Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Richard Tucker

Aller en bas 
AuteurMessage
Radames
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 50
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Richard Tucker   Jeu 12 Aoû 2010 - 11:56

J'aimerais consacrer un topic à ce grand bonhomme que fut Richard Tucker, considéré encore aujourd'hui comme le meilleur ténor américain.
De religion juive, Tucker appris le chant d'abord en tant que cantor et ensuite il se perfectionna auprès de Paul Althouse. La voix était claire mais percutante et incisive. Le phrasé était passioné et son chant débordait d'énergie et de feu.
On pourrait lui reprocher une façon de déclamer un peu trop ostentatoire mais qui était du goût de l'époque. Ses enregistrements studio (RCA) sont plus sobres que ses live souvent incandescants mais qui ont (il faut bien l'avouer) mal vieillis....
Grand Puccinien et grand Verdien, il chanta également Mozart et bien d'autres.
A 60 ans Tucker (tout comme Kraus ou Lauri Volpi) sonnait plus jeune que bien des ténors qui étaient encore dans la trentaine!
Est-ce dû à la technique, à la foi dans son métier, à la passion, etc....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Jeu 12 Aoû 2010 - 12:15

Je connais son Don Alvaro dans la version de Schippers de studio de La Forza del destino, son Alfredo dans la version de studio de Previtali de La Traviata et son Manrico dans un live du Met de 1967 dirigé par Francesco Molinari-Pradelli avec Bumbry en Azucena, Caballé en Leonora et Merrill en Conte di Luna.
C'est un chanteur qui n'a pas une voix des plus séduisantes mais qui a des moyens conséquents. Il est capable de nuancer pas mal (voir son Don Alvaro en particulier). Son Manrico m'avait énormément convaincu pour l'engagement dramatique, moins pour le chant. Il a des couilles comme on dit.
Quels autres témoignages Radames me conseillerais tu en priorité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 50
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Jeu 12 Aoû 2010 - 12:50

Il faut écouter son Radames avec Toscanini et son Alvaro avec Callas (Serafin). Sinon il fut extraordinaire dans la Juive de Halevy ainsi que dans les Contes d'Hoffman, Chénier ou l'Africaine.
Ce que je lui reproche c'est cette façon "vériste" qu'il avait de déclamer ses phrases en hachant les mots....
C'est clair qu'il a beaucoup compté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Jeu 12 Aoû 2010 - 12:56

Pour son Chénier, il existe beaucoup de lives. Voici une page qui les énumère : http://www.operadis-opera-discography.org.uk/ALSITUCK.HTM
Ce n'est pas forcément par ailleurs exhaustif. Quelle version me recommanderais tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 850
Age : 50
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Jeu 12 Aoû 2010 - 13:00

aurele a écrit:
Pour son Chénier, il existe beaucoup de lives. Voici une page qui les énumère : http://www.operadis-opera-discography.org.uk/ALSITUCK.HTM
Ce n'est pas forcément par ailleurs exhaustif. Quelle version me recommanderais tu?

Chez Myto il y a un live du MET avec Bastianini qui vient de sortir.
Tant qu'à faire. J'ai un Don Carlo avec Tucker et Bastianini (très beau)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22990
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Jeu 12 Aoû 2010 - 13:12

Radames a écrit:
Chez Myto il y a un live du MET avec Bastianini qui vient de sortir.

Je ne crois pas que c'est sorti en France par contre. Il y a Tebaldi par ailleurs et c'est un répertoire dans lequel j'apprécie généralement cette chanteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25732
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Dim 18 Mai 2014 - 16:29

Polyeucte, in Carmen, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Reiner live au Met 1952 : Stevens - Tucker - Conner

Mr. Green Là je crains carrément le pire côté diction, mais l'album ne coûte presque rien.

Et puis un live au Met, ça donne envie -surtout avec Reiner à la baguette (j'aurais aimé acheter sa version officielle chez RCA mais pas de réédition récente, apparemment).

Et vous m'avez appris que ce Tucker est un des plus grands belcantistes du siècle, je ne veux pas mourir idiot...


Belcantiste?? :DDTu es sûr que quelqu'un a osé te vendre ça? Parce que au contraire, c'est un chant assez brut je trouve. Qui n'est pas sans charme, mais c'est pas très souple quand même!
Après jamais écouté non plus...

 
C'était une discussion avec André et David, je ne sais plus où.
 
Ils m'ont expliqué que c'était un très grand verdien. Verdien et belcantiste, c'est pas pareil ?  Mr.Red

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Dim 18 Mai 2014 - 16:51

Comme je te le disais dans l'autre fil, le belcanto (baroque, classique puis romantique) désigne ce qui se passe avant Verdi, justement : c'est la virtuosité pyrotechnique de Haendel et Vivaldi, ou les lignes infinies de Donizetti et Bellini. Verdi dynamise et théâtralise ça. Tucker en est l'archétype, c'est un chant dur, claquant, conçu pour l'aigu claironnant et la déclamation expressive, voire les excès larmoyants. Alors que le belcanto recherche au contraire la perfection plastique de la ligne musicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Dim 18 Mai 2014 - 18:43

Je ne dirais pas que c'est un chant dur et claquant (Verdi), mais plutôt claironnant et fondé sur l'intensité dramatique de l'articulation (style 'MalediZIOne !!! ' - je pense à l'Alvaro de Tucker, un de ses meilleurs rôles). Ça trompète et ça fait du saut à la perche, ça oui. Mais si ça sonne dur alors c'est sans doute raté. Kurt Baum correspond à cette idée du chant verdien mais justement, ce n'est déjà plus du chant. Bonisolli et Del Monaco dans leurs mauvais jours peuvent aussi donner cette impression. Tucker garde toujours une fibre larmoyante inhérente à la cantilène verdienne, laquelle n'est jamais loin entre deux éclats d'héroisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85799
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Dim 18 Mai 2014 - 18:48

André a écrit:
Mais si ça sonne dur alors c'est sans doute raté.

Dur dans le sens où le son est ferme, métallique, pas du tout moelleux à l'italienne. S'il y a bien une antithèse de la morbidezza...
Ce n'était pas un reproche, j'adore Tucker.

Rien à voir avec Baum qui, lui, chante carrément mal. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25732
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Richard Tucker   Mar 6 Nov 2018 - 23:28

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Ernesto De Curtis (1875-1937) :

Canta pe' me
Torna a Surriento
Non ti scordar di me


= Richard Tucker, ténor ; Alfredo Antonini, Columbia Concert Orchestra


(Columbia, août 1950 - décembre 1957)

Smile Tiré d'un fabuleux disque rempli d'airs ardents et plutôt mélancoliques, 1000% glotto, à se liquéfier de plaisir.
Cet album de 1958 doublonne partiellement le LP Songs from sunny Italy paru en 1950, mais on glane ici le Canta pe' me qui n'y figurait pas.
Ah oui, les smileys :
 colors  compress  Sad  sunny


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richard Tucker   

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Tucker
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bessie Tucker
» Adrianne Pieczonka
» Halévy Opéras
» Sorties de disque
» Lynyrd Skynyrd, Point Blank et Marshall Tucker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: