Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ivan le terrible et Prokofiev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alain92
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

MessageSujet: Ivan le terrible et Prokofiev   Mer 14 Juil 2010 - 23:22

Ivan le terrible d'Eisenstein est l'un des chefs d'oeuvre du cinéma. La musique de Prokofiev accompagne le film d'une manière magistrale. Elle est majestueuse pour la scène extraordiinaire du couronnement d' Ivan et elle glace quand le Tsar devient terrible. On est dans les sommets de la musique de film à mon gout du moins. Tellement russe.
La musique de la partie 1 a été écrite en 1942-44 , et celle de la partie 2 en 1945. Après la mort du compositeur , la musique du film a été baptisée oratorio. Un ballet a été créé en 1975 par Grigorovitch du Bolchoi.
Prokoviev s'adapte tellement au rythme et à chaque scène du film, qu'on peut se demander comment le musicien travaille avec le metteur en scène. Eisenstein ne devait pas être facile. Il a fallu probablement changer souvent la musique proposée. La scène du chant critique des trois anges, dans la cathédrale, est très belle.
Le moment le plus extraordinaire, après le couronnement, l'acteur Tcherkassov se retourne avec son visage si beau et prononce ensuite un discours sur la Russie qui saisit et qui est une véritable musique par la prononciation et les intonations. Superbe. On peut pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.operanapolitain.com
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18754
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Mer 14 Juil 2010 - 23:32

Alain92 a écrit:
Ivan le terrible d'Eisenstein est l'un des chefs d'oeuvre du cinéma.

A qui le dis-tu!!

Citation :
La musique de Prokofiev accompagne le film d'une manière magistrale. Elle est majestueuse pour la scène extraordiinaire du couronnement d' Ivan et elle glace quand le Tsar devient terrible. On est dans les sommets de la musique de film à mon gout du moins. Tellement russe.

Je dirais plutôt "tellement Proko"... parce que la catégorisation "musique russe" est un peu trop vaste je trouve. Comment comparer Shosta et Rimsky, Glinka et Medtner?

Citation :
La musique de la partie 1 a été écrite en 1942-44 , et celle de la partie 2 en 1945. Après la mort du compositeur , la musique du film a été baptisée oratorio. Un ballet a été créé en 1975 par Grigorovitch du Bolchoi.

Ballet qui a été monté il y a au moins 5 ou 6 ans à Paris... c'était mon premier ballet et j'en garde de grands souvenirs. Je ne connaissais pas encore le film ni la musique... et pourtant!!



J'aime énormément le film, et j'écoute régulièrement la musique seule. J'aime énormément... c'est d'une force rare je trouve.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Carlito
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Jeu 15 Juil 2010 - 2:31

je plussoie fortement
grand film, grande musique, oeuvre magistrale

L'ame slave dans toute sa splendeur, si Napoleon avait su, il serait pas venu Mr.Red



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Lun 19 Juil 2010 - 13:26

Alain92 a écrit:
Eisenstein ne devait pas être facile. Il a fallu probablement changer souvent la musique proposée. La scène du chant critique des trois anges, dans la cathédrale, est très belle.

D'ailleurs, il me semble que ce chant a été improvisée au moment du tournage. A l'origine, Prokofiev avait pourtant composée la chanson, "Le Chant des angelots" mais elle ne fut pas utilisée sur la séquence des trois anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain92
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Lun 19 Juil 2010 - 17:28

Quelques bons extraits d'un site, sur la musique de Prokofiev:
" Auteur de nombreux opéras, ballets et musiques de scène, Prokofiev fut un compositeur fasciné par l'image, et, en homme de son siècle, il ne pouvait rester insensible à l’art visuel par excellence né dans les années 1890, au temps de sa propre enfance : le cinéma. Sa carrière fut toutefois tumultueuse et ce n’est qu’au début des années 30, alors qu’ayant quitté la Russie en 1918 il songeait à s’y réinstaller, qu’il eut l’occasion d’écrire sa première musique de film pour le Lieutenant Kijé de Feinzimmer. Mais c’est après son retour définitif en URSS qu’il produisit, avec Serge Eisenstein, géant du septième art, ses plus importantes contributions au cinéma soviétique.
La première collaboration du musicien et de l’auteur du Cuirassé Potemkine eut lieu en 1938 pour Alexandre Nevski, épopée cinématographique qui connut un immense succès en URSS. A cette occasion, Prokofiev déclara qu’Eisenstein était non seulement «un metteur en scène de génie mais aussi un très fin musicien». Les deux hommes se portaient une estime mutuelle, et lorsque le cinéaste reçut la commande d’un nouveau film en 1941, consacré à Ivan IV le Terrible, prince de Moscou et premier tsar de toutes les Russies au XVIe siècle, il fit de nouveau appel au compositeur.
Toutefois, cette deuxième réalisation commune ne fut pas aussi idyllique que la première. Le premier épisode du film avait pourtant connu le succès à sa sortie et reçu le Prix Staline en 1946. Mais, originellement prévu en trois époques, Ivan le Terrible resta inachevé, car Staline ne goûta point la deuxième partie, tournée en 1945. Insistant sur la cruauté et les doutes d’Ivan, autre Hamlet, le cinéaste était loin d’y montrer le tsar, inévitablement comparable au Petit père des peuples, sous un jour très flatteur. Eisenstein mourut avant d’avoir pu effectuer les modifications souhaitées. La deuxième partie resta donc dans son état d’origine et ne fut autorisée à la diffusion qu’en 1958, soit dix ans après la mort d’Eisenstein, et cinq après celles de Prokofiev et Staline.
Prokofiev, découragé, ne souhaita pas transformer sa musique en œuvre de concert, comme il l’avait fait pour Alexandre Nevski. Ce fut le chef d’orchestre Abraham Stassevitch, qui avait dirigé en studio l’enregistrement de la musique du film, qui s’en chargea. Ivan le Terrible devint ainsi en 1962 un oratorio pour chœur, orchestre, deux solistes et récitant, et c’est sous cette forme, moyennant quelques coupures et la suppression de la mezzo-soprano soliste, qu’il sera présenté au Théâtre des Champs-Elysées.
Stassevitch, qui ressuscite certaines séquences non utilisées dans le film (Mer Océane), aménage des numéros indépendants en liant entre elles différentes séquences musicales (l’Ouverture, L’Innocent, A Kazan) et altère parfois l’orchestration originale. Il s’agit donc d’une véritable recréation, où les morceaux musicaux se succèdent dans un ordre souvent différent de celui du film, reliés les uns aux autres par les interventions du récitant.
Ce n’est pas un hasard si Ivan le Terrible est réputé avoir un caractère opératique. Prokofiev caressa un temps le projet d’écrire un opéra sur ce thème, dont la mise en scène aurait été assurée par Eisenstein. Le sujet et l’esthétique grandiose du film sont dignes des plus fameux ouvrages du répertoire scénique russe. Ses nombreux chœurs, morceaux solistes et danses (le Prince Igor) pourraient prendre place dans un opéra. La force dramatique contenue dans l’orchestre est bien souvent comparable à celle qui anime l’Ange de feu, ou encore le ballet Roméo et Juliette, véritable opéra dansé. Certains thèmes reparaissent aussi à la manière de leitmotivs à des moments-clefs de l’intrigue, comme celui à la petite clarinette de l’Ouverture, entendu dans la séquence de la mort de la mère d’Ivan enfant et lors de l’enlèvement et de l’exécution des boyards Kolitchev. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.operanapolitain.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 79905
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Lun 19 Juil 2010 - 18:56

Alain92 a écrit:
Quelques bons extraits d'un site, sur la musique de Prokofiev

Je ne sais pas si tu as l'autorisation de l'auteur, mais ça peut être bien de mettre au moins la source...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Lun 19 Juil 2010 - 19:00

Merci, Alain92, pour ces précisions intéressantes. Prokofiev est un compositeur que j'admire depuis longtemps mais ce n'est que dans les années 80 que j'ai entendu, pour la première fois, ce superbe oratorio d'Ivan le Terrible dans la version discographique de Riccardo Muti à la tête du Philharmonia Orchestra (EMI).
Pour autant, j'ai un peu de mal avec le film de Esenstein au-delà de toute considération historique attachée à cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Alain92
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Lun 19 Juil 2010 - 19:15

Ok pour citer la source, j'aurais du le faire. Il s'agit du journal des concerts de Radio-France. Un excellent article.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.operanapolitain.com
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Mar 20 Juil 2010 - 13:38

Sur le site de France Musique, on peut d'ailleurs encore écouter le concert de la musique, dirigé par Guennadi Rozhdestvensky qui fut donné à la salle pleyel en mai :

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/concert-matin/emission.php?e_id=80000054&d_id=410001233&arch=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28348
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Jeu 27 Nov 2014 - 9:27

Quelle version au disque faut il acheter ?
Y a t-il différentes "versions concerts" ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21474
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Dim 30 Nov 2014 - 13:14

scratch Qu'est-ce qui t'amène vers cette oeuvre tapageuse ?

Si tu veux du spectacle, faut que la prise de son soit à la hauteur.

Essaie donc Muti (Emi) ou Gergiev (Philips).

Une nouvel enregistrement est sorti récemment : Tugan Sokhiev chez Sony, j'ai pas écouté.

Mais avec l'une ou l'autre des deux versions conseillées ci-dessus, tu seras rassasié.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28348
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Dim 30 Nov 2014 - 19:37

Mélomaniac a écrit:
scratch Qu'est-ce qui t'amène vers cette oeuvre tapageuse ?

Si tu veux du spectacle, faut que la prise de son soit à la hauteur.

Essaie donc Muti (Emi) ou Gergiev (Philips).

Une nouvel enregistrement est sorti récemment : Tugan Sokhiev chez Sony, j'ai pas écouté.

Mais avec l'une ou l'autre des deux versions conseillées ci-dessus, tu seras rassasié.


J'ai acheté et écouté Sokhiev.
Ce qui me pousse ? Avoir vu le film pardine !
Et non cette musique vaut beaucoup plus que tu ne le dis évidemment. Même si ce n'est pas l'œuvre que je préfère de Proko.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21474
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Dim 30 Nov 2014 - 19:46

Cololi a écrit:

Et non cette musique vaut beaucoup plus que tu ne le dis évidemment.


Comme tu le sais j'ai l'estomac délicat.
J'écoute cette pseudo-cantate une fois tous les cinq ans.
Bonne digestion...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28348
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Dim 30 Nov 2014 - 19:50

Mélomaniac a écrit:

Comme tu le sais j'ai l'estomac délicat.

Ah là là, toujours le mot pour rire ce Mélo hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   Lun 1 Déc 2014 - 13:00

Cololi a écrit:
Quelle version au disque faut il acheter ?
Y a t-il différentes "versions concerts" ?

J'avais écrit pour un site web sur la musique de film, un petit compte rendu des différentes versions qui existe dans le commerce. Ça devrait pouvoir te renseigner :

http://www.underscores.fr/index.php/2010/08/decryptages-prokofiev-eisenstein-opera-cinematographique/4/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ivan le terrible et Prokofiev   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ivan le terrible et Prokofiev
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ivan le terrible et Prokofiev
» Alexandre Nevski-Prokofiev
» Alexandre Nevski ( Prokofiev )
» Les 7 symphonies ( Prokofiev )
» Les opéras de Prokofiev

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Musique de film-
Sauter vers: