Eva Marton Fanciulla3 Eva Marton B000003F6Z.09.MZZZZZZZ Bánk bán de Ferenc Erkel (enregistrement 1993, rôle de Gertrud, Géza Oberfrank à la direction, label Alpha) Eva Marton 51jYYwbLMXL._SL500_AA300_ http://www.amazon.co.uk/Erkel-B%C3%A1nk-b%C3%A1n-Lajos-Miller/dp/B0000DH93S

J'espère qu'il y aura des commentaires sur ces différents enregistrements, notamment peut être pour ce qui est le moins connu comme l'opéra Bánk bán.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyDim 11 Juil 2010 - 23:16

Je trouve la voix peu phonogénique, le timbre sans couleur exceptionnelle et le vibrato effectivement prononcé. J'aurais souhaité écouter un récital de jeunesse si ça existe.
Dans la Walküre de Haitink, j'aurais tellement souhaité avoir Behrens ou Jones. Je l'ai réécoutée récemment, je ne suis vraiment pas sensible à Marton.
Dans la Turandot, sa voix s'est plutôt stabilisée par rapport à la vidéo du MET et elle fait plus attention à ses aigus, plus minces mais moins éclatés, un peu de fragilité technique qui renforce son interprétation du rôle, j'aime assez cette version (pour le reste aussi avec la relative surprise de Margaret Price en Liu).
Bref c'est une chanteuse que j'évite en général et je n'ai jamais eu la curiosité d'aller écouter sa Salomé par exemple moi qui suis un vrai fan de Strauss (enfin je n'ai pas fait l'effort pour celle de Norman non plus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyDim 11 Juil 2010 - 23:53

Sa Leonora du Trouvère est assez atroce en ce qui concerne son vibrato. Bon, d'accord, ça reste quand même assez bien maîtrisé. Bref, quand j'écoute la version Levine, c'est plutôt pour Pavarotti et Milnes que Marton.

Par contre, j'ai une Turandot avec Carrerras où elle est vraiment remarquable d'autorité, de puissance vocale (et avec un vibrato pas trop envahissant... contrairement au MET !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83838
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyLun 12 Juil 2010 - 0:06

aurele a écrit:
L'un de ses problèmes si je ne me trompe pas à la fin des années 1980 jusqu'à son retrait de la scène, c'était le vibrato important.

De quel retrait parles-tu?
Tes sources doivent être erronées: http://classik.forumactif.com/concerts-f7/grand-theatre-de-geneve-2010-2011-t4206.htm


Sinon j'aime beaucoup en général, son mordant, son engagement, et même son timbre (si si).
Elle a une réputation de gueuleuse qui n'est qu'à moitié justifiée.
Elle sait aussi beaucoup jouer des nuances et émouvoir, ainsi que servir le texte.
Le rôle qui lui va le mieux dans ce que je connais est sans doute Elektra, mais aussi la Teinturière même si ça commence à vibrer sérieux en 92 chez Solti, ça reste très beau et assez bouleversant.
Dans les années 80 avant sa Brünnhilde d'Haitink (que j'aime beaucoup jusqu'au Crépuscule où là j'ai tendance à baisser le son), il y a des témoignages DVD d'Elsa et Elisabeth avec Levine qui sont superbes.
On la voit les larmes aux yeux à au moins une reprise dans tous ces DVD, (Elektra, la Femme sans ombre, Lohengrin et Tannhäuser) c'est assez surprenant.
J'aime beaucoup sa Salomé même si on entre dans sa période vibrante et où le personnage est quand même un peu à côté de la plaque il faut le dire.
Ortrud doit bien lui aller aussi. (pas entendu, mais c'est sur Musicme je crois)

EDIT: j'ai oublié Judith, un de ses plus grands disques je pense, une Judith vindicative, forte, mais aussi nuancée, et superbement chantée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyLun 12 Juil 2010 - 11:27

Xavier a écrit:
De quel retrait parles-tu?
Tes sources doivent être erronées: http://classik.forumactif.com/concerts-f7/grand-theatre-de-geneve-2010-2011-t4206.htm

J'avais commenté en plus le fait que Marton soit Klytemnestra. Je vais modifier mon message.
Merci pour ta réponse Xavier en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:01

Xavier a écrit:
aurele a écrit:
L'un de ses problèmes si je ne me trompe pas à la fin des années 1980 jusqu'à son retrait de la scène, c'était le vibrato important.

De quel retrait parles-tu?
Tes sources doivent être erronées: http://classik.forumactif.com/concerts-f7/grand-theatre-de-geneve-2010-2011-t4206.htm


Sinon j'aime beaucoup en général, son mordant, son engagement, et même son timbre (si si).
Elle a une réputation de gueuleuse qui n'est qu'à moitié justifiée.
Elle sait aussi beaucoup jouer des nuances et émouvoir, ainsi que servir le texte.
Le rôle qui lui va le mieux dans ce que je connais est sans doute Elektra, mais aussi la Teinturière même si ça commence à vibrer sérieux en 92 chez Solti, ça reste très beau et assez bouleversant.
Dans les années 80 avant sa Brünnhilde d'Haitink (que j'aime beaucoup jusqu'au Crépuscule où là j'ai tendance à baisser le son), il y a des témoignages DVD d'Elsa et Elisabeth avec Levine qui sont superbes.
On la voit les larmes aux yeux à au moins une reprise dans tous ces DVD, (Elektra, la Femme sans ombre, Lohengrin et Tannhäuser) c'est assez surprenant.
J'aime beaucoup sa Salomé même si on entre dans sa période vibrante et où le personnage est quand même un peu à côté de la plaque il faut le dire.
Ortrud doit bien lui aller aussi. (pas entendu, mais c'est sur Musicme je crois)


EDIT: j'ai oublié Judith, un de ses plus grands disques je pense, une Judith vindicative, forte, mais aussi nuancée, et superbement chantée.

Je n'ai pas grand chose à rajouter à ce que dit Xavier étant en accord sur tout.
En plus il s'agit d'une très rares artistes pour laquelle j'éprouve un plaisir hédoniste niveau timbre.
Jusqu'à la fin des années 80, une capacité à nuancer, à alléger la voix, à phraser, que j'apprécie beaucoup. Et ces coups de violence, de rage, cette voix capable de sortir sur un souffle infini comme une coulée de lave en fusion, dans des crescsndo magnifique pouvant culminer sur des aigus projetés avec une insolence rare, aboutissant à des choses vraiment hallucinantes vocalement : le sola perduta abandonata du récital Puccini, le In questa reggia du concert du centenaire du Met...
Nombreux souvenirs de scène également à commencer par ses ses rares apparitions parisiennes : la Judith du Chatelet, la Brünnhilde ou la Salomé de Pleyel. Même si sa haute stature la rendait un peu gauche parfois, la présence était quand même intense.
En dehors d'Elektra, de Turandot, de la Teintuière ou des Brunnhilde, j'apprécie ses Tosca, sa Madalena di Coigny, la Leonora salsbourgeoise, ou sa Marguerite de Mefistofe, mais comme Xavier, sa Salomé : à partir du moment où on accepte l'idée que Salomé peut ne pas avoir 16 ans mais être une vraie femme, sa scène finale est vraiment sulfureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:05

Ce qui lasse chez Marton, alors qu'elle a un vrai sens du mot, une grande présence scénique et des moyens hallucinants, c'est l'impression d'un volume toujours égal, d'une émission toujours très puissante (accompagné d'un vibrato large, certes, mais qui ne me dérange pas personnellement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:09

DavidLeMarrec a écrit:
Ce qui lasse chez Marton, alors qu'elle a un vrai sens du mot, une grande présence scénique et des moyens hallucinants, c'est l'impression d'un volume toujours égal, d'une émission toujours très puissante (accompagné d'un vibrato large, certes, mais qui ne me dérange pas personnellement).

Tu trouves donc que son chant n'est pas assez nuancé je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:19

aurele a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ce qui lasse chez Marton, alors qu'elle a un vrai sens du mot, une grande présence scénique et des moyens hallucinants, c'est l'impression d'un volume toujours égal, d'une émission toujours très puissante (accompagné d'un vibrato large, certes, mais qui ne me dérange pas personnellement).

Tu trouves donc que son chant n'est pas assez nuancé je suppose.
C'est plus subtil que ça : son chant est nuancé, mais les nuances dynamiques, les variations d'intensité se fond toujours avec le même nombre de décibels. Elle respecte les nuances sur la partition, mais tout semble comme écrasé, saturé. C'est quelque chose d'assez étrange.

Mais sans être non plus dans l'adoration inconditionnelle, j'aime beaucoup Marton partout, de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:34

complément discographique:

Eva Marton L99831oidsaEva Marton L241173x37dEva Marton L47288s1ic3Eva Marton M35941ojuyy
Eva Marton L94540n9gd2Eva Marton L630186nwq0Eva Marton L67905r8i98Eva Marton M35674wbgpv
Eva Marton M35956r44ekEva Marton L03965155e9Eva Marton L712922wh7p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:35

Otello a écrit:
complément discographique:

Eva Marton L99831oidsaEva Marton L241173x37dEva Marton L47288s1ic3Eva Marton M35941ojuyy
Eva Marton L94540n9gd2Eva Marton L630186nwq0Eva Marton L67905r8i98Eva Marton M35674wbgpv
Eva Marton M35956r44ekEva Marton L03965155e9Eva Marton L712922wh7p

Merci pour le complément. Tu as tous ces disques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:41

Eva Marton L630186nwq0
Ca c'est extraordinaire. Grande version des Vom ewigen Leben de Schreker en particulier.

Le plus étonnant est que ça a été enregistré en 98, je crois, et que la voix ne bouge guère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:45

aurele a écrit:
Merci pour le complément. Tu as tous ces disques?
oui sauf celui consacré à l'opérette qui me semble d'un intérêt tout relatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31013
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:48

Eva Marton L03965155e9

Beau disque Eva Marton Icon_smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:49

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Merci pour le complément. Tu as tous ces disques?
oui sauf celui consacré à l'opérette qui me semble d'un intérêt tout relatif.

Au fait, que penses tu de cette soprano? Quels sont pour toi ses meilleurs enregistrements?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMer 14 Juil 2010 - 12:56

aurele a écrit:
Otello a écrit:
aurele a écrit:
Merci pour le complément. Tu as tous ces disques?
oui sauf celui consacré à l'opérette qui me semble d'un intérêt tout relatif.
Au fait, que penses tu de cette soprano? Quels sont pour toi ses meilleurs enregistrements?
passionnante mais très inégale. Son évolution vocale est très surprenante mais liée également à ses choix de répertoire. Très investie émotionnellement parlant dans ce qu'elle chantait jusqu'à en pleurer réellement elle-même.
Les moyens vocaux sont immenses, la puissance assez scotchante mais un vibrato passablement envahissant et puis dans la 2ème moitié de sa carrière un aigu souvent trop bas et terriblement arraché mais la sincérité de son engagement fait pardonner beaucoup de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyJeu 15 Juil 2010 - 11:37

Quelqu'un a une opinion sur Semirama (oeuvre et interprétation) dont la couverture est des plus appetissantes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyLun 15 Nov 2010 - 14:10

AD a écrit:
Dans la Turandot, sa voix s'est plutôt stabilisée par rapport à la vidéo du MET et elle fait plus attention à ses aigus, plus minces mais moins éclatés, un peu de fragilité technique qui renforce son interprétation du rôle, j'aime assez cette version (pour le reste aussi avec la relative surprise de Margaret Price en Liu).

Je l'ai entendue sur le tard dans Turandot, à Nice (où j'ai aussi entendu Cassola, autre organe herculéen non-phonogénique). Je ne garde pas le souvenir d'une "fragilité technique" quelconque ; mais au contraire, d'une machine de guerre diaboliquement armée, méthodiquement fourbie, huilée, polie (mais pas policée). D'une princesse glacée et glaçante ; ce qui peut être considéré comme une vision générique mais qu'elle défendait avec conviction (j'entends par là qu'elle était convaincante). Pas la chanteuse du siècle ; sans doute pas la plus distinguée mais à tout le moins une chanteuse à "défis" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyLun 15 Nov 2010 - 14:11

Otello a écrit:
la sincérité de son engagement fait pardonner beaucoup de choses.

Eva Marton 850957
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMar 16 Nov 2010 - 10:07

bAlexb a écrit:
AD a écrit:
Dans la Turandot, sa voix s'est plutôt stabilisée par rapport à la vidéo du MET et elle fait plus attention à ses aigus, plus minces mais moins éclatés, un peu de fragilité technique qui renforce son interprétation du rôle, j'aime assez cette version (pour le reste aussi avec la relative surprise de Margaret Price en Liu).

Je l'ai entendue sur le tard dans Turandot, à Nice (où j'ai aussi entendu Cassola, autre organe herculéen non-phonogénique). Je ne garde pas le souvenir d'une "fragilité technique" quelconque ; mais au contraire, d'une machine de guerre diaboliquement armée, méthodiquement fourbie, huilée, polie (mais pas policée). D'une princesse glacée et glaçante ; ce qui peut être considéré comme une vision générique mais qu'elle défendait avec conviction (j'entends par là qu'elle était convaincante). Pas la chanteuse du siècle ; sans doute pas la plus distinguée mais à tout le moins une chanteuse à "défis" !

Oui je m'en souviens de cette Turandot niçoise. Peut-être n'y étions nous pas le même soir mais je l'avais trouvé quand même fatiguée et déclinante, loin en tous cas de ce qui me semble être de loin son plus grand In questa reggia qui soit ( j'ai du déjà posté ça dans le post Turandot ) :

/watch?gl=FR&feature=related&hl=fr&v=IDEOaz8v54Q

Pourtant ça devait être à la même époque que ses Brunnhilde de Pleyel qui avaient été assez fantastiques.


Sur ce que disais Otello quant à l'investissement et au fait de pleurer, c'est vrai et on voit bien ça à la fin de ce Sola perduta en concert :

/watch?gl=FR&feature=related&hl=fr&v=ZXkjYP1UswI

mais je me suis toujours demandé si ce n'était pas un excès de rimmel qui coulait dans l'oeil hehe

La dernière fois que je l'ai entendue en scène au Liceu dans Jenufa, c'était encore très solide vocalement et on avait entendu pire chez elle en terme de vibrato. Je n'ai pas visionné le dvd, je ne sais s'il est confirme à mes souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83838
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyMar 16 Nov 2010 - 13:16

Elle pleure lors de toutes les prestations vidéos que j'ai vues d'elle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyLun 22 Nov 2010 - 16:50

Avec Marton, il existe aussi ça :

Eva Marton 41Y3B29555L._SL500_AA300_

Le programme vaut son pesant de sucettes : http://www.amazon.fr/Donne-Puccini/dp/B00004SCCZ/ref=sr_1_11?s=music&ie=UTF8&qid=1290441011&sr=1-11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyVen 9 Sep 2011 - 16:13

bAlexb a écrit:
WoO a écrit:
bAlexb a écrit:
Marton est herculéenne ; cyclopéenne comme les blocs composant la porte des lions de Mycènes mais, également, apte aux dégradés, aux colorations (là, il faut avoir vu sa prestation live) ; Marc est plus foncièrement lyrique
Voilà "foncièrement lyrique" et son timbre me convient mieux que celui de Marton que je trouve banal, sans chaleur.

C'est amusant parce que Marton me paraît, justement, parfaitement brûlante ; un brasier comme Jones peut être une irradiation permanente, en fait ! Où Marc pêche, pour moi, ce n'est pas tant comme "lyrique foncier" que parce que ce lyrique-ci est à la fois poussé et émoussé. En général, ici, dans ce rôle anguleux, cela me dérange ; et face à la pénétration d'une Schwarz, par exemple, ça me paraît rhédibitoire ; et peut-être pas si finement apparié que ce qu'on a voulu dire à la direction de Sinopoli (direction freudienne, suintante, putride qui joue des couleurs de son orchestre pour brosser des tableaux saisissants, la où Marc, pour moi, n'est ni "raptée" ni "raptante"). Avec le recul, pour moi qui adore cette version (et l'ai adorée dès sa sortie) elle constitue de plus en plus un personnage "à côté".

Ce qui ne m'epêche pas de comprendre ton point de vue Wink !

Si certains veulent renchérir !

Moi je m'offre le plaisir presque écoeurant de l'Elsa richissime du MET !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptySam 22 Oct 2011 - 13:13

aurele a écrit:
http://www.prestoclassical.co.uk/r/Arthaus%2BMusik/107511

J'ai commandé ce coffret sur amazon.fr (comme si je n'avais pas suffisamment de choses à écouter et regarder Laughing ). J'adore La Gioconda. Il paraît que cette version est pas mal du tout. Domingo a enregistré tardivement le rôle d'Enzo au disque, ce qui me permettra de l'y entendre et de l'y voir. Marton doit sans doute être émouvante et engagée dramatiquement.

Marton est superbe dans cette production ; à l'exacte (dé)mesure du rôle. D'une vocalité impétueuse, assumée, sulfureuse ! Enjoy cheers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyVen 23 Déc 2011 - 9:13

D'après ce que j'ai pu lire, Marton devrait reprendre le rôle de Gertrud de Bank Ban à Budapest en mars prochain. Et, à l'aune de sa Klytämnestra à Genève, la saison dernière, je ne peut m'empêcher de regretter (moins tant d'ailleurs que l'usure finalement naturelle des moyens) sa quasi-disparition des scènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83838
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyVen 23 Déc 2011 - 17:32

bAlexb a écrit:
D'après ce que j'ai pu lire, Marton devrait reprendre le rôle de Gertrud de Bank Ban à Budapest en mars prochain.

Quel compositeur?

bAlexb a écrit:
Et, à l'aune de sa Klytämnestra à Genève, la saison dernière, je ne peut m'empêcher de regretter (moins tant d'ailleurs que l'usure finalement naturelle des moyens) sa quasi-disparition des scènes.

Ah, moi d'après ce que j'ai pu entendre des années 2000 je me dis au contraire qu'elle aurait dû arrêter depuis longtemps, là c'est pire qu'inécoutable, c'est carrément dangereux pour les oreilles. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyVen 23 Déc 2011 - 17:49

Xavier a écrit:
bAlexb a écrit:
D'après ce que j'ai pu lire, Marton devrait reprendre le rôle de Gertrud de Bank Ban à Budapest en mars prochain.

Quel compositeur?

Erkel.

Xavier a écrit:
bAlexb a écrit:
Et, à l'aune de sa Klytämnestra à Genève, la saison dernière, je ne peut m'empêcher de regretter (moins tant d'ailleurs que l'usure finalement naturelle des moyens) sa quasi-disparition des scènes.

Ah, moi d'après ce que j'ai pu entendre des années 2000 je me dis au contraire qu'elle aurait dû arrêter depuis longtemps, là c'est pire qu'inécoutable, c'est carrément dangereux pour les oreilles. Mr.Red

Ben écoute, je sais que c'est plutôt rigolo de tirer sur les ambulances ; il n'empêche qu'à Genève, en salle, sa Klytämnestra tenait plutôt bien la route (intelligible à tous les points de vue). Bien sûr, des registres inégaux, du vibrato (mais rien à côté de Charbonnet Evil or Very Mad) et, somme toute, rien de déshonorant pour une chanteuse de 68 ans. Je sais qu'il circule sur le tube des choses douteuses (un air de Gräfin Maritza, notamment) mais ceux (public et critique) qui, par exemple, ont entendu sa Sacristine en sont sortis plutôt estomaqués (dans le bon sens du terme).

Et puis, de toute façon, en terme de volume, là où d'autres s'étiolent facilement, Marton a... toujours été dangereuse pour les oreilles (je me souviens de sa Turandot, même tardivement shaking ) ; pour le coup, aujourd'hui, c'est plutôt reposant de ce point de vue Laughing !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyDim 25 Mai 2014 - 13:46

J'ai acheté ces dernières années plusieurs disques (Elektra, Violanta - une oeuvre fabuleuse - le DVD de Tannhaüsser au Met - la Wally - Lohengrin) mais finalement je navigue un peu à vue dans cette discographie abondante.

Je viens aussi de commander le récital d'opérette et les Quatre derniers Lieder. On dirait que le récital Zemlinski-Korngold etc n'est plus disponible.

Mais est-ce que finalement vous donneriez des priorités autres ? (Or Wagner/Strauss intégral, de préférence).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
opera
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 18/02/2014

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyLun 26 Mai 2014 - 12:29

bAlexb a écrit:
D'après ce que j'ai pu lire, Marton devrait reprendre le rôle de Gertrud de Bank Ban à Budapest en mars prochain.
C'est un rôle important ? Mezzo ou soprano ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 06/04/2011

Eva Marton Empty
MessageSujet: Eva Marton   Eva Marton EmptyVen 6 Juin 2014 - 14:56

J'aimerais beaucoup trouver le CD Donne di Puccini, car j'aime beaucoup ce compositeur, et de plus il y a aussi dans ce CD la soprano tchèque Benackova, une grande artiste peu connue maintenant mais qui a été une superbe Jenufa et Russalka, ainsi qu'une grande interprête du répertoire italien. Là où je tique un peu, c'est Gruberova ; qu'a t'elle à voir avec Puccini ? à part Lauretta et Musette, je ne vois pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyVen 6 Juin 2014 - 15:12

elisabeth a écrit:
J'aimerais beaucoup trouver le CD Donne di Puccini, car j'aime beaucoup ce compositeur, et de plus il y a aussi dans ce CD la soprano tchèque Benackova, une grande artiste peu connue maintenant mais qui a été une superbe Jenufa et Russalka, ainsi qu'une grande interprête du répertoire italien. Là où je tique un peu, c'est Gruberova ; qu'a t'elle à voir avec Puccini ? à part Lauretta et Musette, je ne vois pas...

Ça se trouve facilement : http://www.amazon.fr/donne-di-Puccini-Giacomo/dp/B000025DKX/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1402059719&sr=1-1&keywords=donne+puccini .
Je n'ai pas nécessairement tout le programme en tête (je passe régulièrement Benackova que je trouve un peu lourde pour mon goût à ce moment de sa carrière ; je programme plutôt Jones/Marton/Gruberova) ; Marton y est mûre/mûrie (notamment pour Suor Angelica) mais l'émotion est poignante, assumée (Tosca & Butterfly) et la conduite du chant sans écarts (de goût, en tout cas ; c'est la voix, seule, qui en connaît quelques-uns mais pas rédhibitoires).
Gruberova apparaît dans La Rondine, Gianni Schicchi et le premier air de Liù de Turandot ; phrasé irréprochable, vraie/belle fraîcheur dans l'approche, quelque chose d'extrêmement sensible et, pour "Signore ascolta", au-delà des dégradés et de "l'économie générale" de l'air, une compréhension intime de ce qu'est Puccini et ce que ça induit en terme de chant, qui ne dépare pas au milieu de ces "spécialistes".
Je ne comprends pas trop la réserve, j'avoue ; mais on peut en reparler, ici http://classik.forumactif.com/t3947p350-edita-gruberova?highlight=gruberova  Eva Marton 2661413304 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyDim 18 Jan 2015 - 19:27

DavidLeMarrec a écrit:
hugo75 a écrit:
C'est l'absence de vibrato cultivée dans le répertoire baroque qui est une anomalie car une voix vibre naturellement et cette vibration est l'une des sources de l'émotion.

Cette théorie a largement été battue en brèche par les nouveaux théoriciens hors du lyrique, quand même. D'ailleurs, ça se mesure très bien : la plupart des traditions vocales n'utilisent le vibrato qu'en tant qu'ornement expressif ponctuel. L'oscillation de l'air produite par tout son et le vibrato sont deux choses bien distinctes.

Ensuite, que réprimer le vibrato à grande puissance exerce une contrainte sur l'instrument, c'est possible, mais ça reste de l'ordre du cas particulier.

De toute façon, moi, j'aime beaucoup Marton, même dans le Crépuscule, et même jusqu'à la fin des années 90.


Suite à cet échange, j'ai réécouté le Crépuscule des dieux d'Haïtink en 1991 et je me trouve rétrospectivement bien sévère avec Marton. C'est quand même superbe dans le prologue et surtout la scène avec Waltraute : ligne de chant superbe et assez pure, timbre fort beau et rond sans agressivité et un vibrato quand même sous contrôle. En revanche, au second acte, c'est plus problématique : j'ai vraiment l'impression que le vibrato devient envahissant lorsque le rythme et le débit vocal s'accélèrent et qu'elle n'a, de ce fait, plus le temps de poser sa voix. Il en va de même avec ses aigus qui sont bien en place au 1er acte pour devenir trop ouverts et parfois faux dans ses échanges avec Hagen. Enfin, l'immolation finale, si elle reste belle, me paraît un peu prudente.

Nouvelle audition de sa Walkyrie et de son Siegfried et, à mes oreilles, c'est quasiment parfait : l'orchestre de Karajan avec les grandes voix type "Nouveau Bayreuth" sans le timbre agressif de Nilsson et avec les subtilités de Jérusalem (dans les "murmures de la forêt", l'émission est beaucoup plus haute, la voix mixte bien mieux maitrisée et la poésie de l'ensemble, bien plus prenante qu'avec Windgassen). Et puis Studer et Morris (bien plus noble que Théo Adam sans parler du timbre que je trouve plus séduisant) sont remarquables. Bref, ma version préférée du Ring même si tout le monde me dit que j'ai tort.

PS : Marton, à la fin des années 90, pour moi ce n'est vraiment plus possible ...


Dernière édition par hugo75 le Dim 18 Jan 2015 - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyDim 18 Jan 2015 - 20:22

Merci de revenir sur tout ça avec des oreilles fraîches (ce qui n'est pas mon cas !).


hugo75 a écrit:
Il en va de même avec ses aigus qui sont bien en place au 1er acte pour devenir trop ouverts et parfois faux dans ses échanges avec Hagen.

Ouverts ? C'est étonnant, j'ai quand même l'impression que Marton couvre beaucoup et tout le temps, c'est son mode d'émission par défaut dès qu'elle ouvre la bouche, pas vraiment le type de voix qui ménage des dégradés de couverture au fil de la tessiture. Criés, probablement, mais ouverts, c'est étonnant.

En même temps, comme l'acte II ne me passionne pas beaucoup jusqu'ici, je n'ai dû l'écouter que deux fois dans cette version, et la dernière fois, c'était déjà il y a deux ou trois ans, donc je suis absolument incapable de soutenir ce que j'avance, c'est une véritable question.


Citation :
Enfin, l'immolation finale, si elle reste belle, me paraît un peu prudente.

Ah, ce n'est pas la plus ardente, c'est sûr.


Citation :
Et puis Studer et Morris (bien plus noble que Théo Adam sans parler du timbre que je trouve plus séduisant) sont remarquables.

Ah, justement pour moi, Studer est un peu trop aimable pour le rôle, et Morris, même indépendamment de l'accent (très typé, et l'émission aussi) n'a pas la rugosité et l'impact spectaculaires d'Adam. Mais contrairement à ce qu'il fait chez Levine, il ménage de superbes demi-teintes. De loin son meilleur disque à mon avis.


Citation :
Bref, ma version préférée du Ring même si tout le monde me dit que j'ai tort.

Si on parle des studios, c'est peut-être bien le meilleur choix possible, oui. Mais il y a à l'usage une forme de tiédeur qui fait que j'y reviens peu : l'acte I de Walkyrie, il n'y en a pas beaucoup qui soient aussi tranquilles…


Citation :
PS : Marton, à la fin des années 90, pour moi ce n'est vraiment plus possible ...

Essaie quand même, si ce n'est fait, son récital Zemlinsky-Schönberg-Schreker. Ce n'est pas aussi bien qu'avant, mais ça se tient encore, dans un très beau programme. Ensuite, les années 2000, oui, ça devient vraiment plus possible, même dans des rôles d'alto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyDim 18 Jan 2015 - 20:45

DavidLeMarrec a écrit:
hugo75 a écrit:
Il en va de même avec ses aigus qui sont bien en place au 1er acte pour devenir trop ouverts et parfois faux dans ses échanges avec Hagen.

Ouverts ?  C'est étonnant, j'ai quand même l'impression que Marton couvre beaucoup et tout le temps, c'est son mode d'émission par défaut dès qu'elle ouvre la bouche, pas vraiment le type de voix qui ménage des dégradés de couverture au fil de la tessiture. Criés, probablement, mais ouverts, c'est étonnant.

C'est exact et c'est probablement cette couverture comme la richesse de son timbre qui donnent de la rondeur à ses aigus qui ne sonnent pas agressif (contrairement à Varnay ou Nilsson qui me donnent vite mal au crâne). Malheureusement quand les aigus devienne problématiques, la tentation de les ouvrir est grande  pour les sortir plus facilement (cf Carreras en fin de carrière et bien d'autres) et c'est ce que j'entends dans ce second acte (mais il lui arrive aussi parfois de les crier, je te rassure). C'est d'autant plus étonnant que son prologue et, plus encore, sa grande scène avec Waltraute sont excellents et ne présentent pas ces défauts. Est-ce lié à une différence d'écriture (beaucoup moins de longues phrases coulées sur le souffle qui donnent le temps de mieux placer la voix) ou à une méforme liée à une session d'enregistrement différente ? Mais le résultat est là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton EmptyDim 18 Jan 2015 - 21:12

hugo75 a écrit:
Malheureusement quand les aigus devienne problématiques, la tentation de les ouvrir est grande  pour les sortir plus facilement (cf Carreras en fin de carrière et bien d'autres)

Ça facilite vraiment les choses d'ouvrir ? C'est plutôt l'inverse en général !

D'ailleurs Carreras ou Di Stefano ont toujours chanté leur aigu ouvert… c'est après qu'ils l'ont payé (enfin, surtout Carreras, et ce n'était peut-être pas la faute de la technique).


Citation :
(mais il lui arrive aussi parfois de les crier, je te rassure).

Mr. Green


Citation :
Est-ce lié à une différence d'écriture (beaucoup moins de longues phrases coulées sur le souffle qui donnent le temps de mieux placer la voix) ou à une méforme liée à une session d'enregistrement différente ? Mais le résultat est là.

Probablement l'un des deux, tu as raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Eva Marton Empty
MessageSujet: Re: Eva Marton   Eva Marton Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eva Marton
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: