Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Agnes Baltsa

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 12:58

Elle est née le 19 novembre 1944 sur l'île de Leucade en Grèce. A lâge de 6 ans, elle prit des cours de piano. En 1958, elle alla à Athènes pour se concentrer sur le chant. Elle ressortit diplomée en 1965. La même année, elle eut une bourse d'étude Maria Callas qui lui permit d'étudier à Munich. En 1968, elle débuta à Francfort dans le rôle de Cherubino. En 1970, elle fit ses débuts au Wiener Staatsoper en Octavian.
Elle fit une carrière internationale par la suite en chantant à Berlin, au Met et dans d'autres maisons d'opéra des Etats-Unis, à Covent Garden, à Zurich, à l'Opéra de Paris. Sous la direction de Karajan, elle a souvent chanté à Salzburg. C'est un chef avec qui elle a énormément travaillé.
Son répertoire comporte des oeuvres de Mozart (Nozze di Figaro, Cosi fan tutte, Requiem), Rossini (Il Barbiere di Siviglia, La Cenerentola, L'Italiana in Algeri), Verdi (Aida, Il Trovatore, La Forza del destino, Don Carlo, Requiem), Bellini (I Capuleti e I Montecchi, Norma), Donizetti (La Favorita, Anna Bolena, Maria Stuarda, Il Campanello), Mascagni (Cavalleria Rusticana). Il y a un rôle qu'elle a beaucoup chanté sur les scènes mondiales : Carmen.
En 1980, elle fut ordonnée Kammersängerin par le Wiener Staatsoper. Dans les années 1990, elle ajouta à son répertoire de nouveaux rôles : Fides dans Le Prophète de Meyerbeer, Hérodiade dans l'opéra de Massenet, Fedora.
En 1999, elle chanta Orlofsky à la Wiener Festwochen. A Zurich en 2000, elle ajouta le rôle de Despina à son répertoire. Début, 2000, elle rechanta le rôle du Compositeur de Strauss qu'elle avait abandonné des années auparavant au Japon. En juillet 2001, elle refusa d'accepter de chanter Lady Macbeth à Zurich. En revanche, elle fit ses débuts en mars 2001 à Madrid dans le rôle de Kundry, rôle qui l'a poursuivi durant sa carrière puisque des chefs comme Karajan et Muti voulaient le lui faire chanter.
En février 2002, elle fit ses débuts en Kostelnicka dans Jenufa au Wiener Staatsoper.
En 2003, elle chanta Santuzza à Francfort et en Grèce à Thessaloniki.
En 2005, elle a ajouté le rôle de Klytemnaestra à son répertoire qu'elle a chanté au Japon sous la direction d'Ozawa. Depuis, elle le chante un peu partout. C'est le seul rôle à peu près qu'elle chante régulièrement avec Kostelnicka. Elle donne sinon essentiellement des récitals.

Je ne la connais pas encore énormément mais j'aime beaucoup son grain de voix qui est une vrai signature vocale. Le seul rôle dans lequel je l'ai entendu en entier pour le moment est Herodias dans Salome dans la version de studio de Karajan. Je connais des extraits de sa Carmen (du DVD du Met notamment) et elle est plutôt vulgaire (duo final DVD du Met). Elle grossit un peu trop sa voix il me semble parfois.
Quels sont pour vous ses meilleurs enregistrements ou les rôles dans lesquels vous la préférez? Merci d'avance pour vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 13:20

Merci Aurele pour ces biographies toujours intéressantes.

En ce qui concerne Baltsa, c'est une chanteuse que j'aime beaucoup. Son timbre est immédiatement reconnaissable et elle a beaucoup de caractère, ce qui peut l'amener à en faire parfois un peu trop. Par contre ce point est une grande qualité au studio. Ainsi, si sa Carmen sur scène est too much et vulgaire, au studio est elle très belle. Sa personnalité permet également de donner beaucoup de vie et de crédibilité à des personnages un peu figés tels que Idamante ou Farnace dans Mitridate. Plus généralement, je la trouve vraiment très bien dans Mozart, sauf peut-être en Cherubino, qu'elle a enregistré un peu trop tard.

Ses Rossini sont également d'un très bon niveau. Tout particulièrement son Barbier avec Araiza et Allen, sous la direction de Marriner. C'est inconstestablement ma version préférée et ma Rosina préférée.

... ah, j'oubliais ses Verdi et en particulier son Amneris : royale farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 32
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 14:25

Sa Carment est à oublier...trop poissonière! Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 14:26

ojoj a écrit:
Sa Carment est à oublier...trop poissonière! Evil or Very Mad
dans le DVD oui mais pas dans son studio avec Karajan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 14:29

Figaro a écrit:
Sa personnalité permet également de donner beaucoup de vie et de crédibilité à des personnages un peu figés tels que Idamante ou Farnace dans Mitridate. Plus généralement, je la trouve vraiment très bien dans Mozart, sauf peut-être en Cherubino, qu'elle a enregistré un peu trop tard.

Il paraît que son Idamante pourtant est très moyen dans la version Pritchard de studio avec Pavarotti, Popp et Gruberova. Sa Donna Elvira de studio avec Karajan est il me semble une calamitée. Quelqu'un pour confirmer cela? Ce que je dis par rapport à ces deux rôles se base uniquement sur des lectures de critiques ou des commentaires d'autres mélomanes. Ce n'est donc pas mon opinion forcément et il faudrait que j'écoute évidemment pour me faire ma propre opinion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 14:40

aurele a écrit:
Il paraît que son Idamante pourtant est très moyen dans la version Pritchard de studio avec Pavarotti, Popp et Gruberova. Sa Donna Elvira de studio avec Karajan est il me semble une calamitée. Quelqu'un pour confirmer cela? idemment pour me faire ma propre opinion.
Idamante ça va encore! Mais même si le timbre reste assez beau, son Elvira est une espèce de vieille mégère insupportable et elle appuie son grave de façon outrancière. Quand Santuzza s'invite chez Mozart...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 32
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 14:46

Otello a écrit:
ojoj a écrit:
Sa Carment est à oublier...trop poissonière! Evil or Very Mad
dans le DVD oui mais pas dans son studio avec Karajan.
Justement j'ai les deux et je n'ai pas encore eut le temps de me pencher sur la version Karajan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 15:40

Je trouve que son Elvira n'est pas pire que celle de Maria Ewing (elle me donne le mal de mer dans le Mi tradi pale ) et elle est beaucoup moins ennuyeuse que certaines dans ce rôle.

Pour Idamante, je trouve qu'au moins elle bouscule un peu cet opéra, qui est long à mourrir.

Enfin, je le répète, ça Carment en studio, n'a rien à voir avec son interprétation sur scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 17:37

Baltsa demeure à ce jour ma Carmen de référence et j'apprécie énormément son Eboli avec Karajan.
Une Venus atypique mais très intéressante.
Des naufrages absolus comme sa Dalila ou son album Rossini bien tardif chez Sony où ne reste que le tempérament. Et quel tempérament !
Globalement, je reste persuadé que cette chanteuse est un soprano à l'aigu court qui s'est donc fourvoyé dans des rôles de mezzo : grossissement très artificiel du grave et gros problèmes d'homogénéité qui ne sont pas sans relation avec sa tendance à l'histrionisme.
Pour l'anecdote, Baltsa, personna grata à Vienne, fut au début des années 80 l'artiste la plus chère payée : avant Horne, Behrens, Caballe et Freni ou même les trois ténors ( source Diapason 1981)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 17:47

Ericc, que reproches tu à sa Dalila? Je trouve son interprétation de "Printemps qui commence" dans la version de studio de Colin Davis plutôt réussie. J'aime beaucoup son timbre. Après, le français n'est pas irréprochable mais cela pourrait être pire.
Dans "Samson, recherchant ma présence...Amour, viens aider ma faiblesse", c'est moins bon effectivement. La voix bouge pas mal. On la sent en difficulté.
Elle a interprété ce rôle à la scène également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zémire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 484
Age : 62
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 18:00

J'ai trois enregistrements avec cette chanteuse :
Rossini, L'Italiana in Algeri - DG - Claudio Abbado
Donizetti, Maria Stuarda - Philips - Patane
Bellini, I Capuleti e i Montecchi - Emi - Muti

Il faudrait que je réécoute mais j'en garde un bon souvenir ... par contre, je me rappelle d'une retransmission du Cosi avec Bartoli (à Zurich, il me semble) où elle interprétait une Despina formidable. Ce rôle est souvent sous-distribué et là on avait pour une fois une chanteuse à la hauteur, doublée d'une merveilleuse comédienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 11 Aoû 2010 - 18:16

Je viens d'écouter le duo final de Carmen dans la version Karajan. Baltsa est beaucoup moins vulgaire qu'au Met évidemment mais elle dérape un peu à certains endroits : "Je répéterais que je l'aime!" où il y a un espèce d'étrangement, "Eh bien! frappe-moi donc... ou laisse-moi passer!" où on dirait une ogresse et sur le "Tiens!" quand elle jette la bague qui est un cri d'hystérique. Ce dernier passage est celui de toutes les fantaisies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 27 Oct 2010 - 15:00

Radames a écrit:
Mme Agnes Baltsa ne m'a jamais emballé plus que ça.... pale

C'est son timbre qui te pose problème? Je trouve sa voix intéressante même si tous les rôles ne lui conviennent et que cela sombre parfois dans la vulgarité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 50
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Jeu 28 Oct 2010 - 14:57

C'est surtout une question de personnage.... nonobstant une vraie voix de mezzo.
De plus certaines de ses compositions frôlent souvent la caricature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Jeu 28 Oct 2010 - 15:03

Radames a écrit:
C'est surtout une question de personnage.... nonobstant une vraie voix de mezzo.
De plus certaines de ses compositions frôlent souvent la caricature.

Cela m'intéresserait de savoir dans quels rôles tu la connais. Que signifie pour toi avoir une "vraie voix de mezzo"? Certes, ses graves sont souvent tubés mais ce n'est pas la seule mezzo à être dans ce cas. J'ai deux exemples également en tête : Jennifer Larmore et Vesselina Kasarova (surtout depuis quelques années pour cette dernière).
Parfois effectivement, elle est vulgaire. Qu'entends tu par l'expression "une question de personnage"? Merci d'avance pour tes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8423
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Jeu 4 Nov 2010 - 12:48

Figaro a écrit:
Merci Aurele pour ces biographies toujours intéressantes.

En ce qui concerne Baltsa, c'est une chanteuse que j'aime beaucoup. Son timbre est immédiatement reconnaissable et elle a beaucoup de caractère, ce qui peut l'amener à en faire parfois un peu trop. Par contre ce point est une grande qualité au studio. Ainsi, si sa Carmen sur scène est too much et vulgaire, au studio est elle très belle. Sa personnalité permet également de donner beaucoup de vie et de crédibilité à des personnages un peu figés tels que Idamante ou Farnace dans Mitridate. Plus généralement, je la trouve vraiment très bien dans Mozart, sauf peut-être en Cherubino, qu'elle a enregistré un peu trop tard.

Ses Rossini sont également d'un très bon niveau. Tout particulièrement son Barbier avec Araiza et Allen, sous la direction de Marriner. C'est inconstestablement ma version préférée et ma Rosina préférée.

... ah, j'oubliais ses Verdi et en particulier son Amneris : royale farao

Et son Eboli, magnifique avec Karajan ; peut-être même la plus proche du falcon pour lequel le rôle a été écrit. Forcément plus disciplinée au disque qu'à la scène ("O don fatale" laisse passer quelques cris et beaucoup d'air sur la voix) ; une féminité charnelle qui transpire de l'instrument, et pas "principessa" pour rien, indéniablement.

En parlant de Principessa, d'ailleurs, quelqu'un sait si elle a chanté la Zia de Suor Angelica ? Je l'imagine parfaitement, statufiée comme elle peut le faire dans sa Kostlnicka pétrie de préjugés.

Je suis très sensible à son Herodias avec Karajan ; l'idée d'une reine jeune (là où il faut, selon le texte, une Salome de 16 ans) me semble infiniment séduisante. Et la chair de l'instrument, sa couleur fulligineuse, son soufre incandescent sont tout ce qu'il faut à la séductrice vénéneuse (et Dieu sait, pourtant, que les Herodias ruinées me charment, cf. Silja, Varnay, Jones !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8423
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Jeu 4 Nov 2010 - 12:51

aurele a écrit:
Ericc, que reproches tu à sa Dalila? Je trouve son interprétation de "Printemps qui commence" dans la version de studio de Colin Davis plutôt réussie. J'aime beaucoup son timbre. Après, le français n'est pas irréprochable mais cela pourrait être pire.
Dans "Samson, recherchant ma présence...Amour, viens aider ma faiblesse", c'est moins bon effectivement. La voix bouge pas mal. On la sent en difficulté.
Elle a interprété ce rôle à la scène également.

C'est peut-être que le tempérament ne peut pas suppléer à un instrument faible là où Dalila réclame au moins un mezzo dense si ce n'est un authentique contralto (à mes yeux en tout cas ; cf. Bouvier). Ceci dit, le naufrage est très relatif à côté de l'air par Aliberti qui circule sur YT ; c'est pas parce qu'on a les harmoniques callassiennes qu'on en a la conduite musicale Mad !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8423
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 17 Oct 2018 - 9:03

Francesco a écrit:
Baltsa est assez latine pour s'accorder avec Pavarotti, Caballé assez investie pour la matcher dans leur scène

C'est amusant, moi entendant Baltsa, je ressens plutôt de puissants effluves orientaux ; quelque chose de l'ordre d'un tragique impérieux, comme un long thrène vocal au dessin ferme et à la couleur fraîche, franche et sans souci d'illusionnisme excessif (plus de l'ordre d'une codification que de la vraisemblance proprement dite). Les figures de Baltsa, ce sont autant d'icônes, à mes yeux.
C'est cette qualité terrienne, barbare presque (je pense à Callas dans la Médée de Pasolini, à la fois exhaussée, parée comme une chasse mais taillée, détaillée à la serpe ; non pas générique mais iconique, justement) qui par effet de rupture fait que le duo avec les latins Caballe/Pavarotti introduit cette électricité ou bien larvée ou bien crue qui éclabousse leurs confrontations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3290
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 17 Oct 2018 - 14:37

bAlexb a écrit:
Francesco a écrit:
Baltsa est assez latine pour s'accorder avec Pavarotti, Caballé assez investie pour la matcher dans leur scène

C'est amusant, moi entendant Baltsa, je ressens plutôt de puissants effluves orientaux ; quelque chose de l'ordre d'un tragique impérieux, comme un long thrène vocal au dessin ferme et à la couleur fraîche, franche et sans souci d'illusionnisme excessif (plus de l'ordre d'une codification que de la vraisemblance proprement dite). Les figures de Baltsa, ce sont autant d'icônes, à mes yeux.
C'est cette qualité terrienne, barbare presque (je pense à Callas dans la Médée de Pasolini, à la fois exhaussée, parée comme une chasse mais taillée, détaillée à la serpe ; non pas générique mais iconique, justement) qui par effet de rupture fait que le duo avec les latins Caballe/Pavarotti introduit cette électricité ou bien larvée ou bien crue qui éclabousse leurs confrontations.

Je ne saisis pas absolument tout ce que tu dis, sans doute, mais la ressemblance physique est parfois frappante entre Baltsa (en Amnéris, par exemple) et cette Médée de Callas vue par Pasolini. Ne serait-ce que le port de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8423
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   Mer 17 Oct 2018 - 15:24

Francesco a écrit:
bAlexb a écrit:
Francesco a écrit:
Baltsa est assez latine pour s'accorder avec Pavarotti, Caballé assez investie pour la matcher dans leur scène

C'est amusant, moi entendant Baltsa, je ressens plutôt de puissants effluves orientaux ; quelque chose de l'ordre d'un tragique impérieux, comme un long thrène vocal au dessin ferme et à la couleur fraîche, franche et sans souci d'illusionnisme excessif (plus de l'ordre d'une codification que de la vraisemblance proprement dite). Les figures de Baltsa, ce sont autant d'icônes, à mes yeux.
C'est cette qualité terrienne, barbare presque (je pense à Callas dans la Médée de Pasolini, à la fois exhaussée, parée comme une chasse mais taillée, détaillée à la serpe ; non pas générique mais iconique, justement) qui par effet de rupture fait que le duo avec les latins Caballe/Pavarotti introduit cette électricité ou bien larvée ou bien crue qui éclabousse leurs confrontations.

Je ne saisis pas absolument tout ce que tu dis, sans doute, mais la ressemblance physique est parfois frappante entre Baltsa (en Amnéris, par exemple) et cette Médée de Callas vue par Pasolini. Ne serait-ce que le port de tête.  

Oui ! tu as raison pour la carrure, le dessin de la cambrure de la nuque qui projette le menton, etc.
Ce que je voulais dire c'est que je sentais chez Baltsa cette griffure barbare, ces soubresauts qui me semblent plus venir de l'Orient que du monde "latin" et qui lui confère un statut d'icône, de figure proprement dite (LA princesse, LA femme, LA reine, que sais-je), dramatique par excellence et pas par défaut. Mais je suis d'accord : j'ai du mal à le formuler même si c'est extrêmement prégnant à mon esprit (ou justement pour cette raison Rolling Eyes ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agnes Baltsa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agnes Baltsa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agnes Baltsa
» L'Italiana in Algeri
» Agnes Guerneliane
» L'Italienne à Alger de Rossini
» Rock & Folk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: