Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Franz Schubert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81165
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 23 Jan 2011 - 22:24

TragicSymph a écrit:
et j'ai un énorme faible pour la géniale Fantaisie en Fa mineur pour 4 mains.
Certainement le 4 mains le + génial jamais écrit.
Oh non, cette littérature comporte tellement de choses... et plus exaltantes. Franchement, vu la quantité de musique, il aurait pu l'écrire pour deux mains. Je trouve chez Schubert le Divertissement à la Hongroise bien plus intéressant, malgré ce qu'on pourrait vouloir lui prêter de superficialité folklorique (avec la petite anecdote de la mélodie d'une camériste retranscrite pour la pièce pour piano qui préfigure le thème du dernier mouvement).

Et puis chez d'autres compositeurs, à commencer par les arrangements de Brahms de sa propre musique, ça va quand même chercher plus loin ! Même chose pour la réduction de l'Octuor de Mendelssohn par lui-même... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Lun 24 Jan 2011 - 18:23

Ok Oyo Toho, je vais aller écouter sa musique de chambre, qui ne peut être que bien...vu que c'est Schubert !
Oui, en effet, ce n'est pas ce que je préfère, les symphonies de Schubert. Mais comme tu dis, j'ai vu que tu aimais celles de Nielsen, j'en suis fan. j'ai créé un sujet uniquement sur celles-ci, passes-y un de ces 4 si ça t'intéresse.

Et oui, David, j'aime beaucoup le divertissement à la hongroise aussi ! mains
A +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3065
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Mar 15 Mar 2011 - 23:16

Est-ce que l'on a au disque toute l'oeuvre pianistique de Schubert ? Il a composé, semble-t-il, des variations à quatre mains en 1822 sur des thèmes extraits des romances très populaires de la reine Hortense. Ca dit quelque chose à quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81165
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Mar 15 Mar 2011 - 23:37

Francesco a écrit:
Est-ce que l'on a au disque toute l'oeuvre pianistique de Schubert ? Il a composé, semble-t-il, des variations à quatre mains en 1822 sur des thèmes extraits des romances très populaires de la reine Hortense. Ca dit quelque chose à quelqu'un ?
Oui, tout (du moins ce qui est achevé) se trouve au disque.

Ta description correspond surtout aux D.624 (1818), qui est une série de variations sur un chant français, et le D.823 (composé en 1826-7) qui est un divertissement "sur des motifs français".

Il faudrait ensuite aller vérifier ce que tes informations ont de vérifiables, mais à présent que tu as les références, ce ne devrait pas être trop compliqué.

Ce ne sont pas les pièces les plus enregistrées, mais il existe au minimum l'intégrale Naxos avec Jenő Jandó...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3065
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Mer 16 Mar 2011 - 8:15

merci beaucoup, je vais approfondir mes recherches. Si quelqu'un en sait plus !

Edit : c'est précisément de la première pièce qu'il s'agit, merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4456
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 27 Nov 2011 - 22:16

Bonjour à tous.

Je me pose la question de savoir quel a été le statut et la notoriété de Schubert au cours du temps.

A lire certaines choses, on dirait que c'est qqn qui a été complètement ignoré dont les oeuvres sont restées longtemps dans des tiroirs. Mais d'après d'autres lectures ça a été la principale source d'inspiration des compositeurs du début du XIXe siècle (Schumann notamment). Je me demande comment se sont articulés ces deux aspects.

Si qqn a des explications...

"Wo bist du, David, David ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 27 Nov 2011 - 22:36

Ca dépend de ce qu'on prend en compte: si on se concentre sur sa notoriété auprès du grand public, c'est indéniable qu'il a connu une période de purgatoire relatif dans les décennies qui ont suivi sa mort; en revanche parmi les musiciens son nom n'a guère été oublié même si certains pans de son oeuvre ont été redécouverts petit à petit (cf la création de la 9ème par Mendelssohn). Berlioz, Schumann, Mendelssohn, Liszt le connaissaient et l'admiraient déjà dans les années 1830-40!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4456
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 27 Nov 2011 - 22:37

benvenuto a écrit:
Ca dépend de ce qu'on prend en compte: si on se concentre sur sa notoriété auprès du grand public, c'est indéniable qu'il a connu une période de purgatoire relatif dans les décennies qui ont suivi sa mort; en revanche parmi les musiciens son nom n'a guère été oublié même si certains pans de son oeuvre ont été redécouverts petit à petit (cf la création de la 9ème par Mendelssohn). Berlioz, Schumann, Mendelssohn, Liszt le connaissaient et l'admiraient déjà dans les années 1830-40!!!
Et quid de son vivant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 27 Nov 2011 - 22:50

Un peu pareil je crois: un début de réputation parmi les artistes viennois, très peu auprès du grand public; il n'évoluait pas dans les cercles qui lui auraient permis d'accéder rapidement à une large notoriété: pas d'appuis officiels ni de puissants mécènes. En revanche il me semble qu'il gagnait sa vie en partie grâce à l'édition de ses oeuvres, ce qui suggère tout de même une diffusion certaine de sa musique même de son vivant, même si cela se résumait sans doute à un petit cercle de bourgeois éclairés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4456
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 27 Nov 2011 - 23:05

Ok merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oBlazeo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 48
Localisation : Meuse
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 19 Fév 2012 - 22:58

Salut les rapeurs !

J'ai un problème : j'aime Schubert et j'aime la musique sacrée, mais je ne connais rien du tout à la musique sacrée de Schubert !
Pourrait-on m'aiguiller sur des oeuvres, voire sur des interprétations ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7140
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 19 Fév 2012 - 23:28

C'est assez simple: il faut écouter Sawallisch dans les dernières messes (Radio bavaroise/EMI ou Dresde/Philips).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oBlazeo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 48
Localisation : Meuse
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 19 Fév 2012 - 23:54

OK chef, c'est en effet assez simple.
Merci du tuyau mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilban
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 451
Age : 28
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Lun 20 Fév 2012 - 0:25

De mon côté je suis en train de sérieusement découvrir les sonates de Schubert (par Radu Lupu, au son pianistique plein et chatoyant)... Et c'est assez étonnant, mais il s'est offert à moi avec plus de difficultés que j'aurais soupçonné à propos de soi-disant l'un des plus grands mélodistes de tous les temps. J'ai d'abord trouvé que les mélodies étaient gentillettes et souscrivais au bon mot de Beethoven jugeant en substance que c'était de la musique pour midinette. Et puis l'autre souci fut évidemment les "divines longueurs". Honnêtement, je ne comprends pas ce qui fait que Schubert apparaît plus long que ses contemporains ou même que Mozart alors que j'ai l'impression que la structure est la même... Peut-être que l'exposition et la réexposition sont constitués de thèmes plus longs que les développements, mais si quelqu'un pouvait me préciser la chose... scratch

Toujours est-il qu'après plusieurs écoutes je kiffe grave ma race, pour employer une expression qui en terme de style représente l'exact inverse du niveau de raffinement du plaisir que je prends maintenant à écouter ces sonates. Schubert, c'est bien connu c'est mélancolique, mais ce que je retiens avant tout c'est la tendresse. Une tendresse quasiment enfantine, par exemple le second mouvement de la D894... Une tendresse d'autant plus précieuse qu'elle se trouve juxtaposée à un déchirement qui lui, est bien adulte. Elle se fait alors consolation suprême, et pour moi, en ces instants, indépassable. Toute la laideur du monde n'y pourra jamais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alarecherchedubeau.over-blog.com/
oBlazeo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 48
Localisation : Meuse
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Lun 20 Fév 2012 - 1:16

Je vais recevoir ça début semaine prochaine :



bedo

Mais je les ai aussi par E. Leonskaja, et j'adore vraiment cette pianiste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Lun 20 Fév 2012 - 12:40

Les Impromptus, c'est Grinberg, Yudina ou Edwin Fischer. pig point
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grucho
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Mar 27 Mar 2012 - 20:56

Je les ai par Rufolf Serkin, je ne sais pas trop comment vous situez son interprétation par rapport aux autres standards.
Au passage, si vous avez d'autres pièces à me conseiller, je suis totalement preneur. Merci coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oBlazeo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 533
Age : 48
Localisation : Meuse
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Mar 27 Mar 2012 - 22:02

Serkin est un grand pianiste, je ne le connais pas pas sur Schubert mais ça ne peut pas être archi mauvais ;-))

Sinon, histoire d'enfoncer les portes ouvertes, je te conseille les dernières sonates, D958-959-960, par Pollini par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beathoven
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : moselle
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 8 Avr 2012 - 14:23

Bien que n'étant pas de la meme période je pense que schubert et beethoven sont les 2 compositeurs qui arrivent autant a faire ressortir dans leur musique toutes les formes d'émotions aussi claire et joyeuse que sombre et triste,et parfois meme inclassable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beathoven
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : moselle
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 8 Avr 2012 - 14:26

je coseille pour les impromptus, d'écouter zimmerman!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 15697
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Mer 2 Jan 2013 - 23:09

J’écoutais Schubert, et...

Y a-t-il une évolution importante dans les compositions de la (courte) vie de Schubert ? Peut-on présager dans quelle direction il se serait dirigé s’il n’était pas mort si tôt ?

Mon manque de culture en histoire de la musique et mon écoute trop peu chronologique de ce compositeur ne me permettent pas d’apporter ne fût-ce qu’une esquisse d’un semblant de réponse. (Merci d’avance, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert   Mer 2 Jan 2013 - 23:46

Yamaw a écrit:
J’écoutais Schubert, et...

Y a-t-il une évolution importante dans les compositions de la (courte) vie de Schubert ? Peut-on présager dans quelle direction il se serait dirigé s’il n’était pas mort si tôt ?

Mon manque de culture en histoire de la musique et mon écoute trop peu chronologique de ce compositeur ne me permettent pas d’apporter ne fût-ce qu’une esquisse d’un semblant de réponse. (Merci d’avance, etc.)
Il ne faut pas avoir une vision si lineaire de la Musique. Schubert est une brève étincelle, c'est l'alter ego du poète maudit. Il a tout donné en quinze années,et en est mort.
C'est un clochard dont il reste des traces.. celles qu'il n'a pas effacé lui-même... (je donnerai un Webern pour sa 7éme).
Schubert s'est brûlé au bon moment. Quand il avait fini son boulot. Son boulot de Schubert, qui ne fera rien au delà !
,
Revenir en haut Aller en bas
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 15697
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Mer 2 Jan 2013 - 23:50

D’accord, d’accord. Mais en 15 ans, sa production musicale a quand même dû évoluer, non ? Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 0:00

Yamaw a écrit:
D’accord, d’accord. Mais en 15 ans, sa production musicale a quand même dû évoluer, non ? Confused

Son style a changé assez radicalement dans les années 1820 ; sa production a ralenti, laissant parfois des œuvres inachevées (l'Inachevée, le Quartettsatz), et a acquis une profondeur et une urgence inouïe jusque là. La Truite est composée en 1819 ; en 1822 se sera l'Inachevée, en 1824 le 14e quatuor « La Jeune Fille et la Mort » ; et pourtant, un abîme les sépare sur le plan émotionnel. Ce qu'on a appelé ses "années de crise" coïncident aussi avec un intérêt plus important pour les auteurs romantiques.

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 0:44

oui mais le 15éme !!!
Sol majeur !
Et pourtant quel déchirement!
La jeune fille peut aller se coucher avec son doudou.
Yamaw .... garde cela comme dernière image de Schubert.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81165
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 0:56

Horatio a écrit:
Yamaw a écrit:
D’accord, d’accord. Mais en 15 ans, sa production musicale a quand même dû évoluer, non ? Confused

Son style a changé assez radicalement dans les années 1820 ; sa production a ralenti, laissant parfois des œuvres inachevées (l'Inachevée, le Quartettsatz), et a acquis une profondeur et une urgence inouïe jusque là. La Truite est composée en 1819 ; en 1822 se sera l'Inachevée, en 1824 le 14e quatuor « La Jeune Fille et la Mort » ; et pourtant, un abîme les sépare sur le plan émotionnel. Ce qu'on a appelé ses "années de crise" coïncident aussi avec un intérêt plus important pour les auteurs romantiques.
Il les a toujours mis en musique (et pour certains, moins célèbres, fréquentés). Ses premières oeuvres sont des mises en musique de Schiller et Goethe ! Tu visais quoi avec cet intérêt plus important, je ne vois pas bien en fait ?

Sinon, Yamaw, je rejoins assez Horatio. Si on regarde son catalogue, il y a des chefs-d'oeuvre partout, mais leur densité augmente considérablement à partir de D.400, et dès D.800 il n'y a plus que cela (dans les D.900, il n'y a plus que des chefs-d'oeuvre ultimes). Il n'est pas exclu effectivement qu'il y ait une explication biographique à cela, le sentiment de sentir sa vie lui échapper avec la maldie, cette forme d'urgence qui le pousse à cette production à la fois effrénée et incroyablement raffinée.

Sur le plan du style, ça ne suit pas forcément une ligne aussi chronologique, c'est plutôt par genre (les messes restent relativement traditionnelles, par exemple, comparées aux lieder d'époque égale).

Quant à son langage, on pourrait le découper plus ou moins en trois étapes :
- postclassique, où l'on sent encore Mozart, avec les apports du romantisme (lieder badins comme la première version de Der Jüngling am Bache, cinq premières symphonies...) ;
- romantique, souvent les oeuvres où se manifeste son goût de la répétition et son génie de la mélodie ;
- la dernière période, où les audaces harmoniques se font plus fréquentes et vont plus loin. Il n'hésite pas à plier son matériau tout entier à des effets (par exemple la perte de fonction tonale d'un arpège dans "Die Stadt", les unissons dans "Ihr Bild", les longues quintes à vide dans "Der Doppelgänger"...), comme s'il ne se souciait plus que de l'impact de la musique, et plus vraiment de sa forme. La démarche en elle-même est extrêmement moderne, on ne la rencontre pas vraiment (même chez Beethoven, où les innovations, certes plus grandes, sont beaucoup plus proportionnées à des contraintes formelles) avant Liszt et Wagner.

Ce qu'il aurait donné après, difficile de l'envisager, mais ça musique allait vers de plus en plus d'épure et de hardiesse, ça aurait pu donner une évolution à la Liszt, se terminant de façon quasi-aphoristique, en questionnant le langage, en allant à l'essentiel de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 1:04

J'en reviens au 15éme quatuor.... Voyez ce qu'il fait d'un Sol majeur !!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 15697
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 11:03

Merci pour vos (rapides) réponses. Smile

DavidLeMarrec a écrit:
la dernière période, où les audaces harmoniques se font plus fréquentes et vont plus loin. (...) avant Liszt et Wagner.
Cela m’intéresse ça. Smile J’ai remarqué que j’ai en général de l’intérêt pour les périodes de transition, les débuts de vie ou les fins de vie de compositeurs (d’où ma question, d’ailleurs). Surprised

ttod a écrit:
J'en reviens au 15éme quatuor.... Voyez ce qu'il fait d'un Sol majeur !!!!!!!!!!!!!
C’est un de mes préférés. Mais je n’ai pas les codes pour comprendre cette histoire de sol majeur... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81165
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 15:14

Yamaw a écrit:
Merci pour vos (rapides) réponses. Smile

DavidLeMarrec a écrit:
la dernière période, où les audaces harmoniques se font plus fréquentes et vont plus loin. (...) avant Liszt et Wagner.
Cela m’intéresse ça. Smile J’ai remarqué que j’ai en général de l’intérêt pour les périodes de transition, les débuts de vie ou les fins de vie de compositeurs (d’où ma question, d’ailleurs). Surprised
Eh bien tu prends le catalogue de Schubert et tu regardes ce qu'il a fait dans les D.800 et 900 :

    D 869 lied "Totengräber-Weise"
    D 870 lied "Der Wanderer an den Mond"
    D 877 Lieder d'après Wilhelm Meister
    "Mignon und der Harfner" ("Nur wer die Sehnsucht kennt"), l'un de ses très rares à deux voix
    "Lied der Mignon" ("Heiss mich nicht reden")
    "Lied der Mignon" ("So lasst mich scheinen")
    "Lied der Mignon" ("Nur wer die Sehnsucht kennt")
    D 882 lied "Im Frühling"
    D 884 lied "Über Wildemann"
    D 899 Four Impromptus for piano, Op. 90
    D 902 Drei Gesänge, Op. 83
    1. "L'incanto degli occhi"
    2. "Il traditor deluso"
    3. "Il modo di prender moglie"
    D 907 lied "Romanze des Richard Löwenherz"
    D 909 lied "Jägers Liebeslied"
    D 910 "Schiffers Scheidelied"
    D 911 Cycle Die Winterreise
    D 920 & 921 "Ständchen" ("Zögernd leise")
    D 923 lied "Eine altschottische Ballade" (deux versions)
    D 927 lied "Vor meiner Wiege"
    D 929 Trio for Piano, No. 2 in E-flat, Op. 100
    D 935 Impromptus pour piano, Op. posth. 142
    D 936a Symphonie en ré
    D 939 lied "Die Sterne"
    D 940 Fantaisie en fa mineur pour piano à quatre mains
    D 943 lied "Auf dem Strom"
    D 944 Symphonie N°9
    D 945 lied "Herbst"
    D 946 Trois Klavierstücke
    D 947 Allegro en la mineur pour quatre mains, "Lebensstürme", Op. posth. 144
    D 956 Quintette à cordes en ut
    D 957 Cycle éditorial posthume Schwanengesang (d'où sont tirées les oeuvres que je mentionnais)
    D 958 Sonate en ut mineur
    D 959 Sonate en la
    D 960 Sonate en si bémol

    ... et quantité de quatuors (voire sextuor !) vocaux de grande qualité.


Ce sont surtout dans les lieder qu'il abandonne le plus violemment les contraintes de l'écriture traditionnelle, en se pliant totalement à ce que lui dicte sa perception du texte. Le Schwanengesang n'est pas forcément son plus beau cycle (ce n'en est pas vraiment un, il faut dire), mais sa radicalité est impressionnante.


Citation :
ttod a écrit:
J'en reviens au 15éme quatuor.... Voyez ce qu'il fait d'un Sol majeur !!!!!!!!!!!!!
C’est un de mes préférés. Mais je n’ai pas les codes pour comprendre cette histoire de sol majeur... Laughing
Sol majeur ne veut rien dire dans l'absolu (si ce n'est que ça débute et finit, en principe, par cette tonalité). Mais ce que Ttod veut dire, c'est que dans la tradition musicale, c'est une tonalité "simple" (une de celles qu'on utilisait massivement avant le tempérament égal), à une seule altération : la tonalité naturelle du violon et de la contrebasse, une tonalité facile pour la plupart des instruments, une tonalité liée à un sentiment de luminosité (sauf doute du fait qu'elle permettait plus de virtuosité au violon). Sol majeur est aussi une des tonalités les plus utilisées pendant la période baroque, avec ré majeur et ré mineur. Bref, quand on écrit un quatuor en sol majeur, ça évoque une forme de simplicité, voire de gaîté. Alors que Schubert en fait quelque chose de vraiment dense, aux sentiments très "mêlés" et pas particulièrement joyeux, même dans la danse (en mineur) du mouvement final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 15:17

DavidLeMarrec a écrit:
[La démarche en elle-même est extrêmement moderne, on ne la rencontre pas vraiment (même chez Beethoven, où les innovations, certes plus grandes, sont beaucoup plus proportionnées à des contraintes formelles) avant Liszt et Wagner.

Entre deux il y a eu Berlioz, bien que dans une perspective très différente il est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81165
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 15:28

Très juste Benvenuto, Berlioz est tellement à part, sans antécédents directs ni postérité... je n'ai pas même pas envisagé de le mentionner. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 15:39

Oh, je ne prétendais pas amplifier à ce point sa singularité!!! Very Happy Rien que dans le domaine qui nous occupe, on peut trouver chez Weber et chez Beethoven des précédents à ses audaces harmoniques, rythmiques et orchestrales. Quant à sa postérité, il me semble que chez des compositeurs aussi divers que Liszt, Wagner, Tchaïkovsky, Saint-Saëns, R. Strauss, Mahler ou Chausson, on retrouve des traces de ses conquêtes. Il est vrai que l'usage qu'il a fait de ses éléments de langage lui est entièrement propre, mais c'est là autant une question de sensibilté personnelle que d'originalité technique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81165
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Jeu 3 Jan 2013 - 15:48

Des précédents, bien sûr (ne serait-ce que la trace de la tragédie lyrique réformée, plus Gossec ou Catel que Gluck). Mais d'un point de vue formel (ce goût de l'errance et de l'éclatement), d'un point de vue orchestral... l'assemblage est vraiment singulier, et on ne peut tracer des liens que comme tu le fais, par touches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert   Sam 5 Jan 2013 - 21:50

Et Schubert s'est battu pour jouer et diriger sa musique, mais aussi pour la faire éditer. Il avait alors conscience, peut-être pas de sa valeur, mais de sa différence.
Quant à dire qu'il avait préscience de la brièveté de son passage ici-bas, c'est une raison de son sentiment d'urgence que je suis bien incapable de développer. Il faut juste signaler qu'il y laissa sa santé.
Mais il a eu devant les yeux cet exemple de granit, ce demi-déifié de son vivant, cette rock-star compatriote : BeethÔven.
...ça peut troubler un contemporain !!!!!
Et s'il ne s'était pas tué à la tâche, il en serait resté peu de traces. Et je ne suis pas sûr que Liszt ait retrouvé ce clochard!
Revenir en haut Aller en bas
Schubi
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 6 Jan 2013 - 12:00

Schubert se savait condamné par la Syphilis à une très courte existence, plusieurs années avant sa mort. Ce qui peut aussi expliquer l'évolution rapide voire phénoménale de son écriture musicale. L'urgence d'une part, le besoin d'aller vite à son essentiel d'autre part. Il ne s'est pas tué à la tâche c'est la maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert   Lun 7 Jan 2013 - 18:27

Schubi a écrit:
Schubert se savait condamné par la Syphilis à une très courte existence, plusieurs années avant sa mort. Ce qui peut aussi expliquer l'évolution rapide voire phénoménale de son écriture musicale. L'urgence d'une part, le besoin d'aller vite à son essentiel d'autre part. Il ne s'est pas tué à la tâche c'est la maladie.
Je n'oubliais pas la maladie, mais disons qu'il ne s'est pas ménagé.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21932
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 24 Fév 2013 - 23:47

alexandre, in Playlist, a écrit:
Schubert - Quatuor D.887 - Casals

Je me demande pourquoi j'écoute parfois autre chose que cette œuvre. Rolling Eyes

thumleft Bah, les trois derniers sont des chefs d'oeuvres absolus du répertoire chambriste, et de la musique tout court. Je ne saurais me résoudre à n'en choisir qu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
j.p.
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Ven 1 Mar 2013 - 14:56

Bonjour à tous.

Ça m’intéresserai d'échanger sur Schubert, en essayant d'aller au delà des mots habituels. Je veux dire par là d'essayer d'aller dans le pourquoi plutôt que dans le comment. Pourquoi fondamentalement on aime (ou pas) telle œuvre de Schubert, pourquoi on peut trouver dans sa musique quelque chose de fascinant (ou d'ennuyeux), enfin bref, tenter d'expliquer l’inexplicable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Sentier est la vie
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Sam 2 Mar 2013 - 1:10

Toutes musiques de Schubert contient en elle une part des plus nobles et grands sentiments qui soit. En même temps, en plus de son grand cœur, on se sent invité parmi ses amis et parmi ses souffrances, on veut entrer '' autour d'une tombe où repose une jeune fille, et d'où émanait une musique merveilleuse '' ( Mon rêve, Schubert ). Dans chacune de ses musiques il y a une idée de cercle familial et amical; un cercle tantôt joyeux tantôt triste. C'est dans ce cercle intime que je me sens, j'ai l'impression que Schubert me parle, et je lui répond par mes sentiments. Voilà pourquoi je trouve dans chaque œuvre de Schubert quelque chose à aimer ou à pleurer, voilà pourquoi je l'aime tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
j.p.
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 3 Mar 2013 - 20:45

Je ne suis pas forcément d'accord, sauf sur une chose essentielle : moi aussi j'aime profondément Schubert !
Ceci dit pas tout, et je trouve qu'il y a pas mal d'oeuvres franchement ratées (des opéras, certaines messes, même certains lieder...) Enfin, quand je dis "raté", tout est relatif et j'airais bien aimé les écrire moi-même, bien sûr !
J'aime bien aussi que l'on cite "Mein Traum", ce qui montre que l'on ne peut vraiment pénétrer dans cet univers que par l'entremise de la psychanalyse. Il y a un super bouquin de Stricker chez Gallimard (malheureusement épuisé) qui aborde Schubert par ce bout là. Il est passionnant, bien meilleur que celui de Brigitte Massin par exemple, qui ne va jamais au delà de la paraphrase, même si elle est archi documentée.
Pour moi, Schubert est un compositeur génial et inégal. La beauté fascinante de sa musique est peut-être là, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schubi
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Dim 3 Mar 2013 - 20:49

Il y a un bon bouquin de Philippe Cassard sur Schubert aussi. Il connait bien son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
j.p.
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Mar 5 Mar 2013 - 17:44

On peut y ajouter Le Masochisme de Theodor Reik, et ce sera complet.
Ma réaction est un peu provocatrice, mais elle est aussi fondée, non seulement par le vie de Schubert, mais par les principes mêmes de sa musique : l'inventivité, l'imagination, le fait de répéter plutôt que de développer (dans le sens beethovenien du terme), l'alternance du majeur et du mineur (plaisir - souffrance), le voyage (sorte de voyage immobile, comme expiatoire), la suspension (Marguerite au rouet en est un parfait exemple)... et aussi le comportement social du compositeur qui revendiquait fermement une sorte de "statut social" de compositeur, et qui faisait tout en fait pour que ça rate : pas de concerto, pas d'oeuvres de virtuosité (et pourtant Dieu sait si c'est parfois difficile à jouer) qui pourraient flatter le public, pas d'opéras qui soient vraiment du théâtre (comme du Mozart ou du Rossini), etc, etc...
Peu importe que Schubert soit réellement masochiste ou non, ça je m'en fiche totalement. Mais par contre appliquer la névrose à sa musique, là, ça devient intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4456
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Ven 10 Mai 2013 - 22:38

Je viens de découvrir la sonate n°21 D960 (sa dernière). Une oeuvre passionnante, ma découverte du mois. Je vais suivre les conseils de David et me plonger dans les post D900, mais selon vous dans le piano qu'est ce qui serait à découvrir en priorité ? Je ne suis pas trop amateur de piano d'habitude mais là vraiment c'est grand. J'aime aussi de longue date la fantaisie en do mineur D2E (que signifie le "E" dans ce classement ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28552
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Ven 10 Mai 2013 - 22:42

Idem je suis très allergique au piano, mais les 4 dernières sonates (je ne connais pas les autres) c'est génial (D894, 958,959,960)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4456
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Ven 10 Mai 2013 - 22:45

Cololi a écrit:
Idem je suis très allergique au piano, mais les 4 dernières sonates (je ne connais pas les autres) c'est génial (D894, 958,959,960)
Ok merci je vais me pencher là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 15697
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Ven 10 Mai 2013 - 22:56

Glocktahr a écrit:
mais selon vous dans le piano qu'est ce qui serait à découvrir en priorité ?
mis à part les sonates, tu connais les Impromptus (D.899 et 935) et les Klavierstücke (D.946) ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4456
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Ven 10 Mai 2013 - 23:06

yamaw a écrit:
Glocktahr a écrit:
mais selon vous dans le piano qu'est ce qui serait à découvrir en priorité ?
mis à part les sonates, tu connais les Impromptus (D.899 et 935) et les Klavierstücke (D.946) ? Surprised
Merci du conseil, avant de me plonger dans les autres sonates je vais me mettre dans ces oeuvres plus courtes, ce sera surement plus facile à appréhender.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Sam 11 Mai 2013 - 1:57

Egalement incontournable m'apparaît la Fantaisie à quatre mains en fa mineur!!! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4456
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Sam 11 Mai 2013 - 2:01

benvenuto a écrit:
Egalement incontournable m'apparaît la Fantaisie à quatre mains en fa mineur!!! drunken
Ok merci à tous les trois, j'ai de quoi m'occuper un moment avec ça.

edit : j'ai supprimé une partie, je demandais des renseignements complémentaires pour trouver une oeuvre mais en fait ça ira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81165
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schubert   Sam 11 Mai 2013 - 11:50

Commence par les Moments musicaux et les Impromptus, effectivement. Smile

J'ajoute aussi le Divertissement à la Hongroise, pour quatre mains, dans une veine folklorique tout à fait réjouissante.

La sonate 20 est encore accessible, mais plus tu remontes, plus c'est abstrait, plus c'est difficile d'accès et moins c'est bon. Débuter par les petites pièces de la dernière période est un excellent choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Schubert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Schubert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Franz Schubert - Die Winterreise (Le Voyage d'Hiver)
» Franz Schubert : Musique pour Piano
» Opus 345 en ré majeur de Franz SCHUBERT
» Franz Schubert
» Franz Schubert (1797-1828)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: