Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Vittorio Grigolo

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyVen 20 Aoû 2010 - 11:39

bande annonce de son premier disque solo "The Italian Tenor" : www.youtube.com/watch?v=Vq19NCV6u0g

Je le connais seulement dans deux rôles pour le moment : Alfredo et Des Grieux dans Manon de Massenet. Son Des Grieux de Covent Garden était très bon. Bonne diction, voix très belle, poésie, pas de forçage.


Dernière édition par aurele le Ven 20 Aoû 2010 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyVen 20 Aoû 2010 - 11:42

Poster pour annoncer des sorties de CDs c'est très bien mais ca serait sympa si tu développais un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyVen 20 Aoû 2010 - 11:55

calbo a écrit:
Poster pour annoncer des sorties de CDs c'est très bien mais ca serait sympa si tu développais un peu.

Je connais très peu ce ténor. J'ai réussi à savoir quels sont les airs du disque. Je peux vous les donner.
C'est un disque autour de 3 compositeurs : Donizetti, Verdi et Puccini.

Donizetti :

L'elisir d'amore : Una furtiva lagrima
La Favorita : Spirto gentil

Verdi :

Luisa Miller : Quando le sere al placido
Rigoletto : Ella mi fu rapita...Parmi veder le lagrime & Possente amor mi chiama
Il Corsaro : Tutto parea soridere & Si de’ Corsari il fulmine
Un Ballo in maschera : Forse la soglia attinse...Ma se m' è forza perderti
Il Trovatore : Ah si ben mio & Di quella pira

Puccini :

Le Villi : Ecco la casa...Torna ai felici di
Manon Lescaut : Donna non vidi mai
Tosca : E lucevan le stelle
Gianni Schicchi : Firenze è come un albero fiorito
La Bohème : Che gelida manina


Il n'évite pas les tubes avec ce disque "carte de visite". Cependant, il n'y a pas d'air d'Alfredo, rôle pour lequel il est très demandé. Il nous évite une énième version de "La donna è mobile". Mettre les airs d'Il Corsaro, l'air de Le Villi, celui de La Favorita et celui de Gianni Schicchi, cela change un peu des programmes rabattus. J'écouterai si c'est disponible sur musicme, spotify ou un autre site d'écoute de musique en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyVen 20 Aoû 2010 - 15:33

Tu peux mettre le lien en clair, puisque c'est promotionnel. Smile

C'est clairement un très très bon ténor, mais il y a deux choses qui m'empêchent d'être totalement touché :
- c'est un peu engorgé, et on sent bien que l'aigu n'est pas libre (ça donne des couleurs très intéressantes en Rodolfo de Bohème, mais ailleurs, ce n'est pas toujours idéal) ;
- surtout, il a tendance à faire non pas de l'aperto-coperto mais du coperto-coperto, en commençant toutes ses voyelles par un "o" pour bien protéger ses sons - ça donne une impression de tremblement, presque de nausée, assez bizarre. (Et surtout, j'aime avoir mes voyelles exactes !)

Il faut voir d'ailleurs le contraste, qu'on perçoit très bien dans cette vidéo, entre sa voix parlée et sa voix chantée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 2:36

Dans la Soirée lyrique de France Musique d'hier soir, l'air "Spirto gentil" a été diffusé en avant-première. C'est nuancé, bien chanté mais pas non plus extraordinaire. J'espère ce que ténor ne va pas faire n'importe quoi et ne va pas suivre les traces de Villazon. Il va chanter Pollione en février 2011 à Zurich et a à son répertoire des rôles comme Don Carlo, Corrado de Il Corsaro et Hoffmann en particulier. Il paraît qu'il a une voix plus importante que Villazon mais pas au point de chanter Pollione à mon avis. Je ne me rends pas compte car je ne l'ai entendu qu'à la radio et vu/entendu par le biais de diffusions à la TV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 3:04

Vittorio Grigolo U0884977606881
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 3:51

J'ai un très bon souvenir de son Alfredo l'an dernier à Orange. Il lui manquait encore un peu de gravité peut-être, mais c'était très beau, avec une belle présence et beaucoup de prestance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 9:27

Ah mais je l'ai vu dans la piscine de Jorge, lui !


Dernière édition par Francesco le Dim 5 Sep 2010 - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zémire
Mélomane averti
Zémire

Nombre de messages : 489
Age : 63
Date d'inscription : 18/07/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 13:17

aurele a écrit:
Dans la Soirée lyrique de France Musique d'hier soir, l'air "Spirto gentil" a été diffusé en avant-première. C'est nuancé, bien chanté mais pas non plus extraordinaire.

J'ai assez bien aimé son interprétation du duc hier soir ... par contre, je suis en train d'écouter ce 'Spirto gentil' : je ne sais de quand cela date ni qui dirige mais c'est extrêment lent et dilué avec beaucoup d'effet de sanglots dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 16:55

Petite remarque au passage : c'est moi ou il a des (petites) similitudes au niveau du timbre avec Kraus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:03

Ah tiens Shocked ? J'y ai pas fait attention jusqu'à maintenant. Je vais faire plus attention ce soir; ceci étant dit j'espère qu'il saura se montrer prudent dans la gestion de a carrière parce que la voix est vraiment très belle et pleine de promesses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:17

Elvira a écrit:
Petite remarque au passage : c'est moi ou il a des (petites) similitudes au niveau du timbre avec Kraus ?
ah bon ? je trouve au timbre de Grigolo une latinité et une chaleur que n'a jamais eues le timbre glacial de Kraus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:17

Comme je le disais, Calbo, je suis un peu gêné par son émission lourde en deux temps. Pour un pur lyrique, ça peut poser problème avec le vieillissement. C'est un peu engorgé aussi, pas sûr que le son sorte très bien.

Elvira a écrit:
Petite remarque au passage : c'est moi ou il a des (petites) similitudes au niveau du timbre avec Kraus ?
Heuuuuuuuuu. Rien remarqué du tout. A quel niveau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:19

Il est encore jeune, ça peut évoluer ça, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:22

calbo a écrit:
Il est encore jeune, ça peut évoluer ça, non?
Tout peut évoluer, mais quand on est lancé dans la carrière, on n'a pas le temps d'ajuster ces choses. Ca me fait un peu peur parce que vu l'énergie articulatoire que ça lui réclame au delà du passage, lorsque l'instrument ne sera plus aussi souple ou un peu fatigué, ça risque être difficile de sortir des aigus timbrés.

Cela dit, à l'heure actuelle, il tire le meilleur parti possible d'un technique qui en soi ne me paraît pas très pertinente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:25

ça dépendra aussi beaucoup de la sagesse dont il fera preuve dans le choix de ses rôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:26

Otello a écrit:
ça dépendra aussi beaucoup de la sagesse dont il fera preuve dans le choix de ses rôles.

C'est mal parti dans le sens où il va aborder Pollione.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:28

Otello a écrit:
ça dépendra aussi beaucoup de la sagesse dont il fera preuve dans le choix de ses rôles.
Pas vraiment en l'occurrence : c'est émission peu adaptée déjà à son répertoire actuel. Evidemment, s'il brusque sa voix, c'est sûr que ça peu dégénérer très vite, un peu comme Licitra qui avec une technique pas pleinement assurée a enchaîné les prises de rôle ambitieuses.

Mais vu ses façons, ça me semble un garçon très prudent, il va te plaire. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:30

aurele a écrit:
Otello a écrit:
ça dépendra aussi beaucoup de la sagesse dont il fera preuve dans le choix de ses rôles.
C'est mal parti dans le sens où il va aborder Pollione.
ben oui je trouve ça inquiétant. Ce serait vraiment dommage car le matériau est beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31013
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 17:39

DavidLeMarrec a écrit:
calbo a écrit:
Il est encore jeune, ça peut évoluer ça, non?
Tout peut évoluer, mais quand on est lancé dans la carrière, on n'a pas le temps d'ajuster ces choses. Ca me fait un peu peur parce que vu l'énergie articulatoire que ça lui réclame au delà du passage, lorsque l'instrument ne sera plus aussi souple ou un peu fatigué, ça risque être difficile de sortir des aigus timbrés.

Cela dit, à l'heure actuelle, il tire le meilleur parti possible d'un technique qui en soi ne me paraît pas très pertinente.

Tout à fait.
J'ai trouvé ça poussif pour ma part. Une très jolie voix indéniablement. Je ne boude pas mon plaisir, mais j'entend parfaitement qu'il la brusque. Et ça désolé Otello ... mais même en duc ... ça se payera avant une fin de carrière habitelle.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 18:42

Citation :
Heuuuuuuuuu. Rien remarqué du tout. A quel niveau ?

Bah, au niveau du timbre. En fait, je n'en sais rien : j'aurais dit Pavarotti aussi. Bref... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 21:42

Elvira a écrit:
Citation :
Heuuuuuuuuu. Rien remarqué du tout. A quel niveau ?

Bah, au niveau du timbre. En fait, je n'en sais rien : j'aurais dit Pavarotti aussi. Bref... Mr.Red
Pour Pavarotti, je vois déjà plus la rondeur (pas du tout la couleur et encore moins l'émission). Mais à part ça...

A la limite, je verrais plus de lien avec Sabbatini (l'aspect doux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 21:48

Donc en résumé Grigolo c'est un mélange de Kraus et pavarotti Shocked . Le pauvre quelle responsabilité vous lui faites porter silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyDim 5 Sep 2010 - 23:49

calbo a écrit:
Donc en résumé Grigolo c'est un mélange de Kraus et Pavarotti Shocked . Le pauvre quelle responsabilité vous lui faites porter silent
bof... pas vraiment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 9:48

La voix est chouette et le garçon se donne à fond, il joue, il bouge, il vit. C'est vraiment sympa.
Ce qui m'interpelle c'est ce côté "Carreras" à devoir se mettre sur la pointe des pieds pour lancer ses aigus (qui lui demandent quand même une énergie certaine en dépit du gabarit "moyen" de sa voix et sa jeunesse).
En écoutant le Duc de Carreras (live années 70) je constate certaines qualités (slancio, fougue, etc...) et certains défauts identiques (certains chevrottemets, graves pas bien appuyés, aigus un peu surouverts, etc...) .


Dernière édition par Radames le Lun 6 Sep 2010 - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31013
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 10:03

Radames a écrit:
La voix est chouette el le garçon se donne à fond, il joue, il bouge, il vit. C'est vraiment sympa.
Ce qui m'interpelle c'est ce côté "Carreras" à devoir se mettre sur la pointe des pieds pour lancer ses aigus (qui lui demandent quand même une énergie certaine en dépit du gabarit "moyen" de sa voix et sa jeunesse).
En écoutant le Duc de Carreras (live années 70) je constate certaines qualités (slancio, fougue, etc...) et certains défauts identiques (certains chevrottemets, graves pas bien appuyés, aigus un peu surouverts, etc...) .

Oui ça me parait bien plus pertinent que de le comparer à Pavarotti ou Kraus qui avaient une sureté technique tout autre.

Pareil que Carreras : séduction vocale, ténor lyrique plutôt léger, mais aussi tendance à forcer.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 10:24

Cololi a écrit:

Pareil que Carreras : séduction vocale, ténor lyrique plutôt léger, mais aussi tendance à forcer.

Carreras, léger? Non!
Limité dans l'aigu, oui. Limité dans les capacités techniques bel cantistes à alléger, filer les sons et mixer, aussi; mais léger, non.

Pour les avoir entendus tous les deux sur scène, je peux vous certifier que son médium (et surtout son bas médium) était bien plus sonore que celui de Pavarotti.


Dernière édition par Cornélius le Lun 6 Sep 2010 - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 10:26

Cololi a écrit:
Radames a écrit:
La voix est chouette el le garçon se donne à fond, il joue, il bouge, il vit. C'est vraiment sympa.
Ce qui m'interpelle c'est ce côté "Carreras" à devoir se mettre sur la pointe des pieds pour lancer ses aigus (qui lui demandent quand même une énergie certaine en dépit du gabarit "moyen" de sa voix et sa jeunesse).
En écoutant le Duc de Carreras (live années 70) je constate certaines qualités (slancio, fougue, etc...) et certains défauts identiques (certains chevrottemets, graves pas bien appuyés, aigus un peu surouverts, etc...) .

Oui ça me parait bien plus pertinent que de le comparer à Pavarotti ou Kraus qui avaient une sureté technique tout autre.

Pareil que Carreras : séduction vocale, ténor lyrique plutôt léger, mais aussi tendance à forcer.

D'autant plus qu'il commence à mettre à son répertoire certains rôles un peu délicats : Hoffman....
ce serait dommage que sa fougue l'entraîne vers le bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 10:39

Cornélius a écrit:
Cololi a écrit:

Pareil que Carreras : séduction vocale, ténor lyrique plutôt léger, mais aussi tendance à forcer.

Carreras, léger? Non!
Limité dans l'aigu, oui. Limité dans les capacités techniques bel cantistes à alléger, filer les sons et mixer, aussi; mais léger, non.

Pour les avoir entendus tous les deux sur scène, je peux vous certifier que son médium (et surtout son bas médium) était bien plus sonore que celui de Pavarotti.

En début de carrière Carreras avait une des plus belles voix de ténor lyrique de son époque.
Il rappelait par moment Giuseppe Di Stefano (son idole) avec lequel il avait les mêmes qualités et défauts (et la même fin....).
Dans les "Three tenors" de 1990 il n'est pas rare d'entendre la voix de Pepe Carreras passer au dessus de celles de ses deux collègues (surtout dans le haut médium) et pour cause. Le medium de Pavarotti était "allégé" pour lui permettre son ascension dans l'aigu (avec la facilité que l'on sait) et la voix de Domingo est plus gutturale et.... un peu engorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 12:31

calbo a écrit:
Donc en résumé Grigolo c'est un mélange de Kraus et pavarotti Shocked . Le pauvre quelle responsabilité vous lui faites porter silent

On n'a jamais dit rien de tel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 12:33

Entre l'un qui pense à Kraus et l'autre qui pense à Pavarotti, c'est pas dit clairement mébon... tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 12:40

calbo a écrit:
Entre l'un qui pense à Kraus et l'autre qui pense à Pavarotti, c'est pas dit clairement mébon... tongue

On parle bien de timbre de voix, ce qui est quand même très limité. Donc dire que c'est "un mélange des deux", c'est allé vite en besogne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 883
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 13:51

Radames a écrit:
La voix est chouette et le garçon se donne à fond, il joue, il bouge, il vit. C'est vraiment sympa.
Ce qui m'interpelle c'est ce côté "Carreras" à devoir se mettre sur la pointe des pieds pour lancer ses aigus (qui lui demandent quand même une énergie certaine en dépit du gabarit "moyen" de sa voix et sa jeunesse).
En écoutant le Duc de Carreras (live années 70) je constate certaines qualités (slancio, fougue, etc...) et certains défauts identiques (certains chevrottemets, graves pas bien appuyés, aigus un peu surouverts, etc...) .
Bien d'accord avec toi, je l'ai même trouvé pas très à l'aise à ceratins moments. Carreras au même âge faisait preuve de plus d'assurance, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 14:00

Je crois surtout que Carreras prenait moins de risques au niveau des nuances et des pianissimi, il misait plus sur l'élan, l'enthousiaisme et la fougue: plus payant auprès du public ... (et plus facile vocalement...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 14:03

Figaro a écrit:
Radames a écrit:
La voix est chouette et le garçon se donne à fond, il joue, il bouge, il vit. C'est vraiment sympa.
Ce qui m'interpelle c'est ce côté "Carreras" à devoir se mettre sur la pointe des pieds pour lancer ses aigus (qui lui demandent quand même une énergie certaine en dépit du gabarit "moyen" de sa voix et sa jeunesse).
En écoutant le Duc de Carreras (live années 70) je constate certaines qualités (slancio, fougue, etc...) et certains défauts identiques (certains chevrottemets, graves pas bien appuyés, aigus un peu surouverts, etc...) .
Bien d'accord avec toi, je l'ai même trouvé pas très à l'aise à ceratins moments. Carreras au même âge faisait preuve de plus d'assurance, je trouve.

Le tout est de voir comment il va évoluer vocalement parlant.
C'est clair que si le côté "Orlando Bloom golden boy" prend le dessus, cela n'augurera rien de bon....
Or je sens une certaine affinité avec le star system rutilant chez ce garçon....
A lui de voir.
Pour ce qui est d'être à l'aise : Alfredo Kraus chantait parfois "la donna è mobile" couché sur une table, les mains sur le ventre..... sans l'ombre d'un effort. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 15:01

Figaro a écrit:
Radames a écrit:
La voix est chouette et le garçon se donne à fond, il joue, il bouge, il vit. C'est vraiment sympa.
Ce qui m'interpelle c'est ce côté "Carreras" à devoir se mettre sur la pointe des pieds pour lancer ses aigus (qui lui demandent quand même une énergie certaine en dépit du gabarit "moyen" de sa voix et sa jeunesse).
En écoutant le Duc de Carreras (live années 70) je constate certaines qualités (slancio, fougue, etc...) et certains défauts identiques (certains chevrottemets, graves pas bien appuyés, aigus un peu surouverts, etc...) .
Bien d'accord avec toi, je l'ai même trouvé pas très à l'aise à ceratins moments.
oui c'est vrai que si on rentre dans le détail, il y a chez lui certaines choses qui peuvent être encore travaillées et améliorées. Mais au moins lui était à sa place, dans son emploi, dans son registre, dans son rôle. Grigolo dans le Duc de Mantoue, c'était cohérent, ça se tenait et ça s'est d'ailleurs dans l'ensemble très bien tenu. Heureusement qu'il était là avec Novikova pour compenser le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 15:08

Otello a écrit:
Figaro a écrit:
Radames a écrit:
La voix est chouette et le garçon se donne à fond, il joue, il bouge, il vit. C'est vraiment sympa.
Ce qui m'interpelle c'est ce côté "Carreras" à devoir se mettre sur la pointe des pieds pour lancer ses aigus (qui lui demandent quand même une énergie certaine en dépit du gabarit "moyen" de sa voix et sa jeunesse).
En écoutant le Duc de Carreras (live années 70) je constate certaines qualités (slancio, fougue, etc...) et certains défauts identiques (certains chevrottemets, graves pas bien appuyés, aigus un peu surouverts, etc...) .
Bien d'accord avec toi, je l'ai même trouvé pas très à l'aise à ceratins moments.
oui c'est vrai que si on rentre dans le détail, il y a chez lui certaines choses qui peuvent être encore travaillées et améliorées. Mais au moins lui était à sa place, dans son emploi, dans son registre, dans son rôle. Grigolo dans le Duc de Mantoue, c'était cohérent, ça se tenait et ça s'est d'ailleurs dans l'ensemble très bien tenu. Heureusement qu'il était là avec Novikova pour compenser le reste.

Moi je l'ai trouvé sympa son Duc, plutôt "ado éjac précoce" que prédateur viril et goujat (Del Monaco) ou aristo malsain (Kraus).
Sa fraîcheur et sa spontanéité (et certains défauts déjà audibles...) me le font ranger aux côtés des ducs de Di Stefano et Carreras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 15:15

Radames a écrit:
Moi je l'ai trouvé sympa son Duc, plutôt "ado éjac précoce" que prédateur viril et goujat (Del Monaco) ou aristo malsain (Kraus).
Sa fraîcheur et sa spontanéité (et certains défauts déjà audibles...) me le font ranger aux côtés des ducs de Di Stefano et Carreras.
oui je suis assez d'accord avec ça. Vittorio Grigolo Icon_wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 15:21

Otello a écrit:
Radames a écrit:
Moi je l'ai trouvé sympa son Duc, plutôt "ado éjac précoce" que prédateur viril et goujat (Del Monaco) ou aristo malsain (Kraus).
Sa fraîcheur et sa spontanéité (et certains défauts déjà audibles...) me le font ranger aux côtés des ducs de Di Stefano et Carreras.
oui je suis assez d'accord avec ça. Vittorio Grigolo Icon_wink

Son physique "golden boy à la Orlando Bloom" me fait plus penser à un ado qu'à un homme.
Voilà une tradition qui a la peau dure : celle de de "déviriliser" le pauvre Duc.
Rappelons qu'à cette époque les nobles passaient leur temps à guerroyer, se battre, manger, boire, copuler et exercer leur bon vouloir sur leurs gens (sans parler du droit de cuissage).
On peut imaginer le genre de bonhomme que l'on devait avoir.... or vu cette présentation je ne pense pas qu'une voix fraîche et juvénile sied à merveille à ce personnage.
Caruso, Bergonzi, Del Monaco, Bjorling etc.... furent des Ducs plus épais et perso. je préfère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 15:31

Radames a écrit:
Rappelons qu'à cette époque les nobles passaient leur temps à guerroyer, se battre, manger, boire, copuler et exercer leur bon vouloir sur leurs gens (sans parler du droit de cuissage).
On peut imaginer le genre de bonhomme que l'on devait avoir.... or vu cette présentation je ne pense pas qu'une voix fraîche et juvénile sied à merveille à ce personnage.
Caruso, Bergonzi, Del Monaco, Bjorling etc.... furent des Ducs plus épais et perso. je préfère.
tout à fait mais ce n'est pas non plus un contre-sens que de voir le Duc de Mantoue comme un jeune homme ébloui par tout ce qui porte un jupon et ardent de profiter de tous les plaisirs. C'est un jouisseur juvénile (juvénilité et virilité peuvent faire bon ménage) comme l'ont été Di Stefano, Carreras, Leech et même Pavarotti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 15:39

Otello a écrit:
Radames a écrit:
Rappelons qu'à cette époque les nobles passaient leur temps à guerroyer, se battre, manger, boire, copuler et exercer leur bon vouloir sur leurs gens (sans parler du droit de cuissage).
On peut imaginer le genre de bonhomme que l'on devait avoir.... or vu cette présentation je ne pense pas qu'une voix fraîche et juvénile sied à merveille à ce personnage.
Caruso, Bergonzi, Del Monaco, Bjorling etc.... furent des Ducs plus épais et perso. je préfère.
tout à fait mais ce n'est pas non plus un contre-sens que de voir le Duc de Mantoue comme un jeune homme ébloui par tout ce qui porte un jupon et ardent de profiter de tous les plaisirs. C'est un jouisseur juvénile (juvénilité et virilité peuvent faire bon ménage) comme l'ont été Di Stefano, Carreras, Leech et même Pavarotti.

Tout à fait! cette vision là a sa place.
J'imagine quel magnifique Duc aurait été Mario Lanza!!!!!
Son air "la donna è mobile" et son "bella figlia" du film The great Caruso sont superbes!
Lui avait les deux aspects à la fois : viril et jouisseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 20:13

Quelques rebonds. Smile

Radames a écrit:
à devoir se mettre sur la pointe des pieds pour lancer ses aigus
Ca, c'est pas très grave, c'est juste de l'énergie perdue. Mais on est loin de l'aisance ancrée dans le sol tout de même...

Citation :
(qui lui demandent quand même une énergie certaine en dépit du gabarit "moyen" de sa voix et sa jeunesse).
Tout à fait d'accord. Tant d'énergie articulatoire au-dessus du passage (dans la tierce aiguë, d'ailleurs, ça blanchit un peu) pour ce format moyen, ce n'est pas très rassurant. En plus c'est émis en deux temps, ça peut se transformer en émission "à pallier". Mais pour l'heure, c'est chouette et bien maîtrisé.

Citation :
En écoutant le Duc de Carreras (live années 70) je constate certaines qualités (slancio, fougue, etc...) et certains défauts identiques (certains chevrottemets, graves pas bien appuyés, aigus un peu surouverts, etc...) .
Je ne vois pas bien la surouverture, au contraire je trouve ça prudent et bien couvert (peut-être trop, justement, pas besoin de faire couler du béton pour bâtir une maison de poupées).

Carreras a toujours eu un abandon et un élan qui est précisément bien moins présent chez Grigolo, plus 'attentif'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyLun 6 Sep 2010 - 20:15

Radames a écrit:
(sans parler du droit de cuissage).
Autant ne pas en parler en effet, c'est une légende issue d'un mélange entre la fiction de Beaumarchais et un détail juridique d'Ancien Régime... mais ça n'a jamais existé.

Citation :
Caruso, Bergonzi, Del Monaco, Bjorling etc.... furent des Ducs plus épais et perso. je préfère.
Je ne vais pas redire du mal de Caruso ni réexprimer mon insensibilité à Björling, mais Bergonzi, que j'aime beaucoup à peu près partout, je le trouve au contraire assez mou et débonnaire ici, ça manque d'angles et de désir. Il sonne plutôt comme un roitelet ventripotent qu'on voit mal partir en chasse.


De toute façon, tes noms sont quand même un peu surdimensionnés (même si Del Mo est assez intéressant pour qui l'aime) pour le rôle du Duc, parce que le cantabile suprême, à part chez Björling (mais di forza et pas di grazia), je ne le vois pas trop dans ta liste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyMar 7 Sep 2010 - 7:46

DavidLeMarrec a écrit:
Radames a écrit:
(sans parler du droit de cuissage).
Autant ne pas en parler en effet, c'est une légende issue d'un mélange entre la fiction de Beaumarchais et un détail juridique d'Ancien Régime... mais ça n'a jamais existé.

Citation :
Caruso, Bergonzi, Del Monaco, Bjorling etc.... furent des Ducs plus épais et perso. je préfère.
Je ne vais pas redire du mal de Caruso ni réexprimer mon insensibilité à Björling, mais Bergonzi, que j'aime beaucoup à peu près partout, je le trouve au contraire assez mou et débonnaire ici, ça manque d'angles et de désir. Il sonne plutôt comme un roitelet ventripotent qu'on voit mal partir en chasse.


De toute façon, tes noms sont quand même un peu surdimensionnés (même si Del Mo est assez intéressant pour qui l'aime) pour le rôle du Duc, parce que le cantabile suprême, à part chez Björling (mais di forza et pas di grazia), je ne le vois pas trop dans ta liste.

Non? Faudrait demander l'avis de Wiliam Wallas..... L'Ecosse s'en rappelle encore.

Pour ce qui est du Duc j'aime beaucoup les suivants :

Kraus pour son côté aristo malsain
Bjorling pour son lyrisme généreux
Del Monaco pour son côté vril agressif et goujat
Pavarotti pour la beauté vocale et son côté jouisseur
Bergonzi pour son style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyMar 7 Sep 2010 - 22:45

Radames a écrit:
Non? Faudrait demander l'avis de Wiliam Wallas..... L'Ecosse s'en rappelle encore.
Wallace combattait déjà lorsque Marion Braidfute a été assassinée. De toute façon il semble qu'il n'ait jamais eu l'intention de l'épouser. hehe
Et bien sûr aucune histoire de droit de cuissage dans cette affaire, à moins que tu en aies vu mention quelque part, mais ça m'a échappé. scratch

C'est de toute façon, quand on y regarde deux secondes, totalement invraisemblable d'un simple point de vue pratique. Ce ne serait appliquable qu'à des serfs, et encore, en cachette de l'Eglise.


Et pour revenir au sujet, tu pourrais préciser pour l'ouverture de Grigolo, parce que c'est un point technique intéressant - et c'est bizarre qu'on n'entende pas la même chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Martine
Mélomaniaque
Martine

Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 06/09/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyMar 7 Sep 2010 - 23:13

J'ai entendu Grigolo il y a 3 ans en Alfredo. Je n'aurai jamais pensé que ce jeune ténor lyrique à la voix claire et pas très large mettrait aussi vite à son répertoire Faust, Don Carlo, Hoffmann, Des Grieux, etc ... et bientot Roméo et Pollione.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyMer 8 Sep 2010 - 8:58

DavidLeMarrec a écrit:
Radames a écrit:
Non? Faudrait demander l'avis de Wiliam Wallas..... L'Ecosse s'en rappelle encore.
Wallace combattait déjà lorsque Marion Braidfute a été assassinée. De toute façon il semble qu'il n'ait jamais eu l'intention de l'épouser. hehe
Et bien sûr aucune histoire de droit de cuissage dans cette affaire, à moins que tu en aies vu mention quelque part, mais ça m'a échappé. scratch

C'est de toute façon, quand on y regarde deux secondes, totalement invraisemblable d'un simple point de vue pratique. Ce ne serait appliquable qu'à des serfs, et encore, en cachette de l'Eglise.


Et pour revenir au sujet, tu pourrais préciser pour l'ouverture de Grigolo, parce que c'est un point technique intéressant - et c'est bizarre qu'on n'entende pas la même chose ?

De toutes façons les occupations durant l'histoire ont fait montre de bien des injustices que ce soit en Ecosse, en Sicile, en France, etc... (imposition élevée, vols, jugements arbitraires, meutres, etc...)
Quant au rôle de l'Eglise dans tout ça... mieux vaut ne pas en parler.

Pour ce qui est du registre aigu de Mr Grigolo, il me semble déjà "peiner" dans le rôle du Duc, qu'en sera-t-il lors de la mise en répertoire de rôle plus "lourds". Ses aigus lui demandent qund même un gros paquet d'énergie pour une voix de gabarit moyen.
Il a tendance (tout comme Carreras) à avoir un tremblement de la tête lorsqu'il émet ses aigus (signe de tension), de plus il devient vachement rouge.
Pour ma part ses A en zone aigue me semblent trop ouverts et comme on dit : "le A est le tombeau des ténors". Ce serait vraiment dommage car j'aime bien ce qu'il fait, il joue, il bouge, il croit en son personnage.
C'est à lui de voir : étude et remise en question ou succès immédiat mais éphémère.
L'avenir nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyMer 8 Sep 2010 - 9:14

Martine a écrit:
J'ai entendu Grigolo il y a 3 ans en Alfredo. Je n'aurai jamais pensé que ce jeune ténor lyrique à la voix claire et pas très large mettrait aussi vite à son répertoire Faust, Don Carlo, Hoffmann, Des Grieux, etc ... et bientot Roméo et Pollione.

Malheureusement aujourd'hui il faut aller vite, très vite.
De plus les rôles "lourds"sont plus alléchants (financièrement) que les rôles "légers".
Vu son gabarit vocal la mise en répertoire de ces rôles ne me semble pas une sage décision....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87538
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyMer 8 Sep 2010 - 9:48

Bienvenue Martine !

Martine a écrit:
J'ai entendu Grigolo il y a 3 ans en Alfredo. Je n'aurai jamais pensé que ce jeune ténor lyrique à la voix claire et pas très large mettrait aussi vite à son répertoire Faust, Don Carlo, Hoffmann, Des Grieux, etc ... et bientot Roméo et Pollione.
Faust et Des Grieux, c'est assez adéquat à mon sens ; Hoffmann est déjà ambitieux (il a intérêt à le chanter gracieusement), et Don Carlo, effectivement, ça me paraît de la folie.

Mais il y a un autre paramètre que l'intérêt des artistes (comment résister lorsqu'on vous propose de concrétiser un rêve, dans un métier où l'avenir est toujours aussi incertain et où l'on peut si vite cesser de plaire ?). Ce métier fonctionne essentiellement par l'entregent, et si un chanteur refuse un engagement, il a le risque de ne plus être réembauché... ou même plus simplement qu'on le cantonne toujours dans les mêmes rôles. Ce ne sont pas les chanteurs qui font les suggestions, ce sont les directeurs de théâtre qui les appellent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo EmptyMer 8 Sep 2010 - 9:54

DavidLeMarrec a écrit:
Bienvenue Martine !

Martine a écrit:
J'ai entendu Grigolo il y a 3 ans en Alfredo. Je n'aurai jamais pensé que ce jeune ténor lyrique à la voix claire et pas très large mettrait aussi vite à son répertoire Faust, Don Carlo, Hoffmann, Des Grieux, etc ... et bientot Roméo et Pollione.
Faust et Des Grieux, c'est assez adéquat à mon sens ; Hoffmann est déjà ambitieux (il a intérêt à le chanter gracieusement), et Don Carlo, effectivement, ça me paraît de la folie.

Mais il y a un autre paramètre que l'intérêt des artistes (comment résister lorsqu'on vous propose de concrétiser un rêve, dans un métier où l'avenir est toujours aussi incertain et où l'on peut si vite cesser de plaire ?). Ce métier fonctionne essentiellement par l'entregent, et si un chanteur refuse un engagement, il a le risque de ne plus être réembauché... ou même plus simplement qu'on le cantonne toujours dans les mêmes rôles. Ce ne sont pas les chanteurs qui font les suggestions, ce sont les directeurs de théâtre qui les appellent !

Tout à fait vrai!
Avant un théâtre établissait le programme de la saison sur base des chanteurs qu'il avait à disposition dans sa troupe. Aujourd'hui le programme est établi, les invitations lancées et c'est aux chanteurs de s'y soumettre.
S'ils ont les moyens vocaux du rôle demandé tant mieux, sinon ça dure le temps que ça dure.
Un chanteur est un peu comme une poupée dans les mains d'une enfant, quand elle se casse on la remplace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Vittorio Grigolo Empty
MessageSujet: Re: Vittorio Grigolo   Vittorio Grigolo Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vittorio Grigolo
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vittorio Grigolo, ténor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: