Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Anna Tomowa-Sintow

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 16:05

Soprano née le 22 septembre en Bulgarie à Stara Zagora. Elle étudia le piano dès l'âge de 6 ans. A l'âge de 16 ans, elle gagna une compétition de chant nationale. Par la suite, elle entra au Conservatoire National de Sofia où elle étudia avec Georgi Zlatev-Tcherkin et la soprano Katia Spiridonowa. Elle eut ses diplomes de chant et de piano et fit ses débuts pour les finals de ses master class en Tatiana dans Eugène Onéguine. Elle rejoignit l'Opéra Studio de l'Opéra de Leipzig où elle fit ses débuts professionnels en 1967 dans le rôle d'Abigaille. Elle travailla avec le chef Rolf Reuter la plupart des rôles qu'elle interprèta dans cette opera house. Elle a construit progressivement son répertoire avec les rôles de Madama Butterfly, Traviata, Leonora de Il Trovatore, Desdemona, Manon Lescaut de Puccini, Donna Anna, Ninabella dans Die Zaubergeige de Werner Egk et Arabella. Pour ce rôle straussien, elle l'étudia avec le Professeur Peter Schmitz qui avait l'élève de Richard Strauss et qui était le Chef Principal de la compagnie.
En 1972, le Deutsche Oper de Berlin la demanda. Elle y fut faite Kammersängerin dans les premières années où elle y chanta. Elle a continué à étendre son répertoire avec les rôles de la Contessa Almaviva, de Fiordiligi, d'Ariadne, d'Aida, de Tosca, de la Maréchale, d'Elisabeth dans Tannhäuser, d'Elsa et de Tatiana.
Elle fut nommée Kammersängering par le Wiener Staatsoper. Elle y interpréta de nombreux rôles straussiens et mozartiens de son répertoire mais également plusieurs rôles italiens comme Leonora di Vargas, Aida, Amelia dans Un Ballo in maschera, Manon Lescaut, Tosca, Madama Butterfly, Desdemona. Elle interpréta également Elisabeth de Tannhäuser et Tatiana.
Karajan l'auditionna en 1973 pour la première de De temporum fine comoedia de Orff au Festival de Salzburg. Elle fut engagée par ce dernier et leur collaboration dura jusqu'à la mort de ce dernier. Il travaillèrent fréquemment ensemble pour des opéras donnés sur scène, pour des concerts et des enregistrements de studio. De 1973 à 1991, elle apparut beaucoup au Festival de Salzburg. Elle fut pour Karajan lors de ce prestigieux festival en 1975, 1976, 1977 et 1978 la Voce del Cielo dans Don Carlo. En 1976 et 1980, pour Karajan toujours, elle fut la Contessa Almaviva. En 1977 et 1978, elle a été Donna Anna dans une mise en scène de Ponnelle sous la direction de Böhm. 10 ans plus tard c'est-à-dire en 1987 et 1988, elle interpréta ce même rôle pour Karajan dans une mise en scène de Michael Hampe. En 1982, elle interpréta Ariadne sous la direction de Sawallisch. En 1983 et 1984, Karajan l'engagea pour la Maréchale dans une mise en scène du maestro lui-même. En 1985, 1986 et 1990 elle fut la Comtesse Madeleine sous la direction de Horst Stein. En 1989, elle interpéta Tosca sous la direction de Prêtre.
Concernant le répertoire non opératique, elle interpréta à l'occasion de ce même festival les Vier Letzte Lieder sous la direction de Böhm en 1976. La même année, elle fut l'une des solistes de la symphonie n°9 de Beethoven sous la direction de Karajan. En 1984, toujours sous la direction de Karajan, elle interpréta le Requiem de Verdi. En 1989, sous la direction de Muti, elle interpréta semble-t-il ce même Requiem (les archives du Festival de Salzburg parle d'un Requiem for Karajan). En 1991, elle interpréta des mélodies et lieder de Tchaikovsky, Brahms et Strauss. Je ne sais pas quel était son accompagnateur au piano.
En 1975, elle fit ses débuts à Covent Garden dans le rôle de Fiordiligi. Elle y retourna à plusieurs reprises pour de nombreux rôles : Elsa en 1977, Maddalena di Coigny en 1985, la Contessa Almaviva en 1985, Ariadne en 1987, Yaroslavna dans le Prince Igor en 1990, l'Impératrice en 1992, "Akh, istomilas' ya gorem" de La Dame de pique lors d'un Gala en 1993, Tosca en 1993, "Und du wirst mein Gebeiter sein" d'Arabella avec pour partenaire le baryton-basse Franz Grundheber en 1997 et la Maréchale en 2000.
Elle fit ses débuts à La Scala en 1981 en Desdemona face à l'Otello de Domingo. Carlos Kleiber dirigeait. La même année, elle fut Elsa sous la direction d'Abbado dans une mise en scène de Strehler. En 1982-1983, elle y interpréta Maddalena di Coigny sous la direction de Chailly. En 1992, elle fit un récital avec des mélodies et lieder de Tchaikovsky, Brahms et Strauss. Son accompagnateur était Helmut Oertel.
Elle chanta régulièrement au Staatsoper de Munich où elle triompha dans les années 1980 dans les rôles d'Aida sous la direction de Muti et de Manon Lescaut sous la direction de Chailly. Elle y interprèta également la Maréchale, Arabella, Ariadne, Donna Anna, Amelia, Butterfly et Tosca.
Arabella fut un rôle important dans sa carrière. Elle l'interpréta au Japon en 1988 sous la direction de Sawallisch en tournée avec le Staatsoper de Munich. Elle l'interpréta également à Hambourg, Cologne et Zurich. A Zurich, elle prit part à de nouvelles productions de Ariadne auf Naxos et de Tosca (avec Tito Gobbi).
A l'Opéra de Paris, elle interpréta Leonora di Vargas, Elisabeth et Elsa. En 1993, elle ajouta à son répertoire straussien le rôle d'Helena qu'elle interpréta en version de concert dans la capitale française puis au Festival d'Athènes.
Elle fit ses débuts dans les 3 plus prestigieuses salles américaines dans le rôle de Donna Anna : au San Francisco Opera en 1974, en 1978 au Met et au Lyric Opera of Chicago en 1980 (je n'ai pas trouvé de traces dans les archives cependant en ce qui concerne ses débuts au Lyric Opera of Chicago). Au San Francisco Opera, elle interpréta Leonora di Vargas en 1976 et Elisabetta di Valois en 1979. Au Met, elle interpréta lors de la saison 1979-1980, la Maréchale. Lors du Gala du centenaire en 1983, elle interpréta "Ernani, Ernani involami". Lors de la saison 1984-1985, elle interpréta Elsa et Amelia Grimaldi. Elle reprit lors de la saison 1985-1986 le rôle d'Amelia Grimaldi et interpréta Aida. Lors de la saison 1986-1987, elle reprit le rôle de la Maréchale. Lors de la saison 1987-1988, elle fut Violetta. Lors de la saison 1992-1993, elle interpréta Tosca et reprit la Maréchale. Au Lyric Opera of Chicago, elle interpréta Aida en 1983, Madama Butterfly en septembre-octobre 1985, Leonora dans Il Trovatore lors de la saison 1987-1988, Violetta lors de la saison 1988-1989, la Maréchale lors de la saison 1989-1990 et Tatiana lors de la saison 1990-1991.
En 1995, elle interpréta sa première Norma à Zurich et en 1997 elle interpréta sa première Sieglinde. En 1998, elle interpréta sa première Santuzza au Staatsoper de Berlin et Salome en version de concert pour l'ouverture de la saison du Liceu de Barcelone. En octobre 1999, au Liceu de Barcelone, elle interpréta sa première Turandot.
En 2000, elle interpréta en plus de sa Maréchale à Covent Garden les rôles de l'Impératrice au Deutsche Oper de Berlin et Maddalena di Coigny à Oviedo.
En 2001, elle donna plusieurs concerts du Requiem de Verdi en Europe. Elle donna également des concerts à Milan et au Megaron d'Athènes consacrés à Verdi. En septembre, elle célébra ses 35 ans de scène à l'Opéra de Sofia dans une version de concert d'Aida.
En 2002, elle fit des récitals en Europe, notamment au Wigmore Hall et à Barcelone. Elle donna également une série de représentations et de concerts opératiques. Elle participa à une série de représentations de Un Ballo in maschera et de Don Carlo. Elle fut célébrée à Tokyo dans le rôle d'Elisabetta. Elle retourna en 2003 à Tokyo pour des concerts. En 2004, elle fit ses débuts dans le rôle de la Princesse étrangère dans Rusalka à Tel Aviv.
En 2005, elle participa à un gala à l'Opéra de Stara Zagora. Elle donna un récital et sa première master class à Athènes. Elle a également beaucoup chanté au Japon cette année là.
En 2006, elle interpréta la Contessa Almaviva à Sofia à l'occasion du 250e anniversaire de Mozart.
En 2007, elle interpréta à Tokyo le 1er acte de Die Walküre et les Vier Letzte Lieder.
En 2008, elle fut invitée par le Schleswig Holstein Music Festival où elle donnaun récital et une master class importante.
Concernant les récitals, elle en donna partout dans le monde : Paris, La Scala, Vienne, Festival de Salzburg, Berlin, Hambourg, Munich, Barcelone, Madrid ou encore Tokyo. Son répertoire en terme de récitals comportait les compositeurs suivant : Tchaikovsky, Brahms, Strauss, Wagner et Rachmaninoff.
Concernant sa discographie, elle a beaucoup enregistré et chanté évidemment avec Karajan, tant le répertoire opératique que le reste du répertoire classique. Elle a enregistré avec lui le rôle de la 7e Sybille dans De Temporum fine comoedia de Orff, Elsa, la Contessa Almaviva, la Première Dame dans Die Zauberflöte, la Maréchale, Donna Anna, le Magnificat de Bach, le Requiem allemand de Brahms, la Missa solemnis de Beethoven (en DVD mais enregistré en studio), la symphonie n°9 de Beethoven, le Te Deum de Bruckner, la Messe en C majeur de Mozart du "Couronnement", le Requiem de Mozart (2 fois, une avec le Berliner Philarmoniker et l'autre avec le Wiener Philarmoniker), les Vier Letzte Lieder de Strauss, "Kein Andres, das mir so im Herzen loht" de Capriccio et le Requiem de Verdi. Pour ce qui est de ses enregistrements avec d'autres chefs en studio, elle a enregistré en allemand le rôle de Lauretta dans Gianni Schicchi sous la direction d'Herbert Kegel en 1972 ou 1973, Ariadne et la Prima Donna sous la direction de Levine en 1986, Madama Butterfly en 1987 sous la direction de Rouslan Raichev, Tatiana sous la direction d'Emil Tchakarov en 1988 et Heliane dans Das Wunder der Heliane de Korngold en 1992. Pour ce qui est non opératique, elle a enregistré la Missa solemnis avec Colin Davis et Masur, la symphonie n°9 sous la direction de Masur, le Requiem allemand sous la direction d'Helmut Koch. Sa discographie se compose surtout de lives que ce soit avec Karajan ou avec d'autres chefs : Emmy dans Der Vampyr de Marschner (live Munich 1974 sous la direction de Fritz Rieger), Donna Anna sous la direction de Böhm (live Salzburg 1977), Aida sous la direction de Muti (live Munich 1979), Ariadne et Prima Donna sous la direction de Sawallisch (live Salzburg 1982), La Maréchale sous la direction de Karajan (live Salzburg 1984 DVD), Amelia Grimaldi sous la direction de Levine (live Met 1984 DVD), Die Gräfin dans Capriccio sous la direction d'Horst Stein (live Salzburg 1985), Maddalena di Coigny sous la direction de Julius Rudel (live Covent Garden 1985 DVD), Desdemona sous la direction de Mehta (live Wiener Staatsoper 1987) et Donna Anna sous la direction de Karajan (live Salzburg 1987 DVD).
Il y a également quelques récitals :



Cette chanteuse a une voix que j'aime beaucoup pour la couleur des pays de l'Est. Il y a une opulence dans sa voix, une richesse de celle-ci au niveau du timbre qui sont merveilleuses. Je la connais pour le moment dans 3 rôles en entier : Donna Anna (live Salzburg 1977 Böhm), Amelia Grimaldi et la Contessa Almaviva. Elle a une voix certes un peu lourde mais cela ne me pose pas de problème. Elle est superbe vocalement dans ces 3 rôles. Cependant, elle m'a semblé plus convaincante sur le plan dramatique dans le rôle de Donna Anna. Elle a la flamme du personnage et du tempérament. Le studio de Karajan des Nozze di Figaro dans lequel elle est la Contessa est trop figé, cela manque de théâtre, Tomowa-Sintow n'est pas émouvante dans ce rôle, c'est trop monolithique. Concernant son Amelia Grimaldi, c'est très conventionnel sur le plan scénique et je ne la trouve pas émouvante. Son interprétation de l'air d'Amelia du Ier acte est moyenne comme je l'avais dit dans le topic consacré à cet opéra, c'est peut être dû au stress ou au format de sa voix.
Je connais ses Vier Letzte Lieder sous la direction de Karajan. Je les avais trouvé superbes quand j'avais écouté cela sur le plan vocal. J'avais adoré ses phrasés, son registre grave. Je l'avais trouvé plutôt investie au niveau du texte et j'avais perçu une certaine poésie dans son interprétation. L'accompagnement de Karajan m'avait beaucoup plus, c'était superbe. Je réécouterai pour voir si je pense toujours la même chose.
Les rôles dans lesquels j'aimerais l'entendre en priorité sont ceux de Ariadne/Prima Donna, de la Maréchale, de Violetta (j'espère que cela existe en live), de Tosca, d'Elisabetta di Valois (j'espère qu'on peut trouver cela en live), d'Amelia dans Un Ballo in maschera et de Tatyana. Pour Ariadne/Prima Donna, je vais privilégier la version live sous la direction de Sawallisch. Pour la Maréchale, je me procurerai sûrement le DVD qui côute pas très cher.
Pour les données sur sa carrière, j'ai utilisé la biographie sur son site officiel, wikipedia, les archives des maisons d'opéra quand elles sont disponibles, un dossier consacré à la chanteuse sur odb-opera.
Tous les avis évidemment sont bon à prendre par rapport à cette chanteuse qu'ils soient positifs ou négatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 22:29

Ce n'est pas une chanteuse que je connais beaucoup...

Son récital d'airs slaves ne m'avait vraiment pas passionné, alors que le programme avait tout pour me plaire.


Par contre, sa Genièvre du Roi Arthus est très bien! Quelques difficultés dans certains aigus, mais elle est fière et altière sans pour autant en devenir froide et vindicative...


Voilà, c'était donc ma très très modeste pierre à l'édifice... Wink

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1176
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 22:44

Merci aurele, le récital de Berlin Classics est une merveille absolue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 23:07

Je recopie un extrait d'interview à propos de Tomowa Sintow (j'ai la flemme de traduire) :
" She entered as a soprano with problems and left as a mezzo with problems. Why ? Because she wasn't a mezzo, you could hear she wasn't a mezzo. [...] She, on the other hand, was not accepted in any of the Bulgarian theaters but had the good fortune to go to Leipzig, rework her voice and perfect it as a lyric soprano."

Bon, à part ça, je ne connais que sa Donna Anna... bon chant mais elle ne m'avait pas marqué. A sa décharge, DG ne m'intéressait pas franchement au moment de l'écoute...

Peut-être faudrait-il que je l'écoute dans sa Traviata vu que c'est ce qu'il lui a permis de décrocher un prix à Sofia en 70. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3290
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 23:28

Ca dépend laquelle des Donna Anna : celle avec Karajan surexpose les défauts associés à ce genre de voix chez Mozart, du vibrato trop large, au timbre trop lourd en passant par une certaine dureté très "soprano dramatique" dans les aigus. Pas grand chose qu'elle puisse faire avec ce métal là pour raffiner sa Donna Anna. Avec Böhm on dirait qu'elle a 20 ans de moins, tout est parfaitement tenu et maitrisé, avec une noblesse qui est d'ailleurs assez caractéristique de cette version.

Je trouve aussi sa Comtesse des Noces mordorée et superbe : des couleurs étonnantes et chaleureuses et pourtant rien qui déborde.

Sa Maréchale est de la même eau, sauf que je préfère peut-être encore davantage cette chaleur et cette étoffe là chez Strauss que chez Mozart. D'une grande élégance vocal et sans effet hasardeux. Très sûre d'elle-même et de sa musicalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 23:33

C'était justement avec Böhm... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3290
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 23:42

Elvira a écrit:
C'était justement avec Böhm... Laughing

Peut-être que tu préférerais avec Karajan ! Ca ressemble davantage à ce qu'aurait donné Ghena dans le rôle Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 23:42

Grégoire de la Tour a écrit:
Elvira a écrit:
C'était justement avec Böhm... Laughing

Peut-être que tu préférerais avec Karajan ! Ca ressemble davantage à ce qu'aurait donné Ghena dans le rôle Mr. Green

Tsss, tout de suite... fleurs

Dire qu'elle a failli le chanter... Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3290
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 23:50

Elvira a écrit:
Grégoire de la Tour a écrit:
Elvira a écrit:
C'était justement avec Böhm... Laughing

Peut-être que tu préférerais avec Karajan ! Ca ressemble davantage à ce qu'aurait donné Ghena dans le rôle Mr. Green

Tsss, tout de suite... fleurs

Dire qu'elle a failli le chanter... Shit

Loué soit le Seigneur pour ça. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 12 Juil 2010 - 23:51

Pfffff... Elle aurait fait, par sa voix, une Donna Anna castatrice, j'en suis sûre. fleurs


Dernière édition par Elvira le Mer 14 Juil 2010 - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 58
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Mar 13 Juil 2010 - 10:40

Un timbre d'une grande beauté et une belle musicalité en effet.
Un très beau souvenir en Impératrice à Marseille dans les années 90: voix et silhouettes alourdies mais beau personnage vocal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Mer 14 Juil 2010 - 16:05

Bien aimé les quatre derniers lieder d'ATS. Belle voix charnue, un timbre soyeux et un chant assez délicat. Juste petit bémol, j'ai l'impression que dans les aigus, ça racle un peu.

Sinon... je ne me souvenais pas que je l'avais entendu dans le Requiem de Verdi (avec Karajan aussi). Pas un très bon souvenir de l'ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Mer 14 Juil 2010 - 16:14

C'est un peu pâteux pour du Strauss, je trouve qu'il y a une opacité sur les mots. Sinon, vocalement, c'est quand même magnifique. J'en avais parlé (et peut-être que d'autres aussi l'avaient fait !) dans le fil de l'écoute comparée proposée par Aurèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Mer 14 Juil 2010 - 16:16

Oui, je n'avais pas osé parler de l'opacité sur les mots n'étant pas germanophone... Smile (non, non, pas de commentaire désobligeant Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 4 Nov 2013 - 20:45

Tiens, je suis tombé sur son grand air d'Ernani au Met et lorsqu'elle est libérée de l'emprise de Karajan, c'est quand même superbe : /watch?v=xBVT3jWsshE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25732
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Lun 4 Nov 2013 - 20:53

Smile Juste mon témoignage de néophyte, en passant.

Merci à Aurele pour son introduction.

J'ignorais qu'elle était d'origine bulgare.

Mon plus vieux souvenir la concernant, ce n'est pas dans un opéra (vu que je n'en écoutais pas beaucoup), mais dans la Symphonie n°9 de Beethoven dirigée par Kurt Masur (Philips), un microsillon que j'écoutais souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Mer 13 Jan 2016 - 1:36

ANNA TOMOWA-SINTOW sings Heliane's monologue "Ich ging zu ihm" from Korngold's "Das Wunder der Heliane"
watch?v=nymLUqiOV1I
Shocked Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Jeu 14 Jan 2016 - 9:35

hommepiano a écrit:
ANNA TOMOWA-SINTOW sings Heliane's monologue "Ich ging zu ihm" from Korngold's "Das Wunder der Heliane"
watch?v=nymLUqiOV1I
Shocked Shocked Shocked Shocked

Cet index est très bien fait et c'est l'un des gros points forts de ce forum.

Malheureusement, il est mal positionné et ce n'est pas la première fois qu'un "petit nouveau" se prend les pieds dans le tapis. En effet, en cliquant sur le lien "Discographie", seules les deux rubriques "œuvres" et "interprètes" apparaissent et il faut dérouler le menu pour tomber sur l'index. Ne serait-il pas possible de mettre l'index "œuvre" au début de la rubrique du même nom et faire de même pour les interprètes pour simplifier les choses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8423
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Jeu 14 Jan 2016 - 10:10

hugo75 a écrit:
Ne serait-il pas possible de mettre l'index "œuvre" au début de la rubrique du même nom et faire de même pour les interprètes pour simplifier les choses ?

mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 17014
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Jeu 14 Jan 2016 - 12:07

ça va faire trois index différents rien que pour la discographie, je doute que ça simplifie les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3831
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Jeu 14 Jan 2016 - 12:19

Ca les compliquera plus qu'autre chose; et hommepiano n'est plus vraiment un "petit nouveau", cela signifie donc qu'il est, en principe, capable d'utiliser les index.

Sinon, pour en revenir au sujet, j'ai un vague souvenir de Tomowa Sintow. J'avoue ne plus l'avoir écoutée depuis des lustres et ne pas avoir, pour l'instant, envie de faire l'effort de chercher sur ToiTube
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Anna Tomova   Ven 5 Fév 2016 - 9:22

Quelle belle cantatrice, à tout point de vue !

On l'a souvent critiquée, surtout parce qu'elle osait (quelle audace en effet) chanter les grands rôles straussiens et mozartiens qui avaient été chanté avent elle par Mme Legge.... Moi, personnellement j'ai plutôt tendance à préféré la bulgare... On (ceux qui la démolissait en Maréchale et Madeleine et Comtesse Almaviva) ne voulait pas voir comment cette grande voix rompu au chant verdien le plus ardent et aux autres répertoires pouvaient apporter à des rôles qui jusque là en Autriche, à part Jurinac, étaient la chasse gardée de Schwarzkopf et d'autres chanteuses sophistiquées et dotées de voix plutôt légères et irisées. Une voix comme celle de Tomova ne pouvait que choquer les tenants de cette tradition sophistiquée. Ils oubliaient que une femme comme Cebotari a été aussi Turandot , Salomé, Marguerite, Butterfly... Cela ne l'a pas empêché d'être une très belle comtesse Madeleine !

Moi, j'aime beaucoup sa façon d'alterner les répertoires, de chanter Tatiana et les deux Comtesses (Mozart et Strauss), Tosca et la Maréchale, Madeleine de Coigny et l'Impératrice.... Mais, hélas, maintenant, on préfère de petites voix montées en graine, ou des interprètes dotées de très belles voix , mais assez limitées comme interpretes lyriques (Gheorghiu en tête) des voix qui n'auront jamais la possibilité de toutes les alternances de rôles qu'elle a fait... Belle mais limitée, voilà Gheorghiu ! Mais Tomova ! Quel beau timbre et une allure royale qui ne gâte rien, que ce soit vocalement ou scéniquement.... En fin de carrière elle a pu être Norma et Sieglinde.

Un critique assez méchant a osé dire, quand Don Giovanni (celui de Karajan) est passé à la télé, au lieu de critiquer les autres chanteurs de la distribution (en dehors de Ramey) qui étaient assez quelconques et lourds (Furlanetto), s'en prendre au physique de Tomova et de Varady (elles, superbes, des divas vraiement royales) au bénéfice de la charmante Battle. Il disait que Don Giovanni avait bien raison de faire la cour à Zerline pour fuir ces deux viragos et harpies laides à ses yeux ! Oui, cette dernière était une très jolie Zerline, mais combien légère, combien insignifiante par rapport aux deux autres !

Vive Anna Tomova. Je vais, ce soir, regarder quelques videos sur YT, puisque malheureusement on trouve très peu de ses récitals en CD ou disponibles en ce moment. Cette belle soprano a une héritière en ce moment, Krassimira Stoyanova.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8423
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Ven 5 Fév 2016 - 9:54

Je me souviens d'une critique qui parlait, en substance, de "prestation désespérée" dans la seconde partie du "Non mi dir" du Don Giovanni de studio avec Karajan (tiens ! encore un de ces complexes originels que j'ai mis du temps à dépasser et assumer avant d'en tirer la cartographie de mes goûts "propres", si j'ose dire).
Opposer Tomowa-Sintow et Schwarzkopf me semble assez spécieux ; à moins qu'il ne s'agisse d'un sophisme, seul ? L'une n'a pas besoin, à mon sens, de l'autre pour s'exhausser ; et inversement. Sophistication vs naturel ? Sincèrement, je ne le crois pas ; pas plus que Tomowa-Sintow doive être regardée comme une lointaine descendante de Cebotari ; à mon avis ça ne sert ni l'une, ni l'autre (pas plus que ça ne dessert, après tout, Schwarzkopf qui a eu une partie de répertoire commun avec les deux).
Chez Cebotari, la pulpe inclut le ziste ; chez Scwharzkopf, le zeste ; chez la Bulgare, c'est l'écorce entière qui se goûte, qui se mord et dont les suc(re)s explosent en bouche. Peut-être est-ce bien le feu couvant sous la glace qui me fascine chez elle ; la palpitation qui fendille, anime le marbre, la chair charnue (eh oui ! on peut avoir des chairs pauvres, blanches aussi et, par bien des côtés, Cebotari par exemple était plus muscle, réseau de nervures si ce n'est de nerfs, alors que Schwarzkopf m'évoque plutôt un "épiderme" avec toutes ses micro-aspérités et ses couleurs changeantes), cette espèce d'aptitude innée au lyrisme, au raptus qui est induite/conduite par l'instrument (s'il fallait continuer la comparaison avec les deux devancières, alors ces dernières auraient eu soit un naturel plus immédiat, soit un naturel plus fabriqué là où Tomowa-Sintow tend le/la geste sonore, [é]tire l'archet et contredit, en quelque sorte, toute aspiration à un naturel/réel, fût-il feint).
Instrument superbe, en tout cas, comme en témoignent ses Strauss (peut-être même plus que ses Mozart que je trouve, après tout, beaucoup plus dispensables), ses Wagner en perspective et, par-dessus tout, ses Italiens "à facettes" (une Violetta perdue/éperdue d'emblée, corps ET corset ET crinoline in petto, de manière organique et irréfragable).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Sam 20 Oct 2018 - 8:23

Très difficile de trouver sa Traviata :


De même que sa Butterfly :


Ce qui est curieux, c'est que ces deux versions ne sont mentionnées dans pratiquement aucune discographie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 849
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Sam 20 Oct 2018 - 10:15

Figaro a écrit:
Très difficile de trouver sa Traviata :


De même que sa Butterfly :


Ce qui est curieux, c'est que ces deux versions ne sont mentionnées dans pratiquement aucune discographie.

Oui, ces enregistrements sont rarement mentionnés.
Pour ma part, j'ai eu beaucoup de mal à me procurer cette Traviata, finalement trouvée en 2016 après l'avoir longtemps cherchée sur internet et ailleurs.

J'ai toujours apprécié cette artiste, surtout quand elle n'apparaissait pas sous la baguette de Karajan. Je n'ai que peu opéras intégraux ou elle chante (Don Giovanni, Eugene Oneguine, Aida, Otello et La Traviata) car je ne goutte que fort peu le répertoire vériste italien et le répertoire allemand seconde moitié du XIXème et XXème siècle. J'ai, quand même, enregistré la diffusion par France Musique de Tosca qu'elle a donné à Salzbourg en août 1989 sous la direction de Georges Prêtre.

Pour la petite histoire, elle chantait la partie de soprano de la 9ème de Beethoven sous la direction de Wolfgang Sawallisch à Tokyo le 26 juin 1973 lors du concert inaugural du "NHK Hall".

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Sam 20 Oct 2018 - 13:57

Pour info, elle a enregistré en studio Tosca sous la direction d'Emil Tchakarov avec Nicolai Gedda et Ingvar Wixell à Sofia en 1988.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Sam 20 Oct 2018 - 14:43

Parmi les raretés, on peu trouver (en cherchant bien et beaucoup sur le web) une Tosca avec Anna Tomowa-Sintow, Nicolai Gedda et Ingvar Wixell dirigée par Emil Tchakarov à Sofia en 1988.
Sauf erreur, il s'agirait d'un enregistrement studio jamais édité.

Je pense qu'il devait s'agir d'un enregistrement prévu par Sony, dans la lignée de ceux qu'ils ont faits à cette époque avec ce chef : Boris, Eugène Onéguine (également avec Tomowa-Sintow et Gedda), la Dame de Pique, etc.

Bien évidemment, si j'en parle, c'est que je l'ai Wink  c'est comment dire Confused ... euh Embarassed ... pour rester correct vis-à-vis de ces artistes que j'aime beaucoup, je dirais : pénible Crying or Very sad

Gedda fait vraiment de la peine à entendre. La voix bouge dans tous les sens à cause d'un vibrato trop envahissant. Heureusement, il reste un très bel investissement et des aigus encore vaillants (le "Vittoria" est bien tenu, mais il bouge beaucoup pale ). Wixell est un bon Scarpia, mais là aussi le timbre s'est dégradé, la voix a blanchi. C'est nettement mieux que dans le live de 1990 chez RCA dirigé par Oren avec Kabaivanska et Pavarotti, mais il vaut mieux l'écouter chez Davis avec Caballé, 12 ans plus tôt.
La Tosca de Tomowa-Sintow n'est pas mal, mais elle ne semble pas non plus au mieux de sa forme. Je la préfère dans d'autres rôles et je préfère également d'autres chanteuses en Tosca. Mais elle reste malgré tout, plus à sa place dans ce rôle que certaines  Rolling Eyes (Te Kanawa, Freni, Malfitano). Je ne connais pas le live de 1977 avec Domingo, peut-être est-ce préférable ?...
Enfin, concernant la direction de Tchakarov et les seconds rôles, rien à signaler d'exceptionnel ou de rédhibitoire.

Sachant que Sony avait enregistré à la même époque la Tosca de Marton avec Carreras et Pons, je comprends qu'ils n'aient pas édité cette bande dont on peut aisément se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Sam 20 Oct 2018 - 14:45

Otello a écrit:
Pour info, elle a enregistré en studio Tosca sous la direction d'Emil Tchakarov avec Nicolai Gedda et Ingvar Wixell à Sofia en 1988.



Oups, je viens seulement de lire ton post, donc je ne me trompe pas. Il s'agit bien d'un enregistrement studio.
Je suis en train de le réécouter, je trouve ça à la fois pénible et jouissif, je dois être un peu maso Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Sam 20 Oct 2018 - 14:54

Figaro a écrit:
Otello a écrit:
Pour info, elle a enregistré en studio Tosca sous la direction d'Emil Tchakarov avec Nicolai Gedda et Ingvar Wixell à Sofia en 1988.
Oups, je viens seulement de lire ton post, donc je ne me trompe pas. Il s'agit bien d'un enregistrement studio.
Je suis en train de le réécouter, je trouve ça à la fois pénible et jouissif, je dois être un peu maso Mr. Green
Wink Ben cette version globalement bien dirigée et enregistrée alterne vocalement le meilleur et le moins bon et ce, pour les 3 chanteurs même si des 3, c'est quand même elle qui livre la prestation la plus satisfaisante. Disons que pour n'être pas indispensable, cette version n'en reste pas moins intéressante et vaut mieux que le statut de simple curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   Sam 20 Oct 2018 - 15:01

Oui, il y a pire, mais compte tenu de la discographie pléthorique de Tosca, il y a mieux. Et on peut comprendre que pour des raisons purement commerciales, les producteurs aient renoncé à l'éditer.

Idea Idea Idea Peut-être que Sony aura l'idée de publier un coffret regroupant les enregistrements lyrique de Tchakarov en y incluant cette Tosca Idea Idea Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anna Tomowa-Sintow   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anna Tomowa-Sintow
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna Tomowa-Sintow
» BERLINER STAATSOPER 2013 - 2014
» Anna Caterina Antonacci - Altre Stelle - TCE
» Anna Bolena
» Anna Gavalda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: